Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Ruthven le Mer 26 Jan 2011 - 11:20

C'est bien beau, mais les réformes structurelles du lycée rendent presque impossible un enseignement traditionnel ; faire reposer la résistance sur des initiatives individuelles est voué à l'échec (je me souviens des enseignants d'université qui, lors du LMD et de la semestrialisation, ont cru qu'il s'agissait d'une coquille vide ... Les cours annuels et approfondis ont duré un ou deux ans, et ensuite la structure s'est imposé, disloquant les services et créant un effet de zapping dans l'enseignement).


Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Marie Laetitia le Mer 26 Jan 2011 - 11:32

@Ruthven a écrit:C'est bien beau, mais les réformes structurelles du lycée rendent presque impossible un enseignement traditionnel ; faire reposer la résistance sur des initiatives individuelles est voué à l'échec (je me souviens des enseignants d'université qui, lors du LMD et de la semestrialisation, ont cru qu'il s'agissait d'une coquille vide ... Les cours annuels et approfondis ont duré un ou deux ans, et ensuite la structure s'est imposé, disloquant les services et créant un effet de zapping dans l'enseignement).



+ 10000 ! Et si dans le sup c'est difficile, alors que l'on a une (très) relative liberté des programmes, dans le secondaire, c'est pire encore...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par kensington le Jeu 27 Jan 2011 - 13:29


Des extraits du livre dans "Le Point" sorti aujourd'hui. En couverture: "Ceux qui massacrent l'école".

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Jean le Jeu 27 Jan 2011 - 13:36

"Ceux qui massacrent l'école"...
C'est exactement cela !
Mais en massacrant l'école, ils massacrent aussi la République !

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Docteur OX le Jeu 27 Jan 2011 - 17:41

@Jean a écrit:"Ceux qui massacrent l'école"...
C'est exactement cela !
Mais en massacrant l'école, ils massacrent aussi la République !

Ils s'en foutent, leurs gamins sont dans les bons quartiers et donc dans les bons bahuts pour avoir plus tard les bons postes dans les bonnes entreprises.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par kensington le Ven 28 Jan 2011 - 7:47

Une courte interview de S. Coignard sur Le télégramme.com: Education nationale. «Un gâchis horrible»

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par kensington le Ven 28 Jan 2011 - 10:09

Dans les extraits publiés par "Le Point", on apprend qu'en 2007, avant la réforme du lycée, le cabinet Darcos prévoyait une réforme du collège suite aux (déjà) mauvais résultats PISA 2006:

Le dispositif est prêt: soutien scolaire après la classe, et organisation de stages de rattrapage pour les élèves en difficultés; aménagement de l'emploi du temps de la sixième pour renforcer les heures de français et de mathématiques; refonte des programmes dans ces deux matières fondamentales; mise en place d'évaluations nationales en sixième et en quatrième sur le modèle de ce qui se pratique déjà à l'école primaire (...) Dès que les calculettes ont été sorties, il est apparu qu'il n'y avait pas d'économies à réaliser sur le collège, tandis que le lycée représentait un gisement prometteur.

kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Reine Margot le Ven 28 Jan 2011 - 12:39

J'ai feuilleté la chose et ça me semble intéressant, mais pour ce que j'en ai vu il y a peu d'analyses strictement pédagogiques (Abraxas confirmera ou pas), c'est un point de vue extérieur, pas de professionnel (et il en faut aussi)

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Lornet le Ven 28 Jan 2011 - 14:58

marquisedemerteuil a écrit:J'ai feuilleté la chose et ça me semble intéressant, mais pour ce que j'en ai vu il y a peu d'analyses strictement pédagogiques (Abraxas confirmera ou pas), c'est un point de vue extérieur, pas de professionnel (et il en faut aussi)

La citation montre bien qu'il s'agit d'un avis extérieur : quel enseignant écrirait "le ministre de l'EN a moins d'autorité dans son ministère qu'un enseignant devant sa classe" ? scratch

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par lene75 le Ven 28 Jan 2011 - 19:49

Elle dit du bien de nous, la dame !

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Abraxas le Ven 28 Jan 2011 - 20:23

@lene75 a écrit:Elle dit du bien de nous, la dame !

Elle a été extrêmement bien renseignée… Voir les remerciements, p. 281.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par ysabel le Ven 28 Jan 2011 - 20:50


_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par frankenstein le Ven 28 Jan 2011 - 21:45

Sans doute intéressant son bouquin (le énième qui dénonce le fonctionnement de l'EN soit dit en passant... Rolling Eyes ). Ce qui me dérange un peu, c'est qu'elle semble découvrir les "ravages" du pédagogisme alors que le "mal" est installé depuis deux ou trois décennies, ce qui aboutit à certaines confusions. Si on la suit dans son raisonnement, il faudrait par exemple "recréer" des IUFM (pour sombrer dans le pédagogisme, il n'y a pas pire lieu de perdition; l'INRP peut-être...). D'ailleurs, c'est une grosse faute qu'a commis l'actuel gvt en ne donnant pas les vrais moyens pour accompagner les jeunes enseignants ! Et j'ai bien peur qu'à cause de cette négligence, eh bien, on revoit les IUFM dès 2012...Voilà un bel exemple de "ratage". No


Dernière édition par frankenstein le Ven 28 Jan 2011 - 22:00, édité 1 fois

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Jean le Ven 28 Jan 2011 - 21:48

@frankenstein a écrit:Sans doute intéressant son bouquin (le énième qui dénonce le fonctionnement de l'EN soit dit en passant... Rolling Eyes ). Ce qui me dérange un peu, c'est qu'elle semble découvrir les "ravages" du pédagogisme alors que le "mal" est installé depuis deux ou trois décennies, ce qui aboutit à certaines confusions. Si on la suit dans son raisonnement, il faudrait par exemple "recréer" des IUFM (pour sombrer dans le pédagogisme, il n'y a pas pire lieu de perdition; l'INRP peut-être...). D'ailleurs, c'est une grosse faute qu'a commis l'actuel gvt en ne donnant pas les vrais moyens pour accompagner les jeunes enseignants ! Et j'ai bien peur qu'à cause de cette négligence, eh bien, on va revoir les IUFM dès 2012...Voilà un bel exemple de "ratage". No

Et si ce ratage était voulu?

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Abraxas le Ven 28 Jan 2011 - 22:47

Oh non, pas même. Ils dirigent à vue.
On nous annonce des masters en alternance : c'est la fin de concours — qui seront dans un premier temps régionalisés. Puis le dispositif CLAIR sera étendu — et les chefs d'établissements, et les "équipes", recruteront sur des postes à profil. C'est la mort programmée de l'Ecole — tiens, ça me dit quelque chose, cette formule… Mais rien n'a été pensé a priori — ils n'ont pas le cerveau pour ça.
En tout cas, ça fait les affaires simultanément des gratte-petit du ministère, et des pédagos. Moins de tracas pour les uns, plus de pouvoir pour les autres.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Aurore le Ven 28 Jan 2011 - 22:54

@Abraxas a écrit:Oh non, pas même. Ils dirigent à vue.
On nous annonce des masters en alternance : c'est la fin de concours — qui seront dans un premier temps régionalisés. Puis le dispositif CLAIR sera étendu — et les chefs d'établissements, et les "équipes", recruteront sur des postes à profil. C'est la mort programmée de l'Ecole — tiens, ça me dit quelque chose, cette formule… Mais rien n'a été pensé a priori — ils n'ont pas le cerveau pour ça.
En tout cas, ça fait les affaires simultanément des gratte-petit du ministère, et des pédagos. Moins de tracas pour les uns, plus de pouvoir pour les autres.

Autant de perspectives bien sombres...
Mais vous n'allez tout de même pas nous dire que vous n'y croyez plus, cher Abraxas ! Wink ...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par John le Ven 28 Jan 2011 - 23:02

On nous annonce des masters en alternance
Ce n'est pas forcément si mal, des masters par alternance (?).
Le principe de l'alternance, c'est de permettre aux étudiants de payer une partie de leurs études, et de découvrir le métier. En soi, le principe de l'alternance ne me paraît pas si choquant, surtout qu'il ne sera qu'une voie parmi d'autres pour accéder au métier.

Je ne suis pas opposé non plus à la régionalisation des concours : est-ce que ça sert vraiment à quelque chose de faire grimper à Cergy-Pontoise des enseignants d'italien de l'académie de Nice, qui n'attendent que de repartir à Nice ? Personne ne milite contre la régionalisation du CRPE.

CLAIR, ça m'embête déjà davantage, car le recrutement sera biaisé par beaucoup de considérations diverses et variées, et pas toujours avouables !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Daphné le Ven 28 Jan 2011 - 23:37

@John a écrit:
On nous annonce des masters en alternance
Ce n'est pas forcément si mal, des masters par alternance (?).
Le principe de l'alternance, c'est de permettre aux étudiants de payer une partie de leurs études, et de découvrir le métier. En soi, le principe de l'alternance ne me paraît pas si choquant, surtout qu'il ne sera qu'une voie parmi d'autres pour accéder au métier.

Je ne suis pas opposé non plus à la régionalisation des concours : est-ce que ça sert vraiment à quelque chose de faire grimper à Cergy-Pontoise des enseignants d'italien de l'académie de Nice, qui n'attendent que de repartir à Nice ? Personne ne milite contre la régionalisation du CRPE.
CLAIR, ça m'embête déjà davantage, car le recrutement sera biaisé par beaucoup de considérations diverses et variées, et pas toujours avouables !

John, ce serait catastrophique !
Disparité du niveau de recrutement, fin du mouvement national, recrutement sur "note de geule" par les CDE, bref la cata humhum
Quant à aller à Cergy Pontoise, Sedan ou un trou paumé dans le Cantal ou la Thiérache, ça fait partie de l'expérience qu'on a tous eue et franchement on n'en est pas mort. Au contraire.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par John le Ven 28 Jan 2011 - 23:41

Mais alors pourquoi personne ne lutte contre la régionalisation du CRPE, si c'est une telle catastrophe ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Aurore le Sam 29 Jan 2011 - 7:55

@Daphné a écrit:
John, ce serait catastrophique !
Disparité du niveau de recrutement, fin du mouvement national, recrutement sur "note de geule" par les CDE, bref la cata humhum

Je confirme. Ce serait le règne sans partage du piston au niveau du recrutement (sans parler du fait que le recrutement local ne présage pas franchement d'un bon niveau des professeurs...) et de "l'innovation pédagogique" rendue obligatoire par les projets d'établissements devenus "autonomes". Pour être recruté, il faudra montrer patte blanche.
Quant à la formation par alternance, tout me porte à croire qu'elle favoriserait le retour du formatage idéologique le plus décomplexé.
Tiens, une question à mille francs : mais pourquoi donc à votre avis cette mesure bénéficie d'un si large consensus, aussi bien chez les "progressistes" pédagos que chez leurs homologues "libéraux" ? affraid

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par Aurore le Sam 29 Jan 2011 - 7:58

@John a écrit:Mais alors pourquoi personne ne lutte contre la régionalisation du CRPE, si c'est une telle catastrophe ?

Quel est l'état actuel des syndicats du primaire, John ? lol!
Tu vois le Snuipp défendre le maintien des concours nationaux ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par doublecasquette le Sam 29 Jan 2011 - 8:15

@Abraxas a écrit:Oh non, pas même. Ils dirigent à vue.
On nous annonce des masters en alternance : c'est la fin de concours — qui seront dans un premier temps régionalisés. Puis le dispositif CLAIR sera étendu — et les chefs d'établissements, et les "équipes", recruteront sur des postes à profil. C'est la mort programmée de l'Ecole — tiens, ça me dit quelque chose, cette formule… Mais rien n'a été pensé a priori — ils n'ont pas le cerveau pour ça.
En tout cas, ça fait les affaires simultanément des gratte-petit du ministère, et des pédagos. Moins de tracas pour les uns, plus de pouvoir pour les autres.

Ils auront quand même des difficultés à installer ce système en Primaire...
Vous savez sans doute qu'ils rêvent d'E2P (nouveau sigle des EPEP) de 15 classes dirigées par un "chef d'établissement" nommé lui-même par un "conseil d'administration" composé d'élus municipaux, de parents d'élèves (et anecdotiquement d'enseignants).
Or, selon le HCE, en 2006, il y avait en France 56 000 écoles, dont la moitié avait moins de 5 classes ! Cerise sur le gâteau, il y avait encore 7000 écoles à classe unique (un seul poste de PE pour toute la commune) !

Si vous connaissez un peu la mentalité de ces petites communes rurales (en gros, les 28 000 où sont installées des écoles à moins de cinq classes), vous vous êtes certainement rendu compte tout seuls que, si les conseils municipaux acceptent, non sans mal, d'organiser un RPI (regroupement pédagogique intercommunal) de cinq ou six classes, dans les régions où cela est possible (vous évacuez toutes les zones de montagne et les îles), ils n'accepteront que très difficilement de s'organiser à quinze (ou même plus, il n'y a aucune raison pour que les communes sans école mais avec enfants de moins de douze ans participent financièrement à l'E2P sans y participer administrativement) et de faire faire à leurs enfants chaque matin et chaque soir le tour du canton (ou même plus, chez nous, il y a des cantons regroupant une centaine de gamins tout au plus, dans cinq classes distantes de plus de quinze kilomètres les unes des autres) en car ! Surtout si les frais de déplacements sont à leur charge...
Ils répondront qu'ils ont les bâtiments sur place, qu'eux-mêmes ont fait toute leur scolarité dans ces bâtiments-là, qu'ils sont prêts à les améliorer, à les doter en matériel, à une condition, c'est que leurs enfants puissent en bénéficier au lieu de courir sur les routes pour trois fois plus cher... Et ils auront raison.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sophie Coignard : "Les profs ont plus d'autorité dans leur classe que le ministre dans son ministère"

Message par frankenstein le Sam 29 Jan 2011 - 10:07

@doublecasquette a écrit:
@Abraxas a écrit:Oh non, pas même. Ils dirigent à vue.
On nous annonce des masters en alternance : c'est la fin de concours — qui seront dans un premier temps régionalisés. Puis le dispositif CLAIR sera étendu — et les chefs d'établissements, et les "équipes", recruteront sur des postes à profil. C'est la mort programmée de l'Ecole — tiens, ça me dit quelque chose, cette formule… Mais rien n'a été pensé a priori — ils n'ont pas le cerveau pour ça.
En tout cas, ça fait les affaires simultanément des gratte-petit du ministère, et des pédagos. Moins de tracas pour les uns, plus de pouvoir pour les autres.

Ils auront quand même des difficultés à installer ce système en Primaire...
Vous savez sans doute qu'ils rêvent d'E2P (nouveau sigle des EPEP) de 15 classes dirigées par un "chef d'établissement" nommé lui-même par un "conseil d'administration" composé d'élus municipaux, de parents d'élèves (et anecdotiquement d'enseignants).
Or, selon le HCE, en 2006, il y avait en France 56 000 écoles, dont la moitié avait moins de 5 classes ! Cerise sur le gâteau, il y avait encore 7000 écoles à classe unique (un seul poste de PE pour toute la commune) !

Si vous connaissez un peu la mentalité de ces petites communes rurales (en gros, les 28 000 où sont installées des écoles à moins de cinq classes), vous vous êtes certainement rendu compte tout seuls que, si les conseils municipaux acceptent, non sans mal, d'organiser un RPI (regroupement pédagogique intercommunal) de cinq ou six classes, dans les régions où cela est possible (vous évacuez toutes les zones de montagne et les îles), ils n'accepteront que très difficilement de s'organiser à quinze (ou même plus, il n'y a aucune raison pour que les communes sans école mais avec enfants de moins de douze ans participent financièrement à l'E2P sans y participer administrativement) et de faire faire à leurs enfants chaque matin et chaque soir le tour du canton (ou même plus, chez nous, il y a des cantons regroupant une centaine de gamins tout au plus, dans cinq classes distantes de plus de quinze kilomètres les unes des autres) en car ! Surtout si les frais de déplacements sont à leur charge...
Ils répondront qu'ils ont les bâtiments sur place, qu'eux-mêmes ont fait toute leur scolarité dans ces bâtiments-là, qu'ils sont prêts à les améliorer, à les doter en matériel, à une condition, c'est que leurs enfants puissent en bénéficier au lieu de courir sur les routes pour trois fois plus cher... Et ils auront raison.
Tout à fait d'accord avec cette analyse.
Pour la disparité des moyens à l'école primaire, cela fait des années qu'elle s'accroit. Des écoles ont un budget par élève 10 fois supérieur que d'autres (et la création des ZEP ne compense absolument pas cette disparité...).
Pour les concours régionaux pour le recrutement des enseignants du second degré, on aura surtout le phénomène qui se produit pour le CRPE: Les régions et les dpts "côtés" (sud de la France) seront plus sélectifs et donc plus difficiles que dans d'autres régions. Cela dit au passage aucune influence n'est constatée sur le niveau des élèves... Rolling Eyes

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 28 1, 2, 3 ... 14 ... 28  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum