Question sur la valeur de l'imparfait

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Maëlyne le Sam 9 Oct 2010 - 14:58

Bonjour,

Je suis en train de corriger un paquet de copies portant sur la valeur des temps et j'ai donné la phrase suivante :
"Devant nous, la route, plus âpre et plus sauvage, escaladait d'énormes pentes roussâtres ou vert olive et parsemées de rocs géants."
J'attendais comme réponse "imparfait de description", mais de nombreux élèves proposent "imparfait exprimant une action de second plan".

Accepteriez-vous cette réponse ? (Dans un premier temps, j'ai eu tendance à la refuser, mais à présent, je trouve leur réponse plutôt logique... Et à cette heure-ci, mon cerveau s'embrouille, j'ai des heures de sommeil à récupérer... Sleep )

Merci de votre aide ! fleurs

Maëlyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par JPhMM le Sam 9 Oct 2010 - 15:03

Diable ! je me suis fait avoir !
Je croyais qu'il s'agissait de discuter de la valeur de l'imparfait id est de la chose imparfaite !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 15:05

Description. La route n'est pas en train de faire l'action d'escalader la pente avec sa corde et son piolet.

Tu ne dirais pas "la route escaladait la pente quand soudain un homme apparut au sommet.".

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Maëlyne le Sam 9 Oct 2010 - 15:07

@JPhMM a écrit:Diable ! je me suis fait avoir !
Je croyais qu'il s'agissait de discuter de la valeur de l'imparfait id est de la chose imparfaite !

Mille excuses pour cette ambiguïté dans le titre ! Laughing

Maëlyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Maëlyne le Sam 9 Oct 2010 - 15:10

@Celeborn a écrit:Description. La route n'est pas en train de faire l'action d'escalader la pente avec sa corde et son piolet.

Tu ne dirais pas "la route escaladait la pente quand soudain un homme apparut au sommet.".

Merci, Celeborn. topela
Je peux donc continuer de biffer de bon coeur leur "imparfait de second plan"... Twisted Evil
Je voulais être sûre de ne pas ouvrir un bal de contestations quand je rendrai les copies à ces chers 4e, diablotins au possible !

Maëlyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par JPhMM le Sam 9 Oct 2010 - 15:14

@Maëlyne a écrit:
@JPhMM a écrit:Diable ! je me suis fait avoir !
Je croyais qu'il s'agissait de discuter de la valeur de l'imparfait id est de la chose imparfaite !
Mille excuses pour cette ambiguïté dans le titre ! Laughing
Que nenni. L'ambiguïté est parfois comme la beauté : dans l’œil de celui qui la voit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 15:15

Si contestation il y a, n'hésite pas à leur mimer la route en train d'escalader la pente en attendant désespérément l'action de premier plan : avec le matériel idoine, la petite pause pour se rafraîchir au milieu du chemin, la sueur dégoulinant sur l'asphalte (ou la terre, ou le gravier, suivant la nature de la route). Une petite prosopée là-dessus ("la vache ! elle est raide, cette pente, à escalader !"), et je pense qu'ils seront convaincus ^Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Maëlyne le Sam 9 Oct 2010 - 15:21

Je suis bien tentée de leur mimer cette route en pleine escalade... Twisted Evil
Le problème, c'est qu'ils vont certainement adorer me voir faire le pitre et que dans le prochain contrôle, ils mettront tous "imparfait de second plan", rien que pour le plaisir de me voir mimer ... Rolling Eyes
Mais je crois que je ne vais pas résister à la tentation de me moquer un peu d'eux... C'est de bonne guerre, après tout! Twisted Evil

Maëlyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Maëlyne le Sam 9 Oct 2010 - 15:22

@JPhMM a écrit:Que nenni. L'ambiguïté est parfois comme la beauté : dans l’œil de celui qui la voit.

topela

Maëlyne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Iphigénie le Sam 9 Oct 2010 - 15:23

question idiote:c'est quoi ce "second plan"?jamais entendu cette expression pour ma part Very Happy

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 15:27

@iphigénie a écrit:question idiote:c'est quoi ce "second plan"?jamais entendu cette expression pour ma part Very Happy

"Il mangeait une orange quand soudain quelqu'un entra"

Dans not'collège, on a décidé une fois pour toutes de limiter les valeurs de l'imparfait à 3 : description, répétition/habitude, action en cours de déroulement (dans laquelle on met le second plan).


_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Iphigénie le Sam 9 Oct 2010 - 15:31

Mais pourquoi :"action encours de déroulement" (comme qui dirait im-parfaite) ,ça ne suffit plus? fallait inventer une autre appellation?

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Provence le Sam 9 Oct 2010 - 15:33

J'explique à mes élèves que le passé simple permet d'exprimer une action de premier plan dans la mesure où elle est mise en valeur, par opposition à l'action de second plan, de décor, exprimée par l'imparfait.

Ce que j'adore avec les gamins, c'est lorsqu'ils parlent de "décrire une action". Pas étonnant qu'ils se mélangent les pinceaux s'ils prennent un mot pour un autre.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Provence le Sam 9 Oct 2010 - 15:33

@iphigénie a écrit:Mais pourquoi :"action encours de déroulement" (comme qui dirait im-parfaite) ,ça ne suffit plus? fallait inventer une autre appellation?

Je suis bien d'accord. Le problème, c'est que c'est ce qui est demandé au brevet...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Iphigénie le Sam 9 Oct 2010 - 15:37

D'accord j'ai compris.
Je voulais savoir si cette appellation est généralisée? Parce que c'est quand même un problème qu'au lycée on ne soit pas au courant des dernières actualités....(ça renvoie au pb des nomenclatures grammaticales qui manquent cruellement....Ça ce serait une vraie innovation utile.)

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 15:41

@Provence a écrit:
@iphigénie a écrit:Mais pourquoi :"action encours de déroulement" (comme qui dirait im-parfaite) ,ça ne suffit plus? fallait inventer une autre appellation?

Je suis bien d'accord. Le problème, c'est que c'est ce qui est demandé au brevet...

D'expérience, on accepte tout au brevet.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par retraitée le Sam 9 Oct 2010 - 15:46

Leur erreur vient du fait qu'on emploie le verbe escalader, verbe d'action quand le sujet est animé, au sens figuré ici.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par lisette83 le Sam 9 Oct 2010 - 15:54

bonjour,
Quant à moi j'aurais accepté second plan car la différence second plan/premier plan n'est pas toujours à percevoir sur une seule phrase avec une rupture mais sur tout un passage. Comme au cinéma on a le second plan avec le décor donc la description, les actions en train de se dérouler et à un moment donné on se focalise sur l'action principale au premier plan( passé-simple) qui fait avancer le récit sans avoir toujours une rupture nette et rapide par rapport au second plan. Pour moi l'imparfait de description est une des valeurs plus précises du second plan; elle en fait donc partie.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Iphigénie le Sam 9 Oct 2010 - 15:58

et dans un passage de ce type:
Il pleuvait fort alors que le convoi avançait sur la route

qui est au second plan de qui?
Ce n'est pas très limpide comme "valeur".

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par lisette83 le Sam 9 Oct 2010 - 16:17

Comme je raisonne sur un passage et non sur une phrase hors contexte, je dirais que les 2 sont au second plan car il y aura bien une phrase où le convoi arrivera ou une phrase où il arrivera un événement et dans ce cas, le temps repassera naturellement au passé-simple et donc au premier plan . "soudain le convoi fut arrêté par un obstacle sur la route" ou " il arriva enfin à destination et s'immobilisa". En tant que lecteur l'attention un peu endormie à l'imparfait se focalise à nouveau sur la progression de l'histoire.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 16:38

@lisette83 a écrit:bonjour,
Quant à moi j'aurais accepté second plan car la différence second plan/premier plan n'est pas toujours à percevoir sur une seule phrase avec une rupture mais sur tout un passage. Comme au cinéma on a le second plan avec le décor donc la description, les actions en train de se dérouler et à un moment donné on se focalise sur l'action principale au premier plan( passé-simple) qui fait avancer le récit sans avoir toujours une rupture nette et rapide par rapport au second plan. Pour moi l'imparfait de description est une des valeurs plus précises du second plan; elle en fait donc partie.

Mais il n'y a pas d'action en train de se dérouler dans "la route escaladait la pente"…

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par JPhMM le Sam 9 Oct 2010 - 16:49

@Celeborn a écrit:Mais il n'y a pas d'action en train de se dérouler dans "la route escaladait la pente"…
*JPhMM mode chieur [ON]*
Si si, chaque molécule de la route est soumis à un ensemble de forces et réagit en conséquence. D'ailleurs, si elle n'est plus entretenue, des "morceaux" la constituant dévaleraient la pente petit à petit.
diable

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Provence le Sam 9 Oct 2010 - 17:31

@JPhMM a écrit:
@Celeborn a écrit:Mais il n'y a pas d'action en train de se dérouler dans "la route escaladait la pente"…
*JPhMM mode chieur [ON]*
Si si, chaque molécule de la route est soumis à un ensemble de forces et réagit en conséquence. D'ailleurs, si elle n'est plus entretenue, des "morceaux" la constituant dévaleraient la pente petit à petit.
diable

Et voilà, les profs de maths viennent tout embrouiller. Pires que les élèves, moi j'vous dis!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par Celeborn le Sam 9 Oct 2010 - 17:35

@JPhMM a écrit:
Si si, chaque molécule de la route est soumis à un ensemble de forces et réagit en conséquence. D'ailleurs, si elle n'est plus entretenue, des "morceaux" la constituant dévaleraient la pente petit à petit.
diable

Ce qui montre bien que la route ne fait pas l'action d'escalader la pente : elle aurait plutôt tendance à la dévaler Wink

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question sur la valeur de l'imparfait

Message par JPhMM le Sam 9 Oct 2010 - 17:44

Plus exactement, elle résiste à la tendance à dévaler la pente.
Et tu avais marqué "il n'y a pas d'action en train de se dérouler", et non "il n'y a pas d'action d'escalade en train de se dérouler". Razz

Soyons raisonnable... *JPhMM mode chieur [OFF]*

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum