Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Patate
Fidèle du forum

Nombre de propositions

par Patate le Mar 16 Nov 2010 - 11:35
Coucou,

j'ai un ptit trou. Pourriez-vous m'aider à analyser les propositions suivantes?

"Elle était mate et rugueuse et, pour écrire le plus de texte possible, il fallait adopter une écriture minimaliste".

Combien de propositions y a-t-il? (je répondrais 2).
Quelle est la nature de "pour écrire le plus de texte possible"? (je dirais GP??).
(J'aurais aussi mis des "s" à "textes possibles", mais c'est un extrait de roman...)

Merci, ça aidera ma collègue qui a donné un contrôle avec cette question.
MS
Neoprof expérimenté

Re: Nombre de propositions

par MS le Mar 16 Nov 2010 - 11:42
Je dirais 2 propositions car 2 verbes conjugués; quant à la nature du groupe, je dirais groupe infinitif.

_________________
Pas de deuxième année d'IUFM!
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Nombre de propositions

par liliepingouin le Mar 16 Nov 2010 - 13:08
pareil, 2 verbes conjugués donc 2 propositions.
Je dirais aussi groupe prépositionnel
(en revanche l'absence de -s ne me gène pas, il me semble qu'avec ou sans -s ce n'est pas tout à fait le même sens. Mais ça dépend du contexte)

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Invité13
Fidèle du forum

Re: Nombre de propositions

par Invité13 le Mar 16 Nov 2010 - 13:16
Deux propositions aussi. Je dirais groupe infinitif prépositionnel.

Effectivement un -s ou non ne pose pas de pb, mais ce n'est pas le même sens !
avatar
Derborence
Modérateur

Re: Nombre de propositions

par Derborence le Mar 16 Nov 2010 - 13:33
Comme Briséis !

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum