Appel au secours d'un élève

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Raph le Sam 27 Nov 2010 - 14:31

Tout mon soutien Marie. J'espère que cet élève sera aidé à la mesure de sa douleur.

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Invité31 le Sam 27 Nov 2010 - 14:34

Je n'ai pas lu les réponses, par manque de temps, mais il serait évidemment bon qu'il soit vu par l'infirmière puis par le médecin scolaire. Il est en pleine dépression et risque fort d'essayer de mettre fin à ses jours (je parle malheureusement d'expérience).
Une petite convocation de la personne qui s'occupe du lui + du père, peut-être hors de la présence du gamin. Qu'en pense ta hiérarchie ? Il faut absolument faire quelque chose. Se préserver oui mais tu ne pourras pas vraiment le faire tant que tu n'auras pas le sentiment d'avoir fait tout ce que tu pouvais pour ce pauvre gosse.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par marie91270 le Sam 27 Nov 2010 - 17:24

Je ne fais que de penser à cet élève, j'en ai fait des cauchemars toute la nuit, et en plus son histoire m'a fait pleurer.

Comme nhebbek, je suppose que j'ai la fibre maternelle très développée! (j'essaye d'avoir un enfant depuis 3 ans sans succès, et j'en souffre beaucoup...)
J'essaye à tout prix de ne pas créer de lien affectif avec cet élève, mais il fait tout pour se rapprocher de moi depuis le début de l'année. Il me dit que je ressemble à sa mère, que je suis gentille comme elle, que j'ai la même voix!
Jusqu'à l'épisode d'hier où pendant qu'il pleurait dans mes bras il m'a demandé si j'aurais aimé avoir un fils comme lui, si j'aurais été malheureuse s'il s'était tué...

J'ai averti l'assistante sociale, et j'espère qu'il ira la voir et qu'il lui parlera, mais j'ai peur qu'il continue à venir me voir moi!
Je ne veux pas qu'il voie en moi une maman de substitution, je ne me sens pas capable de gérer cette situation...

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Reine Margot le Sam 27 Nov 2010 - 17:24

eh bé...pauvre gosse. Crying or Very sad

à part le soutenir (sans devenir sa mère de substitution, ce que tu ne pourrais pas assumer) et prévenir l'infirmière, le médecin scolaire etc...tu ne peux guère faire plus.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Evariste le Sam 27 Nov 2010 - 17:41

[quote="nhebbek"]
@Evariste a écrit:Tu as fais tout ce qu'il fallait faire. Il te reste juste à refiler ce drame dans d'autres mains: tu es sa prof, tu n'es pas sa mère... et il faut que tu restes sa prof Crying or Very sad

Sauf que... dans un cas pareil, on se sent comme investi d'une mission, pour peu qu'on ait justement la fibre maternelle développée. Moi j'aurais envie de faire plus pour ce gamin, au moins m'assurer que les personnes alertées font vraiment quelque chose, et puis continuer à lui parler. on est prof, ok, mais humain avant tout, non? C'est d'ailleurs ce rôle qu'on est plus ou moins appelé à jouer en tant que PP ou tuteur. Si ça part d'un bon sentiment, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'autocensurer et faire taire son coeur; je suis trop sensible, je sais humhum

@sand a écrit:Il ne s'agit pas d'abandonner ce garçon, nhebbek, mais d'éviter de laisser s'installer une relation malsaine et risquée entre le sauveur et le sauvé.
+1
Ce garçon a besoin d'un réel soutient psy. Psy, c'est un métier (comme prof d'ailleur..)

_________________
Quand on ne sait pas où on va il faut y aller.... et le plus vite possible

Evariste
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par nhebbek le Sam 27 Nov 2010 - 17:45

Effectivement, vu comment il s'accroche vite, il faut être prudente. Le risque est de "culpabiliser"en se disant qu'on en fait soit pas assez soit peut-être trop. Euh, suis-je claire heu
c'est une situation trop délicate, Marie, tu peux agir, mais pas seule. Parle avec son PP, les collègues... Il ne faudrait pas que cela tourne au drame. Ce n'est pas à toi de tout porter sur tes frêles (?) épaules!!!

nhebbek
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Angua le Sam 27 Nov 2010 - 18:02

Je pense moi aussi que tu as fait ce qu'il fallait: prévenir tout le monde!

Et pour la suite...
Je ne suis pas tout à fait dans la même situation, mais j'ai cette année une élève trèèèèèèèèèèèès mal dans sa peau, qui dès la première semaine m'avait écrit son mal-être où elle me parlait mort et scarification. Il s'avère qu'elle est repérée, et que ce n'est pas du mensonge de sa part. Pourquoi moi? Aucune idée précise ("jeune" prof? nouvelle tête? invitation pour elle à se dévoiler lorsque j'ai demandé à ce qu'ils rédigent un paragraphe pour se présenter?)
... et pour la suite, donc, je ne fais rien de précis. Je lui parle souvent, MAIS strictement sur des choses scolaires. Par exemple en passant dans les rangs, je lui demande plus souvent qu'aux autres où elle en est lors d'un exercice, si le travail est noté, si tel truc est compris... bref, je la sollicite avec le sourire, et je ne sors jamais du champ disciplinaire, volontairement. C'est une manière pour moi de lui faire sentir que je m'intéresse à son cas, mais bien d'un point de vue professionnel de français... et je pense que c'est ce qu'il y a de plus sain pour elle comme pour moi.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Marie Laetitia le Sam 27 Nov 2010 - 19:27

@marie91270 a écrit:Je ne fais que de penser à cet élève, j'en ai fait des cauchemars toute la nuit, et en plus son histoire m'a fait pleurer.

Comme nhebbek, je suppose que j'ai la fibre maternelle très développée! (j'essaye d'avoir un enfant depuis 3 ans sans succès, et j'en souffre beaucoup...)
J'essaye à tout prix de ne pas créer de lien affectif avec cet élève, mais il fait tout pour se rapprocher de moi depuis le début de l'année. Il me dit que je ressemble à sa mère, que je suis gentille comme elle, que j'ai la même voix!
Jusqu'à l'épisode d'hier où pendant qu'il pleurait dans mes bras il m'a demandé si j'aurais aimé avoir un fils comme lui, si j'aurais été malheureuse s'il s'était tué...

J'ai averti l'assistante sociale, et j'espère qu'il ira la voir et qu'il lui parlera, mais j'ai peur qu'il continue à venir me voir moi!
Je ne veux pas qu'il voie en moi une maman de substitution, je ne me sens pas capable de gérer cette situation...

Peut-être qu'un contact plus affectif qu'une assistance sociale pourrait lui faire du bien, mais effectivement, ce n'est pas le rôle d'un enseignant. Est-ce que vous avez vu mon message ? (asso parains par mille? )

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par queen le Dim 28 Nov 2010 - 10:41

Pauvre gosse! pale
Tu es dans une situation très délicate... difficile de ne pas s'investir. Comme les autres, je trouve que tu as bien agi. Bon courage pour la suite!

queen
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par camus le Dim 28 Nov 2010 - 23:13

Rien ni personne pourra le consoler de la mort de sa mère sauf lui s'il le décide même si cette relation de mère de substitution marchait D'ailleurs,je suis vraiment pas sure qu'il voudrait que tu sois sa mère il veut retrouver un amour de type maternel nuance.De plus,pour avoir fréquenté des suicidaires ya un pas énorme entre envie de mourir et se tuer.En général,ils n'avertissent pas ,ils passent à l'acte et malheureusement les échecs sont rares.Les tentatives de suicide ratées sont souvent interprétées par les psy plus comme des appels à l'aide qu'autre chose
Malgré mes phrases affirmatives je cherche plus à te dire que de toutes façons meme si tu lui donnes ce qu'il attend ce sera un échec.D'ailleurs c'est pas dit que dans quelques temps il soit odieux avec toi et te rejettes Lorsque j'ai été confronté à ce genre de choses,je me suis dit que c'était de ma responsabilité d'informer sa sphère privé(tutrice et père)si j'étais à leur place je voudrais savoir.Cela peut faire electrochoc pour le père mais sans avoir eu un entretien avec le gamin où tu reparles de ses propos et actes, ton incompétence à l'aider dans son mal être parce que tu es prof (histoire de lui rappeler en douce ton rôle ) et peut être lui proposer de l'aider à avoir un rendez vous au cmp le plus proche par l'intermédiaire d'un psy scolaire s'il y a (du coup t'es plus toute seule sans le rejeter)l'informer de tes démarches auprès de sa "famille" et puis voilà je pense que tu pourras te dire que tu ne peux pas faire plus sans aucune culpabilisation
bon courage

camus
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par marie91270 le Lun 29 Nov 2010 - 19:08

J'ai revu l'élève aujourd'hui, et il a l'air d'aller mieux que Vendredi. En tout cas, pas de crise d'hystérie aujourd'hui.

Il a quand même été exclu de 3 cours, dont le mien pour avoir refusé totalement de travailler et avoir perturbé le cours. C'est un élève qui se comporte très mal en classe.

Il est revenu me voir pendant la récré (après que je l'ai exclu de cours) pour s'excuser (ce qu'il n'a pas fait auprès des autres profs, bien qu'il ait aussi été exclu).

Nous avons discuté de son comportement! Il ne veut faire aucun effort, dans aucune matière, mais sait qu'il se comporte mal.
Je lui ai dit que s'il cherchait à pousser ses profs à bout, il y arrivait très bien! Il m'a demandé si j'étais en colère après lui, je lui ai dit que non mais qu'il me faisait de la peine et il s'est mis à pleurer en me disant qu'il ne voulait pas me faire de peine et qu'il était désolé.

Comme j'avais terminé ma journée et que lui aussi, il est resté plus de 45 minutes (!!!!!!!) à parler avec moi!

Conclusion, d'autres profs m'ont fait des remarques sur le fait que je pourrais m'attirer des problèmes en restant seule dans une salle fermée avec un élève pendant aussi longtemps (il avait fermé la porte en entrant).

Je sais qu'ils ont raison et que je n'avais pas à le garder si longtemps, mais je n'avais pas le coeur à le mettre dehors...

marie91270
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par camus le Lun 29 Nov 2010 - 19:36

Sur le fond "les collègues "ont raison d'autant plus qu'il me semble qu'il tente de s'engouffrer dans la faille.Mais bon c'est clair qu'il lui faut un suivi soit au cmpp soit le psy de l'école.Quant aux collègues,ils ont qu'à se meler de leur problemes ou de t'aider au lieu des conseils foireuxET toi j'insiste mais faut que tu élargisses le lien soit en lui parlant de réunir sa famille soit le psy il na faut pas que tu portes toute seule l'histoire courage

camus
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Evariste le Lun 29 Nov 2010 - 22:47

@marie91270 a écrit:

Conclusion, d'autres profs m'ont fait des remarques sur le fait que je pourrais m'attirer des problèmes en restant seule dans une salle fermée avec un élève pendant aussi longtemps (il avait fermé la porte en entrant).

Je sais qu'ils ont raison ...

Evidement qu'ils ont raison. Non pas parce que ta porte était fermée mais tout simplement parce que tu t'investis dans une relation qui ne sera probablement pas constructive pour lui et plus que probablement destructive pour toi.
Il faut que tu redeviennes professionnelle : une prof qui s'intéresse à ses élèves, les suit, les fait progresser, etc.. N'essayes pas d'endosser un métier qui n'est pas le tien ni un rôle de mère qui est encore moins le tien.

Le gros de la crise est passé, maintenant il faut te préserver professeur flower

_________________
Quand on ne sait pas où on va il faut y aller.... et le plus vite possible

Evariste
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Invité31 le Mar 30 Nov 2010 - 7:36

Est-ce que le tuteur (la tutrice) et le père ont été convoqués?
Je crois que c'est vraiment ce qui pourrait aider ce môme... Et je sais malheureusement très bien de quoi je parle.
Le médecin scolaire a-t-il été prévenu ?

En tout cas ce n'est pas à toi de gérer tout ça, mais à eux. Bon courage.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re : Appel au Secours d'un Elève

Message par Nutella271 le Dim 19 Déc 2010 - 17:39

.


Dernière édition par Nutella271 le Lun 20 Déc 2010 - 11:01, édité 1 fois

Nutella271
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Raph le Dim 19 Déc 2010 - 19:36

Nutella, je ne crois pas que la place d'une élève soit sur un forum de profs.

_________________
"Il faut rire de tout. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans." Pierre Desproges

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par roxanne le Dim 19 Déc 2010 - 19:36

Euh, je ne sais pas dans quelle mesure cette histoire est authentique, mais elle fait froid dans le dos et donnerait presque envie de ne jamais parler à un élève de quoi que ce soit de personnel....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Celeborn le Dim 19 Déc 2010 - 19:37

On gère l'histoire.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Raph le Dim 19 Déc 2010 - 19:38

Merci Celeborn.

_________________
"Il faut rire de tout. C'est la seule humaine façon de friser la lucidité sans tomber dedans." Pierre Desproges

Raph
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par titeprof le Dim 19 Déc 2010 - 21:44

euh... je reconnais le pseudo pour l'avoir vu sur un autre forum traitant de scolarité en général, et... bref.

titeprof
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Nutella271 le Lun 20 Déc 2010 - 11:17

Je n'avais pas vu que ce forum était exclusivement réservé aux professeurs, je m'excuse donc de mon intervention. Je pensais simplement que mon témoignage pourrait être utile, qu'il pourrait montrer jusqu'à quel point des situations de ce genre peuvent s'avérer grave; et qu'il pourrait donc permettre à certains professeurs d'éviter tel ou tel réaction.
J'ai mis beaucoup de temps à écrire tout ce que j'ai vécu, énormément de souvenirs douloureux m'ont submergé; c'est pourquoi vos réactions vis à vis de mon histoire me blesse. Car je pensais réellement que le fait que je la raconte pourrait servir à quelque chose.
Mais puisque personne ne semble s'y intéresser, il vaut mieux que je la supprime et que je ne revienne jamais poster.
Adieu.

Nutella271
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel au secours d'un élève

Message par Celeborn le Lun 20 Déc 2010 - 11:20

@Nutella271 a écrit:
Adieu.

Vos désirs sont des ordres.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum