Loi de finances: l'enseignement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité le Jeu 11 Nov 2010 - 15:41

lien vers le rapport de la commission parlementaire:
http://www.assemblee-nationale.fr/13/budget/plf2011/b2857-tiii-a22.asp

extrait de l'intro:
"

La prévision financière pluriannuelle prévoit que la règle du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant en retraite va continuer de s’appliquer pendant les trois ans de la programmation pour les deux systèmes d’enseignement.
Le Rapporteur spécial, bien que d’accord avec le principe défini de manière nationale, s’inquiète aujourd’hui des conséquences d’une application uniforme de ce principe. Dans certains domaines, la règle doit à l’évidence être appliquée avec un discernement particulier au regard de la spécificité des enseignements, des missions incombant aux personnels en dehors du face à face pédagogique, ou aux données locales et géographiques."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Daphné le Jeu 11 Nov 2010 - 16:38

Ah quand même, ils y viennent.
Reste à voir si ce sera pris en considération, mais Descartes

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité le Jeu 11 Nov 2010 - 16:41

oui.
et puis il y a plein d'autres choses dans ce rapport.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité13 le Jeu 11 Nov 2010 - 17:49

Déjà qu'ils viennent de retrouver plus de 20.000 ETP (équivalents temps pleins) dans l'éducation nationale ! ça donne quand même une sacrée impression de bazar !

http://bercy.blog.lemonde.fr/2010/11/04/quand-leducation-nationale-retrouve-plus-de-20-300-emplois/


Dernière édition par Briséis le Ven 12 Nov 2010 - 8:51, édité 2 fois

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par frankenstein le Jeu 11 Nov 2010 - 22:36

Le lien ne fonctionne pas...c'est évoqué dans le "Canard Enchaîné" de mercredi, mais c'est à se demander s'il ne s'agit pas d'un canular ou une façon de truquer les chiffres des prochaines suppressions de poste...
Sinon, je ne crois pas du tout que la situation va s'améliorer: après la retraite, les services publics, la santé, le statut des fonctionnaires; que restera-t-il ? pale pale cafe cafe

La démolition en marche de nos acquis sociaux

Il y a soixante-six ans, les résistants avaient inventé une société plus juste. Aujourd'hui, elle est en pièces.

Les jours heureux. Merveilleux titre qui claque comme une insolente promesse d'espoir dans la nuit noire de 1944. Il fallait un sacré culot aux chefs de la Résistance, des gaullistes aux communistes, réunis clandestinement le 15 mars de cette année, pour adopter à l'unanimité le programme du Conseil national de la Résistance (son titre faisait référence à un film et une pièce de théâtre à succès). Non content de préparer la libération de la France, celui-ci posait déjà les bases d'une «véritable démocratie économique et sociale» : la Sécu, les retraites par répartition, les droits des travailleurs dans l'entreprise, les services publics… toutes ces réformes engagées à la Libération en sont issues.

Un monument pour l'Histoire, une vieillerie que ce programme éblouissant ? En plein débat sur les retraites, il se révèle d'une brûlante actualité. Denis Kessler, l'ex vice-président du Medef, ne s'y était pas trompé, lui qui déclarait en octobre 2007 au magazine Challenges à propos de la liste des réformes à engager par Nicolas Sarkozy : «C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945 et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance».
Sa réédition aux éditions de La Découverte, soixante-six ans plus tard, va bien au-delà de la leçon d'Histoire. Jean-Luc Porquet, le journaliste du Canard enchaîné auquel revient cette initiative, a voulu montrer, spécialistes à l'appui, «comment Sarkozy accélère sa démolition». Vingt-cinq ans de détricotage de notre système social, des retraites à la Sécu (la gauche socialiste n'est pas épargnée), sont racontés avec les dates clés, montrant ce qu'on n'avait pas forcément saisi à chaud : la logique perverse du démantèlement global de notre système de protection. En 1993, la réforme du gouvernement Balladur apparaît ainsi comme un des points de rupture essentiels ayant provoqué une baisse de l'ordre de 36% du niveau des retraites en raison du changement de leur mode de calcul : allongement de la durée de cotisation, prise en compte de la moyenne des 25 meilleures années au lieu des 10, et indexation sur le coût de la vie au lieu de l'évolution des salaires.

Les auteurs ne nient pas les nouvelles questions d'aujourd'hui (allongement de la durée de vie, assèchement des comptes publics sous l'effet du libéralisme puis de la crise mondiale…), ils pointent juste la lente démolition d'un modèle que la gauche, notamment, n'a pas su protéger. Au fond, rien de moins que la question du partage des richesses, et l'idéal d'un monde plus juste auquel aspiraient les résistants de 1944.

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité13 le Ven 12 Nov 2010 - 8:56

La plateforme du Monde du monde ne fonctionne pas correctement. Ils invitent à la patience...

Sinon il ne faut pas toujours croire au complot et aux intentions perverses partout...

Enfin quelles sont les références de ton texte ?

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par frankenstein le Ven 12 Nov 2010 - 9:46

@Briséis a écrit:La plateforme du Monde du monde ne fonctionne pas correctement. Ils invitent à la patience...

Sinon il ne faut pas toujours croire au complot et aux intentions perverses partout...

Enfin quelles sont les références de ton texte ?
Hou là , il est cité plusieurs fois...Tape "les acquis du CNR" ou la destruction programmée voulue par Kessler" etc. Tu constateras que ces craintes sont fondées, citées et analysées plusieurs fois. cafe

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité13 le Ven 12 Nov 2010 - 11:53

Je ne connaissais pas Kessler. Il a un parcours étonnant.
Quand on lit sa biographie sur Wikipédia, je trouve la citation plus mesurée. Dans ton texte j'avais l'impression qu'il militait pour l'abrogation de droits sociaux, il me semble dans Wikipédia qu'il se contente de constater.

Sinon je te posais la question pour ton texte car il me semble être la présentation d'un livre et je voulais savoir lequel. C'est la réédition du programme du CNR ? Ou bien du programme et de ses applications ? (car il n'a pas été complètement appliqué, je crois par exemple qu'on n'a pas été au bout de ce qui était prévu pour la SS, d'où un certain nombre de pb qu'on actuellement.)

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par frankenstein le Ven 12 Nov 2010 - 21:49


_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité13 le Ven 12 Nov 2010 - 21:55

Il ne répond pas à ma question le lien, si ?

C'est agaçant ces citations tronquées de Kessler à nouveau on lui fait dire ce qu'on veut. Il faudrait retrouver le texte original, mais comme il est de 2007, j'ai l'impression qu'on ne saura jamais !

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par frankenstein le Ven 12 Nov 2010 - 22:21

@Briséis a écrit:Il ne répond pas à ma question le lien, si ?

C'est agaçant ces citations tronquées de Kessler à nouveau on lui fait dire ce qu'on veut. Il faudrait retrouver le texte original, mais comme il est de 2007, j'ai l'impression qu'on ne saura jamais !
Je vais te trouver ça...Donc: le bouquin, les décisions prises par le CNR et leurs mises en oeuvre, la vie de Kessler. Very Happy

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Loi de finances: l'enseignement

Message par Invité13 le Sam 13 Nov 2010 - 9:00

@frankenstein a écrit:
@Briséis a écrit:Il ne répond pas à ma question le lien, si ?

C'est agaçant ces citations tronquées de Kessler à nouveau on lui fait dire ce qu'on veut. Il faudrait retrouver le texte original, mais comme il est de 2007, j'ai l'impression qu'on ne saura jamais !
Je vais te trouver ça...Donc: le bouquin, les décisions prises par le CNR et leurs mises en oeuvre, la vie de Kessler. Very Happy

Le CNR je connais ! ça te soulagera ! Kessler oui il m'intéresse. Merci !

Invité13
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum