Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Nell
Empereur

à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Nell le Lun 17 Jan 2011 - 12:45
J'avais une parodie de Phèdre dans laquelle l'héroïne était présentée dans une scène bien grivoise. Je l'avais sur ma clef USB, clef qui a disparu en salle des profs... Et je n'arrive pas à la retrouver (d'autant que ma mémoire me joue des tours et que je n'ai même plus le nom de l'auteur humhum ). La fonction recherches du forum n'a pas su m'aider (Google non plus d'ailleurs).
Si quelqu'un arrive à m'aider avec aussi peu d'indices... :succes:

Merci!

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Violet le Lun 17 Jan 2011 - 12:47
c'est pas de Pierre Dac ?
avatar
Nell
Empereur

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Nell le Lun 17 Jan 2011 - 12:48
Ooooooooooooouuuuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!

Very Happy

Nom de Zeus, Violet, je t'I love you Laughing

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)
avatar
Violet
Esprit sacré

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Violet le Lun 17 Jan 2011 - 12:49
Tiens, là tu vas me vouer une reconnaissance éternelle !

http://palf.free.fr/theatre/parodie.htm Razz
avatar
Mauvette
Expert

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Mauvette le Lun 17 Jan 2011 - 12:59
Oups, je ne connaissais pas cette parodie, mais c'est en effet bien grivois.
Tu veux en faire quoi Nell ? C'est pour les élèves ?
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Marie Laetitia le Lun 17 Jan 2011 - 13:22
@Mauvette a écrit:Oups, je ne connaissais pas cette parodie, mais c'est en effet bien grivois.
Tu veux en faire quoi Nell ? C'est pour les élèves ?

boâââh ! Ça leur apprend l'imparfait du subjonctif du verbe savoir, c'est très utile dans la vie... Laughing

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
avatar
Mauvette
Expert

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Mauvette le Lun 17 Jan 2011 - 13:28
@Marie Laetitia a écrit:
@Mauvette a écrit:Oups, je ne connaissais pas cette parodie, mais c'est en effet bien grivois.
Tu veux en faire quoi Nell ? C'est pour les élèves ?

boâââh ! Ça leur apprend l'imparfait du subjonctif du verbe savoir, c'est très utile dans la vie... Laughing

:acb:
avatar
aposiopèse
Érudit

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par aposiopèse le Lun 17 Jan 2011 - 14:01
je ne connais pas ce texte, je vais regarder (mais avec mes élèves, je préfère éviter les grivoiseries, déjà qu'ils m'ont interprété un extrait de l'Assommoir de façon très étrange...)
Sinon il existe un pastiche de la tragédie de Racine en général (je crois) dans A la manière de de Reboux et Muller si ma mémoire est bonne, avec des calembours du style "et dans son sein cent fois le fer a repassé " + pastiche des actes qui se terminent systématiquement par un "retirons-nous dans mon cabinet" de l'héroïne à sa confidente)
avatar
ysabel
Devin

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par ysabel le Lun 17 Jan 2011 - 21:25
les élèves adorent le texte de Dac ! je l'utilise à chaque fois que je fais Phèdre... donc encore cette année.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
GILLE Pierre
Je viens de m'inscrire !

PARODIE DE PHEDRE

par GILLE Pierre le Lun 21 Fév 2011 - 1:17
Bonjour,
Je pense qu'il s'agit de Georges FOUREST dans "la négresse blonde" , ou "le géranium ovipare"
Dans son fauteuil en bois de cèdre
A moins qu'il ne soit d'acajou
En chemise madame Phèdre
Fait des mines de sapajou
Pendant que sa nourrice Oenone
Qui jadis eut de si bon lait
se compose un maintien de nonne
Et marmonne son chapelet
Etc...
Tapez Georges Fourest parodie de Phèdre sur Google , vous aurez le Cid en prime !
avatar
Abraxas
Doyen

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Abraxas le Lun 21 Fév 2011 - 2:03
Et ce qui suit, le donneriez-vous à des élèves ?

"On sait qu’en 1688, un incendie détruisit la maison de Racine, réduisant en cendres ses écrits d’historiographe. Divers brouillons, premiers jets, poèmes de circonstance et l’essentiel de sa correspondance disparurent aussi dans l’incendie. On sait moins qu’un voisin, homme de lettres de moindre renom, grand admirateur du grand dramaturge, fit de son mieux pour sauver les feuilles qui voletaient au gré des flammes. Et c’est l’une de ces précieuses pages que nous nous proposons de livrer au public pour la première fois. Pièce inédite, et surprenante à plus d’un titre : elle semble constituer une ébauche d’une scène célèbre de Phèdre, ou tout au moins une version alternative, destinée peut-être à un public choisi — et averti.
Le manuscrit, tout entier de la main de l’illustre poète, a été altéré partiellement par le feu, et par l’eau qui, jetée contre les façades en flammes, coulait de toutes parts. Tel quel, il pose peut-être plus d’énigmes qu’il n’en résout, mais jette un jour nouveau sur le moment dramatique où Phèdre, après l’aveu de son amour à Hippolyte, le dépossède de son épée. Plusieurs critiques, surtout contemporains, ont voulu y voir une métaphore ;
Ils n’avaient pas tort.



Phèdre
Oui, Prince, je languis, je brûle pour Thésée.
Mon âme fond du dur désir d’être […] (1)
Mais non point d’une étreinte achevée dans l’instant :
Non, je voudrais qu’il prît avec moi tout son temps (2),
Comme une femme en rêve au plus brûlant du songe,
Comme un homme en promet par quelque pieux mensonge,
Et comme je sais bien que vous pourriez l’oser,
Si dans mon lit de deuil vous vouliez vous poser.
C’est vous, Prince, c’est vous qui l’épée à la main,
Menaçant votre Amante au visage ou au sein,
Déverseriez sur moi une pensée féconde !
Roulée entre vos bras comme Vénus sur l’onde,
Je naîtrais, je mourrais, et renaîtrais encor
Tout en vous enfantant aux pertuis de mon corps.
De mon époux enfui j’ai conservé l’image
Puisqu’en vous il revit ! En votre doux visage,
J’ai reconnu les traits qui me firent pâmer,
Quand d’Ariane lassé il se prit à m’aimer !
Et dans le fer fatal pour lequel je soupire,
Je saurai retrouver, soumise à votre empire,
La dague dont jadis il sut me transpercer,
Avant que chez les Morts il s’en aille danser,
Vaincu par les appâts rances (3) de Proserpine.
Je soupire, je meurs, donnez-moi votre […] (4)
C’est dit, je le saisis… Qu’il est beau ! Qu’il est fier !
Charnu, majestueux, et si propre à l’ouvrage
Qui de mon […] (5) en feu fera fondre l’orage !
L’amante sous ta loi meurt, ressuscite et vit ;
Je suis le flot ouvert qu’ensemence ton […] (6)
Oui, le fils de Thésée est l’héritier du trône ;
Oui, Hippolyte est roi sur toute ma personne ;
Et son sceptre sur moi a un si grand pouvoir
Qu’il m’exile aussitôt à l’est de mon devoir (7).
De mon dédale obscur explorant la retraite,
Ta […] (8) a la vigueur du monstre de la Crète.
Rompue enfin d’excès, je cède à mon désir,
Et mourante je viens entre tes bras mourir !

Hippolyte
Dieu me préserve, hâtif, de courir à ma perte… (8)

Notes
(1) L’eau a délayé le mot et l’a rendu illisible. Est-ce « brisée » ? « Baisée » ? « Brimée », peut-être — mais la rime serait pauvre…
Par ailleurs, on croyait que l’expression « dur désir de » était née sous la plume de Paul Eluard avec le Dur désir de durer (1947). On s’aperçoit que Racine avait déjà eu la même intuition allitérative.
(2) C’est à de tels vers, d’un prosaïsme insoutenable, que l’on peut déduire qu’il s’agit là d’une ébauche, ou d’une œuvre de circonstance écrite sur un genou, avant une représentation privée.
(3) Kakemphaton curieux sous la plume de Racine, et qui vaut bien le « Et le désir s’accroît quand l’effet se recule » de son grand rival, Corneille (Polyeucte, I, 1).
(4) Le bord du manuscrit est brûlé, irrémédiablement perdu. On se perd en suppositions sur le mot que Racine avait mis à la rime.
(5) Tache d’eau. On devine un mot en trois lettres. Mais quel ?
(6) Une escarbille a dû tomber juste à cet endroit. Le trou est légèrement allongé, montant selon un angle de 45°.
(7) Curieuse expression. Sans doute Racine, nourri d’Ancien testament, s’est-il souvenu de Caïn fuyant « à l’est d’Eden ».
(8) Mot délayé, de cinq lettres apparemment.
Ici s’arrête la page. On enrage de ne pas avoir la suite. Peut-être quelque érudit la sortira-t-il un jour de son tiroir."
avatar
John
Médiateur

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par John le Lun 21 Fév 2011 - 11:30
Et il y a la parodie de Cinna par Edmond Rua :

Prends un siège, Cinna, et assieds-toi par terre,
Et si tu veux parler, commence par te taire !
Ton nom est invaincu mais non pas invincible,
Et mon pied dans ton cul n'est pas chose impossible.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Anne R.
Niveau 9

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Anne R. le Lun 21 Fév 2011 - 12:27
Abraxas en sera moyennement étonné, je me rends compte que j'ai toujours eu une lecture très naïve du titre d'Eluard...
avatar
ysabel
Devin

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par ysabel le Lun 21 Fév 2011 - 18:39
C'est très amusant...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
Contenu sponsorisé

Re: à la recherche de la parodie de Phèdre... Help me!

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum