Fait divers et nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fait divers et nouvelle

Message par lapetitemu le Ven 14 Jan 2011 - 14:05

Encore des questions, toujours des questions...
Je vais, un jour, peut-être, arriver à la fin de ma séquence sur la nouvelle réaliste. J'ai fait lire à mes 4e quelques nouvelles de Maupassant. Il se trouve qu'en M1, j'ai fait mon mémoire sur le thème du monstrueux dans les nouvelles de cet auteur, et j'ai pas mal travaillé sur le lien entre fait divers et nouvelle. Je voulais donc faire profiter mes élèves de ce travail. Au début, je pensais leur faire juste une séance là-dessus, mais je me dis que ça pourrait être aussi l'occasion d'un travail filé en plusieurs séances.
Pour l'instant, j'ai pensé au déroulement suivant :
- définition du fait divers à partir de dictionnaires, et d'exemples tirés de la presse écrite ou multimédia
- historique du fait divers : naissance au 19e siècle, à une époque de forte attraction du grand public pour tout ce qui est extraordinaire ou morbide. A l'appui, un extrait du Crime au père Boniface (un paragraphe qui définit bien la fascination --> on pourra d'ailleurs se resservir de cette définition pour le fantastique). Problème pour cette étape : comment faire autrement qu'un cours magistral où je leur donne moi-même les infos liées au contexte historique et social ?
- points communs avec la nouvelle : au niveau de la forme, la brièveté et la densité / au niveau du fond : une histoire à la fois typique et singulière.
- caractéristiques d'écriture du fait divers (à partir de l'étude d'un ou deux exemples) : passé composé, peu de fioritures (adjectifs qualificatifs par exemple), donc pas le même style ni objectif que la nouvelle.
- séance de langue autour du passé composé : morphologie, choix de l'auxiliaire, accords particuliers
- premier travail d'écriture, en classe : transformer une nouvelle (je pense que ce sera Toine) en fait divers.
- deuxième travail d'écriture, à la maison : choisir dans la presse actuelle un fait divers et écrire une nouvelle d'une à deux pages à partir de ce fait divers.

Le tout devrait tenir sur une semaine à peu près.

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous des idées pour l'organisation de chacune des séances ?
Avez-vous déjà travaillé sur ce thème ?

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fait divers et nouvelle

Message par miss sophie le Ven 14 Jan 2011 - 14:58

Ton déroulement me paraît cohérent et l'exercice de rédaction intéressant ; j'avais fait quelque chose de similaire en début de 5e mais nous n'avions pas travaillé la nouvelle réaliste, juste des faits divers et une nouvelle pour apprendre à développer ; en 4e, après l'étude de Maupassant, ce que tu vas leur demander sera forcément plus fourni.

@lapetitemu a écrit:Problème pour cette étape : comment faire autrement qu'un cours magistral où je leur donne moi-même les infos liées au contexte historique et social ?
A mon sens, ce n'est PAS un problème. Ne fais pas autrement !

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fait divers et nouvelle

Message par lapetitemu le Ven 14 Jan 2011 - 15:06

Smile
Nuits aussi m'a vanté les mérites du cours magistral. Ce qui m'inquiète, ce n'est pas tant les directives officielles (ma visite sera passée, donc je m'en contre-foutrai^^), mais je connais les élèves, et je ne les imagine pas m'écouter pendant un quart d'heure ou plus... A moins qu'un changement se produise la semaine prochaine, j'y crois encore !

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fait divers et nouvelle

Message par Nuits le Ven 14 Jan 2011 - 19:56

Puisqu'on parle de moi ...

Je confirme j'ai fait un cours magistral. J'ai parlé pendant les 55 min de l'Angleterre victorienne, du positivisme, de la transsubstantiation, de la révolution industrielle et tout et tout. Je l'ai fait dans trois classes :
- une sage (enfin, relativement) et d'un bon niveau
- une d'un bon niveau mais composée de petits c***
- une très faible et bavarde.
Dans les trois classes, pas un bruit pendant une heure. Ils m'ont écoutée comme si je leur racontais un conte de Noël (ou le dernier Saw). On a juste fait des coupures de temps à autres pour aller lire des passages du livre étudié.

Je sais qu'ils ont été attentifs car je ne leur ai pas fait écrire une ligne ce jour-là. Trois jours après (une éternité pour eux) ils avaient tout retenu, même les exemples du livre et les mots compliqués

Je crois qu'à force de les mettre "en activités variées au centre de leurs apprentissages qu'ils construisent eux-mêmes" on a fini par les perdre complétement.

Je ne dis pas qu'il ne faut que du C.M, loin de là, mais une fois de temps à autres, c'est bien. C'est effectivement là que tu retrouves ton autorité, que tu n'es pas un animateur de découpage coloriage, mais celui qui dispense aux élèves un savoir qu'ils n'ont pas. Je sais, ça fait pétasse élitiste et prétentieuse, mais c'est ce que j'ai constaté cette année, et même les années précédentes

_________________
C'est dans l'intérêt de l'enfant. Very Happy

Nuits
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fait divers et nouvelle

Message par sand le Ven 14 Jan 2011 - 21:39

Mais tu as raison, et ce sont souvent ces cours-là qui ont laissé un bon souvenir à nos élèves.

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum