Mon collège va craquer...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon collège va craquer...

Message par Frisouille le Mer 26 Jan - 23:48

Je copie un texte au départ écrit pour le forum, puis qu'il m'a semblé intéressant de mettre sur mon blog, pour que ma famille (non enseignante) sache ce qui est en train de se passer un peu partout dans les collèges de France. Désolée donc s'il y a des détails inutiles...

Je râle, je fulmine, je suis désespérée.
Et comme mon mec commence à saturer de mes gémissements, je viens geindre auprès de vous, en espérant un peu de réconfort...

Mon collège, Ambition Réussite, accueille majoritairement des élèves en difficulté scolaire et sociale. Dans l'ensemble, des élèves pas méchants mais à la répartie vive et avec une charrette de problèmes familiaux que l'on tente, dans la mesure du possible, de régler. Des élèves capables de très bons résultats, d’autres vraiment à la ramasse.

L'année dernière, je découvrais le collège, et je trouvais que pour un établissement pareil, les choses roulaient bien : relativement calme, grâce à une organisation rodée, un personnel d'encadrement et une équipe enseignante soudés, bref, une petite machine bien huilée.
Le premier hic a eu lieu au moment de la DGH (dotation globale horaire) de l'an passé : une classe par niveau supprimée, un effectif d'élèves qui augmente (en dépit de la sécurité des élèves, mais le recteur n'a rien voulu entendre), et des collègues envoyés dans d'autres établissements effectuer des compléments de service.

Rupture de la belle harmonie constatée dès la rentrée : des élèves plus nombreux dans les classes, cela signifie plus d'agitation, de sollicitations à l'attention du prof, plus de possibilités de dérive aussi. Vingt-cinq élèves de sixième, ça bouge, ça demande de l'attention, ça pose des questions inutiles, qui sont légitimes, mais pour peu que l'un ou l'autre pose problème, ce sont vingt-quatre autres prêts à déborder à leur tour...

Des collègues qui passent leur temps sur les routes à joindre l’un ou l’autre collège dans lequel il exerce, c’est aussi moins de communication avec ses collègues pour suivre les élèves, c’est moins de temps pour recevoir les parents, et une qualité de travail qui se dégrade aussi, reconnaissons-le, parce qu’il y a bien un moment où il faut dormir d’abord, et vivre ensuite (ou l’inverse).

Vous aurez compris, un encadrement moins serré, et les plus pénibles se sont engouffrés dans la brèche. Quelques élèves, ayant des casseroles, se sont vus exclus; mais la politique actuelle fait que pour un exclu, l'établissement doit en accueillir un autre à son tour : c'est une sorte de troc, ou de roulette russe. On se donne de l'air, mais on ne sait pas ce que l'on récupère ensuite.

Nous avons donc vu arriver de drôles de phénomènes, notamment un élève de sixième, ayant de graves troubles psychologiques, placé, incapable de tenir sur une chaise, provocateur et possiblement violent, qui donne du fil à retordre à des collègues plus expérimentés que moi.

Tant bien que mal, nous sommes arrivés jusqu'à Noël, espérant que les vacances, permettant à tout le monde de reprendre des forces, apaiseraient un peu l'agitation.

Malheureusement, nous n’étions pas au bout de nos surprises.

En effet, depuis le 1er janvier, nous avons perdu sept personnels d'encadrement (contrats non reconduits).
Immédiatement, la machine se grippe : accueil et contrôle des élèves à l'entrée moins serrée, certains élèves, de plus en plus nombreux très vite, sont autorisés à rentrer sans leur carnet de correspondance, du coup, le sentiment d'impunité s’installe, et les incidents disciplinaires enflent.

Pour couronner le tout, des collègues tombent malades ; ce sont des choses qui arrivent après tout.
Mais comme les « personnels d’éducation » (les pions ) se sont vus réduits de moitié, et qu’eux aussi ont le droit de devenir parent, ou de tomber malades, et bien les permanences rassemblent cinquante, soixante élèves, et là, on bascule dans la foire, la cour de prison, bref tout le contraire de ce que doit être, normalement, une salle d’étude …

Actuellement, des élèves échappent à toute surveillance, se promènent dans le collège pendant les heures de classe, chantent, crient, nous narguent, donnant une bien mauvaise image de l'autorité des adultes et du pouvoir de l'administration aux petits sixièmes encore sages.

Et comble du comble, demain a lieu les épreuves d’agrégation de mathématiques et de lettres ; demain, et pour quinze jours un collègue d’anglais, un d’EPS et une d’Arts plastiques partent en voyage scolaire aux USA.
Demain jeudi et vendredi, quatorze profs ne seront pas là.

Et là, je vous le dis, je suis fatiguée, et j’ignore totalement comment vont se passer ces deux jours, puis les suivants.
Jusqu’à ce que la nouvelle DGH vienne nous plomber encore…

L'Éducation Nationale est en train de couler.
Il fallait que je vous le fasse savoir, parce que la politique de ce gouvernement – qui annonce des primes aux recteurs et aux chefs d’établissements, pour mieux acheter leur silence – a des répercussions très graves sur les élèves que j’ai face à moi. Quelle représentation des adultes et de la valeur du travail sommes-nous en train de construire quand nous nous retrouvons incapables d'assurer la sécurité et la possibilité d'étudier à des élèves qui ne demandent que ça ?


Dernière édition par Frisouille le Mer 26 Jan - 23:58, édité 1 fois

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Héliandre le Mer 26 Jan - 23:53

Frisouille...
En plus, il y a peu que tu as découvert le terrain -les Antilles- et je sais tout le mérite qu'il y a aussi à s'adapter à une nouvelle situation culturelle. J'espère que tu auras encore beaucoup de force et courage, et te remercie pour ce texte.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par John le Mer 26 Jan - 23:53

Glups ! pale

Frisouille, on t'envoie plein, plein de courage.

Ce sont des témoignages comme le tien qui permettent de vraiment comprendre la situation. Dire que, pendant ce temps-là, il y a des sommes folles dilapidées çà et là...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Nell le Mer 26 Jan - 23:54

pale

Du courage Frisouille, tu en as besoin. Et même bien plus...

_________________
Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. (R. Char)

Nell
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Frisouille le Jeu 27 Jan - 0:02

Merci pour vos réponses si rapides, et désolée pour le pavé, mais là, j'avais vraiment besoin d'un exhutoire... L'écriture m'aura un peu calmée. humhum

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par frankenstein le Jeu 27 Jan - 0:31

Bah ouais, ça craint...Et il y a beaucoup d'établissements qui tirent la sonnette d'alarme, jusqu'où ira-t-on ?

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Takara le Jeu 27 Jan - 0:35

Qu'on en arrive à des situations comme celle que tu décrit est terriblement choquant!
Je te souhaite plein de courage fleurs2

Takara
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Frisouille le Jeu 27 Jan - 0:50

@frankenstein a écrit:Bah ouais, ça craint...Et il y a beaucoup d'établissements qui tirent la sonnette d'alarme, jusqu'où ira-t-on ?

il est clair que les témoignages que je peux lire ici, la lettre de démission de la collègue de Véronique, que j'ai suivie sur la liste de Dictame, m'incitent à prendre la parole à mon tour.

Et je suis vraiment en colère à présent, car mon collège fonctionne, en temps normal ; les élèves sont difficiles, pour des raisons qui ne leur sont, pour la plupart, pas imputables ; j'admets qu'un élève en instance d'être placé, parce que la mère ne le gère pas, soit insupportable en cours.
Mais je n'admets pas, cela me reste en travers de la gorge, et sur l'estomac, que notre dysfonctionnement vienne de ceux qui doivent nous protéger, qui doivent penser plus loin, et mieux que nous.

Je dois vous paraître terriblement naïve... humhum

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Mélu le Jeu 27 Jan - 7:24

Frisouille fleurs Je ne sais pas où on va, mais on y va... humhum

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Fantômette le Jeu 27 Jan - 7:42

Tu pourrais peut-être envoyer ton témoignage sur le blog récemment crée par Véronique. Mais peut-être l'as-tu déjà fait.
En tout cas je t'envoie tout mon soutien.

Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Reine Margot le Jeu 27 Jan - 8:26

j'étais dans un étb comme ça l'an dernier, une horreur...je compatis FRisouille fleurs2

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Invité31 le Jeu 27 Jan - 8:32

Plein de courage, même si tu n'en manques pas... C'est de la casse pure et simple des services publics, une casse contre laquelle nous ne pouvons rien. fleurs2

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par phenicia le Jeu 27 Jan - 8:54

En lisant ton post Frisouille, ça a fait tout de suite écho à un poste de Philip que j'ai lu hier et qui m' a semblé si bien coller à la réalité que nous vivons en ce moment dans les établissements furieux
.....
http://www.neoprofs.org/t29203-les-dix-strategies-de-manipulation-de-masses?highlight=strat%E9gies

( ....)

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ». On
crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une
certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur
des mesures qu’on souhaite lui faire accepter....

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer
progressivement, en « dégradé », sur une durée de 10 ans. C’est de
cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles
(néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990......
autant de changements qui auraient provoqué une
révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

(...)

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les
technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son
esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures
doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui
isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure
incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes
silencieuses pour guerres tranquilles »
(...)

En ce qui me concerne, les parallèles sont troublants.....

phenicia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Frisouille le Jeu 27 Jan - 23:26

Et ce qui devait arriver arriva : la foire totale aujourd'hui.

Des élèves qui, sur sept heures de cours, en ont cinq ou six en perm' ; d'autres qui traversent le collège, un quart d'heure après la sonnerie, conduit par le principal, en chantant Suspect ; des élèves à qui on refuse de finir la journée plus tôt "car les parents ne sont pas avertis", et à qui on annonce trois heures plus tard qu'ils sont finalement libérés, parce que les perm' sont saturées, et qui partent au compte-goutte sous les yeux de leurs camarades ; des élèves enfin qu'on oblige à rester à l'accompagnement éducatif, alors qu'ils n'ont eu quasiment aucun cours de la journée, et donc n'ont ni matériel, ni devoirs.

Je suis explosée... No

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Marlou.Bassboost le Jeu 27 Jan - 23:31

pale
tiens bon ! mais je comprends ton désarroi, surtout si tu l'as connu entrain de bien tourner le bahut.
le mien entre en pente douce, mais c'est l'administration et les mesures qui tuent tout, qui nous tuent.
courage
fleurs2

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Audrey le Jeu 27 Jan - 23:31

Frisouille.... je ne sais que te dire... j'ai déjà vécu ce genre de journée malheureusement, et nous ne sommes pas les seules...et ça se généralise...

Et oui, y en a marre.

Là, je suis en train de me demander si je vais aller bosser demain.... parce que j'en peux plus. De plein de choses. Et que je crache mes poumons. Mais merde.... j'ai jamais été autant malade que depuis que je suis prof...

J'ai envie de dire "courage!"..mais j'avoue, là, même moi j'ai du mal.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Frisouille le Jeu 27 Jan - 23:40

Merci les filles pour vos encouragements, même s'ils sont faibles parce que nous nous sentons impuissants... Rolling Eyes

J'ai eu un métier alimentaire avant d'être prof, je me suis battue pour le devenir, en jonglant entre la prép' du concours et ce boulot, et je suis pleine de force et de beaux idéaux pour ce métier. J'aime le contact des ados, j'aime ma discipline, mais là, je me sens dépassée, broyée par la grosse machine qui est en train de nous passer dessus.
Et ce sont nos enfants qui en font les frais, et ça me rend dingue de me trouver impuissante ... humhum

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Dulcinea le Ven 28 Jan - 9:18

Très vrai ton témoignage Frisouille, cette ambiance est en train de s'installer partout je crois, y compris dans les zones très favorisées.

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon collège va craquer...

Message par Fourseasons le Ven 28 Jan - 9:24

Merci Frisouille ! C'est ce genre de témoignage que les gens devraient voir à la tv !

Courage Frisouille fleurs2

Fourseasons
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum