Retour à Reims de Didier Eribon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour à Reims de Didier Eribon

Message par Thalie le Dim 6 Fév 2011 - 12:50

Je viens de terminer cet essai autobiographique du sociologue Didier Eribon (Réflexions sur la question gay). Cet ouvrage est passionnant quoique le lexique de la sociologie m'a paru bien rébarbatif mais l'auteur explique vers la fin que cela lui a permis de tenir à distance son histoire personnelle.
En deux mots, une des phrases du début qui résume bien cet essai, de mémoire : 'je suis parti de Reims afin de sortir du placard sexuel et je suis rentré dans le placard social.' Il évoque alors le tabou majeur de sa vie, non pas son homosexualité assez tôt assumée mais bien plutôt ses origines sociales ouvrières.
A partir de là, toute une réflexion s'engage sur sa fuite de Reims, le fait qu'il "abandonne" sa famille pendant trente ans, sur le vote ouvrier communiste puis FN, pourquoi la gauche a-t-elle perdu les votes du peuple etc.
Je ne suis pas d'accord avec sa position sur l'école par essence excluante mais c'est un essai roboratif que je conseille.
http://www.mediapart.fr/club/blog/guillaume-frasca/170111/retour-reims


Dernière édition par Thalie le Dim 6 Fév 2011 - 20:33, édité 1 fois

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Reims de Didier Eribon

Message par lotta le Dim 6 Fév 2011 - 16:15

Je n'ai pas perçu que l'auteur émettait cet avis sur l'école. Au contraire, il l'a semblé qu'elle l'avait aidé à se construire en dehors de la famille, et qu'elle lui avait proposé des modèles auxquels ils pouvaient s'identifier.
J'ai trouvé ce livre intéressant et émouvant, surtout quand il évoque la honte sociale et les rapports avec son père.

lotta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Retour à Reims de Didier Eribon

Message par Thalie le Dim 6 Fév 2011 - 18:09

melody78 a écrit:Je n'ai pas perçu que l'auteur émettait cet avis sur l'école. Au contraire, il l'a semblé qu'elle l'avait aidé à se construire en dehors de la famille, et qu'elle lui avait proposé des modèles auxquels ils pouvaient s'identifier.
J'ai trouvé ce livre intéressant et émouvant, surtout quand il évoque la honte sociale et les rapports avec son père.
Justement c'est bien là qu'il y a une contradiction pour moi car si l'on observe son parcours, tout comme celui de Bourdieu dont il est bcp question, l'école les a sauvés. Or, à chaque fois qu'il revient à un discours plus sociologique et théorique, il dénonce le poids et le rôle de l'école, des phrases de ce style reviennent incessamment : "je ne puis m'empêcher de voir dans le système scolaire tel qu'il fonctionne sous nos yeux, qu'une véritable machine infernale (...) : rejeter les enfants des classes populaires, perpétuer et légitimer la domination de classe..."

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum