Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Message par papillonbleu le Jeu 11 Nov 2010 - 16:00

A Londres, les étudiants anglais et gallois protestent contre les coupes budgétaires


Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité, sauf en Ecosse, qui garde son propre système


Ils étaient quelque 50 000 étudiants et maîtres de conférence selon les organisateurs, plus de 20 000 selon la police, à s'être rendus au coeur de Londres, mercredi 10 novembre, pour manifester contre les coupes budgétaires dans l'enseignement supérieur et le triplement des frais d'inscription à l'université. Une participation qui a largement dépassé les prévisions des uns et des autres.

Après s'être rassemblés en fin de matinée sur Whitehall, cette avenue à quelques encablures de Westminster où s'alignent les ministères, les jeunes venus des quatre coins de l'Angleterre et même du pays de Galles se sont mis en mouvement pour crier leur opposition au projet gouvernemental.

" No ifs, no buts. No education cuts ! " (" Pas de si, pas de mais. Pas de baisses des dépenses dans l'éducation ! "), ont-ils scandé en cette journée ensoleillée. Qu'ils viennent d'Oxford, de Leicester, de Southampton ou de Sheffield, qu'ils aient choisi le droit, les sciences, l'économie ou les arts, le mot d'ordre était le même.

Le gouvernement de coalition entre les conservateurs et les libéraux-démocrates issu des élections du 6 mai a décidé de mettre lourdement à contribution l'enseignement supérieur pour mieux venir à bout d'un déficit public record en temps de paix. Son budget devra baisser de 40 % d'ici à 2015. En contrepartie, les universités anglaises et galloises - l'Ecosse a son propre système - pourront facturer leurs prestations jusqu'à 9 000 livres par an (10 545 euros), contre 3 290 aujourd'hui.

" Dégage, privilégié ! "

Qu'importe les nuances - l'Etat prête cet argent aux étudiants qui le lui remboursent une fois qu'ils gagnent plus de 21 000 livres par an et ce, à un taux d'intérêt qui croît en fonction de leur rémunération -, " le gouvernement demande aux étudiants de payer trois fois plus qu'aujourd'hui pour un service d'une qualité équivalente, voire pire ", explique Aaron Porter, le président de l'Union nationale des étudiants, l'un des deux syndicats qui avait appelé au rassemblement.

" Dégage, privilégié ! ", pouvait-on lire sur une banderole à l'attention de David Cameron, le premier ministre tory, qui, ce mercredi, se trouvait à l'université de Pékin où il vantait les mérites de la démocratie devant les étudiants chinois. Sans doute ignorait-il qu'au même moment des manifestants pénétraient dans l'immeuble qui abrite le Parti conservateur sur Millbank, près du Parlement, en bordure de Tamise, après avoir fait voler en éclats des baies vitrées.

Certains d'entre eux se sont ensuite installés sur le toit, tandis que d'autres allumaient un feu devant l'immeuble. Pendant les cinq heures qui ont suivi, les forces de l'ordre et les étudiants se sont affrontés. En fin de journée, Scotland Yard comptait 14 blessés légers et 32 arrestations.

Mais, plus encore que le leader conservateur, c'est son vice-premier ministre libéral-démocrate qui était la cible des étudiants, même si la police les a empêchés de se rendre au siège de son parti. " Tu m'as menti, Clegg ", " Qu'as-tu fait de ta promesse, Clegg ? ", " Je regrette d'avoir voté lib-dem " : tout au long du cortège, Nick Clegg était l'ennemi.

" Faute lourde "

De fait, le troisième parti britannique s'est toujours opposé à la hausse des droits d'inscription à l'université. Il avait même récupéré une partie de l'électorat travailliste sur ce thème quand, en 2005, Tony Blair, alors premier ministre, les avait portés de 1 125 livres à un maximum de 3 290 livres. Et, durant la dernière campagne électorale, il s'était engagé à revenir à un enseignement supérieur gratuit dans les six ans, ce qui lui a valu un bon score chez les moins de 25 ans.

Désormais, dans les circonscriptions lib-dem, les étudiants veulent faire signer une pétition demandant le retrait du député pour cause de promesse non tenue. Ils comptent ensuite se référer à une loi que M. Clegg doit bientôt présenter à Westminster et qui doit justement permettre aux électeurs de démettre leur élu en cas de " faute lourde ".

" Je vais m'exiler en Ecosse ", où l'université est gratuite, avait écrit un manifestant sur une affiche. A Edimbourg, on prévoit déjà de fermer les frontières universitaires en portant à 9 000 livres les droits d'inscription pour les Anglais, quand les autres membres de l'Union européenne continueront à ne rien payer.

Virginie Malingre

© Le Monde

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Message par leyade le Jeu 11 Nov 2010 - 16:13

Plus le temps passe, et plus je me dis qu'on est en train de rétrograder de plusieurs siècles, et de réinstaurer des castes par l'argent.
Seuls ceux qui ont de l'argent pourront payer à des enfants les boites à bac, les profs particuliers , les c*cadomias et autres béquilles qui poussent au fur et à mesure que l'on ampute le service public.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Message par Invité le Jeu 11 Nov 2010 - 16:43

ça me rappelle le débat sur France5 hier (c dans l'air) où il était dit que c'était in fine les pauvres qui payaient les très bonnes études des riches. C'est sûrement vrai, mais faut-il pour autant en tirer ces conséquences concrètes?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Message par LNSAG le Jeu 11 Nov 2010 - 17:04

J'ai eu peur, j'ai cru que c'était en France ! Shocked

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux

LNSAG
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)

Message par frankenstein le Jeu 11 Nov 2010 - 21:39

Ce n'est pas en France pour cette fois...Au fait, dommage que les grèves françaises n'aient pas coïncidé, à qq jours près, avec les manifs outre-Manche...Là, ça aurait bien ennuyé les dirigeants tout en créant une dynamique anti-austérité au niveau de plusieurs pays...Une prochaine fois peut-être ! Rolling Eyes

http://www.youtube.com/watch?v=rX25D4pPlus

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum