Arrêt du Latin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Arrêt du Latin

Message par celicalo59 le Dim 23 Jan 2011 - 20:19

Bonsoir à tous,

Je suis sur un remplacement LC depuis la rentrée de janvier et, cette semaine, j'ai appris que certains élèves de 5e souhaitaient arrêter l'option latin. En effet, avant mon arrivée, 4 professeurs se sont succédé jusqu'aux vacances de Noël et les parents avaient alors râlé, ce qui peut être compréhensible. Du coup, le principal leur avait dit que, s'il n'y avait pas de changement d'ici fin janvier, les élèves qui le souhaitaient pourraient arrêter l'option en rédigeant une simple lettre de demande.
Nous approchons fin janvier et 3 élèves m'ont donc dit qu'ils allaient arrêter... Or, la situation a changé, je suis sur le poste jusqu'à la fin de l'année scolaire, donc j'ai vu avec le principal ce que nous pouvions faire... et il m'a dit de recevoir les familles pour tenter de les convaincre de changer d'avis !!
Mais ma question est la suivant : les élèves PEUVENT-ils arrêter ainsi une option en cours d'année sur simple lettre de demande ?! Car, vous savez comment ça fonctionne, l'un va commencer, l'info va circuler et peut-être que d'autres élèves (même des niveaux 4e ou 3e) vont vouloir faire la même chose...
Bref, je suis la TZR présente depuis 3 semaines et c'est à moi de gérer une situation qui n'est pas de mon ressort à la base.

Avez-vous déjà connu ce genre de situation ? Les élèves ont-ils pu arrêter l'option en cours d'année ?

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par deroute le Dim 23 Jan 2011 - 20:24

Ton CDE doit être ferme. La situation a changé : maintenant ils ont un professeur jusqu'à la fin de l'année donc la proposition ne tient plus.
On n'arrête pas une option en cours d'année. J'ai connu des établissement où on pouvait arrêter après la cinquième mais normalement quand on est engagé c'est jusque la troisième.

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Marillion le Dim 23 Jan 2011 - 20:46

Il n'y a malheureusement aucun texte qui défende notre option et les parents d'élèves peuvent obtenir gain de cause en voulant faire abandonner l'option à leur enfant.

J'étais auparavant dans deux établissements où les CDE étaient fermes là-dessus : pas d'abandon entre la 5è et la 3è et les profs de LC, nous nous sentions soutenus.
Par la suite, je suis arrivée dans un établissement où les abandons étaient possibles (en fin de 5è, à la rentrée de 4è, en cours d'année). Bref une vraie anarchie (j'étais alors en congé de maternité sans avoir commencé à y travailler et ma remplaçante en était offusquée, et je la comprends).
Mes collègues en parlent beaucoup et ne me défendent pas (je suis seule en LC, ce qui n'était pas le cas dans mes autres établissements) et certains m'ont demandé ou ont recherché des textes officiels prouvant ou infirmant mes propos (sympa, hein ??)

Depuis l'arrivée de mon nouveau CDE (sept. 2010), je me sens un peu plus soutenue et lui appuie en tout cas mes propos : pas d'abandon possible (sauf si l'élève choisit le grec à la place du latin en 3è).
Ce qui n'est pas le cas de certains collègues qui continuent de me dire en salle des profs "un tel doit arrêter le latin, ça ne sert à rien qu'il continue", etc.

Bref il n'y a aucun texte officiel où il est écrit noir sur blanc que l'option est obligatoire de la 5è à la 3è.
Les décisions restent au bon vouloir du CDE.

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Derborence le Dim 23 Jan 2011 - 20:47

@deroute a écrit:Ton CDE doit être ferme. La situation a changé : maintenant ils ont un professeur jusqu'à la fin de l'année donc la proposition ne tient plus.
On n'arrête pas une option en cours d'année. J'ai connu des établissement où on pouvait arrêter après la cinquième mais normalement quand on est engagé c'est jusque la troisième.
+1
Une option n'est une option que tant qu'on ne l'a pas choisie. Une fois qu'on l'a choisie, elle devient un enseignement obligatoire.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Presse-purée le Dim 23 Jan 2011 - 21:10

Une option n'est une option que tant qu'on ne l'a pas choisie. Une fois qu'on l'a choisie, elle devient un enseignement obligatoire.

Aucun texte officiel ne l'établit.

Comme dit précédemment, cela dépend complètement de ton chef d'établissement: s'il reste ferme, cela peut décourager certains parents. Qui plus est, la solution qu'il te propose me paraît pleine de bon sens. Tu rencontres les familles, tu les rassures quant à la continuité de l'enseignement, tu leur expliques un peu ce que tu comptes faire, et cela devrait aller.
Sache simplement que si un parent décide d'être procédurier et de passer à l'étage au dessus (le rectorat ou l'inspection), il aura de toute façon gain de cause, au vu de l'absence de textes généralement admise.


Dernière édition par Presse-purée le Lun 24 Jan 2011 - 12:52, édité 1 fois

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par celicalo59 le Dim 23 Jan 2011 - 21:31

OK, merci pour ces infos. Je verrai ce que ça donne cette semaine en rencontrant les familles, d'autant plus que je vais les rencontrer seule donc le soutien du CdE, je vais devoir le tenir en bonnes paroles !

Et quand j'entends une élève (très bonne élève d'ailleurs qui tourne à 19/20 en latin) dire : "madame, vous voyez ma mère mais je vais quand même avoir le droit d'arrêter ? Car ma mère est d'accord aussi, donc vous n'allez pas m'obliger à continuer ?", je me dis que ce n'est pas gagné d'avance...

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Stered le Dim 23 Jan 2011 - 21:35

Voici le doc. qu'on nous avait donné à l'IUFM. Il n'a aucune valeur officielle cependant, mais peut toujours servir à convaincre un CDE hésitant.

Réponse de l’IPR à un parent d’élève


"Monsieur, Votre courrier concernant le souhait exprimé par votre enfant d'arrêter l'apprentissage du latin à l'issue de son année de cinquième a retenu ma meilleure attention.
Je ne peux que vous confirmer la position de refus adoptée par le principal. En effet, l'enseignement au collège est organisé en trois cycles pédagogiques, dont le cycle central qui correspond aux années de 5ème et de 4ème. L'arrêté du 10 janvier 1997 relatif aux programmes du cycle central des collèges précise que l'étude du latin s'étend sur les deux cycles : cycle central (5ème-4ème) et cycle d'orientation (3ème). Ce texte est confirmé par l'arrêté du 15 septembre 1998 relatif aux programmes des classes de troisième des collèges. Par conséquent, à partir du moment où un élève a choisi de suivre l'option latin, il est tenu de la suivre pendant la durée des deux cycles, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la classe de troisième.
Veuillez..."
Signé de l'Inspecteur d'Académie de Lille.


Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Derborence le Dim 23 Jan 2011 - 21:38

@Stered a écrit:Voici le doc. qu'on nous avait donné à l'IUFM. Il n'a aucune valeur officielle cependant, mais peut toujours servir à convaincre un CDE hésitant.

Réponse de l’IPR à un parent d’élève


"Monsieur, Votre courrier concernant le souhait exprimé par votre enfant d'arrêter l'apprentissage du latin à l'issue de son année de cinquième a retenu ma meilleure attention.
Je ne peux que vous confirmer la position de refus adoptée par le principal. En effet, l'enseignement au collège est organisé en trois cycles pédagogiques, dont le cycle central qui correspond aux années de 5ème et de 4ème. L'arrêté du 10 janvier 1997 relatif aux programmes du cycle central des collèges précise que l'étude du latin s'étend sur les deux cycles : cycle central (5ème-4ème) et cycle d'orientation (3ème). Ce texte est confirmé par l'arrêté du 15 septembre 1998 relatif aux programmes des classes de troisième des collèges. Par conséquent, à partir du moment où un élève a choisi de suivre l'option latin, il est tenu de la suivre pendant la durée des deux cycles, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la classe de troisième.
Veuillez..."
Signé de l'Inspecteur d'Académie de Lille.

veneration

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Marillion le Dim 23 Jan 2011 - 21:40

Justement, Stered, dans les 2 textes officiels que tu cites, il n'est nullement écrit noir sur blanc que l'option est obligatoire de la 5è à la 3è.

Comme toi, en lisant "l'étude du latin s'étend sur les deux cycles : cycle central (5ème-4ème) et cycle d'orientation (3ème)", je comprends qu'elle ne peut être abandonnée, mais mes collègues m'avaient clairement montré à l'époque qu'il n'y avait dans cette phrase aucune marque d'obligation et avaient ainsi démonté mes arguments.

Certes, cela peut aider peut-être à influer sur les parents ou le CDE, surtout si l'élève en question a une excellente moyenne, mais en rien on ne pourra obtenir gain de cause si les parents demeurent sur leur position.

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Presse-purée le Lun 24 Jan 2011 - 12:54

Comme toi, en lisant "l'étude du latin s'étend sur les deux cycles : cycle central (5ème-4ème) et cycle d'orientation (3ème)", je comprends qu'elle ne peut être abandonnée, mais mes collègues m'avaient clairement montré à l'époque qu'il n'y avait dans cette phrase aucune marque d'obligation et avaient ainsi démonté mes arguments.

Certes, cela peut aider peut-être à influer sur les parents ou le CDE, surtout si l'élève en question a une excellente moyenne, mais en rien on ne pourra obtenir gain de cause si les parents demeurent sur leur position.

Effectivement.

Je dois avoir une autre lettre-type de l'académie de Poitiers, mais à valeur dissuasive plus que légale.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Jean le Lun 24 Jan 2011 - 14:11

Autre solution : tu ne permets d'arrêter le latin qu'à ceux qui ont fait cette demande ET ont plein de difficultés dans les autres matières, ce qui justifie qu'on allège leur semaine.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Jean le Lun 24 Jan 2011 - 14:15

P.S. Pour les autres, ceux qui n'ont pas trop de difficultés ailleurs, "Pas question qu'ils arrêtent le latin!". Refus frontal et sec. Tu n'as même pas à rencontrer leurs parents ! Un mot dans le carnet de liaison suffit.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par Marillion le Lun 24 Jan 2011 - 14:34

@Jean a écrit:P.S. Pour les autres, ceux qui n'ont pas trop de difficultés ailleurs, "Pas question qu'ils arrêtent le latin!". Refus frontal et sec. Tu n'as même pas à rencontrer leurs parents ! Un mot dans le carnet de liaison suffit.

... ou pas...
Pour les parents récalcitrants, et j'y ai droit chaque année (profs, et même collègues de LM, avocats, médecins...), ils savent obtenir gain de cause et les textes ne jouent pas en notre faveur, hélas !!

Marillion
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par linotte le Mar 25 Jan 2011 - 9:27

chez nous , les élèves n'arrètent pas , ce qui provoque chaque année des remous (" ouaih, moi je veux faire DP3, c'esttrop nul le latin" etc). Il y a deux ans , un parent a râlé très fort ( membre du CA), a menacé d'une lettre au rectorat, car sa fille voulait^prendre DP3. J'ai dit qu'à ce stade ce n'était plus à moi de gérer. Ma Cde déjà en très mauvaise position et en conflit ouvert avec les parents ( et donc avec CE parent) a cédé. Ca n'a pas fait boule de neige.

Aujourd'hui encore je ne sais pas si j'en suis heureuse ou pas , l'élève me pourrissait le cours à base de " y'a pas de loi ( exact...), mon père a dit que" ...mais comme d'hab ceux qui crient le plus fort ont raison...

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par celicalo59 le Mer 26 Jan 2011 - 7:19

J'ai commencé à recevoir les familles hier (enfin une pour l'instant !) : l'élève (très bonné, deux 19/20 pour le moment) ne démord pas de son envie d'arrêter. Sa mère a tenté de la convaincre avec moi mais je crois que c'est sa fille qui prendra la décision finale (!)... J'en ai donc parlé au principal qui m'a dit qu'il ne les empêcherait pas d'arrêter, car il ne pouvait pas se permettre de refuser catégoriquement comme les autres années, car le début de celle-ci avait été trop chaotique et qu'il comprend le ressenti de certains gamins.

celicalo59
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Arrêt du Latin

Message par linotte le Mer 26 Jan 2011 - 11:38

Je précise tout de même qu'il était hors de question que cette élève arrête en milieu d'année !! affraid
Tu es désormais en place , les cours sont assurés , il n'y a pas de raison d'arrêter maintenant.

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum