Confessions: vos plus grosses boulettes...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Angua le Sam 4 Déc 2010 - 14:22

J'ai honte, mais j'ai honte...
Faut que je vous raconte, je ne peux garder ça pour moi tant j'ai honte.
J'ai pour habitude, quand les élèves doivent acheter un livre, d'en commander X exemplaires dans une librairie. Libre à eux d'aller les y chercher ou de se les procurer ailleurs, mais l'excuse de 'je l'ai commandé il y a un mois ne passe pas."
Il y a quelques semaines de cela, je commandais joyeusement Les Misérables pour mes 2 classes de 4e.
Mardi, je leur faisais noter dans leur carnet qu'il fallait l'acheter, blablabla, études en cours, disponible dans telle librairie.
Jeudi, le petit B. brandit fièrement un livre: "madame, c'est bien celui-là le livre?"
Mon cerveau a réfléchi à la vitesse grand V. Je lisais bien le titre commandé, je lisais bien l'édition que j'avais demandée, mais ce n'était pas la bonne couverture.
Bah non, je pensais "Classiques Larousse", mais ai commandé et fait noter "Bibliocollège". No Du coup, je suis allée l'acheter aussi, et vais me lancer dans l'étude d'un texte qui plait très moyennement...

Si vous saviez comme j'ai honte...

Et vous, quelles sont vos plus belles boulettes??

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par olivier-np30 le Sam 4 Déc 2010 - 14:30

Salut,

moi ce n'est pas une boulette mais des moments où je me suis senti mal:

J'ai démarré avec une 4ème en maths et je n'étais pas bon (je n'ai pas été titularisé):

1. Une élève était petite et fragile, c'était la souffre-douleur de tous les autres élèves, elle n'avait pas de bonnes notes. Au conseil de classe, je donnais mon accord pour qu'elle change de classe : je me souviens avoir donné des arguments positifs. La séance d'après (dernière avec moi), comme par hasard elle se propose pour aller au tableau, j'en ai "claqué" un ou deux et elle rayonnait (ça m'a fait mal mais je l'ai gardé pour moi). C'était la première fois que je la voyais sous un jour différent et je m'en voulais énormément.

2.Je trouvais mes élèves amorphes et je leur avais confié un TP : réaliser une sphère en carton (sous forme d'assemblage de disques) à faire à la maison. Un matin je les vois TOUS arriver avec une sphère bien à eux, en fin de sance ils m'avoueront qu'ils l'avaient fait en EMT avec leur prof : ils étaient heureux et là encore rayonnaient : une nouvelle fois cela m'a fait prendre conscience à quel point j'étais à côté de la plaque.

3.Et pour couronner le tout, le jour d'une inspection je passe voir "le petit medhi" et je lui glisse un "c'est bien"* furtif et là je le vois complètement illuminé, et une nouvelle fois j'ai mal car je m'aperçois que mes élèves ont besoin d'être encouragés.(*Je prends conscience que je ne leur ai jamais dit que c'était bien ...).

Bref quand on va mal on a tendance à mal percevoir les choses.

Ces anecdotes resteront gravées à jamais dans ma mémoire.

A+

_________________
Quadra aujourd'hui, quinqua demain

olivier-np30
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par roxanne le Sam 4 Déc 2010 - 14:44

@olivier-np30 a écrit:Salut,

moi ce n'est pas une boulette mais des moments où je me suis senti mal:

J'ai démarré avec une 4ème en maths et je n'étais pas bon (je n'ai pas été titularisé):

1. Une élève était petite et fragile, c'était la souffre-douleur de tous les autres élèves, elle n'avait pas de bonnes notes. Au conseil de classe, je donnais mon accord pour qu'elle change de classe : je me souviens avoir donné des arguments positifs. La séance d'après (dernière avec moi), comme par hasard elle se propose pour aller au tableau, j'en ai "claqué" un ou deux et elle rayonnait (ça m'a fait mal mais je l'ai gardé pour moi). C'était la première fois que je la voyais sous un jour différent et je m'en voulais énormément.

2.Je trouvais mes élèves amorphes et je leur avais confié un TP : réaliser une sphère en carton (sous forme d'assemblage de disques) à faire à la maison. Un matin je les vois TOUS arriver avec une sphère bien à eux, en fin de sance ils m'avoueront qu'ils l'avaient fait en EMT avec leur prof : ils étaient heureux et là encore rayonnaient : une nouvelle fois cela m'a fait prendre conscience à quel point j'étais à côté de la plaque.

3.Et pour couronner le tout, le jour d'une inspection je passe voir "le petit medhi" et je lui glisse un "c'est bien"* furtif et là je le vois complètement illuminé, et une nouvelle fois j'ai mal car je m'aperçois que mes élèves ont besoin d'être encouragés.(*Je prends conscience que je ne leur ai jamais dit que c'était bien ...).

Bref quand on va mal on a tendance à mal percevoir les choses.

Ces anecdotes resteront gravées à jamais dans ma mémoire.

A+
oui c'est aussi des erreurs qu'on apprend ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Reine Margot le Sam 4 Déc 2010 - 16:23

EMT?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par roxanne le Sam 4 Déc 2010 - 16:36

education manuelle et technique , l'ancêtre de la techno...que seuls les plus de 35 ans connaissent apparemment ... Very Happy

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Adri le Sam 4 Déc 2010 - 17:54

Moi, je connais... Smile j'ai plus de 35 ans aussi Wink
Quand j'étais au collège, le prof d'EMT (on faisait de la cuisine gouteur, de l'électronique , du cartonnage Suspect , de la dactylo et même un peu d'informatique Rolling Eyes ) partait très souvent en stage... il allait devenir prof de techno !

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par cleandre le Sam 4 Déc 2010 - 18:04

une boulette très drôle , enfin moi j ai beaucoup ri!
Avec mes 5e, je travaille sur les adjectifs de couleur. On parle de la couleur 'fauve'. J'explique que la couleur est orangée, comme le pelage des fauves. Et là, l'un d'entre eux lève la main : "Mais Madame la panthère n'est pas de couleur fauve". Et moi, fatiguée, je n ai pas du tout compris ça. J'ai entendu non pas panthère mais pomme de terre !!
Et donc j ai répondu : "Mais voyons Hugo, pourquoi tu parles de pommes de terre?"
Ils se sont tous arretés et timidement "j ai dit panthère".
j ai éclaté de rire et fou rire terrible pdt 10 minutes... Very Happy

cleandre
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Adri le Sam 4 Déc 2010 - 18:06

mdr

Adri
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Passerose le Sam 4 Déc 2010 - 19:06

Dernière en date : une histoire de dictée.
D'abord, je prépare ma deuxième 6e à la dictée pour le vendredi et, le jour-même, en cours, je m'aperçois... que j'ai oublié le texte !! (Je l'avais inventé, en plus)
En ATP, je fais refaire la même dictée à ceux qui n'avaient pas réussi ; dans la deuxième 6e, cette fois, je donne à refaire celle de la première ! Rolling Eyes

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Patate le Sam 4 Déc 2010 - 21:01

Une année, convocation de toute l'équipe chez le chef. Le chef nous présente, sur papier, un cas, un nouvel élève qui arriverait dans ma classe de 6ème. L'élève nous est présenté comme on le ferait d'Haniibal Lecter: viré de 2 établissements, violent, agressif, a frappé son éducateur, fait des séjours en Hôpital psy etc etc...
Nous avons des consignes: ne pas aller au conflit, ne pas le toucher, ne jamais le laisser seul avec un élève, lui éviter la perm et la cantine...

Bref, on se serait cru devant la présentation d'Hannibal Lecter, vraiment.

Le jour J, je ne le vois pas parmi mes élèves rangés dans la cour. Je fais monter mes élèves, et m'octroie juste un petit détour chez la CPE pour dire que soit l'élève n'est pas venu, soit il erre dans le collège... Puis je retourne illico rejoindre mes élèves qui sont devant ma salle. Evidemment, c'est le bazar. J'arrive par derrière. J'ordonne: "Bon, maintenant, vous vous rangez tous le long du mur!". Ils s'éxécutent, mais pas assez vite à mon goût et ça chahute toujours. Alors POF: j'en empoigne un par le cartable, et brusquement je le fais se ranger en le tirant très vigoureusement par le cartable. Et là, il se retourne, tout étonné: c'est le nouveau!

Bon, sur le coup, j'ai eu peur et j'ai cru que j'allais m'en prendre une. Ben non: grâce à cette première confrontation, j'ai eu la paix tout le temps qu'il est resté au collège! (car il a été viré ensuite...).

Patate
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par littlemary le Sam 4 Déc 2010 - 22:57

Après un pot très arrosé en SDP à midi, je suis montée en cours avec la mauvaise classe de 6ème, ils se sont installés et enfin un d'eux me dit "Mais madame, on n'a pas français..."
La honte ! Ma classe attendait sagement dans la cour, et ma collègue errait pour retrouver sa classe...
Fou rire à la récré ! (Je précise que c'est le cde qui remplissait mon verre ...)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Zelda le Dim 5 Déc 2010 - 9:40

@littlemary a écrit:Après un pot très arrosé en SDP à midi, je suis montée en cours avec la mauvaise classe de 6ème, ils se sont installés et enfin un d'eux me dit "Mais madame, on n'a pas français..."
La honte ! Ma classe attendait sagement dans la cour, et ma collègue errait pour retrouver sa classe...
Fou rire à la récré ! (Je précise que c'est le cde qui remplissait mon verre ...)

yesyes yesyes yesyes yesyes Tu m'as bien fait rire! J'imagine la tête de tes sixièmes!

Zelda
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Nasopi le Dim 5 Déc 2010 - 10:28

lol! lol!

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par littlemary le Dim 5 Déc 2010 - 10:45

Le même jour : mon collègue de maths qui était encore plus ivre que moi a distribué à ses élèves le corrigé du contrôle à la place du sujet !!!!
"Aujourd'hui, on change, c'est vous qui faites le sujet "
.... quelle journée ! (le CDE passait régulièrement dans nos salles pour voir si tout allait bien !!!)

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par nhebbek le Dim 5 Déc 2010 - 14:55

Non mais c'est quoi ce bahut où le délire est collectif???

nhebbek
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par littlemary le Dim 5 Déc 2010 - 15:09

@nhebbek a écrit:Non mais c'est quoi ce bahut où le délire est collectif???

c'est le mien lol! il y a quelques années parce qu'aujourd'hui ... humhum

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Hermione0908 le Dim 5 Déc 2010 - 15:21

Ma plus grosse boulette ? J'en suis encore totalement rouge de honte rien qu'en y repensant. Mois de septembre de mon année de T1. Je suis en train de faire cours à mes 4ème. Je leur demande d'écrire un truc, et une louloute au fond de la salle me fait des signes pour que je vienne. Je lui demande de loin ce qu'elle a, elle veut que je vienne. Je m'approche, et là, elle me glisse à l'oreille : "Madame, faut que je vous dise, votre braguette est ouverte, je voulais pas le dire devant tout le monde." Vous n'imaginez pas le fard que j'ai piqué, la solution à trouver pour la remonter discrètement, et ensuite, pendant longtemps, j'ai passé ma main sur ma braguette à chaque début de cours pour vérifier qu'elle était bien fermée. Embarassed

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Mamz'elle le Dim 5 Déc 2010 - 15:46

MDR !!!!!!!!!!!

_________________
"Le sommet de la courbe du raté" ; "Comment faire un bout de chemin en société ? En baisant la gueule des débiles..."

Mamz'elle
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Zoltan le Dim 5 Déc 2010 - 19:28

@Hermione0908 a écrit:Ma plus grosse boulette ? J'en suis encore totalement rouge de honte rien qu'en y repensant. Mois de septembre de mon année de T1. Je suis en train de faire cours à mes 4ème. Je leur demande d'écrire un truc, et une louloute au fond de la salle me fait des signes pour que je vienne. Je lui demande de loin ce qu'elle a, elle veut que je vienne. Je m'approche, et là, elle me glisse à l'oreille : "Madame, faut que je vous dise, votre braguette est ouverte, je voulais pas le dire devant tout le monde." Vous n'imaginez pas le fard que j'ai piqué, la solution à trouver pour la remonter discrètement, et ensuite, pendant longtemps, j'ai passé ma main sur ma braguette à chaque début de cours pour vérifier qu'elle était bien fermée. Embarassed

Quand j'étais collégien un prof d'anglais a fait tout son cours avec la braguette ouverte Laughing quand j'y repense le pauvre on aurait pu lui dire pale

Zoltan
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Ethelinda le Dim 5 Déc 2010 - 23:08

Du même genre, j'ai eu une fois une prof qui a écrit à la craie bleue au tableau, effacé avec sa main... et puis s'est gratté le nez, le front, le menton... Elle a fini le cours comme un schtroumpf mais j'étais trop pliée pour lui dire.
Maintenant je fais attention dans les salles avec de la craie Laughing

Ethelinda
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Hermione0908 le Lun 6 Déc 2010 - 11:07

Franchement, vous n'êtes pas charitables avec moi ! Embarassed Wink

Dois-je en conclure que mon élève était particulièrement gentille de me le signaler discrètement ?

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par aposiopèse le Lun 6 Déc 2010 - 18:46

Hermione, j'en ai une du même genre...
Quand j'avais des ST2S, j'avais une élève qui avait le chic pour me faire des remarques du genre "madame, votre collier est de travers", "votre barrette se décroche", etc. Un jour, je la vois lever la main, je sens venir la remarque idiote et décide d'y couper cours sèchement : "qu'y a-t-il encore Kevina ? nan, parce qu'à moins que ce soit pour me dire que ma braguette est ouverte..." Silence gêné dans la classe. (en fait, j'avais une sorte de braguette boutonné et un bouton s'était effectivement défait, ce qui avait réussi à fixer l'attention des Kevinas du premier rang)

Sinon, il y a 15 jours, j'étais débordée entre les contrôles à faire, les copies à rendre, les polys à distribuer, etc.
je fais un contrôle en début d'heure, et leur dis que je leur rendrai un ancien devoir en fin d'heure (pour éviter l'agitation). Au moment où la sonnerie retentit, je passe vite fait dans les rangs leurs donner leur copie... jusqu'à ce qu'un élève me fasse remarquer que je me suis trompée de paquet et que je suis en train de rendre le contrôle que je viens de ramasser ! J'avais quand même eu le temps de rendre 10 copies avant qu'ils s'en aperçoivent, j'ai lâché un "oh merde ! " qui n'est pas passé inaperçu et j'ai dû courir partout pour récupérer les copies Rolling Eyes

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Kroko le Lun 6 Déc 2010 - 19:42

moi j'en ai encore honte. J'avais donné un visage à redessiner à partir d'un modèle. Une élève a dessiné un œil plus haut que l'autre. Je vais la voir et lui fais remarquer que normalement les yeux sont alignés. Elle ôte ses lunettes et me dit "mais madame, moi aussi j'ai un œil plus haut que l'autre je suis pas normale alors?"
gloups gloups gloups. J'ai cru que j'allais mourir de honte.

_________________
fools, said I, you do not know, silence like a cancer grows

Kroko
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Ethelinda le Mar 7 Déc 2010 - 16:15

@Hermione0908 a écrit:Franchement, vous n'êtes pas charitables avec moi ! Embarassed Wink

Dois-je en conclure que mon élève était particulièrement gentille de me le signaler discrètement ?

Pardon fleurs2 surtout que personne n'est à l'abri de ce genre de trucs.

Mais oui, l'élève a été sympa. J'imagine très bien certains des miens se faire une joie de me l'annoncer sans aucune discrétion pour me foutre la honte.

Ethelinda
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions: vos plus grosses boulettes...

Message par Aquila le Mar 7 Déc 2010 - 16:32

Pendant mon année de stage, premier cours avec mes secondes : en fait premier cours de ma vie! Je suis stressée et il fait une chaleur étouffante. J'écris au tableau au marqueur noir, pas de tampon et je veux effacer un mot. Ni une ni deux (erreur de débutante), j'essuie avec ma main. J'ai très chaud, je transpire et je passe la main sur mon visage ! Deux Kevina se mettent à glousser. Moi "Qu'est-ce qu'il y a ? " Kevina 1 "Vous avez du marqueur sur le visage". Moi "Et alors ? Ca arrive, non ? Vous verrez un jour j'aurais peut-être même de la craie sur les fesses, et ce n'est pas pour ça que j'arrêterais le cours ! Maintenant rendez-vous utiles et donnez-moi un mouchoir !" Je me suis essuyé le visage et en ai rajouté "C'est bon, il n'y a plus rien ? On peut continuer sans vous perturber ?". Je ne sais pas comment j'ai réussi à ne pas devenir toute rouge parce qu'intérieurement j'avais vraiment honte ! En attendant ces secondes se sont tenus à carreaux toute l'année dans mon cours...

Aquila
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum