Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Coleteron
Je viens de m'inscrire !

Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Coleteron le Ven 21 Jan 2011 - 23:36
Bonsoir,

Je ne sais si quelqu'un d'entre vous a écouté RTL ce jour à13h35 mais ce que j'ai entendu confirme l'image du professeur qui ne fait rien de ses journées, est perpétuellement en vacances et va se battre pour ses sacro-saintes vacances au mépris des intérêts des enfants, intérêt dont ils n'ont que faire lorsqu'il s'agit de défendre leurs avantages. Dixit les parents s'exprimant à l'antenne.
Dès lors il faut réduire les vacances des nantis qui cessent de travailler début juin pour cause de réquisition d'établissement comme centre d'examen, et pas un parent n'a un tel délai de vacances, donc ne peut garder son enfant (et là on touche au fond du projet).
Pour ma part, professeur de Philosophie, je suis examinateur du Baccalauréat (puisque tous nos élèves passent le Bac) et je ne finis guère mon service sinon quelque jours avant le 14 juillet. Et maintenant il faudrait reprendre au 15 août (pour la zone 1)puisque la condition d'examinateur n'est pas prise en compte dans la réforme promise. Pour la zone 2 15 juillet/1er septembre je ne serais pas concerné, il faudrait donc revenir sur le calendrier des examens afin que ceux-ci se terminent le 30 juin pour la zone 1 afin que la durée du congé soit respectée.
C'est évidemment inapplicable puisque le calendrier des examens est national, à moins que cela ne soit une opportunité de plus pour supprimer le Bac qui coûte trop cher à organiser et qui n'a plus aucune valeur. Avec le contrôle continu on évite cette difficulté.
Par ailleurs je rappelle que nos congés ne sont pas payés, contrairement aux salariés du privé qui nous condamnent et qu'on à passablement raccourci nos congés sans que pour autant ce la ne s'accompagne d'une augmentation de salaire,et que de plus les élèves auxquels nous devons faire face ne sont pour la plupart d'entre eux pas éduqués Il est de bon ton de ne considérer la charge de travail des professeurs qu'au regard de leur enseignement devant élèves, ignorant complètement la charge de travail de préparation et de correction et occultant la tension et la fatigue nerveuse des heures de cours. Ce pourquoi les vacances d'été ne sont pas trop longues pour ceux qui sont correcteurs,non plus que les vacances intermédiaires.
Simplement des parents immatures et qui pour beaucoup ont des comptes à régler avec, sinon l'E.N., des professeurs, et qui voudraient aujourd'hui obtenir gain de cause. Que les professeurs fassent le gardiennage et qu'ils n'aient pas de responsabilités à assumer.

Il existe aujourd'hui dans toutes les communes des services d'encadrement (Centre aérés) qui remplissent parfaitement leur office et cela à chaque vacances. Et d'ailleurs les grands parents ne supporteraient-ils plus leurs petit-enfants ?

C'est affligeant, mais ces parents sont des électeurs en puissance... Il importe de consulter tous les partis politiques sans exception sur ce projet afin que nous puissions prendre acte des déclarations de chacun à ce sujet et le lui rappeler quel qu'il soit en 2012.


avatar
Frisouille
Devin

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Frisouille le Sam 22 Jan 2011 - 0:02
Revoir le calendrier des garndes vacances, en soi, me fait bondir.

Mais je ne suis pas d'accord avec toi à propos des centres aérés.
Malheureusement, les centres aérés existent dans la mesure où la municipalité peut s'engager.
Et dans la commune où je vis et j'enseigne, son "pouvoir" financier est réduit à une peau de chagrin... j'ai des exemples pour étayer mon propos qui te ferait dresser les cheveux.

Cela dit, (et pardon si mon propos est décousu), je suis d'accord avec toi, nous professeurs n'avons pas à assumer toute la misère du monde, que l'on se prend en pleine tête à chaque heure de cours et à l'occasion d'autres heures non comptées dans notre temps de travail... Evil or Very Mad
avatar
Will.T
Prophète

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Will.T le Sam 22 Jan 2011 - 9:30
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonsoir,

Je ne sais si quelqu'un d'entre vous a écouté RTL ce jour à13h35 mais ce que j'ai entendu confirme l'image du professeur qui ne fait rien de ses journées, est perpétuellement en vacances et va se battre pour ses sacro-saintes vacances au mépris des intérêts des enfants, intérêt dont ils n'ont que faire lorsqu'il s'agit de défendre leurs avantages. Dixit les parents s'exprimant à l'antenne.
Dès lors il faut réduire les vacances des nantis qui cessent de travailler début juin pour cause de réquisition d'établissement comme centre d'examen, et pas un parent n'a un tel délai de vacances, donc ne peut garder son enfant (et là on touche au fond du projet).
c'est comme les commentaires libres en fin d'article sur les journaux en ligne, il faut éviter si on veut garder le moral !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Par ailleurs je rappelle que nos congés ne sont pas payés, contrairement aux salariés du privé
Si, ils le sont.
Légende urbaine dont on a souvent parlé ici...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Il existe aujourd'hui dans toutes les communes des services d'encadrement (Centre aérés) qui remplissent parfaitement leur office et cela à chaque vacances. Et d'ailleurs les grands parents ne supporteraient-ils plus leurs petit-enfants ?
Tous les enfants n'ont pas de grand parents qui peuvent s'occuper d'eux.
Tous les parents n'ont pas les moyens de payer se type de centre.
Et non, toutes les communes n'en ont pas !
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 10:01
Sur les congés non payés : on peut le dire, mais alors quand on annonce les salaires mensuels des enseignants, il faut faire la règle de trois correspondante.

Les centres de loisirs, stages organisés par les municipalités, même avec un réel effort de modulation des prix en fonction des revenus, restent coûteux. Mon sentiment pour avoir observé un peu le fonctionnement de ces centres est que, même bien organisées, le caractère très collectif et un peu bruyant des activités induit des ambitions assez modestes quant à l'acquisition de connaissances, la pratique de réflexion individuelle en plein correspondance avec les exigences scolaires, telles que certains enfants peuvent pratiquer à la maison.

Quand on déplore que les élèves de polytechnique sont essentiellement des enfants d'enseignants, je crois que la très bonne coincidence des horaires de travail des parents et des enfants est un facteur explicatif de premiere importance, bien au delà des "combines" et la "connaissance du système" et de questions d'argent. J'ai le sentiment que les enfants d'enseignants sont déjà en tête de classe en CM2, mais n'enseignant pas aux enfants de moins de 20 ans, je n'ai pas d'éléments chiffrés sur ce point (et ça m'intéresserait d'en avoir).
J'ai bien parlé de la coincidence des horaires des disponibilité, et non du volume de travail (pour ma part j'ai préparé des cours cette semaine tous les soirs, de 21h00-minuit, une fois mes enfants couchés).

En conclusion, il me semble que la disponibilité des parents pour leurs enfants me paraît un avantage net, du moins en termes du parcours scolaire de ces enfants. Plutôt que blâmer des profs pour cela, je préfèrerais une organisation sociale permettant une meilleure disponibilité des autres parents pour leurs enfants.

Je suis adhérent du PS, et cela fait 17 mois que j'interroge, en interne, cette question d'horaires, de vacances etc... et c'est très compliqué d'aboutir à propositions claires et précises : si les journées d'enseignement plus courtes sont meilleures pour les enfants mais que les parents ne peuvent venir les reprendre avant 18H00, qu'a t-on gagné ? Si les personnes qui s'occupent des enfants de 15h00 à 18H00 sont bien qualifiés et bien payés, tout cela coûtera assez cher (pourquoi pas le financer, mais il faut être précis sur "qui paiera"). Si le PS propose une plus grande disponibilité est demandée aux enseignants pour les enfants des autres, en contrepartie d'une augmentation de salaire, comme ce parti pourra t-il blâmer Valls disant "travailller plus pour gagner plus" ?


avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Daphné le Sam 22 Jan 2011 - 10:15
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: ... et c'est très compliqué d'aboutir à propositions claires et précises : si les journées d'enseignement plus courtes sont meilleures pour les enfants mais que les parents ne peuvent venir les reprendre avant 18H00, qu'a t-on gagné ? Si les personnes qui s'occupent des enfants de 15h00 à 18H00 sont bien qualifiés et bien payés, tout cela coûtera assez cher (pourquoi pas le financer, mais il faut être précis sur "qui paiera"). Si le PS propose une plus grande disponibilité est demandée aux enseignants pour les enfants des autres, en contrepartie d'une augmentation de salaire, comme ce parti pourra t-il blâmer Valls disant "travailller plus pour gagner plus" ?


C'est exactement la remarque que j'ai faite hier à mon mari lors du reportage TV : de toute façon les parents vont demander des structures de garde périscolaire car ils ne pourront pas venir les checher, donc on ne gagne rien.
Et il ne faut pas croire que seuls les parents qui travaillent utilisent l'étude du soir, je me souviens quand mes enfants étaient en primaire et qu'ils restaient à l'étude le soir, plus garderie qu'étude d'ailleurs mais c'est ce dont j'avais besoin, on pouvait les récupérer quand on voulait : j'arrivais le plus vite possible vers 17 h 30 ou un peu plus et qui voyais-je assises sur les marches de l'école attendre la dernière minute en fumant une cigarette ou attendre dans la voiture devant l'école : des mères qui ne travaillaient pas et qui attendaient 18 h pile pour récupérer leurs enfants ! Alors hein Rolling Eyes Si on était ouvert le 15 août on aurait du monde Twisted Evil
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 10:24
Quand on déplore que les élèves de polytechnique sont essentiellement des enfants d'enseignants, je crois que la très bonne coincidence des horaires de travail des parents et des enfants est un facteur explicatif de premiere importance, bien au delà des "combines" et la "connaissance du système" et de questions d'argent. J'ai le sentiment que les enfants d'enseignants sont déjà en tête de classe en CM2, mais n'enseignant pas aux enfants de moins de 20 ans, je n'ai pas d'éléments chiffrés sur ce point (et ça m'intéresserait d'en avoir).
J'ai bien parlé de la coincidence des horaires des disponibilité, et non du volume de travail (pour ma part j'ai préparé des cours cette semaine tous les soirs, de 21h00-minuit, une fois mes enfants couchés).

Faut arrêter avec cette histoire de "fils d'enseignants" : ce sont pour la plupart des fils d'enseignants DU SUPERIEUR. Point.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 10:57
Cette "histoire de fils d'enseignants" est un fait mesuré, et que certains exploitent largement dans les média pour en conclure ce qu'ils ont envie de conclure. Mon but n'est autre que de pouvoir répondre avec justesse aux personnes, nombreuses, qui accusent les enseignants de "combiner" pour placer leurs gosses dans les grandes écoles.

Point-virgule : je suis intéressé de connaître la source de cette dernière statistique, car je comprends pas le "facteur caché".


Dernière édition par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 11:22, édité 1 fois
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 11:09
Désolé, je n'ai pour cela rien de plus que mon expérience personnelle.

Je connais des normaliens, des X, des IEP, des chartistes, des HEC...

En vrac : fils de députés (on n'en parle pas, des fils de députés !), fils de riches agriculteurs, fils de laborantins (rare !!!), fils de conseiller municipal/général/régional, fils de bibliothécaires, fils d'anciens premiers ministres protestants dont la femme continue à nous enquiquiner en racontant des stupidités nuisibles, fils de profs de fac, fils de profs de prépa, fils de pneumologue au service des producteurs de cigarettes...

Je n'en connais aucun qui soit fils de prof du secondaire ou fils de prof du primaire. Il doit y en avoir, mais tout de même pas dans les proportions qu'on essaie de nous faire avaler.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
frankenstein
Vénérable

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par frankenstein le Sam 22 Jan 2011 - 12:25
Ce n'est pas une histoire de "fils d'enseignant" ou de disponibilité des parents (vu le nombre de sans emploi, ça se saurait). Il s'agit bien de l'influence incontestable du milieu socio-professionnel. Pas besoin de multiplier les évaluations et les statistiques pour enfoncer des portes ouvertes.

_________________
Mettez des pouces verts sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 13:08
" Il s'agit bien de l'influence incontestable du milieu socio-professionnel. "

Sûrement vrai, mais votre conclusion est plus générale que l'hypothèse testée, on n'avance pas. Votre corrélation est bien mesurée, mais la question était autre : quelles sont les caractéristiques déterminantes de cette catégorie (dont vous n'avez d'ailleurs pas explicité les contours), et quelles sont les caractéristiques moins importantes ?

L'alternative aux statistiques : les idées reçues et le "bon sens". Rappelons aussi que les statistiques ne sont nullement des conclusions. Elles mesurent souvent des corrélations, entre les quelles il y existe de multiples possibilités de rapports de cause à effet ou d'effets multiples d'une cause commune cachée. Les conclusions doivent pouvoir expliquer les statistiques, comme un certain nombre de contraintes posées sur l'explication.

Dès qu'on envisage de tester diverses hypothèses : la présence de livres (vs. télé Z) à la maison, la plus grande coincidence des présences à la maison, la stabilité professionnelle des parents, les revenus, la structure des dépenses familiales, je ne sais quoi d'autre, sans avoir d'idée sur ce qu'il faut conclure, on est taxé de paternaliste, méprisant, voulant du mal aux enseignants,... et à toute hypothèse, il se trouvera quelqu'un pour dire que son voisin a un beau-frère qui est un contre-exemple.

On peut objecter qu'identifier les facteurs déterminants est sans grand intérêt parce que aboutirait à une division sociale, à des généralisations nuisibles, et que l'essentiel n'est pas d'étudier les familles d'enseignants mais d'aider les gosses qui ont du mal. Là, je signe volontiers. Le problème est autre : cette dénonciation des enfants d'enseignants qui réussissent est fréquente, et des causes perfides et de "bon sens" sont généralement suggérées.

Par exemple, qu'il y ait des enfants d'élus.... il se trouve que beaucoup d'élus sont enseignants.

Je vous taquine pour la plaisir, parce vos "Point" et "incontestables" sont contestables.

avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 13:13
Mais les stats ne sont pas correctes : elles parlent d'enseignants !

Mes idées reçues et mon bon sens valent plus que des stats qui traitent de la même façon Jacques Marseille, Laurence Hansen-Love et Rachel Boutonnet.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
frankenstein
Vénérable

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par frankenstein le Sam 22 Jan 2011 - 13:20
On peut affiner les statistiques à l'envi, on arrivera à la même conclusion: les enfants dont les parents (en particulier les mères) exercent une profession niveau cadres ou assimilés ont beaucoup plus de chances de réussite scolaire. J'espère que je ne vous apprends rien !
Par contre, je me permets un petit rappel (que vous pourriez aussi rappeler aux dirigeants du PS: Le chômage a été multiplié par 40 en 40 ans, dans le même temps, le nombre de bacheliers a été quadruplé. Ne pensez-vous vous pas que des seuils ont été atteints ? Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 13:23
Si elles mettent dans le même sac Jacques Marseille et l'instit du coin, il suffit d'en tenir compte dans le raisonnement, quant à ce qu'on peut conclure et ce qu'on ne peut pas conclure.

Je n'ai rien contre votre bon sens, je serai probablement souvent en accord avec lui, mais d'autres gens ont leur propre bon sens.

@Frankenstein : non, vous ne m'apprenez rien, en effet.
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 13:32
Si elles mettent dans le même sac Jacques Marseille et l'instit du coin, il suffit d'en tenir compte dans le raisonnement

Eh bien j'en ai tenu compte dans ma première réponse.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Daphné le Sam 22 Jan 2011 - 13:52
Les enfants d'enseignants, quel que soit le niveau d'enseignement des parents, sont des enfants qui travaillent à la maison, ils n'ont pas le choix hein Wink et qui n'entendent pas baver en boucle sur les profs, ces fainéants nantis bien payés à ne rien faire, tout simplement.
Et je connais des fils ou filles d'instits ou de profs de fac qui réussissent aussi bien les uns que les autres.
Et des fils de médecins ou de cadres qui ne fichent pas grand chose, nous prennent en plus pour des c......... et ne se gênent pas pour nous le balancer à la figure.
Je me suis d'ailleurs fait traiter de minable fonctionnaire un jour par un des ces parents en réunion parents/prof ! Alors comment faire travailler leur gamin ensuite
Ce n'est pas une règle bien sûr...........
frankenstein
Vénérable

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par frankenstein le Sam 22 Jan 2011 - 14:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les enfants d'enseignants, quel que soit le niveau d'enseignement des parents, sont des enfants qui travaillent à la maison, ils n'ont pas le choix hein Wink et qui n'entendent pas baver en boucle sur les profs, ces fainéants nantis bien payés à ne rien faire, tout simplement.
Et je connais des fils ou filles d'instits ou de profs de fac qui réussissent aussi bien les uns que les autres.
Et des fils de médecins ou de cadres qui ne fichent pas grand chose, nous prennent en plus pour des c......... et ne se gênent pas pour nous le balancer à la figure.
Je me suis d'ailleurs fait traiter de minable fonctionnaire un jour par un des ces parents en réunion parents/prof ! Alors comment faire travailler leur gamin ensuite
Ce n'est pas une règle bien sûr...........
Ce n'est pas le critère fondamental, comme l'appartenance à telle tendance politique par exemple. Il faut quand même savoir que la moitié des adultes en France ne réussirait pas les évaluations CM2...

_________________
Mettez des pouces verts sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 14:03
déjà trois bons sens différents...
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par Daphné le Sam 22 Jan 2011 - 14:08
[quote="frankenstein"]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les enfants d'enseignants, quel que soit le niveau d'enseignement des parents, sont des enfants qui travaillent à la maison, ils n'ont pas le choix hein Wink et qui n'entendent pas baver en boucle sur les profs, ces fainéants nantis bien payés à ne rien faire, tout simplement.
Et je connais des fils ou filles d'instits ou de profs de fac qui réussissent aussi bien les uns que les autres.
Et des fils de médecins ou de cadres qui ne fichent pas grand chose, nous prennent en plus pour des c......... et ne se gênent pas pour nous le balancer à la figure.
Je me suis d'ailleurs fait traiter de minable fonctionnaire un jour par un des ces parents en réunion parents/prof ! Alors comment faire travailler leur gamin ensuite
Ce n'est pas une règle bien sûr...........
Ce n'est pas le critère fondamental, comme l'appartenance à telle tendance politique par exemple. Il faut quand même savoir que la moitié des adultes en France ne réussirait pas les évaluations CM2...[/quote]

Ça ne m'étonne pas du tout, ce sont mes anciens élèves, j'ai vu leur niveau Twisted Evil Twisted Evil
frankenstein
Vénérable

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par frankenstein le Sam 22 Jan 2011 - 14:40
Ça ne m'étonne pas du tout, ce sont mes anciens élèves, j'ai vu leur niveau. Twisted Evil

On peut aussi penser que les "compétences" n'ont pas été entretenues... lol! Tiens pour Marc, est-ce que les "penseurs du PS" estiment que les "compétences du socle" sont acquises à vie ?

_________________
Mettez des pouces verts sur : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 14:45
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:déjà trois bons sens différents...

Marc, c'est bien gentil de généraliser le propos, mais la critique du bon sens a été faite par Barthes il y a plus de trente ans.

Alors on pourrait sans doute revenir sur le sujet du débat : est-il vrai que les enfants d'enseignants intègrent davantage les Grandes Ecoles que les autres grâce aux combines de leurs parents qui connaissent mieux le système ?

La réponse est non car la question est truquée : la catégorie "enseignants" n'est pas assez homogène pour qu'il soit possible de tirer des conclusions qui la concernent dans son ensemble. Il faudrait des stats en fonction du niveau d'enseignement : primaire - collège - lycée - supérieur, ce dont on dispose pas.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 14:47
Malheureusement, ça n'est pas le sujet du fil de discussion, donc je ne peux pas répondre sur le sujet ici, au risque d'introduire une confusion thématique que l'administrateur du forum ne me pardonnerait pas. Déjà, je ne suis guère apprécié, donc je fais attention.
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 15:00
Quand on déplore que les élèves de polytechnique sont essentiellement des enfants d'enseignants, je crois que la très bonne coincidence des horaires de travail des parents et des enfants est un facteur explicatif de premiere importance, bien au delà des "combines" et la "connaissance du système" et de questions d'argent. J'ai le sentiment que les enfants d'enseignants sont déjà en tête de classe en CM2, mais n'enseignant pas aux enfants de moins de 20 ans, je n'ai pas d'éléments chiffrés sur ce point (et ça m'intéresserait d'en avoir).

Malheureusement, ça n'est pas le sujet du fil de discussion, donc je ne peux pas répondre sur le sujet ici, au risque d'introduire une confusion thématique que l'administrateur du forum ne me pardonnerait pas. Déjà, je ne suis guère apprécié, donc je fais attention.

Tu es gonflé : tu introduis un demi-HS auquel tu dis t'intéresser, et quand on y répond sérieusement, tu nous dis que ce n'est pas le sujet.

Le fil de départ parle bien du mépris des auditeurs pour les profs, tu en parles également, et c'est toi-même qui as lié la question des fils de profs au problème des rythmes scolaires.

Je ne te demande pas d'arrêter d'aimer de te faire passer pour antipathique, car chacun a ses vices, mais tu peux au moins te montrer cohérent.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
marc44
Niveau 9

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par marc44 le Sam 22 Jan 2011 - 15:10
John, nos mots se sont croisés. Je répondais à Frankenstein parce que ces histoires de PS et de compétences est discutée dans un autre fil bien connu. Et il faut bien rigoler, de temps en temps.

A propos de mots croisés, je vous laisse, il faut que j'aide mes enfants à finir leurs mots croisés - il faut bien qu'ils se détendent le week-end !
avatar
John
Médiateur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par John le Sam 22 Jan 2011 - 15:13
Ah oui, dans ce cas je suis d'accord Very Happy

Bon eh bien bons mots croisés ! :aaa:

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Rythmes scolaires et mépris pour les enseignants sur RTL

par V.Marchais le Sam 22 Jan 2011 - 15:27
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les enfants d'enseignants, quel que soit le niveau d'enseignement des parents, sont des enfants qui travaillent à la maison, ils n'ont pas le choix hein Wink et qui n'entendent pas baver en boucle sur les profs, ces fainéants nantis bien payés à ne rien faire, tout simplement.
Et je connais des fils ou filles d'instits ou de profs de fac qui réussissent aussi bien les uns que les autres.
Et des fils de médecins ou de cadres qui ne fichent pas grand chose, nous prennent en plus pour des c......... et ne se gênent pas pour nous le balancer à la figure.
Je me suis d'ailleurs fait traiter de minable fonctionnaire un jour par un des ces parents en réunion parents/prof ! Alors comment faire travailler leur gamin ensuite
Ce n'est pas une règle bien sûr...........

Entièrement d'accord. Les enseignants semblent être les derniers à trouver normal que leurs enfants travaillent, c'est-à-dire fassent des efforts, c'est-à-dire que ce soit pas toujours marrant ni pour eux ni pour eux (vous suivez ?). Les autres attendent qu'on les fasse pas chier avec les devoirs du petit après la journée au turbin, que Chouchou des îles soit "épanoui", qu'il découvre (verbe intransitif), s'amuse, se socialise... Combien de fois trouvé-je dans le carnet d'un élève : "Désolé, il a pas eu le temps de faire ses devoirs" ou bien "c'était trop dur / trop long", commentaires que je ne me permettrais jamais envers le professeur de mon fils ?
Après, faut pas pleurer sur les conséquences.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum