Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 13:56

@doublecasquette a écrit:
@John a écrit:J'aimerais bien l'avis de Doublecasquette sur la Librairie des Ecoles.

Je crois qu'on peut le trouver sur Bonnet d'Âne aux environs de la fin décembre ou du début janvier, je ne sais plus santeverre .
Peut-être quelqu'un se rappelle-t-il la date approximative ?

Non mais justement : s'il était là, on le trouverait facilement en tapant par exemple "librairie" sur le forum.

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par doublecasquette le Sam 29 Jan 2011 - 14:07

@John a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@John a écrit:J'aimerais bien l'avis de Doublecasquette sur la Librairie des Ecoles.

Je crois qu'on peut le trouver sur Bonnet d'Âne aux environs de la fin décembre ou du début janvier, je ne sais plus santeverre .
Peut-être quelqu'un se rappelle-t-il la date approximative ?

Non mais justement : s'il était là, on le trouverait facilement en tapant par exemple "librairie" sur le forum.

Oui mais... il n'était pas très gentil pour une journaliste qui avait commis un petit amalgame bien excusable paraît-il pour quelqu'un qui n'est pas du sérail affraid , alors, je ne sais pas si je dois... Gné

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 14:12

Moi, ma question est : si les membres du forum veulent des manuels intéressants pour des petits, trouveraient-ils les dits manuels à la Librairie des Ecoles, et auraient-ils raison de sponsoriser la Librairie des Ecoles par leurs achats ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par doublecasquette le Sam 29 Jan 2011 - 15:08

@John a écrit:Moi, ma question est : si les membres du forum veulent des manuels intéressants pour des petits, trouveraient-ils les dits manuels à la Librairie des Écoles, et auraient-ils raison de sponsoriser la Librairie des Écoles par leurs achats ?

S'ils sont professeurs dans le privé hors-contrat, ils n'auraient pas forcément tort de sponsoriser la Librairie des Écoles.

S'ils veulent du "moins pire" que ce qu'ils peuvent trouver dans le cartable de leurs rejetons, ils peuvent consulter en ligne ceux du GRIP qui ont été revus et corrigés par des professeurs de lettres (pour ceux de français) et de mathématiques (pour ceux de calcul) et les comparer à ceux de la Librairie des Écoles (qui n'en laisse voir qu'une petite partie à la consultation, mais cela permet néanmoins de se faire une idée).

En mathématiques, la Librairie des Écoles propose la méthode de Singapour qui aborde dans les petites classes chacune des opérations après l'autre. Le Grip, lui, utilise la "méthode intuitive" pour présenter dès le début les quatre opérations en parallèle, sur de petits nombres, puis étend progressivement le champ numérique. C'est ce qu'on pourrait appeler avec Pauline Kergomard la "méthode française" ( http://www.silapedagogie.fr/pages/Texte_de_Pauline_Kergomard-2257131.html - excusez-moi, le style est un peu vieillot Embarassed ).

En Français, nous avons décidé de nous en tenir à une nomenclature classique (vous pouvez voir les programmes proposés par le GRIP ici : http://www.slecc.fr/sources-slecc/documents/2009_descriptif_SLECC.pdf ) et de partir de textes spécialement créés pour cela ou, pour la partie "grammaire" de textes d'auteurs mis à la portée des élèves. Là aussi, au terme "pédagogie explicite", nous avons préféré "méthode intuitive" afin d'entraîner les élèves à "ne se servir de la mémoire que pour graver dans l'esprit les choses que l'intelligence s'est assimilées", sans oublier néanmoins de fournir, comme dans les livres de mathématiques, de très nombreux exercices qui permettront, nous l'espérons, de fixer durablement dans l'esprit des élèves les notions qu'ils auront préalablement comprises.

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:09

Ma mâchoire a failli se décrocher... même pour un livre de primaire, euh...

Honnêtement, si vous voulez un livre à faire lire à des mômes de primaire ou de collège, offrez le Gombrich (Brève histoire du monde), c'est raconté aussi, c'est plus riche donc moins caricatural mais très accessible. Et au moins, ça n'a pas la prétention d'être un manuel scolaire !!!

Nom de Zeus... faudrait que Manu Ladurie arrête de coller son nom partout quand même. Soupir.

Non, mais il y a des éléments intéressants (pas les personnages en costumes, parce que là je affraid hurle d'effroi) : le mini cours qui ne dit pas son nom.

Mais à part ça, j'ai mal regardé où il n'y pas de chronologie? Et surtout, l'histoire uniquement racontée, ça ne me semble pas une idée. On peut rendre accessible aux enfants le fait de s'intéresser à l'histoire pour expliquer. Qu'un prof se mette à califourchon sur une chaise pour raconter et ensuite qu'il explique ou fasse chercher des explications aux élèves, OK. Mais se borner à raconter, non.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:12

Ah, c'est signé par Leroy-Ladurie ?

Un chic type !

«Les prosélytes de l'homosexualisme proposent un modèle d'intolérance vécu comme une insulte par des couples hétéros normaux pour lesquels le mariage correspond avant tout à une certaine manière d'élever les enfants et de les garantir contre ces fléaux modernes que sont le sida ou la pédophilie», écrivait, le 25 septembre 1998, l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:17

@John a écrit:Ah, c'est signé par Leroy-Ladurie ?

Un chic type !

«Les prosélytes de l'homosexualisme proposent un modèle d'intolérance vécu comme une insulte par des couples hétéros normaux pour lesquels le mariage correspond avant tout à une certaine manière d'élever les enfants et de les garantir contre ces fléaux modernes que sont le sida ou la pédophilie», écrivait, le 25 septembre 1998, l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie

pas signé le texte mais la préface.

Enfin, on parle de Le Roy Ladurie historien, là, hein, son avis sur l'homosexualité on s'en tamponne, et d'ailleurs il aurait aussi bien fait de nous l'épargner. J'aime bien les chansons d'Y. Montand, mais son avis sur la Pologne, je m'en cogne.

Même si, comme historien, il a fait du bon et du carrément moins bon.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:24

Quand on est un historien aussi connu que Le Roy Ladurie, on ne fait d'histoire sans idéologie. L'idéologie de Le Roy Ladurie ne s'exprime pas que par ses déclarations sur l'homosexualité, elle est généralement patente.

Qu'on se foute donc de l'avis personnel de quelqu'un sur quelque chose, je veux bien. Mais qu'on fasse semblant de croire que les déclarations d'un historien célèbre dans les colonnes du Figaro n'ont strictement aucun lien avec la préface qu'il signe dans un ouvrage publié par la Librairie des Ecoles, qui sponsorise indirectement le privé hors contrat, je n'y crois pas une seule seconde. Ou alors c'est une erreur sincère et un aveuglement à corriger très rapidement.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:30

Qu'est-ce que tu veux que je te réponde, John ? Je trouve déplacé qu'un historien donne son avis sur l'homosexualité, d'une part, en utilisant pour cela sa notoriété a fortiori. Parce que, quelque* soient nos opinions, en tant qu'historien on doit les ranger au placard quand on fait notre métier.

Là il mélange beaucoup trop de choses qui relève de l'opinion et de sa notoriété d'historien. Et là, c'est vraiment dommage.

*(? gggrr je ne sais jamais comment ça s'écrit ce truc)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Ruthven le Sam 29 Jan 2011 - 15:34

@Marie Laetitia a écrit:Qu'est-ce que tu veux que je te réponde, John ? Je trouve déplacé qu'un historien donne son avis sur l'homosexualité, d'une part, en utilisant pour cela sa notoriété a fortiori. Parce que, quelque* soient nos opinions, en tant qu'historien on doit les ranger au placard quand on fait notre métier.

Là il mélange beaucoup trop de choses qui relève de l'opinion et de sa notoriété d'historien. Et là, c'est vraiment dommage.

*(? gggrr je ne sais jamais comment ça s'écrit ce truc)

Tu crois réellement à l'objectivité de l'historien ? Il parle pourtant toujours à partir d'un lieu, d'une position institutionnelle, d'une subjectivité singulière dont il ne peut faire abstraction. Et pas question de formalisation pour neutraliser sa subjectivité, et l'enchaînement à l'archive ne l'empêche pas de faire des choix.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:35

Qu'est-ce que tu veux que je te réponde, John ? Je trouve déplacé qu'un historien donne son avis sur l'homosexualité, d'une part, en utilisant pour cela sa notoriété a fortiori. Parce que, quelque* soient nos opinions, en tant qu'historien on doit les ranger au placard quand on fait notre métier.

Là il mélange beaucoup trop de choses qui relève de l'opinion et de sa notoriété d'historien. Et là, c'est vraiment dommage.

*(? gggrr je ne sais jamais comment ça s'écrit ce truc)

Et ça rejoint complètement le fait qu'il ait signé une préface pour un tel livre à la Librairie des Ecoles.

Sinon, c'est "quelles que soient" Wink

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:37

@Ruthven a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:Qu'est-ce que tu veux que je te réponde, John ? Je trouve déplacé qu'un historien donne son avis sur l'homosexualité, d'une part, en utilisant pour cela sa notoriété a fortiori. Parce que, quelque* soient nos opinions, en tant qu'historien on doit les ranger au placard quand on fait notre métier.

Là il mélange beaucoup trop de choses qui relève de l'opinion et de sa notoriété d'historien. Et là, c'est vraiment dommage.

*(? gggrr je ne sais jamais comment ça s'écrit ce truc)

Tu crois réellement à l'objectivité de l'historien ? Il parle pourtant toujours à partir d'un lieu, d'une position institutionnelle, d'une subjectivité singulière dont il ne peut faire abstraction. Et pas question de formalisation pour neutraliser sa subjectivité, et l'enchaînement à l'archive ne l'empêche pas de faire des choix.

Moi, je crois à la difficulté de l'objectivité de l'historien. Sinon, c'est trop facile : il n'y a même plus à chercher à être objectif, et c'est la légitimation de toute propagande ou le refus simple et net de l'Histoire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:41

@Ruthven a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:Qu'est-ce que tu veux que je te réponde, John ? Je trouve déplacé qu'un historien donne son avis sur l'homosexualité, d'une part, en utilisant pour cela sa notoriété a fortiori. Parce que, quelque* soient nos opinions, en tant qu'historien on doit les ranger au placard quand on fait notre métier.

Là il mélange beaucoup trop de choses qui relève de l'opinion et de sa notoriété d'historien. Et là, c'est vraiment dommage.

*(? gggrr je ne sais jamais comment ça s'écrit ce truc)

Tu crois réellement à l'objectivité de l'historien ? Il parle pourtant toujours à partir d'un lieu, d'une position institutionnelle, d'une subjectivité singulière dont il ne peut faire abstraction. Et pas question de formalisation pour neutraliser sa subjectivité, et l'enchaînement à l'archive ne l'empêche pas de faire des choix.

Ce que je crois, c'est que l'objectivité est un but mais qu'on ne l'atteint sans doute jamais, tout à fait. Mais les travaux d'ego histoire ont souligné la nécessité de se questionner sur nos motivations et d'en tenir compte. J'adorerais faire de l'histoire des femmes, d'ailleurs j'en ai fait, mais, ayant été élevée dans un milieu de machos bornés, c'est typiquement le genre de sujet où je dérape, où je n'arrive pas à prendre de la distance avec mon passé, mes affects. Remarque, ça m'a permit de me poser des questions sur l'amour maternel et de contribuer à réhabiliter un grand personnage historique Very Happy
Pour la même raison, je sais qu'il faut que je sois prudente en histoire économique, même si je pense gérer nettement mieux le problème. Pour l'histoire religieuse, en revanche, je suis attachée mordicus à la laïcité la plus stricte alors que j'ai dans mon fors privé, mes convictions religieuses bien nettes.
C'est une question complexe. Parce que nos passions nous ouvrent des pistes mais elles peuvent aussi nous amener à nous fourvoyer. Mais là, Le Roy Ladurie a franchi la ligne rouge, la grosse, que tout le monde peut éviter, à mon sens.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:43

les travaux d'ego histoire
heu

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:43

@John a écrit:

Et ça rejoint complètement le fait qu'il ait signé une préface pour un tel livre à la Librairie des Ecoles.
Comment ça ?

@John a écrit:
Sinon, c'est "quelles que soient" Wink

ah merci !

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:44

@John a écrit:
les travaux d'ego histoire
heu

qu'est-ce qui ne va pas ? scratch

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par John le Sam 29 Jan 2011 - 15:45

C'est quoi, les travaux d'ego histoire ?

Pour Leroy Ladurie, ses déclarations sont en phase avec l'idéologie de la Librairie des Ecoles : c'est ce que je voulais dire. Il n'y a pas de questions à se poser sur le bouquin présenté dans ce fil : c'est le retour à l'histoire française nationale et patriote.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Mélane le Sam 29 Jan 2011 - 15:47

Je trouve ce bouquin pas mal, au sens où il est très pédagogique (questions pour reformuler, points à apprendre par coeur). J'aime bien le côté "old school" des illustrations. Personnellement, ça ne me gêne pas que les enfants apprennent un "roman national" en primaire : le collège se chargera de complexifier et de problématiser les choses, non ? Je ne pense vraiment pas que ce bouquin présente le danger d'en faire des chauvins fanatiques.

J'espère qu'il en existe de meilleurs dans le genre, mais je préfère celui-là plutôt que rien - ou que l'espèce de bouillie trans-séculaire qui fait qu'aujourd'hui les élèves ont zéro repères dans leur propre histoire.





Dernière édition par Mélane le Sam 29 Jan 2011 - 15:49, édité 1 fois

Mélane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:49

@John a écrit:C'est quoi, les travaux d'ego histoire ?

Pour Leroy Ladurie, ses déclarations sont en phase avec l'idéologie de la Librairie des Ecoles : c'est ce que je voulais dire. Il n'y a pas de questions à se poser sur le bouquin présenté dans ce fil : c'est le retour à l'histoire française nationale et patriote.

Là tu auras des explications http://pedagogie.ac-toulouse.fr/philosophie/forma/leduchistoireetverite.htm : un extrait

Dans cette série de choix s'expriment d'autres enjeux que le souci de la recherche de la vérité : l'idéologie de l'historien, sa perméabilité à la "demande sociale", sa stratégie de carrière, etc… Ces choix sont plus ou moins conscients et, en tout cas, échappent le plus souvent à ceux qui le lisent ou l'écoutent. D'où l'intérêt d'un genre émergent, l'"ego-histoire" : l'historien propose – après coup - les clés de ses choix, retrace son itinéraire (cf. l'ouvrage collectif Essais d'ego-histoire où l'ouvrage de Georges Duby, L'histoire continue; cela devient aussi une habitude dans les soutenances d'habilitation à diriger des recherches)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Ruthven le Sam 29 Jan 2011 - 15:49

Le dernier Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, est sur ce principe de l'ego histoire où l'historien se questionne en questionnant son objet.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:52

@Mélane a écrit:Je trouve ce bouquin pas mal, au sens où il est très pédagogique (questions pour reformuler, points à apprendre par coeur). J'aime bien le côté "old school" des illustrations. Personnellement, ça ne me gêne pas que les enfants apprennent un "roman national" en primaire : le collège se chargera de complexifier et de problématiser les choses, non ? Je ne pense vraiment pas que ce bouquin présente le danger d'en faire des chauvins fanatiques.

J'espère qu'il en existe de meilleurs dans le genre, mais je préfère celui-là plutôt que rien - ou que l'espèce de bouillie trans-séculaire qui fait qu'aujourd'hui les élèves ont zéro repères dans leur propre histoire.




en fait je ne vois pas l'intérêt de commencer avec quelque chose de tordu, orienté, pour ensuite redresser la barre. Autant du simple, comme ça, oui



Autant ce manuel présenté plus haut, ah non ! Et en plus c'est quasi que de l'histoire des grand'z'hommes. OK on a trop donné dans l''excès inverse dans les années 80, mais ce n'est pas la peine de faire un virage à 180° pour autant.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 15:54

@Ruthven a écrit:Le dernier Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, est sur ce principe de l'ego histoire où l'historien se questionne en questionnant son objet.

exact ! Il était invité d'ailleurs pour en parler dans le 5-7 mercredi soir sur France Inter, je crois... (pour ceux qui n'ont pas pas envie d'acheter le bouquin)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Ruthven le Sam 29 Jan 2011 - 16:02

@Marie Laetitia a écrit:
@Ruthven a écrit:Le dernier Pastoureau, Les couleurs de nos souvenirs, est sur ce principe de l'ego histoire où l'historien se questionne en questionnant son objet.

exact ! Il était invité d'ailleurs pour en parler dans le 5-7 mercredi soir sur France Inter, je crois... (pour ceux qui n'ont pas pas envie d'acheter le bouquin)

Ah, mais non, il faut l'acheter son bouquin (et en passant par le bandeau Amazon du forum)... Il se lit tout seul et intéresse aussi bien les littéraires que les historiens.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Mélane le Sam 29 Jan 2011 - 16:11

@Marie Laetitia a écrit:
@Mélane a écrit:Je trouve ce bouquin pas mal, au sens où il est très pédagogique (questions pour reformuler, points à apprendre par coeur). J'aime bien le côté "old school" des illustrations. Personnellement, ça ne me gêne pas que les enfants apprennent un "roman national" en primaire : le collège se chargera de complexifier et de problématiser les choses, non ? Je ne pense vraiment pas que ce bouquin présente le danger d'en faire des chauvins fanatiques.

J'espère qu'il en existe de meilleurs dans le genre, mais je préfère celui-là plutôt que rien - ou que l'espèce de bouillie trans-séculaire qui fait qu'aujourd'hui les élèves ont zéro repères dans leur propre histoire.




en fait je ne vois pas l'intérêt de commencer avec quelque chose de tordu, orienté, pour ensuite redresser la barre. Autant du simple, comme ça, oui



Autant ce manuel présenté plus haut, ah non ! Et en plus c'est quasi que de l'histoire des grand'z'hommes. OK on a trop donné dans l''excès inverse dans les années 80, mais ce n'est pas la peine de faire un virage à 180° pour autant.

Gombrich, le même qui a fait le génial bouquin d'histoire de l'art ? Si c'est lui, alors je suis sûre que ce livre doit être très bien.

Il n'en reste pas moins que quand on enseigne la littérature, on se rend compte à quel point la connaissance du "roman national" est utile: un peu comme Homère ou la Bible, il nourrit de son imaginaire légendaire de nombreuses oeuvres littéraires. C'est en cela qu'à mes yeux le roman national n'est pas à jeter tout entier à la poubelle.

Mélane
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Marie Laetitia le Sam 29 Jan 2011 - 16:15

Le même ! J'en avais mis un extrait dans mon blog, et comme l'histoire de l'art, il n'est vraiment pas cher. Je crois que mon filleul l'a énormément aimé.
http://le-gout-des-archives.blogspot.com/2010/09/la-breve-histoire-du-monde-de-gombrich.html

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Manuel "traditionnel" d'Histoire de France publié par la Librairie des Ecoles

Message par Invité le Sam 29 Jan 2011 - 17:38

Ah, le Gombrich! le truc que j'ai essayé de faire acheter à mon CDI mais je n'y suis jamais arrivée. Jamais compris pourquoi (ah gnagna crédit CDI crédit Histoire Géo patati... année civile patata...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum