cas de conscience: quand les parents s'en melent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par cannelle59 le Mer 22 Oct 2008 - 12:21

J'ai un probleme de PLC2 car la je le prends vraiment comme ca: mes eleves de 5e se plaignent que ce que je leur donne est trop difficile, ils ont dit a leur pp texto que je leur donnais des exos de 4e (on etait a ce moment -la sur schema narratif et revision present!!)et ce apres le ds donc a chaud... bref le pp relate tout a ma tutrice qui se charge de m'en parler; sur le coup degoutee avec tout le mal que je me donne et en plus je vois le pp tous les jours, bref je vais lui en parler directement pour mettre les choses au clair: probleme regle!! enfin je pensais car ce pp est toujours sur mon dos a me demander tous les jours si ca va avec les 5e, a me repeter que tant que je n'ai pas de probleme de discipline c'est ok... sauf que samedi matin, reunion parents-profs pp et la quelques parents se plaignent disant que je donne des textes trop durs, on n'y comprend rien... (je travaille actuellement sur "la farce de maitre pathelin" et avant fabliaux "brunain-blerain", "la vieille qui graissa la vieille au chevelier...), bref j'explique gentiment au pp que c'est ce qui est au programme (et en moi-meme, ces parents me gonflent, ils ont fait capes lettres ou quoi, si ca les interesse tant, ils n'ont qu'a eplucher les programmes), il me dit presque texto que pour l'instant ce n'est pas grave mais que si 2-3 parenst viennent a en parler au chef, j'aurai des ennuis et que je n'ai cas oublie le programme pour m'adapter et que j'ai jusqu'a la fin du trimestre pour remonter mes notes car ce que veulent en fait les parents, ce sont des bonnes notes!!excusez moi je m'etends mais la je bous, ces gosses sont gentils, pas turbulents, pas plus bavards que ca mais ils ne fichent rien et la moyenne de classe est catastrophique je le sais (environ 9,7), ils trouvent que c'est dur aussi en anglais, apparemment il n'y a qu'avec le pp que c'est le pays des bisounours (en meme temps apres ce qu'il m'a dit)
j'ai mes torts, au debut ne connaissant pas la classe, j'ai ete trop ambitieuse avec eux et je commence a retravailler sur mes prep pour voir moins de choses, garder l'essentiel..., j'interroge sur quelques def (un tiers a peine a la moyenne, m**** il ne faut pas exagerer) mais ils sont super lents, n'apprennent toujours rien, les parent font, pour un oui pour un non, un mot ( mon fils n'a pas eu le temps de faire, n'a pas compris, a oublie...), j'ai envie qu'ils reussissent et ce n'est pas leur rendre service que de mettre la moyenne a tout le monde, le pp me met une pression d'enfer et m'a stresse car je sais que le rapport du chef d'etablissement pese tres lourd dans la validation ou non de l'annee et je ne veux pas redoubler pour ca, je ne veux pas d'ennui, je prefere tout garder pour moi cette annee, j'encaisse je suis ok pour ma validation

excusez-moi encore mais j'avais besoin d'en parler, de vider mon sac, s'ajoute un cela un epuisement indescriptible furieux

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Tidjani le Mer 22 Oct 2008 - 12:38

COURAGE !!! cette anée de stage n'est pas facile... beaucoup de doutes, on est à la fois prof et élève, on doit prendre des responsabilités, mais obéir à un responsable...

Si tu n'étais pas PLC2, je te dirais : continue ton chemin, fais comme tu le sens avec les élèves, ne cède pas, ils n'ont qu'à travailler.

Puisque tu es PLC2 et qu'il faut aussi être égoïste, je ne tiens pas le même discours... Les parents savent-ils que tu es stagiaire ?
L'année dernière, j'étais nouvelle dans mon établissement et la PP de mes 4ème difficiles était très gentille, mais faisait toujours retomber tous les problèmes sur moi... jusqu'au jour où, en conseil de classe, les élèves ont dit qu'il n'y avait qu'avec moi qu'ils arrivaient à travailler !!!! heureusement, cette remarque l'a mouchée, mais sinon je crois qu'avec ses sourires elle aurait réussi à me pourrir mon année. J'ai l'impression que ton PP fait pareil et qu'il profite de son statut d'"ancien" pour te déstabiliser.
Un conseil ? Parles-en à tes formateurs. S'ils trouvent que ce que tu fais est correct, mouche les parents et ton PP en disant que c'est exactement ce que les programmes et l'IUFM réclament.

Bon courage !

Tidjani
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Tidjani le Mer 22 Oct 2008 - 12:41

tu sais, j'en parlais l'autre jour avec des collègues : c'est fou comme le statut d'"ancien" facilite la vie !
Mes collègues ont circulé dans plusieurs établissements : elles disaient toutes que la première année dans un établissement était la plus difficile parce qu'il faut tout découvrir, mais surtout parce que les élèves et les parents te testent en permanence.
Je n'ai fait que trois établissement, mais je pense comme elles : la première année, les parents et les élèves contestent les énoncés de devoirs, les punitions, les façons de faire.... ensuite, ils n'osent plus !

Tidjani
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Angua le Mer 22 Oct 2008 - 12:48

Idem, évoque tes cours à l'IUFM pour te couvrir au niveau des formateurs! Ma triste expérience de PLC2 me l'avait prouvé: pour avoir son année, mieux vaut les avoir dans la poche et dans le sens du poil (ceci dit, c'est bien agréable quand l'IUFM dit non à la validition et que Madame l'inspecteur, après être venue te voir semble se demander ce qu'elle fait là pendant l'entretien...)

Tu ne parles pas de tes relations avec ton tuteur, qu'en pense-t-il? Son rapport pèse aussi dans la validation...

Dans tous les cas, repose-toi, épargne-toi, reste sérieuse dans ton travail, et ne lache pas ce qui est attitude base (boulot à la maison dosé mais vérifié, vérification de l'apprentissage des leçons, même légères...)
Si tu as l'occasion de rencontrer les parents, prends le temps de leur expliquer tes méthodes (rythme des leçons à apprendre, des évaluations, organisation en séquences pas tjs bien comprise des parents qui demandent de la dictée...), et de souligner l'importance de la régularité du travail.
Si tu as l'occasion de consulter le cahier des textes, vérifie aussi quand tu donnes qq chose plus conséquent qu'il n'y a pas pléthore de travail à ce moment là. je sais, c'est hyper-chiant parfois, mais ça fait partie des arguments à mettre de ton côté pour les familles râleuses ("si m'dame, PtiChéri avait le temps de bosser vu que ce n'était ni le jour du contrôle d'histoire, ni de celui de math...")
Bon courage!

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par alinette le Mer 22 Oct 2008 - 13:03

"sauf que samedi matin, reunion parents-profs pp et la quelques parents se plaignent disant que je donne des textes trop durs, on n'y comprend rien... (je travaille actuellement sur "la farce de maitre pathelin" et avant fabliaux "brunain-blerain", "la vieille qui graissa la vieille au chevelier...), bref j'explique gentiment au pp que c'est ce qui est au programme "

Je ne comprends pas bien.. Les parents se sont plaints à toi ou au pp ?

alinette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par zabou le Mer 22 Oct 2008 - 13:11

Non Alinette, je crois que c'est au pp car c'était une réunion parents-pp. Les parents se sont plaints au pp qui a transmis l'info à Cannelle59.

zabou
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Reine Margot le Mer 22 Oct 2008 - 13:31

il semble clair que tu fais des cours tout à fait normaux. seulement tout le monde (y compris les élèves) est au courant que tu n'es que stagiaire et le pp te le fait sentir, ce qui est inadmissible. que dit ta tutrice de tes cours? sont-ils vraiment trop durs pour des élèves de 5e? si elle ne voit aucun pb, alors fonce et effectivement retranche-toi derrière les programmes. quand on est stagiaire on vous demande d'être au niveau d'un prof expérimenté, et en mêm temps on ne vous accorde pas la confiance qui va avec, c'est inextricable.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par alinette le Mer 22 Oct 2008 - 13:36

Oui pardon j'ai lu trop vite. Je rejoins ce qu' a dit Angua et puis si les parents ne se manifestent pas directement auprès de toi, il faut relativiser. Essaie d'en parler avec ta tutrice et tes formateurs. Mais garde ta ligne de conduite. C'est toi la prof.

alinette
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par LM le Mer 22 Oct 2008 - 14:13

Mouais...je t'envoie tout mon soutien! t'inquiète! si tu étais à côté de la plaque, ton tuteur, l'IUFM et les collègues te le diraient! mais là c'est un PP con et chiant qui croit qu'il n'y a que lui qui fait bien!
Si ça peut te rassurer, je ne suis plus PLC2, j'ai ttes mes classes, un poste fixe et je suis PP aussi! et bien, mes collègues critiquent ma manière de travailler avec mes 5ème, eux, ils ont le silence et une BONNE moyenne...
Et puis, lundi soir à la réunion, parents PP, là j'ai plein de parents qui se sont plaint de mes dictées et poèmes trop peu nombreux ou trop nombreux dans mes séquences!!! (une dictée et un poème par séquence en 6è jsuis au taquet là! je ne peux pas faire mieux! si? )
Du coup, ma salle de parents s'est divisée en 2:
1. c'est pas assez!
2. c'est trop et trop dur!
Bref, dans les 2 cas, ils critiquaient mon travail.
J'ai pris mes affaires et simplement signalé que j'attendais les parents que j'avais convoqués dans la salle du fond...

Pffffff!!!!! quelle M.......ce boulot! ça m'énerve de voir ça et cannelle59! reste ZEN! discute bien avec ton tuteur! c'est ça le plus important! les élèves ne font que se plaindre tout comme leurs parents! alors qu'importe!

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par eauderose le Mer 22 Oct 2008 - 14:40

Je ne dis pas au boulanger comment faire son pain, ni au charcutier comment faire du bon saucisson, ni au plombier comment réparer une fuite d'eau ... j'exige donc que les parents me laissent faire mon travail en paix, en me respectant et en me faisant confiance . Stagiaire ou pas ,nous sommes formés pour ça. Ca m'est arrivé de le dire aux parents, gentillement, mais fermement ... je n'en ai plus entendu parler !!! Seul un IPR peut me dire que je fais mal ! Ca n'est pas arrivé pour l'instant ! ( ça aussi, c'est bon de le dire aux parents !) furieux

eauderose
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Lora le Mer 22 Oct 2008 - 14:47

Dis-leur que pour remonter leur moyenne, tu vas faire des interros de leçon. Comme ça, ceux qui travaillent auront des bonnes notes. Si c'est possible, utilise même les leçons du manuel, comme ça les parents ne viendront pas se plaindre que tes leçons sont trop dures ou que leur enfant n'a pas compris, donc pas appris. Comme ça, les parents verront que ça ne vient pas de toi (le manuel devrait les rassurer). Et... courage !

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Libé-Ration le Mer 22 Oct 2008 - 14:57

Non mais depuis quand un pp (prof de quelle discipline, au fait ?) vient juger le contenu pédagogique du cours d'un collègue, stagiaire ou non, aux seuls dires des élèves ?
C'est sans doute parce qu'ils ont compris qu'ils étaient écoutés lorsqu'ils se plaignaient que tu as des problèmes...
Le premier réflexe à avoir quand les gosses disent "avec M ou Mme Untel..." c'est de répondre : "je ne veux pas savoir !" C'est ce que ton pp devrait faire.

Libé-Ration
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par cathemis le Mer 22 Oct 2008 - 16:26

Je te comprends. Même quand on n'est plus PLC2, les parents peuvent être aussi désagréables. C'est tjs trop ou pas assez. Il paraît que si on veut la paix, il faut monter les notes. MAis moi, je n'y arrive pas, parce qu'ils ne font rien, n'apprennent pas même s'ils disent le contraire. Je crois qu'ils sont sincères, mais ne savent pas que 5 min ne suffisent pas pour savoir la leçon ! Heureusement, les élèves sont sympas, plus que leurs parents !

cathemis
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par cannelle59 le Mer 22 Oct 2008 - 17:27

alors pour eclaircir quelques points, le pp est prof d'histoire, lui est bien sur au courant que je suis stagiaire mais les parents non (normalement), les gamins ne sont pas niafs et voient ma jeunesse enfin je pense. Tout le monde me dit que les eleves testent toujours les nouveaux et qu'etant une petite ville charmante, les parents se reservent un peu trop le droit intervenir; moi a la limite ca me passerait au-dessus de la tete et je garderais le cap s'il n'y avait ces rapports et cette question de validation, je n'ose pas trop en parler a ma tutrice, elle est tres sympa et dit que mes cours sont ok(elle voit majoritairement mes 5e en plus) mais elle reste ma tutrice, elle veut eviter au max le rapport prof-eleve ppour favoriser le rapport collegue mais on n'y peut rien l'enjeu est la tout comme la notation et je prefere me confier a vous, il y a plein d'avis et d'experience differents; je verifie si la lecon a ete apprise en interrogeant a l'oral un eleve a chaque cours ou presque, je ne peux pas savoir ce qu'ils ont comme autres devoirs car il n'y a pas de cahier de texte pour les eleves, chaque prof a son cahier de texte perso mais s'ils me disent etre debordes, cela m'est deja arrive (en plus) de reporter l'un de leurs devoirs, le probleme est qu'ils sont sournois et je ne veux pas avoir les parents sur le dos, pas cette annee en tous cas... plus tard ce n'est pas un probleme, j'ai du caractere mais cette annee je le mets dans ma poche...

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Reine Margot le Mer 22 Oct 2008 - 17:56

tu as tort je pense de ne pas en parler à ta tutrice car ici le problème ne vient pas de toi et de tes cours qui auraient un pb (elle les approuve) mais du PP; justement, elle qui est là depuis un moment pourrait te rassurer et éventuellement aller parler au PP pour le remettre gentiment à sa place.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Maissa le Mer 22 Oct 2008 - 18:24

Ce qui pèse le plus pour la titularisation c'est le rapport après chaque visite (et, en particulier, la deuxième).
Il faut que tu en parles à la tutrice maintenant (avant qu'il ne soit trop tard et qu'elle l'apprenne par quelqu'un d'autre). Si elle t'apporte son soutien, envoie promener le PP (il n'a aucune remarque à te faire).
Une moyenne de classe de 9 n'est pas catastrophique en 5e (c'est ce que nous avons chaque année).
En revanche, ce que tu peux faire, c'est essayer de faire un bilan avec les élèves (pour les convaincre ce que tu fais est dans leur intérêt).
Consacre une heure à faire ce travail avec eux.
Si cela ne fonctionne pas, essaie des entretiens individuels avec les parents plus plus récalcitrants (non pour te justifier mais pour expliquer ce que tu dis : absence de travail, etc.).

Maissa
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par roxanne le Mer 22 Oct 2008 - 18:35

ça renvoie au post que j'ai fait sur le français matière sinistrée : ces gamins qui rament en français arrivent à avoir de bonnes notes ailleurs notamment en hsistoire-géo , donc évidemment , c'est nous les méchants, les sévéres ..en 3° , je donne devoirs de lecture , dictées refaites , devoirs de cours et la moyenne plfonne à 8.5 (et encore parce qu'il y a quelques bons élèves ) et les autres profs de trouver cette classe sympa , et d'un bon niveau !!!!

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par lene75 le Mer 22 Oct 2008 - 19:02

À mon avis, parles-en à ta tutrice et à tes formateurs. Nous, on nous a dit que ce qui était évalué, c'était la capacité à progresser et à prendre en compte les conseils qu'on nous donne. Donc soit ta tutrice et tes formateurs sont d'accord avec toi et ils vont te soutenir, ce qui va t'aider, soit ils pensent que ce que tu fais est vraiment trop dur, et ils seront contents que tu sois capable de t'adapter : le pire serait qu'ils découvrent le jour de la visite que tu as caché tes problèmes... à mon avis.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par bibliominis le Mer 22 Oct 2008 - 19:07

Courage, la première année dans un nouvel établissement est toujours difficile et quand on devient TZr on a l'impression que l'on recommence chaque année la même année "test".
Même les collègues qui ont plusieurs années d'expérience se trompent en début d'année car eux aussi ils découvrent le niveau de leur classe.
J'entame ma 4e année d'enseignement en tant que titulaire et je teste encore des cours et des exercices... Comme je crée régulièrement de nouveaux exercices ou de nouvelles leçons, certains cours ne sont pas encore parfaits si on peut atteindre la perfection dans ce domaine ...

bibliominis
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par mélie le Mer 22 Oct 2008 - 19:19

Je te soutiens à fond!! J'étais stagiaire l'année dernière et j'ai connu le même problème! J'avais une classe "d'élite" alors j'ai attendu beaucoup de mes élèves (dans la limite du raisonnable quand même) et suis souvent tombée des nues. Les parents étaient surpris de l'investissement demandé à leur gamin. Ma tutrice m'a toujours soutenue en revanche. En fait, pour moi, je ne faisais que suivre les exigences du programme et je trouvais qu'ils n'étaient vraiment pas à la hauteur à certains moments. Avec du recul, je vois maintenant mes exigences à la baisse. Il y a les programmes et la réalité du niveau des élèves: un monde entre les deux. Tu verras, il te faudra toujours t'adapter.
Un conseil: demande peut-être moins de choses à tes élèves (tout en gardant un certain niveau d'exigence, faut pas abuser)et ralentis un peu le rythme. Et puis dis-leur que vous êtes là pour bosser et pas faire des activités de maternelle qu'ils seront sûrs de réussir!!
Bon courage!

mélie
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par rudie le Jeu 23 Oct 2008 - 11:20

Je t'envoie tout mon soutien . Cela fait dix ans que j'enseigne et je trouve que les parents sont de plus en plus à l'aise avec nous ! Ils se permettent des remarques (une mère d'élève est venue en réunion parents-profs avec le classeur de son enfant parce qu'il n'avait que 07 sur 10). Je donne trop de devoirs, je ne ramasse pas les corrections des rédactions... Enfin, tu n'es pas la seule et je constate que les conditions de travail empirent . Tu as d'un côté les enfants laissés à l'abandon sans aide aucune à la maison et de l'autre, les parents qui contrôlent et suivet tout : j'ai une mère qui signe chaque feuille de cours de sa gamine . Si!Si! j'ai demandé à la petite si j'allais avoir une bonne note !
ne fais attention, il y aura toujours des pénibles qui trouveront à redire .
Rudie

rudie
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par Invité le Jeu 23 Oct 2008 - 13:09

C'est marrant, mais c'est quand même quand tu es stagiaire, même si, a priori, les parents ne le savent pas (mais qui dit que ce PP si attentionné n'a pas laissé filtrer l'info ?) qu'on se permet de trouver tes textes et ton niveau d'exigence trop élevés, trop durs... Un stagiaire il y a deux ans s'est vu reprocher par des parents d'étudier Les Fourberies de Scapin en 5e ! Ils auraient une attaque avec les nouveaux programmes ! Sa tutrice l'a couvert en disant que tout était normal. Si les gens autour de toi sont honnêtes, ils ne doivent pas entrer dans ce jeu-là et contribuer à te culpabiliser, même sous des dehors paternalistes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: cas de conscience: quand les parents s'en melent

Message par cannelle59 le Jeu 23 Oct 2008 - 17:41

toutes vos reactions me font chaud au coeur, j'ai decide d'en parler a ma tutrice quand je la verrai demain, la seule chose qui me fait un peu peur, c'est qu'elle en touche deux mots au pp car je ne veux pas envenimer les choses et encore moins l'avoir sur le dos toute l'annee car en effet je me demande s'il n'aurait pas laisse filtrer l'info que je suis stagiaire et j'ai comme l'intuition qu'il se pose du cote des parents a tort peut-etre mais je prefere me mefier, je vous tiens au courant et merci

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum