Lettre ouverte d'un collègue

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Ruthven le Mar 1 Fév 2011 - 20:47

@Finrod a écrit:Non Augustin, aucun prof de maths n'est pour le socle chez moi. Il y a en a bien qui s'en foutent et ne cherchent pas à avoir une vision politique de la situation, mais bon...

En fait un seul a participé a une expérimentation, de manière honnête, en essayant de s'intéresser à la méthode et en a tiré de manière honnête, après un dur labeur les conséquences : une catastrophe pour le niveau des élèves.

Ce que j'aime bien chez les collègues de maths en lycée, dans la plupart des lycées où je suis passé, c'est qu'ils essaient pas mal de choses tout en tentant de maintenir leurs exigences. J'ai toujours vu dans les équipes de maths des échanges pédagogiques intéressants sur des manières d'aborder les concepts, sur des exercices etc ... Peut-être est-ce dû aussi à l'impossibilité d'échapper à la rigueur de leur discipline.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Finrod le Mar 1 Fév 2011 - 20:50

-_-

t'as du bol, moi je suis néotit et on ne m'a pas vraiment sollicité pour des échanges pédagogiques.
Je fais tout tout seul depuis le début de l'année. Les seuls cours que j'avais donné avant étaient en école d'ingé, en BAC+2 et BAC+1, c'était pas pareil comme qui dirait.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mar 1 Fév 2011 - 21:06

@Ruthven a écrit:
@Finrod a écrit:Non Augustin, aucun prof de maths n'est pour le socle chez moi. Il y a en a bien qui s'en foutent et ne cherchent pas à avoir une vision politique de la situation, mais bon...

En fait un seul a participé a une expérimentation, de manière honnête, en essayant de s'intéresser à la méthode et en a tiré de manière honnête, après un dur labeur les conséquences : une catastrophe pour le niveau des élèves.

Ce que j'aime bien chez les collègues de maths en lycée, dans la plupart des lycées où je suis passé, c'est qu'ils essaient pas mal de choses tout en tentant de maintenir leurs exigences. J'ai toujours vu dans les équipes de maths des échanges pédagogiques intéressants sur des manières d'aborder les concepts, sur des exercices etc ... Peut-être est-ce dû aussi à l'impossibilité d'échapper à la rigueur de leur discipline.


Merci de le dire !
Je voulais réagir au post d'Augustin, que je trouve tout à fait injustifié, mais Finrod l'a fait.

Etrangement, j'aurais pour ma part tendance à trouver les collègues de lettres particulièrement laxistes de manière globale : les moyennes de français dans mon bahut oscillent entre 9 et 12 (moyenne de classe, hein) alors qu'ils sont souvent incapables de construire une phrase syntaxiquement correcte (je ne parle pas de l'orthographe).

Pour revenir aux propos de Ruthven, je crois malheruesement que nous sommes en train de franchir un cap, peut-être de non retour : les programmes se sont tellement appauvris en deux ans, et les élèves engrangent tellement moins de connaissances, que j'ai l'impression que nous ne faisons plus de maths en seconde : la rigueur qui définit en effet les maths, n'est plus l'objectif premier car il n'y a plus de place pour le raisonnement (en seconde pour l'instant), et je cherche surtout à les mettre au niveau des classes de 5è et 4è que j'ai connues élève...
Et j'ai une bonne classe : toutes nos secondes sont de ce type-là...

Mais il est vrai qu'en TS, je réfléchis tjrs à certaines notions avec des collègues (échanges informels et rapides mais enrichissants) et sur la façon de les introduire : je change encore fréquemment des approches alors que j'ai ces classes depuis plus de 10 ans.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Finrod le Mar 1 Fév 2011 - 21:09

Pas de bol, moi j'ai quelques très bons, alors je fais le programme mais du coup, j'ai un tiers de la classe qui fait, un cours sur deux, juste acte de présence.
C'est tellement dommage. Certains, même horriblement faible, y mettent de la bonne volonté. Mais ça ne suffit pas. C'est trop tard.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mar 1 Fév 2011 - 21:14

@Finrod a écrit:Pas de bol, moi j'ai quelques très bons, alors je fais le programme mais du coup, j'ai un tiers de la classe qui fait, un cours sur deux, juste acte de présence.
C'est tellement dommage. Certains, même horriblement faible, y mettent de la bonne volonté. Mais ça ne suffit pas. C'est trop tard.


En fait, ma classe de seconde semble être du même type : les 10 excellents avancent à la vitesse de la lumière mais :
1. ils avaient très peu de connaissances en arrivant, comparativement aux années passées ;
2. les plus faibles restent là où ils étaient, voire régressent tellement l'incompréhension les décourage.

MAis je fais aussi le programme : c'est aussi une grande constante chez les profs de maths !

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Finrod le Mar 1 Fév 2011 - 21:55

Certains de mes collègues ont des classes vraiment faibles. 6 de moyenne générale.
Bon moi je remonte un shouia pour passer de 8,5 à 9,5. Mais bon j'ai en permanence un écart relatif de 5 ou 6 (avant de remonter) ! C'est un truc de dingue.

En plus les maths sont supprimés en 1L l'année prochaine. Deux futurs L ont volontairement arrêté les maths !




Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mar 1 Fév 2011 - 22:05

@Finrod a écrit:Certains de mes collègues ont des classes vraiment faibles. 6 de moyenne générale.
Bon moi je remonte un shouia pour passer de 8,5 à 9,5. Mais bon j'ai en permanence un écart relatif de 5 ou 6 (avant de remonter) ! C'est un truc de dingue.

En plus les maths sont supprimés en 1L l'année prochaine. Deux futurs L ont volontairement arrêté les maths !




6, c'est très peu : il n'y a que dans le 9-3 que j'ai eu ça.
Mon dernier DS : 10,6 de moyenne, de 0 à 20, mais 5,7 d'écart-type ! Je n'ai jamais eu des niveaux pareils, les inégalités se creusent.
Pour les meilleurs, je n'ai même pluis besoin d'expliquer : un exemple, et ils généralisent et sont très imaginatifs, ils adorent le calcul vectoriel (sans coordonnées). Les autres pensent tjrs qu'il faut retrancher les dénominateurs entre eux pour retrancher deux fractions...

Pour les L, je ne pleurerai pas : je les ai encore cette année, je n'en peux plus. Gentils, mais gentils...
Mais c'est tout : "tu repères un chemisier à 100 euros, il subit une baisse de 30%, quel est le nouveau prix ?"...
...
...
...
...
1 minute d'attente pour la réponse.


Ce qui me "rassure", c'est qu'ils sont nullissimes en lettres, langues, HG, etc... Je n'ai jamais cru au mythe du "pur" littéraire, hermétique aux maths de base : ça se confirme...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par ysabel le Mar 1 Fév 2011 - 23:09

@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Certains de mes collègues ont des classes vraiment faibles. 6 de moyenne générale.
Bon moi je remonte un shouia pour passer de 8,5 à 9,5. Mais bon j'ai en permanence un écart relatif de 5 ou 6 (avant de remonter) ! C'est un truc de dingue.

En plus les maths sont supprimés en 1L l'année prochaine. Deux futurs L ont volontairement arrêté les maths !




6, c'est très peu : il n'y a que dans le 9-3 que j'ai eu ça.
Mon dernier DS : 10,6 de moyenne, de 0 à 20, mais 5,7 d'écart-type ! Je n'ai jamais eu des niveaux pareils, les inégalités se creusent.
Pour les meilleurs, je n'ai même pluis besoin d'expliquer : un exemple, et ils généralisent et sont très imaginatifs, ils adorent le calcul vectoriel (sans coordonnées). Les autres pensent tjrs qu'il faut retrancher les dénominateurs entre eux pour retrancher deux fractions...

Pour les L, je ne pleurerai pas : je les ai encore cette année, je n'en peux plus. Gentils, mais gentils...
Mais c'est tout : "tu repères un chemisier à 100 euros, il subit une baisse de 30%, quel est le nouveau prix ?"...
...
...
...
...
1 minute d'attente pour la réponse.


Ce qui me "rassure", c'est qu'ils sont nullissimes en lettres, langues, HG, etc... Je n'ai jamais cru au mythe du "pur" littéraire, hermétique aux maths de base : ça se confirme...

Evidemment, les vrais littéraires vont en S aujourd'hui... l'an passé, dans ma S euro, plus de la moitié étaient des littéraires (dont certains envisageaient prépa littéraire) mais conscients qu'il valait mieux S étant bons voire brillants dans toutes les matières.

aujourd'hui on met des trnsfuges de STG ou STL en L... c'est tout dire...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mar 1 Fév 2011 - 23:16

@ysabel a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Certains de mes collègues ont des classes vraiment faibles. 6 de moyenne générale.
Bon moi je remonte un shouia pour passer de 8,5 à 9,5. Mais bon j'ai en permanence un écart relatif de 5 ou 6 (avant de remonter) ! C'est un truc de dingue.

En plus les maths sont supprimés en 1L l'année prochaine. Deux futurs L ont volontairement arrêté les maths !




6, c'est très peu : il n'y a que dans le 9-3 que j'ai eu ça.
Mon dernier DS : 10,6 de moyenne, de 0 à 20, mais 5,7 d'écart-type ! Je n'ai jamais eu des niveaux pareils, les inégalités se creusent.
Pour les meilleurs, je n'ai même pluis besoin d'expliquer : un exemple, et ils généralisent et sont très imaginatifs, ils adorent le calcul vectoriel (sans coordonnées). Les autres pensent tjrs qu'il faut retrancher les dénominateurs entre eux pour retrancher deux fractions...

Pour les L, je ne pleurerai pas : je les ai encore cette année, je n'en peux plus. Gentils, mais gentils...
Mais c'est tout : "tu repères un chemisier à 100 euros, il subit une baisse de 30%, quel est le nouveau prix ?"...
...
...
...
...
1 minute d'attente pour la réponse.


Ce qui me "rassure", c'est qu'ils sont nullissimes en lettres, langues, HG, etc... Je n'ai jamais cru au mythe du "pur" littéraire, hermétique aux maths de base : ça se confirme...

Evidemment, les vrais littéraires vont en S aujourd'hui... l'an passé, dans ma S euro, plus de la moitié étaient des littéraires (dont certains envisageaient prépa littéraire) mais conscients qu'il valait mieux S étant bons voire brillants dans toutes les matières.

aujourd'hui on met des trnsfuges de STG ou STL en L... c'est tout dire...


MAis c'est logique : si j'ai face à moi un élève qui n'est pas très sûr de ce qu'il veut faire plus tard, plutôt bon, eh bien je lui conseille de faire S, il ne se ferme ainsi aucune porte et, avec l'appauvrissement généralisé aujourd'hui, il ne souffrira pas trop car les exigences scientifiques sont devenues modestes pour de bons élèves.
Je crois que ce qui fait crever la filière L, c'est justement la disparition des disciplines scientifiques (et ça ne va pas s'améliorer...) : un vrai bac général, doit être général.
Je crois qu'il n'existe pas d'excellent littéraire incapable en maths, ni inversement : du coup, dans le doute, mieux vaut passer par S.

Chez moi, tous les enseignants de lettres et langues sont plutôt d'accord.

Et pourtant, j'ai le plus profond respect pour la culture, la littérature et l'histoire (surtout l'histoire).

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Mélu le Mar 1 Fév 2011 - 23:40

J'étais excellente en lettres, vraiment excellente jusqu'à un certain point, et une vraie brêle, mais alors une vraie en math à partir de la seconde. Je n'aurais jamais pu avoir un bac S...

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mar 1 Fév 2011 - 23:45

@Mélu a écrit:J'étais excellente en lettres, vraiment excellente jusqu'à un certain point, et une vraie brêle, mais alors une vraie en math à partir de la seconde. Je n'aurais jamais pu avoir un bac S...


MAis si, mais tu aurais peut-être souffert à bosser les maths et la physique : c'était plus dur il y a 11 ans c'est vrai, mais quand même...

Je nete parle pas d'être un génie des maths, mais d'être capable de piger les bases.

C'est marrant, je n'arrive tjrs pas à croire cela, surtout aujourd'hui.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Mélu le Mar 1 Fév 2011 - 23:56

J'ai eu des résultats corrects en maths jusqu'en 3°, j'ai toujours galéré en physique, et j'étais très bonne en SVT, mais en 2°, je me souviens précisément du jour où j'ai cessé d'essayer de piger. Ce fut le grand schisme entre les maths et moi quand on m'a parlé des homothéties. On peut être littéraire jusqu'au bout des ongles, si si, et j'aurais été bien malheureuse dans une autre filière (mais parce que j'ai eu la chance d'être dans la classe L où on faisait latin-grec ou espagnol européen, et non une classe composée de branquignoles pas plus littéraires que le journal de Mickey).

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Filnydar le Mer 2 Fév 2011 - 0:06

@Mélu a écrit:J'étais excellente en lettres, vraiment excellente jusqu'à un certain point, et une vraie brêle, mais alors une vraie en math à partir de la seconde. Je n'aurais jamais pu avoir un bac S...

Je viens de voir le nouveau message.

Ne pas comprendre immédiatement ce qu'est une homothétie, ça peut arriver à quelqu'un qui fera des maths plus tard, de même qu'un futur brillant latiniste peut ne pas piger telle ou telle structure dans l'instant.

On peut aussi avoir des goûts qui orientent plutôt vers telle ou telle voie.

Il n'empêche que les prérequis qui permettent de former un bon matheux ou un bon linguiste sont exactement les mêmes : un mélange de rigueur et d'intuition.

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Mélu le Mer 2 Fév 2011 - 0:09

Là, je suis d'accord. J'ai un ami de cours de latin qui a fait de brillantes études scientifiques, mais on peut avoir de l'intuition dans un domaine et pas dans l'autre aussi. De toute façon, à moins d'être un crétin infâme qui ne comprend rien à rien, en bossant un peu, on arrive toujours à piger quelque chose, mais orienter des élèves à fibre littéraire vers les filières scientifiques, c'est aussi les exposer à douter d'eux et à souffrir.

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Audrey le Mer 2 Fév 2011 - 2:24

Si t'as compris la symétrie centrale, il t'aurait sans doute suffi d'un tout petit peu de temps pour comprendre l'homothétie, c'est bête...

Mélu, je suis convaincue qu'en sciences, comme dans les domaines littéraires, les champs d'étude sont si riches qu'on peut tout à fait, au collège ou au lycée, avoir la certitude (comme celle que tu as eue avec les homothéties) qu'un jour, à un moment précis, on a décroché, on a compris qu'on était pas fait pour quelque chose. Mais c'est une erreur à mon sens. Cela signifie simplement que ce jour-là, on a étudié une notion, ou abordé un domaine précis qui ne nous "accroche" pas.

Pour avoir eu moi aussi le sentiment de décrocher en maths en 1ère S, et avoir ensuite retrouvé le goût des maths durant l'été avec des devoirs pour préparer la TD portant en premier lieu sur les nombres imaginaires, et en m'éclatant sur ce sujet, je t'assure que tout comme en amour ou en littérature, c'est une question de "rencontre".

En littérature par exemple, faut absolument pas me parler d'ancien français et de moyen-âge. C'est la seule UV que je n'ai pas obtenue à la fac à l'époque, heureusement, non éliminatoire! Je n'accroche pas du tout à cette période historique, c'est quasi viscéral. Si j'avais commencé par là en 6è, ptêt même que j'aurais été dégoûtée de la littérature à vie. oui, je sais, je suis excessive. LOL

Au final, c'est drôle hein, mais aujourd'hui, je suis une prof de lettres frustrée qui aimerait bien faire un peu de maths et de sciences comme dans le bon vieux temps... je me sens l'âme d'une bâtarde littéraire, et ce, depuis toujours. J'ai besoin des deux "pôles" pour me sentir bien, mais j'avoue que je ne connais aucun job qui pourrait m'apporter ça...

humhum

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Finrod le Mer 2 Fév 2011 - 10:57

6, c'est très peu : il n'y a que dans le 9-3 que j'ai eu ça.
Mon dernier DS : 10,6 de moyenne, de 0 à 20, mais 5,7 d'écart-type ! Je n'ai jamais eu des niveaux pareils, les inégalités se creusent.

-_- purée, pareil dans deux lycées aussi éloignés géographiquement.

Je n'ai pas fait encore les vecteurs mais je sens qu'on va s'éclater.

J'ai les L aussi lol. Je leur avais mis 3 de moyenne au devoir sur les Pourcentages, alors j'ai remonté pour avoir 9. C'était débile, mais bon ce sont des L.


Dans ma L, j'ai un pur littéraire. Un seul a d'excellentes notes en littéraires et de mauvaises en sciences.
Mais bon, ça ressemble a du manque total d'intérêt plutôt qu'a de la "nullité"

Il veut faire prof (d'anglais). xpldr. J'espère qu'il va changer d'avis.

Au final, j'aurais bien aimé garder les L ! Comme mon poste ne serait pas moité supprimé, impliquant une immersion partielle en collège avec socle commun et tout le toutim...

Ceci mis à part, j'ai copié coller la lettre, je pense que je vais l'afficher dans la salle des profs.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Augustin le Mer 2 Fév 2011 - 14:06

Vous défendez votre matière et vous avez raison mais je ne faisais pas une attaque contre la discipline, d'autant plus que le pôle science ne se limite pas aux math. Je sais très bien que beaucoup de professeurs de math sont contre les compétences et je sais aussi qu'il existe des types comme Lafforgues
Spoiler:
malheureusement il existe aussi des dominique raulin
Non ce que je dis c'est que si on pouvait compter, je pense que le résultat me donnerait raison, et de loin. D'ailleurs j'ai discuté avec une formatrice es compétence ayant écumé pas mal de bassins et elle m'a confirmé que les volées de bois vert, c'était essentiellement (voire exclusivement) avec les groupes de sciences humaines.

Augustin
Banni


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par val09 le Mer 2 Fév 2011 - 14:15

@Mélu a écrit:J'étais excellente en lettres, vraiment excellente jusqu'à un certain point, et une vraie brêle, mais alors une vraie en math à partir de la seconde. Je n'aurais jamais pu avoir un bac S...

Pareil pour moi !
Mélu topela , copine "brêle" Razz Wink

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par val09 le Mer 2 Fév 2011 - 14:18

@Mélu a écrit: orienter des élèves à fibre littéraire vers les filières scientifiques

Je trouve ça scandaleux et inadmissible ! C'est comme ça qu'on se retrouve avec des L qui n'ont de littéraires que le nom ! furieux

L'un de mes anciens élèves, littéraire (mais bon élève ds ttes les matières) a été OBLIGE par son père à faire un bac S, il a souffert, vraiment, pdt ttes ses années lycée. Tout ça pour se "réorienter" aujourd'hui en HK !
L'intérêt d'avoir souffert (et je pèse mes mots) en S ???? Evil or Very Mad


Dernière édition par val09 le Mer 2 Fév 2011 - 14:23, édité 2 fois

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mer 2 Fév 2011 - 14:20

@Finrod a écrit:
6, c'est très peu : il n'y a que dans le 9-3 que j'ai eu ça.
Mon dernier DS : 10,6 de moyenne, de 0 à 20, mais 5,7 d'écart-type ! Je n'ai jamais eu des niveaux pareils, les inégalités se creusent.

-_- purée, pareil dans deux lycées aussi éloignés géographiquement.

Je n'ai pas fait encore les vecteurs mais je sens qu'on va s'éclater.

J'ai les L aussi lol. Je leur avais mis 3 de moyenne au devoir sur les Pourcentages, alors j'ai remonté pour avoir 9. C'était débile, mais bon ce sont des L.


Dans ma L, j'ai un pur littéraire. Un seul a d'excellentes notes en littéraires et de mauvaises en sciences.
Mais bon, ça ressemble a du manque total d'intérêt plutôt qu'a de la "nullité"

Il veut faire prof (d'anglais). xpldr. J'espère qu'il va changer d'avis.

Au final, j'aurais bien aimé garder les L ! Comme mon poste ne serait pas moité supprimé, impliquant une immersion partielle en collège avec socle commun et tout le toutim...

Ceci mis à part, j'ai copié coller la lettre, je pense que je vais l'afficher dans la salle des profs.


Attends : moi j'ai eu 16 de moyenne sur les pourcentages avec les L.
Car cela fait quatre ans que je les connais, alors j'ai abandonné toute ambition pour eux, je dois l'avouer : je donne ce qui tombera au bac, c'est tout...
Sur les stats, ils n'ont pas eu la moyenne, et pourtant je demandais juste de lire des quartiles sur diagramme en boîte (quelle connerie au passage).

Il suffit que je leur demande la fonction associée à une diminution de 10%, et ils pensent tous qu'il faut avoir une médaille Fields pour répondre...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mer 2 Fév 2011 - 14:21

@Augustin a écrit:Vous défendez votre matière et vous avez raison mais je ne faisais pas une attaque contre la discipline, d'autant plus que le pôle science ne se limite pas aux math. Je sais très bien que beaucoup de professeurs de math sont contre les compétences et je sais aussi qu'il existe des types comme Lafforgues
Spoiler:
malheureusement il existe aussi des dominique raulin
Non ce que je dis c'est que si on pouvait compter, je pense que le résultat me donnerait raison, et de loin. D'ailleurs j'ai discuté avec une formatrice es compétence ayant écumé pas mal de bassins et elle m'a confirmé que les volées de bois vert, c'était essentiellement (voire exclusivement) avec les groupes de sciences humaines.


C'est marrant, je persiste à penser le contraire.

Mais bon, on est dans le subjectif...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Igniatius le Mer 2 Fév 2011 - 14:24

@val09 a écrit:
@Mélu a écrit: orienter des élèves à fibre littéraire vers les filières scientifiques

Je trouve ça scandaleux et inadmissible ! C'est comme ça qu'on se retrouve avec des L qui n'ont de littéraires que le nom !


A vous deux les girls : je n'ai jamais préconisé d'envoyer les littéraires en sciences !
Je dis juste que si un bon élève de seconde ne sait pas ce qu'il veut faire, il vaut mieux l'envoyer en S, c'est tout.

Après, effectivement, il fera peut-être des lettres, mais bon, il ne se sera fermé aucune porte...


D'autre part, concernant votre "nullité en maths", je ne veux pas être goujat, mais cela fait maintennat bien longtemps que vous êtes sorties du lycée : les homothéties ne se voyaient plus qu'en toute fin de 1S en quelques heures, et elles vont bientôt se retrouver cantonnées à la TS.
Je veux dire que les programmes de maths de seconde aujourd'hui sont ras des pâquerettes.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Finrod le Mer 2 Fév 2011 - 14:26

Attends : moi j'ai eu 16 de moyenne sur les pourcentages avec les L.

J'avais prévu le devoir au moment de la grève, ça l'a reporté a après les vac.

Je demandais juste de convertir des taux en coefficient multiplicateurs, le faire un calcul avec quelques taux d'évolutions successives et j'ai mis un exercice de collège avec.

Je veux dire que les programmes de maths de seconde aujourd'hui sont ras des pâquerettes.

On est en train de décapiter les pâquerettes.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par val09 le Mer 2 Fév 2011 - 14:28

@Igniatius a écrit:D'autre part, concernant votre "nullité en maths", je ne veux pas être goujat, mais cela fait maintennat bien longtemps que vous êtes sorties du lycée : les homothéties ne se voyaient plus qu'en toute fin de 1S en quelques heures, et elles vont bientôt se retrouver cantonnées à la TS.
Je veux dire que les programmes de maths de seconde aujourd'hui sont ras des pâquerettes.

Je ne sais même pas ce que sont les "homo..." machin lol! vache et puis c'est quoi ce gros mot lol! , je n'en ai même jamais entendu parler !!!
Quand je te dis que je suis NULLE en maths ... Wink


Dernière édition par val09 le Mer 2 Fév 2011 - 14:30, édité 1 fois

_________________
Plus vraiment "néo" Wink : prof de LM depuis 2001

val09
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Cath le Mer 2 Fév 2011 - 14:29

@Igniatius a écrit:

D'autre part, concernant votre "nullité en maths", je ne veux pas être goujat, mais cela fait maintennat bien longtemps que vous êtes sorties du lycée : les homothéties ne se voyaient plus qu'en toute fin de 1S en quelques heures, et elles vont bientôt se retrouver cantonnées à la TS.
Je veux dire que les programmes de maths de seconde aujourd'hui sont ras des pâquerettes.

C'était pas en 3°, ça, les triangles homothétiques?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre ouverte d'un collègue

Message par Cath le Mer 2 Fév 2011 - 14:33

@ysabel a écrit:
Evidemment, les vrais littéraires vont en S aujourd'hui... l'an passé, dans ma S euro, plus de la moitié étaient des littéraires (dont certains envisageaient prépa littéraire) mais conscients qu'il valait mieux S étant bons voire brillants dans toutes les matières.

aujourd'hui on met des trnsfuges de STG ou STL en L... c'est tout dire...

Franchement, c'est ce que je conseille à ma fille (section euro allemand+latin): excellente littéraire mais très très bonne également dans les matières scientifiques.
Elle fera (sans doute) une prépa littéraire, mais risquer de se retrouver dans une classe de boulet en allant en L...
Ça fait sûrement hurler les collègues de L, mais franchement, à ma place, vous auriez envie que votre fille prenne le risque?

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum