Quel interêt d'être prof ?

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Dani le Mer 29 Déc 2010 - 18:43

@Provence a écrit:Je ne comprends pas ton ressentiment, Dani. Tu sembles furieux que d'autres soient heureux dans leur métier (car c'est un métier...). Et puis on peut s'exprimer sans grossièreté: Roxane n'est pas une cocotte; je trouve le ton de tes propos plutôt hargneux.
Il y a des vérités qui suscitent de véritables fureurs. Et qui en disent long sur ce que pense les propriétaires des fureurs. Quand elles sont dites à qui de droit (pas vous, Roxane et Provence, rassurez-vous...) ça débouche facilement de nos jours sur une cabale et une procédure. C'est vrai que beaucoup, qui ne connaissent au mieux que le Snes, préfèrent l'ignorer.

Pour la hargne, je te renvoie le compliment compliment, cocotte. (Grossièreté ? peut-être...je n'avais pas saisi que nous étions dans un salon de la haute, merdci pour l'info). Et te laisse, j'ai un peu de bile à aller cracher. Si je la crache sur l'ordinateur, il risque d'exploser. (C'est Madame de Rotshild qui me l'a vendu)

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Marillion le Mer 29 Déc 2010 - 18:45

Mais quel est l'intérêt d'écrire un tel message ?? Rolling Eyes

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par roxanne le Mer 29 Déc 2010 - 18:48

faire son intéressant , se donner un genre..enfin bref...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Provence le Mer 29 Déc 2010 - 18:54

@Dani a écrit:
@Provence a écrit:Je ne comprends pas ton ressentiment, Dani. Tu sembles furieux que d'autres soient heureux dans leur métier (car c'est un métier...). Et puis on peut s'exprimer sans grossièreté: Roxane n'est pas une cocotte; je trouve le ton de tes propos plutôt hargneux.
Il y a des vérités qui suscitent de véritables fureurs. Et qui en disent long sur ce que pense les propriétaires des fureurs. Quand elles sont dites à qui de droit (pas vous, Roxane et Provence, rassurez-vous...) ça débouche facilement de nos jours sur une cabale et une procédure. C'est vrai que beaucoup, qui ne connaissent au mieux que le Snes, préfèrent l'ignorer.

Pour la hargne, je te renvoie le compliment compliment, cocotte. (Grossièreté ? peut-être...je n'avais pas saisi que nous étions dans un salon de la haute, merdci pour l'info). Et te laisse, j'ai un peu de bile à aller cracher. Si je la crache sur l'ordinateur, il risque d'exploser. (C'est Madame de Rotshild qui me l'a vendu)

scratch scratch scratch

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Mer 29 Déc 2010 - 19:00

je crois que ce que Dani veut dire, c'est que l'idée de s'adapter à l'élève, c'est finir par penser que c'est la faute du prof si l'école va mal, si les élèves fichent le bazar, etc...

sinon, se faire une idée positive des élèves, c'est bien, mais être lucide sur les comportements de certains, c'est aussi nécessaire. la bienveillance n'est pas forcément là où on l'attend, elle est aussi et d'abord dans l'exigence.


Et si on se pose la question de savoir ce qu'ont donné les évolutions de la relation prof/élève depuis une cinquantaine d'années (plus de négociation, éviter les conflits en gros) peut-on dire que cela a amélioré les choses? certes, tout le monde n'est pas agressé ou insulté. mais ce sont des choses qui arrivent à des collègues au quotidien. et entendre dire que c'est plus ou moins leur faute car ils n'ont pas su s'adapter, c'est non seulement cruel mais un raisonnement vicieux: ne voit-on pas que c'est le monde à 'lenvers, les adultes devant rendre des comptes et les élèves toujours plus ou moins blanchis? que c'est justement à cause de ces pratiques de négociation permanentes qu'on a des élèves qui vont de plus en plus loin (et cela, même les profs non bordélisés en ont témoigné au moins une fois dans le fil incivilités au quotidien)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par roxanne le Mer 29 Déc 2010 - 19:07

Bon , je crois que tu n'as pas compris ce que je disais .On peut aussi en tant qu'adultes , professionnels se remettre en question parfois.Quand j'avais du mal avec des classes dans lesquelles d'autres profs (non démagos) s'en sortaient , je me suis aussi demandée comment je pouvais m'améliorer,j'ai discuté avec les collègues, j'ai observé , ça m'a permis d'évoluer , d'être moins rigide dans mes pratiques.Mais ce n'est pas du 100% garanti , il y a effectivement des gamins , des classes ingérables et parfois l'année est longue .Mais s'arcbouter sur ses idées ce n'est pas forcément la solution (et là je parle de moi ).Je fais du mieux que je peux , mais il y a toujours de l'exigence (je crois même que je suis réputée pour ça !).

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Mer 29 Déc 2010 - 19:18

Oui, on se remet tous en question, bien sûr, et je pense le faire vraiment régulièrement (la preuve, ma tentative de reconversion).

mais là j'évoquais quelque chose qui me semble dépasser la simple "rigidité de pratiques", j'ai souvent constaté quand même que les gens qui s'en sortent,pour résumer, sont ceux qui à la fois posent des règles MAIS évitent quand ils le peuvent le conflit. (soit par anticipation du problème, soit par lien affectif avec les élèves, soit par dialogue post-problème).
Autant la 1ere solution me semble pertinente, autant l'autre me semble être à la fois indispensable de nos jours et l'indice d'une énorme dégradation des relations profs-élèves.



Platon, la République:

"Que, répondis-je, le père s'habitue à devoir traiter son fils d'égal à égal et à craindre ses enfants, le fils s'égale à son père, n'a plus honte de rien et ne craint plus ses parents, parce qu'il veut être libre ; le métèque [563a] s'égale au citoyen et le citoyen au métèque, et la même chose pour l'étranger.
C'est bien ce qui se passe, dit-il.
À tout cela, dis-je, s'ajoutent encore ces petits inconvénients : le professeur, dans un tel cas, craint ses élèves et les flatte, les élèves n'ont cure de leurs professeurs, pas plus que de tous ceux qui s'occupent d'eux ; et, pour tout dire, les jeunes imitent les anciens et s'opposent violemment à eux en paroles et en actes, tandis que les anciens, s'abaissant au niveau des jeunes, se gavent de bouffoneries [563b] et de plaisanteries, imitant les jeunes pour ne pas paraître désagréables et despotiques. C'est tout à fait ça ! dit-il.
Mais en fait, dis-je, le comble, mon très cher, de l'excès de liberté, tel qu'il apparaît dans une telle cité, c'est quand ceux et celles qui ont été achetés ne sont en rien moins libres que ceux qui les ont achetés. [563c] Pourquoi pas, pour citer Eschyle, dit-il, « dire ce qui nous est venu à la bouche à l'instant » ?
Bien sûr ! repris-je. Et c'est ainsi que je parle. À quel point les animaux qui sont au service de l'homme sont beaucoup plus libres dans une telle cité qu'ailleurs, c'est incroyable pour qui n'en a pas eu l'expérience. Car sans mentir, les chiennes, comme dit le proverbe, deviennent en tous points semblables à leur maîtresses, et les chevaux et les ânes, habitués à aller en tout librement et fièrement, heurtent à tout instant dans la rue les passants qui ne s'écartent pas ; et tout [563d] devient ainsi gavé de liberté.
C'est, dit-il, mon propre rêve que tu me racontes là ! Car je subis bien souvent de telles mésaventures quand je vais à la campagne.
Et le résultat, dis-je, de tous ces abus accumulés, tu le conçois, c'est qu'ils rendent l'âme des citoyens si délicate qu'à l'approche de la moindre apparence de servitude, ils s'irritent et ne peuvent le supporter. Et tu sais bien qu'au bout du compte, ils n'ont plus cure des lois écrites ou non écrites afin de n'avoir jamais [563e] nulle part à supporter de maître.
O combien, dit-il, je le sais !
Eh bien, dis-je, mon très cher, tel est le beau et vigoureux commencement duquel naît la tyrannie, ce me semble.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par JaneB le Mer 29 Déc 2010 - 20:22

Je partage totalement ton ressenti, marquise de Merteuil...je trouve qu'il y a effectivement un glissement dans la relation prof / élève: la hiérarchie était bien plus marquée avant alors que maintenant, l'élève veut bien souvent traiter d' " égale à égale" , pouvoir négocier, donner son avis sur tout et n'importe quoi...je trouve ce changement bien préoccupant aussi , d'autant que bien des adultes pensent également que c'est au prof d'adapter sa " pédagogie"...

JaneB
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Amaliah le Mer 29 Déc 2010 - 21:17

@Dani a écrit:"le prof toujours en quête de reconnaissance"
C'est ton cas, peut-être ?
Pour ma part, si le système permettait au professeur de faire son métier, au lieu de tout faire pour l'en empêcher, à dessein, cela suffirait amplement à mon bonheur. Pardon : si on laissait le prof faire son boulot, ce serait cool.

Je crois que c'est le cas dans beaucoup de relations humaines tout simplement! Smile
Moi objectivement, je ne vois pas grand-chose qui m'empêche d'exercer mon métier... Je me contente de donner un point de vue bien partiel puisque c'est le mien mais je ne me permettrais pas d'en tirer des conclusions hâtives.
Dani, à quoi servent ces généralisations abusives ? A tirer la sonnette d'alarme? Oui, je sais bien qu'il y a des problèmes et que le statut du prof est bien moins considéré qu'il y a quelques décennies mais de là à se morfondre en plaintes perpétuelles...

Marquise, je réfléchis au fait de désamorcer les conflits... Je comprends bien ce que tu veux dire, mais je vois ça autrement: l'élève qui ne veut pas reconnaître une bêtise par exemple, je temporise le temps d'un cours parfois mais je lui tombe dessus et publiquement systématiquement. Expliquer / temporiser au lieu d'asséner son autorité ne remet pas en cause l'autorité, bien au contraire elle l'assoit.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Mer 29 Déc 2010 - 21:21

vu comme ça je comprends mieux...cela dit c'est quand même énorme ce temps perdu à mettre en place toutes ces stratégies...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par InvitéN le Mer 29 Déc 2010 - 21:24

marquisedemerteuil a écrit:vu comme ça je comprends mieux...cela dit c'est quand même énorme ce temps perdu à mettre en place toutes ces stratégies...

Et pourtant il en va ainsi dans tous les domaines : il faut relire L'art de la guerre car notre boulot - dans la mesure où l'école est obligatoire et
non choisie par les élèves - est un "combat" :boxe: :bangbang: chevalier Very Happy

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Amaliah le Mer 29 Déc 2010 - 21:29

Je n'ai pas répondu à un autre de tes messages Marquise, mais effectivement se faire insulter ou se faire tagger son nom, c'est tout simplement inacceptable. Je suis entièrement d'accord sur le fait que ces dérives extrêmes n'existaient pas avant, même si le joyeux b*** a toujours existé!

En fait, ces stratégies m'ont coûté beaucoup de temps et d'énergie au début de ma carrière et m'ont valu des cours ratés, des cours qui n'avancent pas, des cours bruyants, bref tout le monde voit le tableau! Maintenant je n'ai plus l'impression de perdre trop de temps pour ça, c'est plutôt les feuilles à distribuer et à ramasser (le papier pour la cantine, les bourses, le voyage, la sortie etc etc etc.)... Very Happy Mais ça m'arrive encore de temps en temps de perdre du temps parce que je gère mal certaines choses...

PS: Tu exagères avec ta signature! Wink

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par roxanne le Mer 29 Déc 2010 - 22:13

Sinon , dans le thème du respect , tout le monde trouve le ton de Dani normal?
C'est vrai qu'aujourd'hui, les ados sont plus à l'aise ou carrément insolents, il faut en tenir compte sans tout accepter bien sûr, c'est délicat .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Daphné le Mer 29 Déc 2010 - 23:51

@roxanne a écrit:Sinon , dans le thème du respect , tout le monde trouve le ton de Dani normal?

Non, pas du tout.
Mais on n'est pas obligé de lui répondre.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Celeborn le Jeu 30 Déc 2010 - 0:02

@roxanne a écrit:Sinon , dans le thème du respect , tout le monde trouve le ton de Dani normal?

Merci de contacter l'équipe de modération si vous estimez avoir ce type de problèmes dans une discussion : on n'est pas toujours le nez sur le forum Wink.
Sinon, ça devrait s'arranger.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Déc 2010 - 9:37

@roxanne a écrit:Sinon , dans le thème du respect , tout le monde trouve le ton de Dani normal?
C'est vrai qu'aujourd'hui, les ados sont plus à l'aise ou carrément insolents, il faut en tenir compte sans tout accepter bien sûr, c'est délicat .

je serais plus pour une révolte des adultes en l'occurence...s'ils sont plus à l'aise c'est qu'on les a laissés faire!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par roxanne le Jeu 30 Déc 2010 - 9:48

C'est vrai , on est responsables.
Après réflexion cette nuit (oui parfois la nuit je réfléchis à ce que je pourrais écrire sur le forum..), je voulais nuancer ce que j'ai écrit hier ou du moins précisé certaines choses.Il est évident que certaines attitudes (insultes , graves insolences , tags et autres) sont proprement inadmissibles et ce qui l'est encore plus c'est l'impunité .Rien de pire que le sentiment d'impunité pour les agresseurs qui se sentent tout permis et pour les victimes.
Et là il n'y a pas ce dialogue ou d'assouplissements à avoir .
Maintenant , je parlais plus d'une relation à l'élève dans le cadre d'une classe "lambda"où effectivement les choses peuvent se passer correctement ou déraper .Qu'on le veuille ou non , je pense que c'est là qu'il faut faire preuve d'un peu de "diplomatie", de fermeté (et j'y tiens c'est indispensable ) mais aussi parfois d'"indulgence" ou de manière de faire moins frontale.Mais c'est un équilibre très fragile , j'en suis consciente , cela peut permettre un quotidien plus agréable, sans capituler sur le contenu encore une fois .
Et pour finir , il ne s'agissait pas de te juger, mais te faire part de mon expérience acquise après pas mal de déboires .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Déc 2010 - 9:51

oui, la diplomatie dans le cadre d'une classe correcte, je ne suis pas contre.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par lene75 le Jeu 30 Déc 2010 - 14:54

Le sentiment d'impunité me paraît être un gros problème. STG, dernier cours avant les vacances, un "incident" que je n'ai pas eu le temps de régler : 10 min après le début du cours, une fille m'informe sans lever la main et en plein milieu d'une de mes phrases (et je dis bien m'informe, pas me demande) qu'elle sortira en plein milieu du cours pour récupérer des clés que son frère va lui apporter. Je refuse, elle me dit qu'alors son frère viendra les apporter dans notre salle de cours ET ÉCRIT UN SMS POUR L'EN INFORMER. Je lui dit que c'est hors de question, à quoi elle répond "Elle se fout de ma gueule ou quoi ?". Son frère est venu : que pouvais-je faire pour l'en empêcher ? Ils se sont échangé les clés et en se rasseyant, la fille a dit aux autres de la classe : "De toute manière, il ne risque rien : il n'est même pas du lycée". Elle m'a informée, en fin de cours, que puisque je comptais faire un rapport, elle passerait voir la CPE avant moi et que son père prendrait RV. C'est le monde à l'envers ! Mes collègues mon expliqué que c'était parce que la CPE prenait généralement la défense des élèves, à qui elle demande de faire un contre-rapport ! Je suppose que tout ça va être de ma faute, qu'il aurait fallu faire preuve de diplomatie, la laisser m'interrompre en plein milieu de mon cours puis sortir 20 min plus tard ou faire un grand sourire à son frère, qui après tout ne m'a pas menacée, de quoi est-ce que je me plains ? "Un rapport pour une simple histoire de clés", comme l'a si bien dit mon élève. J'attends de voir ce qui va se passer mais je n'ai pas grand espoir quand on sait qu'on a demandé une simple lettre d'excuses au petit ami d'une 1re STG qui s'est introduit dans le lycée pour menacer le gardien en ces termes : "Si tu t'excuses pas auprès de ma copine, je te casse la gueule". Je suis dans un lycée lambda, au-dessus de la moyenne du département et ces comportements sont tout simplement "normaux", même si, fort heureusement, ils ne touchent pas encore les classes des séries générales (ce qui ne saurait tarder).

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par ysabel le Jeu 30 Déc 2010 - 15:17

Il y a un étranger à l'établissement qui est rentré dans le lycée, à l'insu de tout le monde. C'est une infraction.
Un établissement scolaire n'est pas un moulin.

J'aurais fermé à clef ma porte...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Dani le Jeu 30 Déc 2010 - 18:43

La diplomatie, c'est bien. Alors pourquoi dire à quelqu'un qu'il est hargneux, quand ce qui est dit déplaît...?
Dire de quelqu'un qu'il veut se rendre intéressant est probablemnt diplomatique...
Ca évite de réfléchir et de répondre sur le fond.
L'ironie par ailleurs n'a pas l'heur de plaire à tous. Sinon, ce n'en serait pas...
Ce qui apparaît comme un symptôme de déliquescence c'est qu'il se trouve quelqu'un pour donnner des conseils comme celui de passer une heure à régler un problème de dsicipline. enseigner n'a plus aucune importance. C'est la réalité que l'administration tente de nous imposer, et il serait peut-être temps de se demander pourquoi.

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Déc 2010 - 18:46

+1000, je suis bien d'accord.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Dani le Jeu 30 Déc 2010 - 18:54

S'il n'y avait pas des gens comme toi, j'aurais quitté ce forum, où l'on répond volontiers à l'ironie par l'injure, où l'on s'effarouche devant ma "grossièreté", parce que celle-ci tape là où ça fait mal, mais où surtout on pratique le déni que Maschino a parfaitement analysé dans on Ecole de la lâcheté. Dernières nouvelles du front ou [i]L'autopsie du mamouth seraient très juste aussi, semble-t-il.
Mais là où l'affaire prend un tour sinsitre, dont le forum n'a pas l'exclusivité, mais touche le sysytème entier, c'est qu'on gémit. Beaucoup. Pour ne pas avoir à agir...

Dani
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Déc 2010 - 18:56

merci bcp! Embarassed je pense lire Maschino un de ces jours...lequel est le mieux?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par Provence le Jeu 30 Déc 2010 - 19:57

@Dani a écrit:La diplomatie, c'est bien. Alors pourquoi dire à quelqu'un qu'il est hargneux, quand ce qui est dit déplaît...?

Peut-être parce que tu es hargneux, au hasard? Ce n'est pas ce que tu dis qui me déplaît, c'est le ton que tu emploies. On peut dire les mêmes choses avec davantage de courtoisie: elles n'en seront que mieux reçues et entendues...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quel interêt d'être prof ?

Message par roxanne le Jeu 30 Déc 2010 - 20:05

Et puis sincérement si tu es tellement en souffrance dans cette profession ,, si tu t'y sens tellement mal , il y a bien d'autres choses à faire sur terre, où tu pourras t"épanouir.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum