La toute puissance de PowerPoint

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Lun 20 Oct 2014 - 20:28

@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:Cela dit, une chose c'est ouvrir un document, une chose c'est l'interpréter correctement.
Nous sommes d'accord, mais ce défaut-là existe de A vers B comme de B vers A.

Oui, mais c'est MO qui se plante dans l'usage des formats. Twisted Evil

Bon ça peut être un débat sans fin (fonctionnalités de l'un ou de l'autre), mais éthiquement, il est clairement mieux d'aller dans le sens du logiciel libre. Là dessus, ça me semble difficilement contestable.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 20:35

@kero a écrit:
@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:Cela dit, une chose c'est ouvrir un document, une chose c'est l'interpréter correctement.
Nous sommes d'accord, mais ce défaut-là existe de A vers B comme de B vers A.

Oui, mais c'est MO qui se plante dans l'usage des formats. Twisted Evil

Bon ça peut être un débat sans fin (fonctionnalités de l'un ou de l'autre), mais éthiquement, il est clairement mieux d'aller dans le sens du logiciel libre. Là dessus, ça me semble difficilement contestable.
Sauf si on considère le salaire de l'employé(e) de Microsoft qui lui permet de nourrir ses enfants.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Lun 20 Oct 2014 - 20:38

@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:
@JPhMM a écrit:
Nous sommes d'accord, mais ce défaut-là existe de A vers B comme de B vers A.

Oui, mais c'est MO qui se plante dans l'usage des formats. Twisted Evil

Bon ça peut être un débat sans fin (fonctionnalités de l'un ou de l'autre), mais éthiquement, il est clairement mieux d'aller dans le sens du logiciel libre. Là dessus, ça me semble difficilement contestable.
Sauf si on considère le salaire de l'employée de Microsoft qui lui permet de donner à manger à ses enfants.

Logiciel libre n'est pas incompatible avec salariat.

Des milliers d'administrateurs systèmes administrent des systèmes linux pour des entreprises qui l'utilisent car le système est bien plus stable que Windws. Des salariés travaillent chez Firefox pour développer un système qui est opensource. D'autres travaillent chez RedHat pour développer une distribution linux parmi les plus utilisées dans les entreprises.

Faire croire que l'opensource est incompatible avec bénéfice économique, c'est une supercherie soigneusement entretenue par tous ceux qui ont intérêt à verrouiller les systèmes. À commencer par Microsoft.


Dernière édition par kero le Lun 20 Oct 2014 - 20:39, édité 1 fois

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 20:39

@kero a écrit:Logiciel libre n'est pas incompatible avec salariat.

Des milliers d'administrateurs systèmes administrent des systèmes linux pour des entreprises qui l'utilisent car le système est bien plus stable que Windws. Des salariés travaillent chez Firefox pour développer un système qui est opensource. D'autres travaillent chez RedHat pour développer une distribution linux parmi les plus utilisées dans les entreprises.

Faire croire que l'opensource est incompatible avec bénéfice économique, c'est une supercherie soigneusement entretenue par tous ceux qui ont intérêt à verrouiller les systèmes.
Ce n'est pas ce que j'ai dit.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Lun 20 Oct 2014 - 20:40

@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:Faire croire que l'opensource est incompatible avec bénéfice économique, c'est une supercherie soigneusement entretenue par tous ceux qui ont intérêt à verrouiller les systèmes.
Ce n'est pas ce que j'ai dit.

D'accord, mais alors c'est un peu comme si tu me disais qu'il ne faut pas se soucier de la multiplication de centrales électriques à charbon en Chine ou en Allemagne sous prétexte qu'il faut bien que les gens qui y travaillent aient un salaire.

Pour peu que l'on change de modèle, d'autres opportunités s'ouvrent. Je voulais juste souligner qu'il en existe aussi dans le libre.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 20:42

@kero a écrit:D'accord, mais alors c'est un peu comme si tu me disais qu'il ne faut pas se soucier de la multiplication de centrales électriques à charbon en Chine ou en Allemagne sous prétexte qu'il faut bien que les gens qui y travaillent aient un salaire.
Shocked

Je ne suis pas sûr de vouloir comprendre.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Lun 20 Oct 2014 - 20:43

@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:D'accord, mais alors c'est un peu comme si tu me disais qu'il ne faut pas se soucier de la multiplication de centrales électriques à charbon en Chine ou en Allemagne sous prétexte qu'il faut bien que les gens qui y travaillent aient un salaire.
Shocked

Je ne suis pas sûr de vouloir comprendre.

Ce que je veux dire, c'est que le maintien de salariés chez Microsoft ne me semble en aucun cas une raison valable pour accepter leur modèle fermé.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Rendash le Lun 20 Oct 2014 - 20:44

Shocked Ils utilisent PowerPoint dans les centrales électriques à charbon en Allemagne et en Chine?

Haléssalo.

_________________

Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 20:46

@kero a écrit:
@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:D'accord, mais alors c'est un peu comme si tu me disais qu'il ne faut pas se soucier de la multiplication de centrales électriques à charbon en Chine ou en Allemagne sous prétexte qu'il faut bien que les gens qui y travaillent aient un salaire.
Shocked

Je ne suis pas sûr de vouloir comprendre.

Ce que je veux dire, c'est que le maintien de salariés chez Microsoft ne me semble en aucun cas une raison valable pour accepter leur modèle fermé.
Ce n'est pas un problème moral.

Si cela l'était, les anti-Microsoft se baladeraient nus.

Bref...

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par JPhMM le Lun 20 Oct 2014 - 21:06

@kero a écrit:raison valable pour accepter leur modèle fermé.
Cadeau http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows/preview

diable

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Lun 20 Oct 2014 - 22:41

@JPhMM a écrit:
@kero a écrit:raison valable pour accepter leur modèle fermé.
Cadeau http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows/preview

diable

Gné ?

Quand j'ouvre ton lien j'ai pour tout message " Merci de l'intérêt que vous portez à la mise à jour vers Windows Technical Preview. Malheureusement, vous ne pouvez pas installer la version d'évaluation sur votre système d'exploitation."

Cela dit, si c'était là une manière de dire que ce n'est pas un système fermé, ça n'a aucun rapport. Le logiciel propriétaire est par définition fermé, puisqu'on n'a aucun accès au code source. Le fait qu'on puisse éventuellement en tester une version gratuite (si j'ai bien compris ce à quoi renvoie ton lien) n'y change rien (d'autant plus qu'il s'agit en réalité de faire débugguer à moindre frais).

Et oui, c'est un problème moral. Je pense que c'est un problème moral de constater que des États payent une fortune pour employer des solutions propriétaires et engraisser leurs actionnaires (sous la pression des grands groupes) alors qu'il existe des solutions libres (et gratuites).

Heureusement, d'autres États commencent à chercher d'autres solutions, comme le Brésil. Plusieurs villes allemandes, comme Munich, sont aussi passées à des solutions opensource. En France, on est à la traîne ...

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Sphinx le Lun 20 Oct 2014 - 22:49

Cripure : y compris en maths ou en physique, je veux dire en maths ou en physique de haut niveau ? Vous les présentez comment, les algorithmes, les schémas, ou encore vos résultats d'expérience, à l'oral ? La majorité de vos interlocuteurs auront beau être calés sur le sujet, je vous garantis qu'ils ne vont pas vous suivre. Et en archéologie, je fais comment, je vous annonce que j'ai trouvé de super trucs mais que vous devez me croire sur parole parce que mon relief en stuc, bah je ne vais pas vous le montrer ? Alors on peut toujours faire avec un tableau et une craie, mais dans ce cas vous passez 25 minutes sur les 30 de votre présentation à tout refaire à la main... Et il est heureux que vous ne soyez pas jury de thèse, parce que dans nombre de disciplines (au nombre desquelles je ne compte pas les lettres et l'histoire), il est indispensable de montrer son travail, et donc si je comprends bien vous refuseriez d'écouter le candidat. Je ne vous inviterai pas à ma soutenance Razz

Blague à part, vous pensez ce que vous voulez, mais je vous assure qu'il est possible de réaliser un diaporama projeté en profitant simplement du fait que vos images auront ainsi le bon ratio par rapport à l'écran, sans y mettre l'intégralité de votre discours et sans y faire de fautes non plus (je ne crois pas avoir jamais réalisé, dans le cadre de mon travail universitaire, de diaporama dysorthographique, même s'il a pu m'arriver d'en croiser). Et je ne crois pas non plus être une abrutie incompétente, quelle que soit votre opinion sur cette question et même si ma bonne foi ne suffira sans doute pas à vous en convaincre. Faudrait voir à pas me confondre avec un animateur de formation espé Sad

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Rendash le Lun 20 Oct 2014 - 22:56

@Sphinx a écrit:Faudrait voir à pas me confondre avec un animateur de formation espé Sad





Rendash
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Emeraldia le Lun 20 Oct 2014 - 23:07

@kero a écrit:
Cripure a écrit:Non mais hors-sujet complet Smile
On parle de PPT et de la contorsion mentale qu'il impose de faire subir à son concepteur pour réduire son sujet à une suite de vignettes dysorthographiques. Aucun rapport avec le fait de projeter un tableau !

Non. Le hors sujet, le font ceux qui parlent d'un powerpoint comme d'un machin qui se présente nécessairement comme une série de slides contenant un résumé indigeste en petits points d'un discours en général lui-même indigeste, dont le fichier sert à masquer la vacuité.

PPT, c'est un format de fichier, rien d'autre.

Certains en font de la merde. Certains s'en servent pour enrichir leur cours.

Aussi simple que ça. Razz
+1
C'est un faux problème. De plus, il faut savoir varier ses cours et leur présentation pour ne pas lasser les élèves et surtout pour toucher tout le monde. Nous n'avons pas tous la même façon d'apprendre ni de mémoriser et on a tendance à utiliser en tant que prof la voie sensorielle qui nous sert le plus. Powerpoint permet (et certains ne sont pas dans le hors-sujet) d'utiliser l'image, de projeter des notions indispensables en grand et dans différentes couleurs. Donc ça permet de toucher davantage les élèves qui utilisent le canal visuel par exemple.

Je ne m'en sers pas tous les jours mais en HDA ou pour une correction, c'est fort utile.

Un prof qui ne se sert jamais de Powerpoint ne sera pas pour autant un bon prof.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par User5899 le Mar 21 Oct 2014 - 1:30

@Sphinx a écrit:Cripure : y compris en maths ou en physique, je veux dire en maths ou en physique de haut niveau ? Vous les présentez comment, les algorithmes, les schémas, ou encore vos résultats d'expérience, à l'oral ? La majorité de vos interlocuteurs auront beau être calés sur le sujet, je vous garantis qu'ils ne vont pas vous suivre. Et en archéologie, je fais comment, je vous annonce que j'ai trouvé de super trucs mais que vous devez me croire sur parole parce que mon relief en stuc, bah je ne vais pas vous le montrer ? Alors on peut toujours faire avec un tableau et une craie, mais dans ce cas vous passez 25 minutes sur les 30 de votre présentation à tout refaire à la main... Et il est heureux que vous ne soyez pas jury de thèse, parce que dans nombre de disciplines (au nombre desquelles je ne compte pas les lettres et l'histoire), il est indispensable de montrer son travail, et donc si je comprends bien vous refuseriez d'écouter le candidat. Je ne vous inviterai pas à ma soutenance Razz
Ce que j'appelle PowerPoint est de toute évidence restrictif. Je n'ai jamais pris position contre le fait de projeter des photos, des formules ou autres (il me semble toutefois que la recherche en archéologie ou en mathématiques et la soutenance des thèses a dû exister avant l'invention de Windows, mais je parle sous votre contrôle Rolling Eyes ), je m'en prends à ces exposés de différents nivaux et contextes où le présentateur croit avoir découvert la foudre lorsqu'il fait défiler quelques diapos étiques reprenant, avec des fautes, le plan qu'il essaie laborieusement de suivre, s'imaginant que parce qu'il a compacté son propos pour le faire entrer dans ses slides, son exposé est réussi.
Ce genre de présentation, je n'en ai jamais vu pour des soutenances de thèses et oui, j'en vois quand même trois ou quatre par an.
Je ne change pas d'opinion sur ces prestations pathétiques ni sur l'aversion et le mépris a priori que j'en éprouve.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par User5899 le Mar 21 Oct 2014 - 1:35

@Emeraldia a écrit:
@kero a écrit:
Cripure a écrit:Non mais hors-sujet complet Smile
On parle de PPT et de la contorsion mentale qu'il impose de faire subir à son concepteur pour réduire son sujet à une suite de vignettes dysorthographiques. Aucun rapport avec le fait de projeter un tableau !

Non. Le hors sujet, le font ceux qui parlent d'un powerpoint comme d'un machin qui se présente nécessairement comme une série de slides contenant un résumé indigeste en petits points d'un discours en général lui-même indigeste, dont le fichier sert à masquer la vacuité.

PPT, c'est un format de fichier, rien d'autre.

Certains en font de la merde. Certains s'en servent pour enrichir leur cours.

Aussi simple que ça. Razz
+1
C'est un faux problème. De plus, il faut savoir varier ses cours et leur présentation pour ne pas lasser les élèves et surtout pour toucher tout le monde. Nous n'avons pas tous la même façon d'apprendre ni de mémoriser et on a tendance à utiliser en tant que prof la voie sensorielle qui nous sert le plus. Powerpoint permet (et certains ne sont pas dans le hors-sujet) d'utiliser l'image, de projeter des notions indispensables en grand et dans différentes couleurs. Donc ça permet de toucher davantage les élèves qui utilisent le canal visuel par exemple.

Je ne m'en sers pas tous les jours mais en HDA ou pour une correction, c'est fort utile.

Un prof qui ne se sert jamais de Powerpoint ne sera pas pour autant un bon prof.
Bon, allez, chacun ses dogmes. Je vois que les a priori et les certitudes non étayées ne sont pas mon terrain réservé, ça me suffira pour ce soir. J'ai déjà répondu pour projeter les tableaux (par parenthèse, la littérature étant un art, les projections de tableaux ne sont en rien une obligation du professeur de lettres, qui n'a aucune compétence particulière sur ce domaine).
Je m'en fous bien un peu de lasser les lèves ! Non mis ce qu'il ne faut pas lire...
Quant au canal visuel, il me semblait que ces schémas prétendument scientifiques avaient été abandonnés.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Nom d'utilisateur le Mar 21 Oct 2014 - 3:05

@Sphinx a écrit:Je suis désolée de vous le dire, Cripure, mais vous ne devez pas écouter beaucoup de conférences universitaires. Enfin, en lettres modernes, on s'en passe probablement aisément, mais pour présenter des résultats d'expériences ou des calculs, ça sert quand même pas mal...

Résultat : on repart d'un exposé avec au mieux un tirage papier du PPT (avec plusieurs captures d'écran par page : les caractères sont trop petit pour être lus), et plus souvent : rien. Dommage lorsqu'il s'agissait de formules ou de données trop longues pour être copiées, qu'on avait appris naguère à distribuer sur des feuilles de papier manipulables et annotables à loisir. De plus, l'écran du projecteur recouvre généralement le tableau de la salle, on n'a pas pensé à demander si un tableau amovible était disponible, et le tableau à feuilles n'a plus de feuilles...

Tous les doctorants passent par la moulinette PPT, désormais. "Méthodologie de la recherche universitaire" as they say. Fini l'usage ciblé afin de montrer des photographies ou animer une ligne en la complétant progressivement. Dorénavant, les PPT - souvent créés à partir de modèles du constructeur du logiciel - imposent le format même de l'exposé, rythment son déroulement, l'entrelardent des tracas matériels coutumiers :

- S'affiche pas...
- Appuie sur F5, ou sur F8.
- Sur mon PC c'est F3 !
- Oui mais là, Jacqueline, c'est un Mac qu'elle a...
- Rrrrhooo, le mac de Jacqueline ! (gloussement poli au fond)
- Tenez, essayez avec mon note-book !
- Appelons Lucien (Lucien arrive cinq à dix minutes plus tard, et quitte la salle sous les applaudissements après avoir enlevé l'obturateur du projecteur)
etc.



Sans doute ce format-il est la nouvelle manière d'obtenir une "scénographie" commune à tous les exposés. Un usage qui renouvelle la rhétorique, et apporte une nouvelle manière normée de présenter un exposé. Après tout, nos enfants ont appris en cours de langues étrangères le vocabulaire du commentaire d'images, cela leur vient facilement...

La succession des écrans incite à débiter le propos en tronçons de longueur et densité comparables, eux-mêmes détaillés en successions de sous-titres, le tout ordonné d'une manière rigoureuse suivant une dynamique bien réglée, sans guère de possibilités d'ajustement dans le feu de l'action : dès qu'on saute une vue, c'est la catastrophe assurée. Au passage, pendant que l'intervenant recherche les vues nécessaires, projection intempestive du contenu de son image de bureau ou de la fenêtre "Explorateur de documents": un nouveau folklore, qui succède à celui de l'orateur perdu dans ses notes.

J'imagine que pour être capable, tout à la fois, de prendre des notes en déchiffrant un PPT et en écoutant l'orateur sans oublier de réfléchir à tout ça, il faut avoir un bon entraînement des activités multiples. Regarder Desperate Housewives en écoutant de la musique en dressant sa liste de courses en textotant à son beau-frère en se musclant les pectoraux ?

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Dimka le Mar 21 Oct 2014 - 3:10

Bonsoir,
@Sphinx a écrit:J'ai un peu l'impression de voir des gens dire que les cours sont vachement mieux quand le professeur les a rédigés à la main et pas tapés à l'ordinateur. Quel est le rapport de cause à effet, franchement on se le demande (et dieu sait que je ne suis pas une adepte des "TICE" et que la numériquophilie de l'EN me fait bien rigoler).
Pour ce que j’en ai vu, je crois que le problème est que le diaporama devient parfois une fin plus qu’un outil.

Les gens ne se disent pas : voilà ce que je veux faire, qu’est-ce qui me permettrait d’arriver au meilleur résultat ? Cela pour constater ponctuellement qu’un diaporama serait adapté (et parfois d’autres outils, d’autres façons de faire). Si les gens fonctionnaient ainsi, le diaporama ne serait pas aussi systématique.

Mais non, ils font un diaporama, selon le modèle imposé. À l’unif, j’ai vu bien des profs ramer avec leurs powerpoint, parce que ça les contraignait (ah oui, je voulais montrer tel détail qui me force à revenir dix diapos en arrière… Mince, je suis à la bourre, alors je saute deux-trois diapos et tout le monde le voit… sans parler des multiples problèmes techniques…). À la fac, j’ai quand même vu beaucoup de choses bien avec des diaporamas, probablement parce que les gens sont intelligents malgré le diaporama. Mais je n’ai vu qu’une seule présentation où l’usage du powerpoint m’ait réellement scotché, où ça ait transcendé le communication (des comparaisons et évolutions avec des cartes qui se superposaient, etc. etc. vraiment un boulot génial capable de rendre clair quelque chose de complexe).

À l’inverse, j’ai l’impression qu’en devenant une figure imposée, le diaporama bride et normalise les communications. Elles ne sont pas inintéressantes ou stupides, mais formatées.

Quand j’ai passé le HP, pour l’éthique et responsabilité, j’avais une carte, je fais la photocop’ pour le jury… Et là, un membre du jury me dit : question pédagogique, pourquoi ne pas l’avoir projeté ? Ben… Parce que ça aurait été plus dur de lire le nom des rues que je commente, projeté au tableau, avec la distance. Il a eu l’air de tomber des nues. Idem, à l’inspection, j’avais mes images en vrac dans un fichier, franchement, je trouve que sur la partie info, je n’avais pas trop mal géré (c’était fluide, ça collait au discours, ça illustrait pas trop mal), or le seul commentaire que j’ai eu, c’était que ce n’était pas un diaporama, impossible de lui faire entendre mes arguments.

@kero a écrit:Comment ne pas trouver un intérêt à projeter la Naissance de Vénus en grand format couleur sur un tableau blanc pour le commenter, plutôt que se limiter à des photocopies blancs/noirs ou, au mieux, aux reproductions couleur toutes petites qu'ils en ont dans leur manuel ?

Comment ne pas trouver profitable de pouvoir facilement inclure des cartes géographiques permettant de faire ressortir toute sorte de choses pendant un cours de géographie ?
Du coup, ce n’est pas le diaporama qui est utile, là, mais le vidéoprojecteur. Perso, j’ai toujours mis mes images en vrac dans un dossier, et je les utilise au fur et à mesure que je cause, ça permet beaucoup plus de souplesse et de liberté, si quelqu’un me demande un détail, je peux facilement zoomer. Et dans le cadre d’un cours, c’est beaucoup plus facile de s’adapter aux questions.

L’outil du diaporama permet de faire des enchaînements, un déroulement, c’est tout et c’est très loin de recouvrir les possibilités de projections. J’ai vu des gens qui mixaient aussi diaporama et autres logiciels.
@neomath a écrit:
@JPhMM a écrit:OpenOffice est encore libre ?
Son petit cousin LibreOffice l'est.
(Xe/Lua)LaTeX et Beamer > tout.

Quant aux présentations de maths, la seule que j’aie vue était celle de mon frangin lors de sa thèse, je ne sais pas si c’est très représentatif. En tous cas, il a simplement utilisé un tableau noir et une craie, j’ai trouvé ça très classe (pour la clarté, j’aurais du mal à en juger Razz ). Mais c’était il y a fort longtemps.

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par lumeeka le Mar 21 Oct 2014 - 7:22

On s'est finalement très peu penchés sur l'efficacité du Powerpoint, l'un de ses plus gros détracteurs étant Edward Tufte et The Cognitive Style of Powerpoint (http://www.edwardtufte.com/tufte/books_pp) ou son rapport sur l'utilisation du PP par la NASA (http://www.edwardtufte.com/bboard/q-and-a-fetch-msg?msg_id=0001yB).
Sinon, pour rire, j'aime beaucoup cette photo :

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Mar 21 Oct 2014 - 9:19

@Nom d'utilisateur a écrit:Tous les doctorants passent par la moulinette PPT, désormais.

Non, ça ce n'est pas vrai. Peut-être cela l'est-il pour certaines disciplines, mais en tout cas en histoire je n'ai pas vu une seule soutenance de thèse avec un powerpoint (et j'en ai vues encore plusieurs récemment, au moins deux durant la dernière année, sans compter la mienne).

Ça va peut-être venir, mais ça ne dépassera pas la stade de la projection de tableaux statistiques, graphiques, vestiges archéologiques, cartes ou autres documents de ce type. Et encore, je n'en suis pas certain. La soutenance n'est pas conçue comme une présentation à l'assemblée présente.

Par contre, c'est plus fréquent dans le cadre de colloques scientifiques. Là aussi toutefois, ça se limite pour l'essentiel à de la projection de documents iconographiques (ce sont surtout les communications avec une forte dimension archéologique qui en font usage). Pour les sources écrites, on continue de privilégier les polycopiés.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Ergo le Mar 21 Oct 2014 - 9:59

Ceux que j'ai vus (pas en soutenance) servaient à projeter des images, des vidéos ou des citations (économie de photocopies, on n'a pas à en faire 40 pour 20 personnes devant soi ou au contraire 20 quand il y a plus de monde).

Quelqu'un s'est déjà servi de mdpress?

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Nom d'utilisateur le Mar 21 Oct 2014 - 10:44

@kero a écrit:
@Nom d'utilisateur a écrit:Tous les doctorants passent par la moulinette PPT, désormais.

Non, ça ce n'est pas vrai. Peut-être cela l'est-il pour certaines disciplines, mais en tout cas en histoire je n'ai pas vu une seule soutenance de thèse avec un powerpoint (et j'en ai vues encore plusieurs récemment, au moins deux durant la dernière année, sans compter la mienne).

Ça va peut-être venir, mais ça ne dépassera pas...

Oui, je ne parlais que de ma matière. Laquelle est sans doute plus aisément phagocytable par des manières pseudo-scientifiques singeant les protocoles (licites, eux) d'autres disciplines actuellement en odeur de sainteté. Clivage devenu infécond au sein des sciences de l'homme, de la société et autres humanités, histoires caverneuses ("mou" / "dur") etc.

... Mais si "ça vient", je doute fortement qu'on s'en tienne à l'usage rationnel du bidule. Ou plutôt : comme d'hab', c'est le bidule qui impose sa raison.

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par PauvreYorick le Mar 21 Oct 2014 - 10:59

@Nom d'utilisateur a écrit: comme d'hab', c'est le bidule qui impose sa raison.
Comme à chaque fois qu'on se sert d'un outil sans se demander :

  1. quels usages il autorise réellement,
  2. si on en a vraiment besoin.

Le fait de pouvoir projeter du texte ou des images peut être commode en certaines occasions. Par ailleurs le fait d'avoir un canevas sous forme de diapositives successives peut également être commode. (Pour ça, comme l'a dit Dimka, [...]LaTeX+beamer, PDF, hop c'est réglé, inutile de s'embarrasser d'un format clos, fort heureusement, sauf si ce qu'on veut en vérité c'est faire un spectacle son et lumière.)

Il y a de très nombreux cas, pourtant, où projeter du texte est moins intéressant que de l'écrire au tableau. Un auditoire attentif, je crois, comprendra mieux une démonstration que le gugusse écrit sous ses yeux qu'une démonstration projetée, même étape par étape et même avec beaucoup d'explications orales par-dessus. Ou plutôt, il y a un moment où il faudrait décomposer tellement la projection de la démonstration pour que ça soit aussi instructif que de voir le prof la faire de A à Z, qu'on se demande si le coût n'est pas plus élevé que le bénéfice.

Projeter un texte, fort bien si l'on ne sait pas à l'avance de combien de photocopies on aurait besoin pour s'assurer que tout l'auditoire en dispose. Projeter des images, fort bien. Dire qu'il faut utiliser « PauvrePoint » pour faire ça, ce serait un peu comme dire qu'on a absolument besoin de mettre en route une centrale à charbon pour enfoncer un clou, non ?

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par kero le Mar 21 Oct 2014 - 11:06

@PauvreYorick a écrit:Il y a de très nombreux cas, pourtant, où projeter du texte est moins intéressant que de l'écrire au tableau. Un auditoire attentif, je crois, comprendra mieux une démonstration que le gugusse écrit sous ses yeux qu'une démonstration projetée, même étape par étape et même avec beaucoup d'explications orales par-dessus. Ou plutôt, il y a un moment où il faudrait décomposer tellement la projection de la démonstration pour que ça soit aussi instructif que de voir le prof la faire de A à Z, qu'on se demande si le coût n'est pas plus élevé que le bénéfice.

Ce qui revient en fait à dire que par une projection, on prend surtout le risque de submerger l'auditeur (note: on reste sur auditeur et non spectateur ou observateur) sous un fatra d'informations mal assimilées.

Pour ceux qui ne sacrifient pas à la tentation du slide en petits points - ce que je crois toutefois être le cas de la grande majorité de profs, ici comme ailleurs - c'est peut-être surtout là que se trouve le réel risque de l'utilisation de l'outil - du moins dans l'utilisation qu'en défendent les professeurs d'histoire-géo ici présents, comme moi.

J'ai pu déjà observer que l'envie de présenter un maximum de situations/cas différents via document m'a parfois amené à trop les multiplier et à faire des présentations nettement trop longues. L'outil est pratique, mais il faut impérativement résister à la tentation de la profusion et strictement sélectionner ce sur quoi on travaillera vraiment.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Nom d'utilisateur le Mar 21 Oct 2014 - 11:14

PauvreYorick Vénérable ce 21/10/2014 a écrit: il y a un moment où il faudrait décomposer tellement la projection de la démonstration pour que ça soit aussi instructif que de voir le prof la faire de A à Z, qu'on se demande si le coût n'est pas plus élevé que le bénéfice

Oui mais voilà : l'Ecole ("E" maj. pour aller vite, puisque je ratisse large les lieux de l'étude : des petites classes à la recherche fondamentale !) a hérité de ce qu'on a appelé, en entreprise, les "procédures" (elles-mêmes léguées par l'algorithmique, au moins là où j'ai pu observer les choses d'assez près). Or les procédures, c'est pour perdre le moins de temps possible à la réflexion. Lorsqu'on installe un bidule, c'est lui qui raisonne, me semble-t-il ; si j'ai raison, c'est plus que la "tentation" que dit kero . Ce qui rassure, c'est la masse de littérature pondue dans le même temps sur ce qu'est un instrument : les gens ne sont pas dupes.

Nom d'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La toute puissance de PowerPoint

Message par Sphinx le Mar 21 Oct 2014 - 11:18

J'ai commencé à répondre à tout le monde, en commençant par Cripure pour dire que c'est bien parce qu'au fond, on est d'accord - le genre d'exposé que vous décrivez, bien sûr que c'est inintéressant, je vous rejoins complètement ; mais ce n'est pas obligé d'être ça. Finalement, je ne cite personne, ce serait trop long, et je réponds en vrac : mais oui ! ça existe, des exposés ppt nuls. Mais oui ! on s'en passait très bien avant. J'essayais seulement de faire passer une idée simple : c'est juste un outil. Des présentations nulles, ça existe, avec ou sans ppt, et on peut aussi faire quelque chose d'intéressant malgré l'utilisation de ce genre d'outil : on a déjà vu des professeurs d'université arriver en conférence les mains dans les poches et sans avoir rien préparé, et vaguement blablater, au lieu de littérature, sur leur voyage en avion pour arriver jusque là (du vécu) ; on a déjà vu aussi nombre d'exposés intéressants avec un diaporama. Et inversement.

Nom d'Utilisateur : forcément, si on parle de gens qui ne savent pas se servir d'un ordinateur, pourquoi s'en servent-ils ? Pour ce qui est de conférences de maths, si elle est bien organisée, (dieu merci, c'est souvent le cas) il y aura un tableau à craies en plus de l'écran où sont projetés les calculs.

Dimka : tu n'as pas tort et ce parce que tu reviens en fait au fond du problème : finalité de ppt, ses fonctionnalités, plutôt que de te demander si c'est le mal incarné. Oui, trop de gens considèrent que parce qu'ils ont fait un diaporama, ils ont bien fait leur boulot. Est-ce qu'on n'en revient pas là au problème fondamental de la fainéantise humaine ? Finalement s'il y a tant de gens dans l'entreprise, à l'Espé ou ailleurs qui produisent des exposés aussi nuls, et avec diaporama, c'est qu'ils se laissent éblouir par la technique - on le sait déjà : ça fait des années qu'on nous bassine avec les TICE, le numérique, une tablette par élève, sans avoir la moindre idée de ce qu'on pourrait faire avec tout ça. Mais qu'il n'y a aucun fond, aucun contenu. En fait, je considère que le ppt est un révélateur très utile : on a parfois tendance à se laisser bercer par le ronron du discours, alors que grâce à ppt, quand c'est naze, ça se voit tout de suite Razz

Je ne suis pas une tenante à tous crins du ppt. Je l'ai déjà dit, en cours je n'en utilise pas parce que ça n'a aucun intérêt : je projette mes images directement, comme toi, en allant les chercher dans le dossier. En conférence, je l'utilise parce que c'est pratique (je bosse sur des monuments, des oeuvres d'arts, mais aussi des textes antiques, ça me permet d'alterner images de différents formats et citations sans avoir à galérer chaque fois une heure pour régler la vue - et je n'ai encore jamais eu à revenir trois cases en arrière ou à en sauter deux, parce que j'ai la politesse vis-à-vis de mes interlocuteurs de préparer mon truc avant Rolling Eyes )

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum