"Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 12:22

@Seb a écrit:Ca se voit que cette dame n'a pas connu le tézédérariat depuis le début. Elle est tombée de son piédestal de poste fixe et ça lui a fait mal.
Personnellement, j'ai été envoyé dans un hôpital pour adolescents perdu en pleine campagne, le RER s'arrêtant à vingt bornes. Après, quand on n'a pas de voiture, on finit... à pied? Mais non, il y a une navette, qui passe le lundi matin et repart le vendredi soir...
Soit on reste en pension dans cet hopital avec des élèves très lourdement handicapés, soit on dépend de la générosité des collègues pour nous ramener dans la civilisation...
Ca n'est qu'un exemple de mes périples de TZR... Ai-je démissionné pour autant? J'ai résisté, trouvé moi-même un autre poste à remplacer (puisqu'ils sont incompétents au rectum-rat) et j'ai proposé l'échange, appuyé par les syndicats.
Madame prof de physique est bien mariée. Elle n'a eu qu'un avant-goût du purgatoire et déjà elle abdique... En effet, elle peut se le permettre financièrement... C'est très très loin d'être le cas de tous, qui endurent et se taisent en attendant le graal, un poste fixe normal, avec des élèves autres que des animaux non domestiqués et indomestiquables...
Exactement, qd on est célibataire comme moi, on ne peut pas démissionner sur un coup de tête, on encaisse, on se bat mais on subit malgré tout... et on n'a moins facilement un poste fixe que les autres (cercle vicieux). Si je quitte un jour l'EN, c'est que j'aurais réussi à me reconvertir, que l'un de mes nombreux loisirs m'aura permis de vivre et non pas parce que je peux m'appuyer sur qqu'un...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 12:23

@Seb a écrit:Ca se voit que cette dame n'a pas connu le tézédérariat depuis le début. Elle est tombée de son piédestal de poste fixe et ça lui a fait mal.
Personnellement, j'ai été envoyé dans un hôpital pour adolescents perdu en pleine campagne, le RER s'arrêtant à vingt bornes. Après, quand on n'a pas de voiture, on finit... à pied? Mais non, il y a une navette, qui passe le lundi matin et repart le vendredi soir...
Soit on reste en pension dans cet hopital avec des élèves très lourdement handicapés, soit on dépend de la générosité des collègues pour nous ramener dans la civilisation...
Ca n'est qu'un exemple de mes périples de TZR... Ai-je démissionné pour autant? J'ai résisté, trouvé moi-même un autre poste à remplacer (puisqu'ils sont incompétents au rectum-rat) et j'ai proposé l'échange, appuyé par les syndicats.
Madame prof de physique est bien mariée. Elle n'a eu qu'un avant-goût du purgatoire et déjà elle abdique... En effet, elle peut se le permettre financièrement... C'est très très loin d'être le cas de tous, qui endurent et se taisent en attendant le graal, un poste fixe normal, avec des élèves autres que des animaux non domestiqués et indomestiquables...

+1000, ses réactions aux diverses situations montrent qu'elle ne savait rien de ce qui l'attendait en tant que TZR, et qu'elle n'avait sûrement dû jamais l'être avant. oui, ça existe les gens en poste fixe dès le début de leur carrière. et là, elle démissionne car elle a épousé un beau parti et qu'elle peut se le permettre...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 12:26

@Daphné a écrit:
Entre nous, tu crois que ça ferait bouger les masses heu

Non, justement.
C'est bien pour cela que je considère qu'il n'existe pas de véritable solidarité, ni de véritable engagement, puisque l'on élimine d'emblée les causes qui n'attirent pas les foules.
Nous ne sommes capables de faire descendre les gens dans la rue que pour de l'argent.
Ce n'est pas très glorieux, au XXIème siècle... humhum

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 12:29

@Pierre_au_carré a écrit:
@Jane a écrit:Mais que fait Josette, notre DRH de choc ? scratch

Elle dit que c'est anecdotique et que c'est le geste impulsif d'une personne désespérée.
Et elle dit que 98,5 % des enseignants sont heureux dans leur travail. Laughing

Ah oui?
Laughing

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 12:33

@Pierre_au_carré a écrit:
@Jane a écrit:Mais que fait Josette, notre DRH de choc ? scratch

Elle dit que c'est anecdotique et que c'est le geste impulsif d'une personne désespérée.
Et elle dit que 98,5 % des enseignants sont heureux dans leur travail. Laughing

faut qu'elle envisage l'école du rire, là, elle est douée... Laughing

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par John le Mer 3 Nov 2010 - 12:56

Mais à la limite, avec les gamins, même si j'ai fait deux heures de discipline pour trois heures de cours, ça allait. Le truc, c'est que c'était hors zone, en mathématiques.
J'ai l'impression que, dans l'ordre des problèmes à régler, on n'a pas les mêmes priorités.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 13:43

marquisedemerteuil a écrit:
@Seb a écrit:Ca se voit que cette dame n'a pas connu le tézédérariat depuis le début. Elle est tombée de son piédestal de poste fixe et ça lui a fait mal.
Personnellement, j'ai été envoyé dans un hôpital pour adolescents perdu en pleine campagne, le RER s'arrêtant à vingt bornes. Après, quand on n'a pas de voiture, on finit... à pied? Mais non, il y a une navette, qui passe le lundi matin et repart le vendredi soir...
Soit on reste en pension dans cet hopital avec des élèves très lourdement handicapés, soit on dépend de la générosité des collègues pour nous ramener dans la civilisation...
Ca n'est qu'un exemple de mes périples de TZR... Ai-je démissionné pour autant? J'ai résisté, trouvé moi-même un autre poste à remplacer (puisqu'ils sont incompétents au rectum-rat) et j'ai proposé l'échange, appuyé par les syndicats.
Madame prof de physique est bien mariée. Elle n'a eu qu'un avant-goût du purgatoire et déjà elle abdique... En effet, elle peut se le permettre financièrement... C'est très très loin d'être le cas de tous, qui endurent et se taisent en attendant le graal, un poste fixe normal, avec des élèves autres que des animaux non domestiqués et indomestiquables...

+1000, ses réactions aux diverses situations montrent qu'elle ne savait rien de ce qui l'attendait en tant que TZR, et qu'elle n'avait sûrement dû jamais l'être avant. oui, ça existe les gens en poste fixe dès le début de leur carrière. et là, elle démissionne car elle a épousé un beau parti et qu'elle peut se le permettre...
+1
Quel manque d'empathie donc par rapport aux collègues qui remplacent longtemps... Certains ne voient même plus leurs avantages ou se fichent complétement des inconvénients vécus par d'autres...
Moralité : être TZR n'est pas si facile que ça...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Nuits le Mer 3 Nov 2010 - 13:57

Je peux me tromper mais je trouve certaines réactions assez... injustes, voire méprisantes ("Madame prof de physique" Evil or Very Mad ) ... Si cette dame a eu la chance d'échapper à la vie de TZR jusqu'alors, tant mieux pour elle ! Si elle peut financièrement se permettre de démissionner, tant mieux pour elle !
Elle débarque dans un système qu'elle ne connaissait pas et en constate les dysfonctionnements , voilà tout.
Je ne comprends pas pourquoi l'amertume de certains se retourne contre elle ("moi, j'ai connu bien pire, de quoi se plaint-elle ?"). Ce n'est pas parce qu'une situation absurde existe ou a existé qu'elle doit perdurer indéfiniment (personnellement, je ne souhaite pas au futurs stagiaires de vivre ce que nous vivons sous prétexte que si nous sommes dans une situation intenable, les autres devront l'être aussi. Le cas échéant, je ne pense pas accueillir leurs doléances avec une volée de bois vert ).
Son témoignage vient simplement alimenter le dossier "gestion absurde des RH dans l'EN", il ne concurrence pas le vécu des autres personnes dans des situations difficiles...

M'enfin, je prends tout de travers en ce moment, alors peut-être ai-je mal interprété certaines réactions. Désolée si c'est le cas.

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Cath le Mer 3 Nov 2010 - 14:02

Vos réactions m'étonnent: on dirait que vous vous réjouissez de ce qui lui est arrivé.
Elle n'a pas connu le tzériat avant? et alors? faut-il lui jeter des pierres? Elle n'avait pas conscience de la triste condition du tzr? elle n'était pas solidaire des tzr qu'elle a -peut-être- croisé dans sa carrière? mais les tzr ne sont pas spécialement solidaires entre eux, il me semble: aurait-elle dû se montrer plus impliquée que les tzr eux-mêmes?
Bref, on dirait que ceux qui en bavent n'espèrent qu'une chose: que les autres en bavent aussi...Patience, ça viendra: un jour proche, nous serons tous tzr...Sans que la condition des tzr actuels se soit améliorée.

(par contre, avoir démissionné si vite...c'est un peu rapide, je trouve...)

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Cath le Mer 3 Nov 2010 - 14:03

Ben voilà; Nuits, on a posté en même temps...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Kaia le Mer 3 Nov 2010 - 14:05

Quel manque d'empathie donc par rapport aux collègues qui remplacent longtemps... Certains ne voient même plus leurs avantages ou se fichent complétement des inconvénients vécus par d'autres...
Moralité : être TZR n'est pas si facile que ça...[/quote]

+100000000000000

Pour moi grosses séquelles : des kilomètres et des kilomètres (train, voiture prêtée par mon père, car co-voiturage...), des nuits dans une p'tite chambre d'internat pas chauffée avec 1 lit grinçant, 1 bureau et 1 lampe (cellule de nonne !) ou payer 60 euros la nuit en hôtel car trop loin de chez moi, de l'indifférence en salle de profs et pour finir une p'tite dépression de 4 ans avec rhume et autres douleurs de dos récurentes ! lol!
Les élèves, ben c pas eux qui m'ont posé problème même si j'en ai eu des p'tits durs ! C l'indifférence, être ravalée au rang de "bouche-trou"(vendredi 17h vous allez en lycée pour lundi 8h. Ok quelles classes ? où en est le collègue ?).
Les avantages financiers et en points, y'en a plus, de toute façon même en poste fixe on risque carte scolaire ou de laisser ses heures pour un stagiaire; moi je ai remplacé non stop mais bon c'est en lettres.

Je n'ai pas démissionné car pas d'autre solution,mais c surtout que l'EN n'aide pas bcp à la reconversion ! Les absurdités continuent, ça ne risque pas de changer que l'on soit TZR, fixe ou stagiaire
Allez j'arrête de me plaindre, bonne journée !

D'accord avec les messages précédents, j'ai posté en même temps !

Kaia
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par henriette le Mer 3 Nov 2010 - 15:10

Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par lulucastagnette le Mer 3 Nov 2010 - 16:05

@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.

tout à fait !

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 16:06

@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.

+1!

Cela illustre ce que l'on disait plus haut - le fait qu'il n'y ait pas de véritable solidarité.

Trop de gens sont incapables d'être réellement solidaires des autres, au sein de l'EN, ou bien par méconnaissance de certaines réalités, ou bien à cause de l'incapacité de lever la tête de son guidon pour cesser de considérer que "puisque moi j'en ai bavé, il faut que les autres en bavent à leur tour, c'est normal"; parce qu'il est là, le problème. Du coup, personne ne se mobilise pour dénoncer des éléments bien plus préoccupants (voire angoissants) que deux années de cotisation de plus, et ce avec la bénédictions des syndicats censés nous représenter et représenter nos intérêts... humhum

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Bientôtlesud le Mer 3 Nov 2010 - 16:08

@Chocolat a écrit:
Du coup, personne ne se mobilise pour dénoncer des éléments bien plus préoccupants (voire angoissants) que deux années de cotisation de plus, et ce avec la bénédictions des syndicats censés nous représenter et représenter nos intérêts... humhum

Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 16:13

Ondiraitlesud a écrit:
Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Sans aucun probème (hélas): tous les cas de mon entourage (et il y en a beaucoup, y compris le mien) où les gens ont fait appel aux syndicats et on leur a tenu systématiquement et avec certaines variations le discours suivant: "ah oui, on comprend, mais c'est ainsi; mais nous aussi, on est passé par là, vous verrez, ce n'est pas si catastrophique que cela; je connais des cas bien pire que le vôtres, vous savez; allez, bon courage" et certains complétaient: "et n'oubliez pas de mettre à jour votre cotisation!" Suspect

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Daphné le Mer 3 Nov 2010 - 16:15

@Chocolat a écrit:............. parce qu'il est là, le problème. Du coup, personne ne se mobilise pour dénoncer des éléments bien plus préoccupants (voire angoissants) que deux années de cotisation de plus, et ce avec la bénédictions des syndicats censés nous représenter et représenter nos intérêts... humhum

Tu me permettras de ne pas être d'accord, je ne connais aucun syndicat qui donne sa bénédiction à ce système !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 16:25

@Daphné a écrit:
Tu me permettras de ne pas être d'accord, je ne connais aucun syndicat qui donne sa bénédiction à ce système !

Daphné, encore une fois, est-ce qu'il y a un syndicat qui encourage une mobilisation sur ces questions?

J'ai suivi l'actu, pendant plusieurs années, de plus ou moins près, j'ai été syndiquée, aussi, mais je reconnais avec regret que je ne me sens pas représentée par les deux syndicats que j'ai fréquentés de plus près et régulièrement; et je reconnais aussi que je suis déçue de ne pas trouver, dans les docs mis à disposition par le troisième, des échos des éléments dont je parle... humhum

Je ne vais pas nommer, parce que mon objectif n'est absolument pas de descendre le syndicalisme en flèche - je considère qu'il est indispensable, voire vital, mais les lignes proposées ne me correspondent pas, et je ne suis pas la seule; j'ai bien peur qu'on se trompe de combat, et qu'il faut renouveler les stratégies.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Bientôtlesud le Mer 3 Nov 2010 - 16:37

Il me semble qu'à la rentrée cette année, la grève de rentrée du 6 septembre était axée sur les conditions déplorables d'exercice du métier provoquées par les suppressions de poste, la réforme des maitres et ainsi de suite...
Les syndicats vilipendent ces conditions à chaque réunion face à l'administration, notamment lors des CAPA mutation ou d'affectation des TZR..
Franchement, pour le vivre, cela gueule sec!

Après, nous sommes parfois démunis pour apporter des solutions individuelles au collègues (car cela passe peut être par une amélioration collective des conditions de travail?) et c'est impression que tu as certainement vécu...

De là à dire que les syndicats donnent leur bénédiction, je trouve cela profondément malhonnête...

P.S : le 6 septembre, nous n'étions pas nombreux dans la rue...

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Bientôtlesud le Mer 3 Nov 2010 - 16:42

Pour ce que cela vaut, j'aimerais ajouter une dernière chose :
Si tous ceux qui sont mécontents des syndicats et de leur manière de nous représenter se regroupaient et formaient leur propre organisation, l'administration (et les syndicats qui collaborent visiblement avec elle apparemment) devrait faire face à de sérieux problèmes et les choses bougeraient peut être de manière plus sensible.

Même chose s'ils faisaient de l'entrisme pour changer les syndicats de l'intérieur, car ces organisations sont démocratiques et donc peuvent voir leurs orientations et leur manière de faire changer en fonction du vote de leurs adhérents.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 16:42

Le 6 septembre, il n'y avait pas grand-monde dans la rue, parce qu'une fois de plus, les revendications n'étaient pas clairement affirmées, et aps forcément partagées.

Des syntagmes comme "conditions déplorables d'exercice du métier" ne parlent à personne, dans l'opinion publique, car les conditions d'exercice sont tout bonnement méconnue, par l'opinion publique...

Je complète, sur la question "changer les syndicats de l'intérieur": c'est en effet, la seule piste qui retient mon attention, mais j'avoue y croire de moins en moins, compte tenu des positionnements nationaux des syndicats et de leurs objets de revendications actuelles. humhum

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Bientôtlesud le Mer 3 Nov 2010 - 16:49

@Chocolat a écrit:Le 6 septembre, il n'y avait pas grand-monde dans la rue, parce qu'une fois de plus, les revendications n'étaient pas clairement affirmées, et aps forcément partagées.

Des syntagmes comme "conditions déplorables d'exercice du métier" ne parlent à personne, dans l'opinion publique, car les conditions d'exercice sont tout bonnement méconnue, par l'opinion publique...

Ce n'est pas l'opinion publique qui manifeste dans la rue mais les collègues qui eux sont censés connaître leurs conditions d'exercice.
Et tu trouveras un développement du syntagme sur n'importe quel tract ou site syndical...

Je suis cependant content que tu admettes que les syndicats ont proposé quelque chose sur la question (ils l'ont très certainement mal fait, de cela on peut discuter et c'est une question complexe que les syndicats se posent très souvent crois moi, mais ils l'ont fait) plutôt que de donner leur "bénédiction" sur le sujet.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 19:08

@Chocolat a écrit:
Ondiraitlesud a écrit:
Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Sans aucun probème (hélas): tous les cas de mon entourage (et il y en a beaucoup, y compris le mien) où les gens ont fait appel aux syndicats et on leur a tenu systématiquement et avec certaines variations le discours suivant: "ah oui, on comprend, mais c'est ainsi; mais nous aussi, on est passé par là, vous verrez, ce n'est pas si catastrophique que cela; je connais des cas bien pire que le vôtres, vous savez; allez, bon courage" et certains complétaient: "et n'oubliez pas de mettre à jour votre cotisation!" Suspect

Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Lornet le Mer 3 Nov 2010 - 19:57

C'est devenu tellement catastrophique dans l'EN qu'on peut tous se plaindre et démissionner. Mais c'est sûr que c'est même illégal parfois...

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Lornet le Mer 3 Nov 2010 - 20:04

@Nasopi a écrit:Enfin en même temps, moi je ne connais pas beaucoup de profs en poste fixe qui n'ont jamais été TZR !!

Ah si ! Moi, avant d'être TZR deux ans, j'étais néo-tit avec un poste fixe...dans un collège de 1000 élèves avec un seul CPE, des élèves à l'hôpital quand je faisais l'appel, une CDE qui n'augmentait pas nos notes administratives et dont on était 70 profs sur 72 à demander la démission, une collègue dépressive dont on me demandait bénévolement de former les remplaçants, qui se succédaient (un journaliste, un instit québécois avec l'accent, etc. Faute de candidats, le rectorat faisait dans l'originalité.) ...Je vous passe les détails, mais j'ai demandé à être TZR pour quitter cet enfer.
Mais j'aurais pu me fixer toute la décennie dans ce bahut-là.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:14

Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...


Dernière édition par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:16, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum