De l'instruction des maths

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 12:58

@Nielsen Rika Bell a écrit:
@Al a écrit:Tu peux employer le mot équation en cours, tu peux/dois évaluer cette notion en devoir si elle fait partie du programme (qui est distinct du socle commun), mais tu ne peux pas évaluer cette notion pour le socle commun.

Aaaaah, d'accord. C'est cette information qu'il me manquait, merci.

Naïf que j'étais, je croyais que le programme, c'est ce qu'il faut savoir.

@Igniatius a écrit:De toute façon, les racines par exemple, ne font pas partie du SC collège, alors après ça...

Ah bon ? Et comment vous faites pour les applications du théorème de Pythagore de la propriété de Martin-Dupont ?

Comme tu l'as compris pour les équations : c'est au programme, mais pas dans le SC.
Je suis en lycée, donc je ne sais pas ce qu'il se passe au collège, mais j'en ai une bonne idée avec mes secondes : lorsque les élèves arrivent à AB=racine(45), la plupart prennent leur calculatrice ; lorsque je leur fais les gros yeux, ils ne comprennent pas, et seuls 2 ou 3 (sur 35, et dans une bonne classe) savent que l'on peut simplifier en extrayant les carrés !
J'ai 10 excellents élèves dans ma classe de seconde : le pb, c'est que même eux n'ont pas été entraînés, car le programme de collège est vide, et le SC rabaisse les exigences de nombre de collègues (sans leur jeter la pierre : je fais la même chose désormais...).

Réunion il y a un an et demi avec le nouvel IPR de maths de mon secteur :
Moi : "pourquoi les racines ne sont-elles pas dans le socle commun ?"
Réponse conjointe de l'IPR et d'un collègue du bahut d'à côté (!!!!) : "A quoi ça sert de simplifier les racines, maintenant qu'on a les calculatrices ?". J'en suis resté sans voix : à quoi servent les maths, alors ?...


Quand tu abordes le taux de variation d'une fonction en 1ère pour la dérivation, cela devient mission impossible : il faut commencer par régler (on y arrive jamais complètement) les pbs de calculs algébriques.
Quand tu abordes les suites géométriques : il faut leur apprendre ce qu'est une puissance (avec des exposants numériques donnés, alors avec n et n+1...).

Ils ont détruit ce que l'on appelait "les mathématiques" pour arriver aux (in)compétences...

Bon courage, on en a encore pour 30 ou 40 ans dans ce métier, heureusement que les élèves sont motivants (parfois) !

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 12:59

Le socle commun, c'est ce que tout élève qui arrête sa scolarité doit savoir. Le programme est un petit peu plus ambitieux, puisqu'il doit permettre à des élèves de continuer leurs études (mais un tout tout petit peu plus hein, faut pas rêver non plus).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 13:05

@Igniatius a écrit:

Quand tu abordes le taux de variation d'une fonction en 1ère pour la dérivation, cela devient mission impossible : il faut commencer par régler (on y arrive jamais complètement) les pbs de calculs algébriques.
Quand tu abordes les suites géométriques : il faut leur apprendre ce qu'est une puissance (avec des exposants numériques donnés, alors avec n et n+1...).

Ils ont détruit ce que l'on appelait "les mathématiques" pour arriver aux (in)compétences...

Bon courage, on en a encore pour 30 ou 40 ans dans ce métier, heureusement que les élèves sont motivants (parfois) !

Et après, en physique, on pleure quand on doit expliquer à nos secondes ce que veut dire sin-1...
Mes élèves ne savent pas passer une variable/un nombre d'un membre à l'autre d'une équation. Ils bloquent à 12 x p = 3 x 5... incapables de déterminer p...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 13:05

@Al a écrit:Le socle commun, c'est ce que tout élève qui arrête sa scolarité doit savoir. Le programme est un petit peu plus ambitieux, puisqu'il doit permettre à des élèves de continuer leurs études (mais un tout tout petit peu plus hein, faut pas rêver non plus).


MLAis je crois qu'il se traduit par : "Je peux me contenter du socle", pour de nombreux collègues aux classes catastrophiques...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 13:06

@Igniatius a écrit:
@Al a écrit:Le socle commun, c'est ce que tout élève qui arrête sa scolarité doit savoir. Le programme est un petit peu plus ambitieux, puisqu'il doit permettre à des élèves de continuer leurs études (mais un tout tout petit peu plus hein, faut pas rêver non plus).


MLAis je crois qu'il se traduit par : "Je peux me contenter du socle", pour de nombreux collègues aux classes catastrophiques...

... dont les élèves vont quand même passer au lycée, parce qu'on fait passer tout le monde!

Je sais, ça me désole aussi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Nielsen Rika Bell le Sam 5 Fév 2011 - 13:08

@Al a écrit:Et après, en physique, on pleure quand on doit expliquer à nos secondes ce que veut dire sin-1...
Mes élèves ne savent pas passer une variable/un nombre d'un membre à l'autre d'une équation. Ils bloquent à 12 x p = 3 x 5... incapables de déterminer p...

Ah. Bah moi ils bloquent sur sin tout court. Tu as de bonnes classes...

_________________
Parlons éducation... il me vient encore quelques élèves normaux... certes!... jamais vous pouvez vous vanter d'être absolument sans normaux!... non! un de temps à autre... bon!... je les instruis... pas plus mal que les autres professeurs... pas mieux... pédagogue, je suis! oh! très pédagogue! et très scrupuleux!... jamais une séance de chic!... jamais un cours fantaisiste!... depuis trente et cinq années, jamais une pédagogie drôlette!... pas que je me tienne pas au courant!... que si! que si!... je lis à fond tous les cahiers pédagogiques, les sciences de l'éducation... deux, trois kilos par semaine!... au feu! au feu le tout! c'est pas moi qui serai inquiété pour "instruction à la légère"!...

Nielsen Rika Bell
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité le Sam 5 Fév 2011 - 13:11

@Nielsen Rika Bell a écrit:
@Al a écrit:Et après, en physique, on pleure quand on doit expliquer à nos secondes ce que veut dire sin-1...
Mes élèves ne savent pas passer une variable/un nombre d'un membre à l'autre d'une équation. Ils bloquent à 12 x p = 3 x 5... incapables de déterminer p...

Ah. Bah moi ils bloquent sur sin tout court. Tu as de bonnes classes...

Oui, je les ai regrettés ces élèves quand j'ai atterri en collège...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 13:47

Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 13:49

@Finrod a écrit:Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.




Tu as mis le doigt sur la variable qui va achever le système : les retraites des gardiens du temple...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Mélu le Sam 5 Fév 2011 - 13:50

J'avoue que je ne saisis pas toutes les subtilités de la discussion, mais ce que je saisis suffit à me coller le bourdon No

_________________
"Pourquoi sommes-nous au monde, sinon pour amuser nos voisins et rire d'eux à notre tour ?"
[ Jane Austen ] - Extrait de Orgueil et préjugés

Mélu
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Invité5 le Sam 5 Fév 2011 - 14:45

@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.




Tu as mis le doigt sur la variable qui va achever le système : les retraites des gardiens du temple...


On pourrait fonder une société secrète pour continuer à protéger les mathématiques chevalier

Invité5
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 14:53

Et on aurait tous un "mathématicien-totem".

Il faut trouver un nom.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Clint le Sam 5 Fév 2011 - 15:00

Même si je ne débute pas dans l'enseignement, j'étrenne mon costume de professeur de maths. Quelques exemples récents de 6e, au hasard, pour illustrer ces problèmes liés à l'expression :

Question : Rappelle quelle est la condition pour que deux droites soient perpendiculaires
Pour ceux qui ne répondent rien parce qu'ils n'ont pas compris la consigne, je demande de l'écrire comme réponse en exprimant quel est le mot ou la partie de la consigne concernés.
Réponse d'environ la moitié des élèves : je n'ai pas compris le mot condition....

Autre question : deux points A et B sont à distances égales du même point M, avec AM = BM
Question : Que peut on dire du point M, par rapport au segment AB ? (réponse écrite en cours bien sûr et consigne complétée dans une classe par la suivante : réponds par une phrase en utilisant le mot médiatrice !)
Réponses typiques et fréquentes d'environ 2/3 des élèves :
- Le point M est la médiatrice de AB
- Le point M est perpendiculaire à AB
- Le point M passe par le milieu de AB
- Le point M et la médiatrice sont perpendiculaires.
- Le point M est le milieu de la médiatrice.
etc...... et je passe les fautes d'orthographes et de grammaire

Alors oui, mes questions sont peut être mal posées, je ferais mieux sans doute de faire des exercices à trous ou du type remet les mots de la phrase dans le bon ordre.....Mais ça ne lasse pas de m'interroger heu
Alors les équations, les équivalences et les théorèmes...... scratch

_________________
Quand on tire, on raconte pas sa vie....

Clint
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 15:06

Le point M est la médiatrice de AB

Mes secondes font ce genre d'erreur.


Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par doctor who le Sam 5 Fév 2011 - 15:36

Ne serait-ce pas plutôt que le point M est sur la médiatrice de AB ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Sam 5 Fév 2011 - 15:50

@Nielsen Rika Bell a écrit:Alors, là, je lis le programme de cinquième. Après m'être étranglé déjà deux ou trois fois, je vois :

"La notion d’équation ne fait pas partie du socle commun."

Est-ce que ça signifie qu'il faut attendre la seconde pour entendre le mot "équation" ? Il faut parler d'égalité à une inconnue, ou un truc du genre ? Comment faites-vous ?

J'avais ri (jaune) en regardant le programme pour un travail de niveau 5°.
Le terme exact dans le programme, c'est "initiation à la notion d'équation".
Initiation + notion, on prend des pincettes...

Mais on en fait en 4ième, 3ième, mais ça commence à se décaler : moins on en demande, moins les élèves vont savoir en faire.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Sam 5 Fév 2011 - 15:54

@Igniatius a écrit:
Je suis en lycée, donc je ne sais pas ce qu'il se passe au collège, mais j'en ai une bonne idée avec mes secondes : lorsque les élèves arrivent à AB=racine(45), la plupart prennent leur calculatrice ; lorsque je leur fais les gros yeux, ils ne comprennent pas, et seuls 2 ou 3 (sur 35, et dans une bonne classe) savent que l'on peut simplifier en extrayant les carrés !

Et pourtant c'est un classique de 3ième et aussi du brevet, ce genre de choses...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par JPhMM le Sam 5 Fév 2011 - 16:24

@Tinkerbell a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.




Tu as mis le doigt sur la variable qui va achever le système : les retraites des gardiens du temple...


On pourrait fonder une société secrète pour continuer à protéger les mathématiques chevalier
Les Embourbaki ? Razz

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Sam 5 Fév 2011 - 18:07

@JPhMM a écrit:
@Tinkerbell a écrit:


On pourrait fonder une société secrète pour continuer à protéger les mathématiques chevalier
Les Embourbaki ? Razz

Pour embourbés ? Very Happy

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Igniatius le Sam 5 Fév 2011 - 18:09

@Tinkerbell a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.




Tu as mis le doigt sur la variable qui va achever le système : les retraites des gardiens du temple...


On pourrait fonder une société secrète pour continuer à protéger les mathématiques


Et ça urge !

The times they-are-a-changin'..........

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Marlou.Bassboost le Sam 5 Fév 2011 - 18:20

@Pierre_au_carré a écrit:
@Igniatius a écrit:
Je suis en lycée, donc je ne sais pas ce qu'il se passe au collège, mais j'en ai une bonne idée avec mes secondes : lorsque les élèves arrivent à AB=racine(45), la plupart prennent leur calculatrice ; lorsque je leur fais les gros yeux, ils ne comprennent pas, et seuls 2 ou 3 (sur 35, et dans une bonne classe) savent que l'on peut simplifier en extrayant les carrés !

Et pourtant c'est un classique de 3ième et aussi du brevet, ce genre de choses...
c'était... les racines carrées sont hors socle. ( mais je suis entrain d'en mettre dans mon brevet blanc, vilaine que je suis... )

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 18:27

@Igniatius a écrit:
@Tinkerbell a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Finrod a écrit:Moi qui croyait que mes élèves d'école d'ingé étaient "normaux" niveau intérêt et motivation même si certains ramaient un peu.

mdr

Mais moi, dans une classe très faible, en 5ème, je faisait les équivalences, j'ai fait les racines et la distance, le tout avec des vieux profs, partis aujourd'hui...

J'ai peur. Les collégiens vont pas m'aimer.




Tu as mis le doigt sur la variable qui va achever le système : les retraites des gardiens du temple...


On pourrait fonder une société secrète pour continuer à protéger les mathématiques


Et ça urge !

The times they-are-a-changin'..........

Tiens j'ai trouvé notre première cause. On enlève les élèves qui veulent apprendre et on leur enseigne tous les arts profanes dans une école cachée (comme poudlard), avec des collègues d'autres disciplines.

(En même temps si on se fait payer, ce sera comme Scolaria Excellence)

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Pierre_au_carré le Sam 5 Fév 2011 - 18:29

marlène.N a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Igniatius a écrit:
Je suis en lycée, donc je ne sais pas ce qu'il se passe au collège, mais j'en ai une bonne idée avec mes secondes : lorsque les élèves arrivent à AB=racine(45), la plupart prennent leur calculatrice ; lorsque je leur fais les gros yeux, ils ne comprennent pas, et seuls 2 ou 3 (sur 35, et dans une bonne classe) savent que l'on peut simplifier en extrayant les carrés !

Et pourtant c'est un classique de 3ième et aussi du brevet, ce genre de choses...
c'était... les racines carrées sont hors socle. ( mais je suis entrain d'en mettre dans mon brevet blanc, vilaine que je suis... )

J'en vois encore en 2010 dans ma mine d'or : http://www.apmep.asso.fr/-BREVET-
Mais peut-être que ça va arrêter : c'est pas le genre de calcul dans l'air du temps...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par doctor who le Sam 5 Fév 2011 - 18:30

Première cause pour les Illuminati : de nouveaux bons programmes de maths pour le primaire.

Voir ce que fait le GRIP :

http://www.slecc.fr/programmes_grip/prg-maths-elementaire_V1-2010.pdf

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par Finrod le Sam 5 Fév 2011 - 18:35

Cours moyen *
1. Calcul et arithmétique.
Numération entière : milliards et utilisation des puissances de 10
Les quatre opérations pour les nombres entiers.
Multiples et diviseurs d’un nombre. Applications : critères de divisibilité par 2, 4, 8, 5, 25, 125, 3, 9 ; preuve par 9 ;
notion de nombre premier et décomposition d’un entier en nombres premiers ; PPCM et PGCD.
Les nombres complexes – exprimés en base sexagésimales :
- le temps (jours, heures, minutes, secondes) ; addition, soustraction de durées ; multiplication et division d’une durée
par un nombre, cas simples de division d’une durée par une durée;
- la circonférence (degrés, minutes, secondes). Calcul de la longueur de la circonférence

J'adore, mais je comprend pas tout là.

Le PPCM et le PGCD, en licence c'est pas encore ça, il faut commencer plus tôt.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'instruction des maths

Message par doctor who le Sam 5 Fév 2011 - 18:41

@Finrod a écrit:
Cours moyen *
1. Calcul et arithmétique.
Numération entière : milliards et utilisation des puissances de 10
Les quatre opérations pour les nombres entiers.
Multiples et diviseurs d’un nombre. Applications : critères de divisibilité par 2, 4, 8, 5, 25, 125, 3, 9 ; preuve par 9 ;
notion de nombre premier et décomposition d’un entier en nombres premiers ; PPCM et PGCD.
Les nombres complexes – exprimés en base sexagésimales :
- le temps (jours, heures, minutes, secondes) ; addition, soustraction de durées ; multiplication et division d’une durée
par un nombre, cas simples de division d’une durée par une durée;
- la circonférence (degrés, minutes, secondes). Calcul de la longueur de la circonférence

J'adore, mais je comprend pas tout là.

Le PPCM et le PGCD, en licence c'est pas encore ça, il faut commencer plus tôt.

Qu'est-ce que tu ne comprends pas ?

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum