"Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:14

Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...


Dernière édition par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:16, édité 1 fois

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:14

c'est l'exemple que le poste fixe à tout prix n'est pas forcément la bonne stratégie...mieux vaut un poste de tzr qu'un mauvais poste fixe.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:18

@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelé "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...

cela ne le justifie pas pour toi! Chacun supporte ce qu'il veut et surtout ce qu'il peut. Je ne vois pas pourquoi elle aurait du continuer à supporter une situation qui lui semblait insupportable sous prétexte que d'autres supportent pire et qu'ils le vivent mieux!
Quant à l'argent qu'elle a, ou que son mari a, ça ne regarde qu'eux, et tant mieux pour eux d'ailleurs. Ta dernière phrase est méprisante, quoi que tu en dises!

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:20

marquisedemerteuil a écrit:
@Chocolat a écrit:
Ondiraitlesud a écrit:
Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Sans aucun probème (hélas): tous les cas de mon entourage (et il y en a beaucoup, y compris le mien) où les gens ont fait appel aux syndicats et on leur a tenu systématiquement et avec certaines variations le discours suivant: "ah oui, on comprend, mais c'est ainsi; mais nous aussi, on est passé par là, vous verrez, ce n'est pas si catastrophique que cela; je connais des cas bien pire que le vôtres, vous savez; allez, bon courage" et certains complétaient: "et n'oubliez pas de mettre à jour votre cotisation!" Suspect

Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

Oui, mais le complément de service doit se faire dans la même ville, sans quoi c'est illégal. Je le sais car on voulait me balancer en collège violent quand j'étais en lycée à l'année et j'ai refusé car c'était dans une autre ville. J'ai eu gain de cause.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:20

marquisedemerteuil a écrit:
Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

Si tu pars du principe que rien de ce qui est légal ne peut être catastrophique, c'est la porte ouverte à tout, et ce type de positionnement banalise et pérennise des situations censés restées exceptionnelles et temporaires.
Nous sommes, de cette façon, en partie responsables du devenir de notre quotidien.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:22

Moi je suis d'accord avec Seb dans la mesure où il y avait d'autres alternatives que la démission, si la fonction de tzr ne lui convenait pas...elle dit clairement aimer le métier mais les conditions en poste fixe ou en afa n'ont rien à voir, elle pouvait attendre d'obtenir ça! et bien d'autres n'ont pas la possibilité de s'offrir le luxe de se faire entretenir par son mari...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:23

@Seb a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Chocolat a écrit:
Ondiraitlesud a écrit:
Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Sans aucun probème (hélas): tous les cas de mon entourage (et il y en a beaucoup, y compris le mien) où les gens ont fait appel aux syndicats et on leur a tenu systématiquement et avec certaines variations le discours suivant: "ah oui, on comprend, mais c'est ainsi; mais nous aussi, on est passé par là, vous verrez, ce n'est pas si catastrophique que cela; je connais des cas bien pire que le vôtres, vous savez; allez, bon courage" et certains complétaient: "et n'oubliez pas de mettre à jour votre cotisation!" Suspect

Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

Oui, mais le complément de service doit se faire dans la même ville, sans quoi c'est illégal. Je le sais car on voulait me balancer en collège violent quand j'étais en lycée à l'année et j'ai refusé car c'était dans une autre ville. J'ai eu gain de cause.

pas pour les tzr...en tout cas pas chez nous.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:23

@Ava a écrit:
@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelé "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...

cela ne le justifie pas pour toi! Chacun supporte ce qu'il veut et surtout ce qu'il peut. Je ne vois pas pourquoi elle aurait du continuer à supporter une situation qui lui semblait insupportable sous prétexte que d'autres supportent pire et qu'ils le vivent mieux!
Quant à l'argent qu'elle a, ou que son mari a, ça ne regarde qu'eux, et tant mieux pour eux d'ailleurs. Ta dernière phrase est méprisante, quoi que tu en dises!

Je ne nie pas qu'elle fasse ou supporte ce qu'elle veut, mais qu'elle ne vienne pas crier "aux loups!" depuis sa cage dorée... Je trouve ça indécent et dépacé! Quand on se tire de l'EN pour vivre en rentière, c'est de son propre chef qu'on le fait. C'est une décision perso : pourquoi après invoquer le système comme alibi?

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:25

marquisedemerteuil a écrit:Moi je suis d'accord avec Seb dans la mesure où il y avait d'autres alternatives que la démission, si la fonction de tzr ne lui convenait pas...elle dit clairement aimer le métier mais les conditions en poste fixe ou en afa n'ont rien à voir, elle pouvait attendre d'obtenir ça! et bien d'autres n'ont pas la possibilité de s'offrir le luxe de se faire entretenir par son mari...

J'ai déjà répondu à Seb sur les mêmes propos... Elle fait ce qu'elle veut quand même! je trouve ça dingue qu'on lui reproche d'avoir démissioner car quand même, y a d'autres solutions... Pour vous, oui. Pour elle sûrement pas. Enfin lui reprocher l'argent de son mari, je trouve ça très moyen!

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:25

marquisedemerteuil a écrit:
@Seb a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
@Chocolat a écrit:
Ondiraitlesud a écrit:
Tu peux me montrer la bénédiction des syndicats?

Sans aucun probème (hélas): tous les cas de mon entourage (et il y en a beaucoup, y compris le mien) où les gens ont fait appel aux syndicats et on leur a tenu systématiquement et avec certaines variations le discours suivant: "ah oui, on comprend, mais c'est ainsi; mais nous aussi, on est passé par là, vous verrez, ce n'est pas si catastrophique que cela; je connais des cas bien pire que le vôtres, vous savez; allez, bon courage" et certains complétaient: "et n'oubliez pas de mettre à jour votre cotisation!" Suspect

Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

Oui, mais le complément de service doit se faire dans la même ville, sans quoi c'est illégal. Je le sais car on voulait me balancer en collège violent quand j'étais en lycée à l'année et j'ai refusé car c'était dans une autre ville. J'ai eu gain de cause.

pas pour les tzr...en tout cas pas chez nous.

Ah! C'est aberrant que les règles changent d'une académie à l'autre... Encore un couac injuste dans le système. Merci pour cette info, je l'ignorais.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:27


Je ne nie pas qu'elle fasse ou supporte ce qu'elle veut, mais qu'elle ne vienne pas crier "aux loups!" depuis sa cage dorée... Je trouve ça indécent et dépacé! Quand on se tire de l'EN pour vivre en rentière, c'est de son propre chef qu'on le fait. C'est une décision perso : pourquoi après invoquer le système comme alibi? [/quote]

Ce que je trouve indécent et déplacé moi c'est qu'on lui reproche surtout son argent! De plus, tu ne sais pas ce que fait son mari. Elle n'a pas non plus dit qu'il gagnait 10 000 euro par mois! Et quand bien même!
Et si elle invoque le système c'est pour montrer ce qu'est l'EN aux gens qui ne la connaissent pas.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:27

Ondiraitlesud a écrit:
Ce n'est pas l'opinion publique qui manifeste dans la rue mais les collègues qui eux sont censés connaître leurs conditions d'exercice.
Et tu trouveras un développement du syntagme sur n'importe quel tract ou site syndical...

Je suis cependant content que tu admettes que les syndicats ont proposé quelque chose sur la question (ils l'ont très certainement mal fait, de cela on peut discuter et c'est une question complexe que les syndicats se posent très souvent crois moi, mais ils l'ont fait) plutôt que de donner leur "bénédiction" sur le sujet.

Nous connaissons très mal les conditions d'exercice différenets des nôtres; c'est un fait.

Je suis cependant contente que tu admettes que ce qui a été proposé par les syndicats sur la question autour de laquelle nous débattons n'est pas du tout satisfaisant. Et pour moi, compte tenu des enjeux, mal faire ou laisser faire équivaut à donner sa bénédiction, même si l'expression peut être dérangeante, voire insultante pour les membres syndiqués qui se battent et pédalent parfois dans le vide, car le problème se situe au niveau national, à la tête; l'inertie est en haut; les mauvais choix se font en haut; c'est ça, la triste réalité, et tu ne me feras pas changer d'avis avec des mots; à un moment il n'y a que les actes qui comptent, et des actes, il n'y en pas, sur la question qui nous préoccupe ici.


Dernière édition par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:28, édité 1 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:28

@Ava a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Moi je suis d'accord avec Seb dans la mesure où il y avait d'autres alternatives que la démission, si la fonction de tzr ne lui convenait pas...elle dit clairement aimer le métier mais les conditions en poste fixe ou en afa n'ont rien à voir, elle pouvait attendre d'obtenir ça! et bien d'autres n'ont pas la possibilité de s'offrir le luxe de se faire entretenir par son mari...

J'ai déjà répondu à Seb sur les mêmes propos... Elle fait ce qu'elle veut quand même! je trouve ça dingue qu'on lui reproche d'avoir démissioner car quand même, y a d'autres solutions... Pour vous, oui. Pour elle sûrement pas. Enfin lui reprocher l'argent de son mari, je trouve ça très moyen!

Mais attends, lis bien ses propos : c'est elle qui évoque son mari blindé pour justifier sa décision, c'est bien ça qui me choque car après elle dénonce le système! Facile à dire quand on est à l'abri financièrement. Courage fuyons... Je trouve ça facile et indécent...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:28

@Chocolat a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
Il faut quand même dire que parfois des gens appellent pour se plaindre d'une situation parfaitement légale (pénible parfois, mais légale), et qu'ils râlent parce que le syndicat, d'un coup de baguette magique, ne peut pas leur donner un poste près de leur conjoint s'il n'y en a pas, ou leur dire de demander une révision d'affectation pour un simple CDS légal...je me souviens en fin d'année dernière une tzr affectée à temps incomplet en lycée pendant la majeure partie de l'année, qui avait appelé car on lui demandait de compléter son service en collège: "vous vous rendez compte, j'étais en lycée et là on me donne du collège alors que 'jai préparé des cours de lycée toute l'année et que je n'ai rien! et en plus c'est à 50 bornes (ben oui mais dans sa zone)"...Eh oui, c'est la mission du tzr, ma bonne dame au cas où vous en 'lauriez pas compris, devoir préparer des cours en 4e vitesse pour des niveaux qu'on n'a jamais eus, c'est un peu la base...
Il y a vraiment des gens qui oui, se plaignent alors que leur situation n'a rien de catastrophique.

Si tu pars du principe que rien de ce qui est légal ne peut être catastrophique, c'est la porte ouverte à tout, et ce type de positionnement banalise et pérennise des situations censés restées exceptionnelles et temporaires.
Nous sommes, de cette façon, en partie responsables du devenir de notre quotidien.

non, mais par exemple quand les gens se plaignent d'une mutation qui ne leur convient pas, ils oublient que les muts c'est une chaîne et que les commissions ont fait au mieux selon les postes disponibles, et qu'on ne peut pas les inventer. ils ne voient que leur situation et oublient le problème global du manque de postes. de plus, ils ne se rendent pas compte que justement, vu la situation, le résultat aurait pu être pire. quant aux remplacements légaux, ben le problème c'est que tu ne peux pas attaquer, sinon on compatit et on essaie par ailleurs de faire changer la législation (on a réussi à obtenir par exemple des bonifications de muts pour les tzr ou encore le remboursement des frais de déplacement sur un seul étb sur une courte durée...)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:29

cath5660 a écrit:Vos réactions m'étonnent: on dirait que vous vous réjouissez de ce qui lui est arrivé.
Elle n'a pas connu le tzériat avant? et alors? faut-il lui jeter des pierres? Elle n'avait pas conscience de la triste condition du tzr? elle n'était pas solidaire des tzr qu'elle a -peut-être- croisé dans sa carrière? mais les tzr ne sont pas spécialement solidaires entre eux, il me semble: aurait-elle dû se montrer plus impliquée que les tzr eux-mêmes?
Bref, on dirait que ceux qui en bavent n'espèrent qu'une chose: que les autres en bavent aussi...Patience, ça viendra: un jour proche, nous serons tous tzr...Sans que la condition des tzr actuels se soit améliorée.

(par contre, avoir démissionné si vite...c'est un peu rapide, je trouve...)
Non, son exemple prouve que c'est difficile mais je trouve que certains attendent des exemples aussi frappants pour admettre que c'est difficile...
Par ailleurs, les TZR sont solidaires comme ils peuvent, qd on est seul ds un établissement, on fait comment ?
Sinon, oui cette dame a la chance de pouvoir démissionner, si c'est tant mieux pour elle, c'est bien dommage pour les autres : jusqu'où faudrait-il aller pour que des gens comme moi craquent ?? Est-ce normal que ce soit tjs les mêmes qui subissent ??

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:30

Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:31

@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.
Sauf que moi, on m'a forcée à tenir un CDI, que là on me force à faire du latin et que pas mal de gens s'en fichent, voire sont désagréables et que je ne peux pas démissionner...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:33

marquisedemerteuil a écrit:
non, mais par exemple quand les gens se plaignent d'une mutation qui ne leur convient pas, ils oublient que les muts c'est une chaîne et que les commissions ont fait au mieux selon les postes disponibles, et qu'on ne peut pas les inventer. ils ne voient que leur situation et oublient le problème global du manque de postes. de plus, ils ne se rendent pas compte que justement, vu la situation, le résultat aurait pu être pire. quant aux remplacements légaux, ben le problème c'est que tu ne peux pas attaquer, sinon on compatit et on essaie par ailleurs de faire changer la législation (on a réussi à obtenir par exemple des bonifications de muts pour les tzr ou encore le remboursement des frais de déplacement sur un seul étb sur une courte durée...)

Le sytème des mutations est aberrant.
Dans ce contexte, la question n'est pas de faire au mieux en respectant des paramètres absurdes, mais de les refuser.
Il y a toujours pire, évidemment. Et alors? Il faut accepter tout et n'importe quoi sous pretexte qu'il y a pire? Mais il y aura toujours pire, puisqu'on n'a de cesse de l'accepter le pire, qui empire et qui devient la normalité.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:33

@Chocolat a écrit:
@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.

+1!

Cela illustre ce que l'on disait plus haut - le fait qu'il n'y ait pas de véritable solidarité.

Trop de gens sont incapables d'être réellement solidaires des autres, au sein de l'EN, ou bien par méconnaissance de certaines réalités, ou bien à cause de l'incapacité de lever la tête de son guidon pour cesser de considérer que "puisque moi j'en ai bavé, il faut que les autres en bavent à leur tour, c'est normal"; parce qu'il est là, le problème. Du coup, personne ne se mobilise pour dénoncer des éléments bien plus préoccupants (voire angoissants) que deux années de cotisation de plus, et ce avec la bénédictions des syndicats censés nous représenter et représenter nos intérêts... humhum
Est-ce que le même doit tjs en baver pour que les autres n'en bavent pas ?? Est-ce qu'il est normal que ce soit tjs le même qui enseigne une autre matière, fasse bcp de bornes, aient les pires classes, l'emploi du temps dont les autres ne veulent pas ?? Les avantages doivent être aussi répartis, comme les inconvénients.

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:36

@Chocolat a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:
non, mais par exemple quand les gens se plaignent d'une mutation qui ne leur convient pas, ils oublient que les muts c'est une chaîne et que les commissions ont fait au mieux selon les postes disponibles, et qu'on ne peut pas les inventer. ils ne voient que leur situation et oublient le problème global du manque de postes. de plus, ils ne se rendent pas compte que justement, vu la situation, le résultat aurait pu être pire. quant aux remplacements légaux, ben le problème c'est que tu ne peux pas attaquer, sinon on compatit et on essaie par ailleurs de faire changer la législation (on a réussi à obtenir par exemple des bonifications de muts pour les tzr ou encore le remboursement des frais de déplacement sur un seul étb sur une courte durée...)

Le sytème des mutations est aberrant.
Dans ce contexte, la question n'est pas de faire au mieux en respectant des paramètres absurdes, mais de les refuser.
Il y a toujours pire, évidemment. Et alors? Il faut accepter tout et n'importe quoi sous pretexte qu'il y a pire? Mais il y aura toujours pire, puisqu'on n'a de cesse de l'accepter le pire, qui empire et qui devient la normalité.

les muts sont un éternel débat...pour moi le problème est plus le manque de postes. sinon relis bien ce que j'ai écrit, je n'ai jamais dit qu'il fallait accepter tout et n'importe quoi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:36

@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.

Le crime n'est pas de vivre de l'argent de son mari, c'est son problème. Le crime est de dénoncer le système et de présenter sa démission comme exemple d'un acte dénonçant le système depuis sa situation confortable... C'est facile de dénoncer et de démissionner quand on est à l'abri financièrement... Si elle avait vu ce qu'endurent certains TZR depuis 10 ans, elle n'aurait pas érigé son cas en exemple de dénonciation du système. Dénoncer depuis une cage dorée, c'est ça qui me choque, pas la cage dorée, ni l'oiseau qui s'y trouve...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:37

@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...
Le journal s'est focalisé sur cet exemple (pourquoi ?) au lieu de parler de la situation générale...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:39

@Seb a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.

Le crime n'est pas de vivre de l'argent de son mari, c'est son problème. Le crime est de dénoncer le système et de présenter sa démission comme exemple d'un acte dénonçant le système depuis sa situation confortable... C'est facile de dénoncer et de démissionner quand on est à l'abri financièrement... Si elle avait vu ce qu'endurent certains TZR depuis 10 ans, elle n'aurait pas érigé son cas en exemple de dénonciation du système. Dénoncer depuis une cage dorée, c'est ça qui me choque, pas la cage dorée, ni l'oiseau qui s'y trouve...

Je ne vois pas ce que ça a de choquant. Que ça soit elle ou quelqu'un d'autre, l'important c'est que quelqu'un le fasse. Enfin, "dénoncer depuis une cage dorée", c'est la grande majorité des dénonciations. Malheureusement peut être mais c'est pouratnt le cas.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:40

@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:42

@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Mais personne ne t'empêche de l'ouvrir aussi! Après l'impact ne sera peut- être pas le même, c'est certain. Sans démissionner on est bien d'accord!

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:44

@Emeraldia a écrit:
@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...
Le journal s'est focalisé sur cet exemple (pourquoi ?) au lieu de parler de la situation générale...

Ca accrédite le fait que, pour les gens, prof, c'est à la limite un loisir pour femme désoeuvrée et qu'on peut vivre sans, au crochet de son mari. Encore une idée reçue très énervante...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum