De l'instruction des maths

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'instruction des maths

Message par Nielsen Rika Bell le Jeu 3 Fév 2011 - 12:15

Bonjour à tous,

Je prépare l'oral du CAPES de maths, et je me suis plongé dans les programmes pour être bien au point sur les niveaux de chaque classe.

Seulement, problème : je tombe sur 13 pages de bla-bla sur l'enseignement des maths, avec sans doute des choses très bien, mais aussi bon nombre de paragraphes tordus qui me font sursauter quand je les lis. Socle commun, mathématiques comme discipline d'expression, histoire des arts et mathématiques, l'outil mathématique, mathématiques en langue étrangère...

Je voudrais faire le tri, ou plus simplement trouver un bon bouquin ou des avis, des conseils de personnes expérimentées sur le sujet.

Si certains peuvent m'aider sur ce forum, je serais absolument ravi !

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Clint le Jeu 3 Fév 2011 - 22:00

Bienvenue dans le monde merveilleux du verbiage Education Nationale
Si tu réussis le CAPES, ce que je te souhaite, dis toi que ce n'est qu'un début !

@Nielsen Rika Bell a écrit:
Je voudrais faire le tri, ou plus simplement trouver un bon bouquin ou des avis, des conseils de personnes expérimentées sur le sujet.

Je crains qu'il ne soit pas encore édité ! lol!
Si tu as des questions précises, n'hésite pas !


Clint
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Jeu 3 Fév 2011 - 22:05

Pour l'oral du CAPES, concentres-toi vraiment sur la planète Programmes, ainsi que sur les lunes Socle et TICE. Pour les autres satellites, il suffit de savoir qu'ils existent et d'être capable d'en dire quelques mots.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Jeu 3 Fév 2011 - 22:06

Si il y a des contenus de maths difficiles a savoir, tu peux demander.

Mais bon, la pédagogie moderne... Beaucoup disent (et croient) la comprendre et mentent. Les rares qui la comprennent ont fait un formidable travail qui n'a aucune applications pratiques.

Ces 13 pages ne sont sans doute pas de la prose pédagogique de bonne qualité, en plus d'être a côté de la plaque.

Pour l'oral du CAPES, concentres-toi vraiment sur la planète Programmes, ainsi que sur les lunes Socle et TICE. Pour les autres satellites, il suffit de savoir qu'ils existent et d'être capable d'en dire quelques mots.

OK, là c'est moi qui comprend pas trop la phrase. Et comme jamais je n'ai eu l'occasion d'apprendre un seul mot de ce Jargon étrange qui est "enseigné" au CAPES et qui fut en d'autre temps si prisé dans ces instituts que l'on appelait IUFM.

ça pourrait peut être m'éviter une part du mépris de l'inspecteur si je te demandais de développer un peu ...



Dernière édition par Finrod le Jeu 3 Fév 2011 - 22:09, édité 1 fois

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 22:09

On les a aussi les 13 pages, en physique-chimie (programme de collège)... et franchement, je ne fais même pas l'effort de les lire!

Pour l'oral, ce ne doit pas être ta priorité. Concentre-toi sur les tableaux des programmes de collège/lycée, tout ce que tu dois savoir s'y trouve (connaissances, compétences, savoir-faire...), c'est ta base de travail.
Le socle commun, l'histoire des arts, c'est l'enrobage que tu tartineras sur tes leçons quand elles seront toutes prêtes! Eduscol sera ton ami à ce moment-là (notamment pour trouver ce fichu livret de compétences de l'élève qui change toutes les deux semaines).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Jeu 3 Fév 2011 - 22:09

@Finrod a écrit:Si il y a des contenus de maths difficiles a savoir, tu peux demander.

Mais bon, la pédagogie moderne... Beaucoup disent (et croient) la comprendre et mentent. Les rares qui la comprennent ont fait un formidable travail qui n'a aucune applications pratiques.

Ces 13 pages ne sont sans doute pas de la prose pédagogique de bonne qualité, en plus d'être a côté de la plaque.
Philippe Sollers, sors de ce corps !!!

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Jeu 3 Fév 2011 - 22:10

@Al a écrit:Le socle commun, l'histoire des arts, c'est l'enrobage que tu tartineras sur tes leçons quand elles seront toutes prêtes! Eduscol sera ton ami à ce moment-là (notamment pour trouver ce fichu livret de compétences de l'élève qui change toutes les deux semaines).
Sauf que le socle commun et les TICE, c'est vraiment leur grand dada en ce moment !

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Jeu 3 Fév 2011 - 22:16

Les TICE, c'est le mal.

Je dis ça parce que j'aime l'informatique.

Si a la place de "l'informatique", on prenait des poneys, l'équivalent des TICE, ce serait la torture de foetus de poneys.

(je délire, surement la fièvre de la grippe A qui m'assomme depuis 5 jours maintenant.)

Enfin, si tu veux quand même avoir le CAPES, tant pis pour les poney, bosse les TICES.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 22:27

@JPhMM a écrit:
@Al a écrit:Le socle commun, l'histoire des arts, c'est l'enrobage que tu tartineras sur tes leçons quand elles seront toutes prêtes! Eduscol sera ton ami à ce moment-là (notamment pour trouver ce fichu livret de compétences de l'élève qui change toutes les deux semaines).
Sauf que le socle commun et les TICE, c'est vraiment leur grand dada en ce moment !

Oui c'est leur dada. Mais ce ne doit pas être la base d'une leçon. Il faut d'abord travailler le fond avant la forme. Et franchement, le socle, les TICE, etc, ce n'est que de la forme!
Et c'est tellement creux qu'il n'est pas difficile de l'intégrer à une leçon en rajoutant des petites phrases du genre "là j'évalue/ je travaille la compétence machin bidule du socle"... D'où mon conseil sur les priorités dans le travail!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Jeu 3 Fév 2011 - 22:29

@Al a écrit:Oui c'est leur dada. Mais ce ne doit pas être la base d'une leçon. Il faut d'abord travailler le fond avant la forme. Et franchement, le socle, les TICE, etc, ce n'est que de la forme!
Et c'est tellement creux qu'il n'est pas difficile de l'intégrer à une leçon en rajoutant des petites phrases du genre "là j'évalue/ je travaille la compétence machin bidule du socle"... D'où mon conseil sur les priorités dans le travail!
Oui, bien sûr.
J'aurais du être plus précis : à mon avis, des questions sur le Socle ou sur les TICE (ou les TIC ? ou les TUIC ? euh, je ne sais plus à la fin...) peuvent tomber, et tomberont sans doute souvent.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Jeu 3 Fév 2011 - 22:38

@JPhMM a écrit:
J'aurais du être plus précis : à mon avis, des questions sur le Socle ou sur les TICE (ou les TIC ? ou les TUIC ? euh, je ne sais plus à la fin...) peuvent tomber, et tomberont sans doute souvent.

Oui je suis d'accord.
Là, il faut se faire une belle liste de vocabulaire spécial "socle commun/TICE/histoire de l'art/transdisciplinaire" et savoir en ressortir les termes au bon moment (un peu comme le loto des réunions pédagogiques, voir ci-dessous).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Jeu 3 Fév 2011 - 22:48

Autre truc très à la mode (depuis quelques mois) : Le Théorème de Pythagore ou "Pourquoi il ne faut plus l'enseigner comme un théorème et sa réciproque, mais comme un propriété caractéristique du triangle rectangle"

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par ysabel le Jeu 3 Fév 2011 - 23:44

Et qu'est-ce que ça change ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Nielsen Rika Bell le Ven 4 Fév 2011 - 0:19

@JPhMM a écrit:Autre truc très à la mode (depuis quelques mois) : Le Théorème de Pythagore ou "Pourquoi il ne faut plus l'enseigner comme un théorème et sa réciproque, mais comme un propriété caractéristique du triangle rectangle"

Ah oui tiens, j'ai vu que le mot "théorème" avait disparu. Propriété de Pythagore. Si vous avez plus d'informations à ce propos, je suis preneur !

Merci pour toutes vos réponses. Mais en plus de tout ceci, n'y a-t-il pas un bon essai, écrit par quelqu'un de reconnu dans la profession, qui pourrait donner de vraies lumières, UTILES, et qui pourraient servir aussi pour l'oral ?

Ou alors, et c'est peut-être la question de fond, est-ce que toute tentative d'instruction intelligente est à bannir absolument, au profit d'une mascarade pédagole le temps de l'épreuve ?

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Avatar des Abysses le Ven 4 Fév 2011 - 0:49

D'après ce qu'on m'a dit quand j'étais petit théorème c'est quand c'est important et souvent on accole le nom du (ou de la) mathématicien(e) qui l'a trouvé(e). Une propriété c'est quand c'est moins important.
Ce Pythagore, je ne le connais pas très bien mais il a l'air un peu en perte de vitesse, c'est bien lui qu'il l'a trouvé ? Quoi ? Quelqu'un utilise encore son théorème pardon sa propriété?

Pffff encore des pédagos qui doivent justifier leur salaire en sortant des salades. Il me parait évident d'appeler un chat un chat. Tout les mathématiciens disent théorème de Pythagore et les pédagos n'y pourront rien changer malheureusement pour eux, même s'il y en a qui essayent. Un jour je vais vraiment péter un câble.
:boum:

Avatar des Abysses
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Ven 4 Fév 2011 - 6:53

En quelques mots : puisque les élèves ne savaient plus faire la distinction entre le théorème et sa réciproque... on efface la différence. Le théorème devient une propriété caractéristique, d'où équivalence logique, l'erreur n'est plus possible, et les élèves sont devenus bons.

Au passage, cela permet d'écrire des choses comme ça, par équivalences logiques successives (qui ne présument pas des valeurs de vérité de chacune des propositions logiques) :

AB²+BC²=AC²
4²+3²=5,2²
16+9=27,04
25=27,04
D'après la propriété de Pythagore, le triangle ABC n'est pas rectangle en B.


Dernière édition par JPhMM le Ven 4 Fév 2011 - 6:55, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Ven 4 Fév 2011 - 6:54

@Avatar des Abysses a écrit:Ce Pythagore, je ne le connais pas très bien mais il a l'air un peu en perte de vitesse, c'est bien lui qu'il l'a trouvé ?
En fait non. Il ne l'a ni trouvé, ni prouvé en premier. Mais là n'est pas le problème.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par doctor who le Ven 4 Fév 2011 - 7:46

C'est ce qu'on appelle la transposition didactique. Puisque les élèves ont été massacrés en primaire et sont donc des chèvres en maths, on bidouille le "savoir savant" (n'importe quoi!) en "savoir scolaire" sans aucun respect de la vérité ni de l'histoire ni de l'épistémologie de la discipline.

Je mets le lien du site qui héberge les textes de Rudolf Bkouche, prof de fac qui réfléchit à l'enseignement (Il y en a.) Il y a de quoi penser. Notamment les articles sur la géométrie, puisque vous en parlez.

(J'avoue que si le propos pédagogique m'est accessible, une grande partie du contenu mathématique ne me l'est pas, inculte que je suis.)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Ven 4 Fév 2011 - 11:39

@JPhMM a écrit:En quelques mots : puisque les élèves ne savaient plus faire la distinction entre le théorème et sa réciproque... on efface la différence. Le théorème devient une propriété caractéristique, d'où équivalence logique, l'erreur n'est plus possible, et les élèves sont devenus bons.

Au passage, cela permet d'écrire des choses comme ça, par équivalences logiques successives (qui ne présument pas des valeurs de vérité de chacune des propositions logiques) :

AB²+BC²=AC²
4²+3²=5,2²
16+9=27,04
25=27,04
D'après la propriété de Pythagore, le triangle ABC n'est pas rectangle en B.

Et propriété, c'est moins dur à écrire que théorème... Very Happy

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par John le Ven 4 Fév 2011 - 12:06

@Pierre_au_carré a écrit:
@JPhMM a écrit:En quelques mots : puisque les élèves ne savaient plus faire la distinction entre le théorème et sa réciproque... on efface la différence. Le théorème devient une propriété caractéristique, d'où équivalence logique, l'erreur n'est plus possible, et les élèves sont devenus bons.

Au passage, cela permet d'écrire des choses comme ça, par équivalences logiques successives (qui ne présument pas des valeurs de vérité de chacune des propositions logiques) :

AB²+BC²=AC²
4²+3²=5,2²
16+9=27,04
25=27,04
D'après la propriété de Pythagore, le triangle ABC n'est pas rectangle en B.

Et propriété, c'est moins dur à écrire que théorème... Very Happy

Quant à Pythagore, n'en parlons même pas !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Mélu le Ven 4 Fév 2011 - 12:09

Ben mince alors, je vais faire comment moi, si mes élèves ne connaissent plus Pythagore ? J'ai pris l'habitude de le leur faire réciter sur tous les tons pour l'initiation au théâtre, et ça fonctionne du feu de Dieu !

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Ven 4 Fév 2011 - 12:19

@John a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@JPhMM a écrit:En quelques mots : puisque les élèves ne savaient plus faire la distinction entre le théorème et sa réciproque... on efface la différence. Le théorème devient une propriété caractéristique, d'où équivalence logique, l'erreur n'est plus possible, et les élèves sont devenus bons.

Au passage, cela permet d'écrire des choses comme ça, par équivalences logiques successives (qui ne présument pas des valeurs de vérité de chacune des propositions logiques) :

AB²+BC²=AC²
4²+3²=5,2²
16+9=27,04
25=27,04
D'après la propriété de Pythagore, le triangle ABC n'est pas rectangle en B.

Et propriété, c'est moins dur à écrire que théorème... Very Happy

Quant à Pythagore, n'en parlons même pas !

On va lui trouver un nouveau nom : Martin ou Dupont par exemple... Laughing

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Nielsen Rika Bell le Ven 4 Fév 2011 - 17:12

@doctor who a écrit:
Je mets le lien du site qui héberge les textes de Rudolf Bkouche, prof de fac qui réfléchit à l'enseignement (Il y en a.) Il y a de quoi penser. Notamment les articles sur la géométrie, puisque vous en parlez.

Ceci ?
http://michel.delord.free.fr/rb/indexrb.html

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par doctor who le Ven 4 Fév 2011 - 17:29

@Nielsen Rika Bell a écrit:
@doctor who a écrit:
Je mets le lien du site qui héberge les textes de Rudolf Bkouche, prof de fac qui réfléchit à l'enseignement (Il y en a.) Il y a de quoi penser. Notamment les articles sur la géométrie, puisque vous en parlez.

Ceci ?
http://michel.delord.free.fr/rb/indexrb.html

Mais oui.

(Comment ça, je n'avais pas mis le lien dans mon post ?)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Ven 4 Fév 2011 - 17:30

@JPhMM a écrit:En quelques mots : puisque les élèves ne savaient plus faire la distinction entre le théorème et sa réciproque... on efface la différence. Le théorème devient une propriété caractéristique, d'où équivalence logique, l'erreur n'est plus possible, et les élèves sont devenus bons.

Au passage, cela permet d'écrire des choses comme ça, par équivalences logiques successives (qui ne présument pas des valeurs de vérité de chacune des propositions logiques) :

AB²+BC²=AC²
4²+3²=5,2²
16+9=27,04
25=27,04
D'après la propriété de Pythagore, le triangle ABC n'est pas rectangle en B.

Tout le monde a pas encore compris :

Ce cours a pour objectifs de travailler sur la propriété de Pythagore, sa réciproque et les triangles inscrits dans des demi-cercles. Des rappels sur les triangles seront faits en activité. Ce cours permet de consolider et d’approfondir des notions vues en 4ème et peut être suivi dès le début de l’année.

vu ici : http://www.educastream.com/triangle-rectangle-proprietes-3eme


Sinon, une propriété est une caractéristique d'un objet. En termes de logique, ça n'a pas un grand sens, ça voudrait juste dire que c'est un fait qui découle directement de la définition, i.e. qu'il ont en fait définit implicitement le triangle rectangle, soit comme ayant un angle droit, soit comme vérifiant la propriété.
D'un point de vue strictement mathématiques, on appelle ça du bricolage.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum