DLR et l'"école républicaine"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DLR et l'"école républicaine"

Message par LNSAG le Mer 26 Jan 2011 - 8:26

La convention de DLR sur l'école se tiendra le 5 février à l'Assemblée, avec Claire Maeron, Natacha Polony, entre autres.
http://www.debout-la-republique.fr/IMG/pdf/Convention_Ecole_Rep_WEB.pdf

_________________
« Ce que j'appelle culture, c'est ce fonds de savoirs plus anciens que nous qui sont notre plus grand secours contre les usines à rêve du monde actuel. » A. Malraux

LNSAG
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par John le Mer 26 Jan 2011 - 10:52

C'est bien qu'il y ait des gens qui en parlent : ça leur fera au moins un lien sur le net.

Les réflexions seront sans doute très approfondies : 10 mn de synthèse d'une réflexion qui a déjà eu lieu pour commencer la journée, 20mn d'intervention du philosophe mondain grassement payé par l'Etat grâce aux différents comités Théodule auxquels il appartient, puis 1h30 de table ronde avec "de nombreux invités" dont Claire Mazeron, Marc Le Bris, Natacha Polony et Michaël Devaux. Ils seront donc au moins 5 sur scène avec l'animateur de la table ronde, ce qui fera un maximum de 18 mn de parole chacun, questions du public comprises (donc soit il n'y aura pas de questions, soit les intervenants n'auront le temps de ne rien dire).

Sachant que ces coteries ont toujours du retard car elles ne commencent jamais à l'heure, et que les interventions liminaires sont toujours plus longues que prévues, la table ronde durera sans doute bien moins d'une heure trente, puisque les 30 mn de discours de Nicolas Dupont-Aignan prévues à midi ne seront, elles, certainement pas décalées : l'heure de fin pour aller manger est généralement bien respectée à cause des réservations. Conclusion : si vous entendez chaque intervenant parler 15 mn maximum, ce sera déjà énorme.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par doctor who le Mer 26 Jan 2011 - 12:54

Je ne vois pas l'intérêt de faire ce genre de critiques, John. elle peuvent être faite à toute formation politique faisant ce genre de réunion, sur n'importe quel sujet.

Donc, que les partis ne fassent pas de meeting, qu'ils ne parlent pas d'éducation, et de rien du tout, d'ailleurs. C'est l'heure du cocktail !

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par John le Mer 26 Jan 2011 - 21:19

elle peuvent être faite à toute formation politique faisant ce genre de réunion, sur n'importe quel sujet.
Bien sûr : qui a dit le contraire ?
J'ai déjà assisté à une table ronde d'une heure trente avec cinq invités, c'était une nullité absolue ! Personne n'a vraiment eu le temps de parler, et il n'y a aucune question du public : il aurait mieux valu rester chez soi ! Ca ne veut pas dire qu'il ne faut faire aucune table ronde, ça veut dire qu'attirer le chaland en lui promettant "de nombreux invités" pour 1h30 de temps de parole, je ne trouve pas cela sérieux.
Pour moi, soit DLR ne sait pas organiser des tables rondes, soit ils font du surbooking en considérant que l'un des invités prévus ne viendra peut-être pas (ça se produit fréquemment).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Mélane le Jeu 27 Jan 2011 - 18:20

Je suis d'accord avec toi John sur le côté expéditif de la chose - c'est décevant. Un sujet aussi grave et complexe aurait certainement mérité plus de temps.

Mais DLR est pour l'instant le seul parti à proposer des choses simples et de bon sens. C'est quand même assez rare dans le paysage actuel (surtout "rompre avec le pédagogisme") !

Mélane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Aurore le Jeu 27 Jan 2011 - 19:26

@Mélane a écrit:Je suis d'accord avec toi John sur le côté expéditif de la chose - c'est décevant. Un sujet aussi grave et complexe aurait certainement mérité plus de temps.

Mais DLR est pour l'instant le seul parti à proposer des choses simples et de bon sens. C'est quand même assez rare dans le paysage actuel (surtout "rompre avec le pédagogisme") !

Et un des seuls à inviter des personnes compétentes comme Claire Mazeron, ça nous change des Dubet et compagnie !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Reine Margot le Jeu 27 Jan 2011 - 19:29

et ils sont proches de De Villiers et de l'extrême-droite...ça par contre, ça le fait moins.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Aurore le Jeu 27 Jan 2011 - 19:34

marquisedemerteuil a écrit:et ils sont proches de De Villiers et de l'extrême-droite...ça par contre, ça le fait moins.

M'étonnerait fort que CM s'amuse à perdre son temps chez des crypto-cathos ou des thuriféraires du chèque-éducation et du privé...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Reine Margot le Jeu 27 Jan 2011 - 19:35

Ils ont en commun une position souverainiste, mais j'ai une certaine méfiance avec cette droite radicale...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Aurore le Jeu 27 Jan 2011 - 19:39

marquisedemerteuil a écrit:Ils ont en commun une position souverainiste, mais j'ai une certaine méfiance avec cette droite radicale...

Je suis très loin de partager l'ensemble de leurs positions, mais il me semble que Sarko soit bien plus à droite qu'eux, et sur plein de sujets.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Aurore le Jeu 27 Jan 2011 - 19:41

Mais je ne doute pas que d'autres ici soient bien mieux informés que nous... Wink

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Reine Margot le Jeu 27 Jan 2011 - 19:41

Il faut que je voie de plus près leur programme exact, mais je les ai toujours identifiés comme à droite de la droite...je vais voir.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par harry james le Jeu 27 Jan 2011 - 19:51

Je viens de lire leurs propositions en détail et beaucoup me semblent intéressantes et de bon sens même si je partage pas certaines de leurs vues....(cette histoire de 10 ans de mariage avant obtention de la nationalité par exemple.)

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: DLR et l'"école républicaine"

Message par Mélane le Jeu 27 Jan 2011 - 19:53

marquisedemerteuil a écrit:Il faut que je voie de plus près leur programme exact, mais je les ai toujours identifiés comme à droite de la droite...je vais voir.

Se définir comme un "gaulliste social", c'est être "à droite de la droite" ?! Décidément, je ne comprends rien de rien à la politique dans ce cas... Faut vraiment que je prenne des cours. Peut-être que quand on est à "droite de la droite", on rejoint la gauche alors ?




Mélane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum