Projet éducatif du PS

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 10:16

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:ça je sais bien qu'ils ne reviendront pas sur ce qu'a fait la droite. mais au moins ça va peut-être atténuer les choses, on va gagner du temps.

Là, tu rêves éveillée. Cela ne va rien atténuer du tout. Je rappelle : Jospin et Allègre ont-ils atténué quelque chose ???
Et sinon, qui d'autre?
le NPA de Besancenot? je refuse de voter pour un parti qui compte une candidate voilée.
LO? certainement pas.
Le PC? c'est mort.

le parti de gauche, je n'arrive pas à trouver leur programme exact.

Bayrou? celui qui a voulu révoquer la loi falloux et défend l'enseignement privé? le ministre de balladur? là on est carrément à droite, la preuve un tas de ses membres ont rejoint l'UMP.

Mieux vaut (et de loin !) une droite modérée et intelligente (je ne dis pas que c'est forcément le cas de Bayrou, hein !) qu'une fausse gauche démago et compassionnelle qui en fin de compte fait une politique de droite.


une droite modérée et intelligente? oxymore? Razz sinon je suis d'accord pour la fausse gauche démago. je ne veux ni l'un ni l'autre... No
en éducation Jospin et Allégre n'ont rien atténué (encore que Lang avait créé des postes, lui) mais de manière générale, malgré les privatisations, ce 'nétait pas la politique ultra-libérale de l'UMP.

Gare au sectarisme !
La gauche a mené exactement la même politique économique que la droite : les uns ont privatisé France Télécom, les autres EDF-GDF. Voir aussi l'exemple de Blair en Grande-Bretagne.
Pire : c'est la gauche des années 90 qui a en grande partie initié la dérive ultra-libérale de l'économie ayant finalement abouti au désastre de 2008.
Sur Lang : s'il a crée des postes, il est aussi responsable d'une politique ultra-démagogique et pernicieuse en matière de culture. Et c'est l'homme des désastreux programmes de primaire de 2002 comme du programme Viala, ne l'oublions pas.
Sur la droite : Darcos, un homme de droite a priori compétent en matière d'éducation, aurait assurément pu laisser un bilan plus positif s'il n'était pas à ce point lié aux desiderata de son maître - et surtout à ceux de Bercy.

Justement je pense qu'Aubry est l'aile gauche de son parti, contrairement à DSK qui séduit le monde de la finance. elle peut éventuellement faire évoluer les choses plus à gauche, c'est une femme convaincue, on l'a vu avec les 35h. Et darcos...ben il aurait pu...mais il l'a pas fait ce bilan positif c'est le moins qu'on puisse dire.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 10:19

oui, être agrégé ne veut absolument pas dire qu'on n'est pas carriériste et qu'on va défendre l'EN et une conception raisonnable de l'éducation...
Peillon aussi est agrégé de philosophie.

Nous sommes évidemment d'accord. Sauf que les idées de Darcos ou de Bayrou sont un tantinet plus "raisonnables" que celles de Peillon qui est un IUFMien pur jus. Ce qui n'exonère en rien les deux premiers du carriérisme qui leur a d'ailleurs porté préjudice, cela dit en passant.

Message par marquisedemerteuil Aujourd'hui à 9:55
Darcos aussi était agrégé et membre de l'Institut...

Aubry a quand même fait les 35h, auxquelles le gouvernement n'ose pas toucher (il en a besoin pour les HS)

Les 35h ont largement été détricotées par ses successeurs.
Sinon, Marquise, toi qui as l'air d'apprécier les 35h, peut-être les voudrais-tu pour toi-même et l'ensemble des professeurs ? C'est bien ce que le PS propose en substance dans son projet; libre à toi de voter la "redéfinition du temps de travail et des missions des enseignants" en 2012...



lol!

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 10:20

@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
Sur la droite : Darcos, un homme de droite a priori compétent en matière d'éducation, aurait assurément pu laisser un bilan plus positif s'il n'était pas à ce point lié aux desiderata de son maître - et surtout à ceux de Bercy.

C'est ce que je pense aussi : Darcos aurait pu être bien. Mais ce n'est pas lui qui commandait...
Et je pense même qu'il défendait des choses auxquelles il ne croyait pas du tout (!!).

+1

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 10:23

marquisedemerteuil a écrit:ben c'est un peu ça le problème, ce sont des enjeux de pouvoir, notamment d'ambition personnelle, qui font que même ceux qui devraient défendre l'EN y sacrifient leurs idéaux...

Non, à mon sens le principal problème est l'impuissance de tout ministre face à son administration composée majoritairement d'incapables, et sa soumission récurrente face à Bercy, voire face à ce qui se décide à Bruxelles. Voir les dégâts causés par le processus de Bologne dans l'enseignement supérieur.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 10:25

marquisedemerteuil a écrit:

Justement je pense qu'Aubry est l'aile gauche de son parti, contrairement à DSK qui séduit le monde de la finance. elle peut éventuellement faire évoluer les choses plus à gauche, c'est une femme convaincue, on l'a vu avec les 35h. Et darcos...ben il aurait pu...mais il l'a pas fait ce bilan positif c'est le moins qu'on puisse dire.

Aubry, l'aile gauche ??? Mouais, c'est la vérité d'un jour...
Tous ces pontes socialos louvoient en permanence. Il n'y a qu'à voir les contorsions d'un Fabius !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 10:29

@Aurore a écrit:oui, être agrégé ne veut absolument pas dire qu'on n'est pas carriériste et qu'on va défendre l'EN et une conception raisonnable de l'éducation...
Peillon aussi est agrégé de philosophie.

Nous sommes évidemment d'accord. Sauf que les idées de Darcos ou de Bayrou sont un tantinet plus "raisonnables" que celles de Peillon qui est un IUFMien pur jus. Ce qui n'exonère en rien les deux premiers du carriérisme qui leur a d'ailleurs porté préjudice, cela dit en passant.

Message par marquisedemerteuil Aujourd'hui à 9:55
Darcos aussi était agrégé et membre de l'Institut...

Aubry a quand même fait les 35h, auxquelles le gouvernement n'ose pas toucher (il en a besoin pour les HS)

Les 35h ont largement été détricotées par ses successeurs.
Sinon, Marquise, toi qui as l'air d'apprécier les 35h, peut-être les voudrais-tu pour toi-même et l'ensemble des professeurs ? C'est bien ce que le PS propose en substance dans son projet; libre à toi de voter la "redéfinition du temps de travail et des missions des enseignants" en 2012...



lol!

dans la réalité des faits, nous ne sommes jamais passés à 35h, nous faisons 39h par semaine selon le ministère...mais les 35h de présence en étb évidemment c'est non, et je suis contre tout ce qui nous transforme en éducateurs ou en animateurs culturels.
je suis très loin des idées de 'l'UNSA...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 10:30

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:ben c'est un peu ça le problème, ce sont des enjeux de pouvoir, notamment d'ambition personnelle, qui font que même ceux qui devraient défendre l'EN y sacrifient leurs idéaux...

Non, à mon sens le principal problème est l'impuissance de tout ministre face à son administration composée majoritairement d'incapables, et sa soumission récurrente face à Bercy, voire face à ce qui se décide à Bruxelles. Voir les dégâts causés par le processus de Bologne dans l'enseignement supérieur.

l'un n'empêche pas l'autre, hélas.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 10:30

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:

Justement je pense qu'Aubry est l'aile gauche de son parti, contrairement à DSK qui séduit le monde de la finance. elle peut éventuellement faire évoluer les choses plus à gauche, c'est une femme convaincue, on l'a vu avec les 35h. Et darcos...ben il aurait pu...mais il l'a pas fait ce bilan positif c'est le moins qu'on puisse dire.

Aubry, l'aile gauche ??? Mouais, c'est la vérité d'un jour...
Tous ces pontes socialos louvoient en permanence. Il n'y a qu'à voir les contorsions d'un Fabius !

ce n'est hélas pas propre au PS...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 11:33

[quote="marquisedemerteuil"][quote="Aurore"]
marquisedemerteuil a écrit:


ce n'est hélas pas propre au PS...

Donc tu reconnais bien que la posture "de gauche" de M. Aubry n'est que pure tactique.
Pourquoi donc la soutenir plutôt qu'un(e) autre ? Et pourquoi s'obstiner à voter pour un parti parvenu au summum de l'hypocrisie, qui ne représente plus du tout les idéaux qu'il est censé défendre - pire, qui fait tout le contraire de ces idéaux une fois arrivé au pouvoir ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 11:55

que pure tactique pas forcément. comme toi je cherche le moins pire, je suis bien consciente des postures idéologiques de ce parti, que je ne soutiens pas du tout, je ne vote pas pour eux mais contre l'UMP, c'est la seule raison.
pour moi tout est bon pour virer sarko en 2012, pas de cas de conscience, tout sauf l'UMP.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 12:37

marquisedemerteuil a écrit:que pure tactique pas forcément. comme toi je cherche le moins pire, je suis bien consciente des postures idéologiques de ce parti, que je ne soutiens pas du tout, je ne vote pas pour eux mais contre l'UMP, c'est la seule raison.
pour moi tout est bon pour virer sarko en 2012, pas de cas de conscience, tout sauf l'UMP.

Marquise, je comprends et partage pleinement ton rejet viscéral du sarkozysme. Le problème, sauf que le "tout sauf Sarkozy" ne constitue pas une alternative crédible politiquement, bien au contraire.
Pour aller plus loin, le cynisme décomplexé et la haine de la culture propres au sarkozysme d'une part, et l'égalitarisme anti-élitiste et anti-intellectualiste forcené des pleureuses PS et de leurs séides pédagos de l'autre sont loin d'être antagonistes : ce ne sont en réalité que deux côtés d'une même médaille. C'est la raison pour laquelle voter pour l'un ou pour l'autre ne change dans le fond strictement rien.
Il n'est pas du tout certain qu'en fin de compte tu trouves "moins pire" une politique menée par la gauche de gouvernement telle qu'elle se présente à l'heure actuelle, comme tu sembles l'espérer. Je crois même que tu te fais des illusions...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 12:40

marquisedemerteuil a écrit:que pure tactique pas forcément. (...)

Qu'est-ce qui te permet de l'affirmer ? Le projet de l'ineffable Bruno Julliard, actuel allié d'Aubry au sein de la direction du PS ? lol!

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Iphigénie le Mer 20 Oct 2010 - 12:48

Je suis à peu près d'accord avec toi sur le fond quasi également catastrophique des deux,mais il y a une différence quand même qui me gêne considérablement dans le sarkozysme et qu'on retrouve moins dans la gauche:la gauche en général fait ce qu'elle dit(hélas parfois)mais Sarkozy a laissé croire qu'il allait restaurer une éducation plus "sérieuse",(voire rétablir les IPES) et au lieu de cela,on saborde complètemnt le lycée et on supprime même les stages :bref on prend les gens pour des c**** et rien que ça,c'est un révulsif!;quant à valoriser les salaires des enseignants ,Jospin l'a quand même fait en son temps,alors que Sarkozy en a parlé et fait le contraire.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 12:48

le problème c'est que je ne vois pas qui pourrait représenter une alternative. je suis bien d'accord avec toi sur la critique du PS, mais je ne vois pas quelle autre possibilité.

bayrou ne me parait pas capable d'incarner cela, ne serait-ce parce qu'il est de droite. je vais regarder du côté du parti de gauche, dont je n'arrive toujours pas à trouver le programme...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 13:06

marquisedemerteuil a écrit:le problème c'est que je ne vois pas qui pourrait représenter une alternative. je suis bien d'accord avec toi sur la critique du PS, mais je ne vois pas quelle autre possibilité.
En effet, il n'y en a pas à l'heure actuelle. Alors, attendons de voir avant de se résoudre à choisir "le moins pire entre les pires"...

Autre chose : tu refuses à tout prix de voter pour la droite, mais que veux-tu dire au juste par "gauche" ou "droite" en matière d'éducation ?



Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 13:09

je ne vote pas seulement en fonction de l'éducation, mais selon un projet général de société. pour résumer, pour moi, un projet de gauche est censé défendre le service public, et une certaine régulation de l"économie par le politique. la droite c'est l'inverse: moins de service public et tout laisser gérer par le marché.

On peut attendre avant de voir une alternative mais pour l'instant je ne suis guère optimiste.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 13:20

@iphigénie a écrit:Je suis à peu près d'accord avec toi sur le fond quasi également catastrophique des deux,mais il y a une différence quand même qui me gêne considérablement dans le sarkozysme et qu'on retrouve moins dans la gauche:la gauche en général fait ce qu'elle dit(hélas parfois)mais Sarkozy a laissé croire qu'il allait restaurer une éducation plus "sérieuse",(voire rétablir les IPES) et au lieu de cela,on saborde complètemnt le lycée et on supprime même les stages :bref on prend les gens pour des c**** et rien que ça,c'est un révulsif!;quant à valoriser les salaires des enseignants ,Jospin l'a quand même fait en son temps,alors que Sarkozy en a parlé et fait le contraire.


Donc, selon ta logique, la gauche va bel et bien mettre en pratique son projet éducatif consistant à saborder définitivement les restes laissés par la droite et à instaurer une immense garderie en "primarisant" le collège, si elle est élue. Crois-tu que ça incite davantage à voter pour elle ? lol!
Sarko quant à lui est un manipulateur de première et un communiquant relativement doué, mais àa crevait les yeux et il ne fallait pas tomber dans le panneau. Ceux qui se sont fait des illusions pendant la campagne de 2007 n'ont plus que leurs yeux pour pleurer.
Quant à Jospin, son nom demeure à jamais associé à la loi du même nom, et ses mesurettes cosmétiques n'ont pas empêché l'érosion considérable du pouvoir d'achat des professeurs que l'on peut constater depuis plus de 20 ans. Sans compter la dégradation spectaculaire de leurs conditions de travail et du niveau des élèves dont il est directement responsable, pour le coup.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 13:28

marquisedemerteuil a écrit:je ne vote pas seulement en fonction de l'éducation, mais selon un projet général de société. pour résumer, pour moi, un projet de gauche est censé défendre le service public, et une certaine régulation de l"économie par le politique. la droite c'est l'inverse: moins de service public et tout laisser gérer par le marché.

On peut attendre avant de voir une alternative mais pour l'instant je ne suis guère optimiste.

Tu votes en fonction d'un "projet de société" et tu défends le service public, soit. Mais le PS défend-il mieux le service public que les autres ? N'y a-t-il pas un gouffre entre les intentions affichées et les actes, n'y a-t-il pas surtout beaucoup d'hypocrisie (pour ne pas dire d'imposture) de leur part ?

Au passage, je retourne son argument à Iphigénie : au moins, avec Sarko, on savait à quoi s'attendre en matière de politique économique et sociale ! On ne peut pas vraiment en dire autant de la gauche...

Marquise, tu ne m'as pas répondu à ma première question : les notions de gauche et de droite en matière d'éducation ont-elles un sens selon toi à l'heure actuelle ?


Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Daphné le Mer 20 Oct 2010 - 18:23

@Aurore a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
Sur la droite : Darcos, un homme de droite a priori compétent en matière d'éducation, aurait assurément pu laisser un bilan plus positif s'il n'était pas à ce point lié aux desiderata de son maître - et surtout à ceux de Bercy.

C'est ce que je pense aussi : Darcos aurait pu être bien. Mais ce n'est pas lui qui commandait...
Et je pense même qu'il défendait des choses auxquelles il ne croyait pas du tout (!!).

+1

Pareil ! Il a vendu son âme, enfin si tant est qu'il en avait une Twisted Evil

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 18:46

@Daphné a écrit:
@Aurore a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Aurore a écrit:
Sur la droite : Darcos, un homme de droite a priori compétent en matière d'éducation, aurait assurément pu laisser un bilan plus positif s'il n'était pas à ce point lié aux desiderata de son maître - et surtout à ceux de Bercy.

C'est ce que je pense aussi : Darcos aurait pu être bien. Mais ce n'est pas lui qui commandait...
Et je pense même qu'il défendait des choses auxquelles il ne croyait pas du tout (!!).

+1

Pareil ! Il a vendu son âme, enfin si tant est qu'il en avait une Twisted Evil

Qui sait ? L'ami Abraxas devrait en savoir davantage que nous sur le sujet...
Et tant de courbettes devant le Petit Nicolas, pour quel résultat ? Quand on pense qu'on le disait tout proche de Matignon... lol!

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 19:21

Pour en revenir au sujet principal : que ce soit avec le PS ou la droite, la prochaine étape est bien de développer "l'autonomie" des établissements, des projets comme des programmes. Et ils ne se cachent même plus (c'est écrit noir sur blanc aussi bien dans le présent torchon PS que dans les différentes interventions d'un Copé, par exemple) ! Il ne reste plus qu'à faire passer la pilule auprès de l'opinion, un peu de com' devrait suffire.
:colere:

Traduction :
- intégration à moyen terme des professeurs dans la Fonction Publique Territoriale, ce qui équivaut à une baisse de leurs revenus et à une précarisation de leur statut,
- disparition de facto des programmes et examens nationaux, avec notamment à travers le développement tous azimuts des "compétences"
- recrutement direct par les CdE (déjà entevu avec le projet CLAIR), ce qui signifie recrutement local, donc de bas niveau. Développement des clientélismes, du piston et des "féodalités" locales, pouvoir accru voire illimité des CdE comme des associations de parents,
- baisse du niveau des élèves (oui, c'est encore possible !) du fait de la dégradation du niveau des professeurs déjà exposée, ainsi que de "l'adaptation aux logiques territoriales aux besoins des publics",
- et à terme, privatisation définitive et irréversible de l'EN, sous une forme ou une autre.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 20:25

@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:je ne vote pas seulement en fonction de l'éducation, mais selon un projet général de société. pour résumer, pour moi, un projet de gauche est censé défendre le service public, et une certaine régulation de l"économie par le politique. la droite c'est l'inverse: moins de service public et tout laisser gérer par le marché.

On peut attendre avant de voir une alternative mais pour l'instant je ne suis guère optimiste.

Tu votes en fonction d'un "projet de société" et tu défends le service public, soit. Mais le PS défend-il mieux le service public que les autres ? N'y a-t-il pas un gouffre entre les intentions affichées et les actes, n'y a-t-il pas surtout beaucoup d'hypocrisie (pour ne pas dire d'imposture) de leur part ?

Au passage, je retourne son argument à Iphigénie : au moins, avec Sarko, on savait à quoi s'attendre en matière de politique économique et sociale ! On ne peut pas vraiment en dire autant de la gauche...

Marquise, tu ne m'as pas répondu à ma première question : les notions de gauche et de droite en matière d'éducation ont-elles un sens selon toi à l'heure actuelle ?


Disons que le PS est censé quand même donner quelques garanties à son électorat et donc faire quelque chose pour le service public (tout en le sapant parfois par d'autres côtés, certes, mais l'UMP lui ne fait que saper) ...les zep, c'est eux, la police de proximité zappée par l'UMP, aussi.
En matière d'éducation, si on parle d'éducation en général et de manière d'élever les enfants, je trouve que la gauche en effet a été trop loin dans l'évitement du conflit avec l'enfant, et la sanction vécue comme un échec. en ce sens je serais "de droite", pour rétablir un vrai rapport d'autorité entre enfants/adultes, élèves/profs.
Si on parle de la démocratisation scolaire, je crois que comme le dit la gauche en général, il faut encourager les élèves à aller le plus loin possible et garantir une scolarité à tous. et que comme le dit la droite, à un moment la sélection doit intervenir, et le goût de l'effort. mais pas de sélection avant la fin de la 3e pour moi, avant qu'on ait vraiment réformé le primaire, comme l'avait expliqué V marchais. qu'on refasse un primaire correct, ensuite on verra pour le collège.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 21:04

marquisedemerteuil a écrit:
@Aurore a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:je ne vote pas seulement en fonction de l'éducation, mais selon un projet général de société. pour résumer, pour moi, un projet de gauche est censé défendre le service public, et une certaine régulation de l"économie par le politique. la droite c'est l'inverse: moins de service public et tout laisser gérer par le marché.

On peut attendre avant de voir une alternative mais pour l'instant je ne suis guère optimiste.

Tu votes en fonction d'un "projet de société" et tu défends le service public, soit. Mais le PS défend-il mieux le service public que les autres ? N'y a-t-il pas un gouffre entre les intentions affichées et les actes, n'y a-t-il pas surtout beaucoup d'hypocrisie (pour ne pas dire d'imposture) de leur part ?

Au passage, je retourne son argument à Iphigénie : au moins, avec Sarko, on savait à quoi s'attendre en matière de politique économique et sociale ! On ne peut pas vraiment en dire autant de la gauche...

Marquise, tu ne m'as pas répondu à ma première question : les notions de gauche et de droite en matière d'éducation ont-elles un sens selon toi à l'heure actuelle ?


Disons que le PS est censé quand même donner quelques garanties à son électorat oui, un peu de com' pour faire bonne mesure, mais le fond de la politique est le même (privatisations, dérèglementation, "décentralisation" etc et donc faire quelque chose pour le service public (tout en le sapant parfois par d'autres côtés, certes, mais l'UMP lui ne fait que saper) ...les zep, c'est eux Pour toi, c'est donc une bonne chose, les Zones d'Exclusion Programmée au sein desquelles tout élève un tant soit peu doué est condamné à végéter ?, la police de proximité zappée par l'UMP, aussi.
En matière d'éducation, si on parle d'éducation en général et de manière d'élever les enfants, je trouve que la gauche en effet a été trop loin dans l'évitement du conflit avec l'enfant, et la sanction vécue comme un échec. en ce sens je serais "de droite", pour rétablir un vrai rapport d'autorité entre enfants/adultes, élèves/profs. D'accord avec toi sur le fond, sauf que je ne vois pas en quoi affirmer son autorité sur les enfants, ou bien les instruire d'une manière exigeante et progressive serait "de droite", il ne s'agit là que de bon sens.
Si on parle de la démocratisation scolaire, je crois que comme le dit la gauche en général, il faut encourager les élèves à aller le plus loin possible Tu crois vraiment ces beaux discours ? Relis bien le projet du PS : ce n'est pas du tout ce qu'ils disent, bien au contraire ! Il n'y est en question que d'adapter l'école aux mauvais élèves et de poursuivre le nivellement par le bas ! Je crois que tu te méprends cruellement sur les intentions réelles de la gauche (qu'ils finissent d'ailleurs par afficher ouvertement, avec le cynisme qui les caractérise. et garantir une scolarité à tous. et que comme le dit la droite, à un moment la sélection doit intervenir, et le goût de l'effort. mais pas de sélection avant la fin de la 3e pour moi Je ne serais pas aussi catégorique. Si l'on veut maintenir un certain niveau au collège, une première sélection doit se faire fin 5e pour les élèves manifestant un rejet manifeste (pour ne pas dire violent...) des études exclusivement abstraites. Ce qui n'empêche pas d'être exigeants avec eux au sein d'une voie plus "professionnelle", bien au contraire, et de ménager des passerelles à intervalles réguliers. avant qu'on ait vraiment réformé le primaire, comme l'avait expliqué V marchais. qu'on refasse un primaire correct, ensuite on verra pour le collège. En théorie d'accord, mais en pratique c'est totalement utopique à mon sens : les deux problèmes étant inextricablement liés, il faut concevoir une solution globale, donc tout à la fois remettre sur pied le primaire et sauver ce qui peut l'être au sein d'un collège unique à la dérive dans certains lieux, ZEP ou pas d'ailleurs.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 21:17

"le PS est censé quand même donner quelques garanties à son électorat et donc faire quelque chose pour le service public"

Pour enfoncer le clou (du cercueil) : qui sont les malins qui ont livré la France et son système éducatif aux mains des concepteurs de la Stratégie de Lisbonne ???
Indice : cela s'est passé en mars 2000, donc sous quel gouvernement ???

lol!

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 21:22

Voir à cet effet :

http://ec.europa.eu/education/lifelong-learning-policy/doc28_fr.htm

Et aussi : http://assoreveil.org/ert.html (bien que le site en lui-même comporte des contenus pour le moins contestables par ailleurs).


Dernière édition par Aurore le Mer 20 Oct 2010 - 21:26, édité 1 fois

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet éducatif du PS

Message par Reine Margot le Mer 20 Oct 2010 - 21:25

- un peu de com' oui, mais disons qu'entre les deux partis qu'on aura fatalement, je choisis celui qui fait un peu tout en cassant aussi plutôt que celui qui casse totalement.

- les ZEP oui sont une bonne chose, dans la mesure où cela octroie des moyens qui permettent de mieux aider ces élèves. J'ai vu la différence entre le bahut zep mal famé de ma ville, où les profs se serrent les coudes et finalement arrivent à faire travailler les élèves, et le bahut pourri où j'ai été l'an dernier, pas en zep. il y a des années, le ppal, pour éviter la stigmatisation, avait refusé le label zep. résultat: des classes à 28, peu de moyens, le bazar généralisé, des profs peu soudés, et des élèves fuyant un collège ayant une réputation encore pire que la zep. par expérience, il vaut mieux enseigner dans certains bahuts zep que dans d'autres qui ne le sont pas mais devraient l'être.

- oui l'autorité est du bon sens, mais je parlais de droite au sens où l'idéologie de l'enfant-roi est généralement de gauche, une idéologie 68arde mal digérée.

- je ne confonds pas la gauche et le PS! de manière générale, être de gauche c'est vouloir ouvrir les études les plus longues au maximum d'élèves, voire à toute une génération (ce qui occulte bien souvent certaines réalités). malheureusement le nivellement par le bas existe, car il n'y a pas de hausse du niveau d'une génération sans maintien de certaines exigences. le PS a effectivement ce calcul cynique de nivellement par le bas avec sa conception "animation culturelle" de l'enseignement, et sa politique de réduction horaire des enseignements fondamentaux. c'est aussi le projet du SE.

- est-ce qu'en 5e beaucoup d'élèves sont vraiment sûrs d'avoir envie d'une voie professionnelle? j'en ai rencontré très peu dans ce cas. la plupart des élèves rejettent l'école plus par paresse et parce que parents et institution scolaire ne leur mettent pas assez un coup de pied au c... pour qu'ils travaillent, plutôt que par vocation manuelle. et on n'en aurait pe pas autant à rejeter les enseignements théoriques si en primaire on avait des horaires solides des enseignements fondamentaux et une instruction rigoureuse.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum