Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 19:33

@roxanne a écrit:
@Lornet a écrit:Je ne suis ni stagiaire, ni néo-tit, mais j'ai la même 6e avec quelques cas en plus...M'enfin, celui que j'emmerd(e)ais ("Vous m'emmerdez !" m'a-t-il dit), n'est plus là. Mais son copain "Si vous me mettez un mot, je m'en bats les couilles !", "Ouais, si j'ai un mot, je lui fais sa fête à la récré !" (Tu crois que j'ai peur, le schtroumpf ?) est toujours là.
Je leur donne des paragraphes à copier ; ils les copient, me disent "Oh non !", mais continuent, en ont à nouveau à copier...
A la fin de l'année, je pense demander à redevenir TZR. La fin de l'année me semble loin.
Mes deux autres classes me remontent le moral, me prouvent que le problème ne vient pas de moi, mais le coup de la seule heure qui suffit à me déprimer, je connais aussi.
mais ça ne provoque pas de conseil de discipline ?

Il faudrait déjà une commission de vie scolaire ou une réunion de l'équipe éducative pour que ça débouche sur un conseil de discipline.
Mais ils sont en 6e et ont des conditions de vie terribles, alors on me dit qu'il faut comprendre, les pauvres gamins, avec tout ce qu'ils endurent...

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par miss sophie le Jeu 4 Nov 2010 - 19:39

Mon année de stage a été horrible, j'ai eu continuellement du bruit et souvent le bazar avec mes 2ndes STI (31 garçons !). Je me souviens notamment d'une heure où des boules de papier volaient (pas des boulettes, hein, la copie entière roulée en boule) et où j'ai passé mon temps à hurler pour dépasser le bruit que les élèves faisaient... et à la fin de l'heure, mon collègue de philo qui donnait une dissertation dans la salle d'à côté est venu m'engueuler ! Donc, le niveau zéro de l'autorité, je connais !

Comment ai-je supporté cela toute une année ? Je n'avais que cette classe (qui par ailleurs comportait beaucoup d'élèves sympathiques, pris séparément), que 6 heures à assurer. Et ça, cela fait une énorme différence, celle qui permet de ne pas arriver en plus à bout de nerfs en cours. Malgré ces problèmes de discipline, j'ai été validée, sans doute pour avoir tenu et avoir (même sans résultat) cherché jusqu'au bout à rétablir du calme, pour avoir fait mon boulot sérieusement surtout, pour avoir enfin gardé une "bienveillance" envers les élèves (je ne les ai pas pris en grippe).

Tiens bon, cette année teste aussi votre "solidité". Vous vivez avec un an d'avance ce que la plupart d'entre nous ont vécu néo-titulaires sur un poste de ZEP / région parisienne... Les conseils donnés par les autres devraient te permettre de redresser la barre avec tes 6es, mais quoi qu'il arrive, il faut tenir l'année. La suite en vaut la peine.

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 19:42

Ah si ! Un truc qui me fait avoir le calme : la lecture. Ils lisent chacun leur tour à voix haute et si j'en vois un distrait ou bavard, il copie le passage qui est lu. Là, j'ai le calme complet sauf si un élève me pose une question car il ne comprend pas ou si je donne moi-même une explication, car à nouveau, le bruit augmente...

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par miss sophie le Jeu 4 Nov 2010 - 19:44

@Lornet a écrit:Sur ma 6e, ça tient 2 minutes quand je crie, surtout si c'est pour leur dire que je leur ferai copier des paragraphes jusqu'à ce qu'ils aient mal aux poignets s'ils ne se taisent pas...Là, ils se regardent en silence mais il y en a toujours un pour couper le silence "Vous êtes en colère ? - T'es con, Kevin ! On parle alors voilà ! - Ouais, taisez-vous, là !" Et là, y a Machin qui se met à hurler "Chut !", un autre qui vise une élève avec sa règle, deux qui regardent ce qui se passe dehors...Bref, n'importe quoi.

Ah oui ! ça, je connais, et c'est franchement pénible : tu as envie d'en attraper un pour taper sur l'autre !!! :colere:

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 19:50

Exactement ça. Sauf qu'on ne peut pas les attraper, juste les faire copier. Neutral

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par elsalyon le Jeu 4 Nov 2010 - 19:52

T'es stagiaire PP?

C'est du grand n'importe quoi !

elsalyon
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par elsalyon le Jeu 4 Nov 2010 - 19:52

Ah non, j'ai mal lu le fil

elsalyon
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 19:59

Non, non : je suis PP pour la 5ème fois.
Mais cette année, ma 6e es gratinée. Première vie de classe : il voulait sécher le cours d'un collègue parce qu'ils ne l'aiment pas. "Comment on fait pour changer de prof ?" (Une semaine à peine après la rentrée...)

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par lapetitemu le Jeu 4 Nov 2010 - 20:00

@Lornet a écrit:
@elsalyon a écrit:

Passe au rapport d'incident, appelle les parents, ça les calme direct
Là, tu ne connais pas ma 6e de cette année. J'appelle, mais les parents sont dépassés et me demandent des solutions...On échange entre dépassés. Maintenant j'ai les no des éducateurs à appeler.

Oublie les croix, j'ai tenu une semaine avec ce système
Pas essayé. Mais c'est la croix, la bannière pour les maîtriser !
carnets sur les tables en début d'heure
Fait. Sans effet.

après, je ne sais pas trop ce que tu as testé ou pas... hurler ne sert à rien, surtout en quatrième
Sur ma 6e, ça tient 2 minutes quand je crie, surtout si c'est pour leur dire que je leur ferai copier des paragraphes jusqu'à ce qu'ils aient mal aux poignets s'ils ne se taisent pas...Là, ils se regardent en silence mais il y en a toujours un pour couper le silence "Vous êtes en colère ? - T'es con, Kevin ! On parle alors voilà ! - Ouais, taisez-vous, là !" Et là, y a Machin qui se met à hurler "Chut !", un autre qui vise une élève avec sa règle, deux qui regardent ce qui se passe dehors...Bref, n'importe quoi.


prends le temps de mettre les choses au clair entre toi et eux
Je suis leur PP. Ils m'ont dit que mes collègues leur disent de fermer leurs gueules et ils espèrent que je prendrais des sanctions.On appelle ça une vie de classe.

tu exclus systématiquement ceux qui sont insolents, avec du boulot à faire, bien chiant (ou de la conjugaison direct, moi je sors mon bescherelle, ils réagissent très vite)
Il faudrait déjà qu'ils veuillent (ou sachent...J'en ai deux qui ne savent pas...) écrire. Il y en a toutefois à qui je donne beaucoup de copie à la maison, mais 30 paragraphes plus tard, ils en réclament encore. Quant aux exclusions, dans le tas, j'ai du mal à choisir, et ça ne leur fait rien, de toute façon.

Enfin bref, camarade stagiaire, ne te décourage pas. J'ai 10 ans d'expérience, j'ai eu le calme dans la pire classe d'un lycée CLAIR, dans une 4ème terrible en collège ZEP, mais cette année, il y a des 6e bourrés de "Secret Story" dès leurs 7-8 ans, et ça ne tourne plus très rond. Un 6e me disant "Je m'en bats les couilles !" ou "Vous êtes trop chelou !", je ne connais que depuis cette année. Ils sont précoces, mais pas comme il faudrait qu'ils le soient.


Voilà, ben je crois que j'ai trouvé quelqu'un qui me comprend, j'ai exactement les mêmes problèmes !

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par titeprof le Jeu 4 Nov 2010 - 20:02

si ça peux te rassurer, j'ai les mêmes en plus grands : des 3eme, et je ne suis ni stagiaire, ni néotit, comme quoi ça ne joue pas forcément...
Notre solution : un tableau avec la liste des élèves et des petites cases à coté par semaine et par prof. Dès qu'il y en a un qui bronche/parle/se retourne... ça fait une croix sur la feuille. En fin de semaine, on fait les comptes : 3 croix, quelque soit la matière et le motif = 1heure de colle. Certains ont eu 6 heures de colle en une fois la 1ere semaine, et chez nous c'est le mercredi après midi. Au bout de 2 semaines ils étaient déjà bien calmés (l'un d'entre eux est collé jusqu'aux vacances).

A part ça, quand le bruit est trop insupportable, mais que je ne sais pas sur lequel "taper" tellement ça part dans tous les sens, je m'assois et je dicte bêtement en parlant d'une voix très basse. Ils écrivent?c'est bien. Ils n'écrivent pas?c'est pas mon problème, l'interro sera la même pour tout le monde.

je prends aussi un coin de tableau "cahier de texte" : quand ça part en vrille, j'écris la référence d'un exercice au tableau. ça recommence? un 2eme, etc... en fin de séance ils ont à faire sur feuille tous les exercices marqués. Je ne les corrige pas : ce n'est pas moi que je punis! je les "scanne" pour voir si c'est fait sérieusement, si non : 2h de colle pour les refaire; avec du rab bien sûr.

Et avec tout ça il y a des heures encore pénibles...
avant les vacances c'est avec cette classe que je suis tombée dans les pommes : trop de bruit, trop chaud et hypotension = boum, comme une crotte! la séance d'après ils étaient un peu plus prévenants (je leur ai fait peur) et puis c'est reparti comme en 40...
Heureusement mes 18 (!) autres classes ne sont pas comme ça!

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 20:07

Et vous avez l'impression qu'ils se rendent compte que c'est le bordel ? Il y a un élève qui en souffre, mais ils le surnomment l'intello et l'évitent. Les autres, j'ai l'impression qu'ils ne se rendent même pas compte qu'ils sont là pour bosser. Ils prennent leur cours, mais pour eux, c'est chiant d'écrire et ça se limite à ça.
En fait, je les contrarie dans leurs activités bien plus importantes à leurs yeux que mon cours, mais j'ai pu les voir dans d'autres circonstances (sortie, rencontre avec un auteur, qui leur a dit de dormir quelques minutes car ils étaient bruyants et avaient l'air fatigué..., CDI, etc.) et leur comportement était le même qu'en classe.
De fait, ça les dépasse.
Alors ils copient des lignes, des paragraphes, mais le fond du problème, c'est qu'ils se font ch... en attendant que ça sonne, peu importe ce qu'on fait, quelle que soit l'activité. Ils sont pressés de rentrer chez eux, voilà tout.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par lalilala le Jeu 4 Nov 2010 - 21:30

quand c'est vraiment le bordel (moi aussi je suis une prof bordélisée...moins cette année, mais mes classes sont moins nombreuses...c'est quand même loin d'être parfait), je me tais. Je me mets au bureau, je commence à feuilleter le livre...Et je fais durer le truc. S'il y a une récré juste après le cours, je rattrape le temps perdu sur la récré (ça les embête plus que moi car leur emploi du temps est bien plus chargé que le mien) et si ça s'accumule, je leur dis qu'on rattrapera une heure entière. Dans les classes qui me gonflent, je multiplie les interros de leçon, je note la participation et l'attention sur une séance...j'hésite pas trop à exclure directement quand ils sont insolents et à coller... Après je n'ai pas de solution miracle non plus...l'année dernière mes secondes m'en ont fait voir de toutes les couleurs.... ils étaient comme les vôtres, les punitions les faisaient rire, c'était presque la gloire d'être viré, collé, etc., ils étaient hyper insolents, ne tenaient pas en place, remettaient en question mes documents, mes méthodes, mes devoirs, etc...je passais mes vendredis après midi à chialer à cause d'eux. L'équipe des profs de la classe était solidaire et soudée (tout le monde n'avait pas forcément de problème de bordel avec eux...mais personne ne les appréciait)...petit à petit, ils se sont calmés, sont devenus plus respectueux et ont fini (tardivement, au troisième trimestre) par comprendre que leur comportement les desservait...J'ai été inspectée avec eux, ils ont été adorables! les comportements évoluent mais lentement, alors même si on a l'impression que les sanctions ne servent à rien, il faut persévérer...et puis si rien ne change, tu ne peux pas t'en vouloir si tu as au moins essayé de rétablir l'ordre dune façon ou d'une autre...à l'impossible nul n'est tenu Wink

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 22:05

@lalilala a écrit:quand c'est vraiment le bordel (moi aussi je suis une prof bordélisée...moins cette année, mais mes classes sont moins nombreuses...c'est quand même loin d'être parfait), je me tais. Je me mets au bureau, je commence à feuilleter le livre...Et je fais durer le truc. S'il y a une récré juste après le cours, je rattrape le temps perdu sur la récré (ça les embête plus que moi car leur emploi du temps est bien plus chargé que le mien) et si ça s'accumule, je leur dis qu'on rattrapera une heure entière.

Et bien rester pendant la récré, mes 6e, ils s'en moquent et même certains restent sans que je le leur demande pour finir de copier leur cours en me racontant leur vie. J'ai rarement ma récré avec cette classe. Crying or Very sad Quant à rattraper une heure entière, ça pourrait marcher, mais ça serait me les infliger une heure de plus ! (Idem pour les interros de leçon : je ne veux pas passez le week-end à corriger leurs copies ! Je ne veux pas me punir.)
Quant à me taire...ils ne le remarquent pas ou se mettent à crier "Chut !" "Silence ! Z'avez pas vu ? Y a plus cours !" "Ouais !" Shocked Pas possible, car loin d'être perturbés, ils se mettent à discuter entre eux assez rapidement.

Mais ciel ! Que ma 2de en établissement CLAIR me manque.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 22:08

Dans mon autre 6e, c'est calme et j'ai des dessins, par contre.
En revanche, ils ont de moins bonnes notes que ma classe chahuteuse.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par frimoussette77 le Jeu 4 Nov 2010 - 22:14

@Lornet a écrit:Non, non : je suis PP pour la 5ème fois.
Mais cette année, ma 6e es gratinée. Première vie de classe : il voulait sécher le cours d'un collègue parce qu'ils ne l'aiment pas. "Comment on fait pour changer de prof ?" (Une semaine à peine après la rentrée...)

et comment qu'on fait pour changer d'élèves lol!

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Jeu 4 Nov 2010 - 22:16

Wink

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par elfiane le Jeu 4 Nov 2010 - 22:34

Je rebondis sur quelqu'un (entre guillemets) qui a parlé d'inspection. Pour ceux qui se rappellent j'ai souffert et été bordélisée l'année passée en 4ème et comme toi j'étais stagiaire. J'ai été inspectée, ils ont été sages car briefés (et menacés) par d'autres profs. Mais l'inspecteur savait quand même que c'était la galère. Néanmoins je lui ai présenté tout ce que j'avais mis en place au fur et à mesure, expliquant que ce serait plus efficace si je l'avais fait dès le début de l'année. Et bah il a trouvé ça bien, dit que je prenais du recul (ça j'étais pas vraiment persuadée vu mon état) et que j'étais capable l'année suivante de prendre les décisions de suite.
Tout ça pour dire que le plus important est que tu mettes en place des choses cohérentes que tu peux expliquer et surtout que tu en gardes des traces. Ca sera peut-être difficile avec cette classe mais il ne te bousillerons pas ton année (en tout cas ta titularisation).

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Tremere le Jeu 4 Nov 2010 - 22:43

Un élément important : tu veux faire les cours que tu as préparés, coûte que coûte. Quand tu accepteras de t'adapter à l'attitude de ta classe et à arrêter une super séance (qu'ils bousillent de toute façon) pour réagir selon la situation, ça ira beaucoup mieux.

Ça ne veut pas forcément dire de leur donner systématiquement le BLED, je conçois que ça va être difficile d'avancer ainsi. Mais ça veut dire que tout ce que tu voulais faire avec eux, tu prévois de pouvoir le réaliser à l'écrit, si les conditions ne permettent pas d'oral. J'ai connu ce que tu décris et j'étais comme toi : je voulais faire les cours que j'avais préparés. Maintenant, je comprends que la gestion de classe est prioritaire, parce que même les élèves très attentifs ne peuvent pas apprendre correctement dans ce climat.

La priorité est de retrouver une ambiance de travail sereine. C'est à ça que tu dois t'atteler dès maintenant.

Il y a de très bons conseils donnés ici. Je pense par exemple aux contrôles systématiques quand le cours s'est mal passé, même si, au final, c'est toi qui es punie.

Concrètement, tu peux mettre quelques petites choses en place :
- les faire entrer un par un, ils te remettent leur carnet ou tu vérifies qu'ils l'ont.
- les laisser debout jusqu'au silence total (même si ça dure vingt minutes, et ça risque de durer longtemps au début).
- quand ils sont assis, si le brouhaha reprend, tu les fais à nouveau se mettre debout. Toi, tu es assise et tu commences à faire autre chose (ne montre pas que ça t'agace, ils sont très sensibles à l'indifférence)
- mets-toi d'abord d'accord avec la vie scolaire, préviens-les que tu risques de faire des exemples et de renvoyer un ou deux élèves. Prévois un travail (noté) à leur faire faire durant ce renvoi de cours. Précise que c'est exceptionnel.
- mets-les à l'écrit tout de suite. Écris les consignes au tableau, essaie de leur parler le moins possible. Ne leur réponds pas.
- quand le calme est venu, tu peux expliciter quelques consignes.
- si tout est calme, passe dans les rangs, intéresse-toi à ce qu'ils font.
- si les bavardages reprennent, frappe fort. Il faut que tu sois attentive : ils ne reprendront pas en même temps, donc le premier qui l'ouvre, tu l'avertis une première fois : Machin, tu dois travailler en silence, c'est la dernière fois que je te le fais remarquer. Tu prends son carnet.
- S'il l'ouvre à nouveau, tu mets un mot dans le carnet.
- S'il conteste ou continue à discuter, tu le renvoies.
- A la fin du cours, si le calme perdure, tu corriges avec eux rapidement. Tu n'interroges que ceux qui lèvent la main, tu prends le carnet de ceux qui ne le font pas, et tu annotes, si besoin.
- Tu annonces que, désormais, tous les cours se passeront ainsi, jusqu'à ce que tu décides qu'ils sont assez sérieux pour faire des cours traditionnels.
- si tu as un rétroprojecteur, tu projettes toutes les traces écrites (leçon et correction), si tu le peux, écris des choses au tableau avant que la classe arrive. Limite au maximum l'échange oral.
- il faut alterner l'indifférence ou la froideur (quand ils se comportent mal) et l'attention (quand ils bossent). En sixième, ils sont super réceptifs à cela.

Et bien sûr, tu avertis ta tutrice que tu changes provisoirement de manière de fonctionner pour qu'elle voie que tu prends les choses en main. Il faut recadrer ta classe avant la visite de ta formatrice de toute façon. En une semaine, ça peut nettement améliorer ta gestion de classe et la réussite de tes élèves. Rien ne t'empêchera de reprendre les textes étudiés à l'oral la semaine suivante, dans le cadre d'un cours "normal".

Bon courage !

Tremere
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Ven 5 Nov 2010 - 5:44

@Tremere a écrit:
- il faut alterner l'indifférence ou la froideur (quand ils se comportent mal) et l'attention (quand ils bossent). En sixième, ils sont super réceptifs à cela.

D'habitude, oui...

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Lornet le Ven 5 Nov 2010 - 5:45

@Tremere a écrit:
- si les bavardages reprennent, frappe fort. Il faut que tu sois attentive : ils ne reprendront pas en même temps

En fait, si : ils reprennent en même temps à différents endroits de la classe.
J'ai testé aussi... Embarassed

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par sand le Ven 5 Nov 2010 - 6:21

Bon courage, petitemu !

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par leyade le Ven 5 Nov 2010 - 6:52

Merci d'avoir mis noir sur blanc tous ces conseils, Tremere! fleurs

(enfin, noir sur violet! Wink )

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par lalilala le Ven 5 Nov 2010 - 7:55

@Lornet a écrit:
@Tremere a écrit:
- si les bavardages reprennent, frappe fort. Il faut que tu sois attentive : ils ne reprendront pas en même temps

En fait, si : ils reprennent en même temps à différents endroits de la classe.
J'ai testé aussi... Embarassed

j'arrive pas non plus à arrêter les bavardages diffus...
Je ne sais même pas sur qui "taper" en fait

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Patate le Ven 5 Nov 2010 - 9:28

Coucou,
Je n'ai pas lu les réponses, juste ton post initial.
- J'ai connu ça ma première année avec une classe, et puis je ne l'ai pas connu ensuite. Donc ça se soigne (bonne nouvelle!) et tu as sûrement d'autres collègues qui ont connu ça aussi.

- Ce n'est pas facile de remonter la barre quand le bazar s'est installé. Mais il faut toujours essayer, car sinon, ça peut empirer.
Déjà, il faut te mettre l'administration dans la poche. Va voir la CPE, préviens-la que ça ne va pas, et que tu voudrais marquer le coup en excluant des élèves pendant quelques temps. Si la CPE n'est pas d'accord, arrange-toi avec un collègue sympa pour lui envoyer des élèves quand ça ne va pas.

- Ensuite, en cours, tu fais un bilan. Non, ils ne sont pas là pour papoter ou parler à tort et à travers. Oui ils sont là pour travailler. Que s'ils ne travaillent pas, ils n'ont rien à faire là. Et que tu les vireras. Et hop: tu appliques. A la moindre incartade, tu exclus du cours. Deux, trois élèves s'il le faut. Puis pour les autres qui restent, tu continues ton système de croix, mais les croix, tu les mets au tableau, avec leur nom à côté. Fais-toi une partie du tableau réservée à ça. Et surtout surtout, tu mets la croix sans rien dire, sans un mot, tu fais la tête. Et si l'élève te dit "hé mais Madame j'ai rien fait!", tu mets une deuxième croix.

- Ensuite j'éviterais pour l'instant tout travail de groupe... Mais bon, je te dis ça, mais moi-même j'avais fait un projet similaire au tien la première année. Mais dans l'idéal, il faudrait attendre que le calme revienne avant de te lancer dans un tel travail.
Ce qui est fait est fait. Exclus les élèves qui mettront le bazr dans ton projet d'écriture de conte. Le but ensuite, c'est de passionner ceux qui restent... pour qu'ils donnent envie ensuite à ceux qui ont été exclus de travailler.

-Pour l'entrée en classe, tu peux te poster près de la porte, côté couloir, tu les fais bien ranger, et tu ne fais rentrer que ceux qui ne bavardent pas et qui te disent bonjour. Les autres restent dans le couloir (ils se calmeront vite, normalement). Et si ceux qui rentrent se mettent à bavarder en s'asseyant, ils ressortent.

Voilà... essaie de bien bosser tes cours, de chercher des textes attrayants, d'avoir un cours écrit très rigoureux. Pour la grammaire, rends les exercices plus attrayants en faisant passer les plus sages au tableau....

Voilà quelques astuces, à adapter avec ta personnalité bien sûr.

Patate
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par Passerose le Ven 5 Nov 2010 - 10:08

J'ai lu ton post initial et j'y réponds directement, après avoir survolé le reste des quatre pages. Tout d'abord, je ne suis pas de la première jeunesse, mais je me souviens qu'à mes débuts j'ai connu des heures difficiles. On oublie vite ce genre de choses !
Je pense qu'avec le temps tu vas trouver ton système et je ne peux te donner que trois conseils :
- reste dans ta ligne, fais ce que tu as préparé et ce que tu as envie de faire, mais de la manière la plus cadrée possible. Pas de consignes floues, pas trop de travail en groupes ou à deux. Ou alors, noté, en prenant en compte l'implication dans le travail dans ton barême (finir dans le temps imparti, faire un travail soigné, se répartir les tâches...).
- N'essaie pas tout en matière de discipline : les conseils peuvent être contradictoires et cela risque de paraître incohérent à l'arrivée. Garde ton système de croix et annonce-leur que tu en enlèves une => une croix = un avertissement, deux croix = sanction officielle (mot sur le carnet) et, s'ils le prennent à la légère, appelle les parents des deux ou trois plus durs, fais-toi aider du CPE pour les exclure.
- Dis-toi que même dans une classe difficile, ce n'est pas l'arbre qui doit cacher la forêt : il y a des élèves gentils, demandeurs d'un travail normal. Travaille pour eux, regarde-les le plus souvent possible, souris-leur, ça t'aidera déjà à trouver une "assise" dans la classe. Et puis, lorsqu'une heure de cours s'est mieux déroulée, dis à la classe : "ce n'était pas plus agréable comme ça ?" Positive ce qui peut l'être, même de petites choses, cela évite la spirale de l'échec.
Je te souhaite un bon courage, mais tu as l'air volontaire et apte à rebondir. Very Happy

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Envie de tout arrêter à cause d'une seule heure de cours...

Message par lapetitemu le Sam 6 Nov 2010 - 10:27

Merci à tous pour tous ces conseils et toutes ces attentions !

Avant toute chose, je tiens à dire que mon vendredi matin m'a quand même remontée le moral. Avec les deux 4e, que je n'avais pas eues le jeudi, c'était loin d'être parfait, mais le cours de 6e s'est nettement mieux passé, ce qui m'a fait beaucoup relativiser l'heure de la veille.

Non que je sois obtuse aux conseils, bien au contraire, mais, pour hier, j'ai quand même tenu à rester dans ma première ligne de conduite, pour voir ce que ça donnait. J'ai donc fait une heure de cours normale, mais bien plus cadrée, je pense, que toutes celles que j'avais faites depuis le début de l'année. J'ai fait une rapide présentation de l'auteur et du livre, en leur faisant écrire une sorte de fiche de renseignements, puis on a fait une lecture analytique, en vingt minutes, certes, mais j'ai quand même eu le temps de faire la trace écrite, et même de leur faire noter les devoirs deux minutes avant la sonnerie, au lieu de tout faire dans l'urgence, comme d'habitude. Ils ont à la fois écrit, répondu à des questions orales, ils se sont impliqués dans le cours, même ceux qui n'avaient pas le livre ont suivi ma lecture à voix haute et ont répondu à certaines questions, les deux plus terribles se sont tenus à carreau, et (chose assez notable) même l'interruption du cours par un surveillant venu apporter certains documents pour la classe n'a pas déconcentré les élèves plus d'une ou deux minutes (alors que d'habitude c'est le genre de chose qui peut me pourrir toute la fin d'une séance). Donc un vrai mieux !
Je ne sais pas si cela va se confirmer, mais si oui, je vais rester là-dessus : des séances rythmées, en continuant les croix (mais j'en ai eu beaucoup moins à noter). Je crois qu'en fait ils ont besoin d'être occupés.

Je réponds pêle-mêle aux conseils et remarques que vous m'avez faits :

- l'écriture du conte en groupe, c'est prévu hors des séances de cours, je précise. C'est un projet que je veux mener en parallèle de ma séquence, mais je veux qu'ils puissent être autonomes : je ne prendrai qu'un quart d'heure de temps en temps pour leur donner des conseils d'écriture, les aider à corriger leurs fautes, les dépanner s'ils sont bloqués, etc... Pour le moment, j'ai très rarement (voire jamais) fait faire un travail de groupe en classe. Je veux qu'ils travaillent chacun pour soi.

- pour ce qui est du rituel de classe, je fais à peu près tout ce que vous dites : j'attends qu'ils soient rangés proprement dans le couloir, puis j'ouvre la porte, et ils rentrent un par un, je reste à côté de la porte et dis bonjour à chacun. Dans l'ensemble, ils répondent, ou me disent bonjour spontanément, sauf quelques uns, pas forcément les pires d'ailleurs. Je les laisse debout le temps qu'il faut, car j'attends 1) que tout le monde soit debout, 2) qu'ils arrêtent de parler, 3) qu'ils soient face à moi, et pas en train de farfouiller dans leur sac ou autre. J'attends vraiment qu'il y ait le silence... mais ça ne fait pas grand-chose, parce qu'une fois assis, le brouhaha revient vite. Un jour, un prof m'a dit "tu ne peux pas attendre des élèves qu'ils soient calmes et attentifs s'ils n'ont rien à faire". Donc, parfois, je me demande si ce ne serait pas mieux de les mettre le plus rapidement au travail, sans passer par tout ce rituel qui prend bien cinq minutes. Mais je ne sais pas si je saurais le gérer, donc pour le moment, je reste comme ça.

- l'idée de les faire se lever de nouveau pendant le cours quand ça devient vraiment trop bruyant me plaît. Je verrai si je le fais la prochaine fois. Les 4e, ça pourrait peut-être les calmer. Mais ils peuvent aussi s'en ficher royalement, et en rire.

Quant à la direction de l'établissement, en gros : la chef est à peu près compétente pour l'administratif, et elle fait quand même de bonnes choses (c'est elle qui m'a d'emblée fait un service à 15h alors que je suis certifiée, en me disant que j'aurai bien assez de travail comme ça cette année), mais pour le relationnel avec les élèves, c'est zéro, elle n'en impose pas. L'adjointe est incompétente sur tous les plans, adminstratif comme relationnel. Les élèves ne la voient jamais. Quant à la CPE, elle est complètement du côté des profs, mais est souvent inaccessible. Comme il y a des problèmes bien plus graves que les miens dans le collège, je comprends qu'elle ne puisse pas toujours répondre présente à mes demandes. Et puis ce n'est pas toujours elle qui décide : si la principale a décidé qu'elle interviendrait elle-même pour tel problème, ça se passera comme ça, et la CPE ne sera même pas tenue au courant. Notre collège souffre vraiment d'une dégradation progressive, et apparemment, cette année, c'est pire que tout, les élèves explosent, les sanctions et conseils de discipline se multiplient. Je tombe la mauvaise année au mauvais endroit, quoi. Et encore, je n'ai pas les pires classes.

Et puis il y a des situations familiales tellement compliquées, que le principe du carnet ne fonctionne plus vraiment, ce n'est plus une sanction pour certains élèves. Une de mes élèves de 6e m'a dit déjà deux fois "ma mère n'a pas signé le mot parce qu'elle n'a pas voulu", et le pire, c'est que je sais que c'est vrai (le PP l'a rencontrée). Et je viens d'apprendre que l'un de mes 4e, un des pires, va se retrouver livré à lui-même dans peu de temps, car sa mère va être hospitalisée pour problèmes psychologiques, et son père ne veut plus le prendre avec lui. Là, il faut vraiment passer à d'autres systèmes et faire preuve d'imagination...

Ah, et pour finir ce roman, je me sens proche des témoignages de titeprof et miss sophie : moi aussi j'ai ressenti ce malaise physique et l'impression que je vais tomber dans les pommes jeudi (et certains autres jours avant les vacances), et c'est bien ça qui me faisait le plus peur, je craignais de ne plus tenir physiquement face à une classe. Et je pense tenir la même ligne de conduite que titeprof ou miss sophie, je ne sais plus laquelle des deux : ne rien lâcher, même si ça ne semble pas fonctionner, faire mon boulot le plus consciencieusement possible, et essayer de ne pas prendre en grippe les élèves. Le dernier point étant le plus difficile
Smile

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum