Le suicide chez les profs...

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par InvitéN le Sam 1 Jan 2011 - 20:33

@nadoue a écrit:J'aimerai aborder ce sujet car aujourd'hui, une collègue de Paris, m'a appelée pour me faire part de ses envies de mettre fin à ses jours car elle n'en peut plus. Elle m'a expliqué qu'en sortant du lycée au début décembre, après une autre journée éprouvante face à des élèves totalement démotivés et ingérables, elle n'avait eu qu'une seule envie partir pour de bon!
Je la comprends car le rôle du professeur dans les lycée difficile n'est pas de transmettre des savoirs mais de garder au chaud les élèves à la limite de la délinquance (pour ne pas dire plus).
Qu'elle est votre position face à cette détresse?
Pensez-vous que nous ne sommes qu'au début de cette envie d'en finir au vu de l'évolution des conditions de travail des profs?


La situation me semble suffisamment critique pour l'orienter vers des professionnels spécialisés dans ces problématiques.
Exemples :
idee http://psychologue-travail.fr/
http://www.sante-et-travail.fr/
http://observatoire-sante-travail.blogspot.com/

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nadoue le Sam 1 Jan 2011 - 21:47

@John a écrit:
@nadoue a écrit:
marlène.N a écrit:avant le suicide, qui peut aussi être engendré par des soucis persos graves, il y a la démission, la reconversion.
courage.
j'edite : es tu enseignant(e) toi aussi?
il y a un topic présentation présent sur le forum.

En effet, tout le monde met en avant les problèmes persos comme pour le prof qui s'est suicidé dans la salle des profs mais ce n'est pas toujours vrai. Le manque de reconnaissance, la pénibilité du travail et la mauvaise volonté doublée de comportements odieux de certains élèves y sont pour beaucoup dans ce genre de réactions. La collègue en question n'a pas l'intention de se suicider mais c'est le fait d'y avoir pensé qui m'a le plus émue. C'est tout à fait connu et est fréquent de voir des gens perdre pieds car ils considèrent que leur investissement ne sert presque à rien. Je pense que les employés d'Orange ne se suicident pas parce qu'ils en ont juste envie, c'est bien plus compliqué et la reconversion quand on ne sait qu'enseigner ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple, sans parler de l'âge. Enfin de compte, beaucoup de paramètres rentrent en ligne de compte dans le cas des professeurs confrontés à des élèves plus que pénibles et à une hiérarchie sourde à leurs difficultés.
Moi je ne comprends pas que tu ne te présentes pas un tant soit peu.

Je ne vois pas ce que je peux dire de plus, je suis prof et pour le moment je n'ai pas de projet de suicide car j'ai 3 garçons qui ont besoin de moi!!!!!!!!!!!!! Smile

nadoue
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par lulucastagnette le Sam 1 Jan 2011 - 21:49

@nadoue a écrit:
Je ne vois pas ce que je peux dire de plus, je suis prof et pour le moment je n'ai pas de projet de suicide car j'ai 3 garçons qui ont besoin de moi!!!!!!!!!!!!! Smile

Ce que John veut dire, c'est que sur ce forum, il est d'usage de passer par la case présentation pour se faire connaître.
C'est vrai que ça peut surprendre de te voir poster en premier message, sans que personne ne te connaisse, un message sur les envies de suicide d'une collègue...

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nadoue le Sam 1 Jan 2011 - 23:16

@lulucastagnette a écrit:
@nadoue a écrit:
Je ne vois pas ce que je peux dire de plus, je suis prof et pour le moment je n'ai pas de projet de suicide car j'ai 3 garçons qui ont besoin de moi!!!!!!!!!!!!! Smile

Ce que John veut dire, c'est que sur ce forum, il est d'usage de passer par la case présentation pour se faire connaître.
C'est vrai que ça peut surprendre de te voir poster en premier message, sans que personne ne te connaisse, un message sur les envies de suicide d'une collègue...

Il y a un début à tout, il me semble. C'est justement en cherchant un forum sur le mal être des profs que je suis tombée sur ce site. Je voulais aborder ce sujet, suis aux nouvelles que j'ai eu d'une collègue et il me semble que débattre de cette thématique ne doit pas être aussi tabou. Il faut savoir que le ras le bol des profs et surtout ceux confrontés aux élèves difficiles , peut provoquer des réactions extrêmes. Il est clair que les situations ne sont pas identiques d'une région à l'autre et d'un public à l'autre mais les fondamentaux de cette situation ne doivent pas être tellement différents. Il ne faut pas ignorer que la suppression des postes rendra la prise en charge des élèves bien plus problématique qu'elle ne l'est mais peut être que dans vos régions tout baigne!!!!
bonne année à toutes et à tous et surtout bonne rentrée pour lundi!

nadoue
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par John le Sam 1 Jan 2011 - 23:17

Il ne faut pas ignorer que la suppression des postes rendra la prise en charge des élèves bien plus problématique qu'elle ne l'est mais peut être que dans vos régions tout baigne!!!!
Je fais de mon mieux pour m'abstenir de commenter cette phrase : j'aimerais que mon abnégation soit appréciée à sa juste valeur aal Very Happy

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Provence le Sam 1 Jan 2011 - 23:19

@nadoue a écrit:

Il y a un début à tout, il me semble. C'est justement en cherchant un forum sur le mal être des profs que je suis tombée sur ce site. Je voulais aborder ce sujet, suis aux nouvelles que j'ai eu d'une collègue et il me semble que débattre de cette thématique ne doit pas être aussi tabou. Il faut savoir que le ras le bol des profs et surtout ceux confrontés aux élèves difficiles , peut provoquer des réactions extrêmes. Il est clair que les situations ne sont pas identiques d'une région à l'autre et d'un public à l'autre mais les fondamentaux de cette situation ne doivent pas être tellement différents. Il ne faut pas ignorer que la suppression des postes rendra la prise en charge des élèves bien plus problématique qu'elle ne l'est mais peut être que dans vos régions tout baigne!!!!
bonne année à toutes et à tous et surtout bonne rentrée pour lundi!

Où as-tu lu que cette question était tabou?
Si tu parcourais un peu le forum, tu saurais qu'on ne peut dire que tout baigne...
Il y a un début à tout: se présenter avant de lancer un sujet aussi sensible et douloureux est une sage précaution.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Provence le Sam 1 Jan 2011 - 23:20

@John a écrit:
Il ne faut pas ignorer que la suppression des postes rendra la prise en charge des élèves bien plus problématique qu'elle ne l'est mais peut être que dans vos régions tout baigne!!!!
Je fais de mon mieux pour m'abstenir de commenter cette phrase : j'aimerais que mon abnégation soit appréciée à sa juste valeur aal Very Happy

Je n'ai pas ta vertu, John!

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Frisouille le Sam 1 Jan 2011 - 23:22

@nadoue a écrit:
@lulucastagnette a écrit:
@nadoue a écrit:
Je ne vois pas ce que je peux dire de plus, je suis prof et pour le moment je n'ai pas de projet de suicide car j'ai 3 garçons qui ont besoin de moi!!!!!!!!!!!!! Smile

Ce que John veut dire, c'est que sur ce forum, il est d'usage de passer par la case présentation pour se faire connaître.
C'est vrai que ça peut surprendre de te voir poster en premier message, sans que personne ne te connaisse, un message sur les envies de suicide d'une collègue...

Il y a un début à tout, il me semble. C'est justement en cherchant un forum sur le mal être des profs que je suis tombée sur ce site. Je voulais aborder ce sujet, suis aux nouvelles que j'ai eu d'une collègue et il me semble que débattre de cette thématique ne doit pas être aussi tabou. Il faut savoir que le ras le bol des profs et surtout ceux confrontés aux élèves difficiles , peut provoquer des réactions extrêmes. Il est clair que les situations ne sont pas identiques d'une région à l'autre et d'un public à l'autre mais les fondamentaux de cette situation ne doivent pas être tellement différents. Il ne faut pas ignorer que la suppression des postes rendra la prise en charge des élèves bien plus problématique qu'elle ne l'est mais peut être que dans vos régions tout baigne!!!!
bonne année à toutes et à tous et surtout bonne rentrée pour lundi!

Ce que John et Lulu te disent, c'est que tout le monde apprécierait, avant de prolonger cette conversation tout à fait sérieuse, que tu prennes le temps de nous dire un petit quelque chose sur toi, un peu comme un "bonjour" te permet ensuite d'aborder des gens.

Mais bon, si tu ne veux pas... Neutral

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nadoue le Sam 1 Jan 2011 - 23:25

@Nasopi a écrit:J'ai déjà voulu me suicider (mais pas du tout pour des raisons professionnelles).
Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil, mais je sais que, pour moi, c'était une impulsion, absolument pas raisonnable... J'agissais ainsi parce que je ne pouvais pas faire autrement... Laisser trois enfants et un mari tout seuls... Quelle horreur affraid affraid !
C'est pourquoi toutes les "bonnes raisons" énumérées ci-dessus me paraissent vaines : quand on est au bout du rouleau, que ce soit pour le boulot ou pour autre chose, on ne réfléchit pas au pourquoi du comment... Et si on a la possibilité matérielle de se suicider, on le fait.

Enfin quelqu'un qui dit quelque chose qu'aller chez le psy ou tenter une reconversion Embarassed

nadoue
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par lulucastagnette le Sam 1 Jan 2011 - 23:26

@nadoue a écrit:
@Nasopi a écrit:J'ai déjà voulu me suicider (mais pas du tout pour des raisons professionnelles).
Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil, mais je sais que, pour moi, c'était une impulsion, absolument pas raisonnable... J'agissais ainsi parce que je ne pouvais pas faire autrement... Laisser trois enfants et un mari tout seuls... Quelle horreur affraid affraid !
C'est pourquoi toutes les "bonnes raisons" énumérées ci-dessus me paraissent vaines : quand on est au bout du rouleau, que ce soit pour le boulot ou pour autre chose, on ne réfléchit pas au pourquoi du comment... Et si on a la possibilité matérielle de se suicider, on le fait.

Enfin quelqu'un qui dit quelque chose qu'aller chez le psy ou tenter une reconversion Embarassed

Sympa pour les autres... Rolling Eyes

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Passerose le Dim 2 Jan 2011 - 11:23

Tu pourrais aussi bien faire une enquête sur le métier. On peut présenter les choses plus clairement, par considération pour des gens qui seraient à même de te faire part de leur expérience.

_________________
Si tes paroles ne valent pas mieux que le silence, alors mieux vaut le silence.
(Kwai Chang Caine)

Passerose
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nuages le Dim 2 Jan 2011 - 11:54

Nadoue , que ton amie soit épuisée et usée par des conditions de travail éprouvantes et dévalorisantes au point d'avoir des idées noires extrêmes est quelque chose que je comprends et que je trouve terrible. A-t-elle une vie affective épanouissante et/ou des activités extra professionnelles qui lui plaisent, pour compenser sa souffrance d'enseigner? Il me semble aussi que quand un enseignant en arrive à ce stade de désespoir où sa propre vie est en jeu , il ne doit pas hésiter à demander un long arrêt maladie.

nuages
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par InvitéN le Dim 2 Jan 2011 - 12:41

@lulucastagnette a écrit:
@nadoue a écrit:
@Nasopi a écrit:J'ai déjà voulu me suicider (mais pas du tout pour des raisons professionnelles).
Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil, mais je sais que, pour moi, c'était une impulsion, absolument pas raisonnable... J'agissais ainsi parce que je ne pouvais pas faire autrement... Laisser trois enfants et un mari tout seuls... Quelle horreur affraid affraid !
C'est pourquoi toutes les "bonnes raisons" énumérées ci-dessus me paraissent vaines : quand on est au bout du rouleau, que ce soit pour le boulot ou pour autre chose, on ne réfléchit pas au pourquoi du comment... Et si on a la possibilité matérielle de se suicider, on le fait.

Enfin quelqu'un qui dit quelque chose qu'aller chez le psy ou tenter une reconversion Embarassed

Sympa pour les autres... Rolling Eyes

Si tu te réjouis de témoignages sur des envies de suicide, c'est désespérant ...

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nadoue le Dim 2 Jan 2011 - 21:28

@Passerose a écrit:Tu pourrais aussi bien faire une enquête sur le métier. On peut présenter les choses plus clairement, par considération pour des gens qui seraient à même de te faire part de leur expérience.
Très bonne idée!

nadoue
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par nadoue le Dim 2 Jan 2011 - 21:33

nateka a écrit:
@lulucastagnette a écrit:
@nadoue a écrit:
@Nasopi a écrit:J'ai déjà voulu me suicider (mais pas du tout pour des raisons professionnelles).
Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil, mais je sais que, pour moi, c'était une impulsion, absolument pas raisonnable... J'agissais ainsi parce que je ne pouvais pas faire autrement... Laisser trois enfants et un mari tout seuls... Quelle horreur affraid affraid !
C'est pourquoi toutes les "bonnes raisons" énumérées ci-dessus me paraissent vaines : quand on est au bout du rouleau, que ce soit pour le boulot ou pour autre chose, on ne réfléchit pas au pourquoi du comment... Et si on a la possibilité matérielle de se suicider, on le fait.

Enfin quelqu'un qui dit quelque chose qu'aller chez le psy ou tenter une reconversion Embarassed

Sympa pour les autres... Rolling Eyes

Si tu te réjouis de témoignages sur des envies de suicide, c'est désespérant ...

Non, vous vous trompez. Je ne me réjouis pas mais le fait de comprendre une démarcher ça aide à l'éviter car le miracle ne vient pas des psys mais de l'intérieur de nous même. Être prof ce n'est pas rien, du moins je le pense profondément, et c'est justement notre force morale face à des situations compliquées ou tout simplement impulsives comme le dit si bien lulucastagnette que nous arrivons à surmonter bien des choses.

nadoue
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par InvitéN le Lun 3 Jan 2011 - 12:47

@nadoue a écrit:
nateka a écrit:
@lulucastagnette a écrit:
@nadoue a écrit:
@Nasopi a écrit:J'ai déjà voulu me suicider (mais pas du tout pour des raisons professionnelles).
Je ne sais pas si c'est pour tout le monde pareil, mais je sais que, pour moi, c'était une impulsion, absolument pas raisonnable... J'agissais ainsi parce que je ne pouvais pas faire autrement... Laisser trois enfants et un mari tout seuls... Quelle horreur affraid affraid !
C'est pourquoi toutes les "bonnes raisons" énumérées ci-dessus me paraissent vaines : quand on est au bout du rouleau, que ce soit pour le boulot ou pour autre chose, on ne réfléchit pas au pourquoi du comment... Et si on a la possibilité matérielle de se suicider, on le fait.

Enfin quelqu'un qui dit quelque chose qu'aller chez le psy ou tenter une reconversion Embarassed

Sympa pour les autres... Rolling Eyes

Si tu te réjouis de témoignages sur des envies de suicide, c'est désespérant ...

Non, vous vous trompez. Je ne me réjouis pas mais le fait de comprendre une démarcher ça aide à l'éviter car le miracle ne vient pas des psys mais de l'intérieur de nous même. Être prof ce n'est pas rien, du moins je le pense profondément, et c'est justement notre force morale face à des situations compliquées ou tout simplement impulsives comme le dit si bien lulucastagnette que nous arrivons à surmonter bien des choses.

En ce cas, acceptez avec plus de modestie et d'écoute les conseils de gens qui sont profs depuis longtemps et ont été confrontés à ces problématiques idee Neutral

_________________
Plus on partage, plus on possède !

InvitéN
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Hermione0908 le Sam 16 Fév 2013 - 11:36

Dans le lien que tu as posté, on note à la page 5 ceci :
En revanche, sur l’ensemble de la période, les taux de mortalité diffèrent sensiblement selon les secteurs d’activité (13 grandes sections
de la NAF). Le secteur de la santé et de l’action sociale présente le taux
de mortalité par suicide le plus élevé (34,3/100 000). Viennent ensuite
les secteurs de l’administration publique (en dehors de la fonction
publique d’État) (29,8/100 000), de la construction (27,3/100 000) et de
l’immobilier (26,7/100 000). À l’inverse, les secteurs de la production et
distribution d’électricité de gaz et d’eau ainsi que celui de l’éducation
(mais ne comprenant pas les enseignants de la fonction publique d’État)
présentent les taux d’incidence les plus faibles (respectivement
15,5 et 15,6/100 000).
Moi je trouve ça fabuleux que dans le domaine de l'éducation, on ne prenne pas en compte les enseignants dans les statistiques. C'est pas comme si on était en première ligne tous les jours, hein...

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Patissot le Sam 16 Fév 2013 - 12:04

Dans le tableau, les professions liés à l'éducation ont le taux de mortalité le plus bas, très inférieure à celui des autres secteurs. lol!

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par dandelion le Sam 16 Fév 2013 - 12:07

@Patissot a écrit:Dans le tableau, les professions liés à l'éducation ont le taux de mortalité le plus bas, très inférieure à celui des autres secteurs. lol!
Non, le tableau dit juste que les proviseurs, les principaux, les inspecteurs, etc, se suicident moins que les autres Laughing (à moins qu'ils ne soient comptés parmi les enseignants?)

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Hermione0908 le Sam 16 Fév 2013 - 12:12

@Patissot a écrit:Dans le tableau, les professions liés à l'éducation ont le taux de mortalité le plus bas, très inférieure à celui des autres secteurs. lol!

Il s'agit de tout ce qui touche à l'éducation sauf les profs, relis mon message au-dessus du tien.

_________________
Pour accéder à la rubrique "privé accessible sur demande" (partie loisirs + questions professionnelles très personnelles) , il faut intégrer un des deux groupes "Loisirs" ci-dessous :
Pour les pseudos entre A et M: http://www.neoprofs.org/g15-groupe-loisirs
Pour les pseudos entre N et Z, ou qui commencent par autre chose qu'une lettre: http://www.neoprofs.org/g16-groupe-loisirs_

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Emeraldia le Sam 16 Fév 2013 - 12:51

@lulucastagnette a écrit:Je suis d'accord avec Marlène.
Si on se sent mal dans un boulot, il y a TOUJOURS une solution.
Si on se sent au bout du rouleau, il ne faut pas hésiter à aller voir son médecin et à se mettre en arrêt maladie.
Aucun job ne mérite qu'on se rende malade pour lui !

Courage à ta collègue ! fleurs
+1
L'arrêt maladie est le plus judicieux. Il permettra aussi de penser à une reconversion ou à une demande de mut' si c'est possible...

Emeraldia
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Patissot le Sam 16 Fév 2013 - 13:05

@Hermione0908 a écrit:
@Patissot a écrit:Dans le tableau, les professions liés à l'éducation ont le taux de mortalité le plus bas, très inférieure à celui des autres secteurs. lol!

Il s'agit de tout ce qui touche à l'éducation sauf les profs, relis mon message au-dessus du tien.

Oui, j'avais bien compris, mais les chiffres me paraissaient "amusant" en soi tant l'écart par rapport aux autres domaines étaient marqués.

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Ragnetrude le Sam 16 Fév 2013 - 19:30

@Hermione0908 a écrit:
@Patissot a écrit:Dans le tableau, les professions liés à l'éducation ont le taux de mortalité le plus bas, très inférieure à celui des autres secteurs. lol!

Il s'agit de tout ce qui touche à l'éducation sauf les profs, relis mon message au-dessus du tien.

Mais comment ça se fait ? Est-ce parce qu'il n'y a aucun chiffre "officiel" des suicides chez les profs ? (lié au fait que nous n'avons pas de médecine du travail ? heu )

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Celadon le Jeu 21 Fév 2013 - 20:18

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/l-education-nationale-veut-131143

"Tous les moyens sont bons au rectorat de Lille pour faire oublier le suicide de Marielle Croquefer, professeure du Lycée André Malraux de Béthune."

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le suicide chez les profs...

Message par Nuits le Jeu 21 Fév 2013 - 20:32

@Celadon a écrit:http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/l-education-nationale-veut-131143

"Tous les moyens sont bons au rectorat de Lille pour faire oublier le suicide de Marielle Croquefer, professeure du Lycée André Malraux de Béthune."

Gerbant.


Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum