accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par lene75 le Ven 28 Jan 2011 - 14:06

Ils te soutiennent en parole, mais par leur action ils ne te soutiennent pas : à partir du moment où certains acceptent de le faire (s'il s'est porté volontaire, c'est pire !), la CDE finit par penser que c'est un dû. Ce n'est pas un choix personnel, ça engage aussi les autres. Donc stratégie du CDE : ce n'est pas obligatoire m'enfin quand même les profs sérieux le font, eux.

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Daphné le Sam 29 Jan 2011 - 14:36

@lene75 a écrit:Ils te soutiennent en parole, mais par leur action ils ne te soutiennent pas : à partir du moment où certains acceptent de le faire (s'il s'est porté volontaire, c'est pire !), la CDE finit par penser que c'est un dû. Ce n'est pas un choix personnel, ça engage aussi les autres. Donc stratégie du CDE : ce n'est pas obligatoire m'enfin quand même les profs sérieux le font, eux.

Et voilà, CQFD !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Invité le Sam 29 Jan 2011 - 14:41

Tout à fait.

Et en plus, qui cela avantage-t-il concrètement?
on devrait dire à ces profs sérieux "tiens, grâce à ton bénévolat, ton chef aura gagné xxx euros de prime" "il aura été promu" "il aura été nommé dans tel bahut prestigieux"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Daphné le Sam 29 Jan 2011 - 14:48

Ils le font pour l'argent, pour eux donc.
Ce que je peux comprendre.
Mais enfin qu'on arrête de dire qu'ils sont sérieux eux et pas les autres qui font un autre choix.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Héliandre le Dim 30 Jan 2011 - 19:59

Suite : Le syndicat me conseille de faire un courrier dans lequel j'explique que j'ai bien compris a quel point il est important que mes élèves ne perdent pas d'heures, et donc que je renonce à accompagner le voyage.
Il faut dire qu'oralement c'est peine perdu puisque quand je dis que je n'accompagne plus, la réponse est "vous accompagnez et vous ne rattrapez pas mais il ne faudra pas se plaindre du niveau des élèves / réclamer des heures supplémentaires"... La mise au point annoncée avec les collègues n'a pas eu lieu...
L'échange a été si houleux que j'en viens à appréhender la réaction à ce courrier.
Quand je pense qu'au départ j'étais motivée pour accompagner ce voyage. Mais je ne veux pas faire d'heures supp au retour, même payés. et je ne veux pas qu'on me reproche de ne pas les avoir faites.

Pour information, au cours de mes recherches, j'ai appris que ce genre de demande existe de plus en plus, ainsi que le fait de demander aux professeurs restés, dont les élèves sont en voyage, de prendre les élèves des profs partis accompagnés.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par MHG le Dim 30 Jan 2011 - 21:19

Un conseil : ce courrier, mets-le en copie à ton syndicat (et notifie cela dessus), histoire que tes propos, même écrits, ne soient pas déformés par la suite.
Si tes collègues te soutenaient vraiment, ils décideraient d'annuler purement et simplement ledit voyage. Enfin, on peut toujours rêver de solidarité. C'est une denrée rare en ces périodes de vaches maigres. humhum

MHG
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Héliandre le Dim 30 Jan 2011 - 22:06

Merci pour le conseil, MHG. Mes collègues ont dit que, si ont leur demandait, à elle, de remplacer leurs heures, elles annuleraient le voyage. Et qu'elle comprenaient si je refusais d'accompagner. Mais... personne n'a eu de discussion avec la CDE en dehors de moi.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par lene75 le Lun 31 Jan 2011 - 21:17

@Héliandre a écrit:Merci pour le conseil, MHG. Mes collègues ont dit que, si ont leur demandait, à elle, de remplacer leurs heures, elles annuleraient le voyage. Et qu'elle comprenaient si je refusais d'accompagner. Mais... personne n'a eu de discussion avec la CDE en dehors de moi.

Mais elles ne veulent pas le faire pour toi... Rolling Eyes

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par loup des steppes le Lun 31 Jan 2011 - 22:07

oui il faut savoir dire NON, rester ferme et poli dans son refus d'être exploité, voire arborer le sourire radieux du commercial qui entube le client, et avoir des témoins fiables présents lors des entretiens avec la direction..
Désormais tout va se négocier plus ou moins sur ce schéma là.. et malheureusement il y aura toujours des "couillons" volontaires pour accepter de porter les chaînes de l'esclavage avec grâce, par cupidité et par égoïsme, ne prennant en compte que leurs intérêts immédiats et personnels, au mépris de toute solidarité et des droits du travail... Indignons-nous par le refus simple et net de toute compromission de ce genre, ça ne demande qu'une volonté ferme et eventuellement d'accepter être promu(e) à l'ancienneté... mais quand on fait aussi son travail correctement, on se sent bien le matin et le soir devant la glace.. en accord avec soi et les principes qui ont été défendus par ceux qui se sont battus avant nous ...
Les nouveaux chefs d'établissement seront tous formatés comme des chefs d'entreprises, il ne faut rien espérer de ce côté-là dans les années à venir.. et les collègues sont souvent trop lâches pour soutenir en faisant front à l'administration au péril de leur propre "note" etc.. alors, il faut avoir le courage de faire des choix en accord avec ce que l'on pense.. moi non plus je ne fais plus de voyages scolaires.. ni organisation, ni accompagnement.. Il y a des agences pour ça!

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Maria20 le Dim 6 Fév 2011 - 7:58

Est-ce qu'on ne devrait pas harmoniser un peu les pratiques des CDE? Visiblement il existe au moins 3 situations différentes concernant les voyages scolaires:
1/ tu participes au voyage/à la sortie, sans rattraper d'heures (normal!)
2/ tu participes au voyage/à la sortie et on te paie en HSE les heures qui dépasse ton service (jamais vécu, mais ça existe).
3/ tu participes au voyage/à la sortie et tu rattrapes tes cours que tu veux, comme tu peux, cours payés en HSE

Voilà encore un exemple de différence de traitement, selon l'établissement dans lequel on se trouve...

Maria20
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Stered le Dim 6 Fév 2011 - 10:29

Je suis ravie : j'ai appris jeudi que les profs ayant participé au voyage au ski d'il y a deux ans avaient reçu des HSE pour cela, mais le voyage en Italie, niet... Sympa...
Je n'ai jamais demandé d'HSE, mais savoir que certains en ont dans mon établissement et d'autres pas, c'est très légèrement agaçant ! Je vais demander quelques explications quand je serai de retour...

Stered
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Maria20 le Dim 6 Fév 2011 - 10:39

Eh oui bien sûr, j'aurais dû ajouter qu'il existe aussi des différences de traitement à l'intérieur d'un même établissement...
D'où ma question: existe-t-il un texte qui référence tout ce qui peut être payé en HSE! Cette question n'a toujours pas trouvé de réponse dans le forum, c'est inquiétant non? Cela signifie donc que le CDE fait vraiment ce qu'il veut des HSE.
Du coup, une autre question me vient à l'esprit: a-t-on le droit de demander une transparence sur les HSE distribuées et si oui, comment s'y prendre?

Stered, tiens-nous au courant! Effectivement je ne vois pas pourquoi le voyage au ski est rémunéré, et pas celui en Italie. Certes, les HSE n'enlèvent rien à personne, mais à situations identiques, pourquoi favoriser l'un plutôt que l'autre!!!


Maria20
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Daphné le Dim 6 Fév 2011 - 13:04

Oui le CDE fait ce qu'il veut avec les HSE.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Invité le Dim 6 Fév 2011 - 13:08

@Daphné a écrit:Oui le CDE fait ce qu'il veut avec les HSE.

C'est plus fort que moi, mais j'ai pensé à la pub Dop...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Gryphe le Dim 6 Fév 2011 - 14:15

@Maria20 a écrit:Est-ce qu'on ne devrait pas harmoniser un peu les pratiques des CDE? Qui est on ?
@Maria20 a écrit:Cela signifie donc que le CDE fait vraiment ce qu'il veut des HSE.
Du coup, une autre question me vient à l'esprit: a-t-on le droit de demander une transparence sur les HSE distribuées et si oui, comment s'y prendre?
De la répartition des HSE

En quelques mots, quelques éléments de réponse qui n'engagent que moi.

- Le CDE est là pour diriger un établissement. Il ne me paraît pas anormal qu'il puisse, à la marge, rémunérer en plus les personnes qui ont effectué un travail supplémentaire.
Je dis "à la marge", car les HSE résultent d'un volant d'HSA résiduel, transformées en HSE : on est là sur moins de 1 % de la DHG, et donc de la masse salariale des enseignants.
Que cela suscite et nécessite une réflexion est normal, mais il faut avoir à l'esprit qu'il s'agit de sommes "à la marge" par rapport au reste.

- Le CA exerce toutefois un contrôle, en amont, sur les HSE, puisque le CA travaillant sur la répartition de la DHG, il voit bien quel sera le montant total de ces HSE (certains projets comme l'accompagnement éducatif sont en revanche financés à part de cette somme).

- Le CDE n'a pas à informer qui que ce soit de ce qu'il a versé à qui. (Mais il ne peut pas verser plus que ce qu'il a.)
Tout au plus peut-il indiquer quelques grands principes qui guident la répartition.

- A titre personnel, je trouve normal de rémunérer une heure supplémentaire quand c'est moi qui sollicite l'enseignant (manque de monde pour surveiller les épreuves communes, sortie au Forum des métiers).

- Je trouve normal aussi de rémunérer les organisateurs de voyages scolaires, et dans une moindre mesure, les accompagnateurs. En effet, l'organisation d'un voyage demande un investissement très important, et le bénévolat a bon dos. On ne peut pas toujours compter sur un investissement "pour la gloire" des gens. Que le travail supplémentaire soit (au moins un tout petit peu) rémunéré est la moindre des choses.

Pour les autres projets, c'est très variable, et là, je suis confrontée à plusieurs difficultés :

- Le simple fait de répartir correctement et de verser les HSE demande du temps. Environ 3-4 jours l'année scolaire dernière pour moi. Comme tout le reste, cela génère de la paperasse, à imprimer, dupliquer, ventiler, etc. (Il est vrai que là j'étais au-delà du 1% de la DHG, en raison de l'accompagnement éducatif et de plusieurs structures spécifiques à mon établissement).

- Il y a parfois une difficulté tout simplement pour savoir ce qui est fait :
entre les collègues qui déclarent tout, et qui "médiatisent" leur travail, et ceux qui le font dans l'ombre, mais qui font des choses épatantes, il n'est pas toujours facile d'être équitable.

- Mais faire remplir une fiche de déclaration des heures effectuées n'est pas forcément la solution non plus (déjà faudrait que je fasse et que je diffuse cette fiche, et pas le temps, peut-être à l'avenir si je suis mieux organisée...).

- Pour terminer, il y a une difficulté que je vais avoir du mal à formuler, mais je suis sûre que vous comprendrez :
entre un projet qui mange des heures, et qui est très "pédagogo", et quelqu'un qui fait travailler, apprendre et réussir les élèves dans le cadre de ses propres cours, on voit bien qu'il ne s'agit pas que d'un "nombre d'heures".
L'investissement ne se mesure pas qu'au nombre de projets culturels hors-établissement. Mais peut-être, et c'est bien plus fondamental, à ce qui se passe à l'intérieur de chaque heure de cours. Car c'est quand même ça qui est fondamental.
C'est aussi beaucoup plus difficile à mesurer, à quantifier, à évaluer... et à rémunérer.

Voilà pour quelques réactions "à chaud" aux messages de Maria20.

Bonne journée à tous. sunny
Gryphe

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: accompagnement voyage et heures non assurées à remplacer

Message par Maria20 le Dim 6 Fév 2011 - 16:52

Merci Gryphe pour tous ces éléments de réponses.
C'est très intéressant, et je comprends bien tout ce que tu nous expliques, notamment la difficulté à évaluer et donc à rémunérer.

Visiblement, tu sembles les répartir au mieux en toute conscience, mais j'ai aussi constaté que certains CDE ne donnaient rien à ceux qui ne réclament rien - faute de savoir qu'ils pourraient recevoir quelque chose.
En pratique, les CDE ont des habitudes différentes, et il existe parfois même des contradictions au sein d'un même établissement, c'est surtout cela qui me pose problème...C'est parfois à celui qui se retrouvera le plus souvent dans le bureau du CDE pour "médiatiser" ce qu'il fait...Ce n'est pas toujours juste, même si évidemment, la plupart du temps, les heures sont, je l'imagine, réparties au mieux...
Tu parles de bénévolat en citant quelques exemples, eh bien je me rends compte que je fais effectivement du bénévolat et je veux que cela cesse.

Quelle attitude adopter? Faut-il aller tenter le tout pour le tout et parler directement au CDE pour demander des HSE? (après, la décision lui revient, bien sûr)

Pour répondre à ta question: "on", je ne sais pas, "es gens au dessus", qui pourraient dire que tel projet peut mériter entre tant et tant d'HSE, tel type d'investissement, entre tant et tant etc...faire une grille (avec des fourchettes) consultable par tous, au moins on saurait à quoi s'en tenir.





Maria20
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum