Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 18:08

@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Sam 8 Jan 2011 - 18:11

@Aurore a écrit:

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

et donc hors du service

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Jean le Sam 8 Jan 2011 - 18:12

@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

Absolument !
Quand un syndicat claironne qu'il FAUT travailler en équipe, c'est qu'il a une idée derrière la tête, et la liberté pédagogique n'en a plus pour très longtemps.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 18:18

@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

et donc hors du service
Non, ce n'est pas ce que je voulais dire.
L'essentiel, c'est que l'initiative provienne du terrain, donc des professeurs. Pas d'une administration qui, trop souvent, impose sa logique, abuse de son pouvoir et ne se met pas à notre service comme elle devrait en principe le faire.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 18:20

@Jean a écrit:

Absolument !
Quand un syndicat claironne qu'il FAUT travailler en équipe, c'est qu'il a une idée derrière la tête, et la liberté pédagogique n'en a plus pour très longtemps.

+1

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 18:24

@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

Karine, la distinction que tu fais - et à juste titre ! - entre le disciplinaire et le reste est beaucoup trop fine pour de trop nombreux CdE qui n'attendent qu'une chose : nous mettre au pas, et y compris sur des questions de pédagogie.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Sam 8 Jan 2011 - 18:53

@Jean a écrit:
@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

Absolument !
Quand un syndicat claironne qu'il FAUT travailler en équipe, c'est qu'il a une idée derrière la tête, et la liberté pédagogique n'en a plus pour très longtemps.

vive l'interprétation de mes propos et des mandats du SNES ! Où est-il écrit qu'il FAUT travailler en équipe ?

Voici les mandats du SNES :

Dans la continuité de nos mandats de Lille, Strasbourg, Toulouse pour réduire notre temps de travail et la charge de travail nous revendiquons :
- l’amélioration des conditions de travail et d’emploi (effectifs, dédoublements, travail en petits groupes)
- l’abaissement des maxima de service
- l’intégration du soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d’enseignement
- l’intégration de la concertation dans le service.

Dans l’immédiat, nous revendiquons donc des maxima de service de 17 heures dont 2 h forfaitaires pour les certifiés (15h dont 2 h forfaitaires pour les agrégés).

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Sam 8 Jan 2011 - 18:54

@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

Karine, la distinction que tu fais - et à juste titre ! - entre le disciplinaire et le reste est beaucoup trop fine pour de trop nombreux CdE qui n'attendent qu'une chose : nous mettre au pas, et y compris sur des questions de pédagogie.

Parce que vos CDE assistent à vos réunions ? Parce que vos CDE vérifient ce que vous faites en accompagnement personnalisé (moi, c'est du module disciplinaire et je vais lui répéter lundi soir lors d'une réunion bilan)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 19:22

@Karine B. a écrit:
@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

Karine, la distinction que tu fais - et à juste titre ! - entre le disciplinaire et le reste est beaucoup trop fine pour de trop nombreux CdE qui n'attendent qu'une chose : nous mettre au pas, et y compris sur des questions de pédagogie.

Parce que vos CDE assistent à vos réunions ? Parce que vos CDE vérifient ce que vous faites en accompagnement personnalisé (moi, c'est du module disciplinaire et je vais lui répéter lundi soir lors d'une réunion bilan)

Certains vérifient, oui. Maintenant, même pour ceux qui ne le font pas, ils ont des objectifs fixés par leur propre hiérarchie. Ils nous mettent donc à notre tour la pression et nous bassinent avec des réunions inutiles voire franchement contestables sur le principe (ex. j'ai eu droit à une réunion consacrée à une communauté ethnique qui fréquente l'établissement !).
Quant à la partie pédagogique, le pire est à venir avec l'autonomie des établissements, le recrutement local et le futur "chef d'établissement-super-manager" qui vont à coup sûr (à moins d'un improbable sursaut ? ) nous tomber sur la caillasse juste après les élections. Il y a consensus entre le PS et l'UMP en ce sens, ce qui fait qu'on s'y dirige tout droit. Et ce n'est pas l'état d'esprit mollasson des troupes (voir ce qui s'est passé pour la réforme du lycée qui est passée comme une lettre à la poste !) qui va me faire affirmer le contraire !
C'est d'ailleurs très exactement ce qui se passe déjà dans les conservatoires de musique qui ont été territorialisés dans les années 80. Le CdE imprime largement sa patte (qui écrase à loisir les récalcitrants) et, vu qu'il est en même temps le supérieur hiérarchique des profs, il dispose des pleins pouvoirs, y compris en matière de pédagogie. Certains se permettent même d'imposer d'emblée une pédagogie particulière qui on l'aura compris, va rarement dans le sens de la transmission des connaissances. Twisted Evil

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Jean le Sam 8 Jan 2011 - 20:51

@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:
@Aurore a écrit:
@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:

En l'occurrence, il ne suffisait pas de protester ! Il aurait fallu chercher D'OU venaient toutes ces théories, c'est-à-dire de quelles officines elles émanaient, de quels cerveaux elles sortaient, pour ensuite les combattre, les réfuter, les neutraliser sur le plan même de la théorie. Cela demandait un énorme travail d'investigation dont des philosophes pouvaient se charger et qu'il fallait entreprendre dès que l'idée d'évaluer des "compétences" a commencé à circuler.
"Protester" est bien mignon, mais ça ne dérange absolument personne. Mettra au jour la conception de la société qui inspire une telle vision de l'homme saucissonné en compétences, ce serait déjà bien plus gênant... Je ne sais pas si vous me comprenez.

Non, je ne comprends pas en quoi c'est plus efficace de mobiliser, faire grève et voter contre

Quant au travail en équipe, autant je ne le pratique pas en disciplinaire, autant je suis dans une classe projet (des doublants de 2nde) où nous nous réunissons sur notre temps de service entre profs de la classe pour faire un point régulier sur les absences, les éventuelles incivilités, les méthodes de travail et leur réussite/échec avec untel, l'équilibre des devoirs donnés par tous ou encore se mettre d'accord sur les exigences (matériel, apprentissages, ....). Dans les autres classes, je découvre les collègues le jour du conseil (j'exagère à peine). C'est le sens du mandat du SNES qui ne vise aucunement à obliger à aligner ses méthodes de travail dans sa discipline.

C'est l'institutionnalisation des réunions et leur prise en main par les CdE qui ouvre la voie aux abus, à la perte de temps, à la bureaucratie et in fine à "l'évolution" de nos missions. C'est pourquoi je suis par principe et radicalement contre le "travail en équipe" et contre tout texte (syndical ou autre...) le mentionnant, et pour une entière liberté dans le domaine de la concertation avec les collègues, cette dernière ne devant se faire que d'un commun accord, selon les besoins et au cas par cas.

Absolument !
Quand un syndicat claironne qu'il FAUT travailler en équipe, c'est qu'il a une idée derrière la tête, et la liberté pédagogique n'en a plus pour très longtemps.

vive l'interprétation de mes propos et des mandats du SNES ! Où est-il écrit qu'il FAUT travailler en équipe ?

Voici les mandats du SNES :

Dans la continuité de nos mandats de Lille, Strasbourg, Toulouse pour réduire notre temps de travail et la charge de travail nous revendiquons :
- l’amélioration des conditions de travail et d’emploi (effectifs, dédoublements, travail en petits groupes)
- l’abaissement des maxima de service
- l’intégration du soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d’enseignement
- l’intégration de la concertation dans le service.

Dans l’immédiat, nous revendiquons donc des maxima de service de 17 heures dont 2 h forfaitaires pour les certifiés (15h dont 2 h forfaitaires pour les agrégés).

Voeux pieux, et passablement irréalistes !
Et si on intègre le soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d'enseignement, on diminue le nombre d'heures de "cours" proprement dits et on va exactement dans le sens des pédagos, qui veulent moins de cours "magistraux" ou "frontaux" comme ils appellent pour le dénigrer tout cours où c'est le professeur qui explique aux élèves!
Quant à l'"intégration de la concertation dans le temps de service", elle va exactement dans le sens de l'embrigadement général des professeurs dans le sens décidé par celui qui, dans lesdites réunions de concertation, aura la plus grande gueule ou le plus grand pouvoir de coercition.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Sam 8 Jan 2011 - 20:55

@Jean a écrit:

Voeux pieux, et passablement irréalistes !
Et si on intègre le soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d'enseignement, on diminue le nombre d'heures de "cours" proprement dits et on va exactement dans le sens des pédagos, qui veulent moins de cours "magistraux" ou "frontaux" comme ils appellent pour le dénigrer tout cours où c'est le professeur qui explique aux élèves!
Quant à l'"intégration de la concertation dans le temps de service", elle va exactement dans le sens de l'embrigadement général des professeurs dans le sens décidé par celui qui, dans lesdites réunions de concertation, aura la plus grande gueule ou le plus grand pouvoir de coercition.

topela cheers

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Sam 8 Jan 2011 - 21:20

@Jean a écrit:
Voeux pieux, et passablement irréalistes !
Et si on intègre le soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d'enseignement, on diminue le nombre d'heures de "cours" proprement dits et on va exactement dans le sens des pédagos, qui veulent moins de cours "magistraux" ou "frontaux" comme ils appellent pour le dénigrer tout cours où c'est le professeur qui explique aux élèves!

Hé bien non, à moins que tu entérines toi même la baisse des horaires de cours et l'augmentation du nombre de classes par prof : il n'y a pas si longtemps, un prof de collège faisait 18 h avec 2 classes.

@Jean a écrit: Quant à l'"intégration de la concertation dans le temps de service", elle va exactement dans le sens de l'embrigadement général des professeurs dans le sens décidé par celui qui, dans lesdites réunions de concertation, aura la plus grande gueule ou le plus grand pouvoir de coercition.

Pas de souci donc pour toi : c'est toi qui a la plus grande

Bonne soirée



_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Jean le Dim 9 Jan 2011 - 9:55

@Karine B. a écrit:
@Jean a écrit:
Voeux pieux, et passablement irréalistes !
Et si on intègre le soutien scolaire dans les heures hebdomadaires d'enseignement, on diminue le nombre d'heures de "cours" proprement dits et on va exactement dans le sens des pédagos, qui veulent moins de cours "magistraux" ou "frontaux" comme ils appellent pour le dénigrer tout cours où c'est le professeur qui explique aux élèves!

Hé bien non, à moins que tu entérines toi même la baisse des horaires de cours et l'augmentation du nombre de classes par prof : il n'y a pas si longtemps, un prof de collège faisait 18 h avec 2 classes.

@Jean a écrit: Quant à l'"intégration de la concertation dans le temps de service", elle va exactement dans le sens de l'embrigadement général des professeurs dans le sens décidé par celui qui, dans lesdites réunions de concertation, aura la plus grande gueule ou le plus grand pouvoir de coercition.

Pas de souci donc pour toi : c'est toi qui a la plus grande

Bonne soirée




Hum ! On n'écrit pas, par hasard :"C'est toi qui as..."? Allez! On reste mignonne, hein!
Quant à faire 18 heures avec deux classes, c'est franchement absurde!
Tiens, je trouve même qu'avec quatre heures de français au collège, sur quatre années (6ème, 5ème, 4ème, 3ème), on peut largement apprendre aux élèves ce qu'ils doivent savoir. Evidemment, si on se perd dans le maquis des "séquences" et des "progressions" à la c..., on perd son temps et celui des élèves, c'est clair.
Autre chose, ou la même : j'ai appris après son départ à la retraite que celui qui, dans nos conseils d'enseignement, avait le monopole de la parole (voix forte, ton assuré, interventions impérieuses, n'écoutant rien de ce qu'on pouvait lui dire, occupant le terrain du début à la fin de la réunion, bref, pas moyen d'en placer une), eh bien, ce gaillard avait le bordel dans ses classes...! Alors, les réunions de concertations obligatoires chères au Snes, non merci !

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Dim 9 Jan 2011 - 10:17

@Jean a écrit:
Hum ! On n'écrit pas, par hasard :"C'est toi qui as..."? Allez! On reste mignonne, hein!
Quant à faire 18 heures avec deux classes, c'est franchement absurde!
Tiens, je trouve même qu'avec quatre heures de français au collège, sur quatre années (6ème, 5ème, 4ème, 3ème), on peut largement apprendre aux élèves ce qu'ils doivent savoir. Evidemment, si on se perd dans le maquis des "séquences" et des "progressions" à la c..., on perd son temps et celui des élèves, c'est clair.
Autre chose, ou la même : j'ai appris après son départ à la retraite que celui qui, dans nos conseils d'enseignement, avait le monopole de la parole (voix forte, ton assuré, interventions impérieuses, n'écoutant rien de ce qu'on pouvait lui dire, occupant le terrain du début à la fin de la réunion, bref, pas moyen d'en placer une), eh bien, ce gaillard avait le bordel dans ses classes...! Alors, les réunions de concertations obligatoires chères au Snes, non merci !


En guise de rappel, une petite citation de l'"Appel de Bobigny" signé par la FSU dont fait partie le SNES :
"Cela exige ensuite que l’école primaire et le collège permettent à chaque jeune de disposer à la fin du collège des éléments indispensables pour pouvoir choisir et construire son avenir et la poursuite de sa formation. En effet, le collège n’est pas une fin en soi. Et une place plus importante devra notamment être accordée à l’éducation artistique, l’éducation physique et sportive, l’éducation à la citoyenneté, l’enseignement des langues et la maîtrise des outils informatiques et de communication et de leurs usages,qui contribuent à la réussite et l’épanouissement de tous les enfants et qui constituent une part importante de la culture des jeunes. Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

affraid

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Jean le Dim 9 Jan 2011 - 10:47

Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

affraid [/quote]

Désolé, marquisedemerteuil, mais je trouve ça terrifiant !
"Formation initiale et continue rénovée": c'est l'IUFM qui se pourlèche d'avance les babines...
"Construction de projets éducatifs globaux..." : le charabia pédago dans toute sa splendeur ! La "pédagogie de projets" : du pour Meirieu !
Alors, ça y est, vous passez au Snalc ? Non, je boute...

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Daphné le Dim 9 Jan 2011 - 11:36

@Jean a écrit:Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

affraid

Désolé, marquisedemerteuil, mais je trouve ça terrifiant !
"Formation initiale et continue rénovée": c'est l'IUFM qui se pourlèche d'avance les babines...
"Construction de projets éducatifs globaux..." : le charabia pédago dans toute sa splendeur ! La "pédagogie de projets" : du pour Meirieu !
Alors, ça y est, vous passez au Snalc ? Non, je boute...[/quote]

Nous sommes pas mal sur ce forum à y être déjà topela

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Dim 9 Jan 2011 - 12:15

@Jean a écrit:


Hum ! On n'écrit pas, par hasard :"C'est toi qui as..."?

sans doute (et pas par hasard), mais ce n'est pas moi le prof de français ici

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Dim 9 Jan 2011 - 12:17

@Jean a écrit:



Quant à faire 18 heures avec deux classes, c'est franchement absurde!


c'était pourtant l'horaire du temps de "l'âge d'or", dans les années 70

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Karine B. le Dim 9 Jan 2011 - 12:20

@Jean a écrit:Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

affraid

Désolé, marquisedemerteuil, mais je trouve ça terrifiant !
"Formation initiale et continue rénovée": c'est l'IUFM qui se pourlèche d'avance les babines...
[/quote]

je ne vais pas défendre l'IUFM, mais cela faisait moins de dégâts que cette année

Mais continuez, continuez, pendant ce temps là vous exonérez les vrais responsables de la casse de l'EN (que préconisez vous comme action sur les DGH et la mise en place de la réforme des lycées en 1ère ? Sur le refus du livret de compétences ?, à part des paroles, paroles, paroles ... ?)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Celeborn le Dim 9 Jan 2011 - 13:38

@Karine B. a écrit:
je ne vais pas défendre l'IUFM, mais cela faisait moins de dégâts que cette année

Ils ne font plus leurs dégâts au même niveau : maintenant, ils les font dans les masters enseignement.

Sinon, je veux bien être d'accord avec le SNES sur plein de choses (et je le suis), mais en ce qui concerne le travail par équipe, le SNES (et non juste la FSU : le SNES lui-même l'a fait, hein !) a signé pour de vrai l'Appel de Bobigny, qui dit effectivement :

Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

Une attention particulière devra être accordée, avec la participation des parents, aux moments délicats de transitions, parfois vécues comme des ruptures – à l’entrée en maternelle, de la grande section au CP, du CM2 en 6e, de la troisième à la seconde – en réalisant des projets communs et des coopérations entre enseignants des écoles et des collèges

La définition et l’impulsion d’un véritable projet éducatif d’école ou d’établissement et d’équipe nécessitent l’implication et la coopération éducative de tous les adultes, professionnels et parents, partenaires associatifs de l’éducation populaire, du sport et de la culture du territoire, la logique de coéducation et l’évaluation partagée de ce projet.

la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail.

Alors arrêtons le double-discours sur ce point : le SNES a été clair : qu'il assume cette position, point.




_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Jean le Dim 9 Jan 2011 - 13:54

"la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail."

En demandant "la redéfinition des services", le Snes ouvre la boîte de Pandore, puisque c'est cela que demandent avec insistance les lobbies pédagos depuis une éternité : transformer le métier en une sorte de garderie où l'on ne saurait plus trop qui est qui...
Moi, je n'ai absolument aucune envie qu'on "redéfinisse" mon service". Je sais le plus grand gré au Snes pour sa sollicitude et pour sa généreuse amabilité, mais je le prie très courtoisement de me foutre la paix et de me laisser enseigner comme l'Etat m'en a donné mission. Mes 15 heures de cours d'agrégé me vont très bien telles qu'elles sont, et si j'étais certifié, comme je l'ai été longtemps, mes 18 heures m'iraient tout autant.


Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par frankenstein le Dim 9 Jan 2011 - 14:19

@Jean a écrit:"la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail."

En demandant "la redéfinition des services", le Snes ouvre la boîte de Pandore, puisque c'est cela que demandent avec insistance les lobbies pédagos depuis une éternité : transformer le métier en une sorte de garderie où l'on ne saurait plus trop qui est qui...
Moi, je n'ai absolument aucune envie qu'on "redéfinisse" mon service". Je sais le plus grand gré au Snes pour sa sollicitude et pour sa généreuse amabilité, mais je le prie très courtoisement de me foutre la paix et de me laisser enseigner comme l'Etat m'en a donné mission. Mes 15 heures de cours d'agrégé me vont très bien telles qu'elles sont, et si j'étais certifié, comme je l'ai été longtemps, mes 18 heures m'iraient tout autant.

Historique

Lors de sa fondation le 21 avril 1905 dans la salle des fêtes du lycée Louis-le-Grand, le SNALC porte le nom de Fédération Nationale des Professeurs des Lycées de Garçons et de l’Enseignement secondaire féminin. Au nom de "la valeur de l'enseignement secondaire", il s'oppose d'abord à la transformation des "professeurs adjoints" (simples bacheliers) en professeurs à part entière ensuite à la surveillance par les professeurs des "récréations d'inter-classe", tâche jusqu'alors dévolue aux répétiteurs.

lol!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndicat_national_des_lyc%C3%A9es_et_coll%C3%A8ges

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par ysabel le Dim 9 Jan 2011 - 14:30

@Jean a écrit:"la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail."

En demandant "la redéfinition des services", le Snes ouvre la boîte de Pandore, puisque c'est cela que demandent avec insistance les lobbies pédagos depuis une éternité : transformer le métier en une sorte de garderie où l'on ne saurait plus trop qui est qui...
Moi, je n'ai absolument aucune envie qu'on "redéfinisse" mon service". Je sais le plus grand gré au Snes pour sa sollicitude et pour sa généreuse amabilité, mais je le prie très courtoisement de me foutre la paix et de me laisser enseigner comme l'Etat m'en a donné mission. Mes 15 heures de cours d'agrégé me vont très bien telles qu'elles sont, et si j'étais certifié, comme je l'ai été longtemps, mes 18 heures m'iraient tout autant.


tout pareil...
je sais faire un cours de littérature, de grammaire et c'est tout...
Et je déteste le travail en équipe, je déteste les sports d'équipe aussi d'ailleurs.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Dim 9 Jan 2011 - 14:36

@Karine B. a écrit:
je ne vais pas défendre l'IUFM, mais cela faisait moins de dégâts que cette année
Il ne faut pas tout mélanger. On a effectivement dégradé le service des stagiaires (18h actuellement contre 6h), mais ça n'a rien à voir avec le formatage pédago-idéologique qui sévissait déjà du temps des IUFM et qui n'a fait que migrer à l'intérieur même des facs. Sur ce point, on n'a pas fait pire car... c'était déjà on ne peut plus mauvais !
Pour résumer : on peut être à la fois contre les IUFM (et ne pas les regretter une seule seconde !) et contre la situation actuelle.


Mais continuez, continuez, pendant ce temps là vous exonérez les vrais responsables de la casse de l'EN certainement pas. Les "vraies" responsabilités sont partagées, et il ne faut pas tout faire reposer sur le "méchant gouvernement de droite" et "Sarko le facho". C'est un peu simpliste comme analyse... (que préconisez vous comme action sur les DGH et la mise en place de la réforme des lycées en 1ère ? Sur le refus du livret de compétences ?, à part des paroles, paroles, paroles ... ? ) Déjà, je commencerais par ne pas signer des appels qui vont exactement dans la direction opposée de ce que je souhaite ! Autrement, la question est effectivement pertinente, mais elle s'applique à tout le monde, sans exception Wink ...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Dim 9 Jan 2011 - 14:38

@ysabel a écrit:
@Jean a écrit:"la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail."

En demandant "la redéfinition des services", le Snes ouvre la boîte de Pandore, puisque c'est cela que demandent avec insistance les lobbies pédagos depuis une éternité : transformer le métier en une sorte de garderie où l'on ne saurait plus trop qui est qui...
Moi, je n'ai absolument aucune envie qu'on "redéfinisse" mon service". Je sais le plus grand gré au Snes pour sa sollicitude et pour sa généreuse amabilité, mais je le prie très courtoisement de me foutre la paix et de me laisser enseigner comme l'Etat m'en a donné mission. Mes 15 heures de cours d'agrégé me vont très bien telles qu'elles sont, et si j'étais certifié, comme je l'ai été longtemps, mes 18 heures m'iraient tout autant.


tout pareil...
je sais faire un cours de littérature, de grammaire et c'est tout...
Et je déteste le travail en équipe, je déteste les sports d'équipe aussi d'ailleurs.

Pas mieux !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le blog du SE-Unsa nous invite à participer à son "chantier" du collège.

Message par Aurore le Dim 9 Jan 2011 - 14:40

@Celeborn a écrit:
@Karine B. a écrit:
je ne vais pas défendre l'IUFM, mais cela faisait moins de dégâts que cette année

Ils ne font plus leurs dégâts au même niveau : maintenant, ils les font dans les masters enseignement.

Sinon, je veux bien être d'accord avec le SNES sur plein de choses (et je le suis), mais en ce qui concerne le travail par équipe, le SNES (et non juste la FSU : le SNES lui-même l'a fait, hein !) a signé pour de vrai l'Appel de Bobigny, qui dit effectivement :

Pour cela, le travail en équipe, des formations initiale et continue rénovées pour tous les professionnels de l’école et en particulier les enseignants, la construction de projets éducatifs globaux sur tous les temps et espaces éducatifs de l’enfant, le respect de ses rythmes de vie et d’apprentissage sont indispensables.

Une attention particulière devra être accordée, avec la participation des parents, aux moments délicats de transitions, parfois vécues comme des ruptures – à l’entrée en maternelle, de la grande section au CP, du CM2 en 6e, de la troisième à la seconde – en réalisant des projets communs et des coopérations entre enseignants des écoles et des collèges

La définition et l’impulsion d’un véritable projet éducatif d’école ou d’établissement et d’équipe nécessitent l’implication et la coopération éducative de tous les adultes, professionnels et parents, partenaires associatifs de l’éducation populaire, du sport et de la culture du territoire, la logique de coéducation et l’évaluation partagée de ce projet.

la redéfinition de leurs services, incluant la formation continue, la recherche-action et le travail en équipe dans le respect de leurs statuts nationaux et de leurs conditions de travail.

Alors arrêtons le double-discours sur ce point : le SNES a été clair : qu'il assume cette position, point.




Bravo Celeborn ! veneration topela cheers

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum