Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Jean le Ven 4 Fév 2011 - 21:17

@Amaliah a écrit:Oh mais pour un peu tu t'excuserais presque...


Je n'aime pas blesser.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Jean le Sam 5 Fév 2011 - 7:06

@Amaliah a écrit:Dans ma 4° très faible, je vais finir ma séquence sur la critique sociale au XVII° et au XVIII°, j'ai vu "Les Animaux malades de la peste", "Giton et Phédon", un extrait du Traité sur la tolérance (affaire Calas), un extrait du chapitre 3 de Candide (la guerre), le monologue de Figaro et une lettre de Montesquieu.
Et franchement je ne sais absolument pas quoi donner en évaluation finale. Auriez-vous des idées?

Il y a un autre problème, Amaliah. C'est qu'il me paraît assez artificiel de rapprocher des textes qui n'ont, en fait, pas grand-chose de commun. Des textes littéraires ont ceci de spécial qu'ils sont chacun une oeuvre d'art. Ce ne sont pas des "documentaires" dont on pourrait constituer un "dossier" sur tel ou tel thème. Chacun des textes que tu cites mériterait au bas mot deux ou trois heures d'explication approfondie pour être bien compris des élèves. Si tu les rapproches dans un "groupement" dont la finalité est autre qu'esthétique, tu n'auras pas le temps de faire cette explication approfondie qui seule leur rend justice, et malgré toi tu les galvaudes. C'est la raison pour laquelle j'étais absolument opposé aux groupements de textes en seconde et en première, quand il m'est arrivé d'avoir ces classes. Le choix lui-même du titre de ton groupement de textes, "la critique sociale", fait problème, car il est évidemment anachronique : c'est une transposition de nos préoccupations modernes.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Hermione0908 le Sam 5 Fév 2011 - 7:20

@Jean a écrit:
@Amaliah a écrit:Dans ma 4° très faible, je vais finir ma séquence sur la critique sociale au XVII° et au XVIII°, j'ai vu "Les Animaux malades de la peste", "Giton et Phédon", un extrait du Traité sur la tolérance (affaire Calas), un extrait du chapitre 3 de Candide (la guerre), le monologue de Figaro et une lettre de Montesquieu.
Et franchement je ne sais absolument pas quoi donner en évaluation finale. Auriez-vous des idées?

Il y a un autre problème, Amaliah. C'est qu'il me paraît assez artificiel de rapprocher des textes qui n'ont, en fait, pas grand-chose de commun. Des textes littéraires ont ceci de spécial qu'ils sont chacun une oeuvre d'art. Ce ne sont pas des "documentaires" dont on pourrait constituer un "dossier" sur tel ou tel thème. Chacun des textes que tu cites mériterait au bas mot deux ou trois heures d'explication approfondie pour être bien compris des élèves. Si tu les rapproches dans un "groupement" dont la finalité est autre qu'esthétique, tu n'auras pas le temps de faire cette explication approfondie qui seule leur rend justice, et malgré toi tu les galvaudes. C'est la raison pour laquelle j'étais absolument opposé aux groupements de textes en seconde et en première, quand il m'est arrivé d'avoir ces classes. Le choix lui-même du titre de ton groupement de textes, "la critique sociale", fait problème, car il est évidemment anachronique : c'est une transposition de nos préoccupations modernes.

Il ne s'agit pas là d'un choix d'Amaliah, mais de la dénomination inscrite dans les programmes.
– Des textes de satire et de critique sociale du XVIIIe siècle (extraits des Lettres persanes de Montesquieu, des Contes de Voltaire). On fait apercevoir les procédés d’écriture de la distanciation critique : ironie, parodie, etc. On étudie notamment l’emploi de l’antiphrase en apprenant aux élèves à la repérer tout d’abord, et à l’élucider ensuite en la mettant en rapport avec son interprétation dans le contexte. Par ailleurs, dans le prolongement du travail sur la critique sociale, on peut sensibiliser les élèves à l’argumentation et ouvrir leur réflexion avec l’étude de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen.

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par bellaciao le Sam 5 Fév 2011 - 10:53

La dernière intervention de Jean ne me choque pas, et pourtant, j'aime les groupements thématiques, par exemple, ou par genre.
Quant à la séquence, cette discussion me passionne, toutefois n'est-ce pas lui donner trop d'importance quand on la rejette que d'y revenir tout le temps ?
Je m'en éloigne peu à peu, du moins je fais de la grammaire à part entière maintenant. Et pourtant, l'an dernier j'ai commencé à dire "chapitre" en 6e et je n'y suis pas arrivée ; je me suis remise à dire "séquence", par habitude et aussi parce que le mot traduit bien pour moi l'idée de "chronologie dans le temps". A partir de la 5ème, j'ai demandé aux élèves : ils préféraient le terme "séquence".
C'était en bref... Je reviens à ton sujet, Amaliah. En fait, tu donnes un texte avec des questions en devoir final ? Je ne procède pas ainsi, sauf en 3ème avec les devoirs type brevet. Je fabrique un "devoir bilan" à partir d'extraits des textes lus en classe et je pose des questions mi-lecture mi-vocabulaire et grammaire. Je doute que cela t'aide puisque nos démarches sont différentes mais je veux bien t'envoyer mon ou mes devoirs bilan sur la critique sociale, tu verras au moins les questions que je pose.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Amaliah le Sam 5 Fév 2011 - 11:23

@Jean a écrit:
@Amaliah a écrit:Merci pour tes conseils. Je fais de la compréhension littérale l'essentiel de mes cours, j'en suis là avec cette classe... Je trouve qu'ils progressent un peu, à l'oral du moins parce que dès que je passe à l'écrit, c'est la catastrophe!

Tu écrivais quand même ceci : "J'en suis là avec cette classe..." !!!!

Comme "évaluation de fin de chapitre" (est-elle bien nécessaire, cette "évaluation" ? - encore un terme qui ne veut pas dire grand-chose- ) , moi je leur poserais tout simplement, par écrit, dix ou vingt questions de compréhension et de vocabulaire sur les textes lus. Tes élèves seront ravis, car, comme l'expliquais Luc Ferry à la radio il y a peu, les élèves sont heureux de montrer qu'ils ont compris, et c'est bien pour cela qu'il ne faut les interroger que sur des choses qu'on leur auparavant bien expliquées.

C'est exactement ce que j'ai fait pour L'Avare, des questions de cours et de compréhension de la pièce. Ceux qui avaient étudié ont eu de très bonnes notes. Mais il me semble que de temps en temps je dois les confronter à une évaluation qui consiste à transposer ce qu'ils ont appris sur un autre texte. Sinon c'est aussi les leurrer sur leur niveau. Non? C'est une vraie question.

@Jean a écrit:
@Amaliah a écrit:Dans ma 4° très faible, je vais finir ma séquence sur la critique sociale au XVII° et au XVIII°, j'ai vu "Les Animaux malades de la peste", "Giton et Phédon", un extrait du Traité sur la tolérance (affaire Calas), un extrait du chapitre 3 de Candide (la guerre), le monologue de Figaro et une lettre de Montesquieu.
Et franchement je ne sais absolument pas quoi donner en évaluation finale. Auriez-vous des idées?

Il y a un autre problème, Amaliah. C'est qu'il me paraît assez artificiel de rapprocher des textes qui n'ont, en fait, pas grand-chose de commun. Des textes littéraires ont ceci de spécial qu'ils sont chacun une oeuvre d'art. Ce ne sont pas des "documentaires" dont on pourrait constituer un "dossier" sur tel ou tel thème. Chacun des textes que tu cites mériterait au bas mot deux ou trois heures d'explication approfondie pour être bien compris des élèves. Si tu les rapproches dans un "groupement" dont la finalité est autre qu'esthétique, tu n'auras pas le temps de faire cette explication approfondie qui seule leur rend justice, et malgré toi tu les galvaudes. C'est la raison pour laquelle j'étais absolument opposé aux groupements de textes en seconde et en première, quand il m'est arrivé d'avoir ces classes. Le choix lui-même du titre de ton groupement de textes, "la critique sociale", fait problème, car il est évidemment anachronique : c'est une transposition de nos préoccupations modernes.

Je n'ai pas traité les textes comme des documentaires, mais comme des textes littéraires et on a passé 2h minimum sur chacun d'entre eux. Je ne peux aller plus vite de toute façon si je veux qu'ils les comprennent bien et qu'ils retiennent quelque chose. Je les ai étudiés dans une perspective littéraire. Par exemple pour l'extrait du Traité sur la tolérance, après avoir expliqué l'affaire Calas, on a en gros essayé de dégager l'argumentation du texte qui prouve l'innocence de Jean Calas, puis les procédés d'écriture utilisés par l'auteur pour persuader le lecteur. Et en conclusion on a indiqué sur quoi portait la critique de Voltaire. Ce n'est pas là galvauder le texte pour moi.

@bellaciao a écrit:La dernière intervention de Jean ne me choque pas, et pourtant, j'aime les groupements thématiques, par exemple, ou par genre.
Quant à la séquence, cette discussion me passionne, toutefois n'est-ce pas lui donner trop d'importance quand on la rejette que d'y revenir tout le temps ?
Je m'en éloigne peu à peu, du moins je fais de la grammaire à part entière maintenant. Et pourtant, l'an dernier j'ai commencé à dire "chapitre" en 6e et je n'y suis pas arrivée ; je me suis remise à dire "séquence", par habitude et aussi parce que le mot traduit bien pour moi l'idée de "chronologie dans le temps". A partir de la 5ème, j'ai demandé aux élèves : ils préféraient le terme "séquence".

Entièrement d'accord avec toi Bellaciao.

C'était en bref... Je reviens à ton sujet, Amaliah. En fait, tu donnes un texte avec des questions en devoir final ? Je ne procède pas ainsi, sauf en 3ème avec les devoirs type brevet. Je fabrique un "devoir bilan" à partir d'extraits des textes lus en classe et je pose des questions mi-lecture mi-vocabulaire et grammaire. Je doute que cela t'aide puisque nos démarches sont différentes mais je veux bien t'envoyer mon ou mes devoirs bilan sur la critique sociale, tu verras au moins les questions que je pose.

Ta démarche m'intéresse, Bellaciao. En fait en 6° et en 4° je donne des contrôles séparés pour la compréhension et la grammaire. le contrôle de grammaire porte uniquement sur les points de grammaire et je ne pose pas question de grammaire dans un contrôle de compréhension. En 3° je donne des devoirs type brevet et de temps en temps des devoirs purement de grammaire, mais moins fréquemment que dans les petites classes et que dans ma 4° très faible. Il me semble difficile pour les petits et pour les élèves en difficulté de se concentrer sur différents objectifs.
Pour les devoirs de compréhension, je donne un texte qui se rapporte à ce qu'on a fait en classe et je pose des questions qui ressemblent à ce qu'on a pu dire sur les autres textes étudiés. Par exemple sur L'Odyssée, je donne l'épisode des boeufs du Soleil et je pose des questions de compréhension littérale, je fais faire des rapprochements avec d'autres textes de L'Odyssée, je demande du vocabulaire vu dans la séquence. Bref un élève qui a bien suivi et relu ses cours s'en sort généralement bien.
Mais ça m'intéresserait de voir un exemple de devoir que tu donnes, ça pourrait me donner des idées! Un grand merci de me l'avoir proposé.
Mon mail: lizat11@hotmail.com.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Anacyclique le Sam 5 Fév 2011 - 11:44

Lorsque j'ai travaillé Les voyages de Scarmentado avec mes 4° l'an passé (La Princesse de Babylone en LC), ils ont tiré la langue au début puis se sont fait à l'écriture et à la lecture de Voltaire. Le but, pour moi, était de les amener à se frotter à un texte plus consistant, parfois bien difficile, mais il fallait tenter (classe PMU, en plus, je vous assure...).
On a intégralement analysé le conte philosophique, chaque partie du texte a été expliquée. Ils étaient fiers d'eux, à la fin du travail.
Transposer ce qu'ils ont appris sur un autre texte, d'accord, mais cela dépend de ce qu'on étudie. Parfois, mieux vaut leur faire faire une éval faisable.
Je me voyais mal leur mettre un autre extrait de Voltaire sous le nez, trop opaque et difficile (quel intérêt d'en perdre la moitié en DS ?).
J'ai choisi un passage de LA faite en classe (le texte n'était pas évident pour eux), afin de vérifier la digestion des connaissances et de savoir si le travail leur avait apporté quelque chose.
Avec des questions de langue, des questions plus générales sur la portée de l'œuvre, ça allait très bien.
Tu nous diras comment tu fais.

NB : Si tu as fait un extrait de Candide, tu peux retrouver dans Scarmentado, un extrait quasi identique. Ce serait peut-être pas mal en guise de bilan. Scarmentado est une sorte de mini-Candide, écrit trois ans avant si ma mémoire est bonne. Presque une ébauche, un premier jet.

Anacyclique
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Jean le Sam 5 Fév 2011 - 12:38

Ce qui me gênait, c'était de parler de "critique sociale" au XVIIème siècle. Les programmes parlent de critique et de satire sociale au... XVIIIème siècle ! C'est un débat...

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle évaluation de fin de séquence? help!

Message par Amaliah le Dim 6 Fév 2011 - 20:33

Merci Nellen pour les idées!

Je suis d'accord avec toi Jean, j'étais embêtée pour le titre de ma séquence que j'ai finalement intitulée "Satire et critique sociale aux XVII° et XVIII° siècles" (à moins que ce ne soit l'inverse!).

Mais ça me gênait de ne voir des textes que du XVIII° siècle. J'avais envie de travailler sur une fable et sur un texte des Caractères qui me permettait aussi d'étudier des portraits en action.

En fait c'est surtout ce dernier texte que j'avais envie d'étudier avec eux, me souvenant que La Bruyère, ça marche bien! Et donc j'ai ajouté une fable pour avoir un autre texte du XVII° siècle et comme on sortait de Molière et auparavant de Mme de Sévigné, on a approfondi l'étude du XVII° siècle.

Mais honnêtement je ne suis pas complètement satisfaite de mon choix de textes si je considère l'ensemble. Je suis contente de mes études de textes mais pas de l'ensemble, je ne sais pas si je suis bien claire là!

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum