Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Frisouille
Devin

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Frisouille le Dim 24 Oct 2010 - 15:07
@LNSAG a écrit:Je vous rejoins sur le fait d'empiler les réformes sans vision globale. Mais enfin, on va arriver à une école qui n'autorise plus le redoublement, où l'élève passera d'un niveau à l'autre avec des oui/non dans un livret vert plastifié ! Mais justement, une évaluation pourrait contrer cela, puisqu'il y a un système de notes.
C'est désolant, et Meirieur sera au MEN, grand directeur de l'enseignement, sous la présidence de Morano (Mon Dieu !)
Si elle arrive au MEN, je me mets en grève illimitée, ou je demande une dispo je ne sais pas, mais je refuse d'enseigner si c'est elle qui est Ministre.

A propos de Morano, Not'Président aurait fermement rejeté l'idée en déclarant, en privé "l'EN....et pourquoi pas la Culture?" Very Happy

Je prie pour ne pas avoir de surprise au moment du remaniement.


Dernière édition par Frisouille le Dim 24 Oct 2010 - 15:08, édité 1 fois
frankenstein
Vénérable

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par frankenstein le Dim 24 Oct 2010 - 15:08
Mais justement, une évaluation pourrait contrer cela, puisqu'il y a un système de notes.
Hélas, non! Les enseignants sont invités à ne plus mettre de notes !! Et personne, surtout pas les IEN, n'expliquera pourquoi alors les évaluations nationales conduisent justement à un système de pourcentages de réussite ultra-précis (au centième près ...). Une note sur 20 peut très bien se traduire par un pourcentage (x5)...
Mais ce n'est pas tout, puisque l'AP est devenue la panacée, bcp d'inspecteurs viennent évaluer les PE durant cette aide personnalisée... :colere: C'est pas beau le changement et l'évolution des pratiques pédagogiques ? cafe

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
kensington
Esprit éclairé

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par kensington le Dim 24 Oct 2010 - 15:13
@Frisouille a écrit:
A propos de Morano, Not'Président aurait fermement rejeté l'idée en déclarant, en privé "l'EN....et pourquoi pas la Culture?" Very Happy

Je prie pour ne pas avoir de surprise au moment du remaniement.

Si Châtel ne devient pas premier ministre affraid , il restera peut-être à l'EN. humhum
frankenstein
Vénérable

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par frankenstein le Dim 24 Oct 2010 - 15:19
Pourquoi voulez-vous que Chatel (il n'a pas besoin d'accent circonflexe bien qu'il soit le porte-parole préféré du château) ne soit plus à l'EN ? Après tout, Darcos avait déjà tout dépecé...
Perso, je crains plus l'arrivée d'un Meirieu à ce poste en 2012...Les Verts feront un score et réclameront des ministères... No affraid

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Ruthven le Dim 24 Oct 2010 - 15:22
@LNSAG a écrit:Je vous rejoins sur le fait d'empiler les réformes sans vision globale. Mais enfin, on va arriver à une école qui n'autorise plus le redoublement, où l'élève passera d'un niveau à l'autre avec des oui/non dans un livret vert plastifié ! Mais justement, une évaluation pourrait contrer cela, puisqu'il y a un système de notes.
C'est désolant, et Meirieur sera au MEN, grand directeur de l'enseignement, sous la présidence de Morano (Mon Dieu !)
Si elle arrive au MEN, je me mets en grève illimitée, ou je demande une dispo je ne sais pas, mais je refuse d'enseigner si c'est elle qui est Ministre.

Mais Copé prend le problème à l'envers : il pense le couperet - l'examen final à la fin d'un cycle - qui a une forte valeur médiatique sans évoquer justement la possibilité du redoublement ou de classes de remédiation qui permettraient à de petits groupes d'élèves d'acquérir le niveau nécessaire. Evidemment, cela coûte de l'argent et cela sonne mal aux oreilles du contribuable.

Pour le MEN, j'espère toujours que cela sera NKM (parmi tous les maux possibles) !
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Ruthven le Dim 24 Oct 2010 - 15:23
@frankenstein a écrit:Pourquoi voulez-vous que Chatel (il n'a pas besoin d'accent circonflexe bien qu'il soit le porte-parole préféré du château) ne soit plus à l'EN ? Après tout, Darcos avait déjà tout dépecé...
Perso, je crains plus l'arrivée d'un Meirieu à ce poste en 2012...Les Verts feront un score et réclameront des ministères... No affraid

Parce que Chatel mérite une récompense pour avoir bien servi (enfin on l'a plus entendu comme porte-parole que comme ministre de l'EN, mais bon ...).
avatar
kensington
Esprit éclairé

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par kensington le Dim 24 Oct 2010 - 15:28
D'accord pour les classes de remédiation, qui pourraient d'ailleurs concerner certaines matières seulement.

NKM pourquoi pas!
Invité
Invité

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Invité le Dim 24 Oct 2010 - 17:09
@Ruthven a écrit:(enfin on l'a plus entendu comme porte-parole que comme ministre de l'EN, mais bon ...).

enfin, entendu, entendu... à en croire le Petit Journal et "le point Luke Chatel" on n'a justement rien entendu du tout, hein! Laughing
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Reine Margot le Dim 24 Oct 2010 - 17:24
même question que les autres: que deviennent ceux qui ne réussissent pas l'examen? ils redoublent? (vu le coût d'un redoublement et les consignes de la hierarchie de ne pas faire redoubler, ça m'étonnerait)

effet d'annonce je pense, un truc bien réac pour faire dire au Français moyen (celui qui vote Sarko dans un autre fil) : "c'est ben vrai ça!"

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Frisouille
Devin

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Frisouille le Dim 24 Oct 2010 - 17:33
Lorica a écrit:
@Ruthven a écrit:(enfin on l'a plus entendu comme porte-parole que comme ministre de l'EN, mais bon ...).

enfin, entendu, entendu... à en croire le Petit Journal et "le point Luke Chatel" on n'a justement rien entendu du tout, hein! Laughing

J'adore ! Razz
avatar
Leclochard
Guide spirituel

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Leclochard le Dim 24 Oct 2010 - 18:38
marquisedemerteuil a écrit:même question que les autres: que deviennent ceux qui ne réussissent pas l'examen? ils redoublent? (vu le coût d'un redoublement et les consignes de la hierarchie de ne pas faire redoubler, ça m'étonnerait)

effet d'annonce je pense, un truc bien réac pour faire dire au Français moyen (celui qui vote Sarko dans un autre fil) : "c'est ben vrai ça!"

Effet d'annonce comme bien des propositions dans l'air du temps. Voyez le rapport Attali. Presque aucune ne sera finalement appliquée. Le conservatisme peut aussi protéger ! Smile

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par doublecasquette le Dim 24 Oct 2010 - 18:44
Et il met les redoublants où, ce brave monsieur ?
Dans des CM2 à 60 élèves ? I
l y a déjà des classes à plus de trente, imaginons que tous échouent à son examen, ça fait une classe à 60, l'année d'après.
L'année d'après 90, et, en quatrième année, ils dédoublent en fermant deux classes de CP affraid !
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Daphné le Dim 24 Oct 2010 - 18:46
@Frisouille a écrit:
@LNSAG a écrit:Je vous rejoins sur le fait d'empiler les réformes sans vision globale. Mais enfin, on va arriver à une école qui n'autorise plus le redoublement, où l'élève passera d'un niveau à l'autre avec des oui/non dans un livret vert plastifié ! Mais justement, une évaluation pourrait contrer cela, puisqu'il y a un système de notes.
C'est désolant, et Meirieur sera au MEN, grand directeur de l'enseignement, sous la présidence de Morano (Mon Dieu !)
Si elle arrive au MEN, je me mets en grève illimitée, ou je demande une dispo je ne sais pas, mais je refuse d'enseigner si c'est elle qui est Ministre.

A propos de Morano, Not'Président aurait fermement rejeté l'idée en déclarant, en privé "l'EN....et pourquoi pas la Culture?" Very Happy

yesyes yesyes yesyes

Je prie pour ne pas avoir de surprise au moment du remaniement.

Et moi donc ! Mais comme je m'attends au pire, je ne serai pas déçue humhum

avatar
Provence
Enchanteur

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Provence le Dim 24 Oct 2010 - 18:48
@doublecasquette a écrit:Et il met les redoublants où, ce brave monsieur ?
Dans des CM2 à 60 élèves ? I
l y a déjà des classes à plus de trente, imaginons que tous échouent à son examen, ça fait une classe à 60, l'année d'après.
L'année d'après 90, et, en quatrième année, ils dédoublent en fermant deux classes de CP affraid !

Ils m'agacent, ces instits qui refusent de faire des efforts pour que les profs de collège aient des classes à 12 élèves! Pffff. Qu'est-ce donc qu'une classe à 60 ou 90 élèves sinon un véritable défi pour un professionnel de l'enseignement?

Comment? De mauvaise foi, moi? :abe:
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Ruthven le Dim 24 Oct 2010 - 19:18
@Leclochard a écrit:
Effet d'annonce comme bien des propositions dans l'air du temps. Voyez le rapport Attali. Presque aucune ne sera finalement appliquée. Le conservatisme peut aussi protéger ! Smile

Le rapport Attali, on nous le fera manger par petits bouts quasi imperceptiblement. La réforme du lycée rend les mesures qu'il préconise pour l'éducation tout à fait plausibles.
thrasybule
Oracle

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par thrasybule le Dim 24 Oct 2010 - 19:42
@Ruthven a écrit:
@Leclochard a écrit:
Effet d'annonce comme bien des propositions dans l'air du temps. Voyez le rapport Attali. Presque aucune ne sera finalement appliquée. Le conservatisme peut aussi protéger ! Smile

Le rapport Attali, on nous le fera manger par petits bouts quasi imperceptiblement. La réforme du lycée rend les mesures qu'il préconise pour l'éducation tout à fait plausibles.
Ne me démolis pas le moral Jason; Fincher l'a déjà bien entamé!

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/
avatar
LNSAG
Habitué du forum

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par LNSAG le Lun 25 Oct 2010 - 9:37
Ce que je veux dire c'est que justement, au moment où on veut supprimer les notes partout, le fait qu'il y ait un examen à la fin du primaire, encore faudrait-il qu'il soit noté celui-ci /20, redonne un sens à la formation primaire.

(Non, je ne défend pas Copé !)

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par doublecasquette le Lun 25 Oct 2010 - 10:09
@LNSAG a écrit:Ce que je veux dire c'est que justement, au moment où on veut supprimer les notes partout, le fait qu'il y ait un examen à la fin du primaire, encore faudrait-il qu'il soit noté celui-ci /20, redonne un sens à la formation primaire.

(Non, je ne défends pas Copé !)

Non, ils se serviraient des évaluations nationales CM2 qui ont lieu depuis deux ans en janvier, pour bien montrer que ce n'est pas un examen de passage en 6°.

Ça tombe bien, tout le monde râle pour dire que janvier, c'est complètement stupide, comme date. Eux, ils ont répondu que c'était pour pouvoir organiser les stages de remise à niveau des vacances de printemps et d'été.

Là, ils font d'une pierre trois coups :
- ils "font plaisir" aux instits et aux parents d'élèves en déplaçant ces évaluations en mai
- ils "font plaisir" à l'opinion publique en lui disant qu'ils se préoccupent de l'échec scolaire puisqu'ils vont bloquer en primaire les gamins qui n'ont pas le niveau grâce à un "examen de passage"
- ils suppriment les stages de remise à niveau qui leur coûtent cher et pour lesquels ils ont du mal à trouver du personnel
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Abraxas le Lun 25 Oct 2010 - 10:16
La Vieille Néotit et moi avons été cointactés par Copé pour participer au grand raout organisé par lui.
Nous avons décliné, l'un et l'autre. Aucune envie de cautionner un "machin" qui lui sert à prendre une posture de présidentiable — sans compter qu'il y a Bruno Julliard dans les personnalités invitées…
Et ce que dit Double Casquette est tellement plein de bon sens…
avatar
pg73
Niveau 8

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par pg73 le Lun 25 Oct 2010 - 10:54
@Provence a écrit:Je sens qu'on va avoir des classes beaucoup moins chargées, si on fait passer un examen en fin de CM2. Mais que va-t-on faire des enfants qui auront raté cet examen? Les mines ont fermé et on n'emploie plus guère d'enfants dans les usines...

Comme toujours, Copé propose n'importe quoi sans réfléchir...

Cela dit, l'idée de Copé, vous avez pas l'impression qu'on en rêve tous, mais qu'on sait tous que c'est parfaitement inapplicable ? Ou alors il va falloir créer des classes supplémentaires dans le primaire pour faire face aux embouteillages que susciterais une telle réforme, et ça coûterait cher, très cher...

Non, là c'est forcément à son électorat qu'il s'adresse, car il est suffisamment intelligent pour savoir qu'une telle mesure est inapplicable pas ces temps de disette !
Mais à la base, ça me semble moins idiot comme idée, que les balivernes de Grosperrin et des pédagos de tout poil qui ont bien plus de chance de nous tomber dessus prochainement...
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par doublecasquette le Lun 25 Oct 2010 - 11:35
Si on se met à défendre le principe de l'examen et du redoublement, ce n'est pas seulement en fin de CM2 qu'il faut alors l'instaurer, mais en fin de GS, en fin de CP, en fin de CE1, en fin de CE2, en fin de CM1 et en fin de CM2 (et continuer au collège), et ce, jusqu'à ce que chaque PE et chaque professeur soit éminemment convaincu qu'un enfant est en classe pour apprendre tout ce qui est prévu au programme de sa classe, que lui-même doit s'y employer du 1° septembre au 30 juin sans perdre trop de temps en activités annexes (virer la "semaine du goût", par exemple), et qu'il est vain de croire que si on le fait "passer" dans la classe supérieure, un élève qui rame "aura peut-être le déclic".
avatar
Aurore
Esprit éclairé

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Aurore le Lun 25 Oct 2010 - 11:39
@doublecasquette a écrit:Si on se met à défendre le principe de l'examen et du redoublement, ce n'est pas seulement en fin de CM2 qu'il faut alors l'instaurer, mais en fin de GS, en fin de CP, en fin de CE1, en fin de CE2, en fin de CM1 et en fin de CM2 (et continuer au collège), et ce, jusqu'à ce que chaque PE et chaque professeur soit éminemment convaincu qu'un enfant est en classe pour apprendre tout ce qui est prévu au programme de sa classe, que lui-même doit s'y employer du 1° septembre au 30 juin sans perdre trop de temps en activités annexes (virer la "semaine du goût", par exemple), et qu'il est vain de croire que si on le fait "passer" dans la classe supérieure, un élève qui rame "aura peut-être le déclic".

+1000 !!!
avatar
Provence
Enchanteur

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Provence le Lun 25 Oct 2010 - 11:50
+1000 aussi!
avatar
Evariste
Niveau 7

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par Evariste le Lun 25 Oct 2010 - 11:52
@doublecasquette a écrit:Si on se met à défendre le principe de l'examen et du redoublement, ce n'est pas seulement en fin de CM2 qu'il faut alors l'instaurer, mais en fin de GS, en fin de CP, en fin de CE1, en fin de CE2, en fin de CM1 et en fin de CM2 (et continuer au collège), et ce, jusqu'à ce que chaque PE et chaque professeur soit éminemment convaincu qu'un enfant est en classe pour apprendre tout ce qui est prévu au programme de sa classe, que lui-même doit s'y employer du 1° septembre au 30 juin sans perdre trop de temps en activités annexes (virer la "semaine du goût", par exemple), et qu'il est vain de croire que si on le fait "passer" dans la classe supérieure, un élève qui rame "aura peut-être le déclic".

veneration

Dans le temps, on appellait ça "le conseil de classe du troisième trimestre" et il était inutile d'organiser u examen.

_________________
Quand on ne sait pas où on va il faut y aller.... et le plus vite possible
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par doublecasquette le Lun 25 Oct 2010 - 11:52
@Aurore a écrit:
@doublecasquette a écrit:Si on se met à défendre le principe de l'examen et du redoublement, ce n'est pas seulement en fin de CM2 qu'il faut alors l'instaurer, mais en fin de GS, en fin de CP, en fin de CE1, en fin de CE2, en fin de CM1 et en fin de CM2 (et continuer au collège), et ce, jusqu'à ce que chaque PE et chaque professeur soit éminemment convaincu qu'un enfant est en classe pour apprendre tout ce qui est prévu au programme de sa classe, que lui-même doit s'y employer du 1° septembre au 30 juin sans perdre trop de temps en activités annexes (virer la "semaine du goût", par exemple), et qu'il est vain de croire que si on le fait "passer" dans la classe supérieure, un élève qui rame "aura peut-être le déclic".

+1000 !!!

Toutes mes confuses, j'ai oublié les parents d'élèves dans ma démonstration. Il faut aussi convaincre Mamounette et Papounet de son Chéridamour que celui-ci :
1) vient à l'école pour s'instruire même si parfois cela lui demande un tout petit effort
2) aura peut-être besoin d'un traitement de faveur que l'économie française est prête à consentir pour lui (c'est M'sieur Copé qui l'a dit !) sous la forme d'une année supplémentaire à l'école maternelle (cas très lourds), à l'école élémentaire (cas moins rares) ou au collège...
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: Ecole primaire : Copé (UMP) pour un "examen de passage en 6e" à la fin du CM2

par doublecasquette le Lun 25 Oct 2010 - 11:55
@Evariste a écrit:
@doublecasquette a écrit:Si on se met à défendre le principe de l'examen et du redoublement, ce n'est pas seulement en fin de CM2 qu'il faut alors l'instaurer, mais en fin de GS, en fin de CP, en fin de CE1, en fin de CE2, en fin de CM1 et en fin de CM2 (et continuer au collège), et ce, jusqu'à ce que chaque PE et chaque professeur soit éminemment convaincu qu'un enfant est en classe pour apprendre tout ce qui est prévu au programme de sa classe, que lui-même doit s'y employer du 1° septembre au 30 juin sans perdre trop de temps en activités annexes (virer la "semaine du goût", par exemple), et qu'il est vain de croire que si on le fait "passer" dans la classe supérieure, un élève qui rame "aura peut-être le déclic".

veneration

Dans le temps, on appellait ça "le conseil de classe du troisième trimestre" et il était inutile d'organiser u examen.

C'est bien pour cela que j'ai parlé d'un temps limité, juste les quelques années nécessaires pour convaincre collègues et parents de la nécessité de s'y prendre tôt si l'on veut instruire le plus d'enfants possible.
Mais cela, Monsieur Copé le veut-il ? Ou pense-t-il plutôt à quelque chose de bien plus pervers qu'un vague redoublement du CM2, censé remettre le pied de tous les élèves en échec à ce niveau à l'étrier ?
Je n'en mettrais pas ma main au feu sorciere2
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum