Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Passerose le Mar 7 Déc 2010 - 18:55

@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Je crois que c'est le cas des personnes qui se remettent facilement en cause, qui peuvent douter d'elles plus qu'il ne faut par manque de confiance en soi. C'est une faiblesse mais aussi une force, parce que cela fait avancer de se poser des questions. Mais c'est douloureux, et si à un moment donné on se trouve un peu plus fragilisé(e), on peut craquer plus facilement. Je ne parle pas forcément du gros chahut, mais pour moi, les élèves qui ne m'écoutent pas, c'est déjà le bazar. Je ne pense pas pour autant que dans ce cas on "mérite" le bazar, et qu'on n'ait plus qu'à s'arrêter ou à se reconvertir. Ca ne veut peut-être même pas dire qu'on soit un mauvais prof... Bien sûr, je ne parle pas du prof qui insulte ou frappe des élèves, comme c'est le cas visiblement pour la collègue d'Audrey.
On pourrait être un peu aidés dans ce métier aussi !



Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 18:55

marquisedemerteuil a écrit:Esmeraldia, il est clair qu'un collègue n'a pas à insulter les élèves, etc, on est d'accord, mais la langue de bois c'est aussi d'éviter de se demander pourquoi de plus en plus de profs craquent et en arrivent à ce genre de comportement (pas seulement elle).

Peut-on demander aux enseignants de faire face à des situations de plus en plus violentes?
Elle a sans doute connu des moments difficiles mais si elle ne supporte plus des élèves gentils qui se plient à ses moindres souhaits inutiles...C'est parce qu'elle a besoin de soin...La laisser là ne va rien arranger...au contraire...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 18:56

Dans tous les cas, on n'y peut pas grand chose.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 18:57

nateka a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Audrey a écrit:
@Lornet a écrit:
@Audrey a écrit:
Lornet, je trouve tes interventions de plus en plus agressives et déplacées. Franchement, si tu veux passer tes nerfs, gueuler ta rage contre le système, va taper sur quelqu'un d'autre que moi, merci.

Mais...c'est un topic pour taper sur une collègue, alors qu'on est tous dans la même galère, et que Rémi F aussi a ressenti ce topic comme tel : si réaction contre cette collègue il doit y avoir, elle doit venir de son supérieur hiérarchique, mais pas de ses collègues. La hiérarchie ne réagit pas ? Alors c'est que le système ne va pas.
Mais je ne vois pas en quoi mes réactions sont agressives et déplacées parce que je trouve ce topic agressif et déplacé envers une enseignante que je ne connais pas mais que je plains de tout mon coeur. Si elle tombait sur ce topic et se reconnaissait ?

T'as vu ça où...????? Franchement, ta lecture est biaisée. Quand je dis que la collègue est en souffrance, que je suis mal de savoir qu'elle a été agressée, j'ia l'air de prendre plaisir à taper sur ma collègue?
Et puis, il y a des gens qui vont certes mal mais qui ont le don au mieux de mettre les autres hors d'eux...au pire, de les rendre malade à leur tour... Un collège n'est pas un HP...


topela Et pourtant : les cas de profs réellement malades existent et ne sont pas pris en charge par déni ...

De plus si l'on doit faire attention même sur néoprofs à ce qu'on dit au cas où une collègue en souffrance viendrait voir ce qu'il s'y dit, celà devient périlleux de parler "vrai" scratch heu Suspect
Je suis bien la première à souhaiter qu'on prenne en charge les élèves qui vont mal et les collègues aussi...Rien n'est fait en ce sens... Faut-il admettre dès lors qu'elle reste là ? Elle vient de recevoir des cailloux, ils attendent quoi ??

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 18:57

@Passerose a écrit:
@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Je crois que c'est le cas des personnes qui se remettent facilement en cause, qui peuvent douter d'elles plus qu'il ne faut par manque de confiance en soi. C'est une faiblesse mais aussi une force, parce que cela fait avancer de se poser des questions. Mais c'est douloureux, et si à un moment donné on se trouve un peu plus fragilisé(e), on peut craquer plus facilement. Je ne parle pas forcément du gros chahut, mais pour moi, les élèves qui ne m'écoutent pas, c'est déjà le bazar. Je ne pense pas pour autant que dans ce cas on "mérite" le bazar, et qu'on n'ait plus qu'à s'arrêter ou à se reconvertir. Ca ne veut peut-être même pas dire qu'on soit un mauvais prof... Bien sûr, je ne parle pas du prof qui insulte ou frappe des élèves, comme c'est le cas visiblement pour la collègue d'Audrey.
On pourrait être un peu aidés dans ce métier aussi !



Il n'y a pas de médecine du travail, pas vraiment de reconversion, pas vraiment de possibilité de rebondir professionnellement (voir la partie "reconversion" de ce forum...). C'est un vrai problème.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Passerose le Mar 7 Déc 2010 - 18:59

Et, comme le dit Lornet, on en a la preuve régulièrement sur le forum, il n'est pas facile de se reconvertir.

On se croise, Lornet. Smile

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 19:00

@Lornet a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Lornet a écrit:Oui...je comprends mieux, avec le contexte.
Mais ça montre quand même que tant qu'elle a été dans l'illusion que ça se passait bien grâce à elle, elle a eu de bons rapports avec cette classe, ne leur a plus crié dessus, leur a souri...
Pour le bien être des élèves, il faudrait rétablir l'illusion (mais comment ?), ou faire comprendre à cette collègue (mais comment ?) que si elle est gentille avec cette classe, ils ne vont pas pour autant la caillasser, que c'est une classe où elle peut être moins exigeante qu'avec d'autres...où tout va bien se passer même si elle ne hurle pas.
Des élèves gentils sont-ils là pour donner l'illusion à un collègue malade que tout va bien grâce à lui ?? Triste représentation de l'adulte qu'on leur donne là... On peut dire tout ce qu'on veut sur les difficultés de ce métier mais il reste des gamins adorables et les sacrifier pour ça, c'est inadmissible...Ils n'ont pas à rentrer dans un moule complétement fou, à subir les caprices d'un adulte qui va mal...

Elle avait quand même l'air d'aller mieux, et c'était bénéfique aussi pour les élèves qui du coup, pouvaient apprendre, aller en cours avec le sourire...Les élèves ne sont pas là pour ça, mais tant qu'elle avait cette impression, ils ne connaissaient pas ce qu'ils connaissent à présent.
Tu trouves que c'est bien pour un ado d'avoir compris q son crayon devait rester par terre par crainte que la collègue ne s'énerve contre lui ?? Ca veut dire qu'ils sont sous contrôle toute l'heure, on leur demande ce que nous n'accepterions pas...et là, j'avoue qu'à leur âge, j'aurais, excusez-moi, foutu le bordel ! (et ça aurait été justifié !).

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Emeraldia le Mar 7 Déc 2010 - 19:01

@Lornet a écrit:
@Passerose a écrit:
@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Je crois que c'est le cas des personnes qui se remettent facilement en cause, qui peuvent douter d'elles plus qu'il ne faut par manque de confiance en soi. C'est une faiblesse mais aussi une force, parce que cela fait avancer de se poser des questions. Mais c'est douloureux, et si à un moment donné on se trouve un peu plus fragilisé(e), on peut craquer plus facilement. Je ne parle pas forcément du gros chahut, mais pour moi, les élèves qui ne m'écoutent pas, c'est déjà le bazar. Je ne pense pas pour autant que dans ce cas on "mérite" le bazar, et qu'on n'ait plus qu'à s'arrêter ou à se reconvertir. Ca ne veut peut-être même pas dire qu'on soit un mauvais prof... Bien sûr, je ne parle pas du prof qui insulte ou frappe des élèves, comme c'est le cas visiblement pour la collègue d'Audrey.
On pourrait être un peu aidés dans ce métier aussi !



Il n'y a pas de médecine du travail, pas vraiment de reconversion, pas vraiment de possibilité de rebondir professionnellement (voir la partie "reconversion" de ce forum...). C'est un vrai problème.
Alors voilà où on se rejoint tous : qu'est-ce qui est fait dans l'intérêt de tous ??? RIEN

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par roxanne le Mar 7 Déc 2010 - 19:03

[quote="Emeraldia"]
marquisedemerteuil a écrit:Esmeraldia, il est clair qu'un collègue n'a pas à insulter les élèves, etc, on est d'accord, mais la langue de bois c'est aussi d'éviter de se demander pourquoi de plus en plus de profs craquent et en arrivent à ce genre de comportement (pas seulement elle).

Peut-on demander aux enseignants de faire face à des situations de plus en plus violentes?
Oui mais ça ne peut pas être l'excuse à tout , il y a aussi des élèves gentils , des classes normales (et j'en ai 3 cette année , la 4° étant juste un peu agitée mais intétressée) et il faut aussi le reconnaître des gens qui pour tout un tas de raisons ne sont pas aptes à enseigner.Soit ils sont toalement débordés par les plus calmes des élèves , et on les plaint , soit parce qu'ils sont aussi totalement odieux .Je suis une prof lambda qui s'en sort à peu près avec des classes classiques , qui galère plus avec des classes dures donc je ne m'érige pas en donneuse de leçons .Et c'est vrai qu'on est souvent sur la corde raide.C'est bien le soutien mais tout n'est pas défendable et ce n'est pas toujours la faute des élèves.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Reine Margot le Mar 7 Déc 2010 - 19:03

nateka a écrit:
@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Oui mais justement quand on a mal pour quelqu'un je pense qu'il faut essayer d'agir sur la situation pour qu'elle s'améliore et dans l'intérêt de tout le monde. Les élèves ont sans doute une grande part de responsabilités mais celà reste des enfants ( aussi cruels soient ils !) et nous avons, nous, en tant qu'adulte le devoir de tenter de rester debout et digne, sinon tout s'écroule...

audrey : trefle

Ah non, tout subir sans broncher, le bazar, les gamins pas élevés, où est la dignité là-dedans? la vraie réaction adulte ça serait que les profs se mobilisent ensemble contre les incivilités et les perturbateurs en classe, et militent pour une école qui instruit.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Audrey le Mar 7 Déc 2010 - 19:06

Lornet: ma collègue n'a jamais eu l'air d'aller mieux. C'est nous, collègues, qui ramassons les pots cassés derrière elle, et mettons du sparadrap partout.

Je ne tolère pas plus que toi qu'elle se soit fait agresser et j'espère bien qu'il y aura conseil de disc.

Pour autant, je ne peux la soutenir dans le cadre de mon job quand elle traite les élèves comme elle le fait.

Cette collègue est malade, et ce n'est pas l'EN qui en est la cause. les conditions sont certes merdiques dans notre job, mais il faut aussi admettre que comme dans tous les métiers, nous avons notre lot de personnes psychologiquement inaptes. Un ami médecin me parlait pas plus tard que ce week-end du problème des "internes tarés" qui sont "indéboulonnables" (ce sont ses mots).

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:07

@Emeraldia a écrit:
@Lornet a écrit:
@Emeraldia a écrit:
@Lornet a écrit:Oui...je comprends mieux, avec le contexte.
Mais ça montre quand même que tant qu'elle a été dans l'illusion que ça se passait bien grâce à elle, elle a eu de bons rapports avec cette classe, ne leur a plus crié dessus, leur a souri...
Pour le bien être des élèves, il faudrait rétablir l'illusion (mais comment ?), ou faire comprendre à cette collègue (mais comment ?) que si elle est gentille avec cette classe, ils ne vont pas pour autant la caillasser, que c'est une classe où elle peut être moins exigeante qu'avec d'autres...où tout va bien se passer même si elle ne hurle pas.
Des élèves gentils sont-ils là pour donner l'illusion à un collègue malade que tout va bien grâce à lui ?? Triste représentation de l'adulte qu'on leur donne là... On peut dire tout ce qu'on veut sur les difficultés de ce métier mais il reste des gamins adorables et les sacrifier pour ça, c'est inadmissible...Ils n'ont pas à rentrer dans un moule complétement fou, à subir les caprices d'un adulte qui va mal...

Elle avait quand même l'air d'aller mieux, et c'était bénéfique aussi pour les élèves qui du coup, pouvaient apprendre, aller en cours avec le sourire...Les élèves ne sont pas là pour ça, mais tant qu'elle avait cette impression, ils ne connaissaient pas ce qu'ils connaissent à présent.
Tu trouves que c'est bien pour un ado d'avoir compris q son crayon devait rester par terre par crainte que la collègue ne s'énerve contre lui ?? Ca veut dire qu'ils sont sous contrôle toute l'heure, on leur demande ce que nous n'accepterions pas...et là, j'avoue qu'à leur âge, j'aurais, excusez-moi, foutu le bordel ! (et ça aurait été justifié !).

Ben disons que je ne comprends pas. J'ai l'exemple de cet enseignant condamné pour avoir giflé un élève ; j'ai vu des parents se plaindre d'une prof d'EPS qui aurait pincé leur enfant (?)...Alors comment ça se fait que depuis huit ans, elle puisse se conduire ainsi ? scratch

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Reine Margot le Mar 7 Déc 2010 - 19:08

[quote="roxanne"]
@Emeraldia a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Esmeraldia, il est clair qu'un collègue n'a pas à insulter les élèves, etc, on est d'accord, mais la langue de bois c'est aussi d'éviter de se demander pourquoi de plus en plus de profs craquent et en arrivent à ce genre de comportement (pas seulement elle).

Peut-on demander aux enseignants de faire face à des situations de plus en plus violentes?
Oui mais ça ne peut pas être l'excuse à tout , il y a aussi des élèves gentils , des classes normales (et j'en ai 3 cette année , la 4° étant juste un peu agitée mais intétressée) et il faut aussi le reconnaître des gens qui pour tout un tas de raisons ne sont pas aptes à enseigner.Soit ils sont toalement débordés par les plus calmes des élèves , et on les plaint , soit parce qu'ils sont aussi totalement odieux .Je suis une prof lambda qui s'en sort à peu près avec des classes classiques , qui galère plus avec des classes dures donc je ne m'érige pas en donneuse de leçons .Et c'est vrai qu'on est souvent sur la corde raide.C'est bien le soutien mais tout n'est pas défendable et ce n'est pas toujours la faute des élèves.

Non, en effet il existe des classes et des élèves très bien, mais force est de constater (voir le fil "incivilités") que les problèmes sont de plus en plus fréquents. Il y a des profs agressés ou insultés tous les jours. Quand on a subi le bazar on peut ne plus voir ces élèves gentils.

Après je suis d'accord qu'il y a des gens qui ne sont pas faits pour être devant les élèves, cette collègue avec ses exigences curieuses en fait peut-être partie. Mais je constate que je fais partie des profs qui ne sont pas faits pour enseigner dans les conditions actuelles (j'aime ma matière mais pas le côté affectif de la relation à l'élève, devoir faire la discipline m'agace facilement), mais qui auraient pu le faire il y a 50 ou 60 ans...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par InvitéN le Mar 7 Déc 2010 - 19:09

@Lornet a écrit:
nateka a écrit:
@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Oui mais justement quand on a mal pour quelqu'un je pense qu'il faut essayer d'agir sur la situation pour qu'elle s'améliore et dans l'intérêt de tout le monde. Les élèves ont sans doute une grande part de responsabilités mais celà reste des enfants ( aussi cruels soient ils !) et nous avons, nous, en tant qu'adulte le devoir de tenter de rester debout et digne, sinon tout s'écroule...

audrey : trefle

Des ados plus que des enfants. Rester debout et digne quand on subit au quotidien (je me souviens de collègues recevant des boulettes "A mort, salope !" en plein cours, à qui on cassait leur portable en le mettant dans la porte et en la claquant, de préservatifs faisant office de ballons de baudruche, etc, etc.), je crois que c'est impossible.
Et dans l'EN, on le sait tous : il est difficile de se reconvertir, de démissionner, de rebondir.

C'est vrai bien sûr, désolée d'oublier un peu trop souvent...Mais je crois que c'est une réalité que tu vis toi dans tes bahuts très durs mais que ce n'est pas non plus une norme ( enfin j'espère ! )

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:10

J'ai vu beaucoup plus de profs insultés voire frappés par des élèves que l'inverse depuis que j'enseigne.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par InvitéN le Mar 7 Déc 2010 - 19:12

Le terme "prof debout " n'est pas de moi mais d'un collègue d'EPS qui a théorisé sa pratique dans les collèges ZEP à travers 3 concepts:

- un fil rouge ( comme Ariane dans le labyrinthe )
- une ligne jaune ( les interdits, les incontournables...)
- l'homme debout ( l'adulte qui assume sa mission dont celle d'instruire bien évidemment )

J'avoue que moi que je suis souvent une femme couchée cafe et touchée par ce que je lis et entends ...et que je vis aussi !


Dernière édition par nateka le Mar 7 Déc 2010 - 19:13, édité 1 fois

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par InvitéN le Mar 7 Déc 2010 - 19:13

@Lornet a écrit:J'ai vu beaucoup plus de profs insultés voire frappés par des élèves que l'inverse depuis que j'enseigne.

topela + 10000

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:16

nateka a écrit:
@Lornet a écrit:
nateka a écrit:
@Lornet a écrit:Je n'ai jamais frappé un élève. Je peux hurler, mais c'est rare. Je n'insulte pas mes élèves, qui m'apprécient généralement, sauf quelques-uns. Je ne suis pas sous antidépresseurs.
En revanche, depuis que j'enseigne, j'ai toujours facilement parlé à ceux qui allaient mal, prenant leurs nouvelles quand je ne les voyais plus. J'ai toujours eu mal pour eux.
J'ai toujours eu peur de devenir le prof bordélisé, ce qui n'est pas (encore) le cas, pas avec toutes mes classes en tout cas (et même cette année : je crois que je me fais un tableau beaucoup plus noir de la réalité qu'il ne l'est dans les faits : je ne reçois pas de boulettes ; il y a quelques élèves insolents dont l'administration me dit de ne pas m'occuper, que je n'y suis pour rien) mais c'est une crainte bien ancrée.

Oui mais justement quand on a mal pour quelqu'un je pense qu'il faut essayer d'agir sur la situation pour qu'elle s'améliore et dans l'intérêt de tout le monde. Les élèves ont sans doute une grande part de responsabilités mais celà reste des enfants ( aussi cruels soient ils !) et nous avons, nous, en tant qu'adulte le devoir de tenter de rester debout et digne, sinon tout s'écroule...

audrey : trefle

Des ados plus que des enfants. Rester debout et digne quand on subit au quotidien (je me souviens de collègues recevant des boulettes "A mort, salope !" en plein cours, à qui on cassait leur portable en le mettant dans la porte et en la claquant, de préservatifs faisant office de ballons de baudruche, etc, etc.), je crois que c'est impossible.
Et dans l'EN, on le sait tous : il est difficile de se reconvertir, de démissionner, de rebondir.

C'est vrai bien sûr, désolée d'oublier un peu trop souvent...Mais je crois que c'est une réalité que tu vis toi dans tes bahuts très durs mais que ce n'est pas non plus une norme ( enfin j'espère ! )

C'étaient des collègues qui avaient les mêmes classes que moi mais subissaient beaucoup plus de trucs que moi. En revanche, il y a des enseignants qui s'en sortent mieux que moi avec d'autres classes que j'ai...et subis.
C'est très bizarre : l'impression que toute classe "bordélise" toujours plus un prof, ou quelques profs, que les autres. J'ai eu une 6e, une année, c'était le prof de techno : élèves debouts sur les tables, sortant par les fenêtres (au rez-de-chaussée) et ils étaient calmes dans les autres cours, et très calmes, voire charmants, en anglais. Mais alors pourquoi ? Mystère. Le professeur de techno était en salle des profs tout aussi sympathique que la professeur d'anglais.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Reine Margot le Mar 7 Déc 2010 - 19:16

@Lornet a écrit:J'ai vu beaucoup plus de profs insultés voire frappés par des élèves que l'inverse depuis que j'enseigne.

+1000. quand j'ai eu le bazar l'an dernier, j'ai eu des élèves qui se foutaient ouvertement de moi, l'un me tutoyait, une autre m'a insultée, sans aucune réaction de l'administration que "ce sont des classes faciles" (sous-entendu c'est vous la coupable).

par contre, moi, j'ai été menacée par l'administration...

Les classes que j'avais avaient bonne réputation, mais les élèves sont malins aussi; ils savent bien se comporter avec la plupart des profs et en profiter avec qqn de nouveau, ou de pas soutenu par l'administration, ils savent que ce sera le prof qui sera incriminé et pas eux. je me méfie maintenant de l'appellation "classe facile" ou "gentille".

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:19

marquisedemerteuil a écrit:
Les classes que j'avais avaient bonne réputation, mais les élèves sont malins aussi; ils savent bien se comporter avec la plupart des profs et en profiter avec qqn de nouveau, ou de pas soutenu par l'administration, ils savent que ce sera le prof qui sera incriminé et pas eux. je me méfie maintenant de l'appellation "classe facile" ou "gentille".

Oui, ça rejoint ce que je dis.
Ils sont très observateurs : ne pas avoir sa salle, leu sembler jeune ou avoir un pantalon court avec chaussettes apparentes (à deux reprises, j'ai entendu dans ma carrière, en salle des profs, des collègues dire : "Lui, dans ses classes, c'est le bordel, mais tu comprends : quand on le voit arriver avec son pantalon trop court et ses chaussettes..." Et ce n'était pas à propos du même collègue...), ne pas avoir eu les grands frères et grandes soeurs en classe, etc, etc. Beaucoup de choses peuvent jouer.


Dernière édition par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:21, édité 1 fois

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par roxanne le Mar 7 Déc 2010 - 19:19

[quote="marquisedemerteuil"]
@roxanne a écrit:
@Emeraldia a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:Esmeraldia, il est clair qu'un collègue n'a pas à insulter les élèves, etc, on est d'accord, mais la langue de bois c'est aussi d'éviter de se demander pourquoi de plus en plus de profs craquent et en arrivent à ce genre de comportement (pas seulement elle).

Peut-on demander aux enseignants de faire face à des situations de plus en plus violentes?
Oui mais ça ne peut pas être l'excuse à tout , il y a aussi des élèves gentils , des classes normales (et j'en ai 3 cette année , la 4° étant juste un peu agitée mais intétressée) et il faut aussi le reconnaître des gens qui pour tout un tas de raisons ne sont pas aptes à enseigner.Soit ils sont toalement débordés par les plus calmes des élèves , et on les plaint , soit parce qu'ils sont aussi totalement odieux .Je suis une prof lambda qui s'en sort à peu près avec des classes classiques , qui galère plus avec des classes dures donc je ne m'érige pas en donneuse de leçons .Et c'est vrai qu'on est souvent sur la corde raide.C'est bien le soutien mais tout n'est pas défendable et ce n'est pas toujours la faute des élèves.

Non, en effet il existe des classes et des élèves très bien, mais force est de constater (voir le fil "incivilités") que les problèmes sont de plus en plus fréquents. Il y a des profs agressés ou insultés tous les jours. Quand on a subi le bazar on peut ne plus voir ces élèves gentils.

Après je suis d'accord qu'il y a des gens qui ne sont pas faits pour être devant les élèves, cette collègue avec ses exigences curieuses en fait peut-être partie. Mais je constate que je fais partie des profs qui ne sont pas faits pour enseigner dans les conditions actuelles (j'aime ma matière mais pas le côté affectif de la relation à l'élève, devoir faire la discipline m'agace facilement), mais qui auraient pu le faire il y a 50 ou 60 ans...
c'est là où à mon humble avis tu te trompes un peuEnseigner à des ados ou des enfants c'est gérer de l'humain , faire avec et la "discipline " en fait partie et en a toujours fait partieC'est évidemment plus dur aujourd'hui, mais rien n'a jamais été facile .Maintenant , en ayant l'amour de ta discipline et ta culture
, tu dois pouvoir le faire passer, mais c'est vrai que ça ne va pas de soi, il faut aller les chercher.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par roxanne le Mar 7 Déc 2010 - 19:20

marquisedemerteuil a écrit:
@Lornet a écrit:J'ai vu beaucoup plus de profs insultés voire frappés par des élèves que l'inverse depuis que j'enseigne.

+1000. quand j'ai eu le bazar l'an dernier, j'ai eu des élèves qui se foutaient ouvertement de moi, l'un me tutoyait, une autre m'a insultée, sans aucune réaction de l'administration que "ce sont des classes faciles" (sous-entendu c'est vous la coupable).

par contre, moi, j'ai été menacée par l'administration...

Les classes que j'avais avaient bonne réputation, mais les élèves sont malins aussi; ils savent bien se comporter avec la plupart des profs et en profiter avec qqn de nouveau, ou de pas soutenu par l'administration, ils savent que ce sera le prof qui sera incriminé et pas eux. je me méfie maintenant de l'appellation "classe facile" ou "gentille".
mais être en poste fixe ça aide beaucoup , c'est indéniable .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Reine Margot le Mar 7 Déc 2010 - 19:23

On gère de l'humain certes, mais le problème c'est que maintenant ça prend des proportions très exagérées, j'ai l'impression de ne faire que ça. au détriment des savoirs à faire passer.

De plus il fut un temps ou certes le prof faisait la discipline mais où les élèves faisaient leurs coups en douce et ne répondaient jamais en face au prof. regarde les 400 coups de Truffaut, où Doisnel, en 1959, se contente de répondre "c'est pas moi m'sieur" et où la classe s'agite uniquement quand le prof a le dos tourné.

ça change tout des élèves de maintenant où les élèves répondent directement et les joutes verbales prennent un temps fou sur le cours...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:27

Je me demande d'ailleurs pourquoi on considère qu'il est excusable de chahuter dans un cours si le professeur a un pantalon trop court et montre ses chaussettes : on ne l'apprenait même pas à l'IUFM.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par InvitéN le Mar 7 Déc 2010 - 19:27

Il fût un temps où l'on croyait que chaque prof avait un"style d"enseignement" et que en difficultés avec une classe, il le serait avec toutes...

Maintenant la théorie dominante est d'un enseignement "écologique" c'est à dire pour simplifier lié à un contexte.

Bref on peut être en difficulté avec un type de classe ou une classe ...en fonction d'un contexte particulier : rien à voir avec le style et le prof ne maîtrise pas tout...

Ce qui est alarmant c'est le prof en difficulté avec tout type de classe et dans tout contexte : là il peut s'inquiéter ...

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Clash avec une collègue: horrible dénouement...je suis mal.+ question légale

Message par Lornet le Mar 7 Déc 2010 - 19:29

Pour ça que je mute souvent. Le collège rural ne me va pas. Je préfère encore la zone violence et la banlieue.
Mais encore faut-il que l'enseignant veuille muter, parce que s'il reste toute sa carrière dans le même bahut, le contexte ne risque pas de changer....

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum