Etude d'un cas, le mien en fait...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Chocolat le Jeu 2 Déc 2010 - 20:35

@Marie Laetitia a écrit:
Ouais, euh le réseau mais la qualité du travail, les compétences comme chercheur (et aussi comme enseignant) aussi, quand même...

Pardon mais... lol!


Sinon, Cavecattum, je ne comprends très sincèrement pas pour quelle raison tu as souhaité devenir enseignante. scratch heu

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Leclochard le Jeu 2 Déc 2010 - 20:38

Rose a écrit:Mais qu'as tu à nous opposer lorsqu'on te conseille d'essayer pour fonder ta décision sur ton expérience et non des témoignages et des préjugés?
Que risques-tu?

+1.
Commence par enseigner. Frotte-toi à la réalité du métier et ensuite tu te feras une opinion personnelle. As-tu déjà travaillé ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Invité24 le Jeu 2 Déc 2010 - 20:40

d'autant que si c'est le premier et seul concours que tu aies présenté, tu ne dois pas être bien vieille si? le temps presse-t-il?

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Pseudo le Jeu 2 Déc 2010 - 20:40

@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Et pourtant, il y en a un certain nombre qui puent. C'est incontestable.


Dernière édition par Pseudo le Jeu 2 Déc 2010 - 20:43, édité 1 fois

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Ruthven le Jeu 2 Déc 2010 - 20:41

@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Très honnêtement, le mépris de classe, ce n'est vraiment pas le plus gros travers de notre profession. Dans les propos de ton ami, je vois surtout le lamento classique de l'enseignant sur l'ado moyen plus que sur le fils d'ouvrier.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Kroko le Jeu 2 Déc 2010 - 20:43

@Pseudo a écrit:
@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Et pourtant, il y en a un certains nombre qui puent. C'est incontestable.

et oui j'en ai même envoyé une à la douche. elle arrivait encore soule de son week end et n'avait pas changé de petite culotte depuis le samedi. (un lundi)

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Pseudo le Jeu 2 Déc 2010 - 20:44

@Kroko a écrit:
@Pseudo a écrit:
@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Et pourtant, il y en a un certains nombre qui puent. C'est incontestable.

et oui j'en ai même envoyé une à la douche. elle arrivait encore soule de son week end et n'avait pas changé de petite culotte depuis le samedi. (un lundi)

Tu en connais des détails toi Laughing

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par cavecattum le Jeu 2 Déc 2010 - 20:49

Mais je n'ai rien à vous opposer quand vous me dites de voir par moi même! Je répondrais ça à n'importe qui "essaie, fais-toi une opinion!"
Sauf pour ça. Titularisée, je suis dedans. Pour un certains temps. Mais peut-être que je me fais tout un flan et que se reconvertir une fois qu'on est dedans n'est pas un parcours semé d'embûches... Désolée, encore une fois.
C'est vrai qu'il y a dans les recherches de conseils une démarche toujours un peu artificielle, car chacun n'offre que l'expérience qu'il a, variable.
Pour vous dire, j'ai failli faire dans l'humour et mettre un sondage: agrégée - lettres en plus, pour compliquer - , pas encore titularisée, selon vous, doit bifurquer ou pas...
Pas facile...
Merci en tous cas pour vous témoignages.

Rajouts, aux diverses questions.

J'ai 24 ans. C'est jeune, je sais.
J'ai déjà travaillé? Tous les été, depuis mes dix-sept ans. Deux ans en parallèle de mes études. Des boulots de m....de à la pelle. Larbinades et compagnie...
Pourquoi j'ai voulu être enseignante? Mais je t'en prie, pas de mal à poser cette question... A laquelle je suis incapable de répondre. Je sais pourquoi j'ai passé l'agreg'. Pour le défi intellectuel, je suppose. Maintenant, j'assume pas. D'où le manque de réaction au moment des résultats...Je mérite ça peut-être:


Dernière édition par cavecattum le Jeu 2 Déc 2010 - 21:03, édité 1 fois

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Kroko le Jeu 2 Déc 2010 - 20:54

@Pseudo a écrit:
@Kroko a écrit:
@Pseudo a écrit:
@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Et pourtant, il y en a un certains nombre qui puent. C'est incontestable.

et oui j'en ai même envoyé une à la douche. elle arrivait encore soule de son week end et n'avait pas changé de petite culotte depuis le samedi. (un lundi)

Tu en connais des détails toi Laughing

oui elle en était fière. (elle racontait d'une voix assez forte ses expériences sexuelles du week end à ses copines, c'était assez glauque)

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Ruthven le Jeu 2 Déc 2010 - 20:59

@cavecattum a écrit: Se reconvertir une fois qu'on est dedans n'est pas un parcours semé d'embûches...

Si. La reconversion est difficile, une fois que l'on est engagé dans le secondaire.

Pourquoi ne pas faire un cursus au CELSA si tu es à Paris ? [C'est ce qu'a fait notre DRH du MEN après une thèse en philosophie Rolling Eyes ]

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par cavecattum le Jeu 2 Déc 2010 - 21:11

@Ruthven a écrit:
@cavecattum a écrit: Se reconvertir une fois qu'on est dedans n'est pas un parcours semé d'embûches...

Si. La reconversion est difficile, une fois que l'on est engagé dans le secondaire.

Pourquoi ne pas faire un cursus au CELSA si tu es à Paris ? [C'est ce qu'a fait notre DRH du MEN après une thèse en philosophie ]


C'est bien ce que je pense...
Suis pas à Paris, mais ça peut s'arranger, si ça vaut le coup...Celsa, je connais de loin. Un truc de communication, non?
Après sa thèse. Bon , il a attendu de voir que ça le menait à rien, lui. Mais il s'est fait plaisir en thèse. Voilà un parcours qui me plaît! Very Happy

cavecattum
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Pseudo le Jeu 2 Déc 2010 - 21:12

@Kroko a écrit:
@Pseudo a écrit:
@Kroko a écrit:
@Pseudo a écrit:
@cavecattum a écrit:Ruthven, admettons. Constat d'une dissolution des normes. Sauf que quand dans la même phrase on me rajoute l'"odeur", ça me fait plutôt songer à Chirac et le métro parisien...Mais je suis très sensible sur le sujet, c'est vrai. Le mépris de classe n'a pas disparu avec la disgrâce de Bourdieu, selon moi...


Et pourtant, il y en a un certains nombre qui puent. C'est incontestable.

et oui j'en ai même envoyé une à la douche. elle arrivait encore soule de son week end et n'avait pas changé de petite culotte depuis le samedi. (un lundi)

Tu en connais des détails toi Laughing

oui elle en était fière. (elle racontait d'une voix assez forte ses expériences sexuelles du week end à ses copines, c'était assez glauque)

Avec une culotte sale, tout devient glauque très vite Suspect

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Leclochard le Jeu 2 Déc 2010 - 21:17

Tu as déjà travaillé et maintenant, t'es pas pressée de prendre ton autonomie ? de gagner ta vie ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Ruthven le Jeu 2 Déc 2010 - 21:20

@cavecattum a écrit:
C'est bien ce que je pense...
Suis pas à Paris, mais ça peut s'arranger, si ça vaut le coup...Celsa, je connais de loin. Un truc de communication, non?
Après sa thèse. Bon , il a attendu de voir que ça le menait à rien, lui. Mais il s'est fait plaisir en thèse. Voilà un parcours qui me plaît! Very Happy

Mais je ne crois pas qu'elle soit titulaire d'un concours du secondaire (en tout cas, on ne la manque pas sur ce forum pour sa mauvaise foi caractérisée lors de chacune de ses interventions dans les médias).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Daphné le Jeu 2 Déc 2010 - 21:38

@cavecattum a écrit:

avoir des pts handicap nécessite d'avoir convaincu par son dossier médical le médecin du rectorat assermenté, on a ensuite des points sur un voeu large et pas sur un lycée, alors qu'un agrégé aura des pts sur un voeu précis lycée et rien sur un voeu large[/quote]

Mais c'est pourtant vrai... La manipulation a bien eu lieu. Après, je le reconnais, ce n'est pas d'une très grande élégance démonstrative d'utiliser ainsi l'exemple d'une mesquinerie. Chacun son truc. Non, ce que je voulais dire: ça truque, ça bidouille, ça "triche" un peu parfois, quoi. J'en apprendrai d'autre quand j'y serai, c'est sûr. Et ça: :colere: Il faut dire que je suis une furie de la rectitude, un truc un peu désuet...Mais c'est un problème qui dépasse largement le métier d'enseignant.

Tu n'as pas vu le dossier médical de cette collègue et je doute fort qu'une allergie au Kiwi justifie une priorité pour handicap. Et comme on te l'a dit une priorité n'est donnée que sur un voeu large et pas sur un établissement. Alors évite de parler de magouilles ou de manipulation dans les affectations alors que tu n'es même pas encore dans le système, et qu'il y a sur ce forum des élus des personnels qui savent exactement comment ça se passe !

D'accord, Lorica. Mince... Neutral [/quote]

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Chocolat le Jeu 2 Déc 2010 - 21:44

@cavecattum a écrit:
Pourquoi j'ai voulu être enseignante? Mais je t'en prie, pas de mal à poser cette question... A laquelle je suis incapable de répondre. Je sais pourquoi j'ai passé l'agreg'. Pour le défi intellectuel, je suppose. Maintenant, j'assume pas. D'où le manque de réaction au moment des résultats...Je mérite ça peut-être:

C'est effectivement assez casse-gueule, comme démarche, je trouve... et le problème est là, pas la peine de le chercher plus loin.

Je crois qu'il serait intéressant de gagner en maturité, avant d'envisager la suite.



Dernière édition par Chocolat le Jeu 2 Déc 2010 - 21:48, édité 1 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Invité31 le Jeu 2 Déc 2010 - 21:47

Je ne sais pas trop quoi te dire, j'ai un parcours assez semblable au tien mais je ne me suis jamais posé de questions:
1) j'avais besoin d'argent, donc j'ai travaillé tout de suite (en fait j'ai toujours travaillé depuis mes 16 ans; et je n'ai pas trouvé d'ailleurs que 24 ans fût spécialement jeune -j'ai une amie qui a été agrégée à 21 ans, une autre à 22 donc je me trouvais limite en retard)
2) oui, les élèves puent... tout comme le métro.
Je suis fille de métallo, mais cela n'a rien à voir. Ce ne sont pas spécialement les enfants d'ouvriers qui puent mais les gamins mal élevés (voire, pas élevés du tout) dont les parents ne s'occupent pas (parfois par manque de temps c'est vrai car à horaires totalement décalés)
3) J'aimais les enfants, je les aime toujours, à tous les âges. Je voulais transmettre ma passion. J'ai fait ce métier, ça n'a pas été facile mais même dans des conditions difficiles (établissement classé "violence" du 93) je trouve du plaisir à enseigner et malgré quelques moments difficiles je n'ai encore jamais regretté mon choix.

Bref tout ça pour te dire que si, ça peut être chouette ! Et la thèse, tu pourras très largement trouver le temps de la faire en enseignant, surtout si tu n'as pas d'enfant. LA seule vraie question à te poser selon moi c'est si tu te sens la vocation pour un métier véritablement social et engagé. Je crois que notre boulot aujourd'hui c'est d'abord cela, surtout en banlieue.
SI tu te sens attirée par d'autres voies, tu es encore jeune alors tente aussi.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Déc 2010 - 21:47

@Chocolat a écrit:
@cavecattum a écrit:
Pourquoi j'ai voulu être enseignante? Mais je t'en prie, pas de mal à poser cette question... A laquelle je suis incapable de répondre. Je sais pourquoi j'ai passé l'agreg'. Pour le défi intellectuel, je suppose. Maintenant, j'assume pas. D'où le manque de réaction au moment des résultats...Je mérite ça peut-être:

C'est effectivement assez casse-gueule, comme démarche, je trouve... et le problème est là, pas la peine de le chercher plus loin.


eh oui, la réalité du métier n'a rien à voir, malheureusement...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Invité31 le Jeu 2 Déc 2010 - 21:49

@Chocolat a écrit:
@cavecattum a écrit:
Pourquoi j'ai voulu être enseignante? Mais je t'en prie, pas de mal à poser cette question... A laquelle je suis incapable de répondre. Je sais pourquoi j'ai passé l'agreg'. Pour le défi intellectuel, je suppose. Maintenant, j'assume pas. D'où le manque de réaction au moment des résultats...Je mérite ça peut-être:

C'est effectivement assez casse-gueule, comme démarche, je trouve... et le problème est là, pas la peine de le chercher plus loin.


Démarche typique de bien des normaliens.

Il existe quand même des passerelles avec les concours internes de la Fonction publique.
Mais je suis assez d'accord avec Lorica, Ruthven et les autres: si tu n'as pas la vocation, tente un autre concours au lieu d'une thèse.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Chocolat le Jeu 2 Déc 2010 - 21:53

Lynette a écrit:
Démarche typique de bien des normaliens.Il existe quand même des passerelles avec les concours internes de la Fonction publique.
Mais je suis assez d'accord avec Lorica, Ruthven et les autres: si tu n'as pas la vocation, tente un autre concours au lieu d'une thèse.

Pas très logique, en tout cas...

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Invité31 le Jeu 2 Déc 2010 - 21:58

Si au contraire: c'est l'aboutissement normal des années à l'ENS, ENS qui elle-même est la suite logique de la prépa, elle-même la suite logique d'un brillant parcours de lycéen... Quand on ne prend pas le temps de se demander ce que l'on veut faire vraiment, ça peut arriver...

Enfin je dis ça mais personnellement je me faisais virer de cours au collège et j'étais une sécheuse invétérée au lycée. Je n'ai jamais souhaité devenir prof, je le suis devenue en m'apercevant que je perdais ma bourse si je quittais ma prépa pour aller en Italie me former pour devenir restauratrice d'oeuvres d'art, alors...
Je ne donne donc pas de leçon, c'est juste pour dire qu'on peut aussi aimer notre métier (message d'espoir en somme).

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Déc 2010 - 22:00

cavecattum est de l'ENS au départ?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Invité31 le Jeu 2 Déc 2010 - 22:04

Non non: elle dit qu'elle n'a pas pu passer Ulm. Mais je suppose qu'elle est restée "dans le milieu" et a pu être implicitement influencée.
Enfin moi je dis ça, je n'ai plus 24 ans Very Happy les choses ont peut-être changé depuis tout ce temps.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Leclochard le Jeu 2 Déc 2010 - 22:07

Lynette a écrit: Je ne donne donc pas de leçon, c'est juste pour dire qu'on peut aussi aimer notre métier (message d'espoir en somme).

Heureusement encore ! Mais comme souvent, les gens qui se plaignent s'expriment plus que les gens satisfaits.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Reine Margot le Jeu 2 Déc 2010 - 22:09

oui, c'est bien ce qu'il me semblait.
et pour avoir trop longtemps "refoulé" pendant mes études la réalité du boulot de prof en me disant que je m'adapterais, je conseillerais aussi de ne pas attendre avant de se reconvertir.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Etude d'un cas, le mien en fait...

Message par Thalie le Jeu 2 Déc 2010 - 22:09

[quote="Chocolat"]
@cavecattum a écrit:

Je crois qu'il serait intéressant de gagner en maturité, avant d'envisager la suite.

Chocolat, m'est avis que tu as trop rempli de bulletin ces temps-ci Very Happy Désolée pour le HS.

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum