Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant

Enseigner les lettres au lycée vous semble...

9 - 14%
39 - 61%
13 - 20%
3 - 5%
 
Total des votes: 64
NLM76
Esprit éclairé

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par NLM76 le Mar 2 Nov 2010 - 9:57
Bonjour,

Une quinzaine d'années dans les collèges les plus variés, depuis un an et des brouettes au lycée ; deux classes de Première, une de seconde en français, une Terminale en latin et une Première en grec, grâce à la réforme de la seconde... Je pense que les deux "métiers" sont extrêmement difficiles. Je crois qu'enseigner les lettres classiques donne une uarietas salutaire, même si cela ne rend pas le travail plus simple.
Enseigner le français est très difficile d'abord parce que les élèves ne maîtrisent absolument pas la langue française. La majorité des enseignants, sous la pression sociale, administrative et iufmesque, a abandonné toute exigence efficace quant à la forme de la parole écrite comme orale : il nous faut donc au lycée utiliser des armes de destruction massive pour envoyer paître les torchons, les graphies fantaisistes en tous genres, l'incapacité à respecter la moindre règle de mise en page, à articuler correctement ce qui est dit. Il faut dépenser une énergie folle à exiger une attention minimale à l'orthographe et à la ponctuation, tâche quasi impossible quand les élèves n'ont jamais appris auparavant ni analyse grammaticale, ni analyse logique, mais ont seulement été saupoudrés de notions plus ou moins fumeuses. Il faut donc développer des trésors de pédagogie pour enseigner ces rudiments tout en menant l'analyse littéraire de textes extrêmement difficiles.
Il faut transmettre aux élèves l'art d'écrire quand aucun d'entre eux, ou peu s'en faut, n'a jamais pratiqué l'art salutaire de la version, dans quelque langue que ce soit. Il faut leur faire lire des textes, et même des livres, quand leurs lacunes lexicales et historiques leur interdisent d'y rien comprendre. Il faut leur apprendre à commenter un texte dans ses subtilités, alors que la plupart a du mal à en comprendre le sens littéral. Il faut tenter de leur en faire percevoir les beautés quand les plus sérieux sont persuadés qu'il s'agit d'y plaquer le jargon le plus abscons. Il faut leur apprendre à s'exprimer correctement et vigoureusement à l'oral, alors qu'ils n'ont jamais été repris sur leurs innombrables incorrections...
Bref, c'est un métier quasi impossible. C'est bien pourquoi il est passionnant. Et, tous les matins de la semaine, je me lève avec plaisir pour aller... prodiguer le savoir !
avatar
Mélane
Niveau 6

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Mélane le Mar 2 Nov 2010 - 10:46
@nlm76 a écrit:Bonjour,
{…}
Enseigner le français est très difficile d'abord parce que les élèves ne maîtrisent absolument pas la langue française. La majorité des enseignants, sous la pression sociale, administrative et iufmesque, a abandonné toute exigence efficace quant à la forme de la parole écrite comme orale : il nous faut donc au lycée utiliser des armes de destruction massive pour envoyer paître les torchons, les graphies fantaisistes en tous genres, l'incapacité à respecter la moindre règle de mise en page, à articuler correctement ce qui est dit. Il faut dépenser une énergie folle à exiger une attention minimale à l'orthographe et à la ponctuation, tâche quasi impossible quand les élèves n'ont jamais appris auparavant ni analyse grammaticale, ni analyse logique, mais ont seulement été saupoudrés de notions plus ou moins fumeuses. Il faut donc développer des trésors de pédagogie pour enseigner ces rudiments tout en menant l'analyse littéraire de textes extrêmement difficiles.
Il faut transmettre aux élèves l'art d'écrire quand aucun d'entre eux, ou peu s'en faut, n'a jamais pratiqué l'art salutaire de la version, dans quelque langue que ce soit. Il faut leur faire lire des textes, et même des livres, quand leurs lacunes lexicales et historiques leur interdisent d'y rien comprendre. Il faut leur apprendre à commenter un texte dans ses subtilités, alors que la plupart a du mal à en comprendre le sens littéral. Il faut tenter de leur en faire percevoir les beautés quand les plus sérieux sont persuadés qu'il s'agit d'y plaquer le jargon le plus abscons. Il faut leur apprendre à s'exprimer correctement et vigoureusement à l'oral, alors qu'ils n'ont jamais été repris sur leurs innombrables incorrections...
Bref, c'est un métier quasi impossible. C'est bien pourquoi il est passionnant. Et, tous les matins de la semaine, je me lève avec plaisir pour aller... prodiguer le savoir !

+ 1 Je partage pleinement cette analyse (et ce sentiment). Tout y est. Merci de l'avoir formulé aussi clairement.
avatar
henriette
Médiateur

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par henriette le Mar 2 Nov 2010 - 11:01
Je préfère 100 000 fois préparer des cours et corriger des copies de lycée, et on n'y rencontre tout de même pas les mêmes graves problèmes d'incivilité qu'on a à présent même dans un petit collège supposé calme. Nerveusement, je trouve le lycée nettement plus gérable, malgré la course horrible que représente le fait de boucler le programme de 1S/ES en 4 heures.
Par contre, le temps de travail en effet est plus lourd en lycée qu'au collège, du moins les 1es années.
Mais les rédactions ineptes qu'on ne sait même plus par quel bout prendre tant tout ne veut rien dire et sur lesquelles je passe au final bien plus d'heures que sur un devoir type bac, les dictées à pleurer, l'absence de vocabulaire, le néant grammatical, toutes ces lacunes incroyables à affronter là aussi en 4h en 5e ou en 4e, cela m'épuise, me désespère, me vide à la longue. Surtout quand on nous matraque en plus de socle commun, de projets transversaux, de B2I et autres activités parallèles, alors qu'on n'a déjà pas le temps comme ça de finir l'indispensable...
avatar
AerisLike
Niveau 9

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par AerisLike le Mar 2 Nov 2010 - 11:08
J'ai des premières bac pro... et... bizarrement, je fais beaucoup beaucoup de discipline et peu de cours Very Happy

Concernant leur niveau? aucun n'ira en méthodo littéraire Wink
Je passe énormément de temps à corriger car je passe mon temps à les déchiffrer... mais j'essaye un maximum de les valoriser... car sinon, ils abandonneraient et ne viendraient même plus en cours!

Enfin, je suis en LP... et ZEP en plus! Alors le français, c'est pas vraiment leur priorité Sad
J'adore enseigner le français avec eux, mais pour cela, il faut que j'arrive à les intéresser... c'est pas forcément évident.
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par LNSAG le Mar 2 Nov 2010 - 11:34
Il y a une grosse différence entre LGT et LP ! C'est certain. Je le vois quand je discute avec des collègues de LP (je suis en Cité Scolaire).

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
avatar
Galadriel29
Neoprof expérimenté

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Galadriel29 le Mar 2 Nov 2010 - 12:50
j'ai mis difficile, car cette année j'ai expérimenté le lycée pour la 1ere fois.
ce que je trouve difficile, c'est bien sûr la masse de travail, les classes très chargées (bien que l'an dernier j'ai passé des heures et des heures sur l'éval par compétences), mais aussi l'ambiance générale, à laquelle j'ai eu du mal à m'adapter. Avant j'étais ds un petit collège zep, et même si c'était difficile, je m'éclatais bien. on était peu de profs, et je connaissais tous les élèves.
Là, les lycéens, je les ai trouvée suffisants, insipides et inintéressants, à contester chacun de mes propos.
et puis j'aime bien la spontanéité des collégiens (bien que certains soient ingérables et que l'on doive supporter des incivilités au quotidien...)
Ce qui m'a le plus marquée au cous de ce remplacement en lycée, c'est que je m'ennuyais ferme pdt les cours, à regarder ma montre et trouvant le temps loooonnnnggggg! Alors qu'au collège, a chaque fois j'étais surprise que cela passe aussi vite (bon, c'est vrai qu'en lycée, je ne passais pas 15min à les ranger!)
Après, le travail et l'organisation des cours sont complètement différents.
bon, au lycée on rentre moins épuisé le soir, et le contenu est plus stimulant c'est vrai.
avatar
ysabel
Devin

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par ysabel le Mar 2 Nov 2010 - 14:19
@nlm76 a écrit:Bonjour,

Une quinzaine d'années dans les collèges les plus variés, depuis un an et des brouettes au lycée ; deux classes de Première, une de seconde en français, une Terminale en latin et une Première en grec, grâce à la réforme de la seconde... Je pense que les deux "métiers" sont extrêmement difficiles. Je crois qu'enseigner les lettres classiques donne une uarietas salutaire, même si cela ne rend pas le travail plus simple.
Enseigner le français est très difficile d'abord parce que les élèves ne maîtrisent absolument pas la langue française. La majorité des enseignants, sous la pression sociale, administrative et iufmesque, a abandonné toute exigence efficace quant à la forme de la parole écrite comme orale : il nous faut donc au lycée utiliser des armes de destruction massive pour envoyer paître les torchons, les graphies fantaisistes en tous genres, l'incapacité à respecter la moindre règle de mise en page, à articuler correctement ce qui est dit. Il faut dépenser une énergie folle à exiger une attention minimale à l'orthographe et à la ponctuation, tâche quasi impossible quand les élèves n'ont jamais appris auparavant ni analyse grammaticale, ni analyse logique, mais ont seulement été saupoudrés de notions plus ou moins fumeuses. Il faut donc développer des trésors de pédagogie pour enseigner ces rudiments tout en menant l'analyse littéraire de textes extrêmement difficiles.
Il faut transmettre aux élèves l'art d'écrire quand aucun d'entre eux, ou peu s'en faut, n'a jamais pratiqué l'art salutaire de la version, dans quelque langue que ce soit. Il faut leur faire lire des textes, et même des livres, quand leurs lacunes lexicales et historiques leur interdisent d'y rien comprendre. Il faut leur apprendre à commenter un texte dans ses subtilités, alors que la plupart a du mal à en comprendre le sens littéral. Il faut tenter de leur en faire percevoir les beautés quand les plus sérieux sont persuadés qu'il s'agit d'y plaquer le jargon le plus abscons. Il faut leur apprendre à s'exprimer correctement et vigoureusement à l'oral, alors qu'ils n'ont jamais été repris sur leurs innombrables incorrections...
Bref, c'est un métier quasi impossible. C'est bien pourquoi il est passionnant. Et, tous les matins de la semaine, je me lève avec plaisir pour aller... prodiguer le savoir !

je suis entièrement d'accord avec toi.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Ether
Niveau 10

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Ether le Mar 2 Nov 2010 - 14:45
J'ai également répondu "assez difficile" car je suis submergée par les corrections de copies. Nos classes comptent en moyenne 34 élèves (c'est énorme!) et j'ai envie de pleurer lorsque je dois attaquer la correction d'un devoir de 1ère.
avatar
Angua
Doyen

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Angua le Mar 2 Nov 2010 - 15:07
Assez difficile... et si les profs n'étaient pas soudés dans mon lycée, je pourrais même dire "impossible".
(je précise que je suis TZR en CDS, et n'ai cette année qu'une classe de première)

J'ai cette année une classe de 1ère ES. 32 élèves. 3 arrivées en France depuis moins de 3 ans (3 filles bosseuses, mais... affraid). Un élève "phobique social" (avec qui je vais découvrir les joies de SEPAD, mais c'est un choix... fait parce que LUI bosse beaucoup et comprend ce qu'il lit... et je comprends ce qu'il écrit). 5 à 10 élèves, qui selon les heures, participent, suivent, que j'ai pas besoin de "secouer" trop fort pour les faire réagir ou prendre la parole.

Reste la moitié de la classe. Oh, ils ne sont pas méchants. Pas de soucis de discipline, un "chuuuut" appuyé fait taire les quelques bavardages que je peux avoir. Mais... ils ne sont pas bosseurs, pas du tout, ne l'ont jamais été, ou sont à des années lumières du niveau requis pour comprendre une texte bref. Certains m'écrivent des paragraphes entiers que je ne comprends pas. Chaque nouveau texte vu en classe demande des explications, souvent lexicales ou historiques... et très rapidement, je m'aperçois que même avec beaucoup de bonne volonté (pas pour tous), les lacunes sont énormes.
Et je rappelle la valeur des temps, le sens d'un connecteur. Que la rosée, oui, c'est l'humidité du matin (et oui, j'en suis sûre).
Et avec ceux qui percutent, je reprends sur la courbe de tes yeux, le surréalisme. Je note des choses essentielles au tableau, les rythmes de notes (enfin... le décalage entre ceux qui savent en prendre et ceux qui ont besoin du "tout rédigé") fait que la moitié de la classe attend le nez en l'air tandis que l'autre est encore en train de réfléchir à ce qui a bien pu se passer pour que je fasse ce symbole dont ils ont oublié le sens au tableau.

Impossible, non, certains avancent. Une dizaine, je dirais, auront à peu près la moyenne au bac.
D'autres apprennent "des trucs" dans mes cours. Le bac de français n'est pas gagné, ils ne comprennent qu'épisodiquement ce qui se passe, ne travaillent que si je suis sur leur dos en permanence, mais le font à peu près sans rechigner.
Mes ex-primo apprennent du lexique. L'une d'elle, malgré ses difficulté d'expression, comprend plus vite que tout le monde et parvient, avec des mots simples à analyser ce qu'elle lit. Les autres... pale attendent sagement que le rectorat acceptent d'accorder une ou deux heures de français en plus pour elles chaque semaine.
Et enfin, les élèves qui restent... sont totalement largués. Pour certains, incapables de s'exprimer, de formuler un raisonnement. Mais ils sont là parce que bonne pâte, et qu'on ne peut quand même pas faire redoubler tout le monde.

Quand je pense que c'est une section générale.... je ne m'attendais pas à ça.


Dans les conditions générales de travail, je suis dans une salle sans chauffage. Pas d'accès à la vidéo (enfin, peut-être que si, si je parviens à identifier mes collègues de sciences éco, parce que je suis à leur étage et qu'il n'y a pas d'ascenseur pour descendre le chariot des lettres). Un CDI "sinistré", le CDE lui-même avoue qu'on ne peut compter dessus (ça ne manque pas de piquant, on ne peut compter sur le CDE non plus). Pour des raisons chaque fois indépendantes de ma volonté, je n'ai pu assister à AUCUNE réunion (pas d'info si on n'est pas au bon moment en salle des profs) autre que celles sur l'AP (8 à ce jour, surtout pour brasser de l'air)

Bref... je suis un peu désabusée.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
avatar
Iphigénie
Enchanteur

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Iphigénie le Mar 2 Nov 2010 - 15:10
@ysabel a écrit:
@nlm76 a écrit:Bonjour,

Une quinzaine d'années dans les collèges les plus variés, depuis un an et des brouettes au lycée ; deux classes de Première, une de seconde en français, une Terminale en latin et une Première en grec, grâce à la réforme de la seconde... Je pense que les deux "métiers" sont extrêmement difficiles. Je crois qu'enseigner les lettres classiques donne une uarietas salutaire, même si cela ne rend pas le travail plus simple.
Enseigner le français est très difficile d'abord parce que les élèves ne maîtrisent absolument pas la langue française. La majorité des enseignants, sous la pression sociale, administrative et iufmesque, a abandonné toute exigence efficace quant à la forme de la parole écrite comme orale : il nous faut donc au lycée utiliser des armes de destruction massive pour envoyer paître les torchons, les graphies fantaisistes en tous genres, l'incapacité à respecter la moindre règle de mise en page, à articuler correctement ce qui est dit. Il faut dépenser une énergie folle à exiger une attention minimale à l'orthographe et à la ponctuation, tâche quasi impossible quand les élèves n'ont jamais appris auparavant ni analyse grammaticale, ni analyse logique, mais ont seulement été saupoudrés de notions plus ou moins fumeuses. Il faut donc développer des trésors de pédagogie pour enseigner ces rudiments tout en menant l'analyse littéraire de textes extrêmement difficiles.
Il faut transmettre aux élèves l'art d'écrire quand aucun d'entre eux, ou peu s'en faut, n'a jamais pratiqué l'art salutaire de la version, dans quelque langue que ce soit. Il faut leur faire lire des textes, et même des livres, quand leurs lacunes lexicales et historiques leur interdisent d'y rien comprendre. Il faut leur apprendre à commenter un texte dans ses subtilités, alors que la plupart a du mal à en comprendre le sens littéral. Il faut tenter de leur en faire percevoir les beautés quand les plus sérieux sont persuadés qu'il s'agit d'y plaquer le jargon le plus abscons. Il faut leur apprendre à s'exprimer correctement et vigoureusement à l'oral, alors qu'ils n'ont jamais été repris sur leurs innombrables incorrections...
Bref, c'est un métier quasi impossible. C'est bien pourquoi il est passionnant. Et, tous les matins de la semaine, je me lève avec plaisir pour aller... prodiguer le savoir !

je suis entièrement d'accord avec toi.

suis d'accord avec toi et toi
avatar
Ether
Niveau 10

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Ether le Mar 2 Nov 2010 - 15:19
@Angua a écrit:Assez difficile... et si les profs n'étaient pas soudés dans mon lycée, je pourrais même dire "impossible".

(j'ai édité)
Bref, j'ai vraiment envie d'en sortir au plus vite.


Dernière édition par Ether le Mar 2 Nov 2010 - 16:24, édité 1 fois
avatar
John
Médiateur

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par John le Mar 2 Nov 2010 - 15:21
Ether, tu as dans quelle académie ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
varia
Habitué du forum

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par varia le Mar 2 Nov 2010 - 16:23
Juste un message rapide pour étayer mon vote.
Bcp de choses ont déjà été dites, je ne reviendrai pas sur les classes très chargées, dont certaines difficiles niveau discipline, et la masse de travail.
Personnellement j'avoue être incapable de bosser le soir, le WE et toutes les vacances comme certains le font. Cette année je m'en sors car j'ai 2 BTS et je trouve ça quand même + rapide, une fois qu'on a trouvé le corpus sur lequel travailler (et les années précédentes j'étais en temps partiel). Rien à faire, je sors lessivée d'une journée de cours et suis souvent incapable de m'y remettre en rentrant. Serais-je donc la seule ??
Par contre lilth je conçois tout à fait qu'il soit + rapide de corriger des exercices de méthodo à la fac que des paquets de copies de 2nde ou 1ere, par ex. Ca ne me semble absolument pas paradoxal : au lycée il faut faire attention à tout, et tout évaluer : correction de l'expression, respect de la méthodo, pertinence des idées et des exemples, etc... et parfois aussi s'arracher les cheveux en tentant de déchiffrer "ce qu'il a bien pu vouloir dire"... Il y a de tout cela dans un commentaire ou une dissert !
Bref tout cela me fait penser à lancer un autre sondage sur : combien de classes avez-vous et combien de notes mettez-vous par trimestre... de mon côté ce trimestre ça va pas être glorieux, avec d'un coté ma fatigue et de l'autre les cours qui ont sauté à cause des blocages...
avatar
lilith888
Esprit éclairé

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par lilith888 le Mar 2 Nov 2010 - 19:00
@varia a écrit:
Par contre lilth je conçois tout à fait qu'il soit + rapide de corriger des exercices de méthodo à la fac que des paquets de copies de 2nde ou 1ere, par ex. Ca ne me semble absolument pas paradoxal : au lycée il faut faire attention à tout, et tout évaluer : correction de l'expression, respect de la méthodo, pertinence des idées et des exemples, etc... et parfois aussi s'arracher les cheveux en tentant de déchiffrer "ce qu'il a bien pu vouloir dire"... Il y a de tout cela dans un commentaire ou une dissert !

Mais c'est pareil à la fac, je te rassure. Vous semblez bien surestimer le niveau de mes 1ères années, je vous assure. J'ai de tout, et surtout peu de bon.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par liliepingouin le Mar 2 Nov 2010 - 19:50
Varia, moi non plus je ne bosse pas le soir, tous les week-end et toutes les vacances. C'est très variable selon les semaines, quand j'ai de gros paquets de copies je travaille beaucoup mais le reste du temps je relâche.
J'ai souvent de grosses journées avec 6h de cours, et quand je rentre il m'est impossible de travailler.

La qualité de nos cours n'a rien à voir avec la quantité de travail que nous fournissons. Chacun fait comme il veut / peut. Si je suis fatiguée, mes cours seront mauvais. Plus je suis en forme, et plus j'ai de chance que ça se passe bien.
De toute façon mon travail n'est pas toute ma vie. C'est un boulot j'y vais parce qu'il le faut, ça ne me pèse pas mais je ne m'y éclate pas non plus. Il est important pour moi de séparer les deux.

Je suis meilleure que je ne l'étais à mes débuts mais je suis encore loin d'être très bonne, eh bien tant pis. Je m'améliorerai avec les années, mais je ne vais pas passer ma vie sur mes cours.
Et puis l'objectif c'est que ce soient les élèves qui travaillent.


Sinon, un paquet de devoir type fin de séquence / commentaire / invention, etc, je mets environ 10 heures à le corriger.
Les petits exercices ça va beaucoup plus vite.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
alex23
Niveau 2

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par alex23 le Mer 3 Nov 2010 - 15:18
Pour ma part, être prof me paraît aussi assez difficile.
Je suis en lycée techno, j'ai une 2nde, 2 premières dont une d'adaptation, et 2 de BTS; le tout est très coûteux en temps et je me retrouve confrontée à des pbs avec une de mes 1ères (turbulente, esprit collège, qui refuse de se remettre en question; la 1/2 des élèves ne veut pas travailler et je ne parviens pas à garder mon calme face à l'abondance des bavardages, à la mauvaise foi et à l'insolence de certains) et avec une classe de BTS (fort absentéisme et refus de travailler). Les heures de colle prescrites ne sont pas effectuées, je ne suis pas soutenue par ma proviseure qui pourtant me demande des comptes quant à mes résultats et je ne sais plus quoi faire, mis à part aligner les zéros pour devoirs non rendus.
Autant dire qu'en ce moment, ce n'est pas la pleine forme, et que j'ai du mal à partager l'optimisme de nlm76, même si je l'admire.
Ceci est-il une fatalité? Je n'arrive pas à avoir l'air aussi détaché que lilipingouin, et les remarques ou agissements de certains élèves m'affectent profondément. Auriez-vous des conseils à me donner?

Merci
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par LNSAG le Mer 3 Nov 2010 - 15:28
Prendre de la distance avec cela et entrer dans une logique de "je viens, je balance mon cours et au revoir" ! Et continuer d'aligner les 0 et les heures de colles, sans oublier de se venger dans les bulletins. Surtout avec les BTS, ils en auront besoin pour leur dossier pour entrer dans leurs écoles peut-être ?!

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
alex23
Niveau 2

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par alex23 le Mer 3 Nov 2010 - 15:57
Comme je l'indiquais dans mon message, j'attendais des conseils, une réponse constructive, et non une remarque cinglante qui ne fait que souligner des problèmes dont je suis déjà consciente.
avatar
ysabel
Devin

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par ysabel le Mer 3 Nov 2010 - 16:35
@alex23 a écrit:Comme je l'indiquais dans mon message, j'attendais des conseils, une réponse constructive, et non une remarque cinglante qui ne fait que souligner des problèmes dont je suis déjà consciente.

heu

Les conseils donnés LNSAG sont excellents.

- ne pas prendre l'attitude des gamins à coeur quand ils sont imbuvables. Et être désagréable avec eux d'ailleurs...
- ne pas les rater sur les bulletins ; ce sont eux qui s'en mordront les doigts ensuite.
- aligner les 0/20 et les colles pour le travail qui n'est pas fait

et penser à souffler et à vivre.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
alex23
Niveau 2

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par alex23 le Mer 3 Nov 2010 - 17:43
Toutes mes excuses!
Je viens de relire le message de LNSAG et je me rends compte que je ne l'avais pas interprété correctement...
J'espère qu'il ne m'en voudra pas!
Je vais suivre vos conseils!
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par liliepingouin le Mer 3 Nov 2010 - 18:19
déjà dis-toi qu'avec ce genre de classe il est difficile d'arriver à quelque chose et que tu n'y est pour rien. Et puis après tu peux:

trouver quelque chose à côté, et essayer de parler avec les collègues qui subissent ces mêmes classes.
balancer des tas de noms d'oiseaux aux élèves dans ta tête: ça ne sert à rien mais parfois ça soulage.

courage, nos conditions d'enseignement sont vraiment difficiles parfois

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par LNSAG le Mer 3 Nov 2010 - 20:45
pas de mal alex23, courage à toi fleurs2

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
Contenu sponsorisé

Re: Sondage : vous semble-t-il difficile d'enseigner le français au lycée ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum