Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
minnie
Esprit éclairé

le roman : comment faire le tour de cet OE?

par minnie le Lun 20 Oct 2008 - 15:24
A l'heure de faire le bilan de ma première séquence sur le roman (sur un GT initulé "le héros de roman face à la guerre") voici où j'en suis.
Nous avons réfléchi au personnage de roman en nous concentrant sur cette notion de héros.
Nous avons réfléchi sur les rapports entre roman et vision du monde à travers le thème de la guerre.


Mais rien sur l'évolution du genre romanesque (même si un extrait du MA, 1 extrait de la Chartreuse et 2 extraits du XXe)
rien sur l'évolution du personnage de roman non plus.

Comment donner rapidement une idée de ces évolutions à mes élèves?
Comment traiter tout ce vaste objet d'étude?????
yakaattendre
Niveau 2

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par yakaattendre le Mar 28 Oct 2008 - 9:12
ta question m'intéresse Minnie ! j'en suis au même point que toi........
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 10:06
Je ne suis pas persuadée qu'il soit nécessaire de "faire le tour" de cet objet d'étude, encore moins de tout vouloir dire.
Je me contente d'étudier le roman que j'ai choisi, une lecture cursive et je donne des textes complémentaires (souvent des essais) sur le personnage de roman, et c'est tout. Nos élèves ne sont pas des spécialistes et je ne vois pas du tout comment ils pourraient tout connaître sur le personnage de roman. D'autre part, à l'oral, le prof interroge sur le descriptif et sur ce que la classe a étudié et à l'écrit, on l'a vu l'année passée, ce n'est pas si vaste que ça....
kitou
Niveau 1

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par kitou le Mar 28 Oct 2008 - 11:42
@Camille a écrit:Je ne suis pas persuadée qu'il soit nécessaire de "faire le tour" de cet objet d'étude, encore moins de tout vouloir dire.
Je me contente d'étudier le roman que j'ai choisi, une lecture cursive et je donne des textes complémentaires (souvent des essais) sur le personnage de roman, et c'est tout. Nos élèves ne sont pas des spécialistes et je ne vois pas du tout comment ils pourraient tout connaître sur le personnage de roman. D'autre part, à l'oral, le prof interroge sur le descriptif et sur ce que la classe a étudié et à l'écrit, on l'a vu l'année passée, ce n'est pas si vaste que ça....

pourrais tu nous donner des exemples de textes complémentaires que tu donnes ? merci
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 12:34
Exemple, je pars de Huet

HUET
Traité de l'origine des romans
1670
Autrefois sous le nom de romans on comprenait non seulement ceux qui étaient écrits en prose, mais plus souvent encore ceux qui étaient écrits en vers. Mais aujourd'hui l'usage contraire a prévalu, et ce que l'on appelle proprement romans sont des fictions d'aventures amoureuses, écrites en prose avec art, pour le plaisir et l'instruction des lecteurs. Je dis des fictions, pour les distinguer des histoires véritables. J'ajoute d'aventures amoureuses, parce que l'amour doit être le principal sujet du roman. Il faut qu'elles soient écrites en prose, pour être conformes à l'usage de ce siècle. Il faut qu'elles soient écrites avec art et sous certaines règles ; autrement ce sera un amas confus, sans ordre et sans beauté. La fin principale des romans, ou du moins celle qui le doit être, et que se doivent proposer ceux qui les composent, est l'instruction des lecteurs, à qui il faut toujours faire voir la vertu couronnée et le vice châtié. Mais comme l'esprit de l'homme est naturellement ennemi des enseignements et que son amour-propre le révolte contre les instructions, il le faut tromper par l'appât du plaisir et adoucir la sévérité des préceptes par l'agrément des exemples, et corriger ses défauts en les condamnant dans un autre. Ainsi le divertissement du lecteur, que le romancier habile semble se proposer pour but, n'est qu'une fin subordonnée à la principale, qui est l'instruction de l'esprit, et la correction des moeurs : et les romans sont plus ou moins réguliers selon qu'ils s'éloignent plus ou moins de cette définition et de cette fin.


Ça, c'est pour accrocher la classe et démarrer dur le roman. Mais après, tu as Zola, Mauriac, Sallenave, Giono, Sartre etc.....
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 12:36
Autre exemple:

FURETIÈRE
Le Roman bourgeois
1666
Avertissement du libraire au lecteur
Ami lecteur, quoique tu n'achètes et ne lises ce livre que pour ton plaisir, si néanmoins tu n'y trouvais autre chose, tu devrais avoir regret à ton temps et à ton argent. Aussi je te puis assurer qu'il n'a pas été fait seulement pour divertir, mais que son premier dessein a été d'instruire. Comme il y a des médecins qui purgent avec des potions agréables, il y a aussi des livres plaisants qui donnent des avertissements fort utiles. On sait combien la morale dogmatique est infructueuse ; on a beau prêcher les bonnes maximes, on les suit encore avec plus de peine qu'on ne les écoute. Mais quand nous voyons le vice tourné en ridicule, nous nous en corrigeons, de peur d'être les objets de la risée publique. Ce qu'on pourrait trouver à redire au présent que je te fais, c'est qu'il n'y est parlé que de bagatelles, et qu'il n'instruit que de choses peu importantes. Mais il faut considérer qu'il n'y a que trop de prédicateurs qui exhortent aux grandes vertus et qui crient contre les grands vices, et il y en a très peu qui reprennent les défauts ordinaires qui sont d'autant plus dangereux qu'ils sont plus fréquents : car on y tombe par habitude, et personne presque ne s'en donne de garde. Ne voit-on pas tous les jours une infinité d'esprits bourrus, d'importuns, d'avares, de chicaneurs, de fanfarons, de coquets et de coquettes ? Cependant y a-t-il quelqu'un qui les ose avertir de leurs défauts et de leurs sottises, si ce n'est la comédie ou la satire ? Celles-ci, laissant aux docteurs le soin de combattre les crimes, s'arrêtent à corriger les indécences et les ridiculités, s'il est permis d'user de ce mot. Elles ne sont pas moins nécessaires, et sont souvent plus utiles que tous les discours sérieux. Et comme il y plusieurs personnes qui se passent de professeurs de philosophie, qui n'ont pu se passer de maîtres d'école, de même on a plus de besoin de censeurs des petites fautes, où tout le monde est sujet, que des grandes, où ne tombent que les scélérats. Le plaisir que nous prenons à railler les autres est ce qui fait avaler doucement cette médecine qui nous est si salutaire. Il faut pour cela que la nature des histoires et les caractères des personnes soient tellement appliqués à nos moeurs, que nous croyions y reconnaître les gens que nous voyons tous les jours. Et comme un excellent portrait nous demande de l'admiration, quoique nous n'en ayons point pour la personne dépeinte, de même on peut dire que des histoires fabuleuses bien décrites et sous des noms empruntés font plus d'impression sur notre esprit que les vrais noms et les vraies aventures ne sauraient faire. C'est ainsi que celui qui contrefait le bossu devant un autre bossu lui fait bien mieux sentir son fardeau que la vue d'un autre homme qui aurait une pareille incommodité. C'est ainsi que l'histoire fabuleuse de Lucrèce, que tu verras dans ce livre, a guéri, à ce qu'on m'a assuré, une fille fort considérable de la ville de l'amour qu'elle avait pour un marquis, dont la conclusion, selon toutes les apparences, eût été semblable. Voilà comment, Lecteur, je te donne des drogues éprouvées. Toute la grâce que je te demande, c'est qu'après t'avoir bien averti qu'il n'y a rien que de fabuleux dans ce livre, tu n'ailles point rechercher vainement quelle est la personne dont tu croiras reconnaître le portrait ou l'histoire, pour l'appliquer à Monsieur un tel ou à Mademoiselle une telle, sous prétexte que tu y trouveras un nom approchant ou quelque caractère semblable. Je sais bien que le premier soin que tu auras en lisant ce roman, ce sera d'en chercher la clef ; mais elle ne te servira de rien, car la serrure est mêlée. Si tu crois voir le portrait de l'un, tu trouveras les aventures de l'autre : il n'y a point de peintre qui, en faisant un tableau avec le seul secours de son imagination, n'y fasse des visages qui auront l'air de quelqu'un que nous connaissons, quoiqu'il n'ait eu dessein que de peindre des héros fabuleux.
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 13:20
J'ai retrouvé le site !

http://w3.letmod.univ-tlse2.fr/espace/perso-rom/roman-sommaire.html
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Mar 28 Oct 2008 - 14:08
Super ! Merci Camille ! J'aurais volontiers ajouté un extrait de Mme de Staël qui était dans le Bréal 1e p.211 sous le titre "Les leçons du roman", tiré de l'Essai sur les fictions. Malheureusement je n'arrive pas à trouver le texte numérisé...
kitou
Niveau 1

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par kitou le Mar 28 Oct 2008 - 14:54
un GRAND merci !!!!!!!!!!!! Very Happy
avatar
henriette
Médiateur

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par henriette le Mar 28 Oct 2008 - 15:05
Lien super ! Quelle mine !
coeurs
minnie
Esprit éclairé

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par minnie le Ven 31 Oct 2008 - 7:55
Bien sûr on ne peut faire le tour de cet OE.
Mais je me méfie des concepteurs de sujets de bac qui adorent faire des surprises... et franchement s'ils donnent un sujet sur le nouveau roman, de sera dur dur.
merci beaucoup pour le lien!!!
avatar
henriette
Médiateur

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par henriette le Ven 31 Oct 2008 - 10:51
@minnie a écrit: et franchement s'ils donnent un sujet sur le nouveau roman, de sera dur dur.
merci beaucoup pour le lien!!!
C'est ce que je redoutais l'an passé. Alors j'avais demandé à mes élèves - et je recommencerai cette année - de constituer une petite anthologie du nouveau roman, constituée de la sorte :
- intro présentant les particularités et les principaux auteurs
- quelques textes théoriques du nouveau roman (deux ou trois)
- quelques extraits de roman, avec justification du choix
- petite conclusion sur les apports de ce mouvement

J'édite pour préciser que cela les avait vraiment intéressés - contre toute attente ! - et qu'ils m'avaient rendu des travaux vraiment de qualité.


Dernière édition par henriette le Ven 31 Oct 2008 - 11:48, édité 1 fois
Invité
Invité

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Invité le Ven 31 Oct 2008 - 11:40
Franchement, j'imagine mal un sujet aussi ciblé au bac...Ou alors, ce serait encore un de ces flops monumentaux et cela aboutirait en réunion d'harmonisation à ces consignes absurdes: "acceptez tout!"....
Je ne vois pas comment, avec 3 heures/semaine en technologique, on pourrait faire le tour de tout le genre romanesque...
Enfin, en ce qui me concerne, il y a longtemps que je ne m'en fais plus et je me dis, qu'au pire, si on tombait sur un sujet aussi absurde, mes élèves pourraient quand même se rabattre sur le commentaire et sur l'invention. De toute façon, les miens prennent rarement la dissertation...
minnie
Esprit éclairé

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par minnie le Ven 31 Oct 2008 - 11:44
Evidemment ce serait absurde, mais je pense encore au sujet techno d'il y a 3? 4 ans sur la poésie avec ... 1 poème! En techno!

C'est ce qui m'agace le plus au bac : des sujets dignes de fac parfois et des consignes de notation niveau 4e (et encore!)
Contenu sponsorisé

Re: le roman : comment faire le tour de cet OE?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum