Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
liliepingouin
Érudit

Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par liliepingouin le Mer 12 Jan 2011 - 18:40
Tout est dans le titre!

Que j'analyse un texte ou une image, ces temps-ci, j'ai toujours droit à la question. Dès que j'interprète un peu un enjambement, une couleur, une phrase, j'ai un élève qui me prend pour une grande délirante...

Comment y répondez-vous? Moi j'ai beau dire tout ce qui me passe par la tête à ce moment-là, ça finit toujours par un regard sceptique de l'élève qui continue à penser que je délire...

(pi d'ailleurs mon copain aussi il me l'a déjà posée et il n'avait pas l'air convaincu non plus alors qu'il devrait l'être au moins par amour de moi Very Happy )

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
deroute
Expert

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par deroute le Mer 12 Jan 2011 - 18:43
Je réponds que l'auteur a voulu provoquer un sentiment chez son lecteur et qu'en classe on essaie de comprendre ce qui, dans le texte, nous fait ressentir ce sentiment. Il n'a peut-être pas tout fait consciemment mais nous notre travail c'est de décortiquer le texte pour en comprendre le sens.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par doctor who le Mer 12 Jan 2011 - 18:43
Seule solution, mais c'est pas facile à mettre en oeuvre, et ce ne sera pas tout seul dans nos petites classes de collège, ni avec les programmes actuels, ni avec les horaires dévolus au français : remonter le niveau de rédaction des élèves.

S'il savent écrire, t'inquiète qu'ils feront quelques effets de style, et sauront ce que c'est qu'être auteur.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
syrinxx
Niveau 9

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par syrinxx le Mer 12 Jan 2011 - 18:50
montre leur, pour un extrait, des brouillons de Flaubert, de Balzac ou d'un poète avec les différentes versions tapuscrites (parce que sinon c'est illisible), et la version finale.....
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par liliepingouin le Mer 12 Jan 2011 - 19:17
Merci pour vos pistes!!! ça me donne des idées.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Lo
Enchanteur

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Lo le Mer 12 Jan 2011 - 19:34
@deroute a écrit:Je réponds que l'auteur a voulu provoquer un sentiment chez son lecteur et qu'en classe on essaie de comprendre ce qui, dans le texte, nous fait ressentir ce sentiment. Il n'a peut-être pas tout fait consciemment mais nous notre travail c'est de décortiquer le texte pour en comprendre le sens.


Tout pareil!
avatar
DH
Monarque

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par DH le Mer 12 Jan 2011 - 19:57
D'abord c'est "Oui, jason, il a vraiment voulu dire ça!"

Et je donne des exemples. Je dis que tout relève de choix. Que ce soit conscient ou pas.

Exemple, notre insconscient s'exprime dans le choix des mots. je leur donne ainsi des exemples de sentiments qui doivent être visibles par le choix de mot. Je leur demande de prendre un fait: celui qui s'exprime vient de perdre sa mère.

comment s'exprimera celui qui n'avait pas de bonnes relations avec elle? celui qui, carrément, la déteste, celui qui l'aime? celui qui fuit la réalité? Celui qui reste le petit garçon à sa môman?

Spontanément, ils trouvent:

ma mère est morte
ma maman est décédée
ma mère est partie
ma génitrice a crevé

je leur montre ainsi que les mots sont là - de façon consciente ou non - pour montrer qqch ou faire naître qqch (pour choquer etc genre la génitrice)
C'est comme dire "gay" au lieu d'homo ou pire (j'arrive même pas à écrire). ça revient aussi pour la couleur. je leur dis que dire "il y a un garçon qui t'attend" est différent de "il ya un black qui t'attend" ou noir....

alors ils comprennent. je ne sais pas si je suis claire ce soir. Mais ça marche tout le temps
avatar
Derborence
Modérateur

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Derborence le Mer 12 Jan 2011 - 19:58
Je réponds qu'il ne nous est pas possible d'affirmer que "l'auteur a pensé à ça" mais que nous sommes là pour commenter l'effet produit. professeur
En général, cette remarque clôt le débat.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par liliepingouin le Mer 12 Jan 2011 - 20:00
Dr Housette a écrit:


alors ils comprennent. je ne sais pas si je suis claire ce soir. Mais ça marche tout le temps

si si tu es très claire! C'est une piste très intéressante!

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par liliepingouin le Mer 12 Jan 2011 - 20:01
@Derborence a écrit:Je réponds qu'il ne nous est pas possible d'affirmer que "l'auteur a pensé à ça" mais que nous sommes là pour commenter l'effet produit.
En général, cette remarque clôt le débat.

c'est ce que j'ai répondu aujourd'hui, et l'élève n'a effectivement rien répondu mais il avait toujours le regard sceptique Very Happy

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Celeborn le Mer 12 Jan 2011 - 20:10
Tu peux t'appuyer sur la phrase de Rimbaud : « J'ai voulu dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens. »

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par liliepingouin le Mer 12 Jan 2011 - 20:12
@Celeborn a écrit:Tu peux t'appuyer sur la phrase de Rimbaud : « J'ai voulu dire ce que ça dit, littéralement et dans tous les sens. »

oh la la faut que je la retienne celle-là! surtout que c'est précisément sur un texte de Rimbaud qu'une élève m'a posé cette fameuse question!
Merci!

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par User5899 le Mar 25 Jan 2011 - 20:09
@liliepingouin a écrit:Tout est dans le titre!

Que j'analyse un texte ou une image, ces temps-ci, j'ai toujours droit à la question. Dès que j'interprète un peu un enjambement, une couleur, une phrase, j'ai un élève qui me prend pour une grande délirante...

Comment y répondez-vous? Moi j'ai beau dire tout ce qui me passe par la tête à ce moment-là, ça finit toujours par un regard sceptique de l'élève qui continue à penser que je délire...

(pi d'ailleurs mon copain aussi il me l'a déjà posée et il n'avait pas l'air convaincu non plus alors qu'il devrait l'être au moins par amour de moi Very Happy )
Question intéressante et hyper classique. Je réponds en deux temps.
1) L'auteur est-il toujours conscient de tout ? Et nous-mêmes le sommes-nous toujours ? Je ramène à une situation où ce que nous avons dit ou écrit a été mal perçu, mal interprété... C'est-à-dire interprété autrement qu'à notre idée. Smile
2) Etudions-nous un texte ? Ou un auteur ? Quand j'étais étudiant, on nous interdisait la formule "l'auteur a voulu dire que". Je pense qu'on avait raison.
avatar
Angua
Doyen

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Angua le Mar 25 Jan 2011 - 20:54
Je ne le dis pas toujours mais j'ai une pensée pour une formatrice qui nous préparait au CAPES: pour elle, foin de savoir s'il "l'avait dit ou avait voulu le dire", dans tous les cas, "il l'avait écrit".

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par User5899 le Mar 25 Jan 2011 - 20:58
@Angua a écrit:Je ne le dis pas toujours mais j'ai une pensée pour une formatrice qui nous préparait au CAPES: pour elle, foin de savoir s'il "l'avait dit ou avait voulu le dire", dans tous les cas, "il l'avait écrit".
Voilà, +1 Smile
avatar
Carabas
Vénérable

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Carabas le Mar 25 Jan 2011 - 21:01
Cripure a écrit: Quand j'étais étudiant, on nous interdisait la formule "l'auteur a voulu dire que". Je pense qu'on avait raison.
Je l'interdis à mes élèves, dés la 6e, en disant que l'auteur ne veut pas dire, il dit, point.

Sinon, je prends l'exemple de film : si on a une impression de vitesse que se dégage de telle séquence, c'est que le réalisateur a mis en oeuvre les moyen pour nous faire ressentir cette vitesse. En littérature, c'est pareil... avec des mots.

Je retiens la phrase de Rimbaud et l'exemple de "Ma mère est morte".

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett
avatar
proustinette
Niveau 5

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par proustinette le Lun 14 Fév 2011 - 21:25
moi je leur parle foot: parfois un but est marqué suite à une merveilleuse maîtrise des joueurs, parfois c'est plus le fruit du hasard. le principal est qu'il y ait un but: alors je dis "peu importe si l'auteur a vraiment fait exprès ou pas, le principal est la belle formule que nous on analyse". en général ça leur va.
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Abraxas le Mar 15 Fév 2011 - 5:21
Et le peintre qui a mis du rouge à côté du vert, il l'a fait exprès ou non ?
A quel moment un tableau est-il fini ? Quand il n'y a rien à ajouter.
Tout pareil pour un texte.
Le problème, c'est que eux ne se posent pas de problème, quand ils écrivent.
Tout le boulot, c'est de les amener à s'en poser. Et à les résoudre.
Même que c'est pour ça qu'on leur explique dans le détail les problèmes que se sont posés les autres.
Sinon,question manuscrits : http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/
avatar
krine
Niveau 5

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par krine le Sam 26 Fév 2011 - 14:36
Je me souviens qu'à la fac, on avait étudié le poème "l'huître" de Ponge et que le prof nous avait dit que les accents circonflexes étaient là pour rappeler la forme de l'huître... ouais, ouais, ouais... on l'avait tous regardé d'un air sceptique Suspect et puis il nous avait passé une bande audio de Ponge lui-même commentant son poème et confirmant l'interprétation des accents circonflexes. Je me sers de cette histoire pour les élèves.

Sinon je leur dis que ce qui est important c'est ce que le lecteur perçoit. (comme quelqu'un l'a dit en p.1 tout au début).
Et puis que le texte est travaillé, qu'écrivain c'est un métier, qu'avant d'écrire un mot l'auteur a réfléchi, hésité et choisi. Ce n'est pas du hasard.
avatar
Aredius
Niveau 9

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Aredius le Dim 27 Fév 2011 - 16:46
Un jour (il y a au moins 30 ans) j'ai suivi une conférence de Michel Serres sur la fable Le loup et l'agneau. Il a montré que La Fontaine avait construit sa fable sur la structure d'ordre. Il a commencé très pédagogiquement à expliquer ce qu'est une structure en maths. Des relations entre des objets. En maths on ne sait pas quels sont ces objets et quelle est la signification de ces relations. Quand on choisit un ensemble d'objets (des employés par exemple) et une relation (est chef de, par exemple), si tous les théorèmes de la structure sont vrais, alors on a un modèle de la-dite structure. Et il nous a montré les différents modèles de la fable ( (plus fort-plus faible, modèle biologique, amont-aval, modèle spatial, parent-enfant, modèle généalogique, etc.).

A la fin un auditeur lui a demandé "Qui nous dit que La Fontaine a construit sa fable ainsi ?"
Serres lui a répondu. "prouvez-moi le contraire ? ou quelque chose approchant.

============
Je viens de trouver ceci de M. Serres
"Que de fois me suis je éveillé en m'écriant ""Le loup et l'agneau" ou tel théorème de Cauchy voulaient donc dire cela !" Je comprenais enfin, vingt ans après. En somme la compréhension dépend moins de l'explication donnée au moment de l'apprentissage qu'elle ne change, évolue, se perd, revient, meurt ou s'épanouit. Cela vaut même pour les mathématiques, excellence double de la raison translucide et de l'enseignement: prendre, apprendre, comprendre, voila l'ordre de l'apprentissage; inversez le et vous piétinerez, car des premiers nombres eux mêmes, la clarté projette une ombre ou une profondeur infinies. Allez, courez, la foi ou le corps s'en débrouillera. Le savoir s'enfonce en lui et de lui resurgit. Tapi dans l'ombre, il assimile lentement le simulé. (Michel Serres, "Variations sur le Corps").

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par NLM76 le Mar 8 Mar 2011 - 8:47
Bonjour,

Cela fait du bien de lire des petites choses sensées... j'avais l'impression depuis quelques semaines à être de plus en plus isolé pour affirmer ça. Bon, ma réponse c'est
1. Si l'auteur n'a pas écrit ce qu'il voulait, c'est qu'il est mauvais ; passons à autre chose.
2. Balzac, Verlaine, et autres Racine ne se sont peut-être pas dit "je vais mettre une allitération ici, créer telle symétrie-là... et faire en sorte que les professeurs de lettres des siècles à venir analysent pendant des heures un extrait de 20 lignes..." . Oui, et s'il ne l'a pas fait exprès, cela prouve seulement qu'il avait du génie.
3. D'ailleurs, c'est pour cela que je ne vous fais pas étudier des oeuvres médiocres, et que je ne vous fais pas étudier des oeuvres qui sont - le plus souvent à juste titre - tombées dans l'oubli.
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Robin le Mar 8 Mar 2011 - 11:46
Certains auteurs sont plus conscients que d'autres des moyens qu'ils mettent en œuvre et des effets qu'ils veulent produire : Flaubert, Mallarmé, Poe, Valéry, par exemple ("Les dieux, gracieusement, nous donnent pour rien le premier vers, c'est à nous de façonner le second") ; Edgar Poe pousse le bouchon très loin avec sa conférence sur Le Corbeau (The Raven) dans laquelle il explique que tout est voulu, consciemment construit et le démontre de façon quasiment mathématique (comme le fait Michel Serres avec Le Loup et l'Agneau).

Dans la grande poésie et la grande littérature, le fond est inséparable de la forme. Il n'y a pas d'un côté "ce que dit" l'auteur" (ce que Valéry appelle le "résumé" et la manière dont il le dit (la forme) : "Or est poème ce qui ne peut se résumer. Rien de beau ne se peut résumer. Les barbares pédagogues résument et font résumer les œuvres dont l'absurdité de les résumer est l'essence même".

Le deuxième aspect du problème, est la réception de l'œuvre par le lecteur (ou le spectateur) qui est comme une deuxième création. Le poème, le texte suscite en moi des échos auxquels l'auteur n'avait pas forcément pensé, ce n'est pas pour autant qu'ils sont illégitimes, même si je puis me tromper.

La conception instrumentale du langage voit dans l'œuvre une pensée qui s'exprime et qui pourrait s'exprimer autrement, alors qu'il faut chercher à comprendre pourquoi elle s'exprime ainsi et pas autrement : il est impossible de changer un mot du Cimetière marin sans flanquer le poème par terre.

C'est une école d'exigence et le travail de l'expres​sion(Francis Ponge parle de "rage") est un travail (d'orfèvre) sur la pensée elle-même.

Les élèves apprennent à penser en écrivant, en lisant et en commentant, par imprégnation, en s'incorporant une œuvre conquise sur les mots de la tribu (le langage). C'est à ce prix, qu'à leur tour, ils parviendront à exprimer une pensée personnelle, à se frayer un chemin vers la parole..
avatar
roxanne
Devin

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par roxanne le Mar 8 Mar 2011 - 12:16
Mais moi je trouve que c'est sain qu'ils la posent cette question , ils sont sidérés de tout ce qu'il y a à trouver dans un texte , que ce n'est pas juste "il s'est passé ça ou ça " "le personnage est gentil ou méchant"..J'ai un élve de 3°, gentil glandeur , bavad et assez peu concerné pazr les cours .Et puis on travaille sur la poèsie , j'approfondis, les figures de style , les connotations , bref..Eqt là , il me pose cette question , je réponds par une métaphore sur la peinture , et depuis il est à fond en cours, cherchant (et trouvant ) des intérprétations , des idées mais toujours fondées sur une analyse , sur des outils .Et bien , lui , pour moi , il a passé une étape que n'ont pas d'ailleurs forcément passée les "bons élèves scolaires" .
avatar
Alcyone
Habitué du forum

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Alcyone le Mar 8 Mar 2011 - 12:20
@roxanne a écrit:Mais moi je trouve que c'est sain qu'ils la posent cette question , [...] je réponds par une métaphore sur la peinture.

Entièrement d'accord.
C'est quoi ta métaphore sur la peinture ? (curiosité Smile )
avatar
roxanne
Devin

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par roxanne le Mar 8 Mar 2011 - 13:45
Bien , en gros un peintre , on peut penser qu'il a mis toutes les couleurs dans tous les sens, ou des formes au hasard ou qu'il a réfléchi..pareil pour l'écrivain que je présente comme un artisan du langage
Contenu sponsorisé

Re: Mais Madame, l'auteur, il a vraiment pensé à ça?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum