Etablissements CLAIR : Est ce clair ? Point de vue du SE-Unsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etablissements CLAIR : Est ce clair ? Point de vue du SE-Unsa

Message par InvitéN le Mar 23 Nov 2010 - 10:53

"Le programme CLAIR qui expérimente la dérégulation en matière de gestion des personnels ne peut constituer une base sur laquelle reconstruire l'éducation prioritaire". Dans une lettre adressée à Luc Chatel le 22 novembre, Christian Chevalier, secrétaire général du Se-Unsa, liste ce qu'il juge inacceptable dans le programme CLAIR, un dispositif appelé à remplacer l'enseignement prioritaire.



Il évoque le profilage des postes annoncé pour la rentrée et qui pousserait hors de leur établissement de nombreux enseignants. "Le statut des enseignants doit être respecté et aucun titulaire ne doit être conduit à demander une mutation contre son gré". Le Se-Unsa demande également un cadrage des mission du préfet des études. Ces questions avaient déjà été soulevées par le Se-Unsa début septembre

Source : Expresso du jour Café Pédagogique http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2010/11/23112010Accueil.aspx

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etablissements CLAIR : Est ce clair ? Point de vue du SE-Unsa

Message par InvitéN le Lun 6 Déc 2010 - 12:21

Autre point de vue :


Le Sgen demande la suspension du dispositif Clair à la rentrée 2011.


"Le recrutement de tous les personnels par les chefs d'établissement est contesté partout", explique le Sgen. "La présence de préfets des études affublés d'un patronyme aussi désuet que rétrograde, comme la liste à la Prévert de leurs missions qui empiètent sur celles de nombreux collègues, est très mal ressentie, notamment par les CPE. Ce nouveau fonctionnement aggrave les tensions dans les établissements concernés". Le Sgen souligne aussi les "interrogations très concrètes des personnels dans les établissements Clair et RAR, sur leurs possibilités, voire leur obligation de mutation, sur la prise en compte dans leur barème de mutation de leurs années de service en ZEP, sur le devenir des enseignants référents en RAR, sur l'éventualité d'une sortie du dispositif Clair..., etc."



POur le syndicat, " le concept de Clair, met en danger les véritables finalités de l'Éducation prioritaire : favoriser la réussite des élèves dans les territoires qui concentrent des difficultés liées aux inégalités sociales et économiques...

Le Sgen-CFDT demande la suspension de l'extension du programme Clair à la rentrée 2011, la possibilité pour les établissements de sortir de ce qui n'est officiellement qu'une expérimentation, un bilan public et concerté, suivi d'une adaptation du dispositif sur les points les plus controversés. "


_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum