"Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:44

@Emeraldia a écrit:
@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...
Le journal s'est focalisé sur cet exemple (pourquoi ?) au lieu de parler de la situation générale...

Ca accrédite le fait que, pour les gens, prof, c'est à la limite un loisir pour femme désoeuvrée et qu'on peut vivre sans, au crochet de son mari. Encore une idée reçue très énervante...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:45

@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Mais personne ne t'empêche de l'ouvrir aussi! Après l'impact ne sera peut- être pas le même, c'est certain. Sans démissionner on est bien d'accord!
C'est ce que je fais, je suis même aller au TA. Encore une fois, si elle peut quitter l'EN, tant mieux...mais hier soir, une connaissance au ciné m'en a parlé, sous-entendu : "Ben dis donc, elle craque dès le début...alors que vous, ça fait douze ans que ça dure...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:46

@Seb a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Seb a écrit:Je n'ai pas prétendu que la prof de physique (que j'ai appelée "Mme prof de physique car je ne connais pas son nom et pas au nom d'un quelconque mépris) devait vivre pire et en baver, mais juste que ce qu'elle a vécu n'est rien par rapport à certains et que ça ne justifie pas qu'on démissionne... De même, je connais des gens qui ont connu des conditions pires que celles que j'ai vécues...
J'ai juste eu l'impression que c'était le coup d'éclat d'une épouse pleine aux as qui crie "aux loups!" depuis sa tour d'ivoire et qui se fend de sa démission fracassante en réceptionnant sa chute dans un oreiller en soie bien garni... Et ça, ça a le don de m'agacer...
Le journal s'est focalisé sur cet exemple (pourquoi ?) au lieu de parler de la situation générale...

Ca accrédite le fait que, pour les gens, prof, c'est à la limite un loisir pour femme désoeuvrée et qu'on peut vivre sans, au crochet de son mari. Encore une idée reçue très énervante...
Il aurait été plus intéressant de parler des conditions de remplacement et des suppressions de postes...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:46

@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Mais personne ne t'empêche de l'ouvrir aussi! Après l'impact ne sera peut- être pas le même, c'est certain. Sans démissionner on est bien d'accord!

Ben voilà... Là est TOUT le problème de cette ex-collègue... Pas d'impact donc je peux y aller...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:46

@Emeraldia a écrit:
@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.
Sauf que moi, on m'a forcée à tenir un CDI, que là on me force à faire du latin et que pas mal de gens s'en fichent, voire sont désagréables et que je ne peux pas démissionner...

Ce qui est révoltant, ce n'est pas le fait que cette dame puisse se permettre le luxe de démissionner, mais le fait que qq'un de passionné le fasse, à cause des conditions d'exercice du métier d'enseignant.

Et ce qui est encore plus révolant, c'est que qq'un comme toi, Emeraldia, soit obligé d'accepter des conditions similaires voire pires, pour des raisons financières.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:47

Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:47

@Seb a écrit:
@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Mais personne ne t'empêche de l'ouvrir aussi! Après l'impact ne sera peut- être pas le même, c'est certain. Sans démissionner on est bien d'accord!

Ben voilà... Là est TOUT le problème de cette ex-collègue... Pas d'impact donc je peux y aller...
C'est sûr que si je ne démissionne pas, ça sera moins spectaculaire...Bon et si j'entamais une grève de la faim ?

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:48

@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.
Tout le monde s'en fout de mon seuil de résistance, je résiste pour moi même...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:48

@Emeraldia a écrit:
Est-ce que le même doit tjs en baver pour que les autres n'en bavent pas ?? Est-ce qu'il est normal que ce soit tjs le même qui enseigne une autre matière, fasse bcp de bornes, aient les pires classes, l'emploi du temps dont les autres ne veulent pas ?? Les avantages doivent être aussi répartis, comme les inconvénients.

C'est bien le sens de mon message.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:49

@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.
Tout le monde s'en fout de mon seuil de résistance, je résiste pour moi même...

Mais non, personne s'en fout! Moi je m'en fous pas de ce que vivent les TZR! Et je ne suis pas la seule.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:49

@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.

Quand on n'a pas le choix et qu'il faut manger, crois-moi que le seuil de résistance s'élève tout seul... Si j'avais une rente, je me sentirais très très faible, mais à un point...

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:49

@Chocolat a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.
Sauf que moi, on m'a forcée à tenir un CDI, que là on me force à faire du latin et que pas mal de gens s'en fichent, voire sont désagréables et que je ne peux pas démissionner...

Ce qui est révoltant, ce n'est pas le fait que cette dame puisse se permettre le luxe de démissionner, mais le fait que qq'un de passionné le fasse, à cause des conditions d'exercice du métier d'enseignant.

Et ce qui est encore plus révolant, c'est que qq'un comme toi, Emeraldia, soit obligé d'accepter des conditions similaires voire pires, pour des raisons financières.
Il faudrait peut-être parler aussi du fait que le Ministère fait exprès de mal nous traiter justement pour qu'on démissionne... Au Rectorat, on appelle ça "les évaporations"...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 20:51

@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.
Tout le monde s'en fout de mon seuil de résistance, je résiste pour moi même...

Mais non, personne s'en fout! Moi je m'en fous pas de ce que vivent les TZR! Et je ne suis pas la seule.
Toi non, certes, pas plus que des collègues sympas OK, mais je peux te dire que ceux qui t'appellent n'importe comment s'en fichent... J'ai pété un plomb qd on m'a dit de faire du latin, je me suis énervée tte seule...Au Rectorat, rien à cirer...Les Inspecteurs idem...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:52

@Seb a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.

Quand on n'a pas le choix et qu'il faut manger, crois-moi que le seuil de résistance s'élève tout seul... Si j'avais une rente, je me sentirais très très faible, mais à un point...

Mais attends, le choix je ne l'ai pas non plus! Je suis suppléante, traîtée comme de la merde par beaucoup de collègues, d'élèves et je ne parle même pas de l'administration! Et j'ai aussi le salaire pourri qui va avec.
Pour autant, je comprends cette dame et je compatis. Pourtant, moi non plus je n'ai pas le choix.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Seb le Mer 3 Nov 2010 - 20:52

@Emeraldia a écrit:
@Chocolat a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@henriette a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec Nuits et Cath : certaines réactions m'ont choquée moi aussi. Parce qu'entre nous, que cette collègue se révolte d'être envoyée enseigner une autre matière que la sienne, ben moi je trouve ça tout à fait normal ! C'est ce qui a motivé sa démission en fait, d'être obligée d'enseigner les maths.
Sauf que moi, on m'a forcée à tenir un CDI, que là on me force à faire du latin et que pas mal de gens s'en fichent, voire sont désagréables et que je ne peux pas démissionner...

Ce qui est révoltant, ce n'est pas le fait que cette dame puisse se permettre le luxe de démissionner, mais le fait que qq'un de passionné le fasse, à cause des conditions d'exercice du métier d'enseignant.

Et ce qui est encore plus révolant, c'est que qq'un comme toi, Emeraldia, soit obligé d'accepter des conditions similaires voire pires, pour des raisons financières.
Il faudrait peut-être parler aussi du fait que le Ministère fait exprès de mal nous traiter justement pour qu'on démissionne... Au Rectorat, on appelle ça "les évaporations"...

Oui... Comme à l'armée... On achève bien nos profs euh nos TZR... Bon titre pour un roman et un film.

Seb
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 20:53

@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.
Tout le monde s'en fout de mon seuil de résistance, je résiste pour moi même...

Mais non, personne s'en fout! Moi je m'en fous pas de ce que vivent les TZR! Et je ne suis pas la seule.
Toi non, certes, pas plus que des collègues sympas OK, mais je peux te dire que ceux qui t'appellent n'importe comment s'en fichent... J'ai pété un plomb qd on m'a dit de faire du latin, je me suis énervée tte seule...Au Rectorat, rien à cirer...Les Inspecteurs idem...

Je sais ce que c'est. Je suis suppléante. Je suis en-dessous de toi dans la considération... Courage! fleurs

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:54

@Seb a écrit:
Le crime n'est pas de vivre de l'argent de son mari, c'est son problème. Le crime est de dénoncer le système et de présenter sa démission comme exemple d'un acte dénonçant le système depuis sa situation confortable... C'est facile de dénoncer et de démissionner quand on est à l'abri financièrement... Si elle avait vu ce qu'endurent certains TZR depuis 10 ans, elle n'aurait pas érigé son cas en exemple de dénonciation du système. Dénoncer depuis une cage dorée, c'est ça qui me choque, pas la cage dorée, ni l'oiseau qui s'y trouve...

Parce que tu en connais beaucoup, toi, qui ont l'energie de dénoncer en étant en situation précaire? scratch

Dans ce cas, aucun de nos politiques n'aurait le droit de dénoncer quoi que ce soit!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:54

@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Non, elle dit qu'elle a la chance de pouvoir ne pas travailler car son mari gagne suffisamment d'argent! Et? Où est le problème? C'est un crime?
ET des gens qui dénoncent le système et qui ont de l'argent, y en plein. Ce n'est pas parce qu'ils ont de l'argent qu'ils n'ont pas le droit de critiquer ce qui est critiquable! Je ne vois pas du tout le rapport.
Alors quand on n'a pas les moyens, on encaisse et on s'écrase car en plus, on ne connaît pas de journaliste de la Voix du Nord...

Mais personne ne t'empêche de l'ouvrir aussi! Après l'impact ne sera peut- être pas le même, c'est certain. Sans démissionner on est bien d'accord!

hum, je me demande quelles en seraient les conséquences (voir zoé shepard)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 20:57

@Emeraldia a écrit:
Il faudrait peut-être parler aussi du fait que le Ministère fait exprès de mal nous traiter justement pour qu'on démissionne... Au Rectorat, on appelle ça "les évaporations"...

Aussi
C'est la politique du "marche ou crève"; on ne garde que les plus "costauds"; moins d'arrêts maladie, plus de rentabilité; le calcul est économique, bête et méchant.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 20:58

@Ava a écrit:
@Seb a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.

Quand on n'a pas le choix et qu'il faut manger, crois-moi que le seuil de résistance s'élève tout seul... Si j'avais une rente, je me sentirais très très faible, mais à un point...

Mais attends, le choix je ne l'ai pas non plus! Je suis suppléante, traîtée comme de la merde par beaucoup de collègues, d'élèves et je ne parle même pas de l'administration! Et j'ai aussi le salaire pourri qui va avec.
Pour autant, je comprends cette dame et je compatis. Pourtant, moi non plus je n'ai pas le choix.

donc tu restes, cqfd. honnêtement, si tu gagnais une grosse somme, tu resterais quand même, grâce à ton seuil de résistance?
moi j'ai craqué l'année de stage, j'ai recraqué l'an dernier, j'attends avec impatience une reconversion qui devient de plus en plus difficile, eh bien même déprimée, ne mangeant qu'un jour sur 3 et dormant 3h par nuit, j'y allais...pas le choix.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Reine Margot le Mer 3 Nov 2010 - 21:00

@Chocolat a écrit:
@Emeraldia a écrit:
Il faudrait peut-être parler aussi du fait que le Ministère fait exprès de mal nous traiter justement pour qu'on démissionne... Au Rectorat, on appelle ça "les évaporations"...

Aussi
C'est la politique du "marche ou crève"; on ne garde que les plus "costauds"; moins d'arrêts maladie, plus de rentabilité; le calcul est économique, bête et méchant.

et surtout d'avoir moins de fonctionnaires titulaires et embaucher plus de précaires... Neutral

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Ava le Mer 3 Nov 2010 - 21:02

marquisedemerteuil a écrit:
@Ava a écrit:
@Seb a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.

Quand on n'a pas le choix et qu'il faut manger, crois-moi que le seuil de résistance s'élève tout seul... Si j'avais une rente, je me sentirais très très faible, mais à un point...

Mais attends, le choix je ne l'ai pas non plus! Je suis suppléante, traîtée comme de la merde par beaucoup de collègues, d'élèves et je ne parle même pas de l'administration! Et j'ai aussi le salaire pourri qui va avec.
Pour autant, je comprends cette dame et je compatis. Pourtant, moi non plus je n'ai pas le choix.

donc tu restes, cqfd. honnêtement, si tu gagnais une grosse somme, tu resterais quand même, grâce à ton seuil de résistance?
moi j'ai craqué l'année de stage, j'ai recraqué l'an dernier, j'attends avec impatience une reconversion qui devient de plus en plus difficile, eh bien même déprimée, ne mangeant qu'un jour sur 3 et dormant 3h par nuit, j'y allais...pas le choix.

Parce que je le supporte bien. Le jour où je ne supporterai plus, argent ou pas, j'arreterai. J'ai vécu quelques années avec Rmi puis RSA. C'était l'horreur, mais si un jour je veux partir, je partirai.

Ava
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Cath le Mer 3 Nov 2010 - 21:08

@Nasopi a écrit:Enfin en même temps, moi je ne connais pas beaucoup de profs en poste fixe qui n'ont jamais été TZR !!

Ah mais si...Mais là je parle d'un temps que les moins de 30 ans...
En ce temps-là, figurez-vous que rares, très rares étaient les tzr ou ta...Dans certaines disciplines (la mienne, lettres-histoire), on en n'entendait même jamais parler, pas sûre que ça existait. Et quand on demandait une mutation, on demandait un poste précis et si on ne l'avait pas, on restait tranquillement là où on était...


Y a pas à dire, notre situation s'est améliorée...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Chocolat le Mer 3 Nov 2010 - 21:31

marquisedemerteuil a écrit:
et surtout d'avoir moins de fonctionnaires titulaires et embaucher plus de précaires... Neutral

Aussi, question de rentabilité, pour changer. humhum
Mais avec un ministre manager, c'est la... normalité.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Invité le Mer 3 Nov 2010 - 21:32

cath5660 a écrit:
@Nasopi a écrit:Enfin en même temps, moi je ne connais pas beaucoup de profs en poste fixe qui n'ont jamais été TZR !!

Ah mais si...Mais là je parle d'un temps que les moins de 30 ans...
En ce temps-là, figurez-vous que rares, très rares étaient les tzr ou ta...Dans certaines disciplines (la mienne, lettres-histoire), on en n'entendait même jamais parler, pas sûre que ça existait. Et quand on demandait une mutation, on demandait un poste précis et si on ne l'avait pas, on restait tranquillement là où on était...


Y a pas à dire, notre situation s'est améliorée...
même expérience
en lettres-histoire, je n'ai jamais connu de TZR.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Monsieur le Ministre, voilà pourquoi je démissionne"

Message par Emeraldia le Mer 3 Nov 2010 - 21:50

@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Ava a écrit:Oui mais ce que vous ne prenez pas en compte c'est qu'elle n'a sûrement pas le même seuil de résistance que vous.
Tout le monde s'en fout de mon seuil de résistance, je résiste pour moi même...

Mais non, personne s'en fout! Moi je m'en fous pas de ce que vivent les TZR! Et je ne suis pas la seule.
Toi non, certes, pas plus que des collègues sympas OK, mais je peux te dire que ceux qui t'appellent n'importe comment s'en fichent... J'ai pété un plomb qd on m'a dit de faire du latin, je me suis énervée tte seule...Au Rectorat, rien à cirer...Les Inspecteurs idem...

Je sais ce que c'est. Je suis suppléante. Je suis en-dessous de toi dans la considération... Courage! fleurs
J'ai été contractuelle 5 ans alors je compatis aussi à ta situation...Mais c'est justement parce que j'ai été au chômage et au RMI que je relativise mais qu'aussi, je râle qd ça n'est pas admissible.
Smile

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum