Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
noesis
Niveau 3

L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Sam 11 Déc 2010 - 20:53
Que pensez-vous des élèves "hautains" qui se sentent supérieurs au prof, et qui pensent, que, si eux étaient profs, ils s'en sortiraient beaucoup mieux!?
Avez-vous déjà été confrontés à une telle situation? Que faire dans pareil cas?
Je lance ce sujet, suite à une réunion avec le dit élève venu avec sa maman se plaindre d'une mauvaise note qu'il avait eu, et qui selon lui était dû au fait que je n'avais pas compris ce qu'il avait voulu exprimé...blablabla et aussi, en abrégé, à cause d'une mauvaise gestion de sa classe!

Merci d'avance pour vos réponses!

ps: ceci est mon premier message Wink
avatar
John
Médiateur

Re: L'élève qui veut être le maître...

par John le Sam 11 Déc 2010 - 20:55
Que le jour où il sera prof, s'il le devient un jour, il aura les mêmes réflexions face à lui...

Il ne faut pas t'en faire : c'est un classique. Le tout, c'est que l'élève comprenne que ce n'est pas son rôle de dire cela (mais il dit certainement la même chose à ses parents...)

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
noesis
Niveau 3

Re: L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Sam 11 Déc 2010 - 21:27
C'est un classique que je trouve très déplacé! De plus, sa mère est elle-même professeur, et semble dépassée face à son gamin. Elle lui a dit ouvertement devant moi que prof était le dernier métier à choisir affraid
avatar
Frisouille
Enchanteur

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Frisouille le Sam 11 Déc 2010 - 22:38
C'est sûr que lui dire ça devant toi conforte drôlement ta position vis-à-vis de chéri... Rolling Eyes
avatar
ysabel
Devin

Re: L'élève qui veut être le maître...

par ysabel le Sam 11 Déc 2010 - 23:46
cela m'est arrivé en classe une ou deux fois. Ma réponse fut simple : quand tu auras un bac +5 en lettres tu auras l'autorisation de te poser comme mon égal en littérature et grammaire. Jusque là, je sais et tu ne sais pas.


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
*Flora*
Niveau 6

Re: L'élève qui veut être le maître...

par *Flora* le Dim 12 Déc 2010 - 7:58
@ysabel a écrit:cela m'est arrivé en classe une ou deux fois. Ma réponse fut simple : quand tu auras un bac +5 en lettres tu auras l'autorisation de te poser comme mon égal en littérature et grammaire. Jusque là, je sais et tu ne sais pas.


Je dis exactement la même chose ! On ne va quand même pas se laisser faire ! Twisted Evil
avatar
moon
Grand sage

Re: L'élève qui veut être le maître...

par moon le Dim 12 Déc 2010 - 9:03
1. Et bien écoute je te laisse ma place, viens donc faire cours, ça me reposera....
2. Passe le capes d'abord, et après on en recause....
3. L'élève t'a donné lui-même la réponse : si tu n'as pas compris ce qu'il a voulu dire, c'est qu'il l'a mal exprimé. Or, c'est précisément pour cela qu'on apprend le français, donc il a encore du travail.

Pour répondre à ta question, j'ai beaucoup de mal avec ce genre d'élèves. Mais le problème est en général rapidement réglé...J'ai envoyé, une fois, réellement, un élève faire cours à ma place (avec mes notes) ; quand je l'ai autorisé à retourner à sa table, il avait les larmes au bord des yeux...
avatar
Hermione0908
Modérateur

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Hermione0908 le Dim 12 Déc 2010 - 9:25
@moon a écrit:1. Et bien écoute je te laisse ma place, viens donc faire cours, ça me reposera....
2. Passe le capes d'abord, et après on en recause....
3. L'élève t'a donné lui-même la réponse : si tu n'as pas compris ce qu'il a voulu dire, c'est qu'il l'a mal exprimé. Or, c'est précisément pour cela qu'on apprend le français, donc il a encore du travail.

+1, j'use aussi du "quand tu seras prof de français on pourra en reparler". Là où c'est plus vicieux, c'est quand l'élève te toise de tout son mépris, te pose des questions pièges, mais ne te remet pas en cause directement. Là, je ne sais pas trop quoi faire.

@moon a écrit:Pour répondre à ta question, j'ai beaucoup de mal avec ce genre d'élèves. Mais le problème est en général rapidement réglé...J'ai envoyé, une fois, réellement, un élève faire cours à ma place (avec mes notes) ; quand je l'ai autorisé à retourner à sa table, il avait les larmes au bord des yeux...

Ils seraient bien emm*** les élèves si je faisais ça, mes cours tiennent souvent en une série de notes illisibles griffonnées au crayon sur un dos de feuille... (je suis une catastrophe en matière d'organisation...)
avatar
LNSAG
Niveau 10

Re: L'élève qui veut être le maître...

par LNSAG le Dim 12 Déc 2010 - 9:38
Le coup de dérouler la préparation CAPEs/Agreg marche en général pas mal.
Mais le grand classique aurait pu rester une bonne paire de baffe, pour remettre le gamin à sa place (dans tous les sens du terme).
J'ai déjà expérimenté 4h de colle avec une séquence à préparer. C'est assez intéressant de voir les piètres résultats... Twisted Evil

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Marie Laetitia le Dim 12 Déc 2010 - 9:40
@noesis a écrit:Que pensez-vous des élèves "hautains" qui se sentent supérieurs au prof, et qui pensent, que, si eux étaient profs, ils s'en sortiraient beaucoup mieux!?
Avez-vous déjà été confrontés à une telle situation? Que faire dans pareil cas?
Je lance ce sujet, suite à une réunion avec le dit élève venu avec sa maman se plaindre d'une mauvaise note qu'il avait eu, et qui selon lui était dû au fait que je n'avais pas compris ce qu'il avait voulu exprimé...blablabla et aussi, en abrégé, à cause d'une mauvaise gestion de sa classe!

Merci d'avance pour vos réponses!

ps: ceci est mon premier message Wink

Elève au lycée, ça m'est arrivé de sentir que la mauvaise gestion de classe influait naturellement sur le travail. Maintenant c'est très délicat à dire à un enseignant, et là, il est passé par sa mère, qui aurait dû soit garder la réflexion pour elle, soit trouver le moyen de te le faire savoir autrement, si et seulement si c'est le bordel permanent en cours (ce qui peut arriver, rien n'est jamais simple de l'autre côté du bureau, ce n'est pas moi qui vais dire le contraire). J'imagine que ce n'est pas le cas, sinon tu l'aurais précisé.
Sans l'humilier en lui filant ton cours à faire, il faut le prendre entre quatre yeux et lui faire sentir que c'est à chacun d'assumer ses responsabilités. A lui de mieux s'exprimer, à lui d'éviter de remettre en cause l'autorité du professeur par ses paroles. Il veut être adulte? Très bien, alors ça passe par ça, certainement pas en accablant l'adulte de toutes les responsabilités.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Dulcinea
Niveau 10

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Dulcinea le Dim 12 Déc 2010 - 9:41
Noesis,
Je travaille dans un lycée de centre-ville. Ce que tu décris, c'est mon quotidien. Je n'ai jamais vu autant de collègues partir pour dépression, c'est en effet difficile à supporter. Les conseils d'Ysabel et de Moon sont les bons. Tu peux rajouter: "tu ferais certainement un excellent professeur de lettres mais pour l'instant je te demande de faire ton job d'élève et là tu as encore bcp de progrès à faire" et rappeler à la mère que cet élève doit rester à sa place et ne pas remettre en cause ta notation qui ne sera pas modifiée de toutes façons.
Dans ce genre de contexte, il ne faut pas hésiter à donner des choses difficiles et éviter de mettre des notes trop hautes. Cela donne l'impression aux élèves que tu n'as plus rien à leur apprendre et ils te zappent.
Moi, j'agis comme ça avec mes TS, option latin-grec qui se prennent pour les dieux du stade. Je les appelle mes petits prix nobel, cela les fait sourire...
avatar
lalilala
Esprit sacré

Re: L'élève qui veut être le maître...

par lalilala le Dim 12 Déc 2010 - 12:14
c est vrai que dans les lycées de centre ville il y a beaucoup d'élèves insolents, supérieurs et méprisants...j'ai remarqué ça l'année dernière aussi...Cette année, je suis dans un lycée un peu en périphérie, à côté d'une cité HLM (tranquille, je suis dans une petite ville) et ce n'est pas du tout la même ambiance.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Marie Laetitia le Dim 12 Déc 2010 - 12:33
Et le pire c'est qu'on retrouve la même chose à l'université... 😢 un poste à l'univ de Versailles ou Paris I ou Paris IV... j'hésiterai avant de dire oui. Bon même si dans ma discipline, avec six postes par an sur toute la France, hein, pas trop moyen de faire la fine bouche. Ce sont ces petits c*** qui avaient fait un groupe FB parce que je donnais cro cro de travail à ces petits chéris... Là où je suis les étudiants me remercient... :shock:

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
noesis
Niveau 3

Re: L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Dim 12 Déc 2010 - 18:54
@LNSAG a écrit:
Mais le grand classique aurait pu rester une bonne paire de baffe, pour remettre le gamin à sa place (dans tous les sens du terme).
J'en avais tellement envie Twisted Evil
avatar
noesis
Niveau 3

Re: L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Dim 12 Déc 2010 - 18:56
@Marie Laetitia a écrit:J'imagine que ce n'est pas le cas, sinon tu l'aurais précisé.

Au début de l'année, j'avoue que j'avais un peu de mal avec cette classe mais plus maintenant (suite à une réunion avec l'équipe pédagogique). Du coup, je les avais replacés par ordre alphabétique. Or, le petit chou se retrouvait derrière, d'où son échec...
avatar
noesis
Niveau 3

Re: L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Dim 12 Déc 2010 - 18:58
@Dulcinea a écrit:
Dans ce genre de contexte, il ne faut pas hésiter à donner des choses difficiles et éviter de mettre des notes trop hautes. Cela donne l'impression aux élèves que tu n'as plus rien à leur apprendre et ils te zappent.
Moi, j'agis comme ça avec mes TS, option latin-grec qui se prennent pour les dieux du stade. Je les appelle mes petits prix nobel, cela les fait sourire...

Le problème c'est que le gamin m'a aussi reproché devant maman que j'utilisais des mots trop compliqués.... Je suis plutôt sévère dans ma notation. Si seulement j'avais des dieux du stade Laughing
J'arrive pas à faire des citations multiples.. humhum
avatar
Derborence
Modérateur

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Derborence le Dim 12 Déc 2010 - 19:02
@ysabel a écrit:cela m'est arrivé en classe une ou deux fois. Ma réponse fut simple : quand tu auras un bac +5 en lettres tu auras l'autorisation de te poser comme mon égal en littérature et grammaire. Jusque là, je sais et tu ne sais pas.


J'adore !
Quand un élève a une telle attitude, je lui demande de faire le cours à ma place. Il vient au tableau, je vais au fond de la classe et l'élève se ridiculise immanquablement ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil malmaisbien
avatar
noesis
Niveau 3

Re: L'élève qui veut être le maître...

par noesis le Dim 12 Déc 2010 - 21:16
@Derborence a écrit:
@ysabel a écrit:cela m'est arrivé en classe une ou deux fois. Ma réponse fut simple : quand tu auras un bac +5 en lettres tu auras l'autorisation de te poser comme mon égal en littérature et grammaire. Jusque là, je sais et tu ne sais pas.


J'adore !
Quand un élève a une telle attitude, je lui demande de faire le cours à ma place. Il vient au tableau, je vais au fond de la classe et l'élève se ridiculise immanquablement ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil malmaisbien

C'est noté! La prochaine fois je l'envoie au tableau Twisted Evil
Et si sa maman n'arrive pas à lui faire comprendre que ce n'est pas à lui de JUGER ses profs, il faudra bien que quelqu'un s'en charge! boulet
Contenu sponsorisé

Re: L'élève qui veut être le maître...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum