Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par melyan le Dim 5 Déc 2010 - 14:12

Bonjour !
Tout est dans la question ! Pour ma part, je distribue d'abord le texte à étudier, puis le questionnaire. J 'explique les consignes aux élèves et leur laisse un temps pour répondre sur leur cahier. Je passe dans les rangs pour aider ceux qui en ont besoin, puis nous passons à la correction : J'interroge les élèves et en fonction de leurs réponses, nous écrivons un corrigé (que les élèves copient sur leur cahier). Après j'essaie toujours de réaliser avec eux une synthèse...mais ça ne marche pas....soit on répète plus ou moins la correction , soit je guide/ dicte carrément la synthèse. Je vois bien que je m'y prends mal : dois-je plutôt poser les questions à l'oral, corriger dans la foulée à l'oral afin que la synthèse soit " plus fraiche" ? Comment faites-vous ? Leur demandez-vous de réfléchir individuellement à la synthèse avant d'élaborer avec eux la synthèse collective ? Proposez-vous une" synthèse à trous" ?(alors là, c'est pire, mes élèves trouvent rarement ce que j'attends !).( Pour info, ma classe est assez faible) Je ne sais pas trop...Sans doute, ce questionnement paraîtront à certains/ certaines inutile ou facile...mais je ne demande qu'à progresser et vous remercie d'avance de vos avis.

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Celeborn le Dim 5 Déc 2010 - 14:26

Je propose un COURS.

Donc on lit le texte, j'explique tout ce qu'il ne comprenne pas (on peut noter à ce moment du vocabulaire), et je fonctionne par un jeu de questions à l'oral. Et ensuite, je note le COURS, qui correspond généralement très bien à ce qu'on a échangé (et parfois, je modifie une phrase ou j'ajoute un détail intéressant apporté par un élève).

Ça, c'est le schéma de base, qui connaît des variantes, avec parfois recherche à l'écrit en cours sur une question précise.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par doctor who le Dim 5 Déc 2010 - 14:31

Pour la "synthèse" (la leçon, en fait), je l'écris au tableau, mais de manière dialoguée.

Puisque je passe un temps non négligeable depuis le début de l'année à poser la notion de proposition (sujet + verbe conjugué), j'écris le sujet de la première phrase, je leur demande le verbe conjugué qui suit, puis le complément. Puis nouveau sujet : "Peut-on encore dire qlqc sur ce sujet ?" Si oui, on trouve un nouveau verbe. Si non, on trouve un nouveau sujet, en réfléchissant à un autre aspect de ce que l'on a dit précédemment.

De cette manière, ils rédigent collectivement la leçon, réfléchissent au contenu du cours, et révisent la structure des phrases.


Pour les questions, je ne les donne pas par écrit, même si j'en prépare pour moi (ou plutôt, "même si je relis avant celle de Terre des Lettres Smile. Je tiens à ce que mes cours prennent la forme d'un dialogue entre moi, la classe et chaque élève.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par @lex le Dim 5 Déc 2010 - 14:35

Si tu as connu l'IUFM, on t'a certainement dit de partir des impressions des élèves... Erreur fatale ! Car des impressions, très souvent, ils n'en ont pas, ou bien ça reste au ras des pâquerettes (surtout si ta classe est faible).

Très sincèrement, c'est encore une grande question à laquelle je ne saurais répondre. Cependant, je dois assister mardi à un stage du PAF intitulé "Lecture analytique et trace écrite au collège", je pourrai donc t'en dire davantage à ce moment-là.

En ce qui concerne la rédaction de la synthèse, tu peux partir de ce qu'ils ont dit, noter les mots au tableau et ensuite, leur demander de rédiger quelques lignes à l'aide du vocabulaire. Tu passes dans les rangs pour aider les élèves pendant qu'ils travaillent, puis tu fais lire 2-3 productions en distillant tes remarques, et enfin, tu demandes à l'ensemble de la classe quelle synthèse ils préfèrent.

C'est ainsi que l'on est censé procéder dans l'idéal (et c'est ce que te demandera l'inspecteur), mais en réalité, je trouve aussi qu'il faut sans cesse reformuler, corriger... et au final, tu notes quand même la synthèse que TOI, tu avais prévue, car elle reste la meilleure et la plus claire.

Le problème essentiel est bien évidemment le manque de temps ! Cela, tu ne peux le mettre en pratique, que ponctuellement, quand tu as bien avancé dans ta séance.

Dès mardi, si ma lanterne est un peu plus éclairée, je te donnerai d'autres infos ! Fais au mieux, tout simplement, et surtout, fais ce que tu penses être le mieux ! Bon courage !

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par doctor who le Dim 5 Déc 2010 - 14:40

La leçon doit être collective. Ce n'est pas une "trace" (quel terme inélégant !), mais un discours structuré, élaboré en collaboration entre les élèves et le professeur (le dosage peut naturellement varier grandement selon le cours et la classe).

Je trouve que tous les élèves doivent noter la même chose car il est important qu'ils comprennent qu'ils ne sont pas dans un cours particulier mais forme une entité collective de réflexion. (Et cela évite les phrases illisibles, même par eux-mêmes).



Cette pratique de la trace écrite, systématisée comme l'est, est une mauvaise idée dont l'alibi est le travail de la rédaction. Si on veut bosse la rédac, on fait un cours de réac, et basta.



_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Celeborn le Dim 5 Déc 2010 - 14:42

@doctor who a écrit:La leçon doit être collective. Ce n'est pas une "trace" (quel terme inélégant !), mais un discours structuré, élaboré en collaboration entre les élèves et le professeur (le dosage peut naturellement varier grandement selon le cours et la classe).

Je m'arrange toujours pour qu'on élabore collectivement le cours que j'ai déjà écrit Razz

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par LM le Dim 5 Déc 2010 - 14:42

Je lis le texte, on voit le vocabulaire qui pose problème, on reformule ce qui se passe (enfin je reprends très souvent).
Ensuite, questions à l'oral sur le texte ou à l'écrit avec un ou deux axes.
Puis correction, mise en commun.
BILAN écrit au tableau par moi avec remarques intéressantes des élèves s'il y en a.

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par melyan le Dim 5 Déc 2010 - 14:45

@Celeborn a écrit:Je propose un COURS.

Donc on lit le texte, j'explique tout ce qu'il ne comprenne pas (on peut noter à ce moment du vocabulaire), et je fonctionne par un jeu de questions à l'oral. Et ensuite, je note le COURS, qui correspond généralement très bien à ce qu'on a échangé (et parfois, je modifie une phrase ou j'ajoute un détail intéressant apporté par un élève).

Ça, c'est le schéma de base, qui connaît des variantes, avec parfois recherche à l'écrit en cours sur une question précise.

Merci Celeborn de ta réponse.
Je lis souvent les articles de ton blog avec plaisir.

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par melyan le Dim 5 Déc 2010 - 14:48

@doctor who a écrit:Pour la "synthèse" (la leçon, en fait), je l'écris au tableau, mais de manière dialoguée.

Puisque je passe un temps non négligeable depuis le début de l'année à poser la notion de proposition (sujet + verbe conjugué), j'écris le sujet de la première phrase, je leur demande le verbe conjugué qui suit, puis le complément. Puis nouveau sujet : "Peut-on encore dire qlqc sur ce sujet ?" Si oui, on trouve un nouveau verbe. Si non, on trouve un nouveau sujet, en réfléchissant à un autre aspect de ce que l'on a dit précédemment.

De cette manière, ils rédigent collectivement la leçon, réfléchissent au contenu du cours, et révisent la structure des phrases.


Pour les questions, je ne les donne pas par écrit, même si j'en prépare pour moi (ou plutôt, "même si je relis avant celle de Terre des Lettres Smile. Je tiens à ce que mes cours prennent la forme d'un dialogue entre moi, la classe et chaque élève.

Merci Dr wHO de ta réponse.
Comme tu l'as compris, je donne le questionnaire sur poly aux élèves et peut-être que mon cours y perd en spontanéité....

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par melyan le Dim 5 Déc 2010 - 14:52

@@lex a écrit:Si tu as connu l'IUFM, on t'a certainement dit de partir des impressions des élèves... Erreur fatale ! Car des impressions, très souvent, ils n'en ont pas, ou bien ça reste au ras des pâquerettes (surtout si ta classe est faible).

Très sincèrement, c'est encore une grande question à laquelle je ne saurais répondre. Cependant, je dois assister mardi à un stage du PAF intitulé "Lecture analytique et trace écrite au collège", je pourrai donc t'en dire davantage à ce moment-là.

En ce qui concerne la rédaction de la synthèse, tu peux partir de ce qu'ils ont dit, noter les mots au tableau et ensuite, leur demander de rédiger quelques lignes à l'aide du vocabulaire. Tu passes dans les rangs pour aider les élèves pendant qu'ils travaillent, puis tu fais lire 2-3 productions en distillant tes remarques, et enfin, tu demandes à l'ensemble de la classe quelle synthèse ils préfèrent.

C'est ainsi que l'on est censé procéder dans l'idéal (et c'est ce que te demandera l'inspecteur), mais en réalité, je trouve aussi qu'il faut sans cesse reformuler, corriger... et au final, tu notes quand même la synthèse que TOI, tu avais prévue, car elle reste la meilleure et la plus claire.

Le problème essentiel est bien évidemment le manque de temps ! Cela, tu ne peux le mettre en pratique, que ponctuellement, quand tu as bien avancé dans ta séance.

Dès mardi, si ma lanterne est un peu plus éclairée, je te donnerai d'autres infos ! Fais au mieux, tout simplement, et surtout, fais ce que tu penses être le mieux ! Bon courage !


Merci Beaucoup @lex pour ta réponse !
J'attends avec impatience de tes nouvelles après ta formation PAF !
Merci et très bonne journée.

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par doctor who le Dim 5 Déc 2010 - 14:58

@Celeborn a écrit:
@doctor who a écrit:La leçon doit être collective. Ce n'est pas une "trace" (quel terme inélégant !), mais un discours structuré, élaboré en collaboration entre les élèves et le professeur (le dosage peut naturellement varier grandement selon le cours et la classe).

Je m'arrange toujours pour qu'on élabore collectivement le cours que j'ai déjà écrit Razz

Je n'écris jamais mon cours à l'avance pour préserver l'initiative des élèves !

* Posture orgueilleuse du professeur à la pédagogie moderne. *

pas vrai

(En fait, j'ai la flemme. Et c'est parfois un exercice d'équilibriste. Et le plus souvent, je guide tellement les élèves qu'ils écrivent ce que j'ai en tête.)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par @lex le Dim 5 Déc 2010 - 14:58

Si tu les laisses trop s'exprimer, ça va partir dans tous les sens. Ta classe est calme ou pas ? De plus, seuls les bons élèves (ceux qui sont à l'aise à l'oral, j'entends) risquent de travailler pendant que les autres... vont faire autre chose !

Il faut en fait alterner les phases écrites et orales. Personnellement, si j'ai encore une classe d'excités à l'avenir, j'utiliserai la méthode avec des fiches questionnaires (la tienne, melyan), car elle perd en spontanéité, certes, mais elle permet de poser les élèves, de te reposer TOI (après tout, c'est à eux de faire des efforts, non ?), de fixer un cadre et surtout, de les faire bosser à l'écrit.

Après avoir bien suivi les conseils de l'Institut Universitaire de Formatage des Maîtres, je peux te dire qu'avec un cours dialogué, tu dialogues souvent tout seul ! Un travail à l'écrit, puis une correction à l'oral suivie de la rédaction de la synthèse, je trouve cela plus efficace... et moins crevant ! Peut-être moins intéressant pour les élèves, mais je vous demanderai : "qu'est-ce qui les intéresse ?"
Ils ne sont pas en classe pour s'amuser, mais pour bosser. Point barre.


_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par melyan le Mar 7 Déc 2010 - 20:36

@melyan a écrit:
@@lex a écrit:Si tu as connu l'IUFM, on t'a certainement dit de partir des impressions des élèves... Erreur fatale ! Car des impressions, très souvent, ils n'en ont pas, ou bien ça reste au ras des pâquerettes (surtout si ta classe est faible).

Très sincèrement, c'est encore une grande question à laquelle je ne saurais répondre. Cependant, je dois assister mardi à un stage du PAF intitulé "Lecture analytique et trace écrite au collège", je pourrai donc t'en dire davantage à ce moment-là.

En ce qui concerne la rédaction de la synthèse, tu peux partir de ce qu'ils ont dit, noter les mots au tableau et ensuite, leur demander de rédiger quelques lignes à l'aide du vocabulaire. Tu passes dans les rangs pour aider les élèves pendant qu'ils travaillent, puis tu fais lire 2-3 productions en distillant tes remarques, et enfin, tu demandes à l'ensemble de la classe quelle synthèse ils préfèrent.

C'est ainsi que l'on est censé procéder dans l'idéal (et c'est ce que te demandera l'inspecteur), mais en réalité, je trouve aussi qu'il faut sans cesse reformuler, corriger... et au final, tu notes quand même la synthèse que TOI, tu avais prévue, car elle reste la meilleure et la plus claire.

Le problème essentiel est bien évidemment le manque de temps ! Cela, tu ne peux le mettre en pratique, que ponctuellement, quand tu as bien avancé dans ta séance.

Dès mardi, si ma lanterne est un peu plus éclairée, je te donnerai d'autres infos ! Fais au mieux, tout simplement, et surtout, fais ce que tu penses être le mieux ! Bon courage !


Merci Beaucoup @lex pour ta réponse !
J'attends avec impatience de tes nouvelles après ta formation PAF !
Merci et très bonne journée.

Bonsoir @lex,
Ta formation PAF était-elle intéressante ?

melyan
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 20:45

Si les question sont trop élaborées, trop ciblées, il ne s'agit plus d'une lecture analytique mais d'un cours dialogué classique...

Elles doivent rester basiques (les 5W par ex), pour qu'ensuite, on rebondisse sur leurs ressentis... Ca peut très bien marcher, même avec une classe faible, mais il ft qu'ils soient calmes car on rebondit vraiment sur tout ce qu'ils disent ss suivre un "plan" préétabli...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par @lex le Mar 7 Déc 2010 - 20:57

Bonsoir !

Tout ce qui a été dit précédemment ressemble bien aux discours de l'IUFM et à ce que j'ai entendu cet aprem au stage du PAF.

Il faudrait partir des 1ères impressions des élèves, tout noter au tableau, sans jamais écarter aucune proposition.
Ensuite, on leur fait émettre des hypothèses qu'ils doivent justifier par le texte. Il faut placer les élèves en situation d'enquêteur, dans une démarche herméneutique.

Tout cela en suivant les 3 niveaux de lecture : littérale, plus approfondie, puis interprétation (symbolique).

A chaque étape important, il faut faire rédiger la trace écrite, soit au brouillon comme je l'ai expliqué plus haut, soit à l'oral, au fur et à mesure, en demandant aux élèves de construire le paragraphe par un "effet boule de neige".

Moi, j'ai testé tout cela, j'ai bien écouté les conseils de l'Institut de Formatage et des Maîtres et en tant que TZR, pour avoir testé plusieurs classes, je peux affirmer que cette méthode ne marche qu'avec des classes qui roulent ! Et pour ce qui est de rédiger la trace écrite, je ne vois pas comment tenir en une heure, surtout quand tant de gosses refusent l'écrit parce qu'ils ont trop de lacune.

Partir du ressenti, cela suppose qu'ils en aient un. Or, je pense que ceci ne fonctionne qu'avec les bons élèves, la tête de classe. Pendant ce temps, les autres planent... ou foutent le bordel !

Tout cela, c'est du blabla, du politiquement correct, de l'idéalisme absolu !

D'ailleurs, quand j'ai fait cette remarque à la formatrice, elle ne m'a pas vraiment répondu... Elle a avoué elle-même que c'était du sport et qu'il ne fallait pas en faire 2H de suite dans la journée.

A la rentrée, c'est décidé, je me mets aux fiches questionnaires : peut-être pas spontané et un peu ennuyeux, mais au moins, ce sera cadré et ils bosseront.

Si tu veux mes notes, n'hésite pas à me laisser ton mail en mp, je t'enverrai une copie.

2e partie du stage le 11 janvier... ça va être folklo !

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 20:59

En attendant, si on ne pratique pas ça lors d'une inspection, ça nous est reproché... Je trouve pour ma part la démarche intéressante encore une fois même avec des élèves faibles mais pas tout le temps... J'essaie d'en glisser une par séquence...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par V.Marchais le Mar 7 Déc 2010 - 21:19

@@lex a écrit: Tout cela en suivant les 3 niveaux de lecture : littérale, plus approfondie, puis interprétation (symbolique).

Waouh ! Je rêve ! La démarche TDL, hier encore vouée aux gémonies, donnée en exemple par l'équipe de France des formateurs du PAF !

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par V.Marchais le Mar 7 Déc 2010 - 21:34

Alex, partir des impressions des élèves marche très bien à quelques conditions :
1°) Tu ne laisses pas les élèves se dépatouiller tout seuls avec le texte. Tu leur fais une belle lecture professorale. Sinon, entre ceux qui font semblant de lire, ceux qui voudraient mais peinent par trop, ceux qui ont fini en deux minutes et ont le temps de perdre tout leur enthousiasme le temps que les autres finissent, c'est foutu.
2°) Tu choisis tes textes par parce qu'ils contiennent telle ou telle illustration de tel point de langue qui tombe impec pour ta séquence, mais parce que ce texte prend aux tripes, soulève les foules, ou tout simplement suscite la curiosité. En Sixième, avec les mythes, certaines figures de l'enfant dans le roman comme Cosette, c'est du nanan.
3°) "Qu'est-ce que vous en pensez ?" Je ne connais pas un môme, même le plus nul en français, qui n'a pas envie de dire un truc face à la misère de Cosette, Chronos dévorant ses enfants ou Barbe-Bleue près de tuer sa femme. Un texte, c'est toujours une tranche de vie, un expérience d'humanité : c'est par là qu'il faut les prendre. Et même si la réaction est basique : "Ca fait peur" ou "C'est pas juste", tu les amèneras, par tes questions, à développer, approfondir. Et on entrera dans l'analyse sans même s'en rendre compte. Et les élèves vont se laisser prendre à ces lectures qui seront autant d'occasions de discuter du juste et de l'injuste, de ce qu'on rejette ou admire, de ce qui peine, fait rire, met en colère... Pars de l'histoire, son sens littéral et ce qu'éprouvent les personnages, je te jure que ça larche du tonnerre de Dieu.

Pour le déroulement, c'est vrai que le questionnaire auquel il faut répondre pas à pas coupe court à la dynamique de l'échange et doit prendre un temps fou.
Personnellement, je fais tout à l'oral. Si j'ai un canevas bien précis en tête, je peux prendre les questions dans n'importe quel ordre selon les remarques des élèves, je m'autorise toutes les digressions - y compris le plaisir de raconter soudain une autre histoire ou de brosser une période historique, l'émailler d'une anecdote qui restera dans la mémoire des élèves comme un petit repère - et je décide finalement de revenir sur tel aspect laissé dans l'ombre par notre progression "à sauts et à gambade" ou de laisser tomber parce que même si on n'a pas vu ça, on a dit plein d'autres choses intéressantes.
Nous ne notons que l'essentiel, les quelques définitions à retenir , une analyse particulèrement significative, et nous faisons la synthèse ensemble, à peu près selon la méthode de Doctor Who si ce n'est que je ne verbalise pas autant la démarche du point de vue grammatical.
Ce fonctionnement oral permet d'aller vite, de maintenir un rythme alerte tout au long de l'étude du texte et de conserver du temps, en fin de séance, pour l'étude du vocabulaire, dicos en main, voire un petit travail d'écriture.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Lilypims le Mar 7 Déc 2010 - 21:45

@V.Marchais a écrit:Alex, partir des impressions des élèves marche très bien à quelques conditions :
1°) Tu ne laisses pas les élèves se dépatouiller tout seuls avec le texte. Tu leur fais une belle lecture professorale. Sinon, entre ceux qui font semblant de lire, ceux qui voudraient mais peinent par trop, ceux qui ont fini en deux minutes et ont le temps de perdre tout leur enthousiasme le temps que les autres finissent, c'est foutu.
2°) Tu choisis tes textes par parce qu'ils contiennent telle ou telle illustration de tel point de langue qui tombe impec pour ta séquence, mais parce que ce texte prend aux tripes, soulève les foules, ou tout simplement suscite la curiosité. En Sixième, avec les mythes, certaines figures de l'enfant dans le roman comme Cosette, c'est du nanan.
3°) "Qu'est-ce que vous en pensez ?" Je ne connais pas un môme, même le plus nul en français, qui n'a pas envie de dire un truc face à la misère de Cosette, Chronos dévorant ses enfants ou Barbe-Bleue près de tuer sa femme. Un texte, c'est toujours une tranche de vie, un expérience d'humanité : c'est par là qu'il faut les prendre. Et même si la réaction est basique : "Ca fait peur" ou "C'est pas juste", tu les amèneras, par tes questions, à développer, approfondir. Et on entrera dans l'analyse sans même s'en rendre compte. Et les élèves vont se laisser prendre à ces lectures qui seront autant d'occasions de discuter du juste et de l'injuste, de ce qu'on rejette ou admire, de ce qui peine, fait rire, met en colère... Pars de l'histoire, son sens littéral et ce qu'éprouvent les personnages, je te jure que ça larche du tonnerre de Dieu.

Pour le déroulement, c'est vrai que le questionnaire auquel il faut répondre pas à pas coupe court à la dynamique de l'échange et doit prendre un temps fou.
Personnellement, je fais tout à l'oral. Si j'ai un canevas bien précis en tête, je peux prendre les questions dans n'importe quel ordre selon les remarques des élèves, je m'autorise toutes les digressions - y compris le plaisir de raconter soudain une autre histoire ou de brosser une période historique, l'émailler d'une anecdote qui restera dans la mémoire des élèves comme un petit repère - et je décide finalement de revenir sur tel aspect laissé dans l'ombre par notre progression "à sauts et à gambade" ou de laisser tomber parce que même si on n'a pas vu ça, on a dit plein d'autres choses intéressantes.
Nous ne notons que l'essentiel, les quelques définitions à retenir , une analyse particulèrement significative, et nous faisons la synthèse ensemble, à peu près selon la méthode de Doctor Who si ce n'est que je ne verbalise pas autant la démarche du point de vue grammatical.
Ce fonctionnement oral permet d'aller vite, de maintenir un rythme alerte tout au long de l'étude du texte et de conserver du temps, en fin de séance, pour l'étude du vocabulaire, dicos en main, voire un petit travail d'écriture.

veneration J'espère que, dans quelques années, j'y arriverai.
J'ai essayé aujourd'hui avec "Le Jugement de Salomon". Les élèves ont beaucoup aimé le texte, ont poussé des cris à l'annonce du premier jugement, ont trouvé ça choquant, puis très malin. Ah, ce Salomon, quel rusé, hein, madame! Etc.
C'était super! Mais ensuite, j'ai du mal à faire émerger naturellement les remarques d'analyse. D'ailleurs, je n'y arrive pas, je les fais moi-même. Embarassed Et pour la synthèse... je recopie celle que j'ai, au préalable, rédigée toute seule dans mon coin parce que sinon je suis perdue...
Un jour peut-être...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par @lex le Mar 7 Déc 2010 - 21:51

Et oui ! mais nous n'avons sans doute pas encore l'expérience de V. Marchais...

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Lilypims le Mar 7 Déc 2010 - 21:53

@@lex a écrit:Et oui ! mais nous n'avons sans doute pas encore l'expérience de V. Marchais...

Ca c'est sûr! Je suis stagiaire. Very Happy

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par V.Marchais le Mar 7 Déc 2010 - 21:55

C'est sûr, ça vient petit à petit, ce genre de choses.
Je vous rassure, ma première année d'enseignement a été très merdouilleuse ! Laughing
Il faut plusieurs années pour développer sa démarche. Nous gagnons tous en expérience avec le temps.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Lilypims le Mar 7 Déc 2010 - 22:04

@V.Marchais a écrit: Nous gagnons tous en expérience avec le temps.
ouf lecteur

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par @lex le Mar 7 Déc 2010 - 22:16

Ce n'est que ma 3e année...

Personnellement, je n'arrive pas à faire confiance aux élèves, à me détacher de mes notes, surtout quand je vois leurs capacités... Bien sûr, j'exagère, on peut toujours compter sur les meilleurs, mais ne faut-il pas porter l'ensemble de la classe ?
Cette méthode a l'air bien belle dans la théorie, mais retiennent-ils mieux les choses pour autant ? Peut-être que les 6e se montrent plus enthousiastes aussi, mais c'est le seul niveau que je n'ai pas encore eu.

Peu importe mon entrée dans le texte, ils ont toujours - ou presque - l'air de s'en foutre et me mettent le bazar le plus souvent...
Toute l'année de stage, j'ai entendu que c'était de ma faute, que mes cours n'étaient pas intéressants... Depuis, je culpabilise à mort et me dis que je suis un mauvais professeur...
Je crois surtout qu'on n'a pas que de bons élèves et que les programmes sont totalement absurdes par rapport à leur niveau !

Souvent, quand je fais cours, je n'y crois pas moi-même, je me demande pourquoi je leur débite de telles insanités... Je crois pourtant aimer ce que je fais, mais c'est le système qui me dégoûte de plus en plus.

D'ailleurs, ce qui prouve bien que c'est n'importe quoi et qu'il n'existe pas qu'une méthode, on l'a encore vu aujourd'hui en stage, c'est que la lecture analytique a revêtu toutes les dénominations possibles et imaginables !
En outre, la formatrice a présenté 3 questionnaires : un des années 60, un des 70's et un extrait d'un manuel récent. Vous auriez halluciné en voyant le plus ancien... Ce serait du chinois pour nos gamins !
Or, il me semble que les élèves de cette époque sont devenus des adultes beaucoup plus cultivés et autonomes que les nôtres, non ?
Je pense que de nos jours, on fait surtout en sorte de leur rendre les cours agréables... Mais est-ce que notre but est de les intéresser ou de leur apprendre des choses, leur donner des outils ?

Que surtout personne n'ose me répondre qu'il faut savoir les passionner pour qu'ils retiennent nos cours ! Parce qu'encore une fois, je vous demanderais : mais qu'est-ce qui les passionne, au juste ?

_________________
"Passer pour un crétin aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet" (Courteline)

@lex
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lecture analytique 6ème, comment procédez-vous ?

Message par Lilypims le Mar 7 Déc 2010 - 22:22

J'ai des 6e et des 4e et je dois dire que les 6e sont toujours enthousiastes. On a passé 5 semaines sur la Bible et ils en redemandent! yesyes
Bon, les 4e, c'est tout autre chose... humhum

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum