connecteurs spatio-temporels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

connecteurs spatio-temporels

Message par Reine des neiges le Lun 13 Déc 2010 - 10:07

Bonjour, je voudrais préparer un cours sur ces deux types de connecteurs mais les châpitres des livres me semblent durs à digérer. Sur quel points insistez vous? Les GN précédés d'une préposition sont-ils considérés comme des connecteurs selon vous?
merci!

Reine des neiges
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par Kamol le Lun 23 Jan 2012 - 21:41

Je relance de fil pour vous demander: ce que l'on nomme connecteurs, ce sont les mots qui relient deux éléments, mots, groupes de mots ou propositions, donc les prépositions ne sont pas des connecteurs spatiaux (bien qu'elles apportent, pour certaines, une notion d'espace)?

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par Kamol le Lun 23 Jan 2012 - 22:06

Par exemple: "un bouquet est posé sur la table" -> "sur" ne relie rien dans la phrase, même s'il permet de situer deux éléments (le bouquet et la table) l'un par rapport à l'autre dans l'espace...?
et "au dessus", "à travers"?


Dernière édition par Kamol le Lun 23 Jan 2012 - 22:11, édité 1 fois

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par Kamol le Lun 23 Jan 2012 - 22:09

A ce propos, je cherche une image (en noir et blanc) à faire décrire avec des connecteurs spatiaux. Any idea?
Pourquoi pas une peinture (en noir et blanc Sad) de Chagall?

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par V.Marchais le Lun 23 Jan 2012 - 22:24

La notion de connecteur est à la croisée de la grammaire de phrase et de la grammaire du discours. Je trouve ça vraiment complexe pour des collégiens.

Comme leur nom l'indiquent, les connecteurs "connectent", ce sont des mots ou expressions qui relient les phrases entre elles, assurant la cohérence du discours et ménageant sa progression.

Comme tu le sens bien, Kamol, si tu lis : "un bouquet est posé sur la table", a priori "sur la table" n'est pas un connecteur. Par contre, si tu as :
"Sur la table est posé un bouquet de fleurs. Aux fenêtres pendent des rideaux colorés etc.", les CC permettent bien la progression logique de la description (progression à thème éclaté, diraient certains). La place du CC dans la phrase est un indice de thématisation (sauf effet de style), c'est-à-dire du rôle particulier que joue ici le CC dans la logique du texte. Ce n'est pas pour autant que le connecteur spatial ou logique est toujours en début de phrase. Aussi est-il difficile de raisonner hors contexte.

Avec des élèves de collège, je déconseillerais d'entrer dans de telles subtilités. D'ailleurs, je préfère au terme de connecteur l'expression bien plus éloquente de "mots de liaison". Et je crois que sur de telles leçons, il faut théoriser le moins possible. Au collège, on peut se contenter de parler d'indices de lieu, sans entrer dans la différence subtile entre les connecteurs et les autres, et faire observer aux élèves de façon très pragmatique lesquels de ces indices permettent tout particulièrement d'organiser le texte. Faire lire, situer les choses, et faire écrire, beaucoup. C'est comme ça que ça rentre, et faire employer à bon escient ces expressions est bien plus important que les nommer comme ci ou comme ça.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par V.Marchais le Lun 23 Jan 2012 - 22:25

@Kamol a écrit:A ce propos, je cherche une image (en noir et blanc) à faire décrire avec des connecteurs spatiaux. Any idea?
Pourquoi pas une peinture (en noir et blanc Sad) de Chagall?

Tu as un tel exercice dans Terre de Lettres 4e p. 337 .

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par Kamol le Lun 23 Jan 2012 - 22:31

Merci Véronique pour toutes ces réponses. Malheureusement, je n'ai pas le TDL: j'irai fouiner demain au CDI.

En fait, ce que je trouve complexe pour les connecteurs spatiaux, c'est que j'ai du mal à leur faire comprendre (et sans doute à comprendre moi-même) que les termes doivent servir à organiser le texte qu'est la description, et non pas l'espace décrit lui-même. Ne puis-je pas me contenter de leur demander de décrire une image en situant les éléments du paysage les uns par rapport aux autres, sans leur imposer qu'en plus, ces mots relient des éléments du texte (ce qu'ils feront de toute façon, faisant partie de ce texte?!)?

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par V.Marchais le Mar 24 Jan 2012 - 8:16

Bien sûr que si. Ici, nous sommes dans la grammaire du discours. Foin de jargon : fais écrire avec des consignes d'emploi d'indices de lieu et autres exercices.
Si tu cherches un topo clair et complet sur le sujet (pour toi, pas pour les élèves), je te recommande celui de la grammaire de Roberte Tomassone.

Bon travail.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: connecteurs spatio-temporels

Message par Kamol le Mar 24 Jan 2012 - 11:03

Merci beaucoup pour cette piste bibliographique! J'ai trouvé le TDL: je vais m'en inspirer à partir d'une autre image!

Kamol
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum