Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
aposiopèse
Expert

quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par aposiopèse le Dim 6 Fév 2011 - 20:58
Etant donné que les nouveaux programmes demandent l'étude d'une comédie du XVII°, le champ d'action est quelque peu limité...
Je vais commencer le théâtre après les vacances de février, d'abord une OI pour l'étude de la comédie (+ recherches au CDI sur les règles, les sources, etc), puis un GT pour l'étude de la tragédie (comme ça je finis l'année sur ce qui est le plus difficile).

j'ai des 2ndes STI, une classe moyenne très hétérogène (des élèves brillants et d'autres largués), ainsi qu'une classe très faible.

J'avoue ne pas savoir quoi choisir comme OI pour la comédie. Les années précédentes j'ai fait du Marivaux mais ce n'est pas bien passé (la langue pose problème) et je crois que XVIII° sera maintenant réservé à la classe de première...

L'an dernier, j'ai étudié Le Malade imaginaire avec mes 1eres. ça leur a plutôt plu mais j'ai eu des problèmes au début car plusieurs élèves avaient étudié la pièce au collège et ne voulaient pas la refaire. Et là, connaissant ma classe "zoo", ils vont tout faire pour râler, refuser d'acheter le livre, etc. Plus le fait qu'ils vont savoir que je "recycle" un cours fait l'an dernier, là aussi ils vont prendre ce prétexte pour m'attaquer...

Je retire les pièces souvent travaillées au collège comme George Dandin, l'Avare, le Bourgeois Gentilhomme.

je retire aussi le théâtre de Corneille (ou plutôt, je garde des morceaux de tragédie pour la séquence suivante). J'aime bien L'illusion comique mais d'après ce que j'ai pu voir, les élèves ne comprennent rien à l'intrigue...

il me reste les pièces de Molière souvent réservées au lycée comme Tartuffe, le Misanthrope, l'Ecole des femmes.
Problème : mes collègues qui ont tenté le coup me disent que les élèves sont bloqués par la versification, il faut tout traduire et passer la mise en scène complète pour qu'ils pigent quelque chose. Comme nosu avons acheté le gros coffret
Molière par la Comédie française, j'avais pensé leur passer la captation de façon fragmentée, en interrompant régulièrement pour leur expliquer des bouts + questionnaire à remplir pour chaque acte.



Mais quelle pièce passera le mieux ?
- une collègue vient de finir l'Ecole des Femmes. En dehors des problèmes de vocabulaire, elle a été confrontée aux remarques machos des élèves (99% de garçons chez nous). Vu comme certains de mes élèves se sont amusés à me provoquer avec des remarques racistes lors de ma séquence sur l'altérité, j'appréhende.

- Tartuffe : j'adore cette pièce mais là aussi, j'appréhende les dérapages possibles critique de l'hypocrisie religieuse--> critique de la religion tout court avec remarques islamophobes en prime.

- Le Misantrope : j'aime bien aussi (surtout la scène des portraits), je pense que le thème de l'hypocrisie en société est toujours d'actualité et pourrait les toucher (+ comparaison avec un extrait de Ridicule, même si cela concerne le XVIII° siècle ?) Mais vont-ils comprendre la langue ? Il faut aussi que je regarde la mise en scène du coffret : si elle n'est pas dynamique et un tant soit peu drôle, ils vont décrocher et faire le bazar...


Quelle pièce étudiez-vous ? Quels sont vos succès auprès des élèves ? J'avoue que je commence à être tentée par le Misanthrope, mais j'ai peur de les dégoûter du théâtre si la langue leur paraît incompréhensible...
avatar
Amaliah
Empereur

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Amaliah le Dim 6 Fév 2011 - 21:02
Avec des élèves faibles, je ferais L'Ecole des femmes. Mais je ne suis pas en lycée et je ne l'ai jamais étudiée en lycée. Je l'ai étudiée une année en 4° moyenne, parce que le collège avait la série, en fin de compte ils avaient bien compris. Du coup la pièce me semble plus simple que Tartuffe et Le Misanthrope. Mais ma vision est peut-être faussée et les collègues de lycée te répondront mieux que moi.
avatar
aposiopèse
Expert

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par aposiopèse le Dim 6 Fév 2011 - 21:04
merci pour ta réponse.
Je pense que parmi mes 3 dernières propositions, c'est effectivement la pièce la plus simple. Mais j'ai vraiment peur des remarques misogynes et grivoises comme ma collègue au pu avoir... (on a des classes composées à 99% de garçons, option bourrin misogyne)
avatar
Mona Lisa Klaxon
Sage

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Mona Lisa Klaxon le Dim 6 Fév 2011 - 21:07
Je pensais à Amphytrion, parce que ça sort complètement du schéma habituel avec les réf à la mythologie, mais c'est peut-être complètement HS... Mais si c'est des mecs machos, ils vont avoir de quoi jubiler sur les frasques de Jupiter.
avatar
aposiopèse
Expert

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par aposiopèse le Dim 6 Fév 2011 - 21:08
cannelle a écrit:Je pensais à Amphytrion, parce que ça sort complètement du schéma habituel avec les réf à la mythologie, mais c'est peut-être complètement HS... Mais si c'est des mecs machos, ils vont avoir de quoi jubiler sur les frasques de Jupiter.
il faudrait que je lise la pièce, mais je voudrais plutôt faire une comédie qui critique le XVII°siècle (et puis, je n'ai pas envie de leur donner de quoi "jubiler" si tu voies ce que je veux dire)
avatar
nuages
Doyen

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par nuages le Dim 6 Fév 2011 - 21:09
J'ai tenté une année Le Misanthrope avec une bonne classe de seconde et les élèves n'ont pas du tout accroché à mon grand désespoir (j'adore cette pièce). Tu peux essayer Tartuffe mais ce sera inévitablement superficiel car les questions religieuses du XVIIème ne vont pas les intéresser .
Personnellement je vais faire Le Bourgeois Gentilhomme avec ma seconde assez faible et agitée en insistant sur la critique sociale et en replaçant la pièce dans son contexte.
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Circé le Dim 6 Fév 2011 - 21:34
Cette année je me suis lancée dans l'entreprise folle de faire Tartuffe avec ma classe "foot" (niveau faible et excès de testostérone). Ils n'ont rien compris à la lecture. En revanche, j'ai travaillé un extrait (l'aveu à Elmire) en complément de la vision du DVD et là, ils comprennent bien mieux.
Jean
Niveau 8

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Jean le Lun 7 Fév 2011 - 8:00
@aposiopèse a écrit:Etant donné que les nouveaux programmes demandent l'étude d'une comédie du XVII°, le champ d'action est quelque peu limité...

Problème : mes collègues qui ont tenté le coup me disent que les élèves sont bloqués par la versification, il faut tout traduire et passer la mise en scène complète pour qu'ils pigent quelque chose.

certains de mes élèves se sont amusés à me provoquer avec des remarques racistes lors de ma séquence sur l'altérité, j'appréhende.


Le choix est vaste , au contraire!
Moi, à ta place, je ferais sans sourciller Le Médecin malgré lui. C'est incontestablement marrant, et en plus il y a plein d'allusions à l'actualité : la fausse grippe A qui a fait s'en mettre les plein les poches, le Mediator, etc...
Tu n'en as rien à f.... qu'ils l'aient déjà "fait" au collège. Tu parles qu'ils l'ont fait ! Ils l'ont survolé dans des "séquences"! Or c'est un texte de la maturité de Molière, qui demande donc à être expliqué en détail.

Ils sont bloqués par la versification ? C'est tout à fait normal ! Alors, la solution, c'est de passer quelques heures à leur expliquer les règles de la versification. Un élève ne peut pas savoir ce qu'on ne lui a jamais appris (pour les pédagos, c'est l'inverse!)!

"Une séquence sur l'altérité" ! Décidément, on met n'importe quoi dans les "séquences" et j'ai bien raison de combattre ce gadget inutile et vain. Avec un titre pareil, tu ne penses pas que tu es sûr de faire ch... tes élèves ?
Jean
Niveau 8

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Jean le Lun 7 Fév 2011 - 8:36
que tu es sûre... Pardon !
avatar
Mélane
Niveau 6

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Mélane le Lun 7 Fév 2011 - 9:47
Moi j'ai prévu de faire Andromaque pour la tragédie et Tartuffe pour la comédie - et pourtant j'ai une seconde "zoo" avec seulement 2 bons élèves/29 !

Je vais peut-être me planter royalement (!!) mais je prévois d'en faire la lecture presque intégrale en classe, en "traduisant" les choses au fur et à mesure. Ma priorité, c'est qu'ils connaissent et comprennent l'histoire, ainsi que le caractère des différents personnages.

Il est normal qu'au départ ils ne comprennent rien (et à ce titre, je ne leur demanderai pas de lire seuls la pièce chez eux), mais au fur et à mesure, si tu dresses un répertoire des mots du XVIIe siècle, et que tu leur expliques certaines tournures de phrases, ils finiront par intégrer le rythme de la langue.

Je me base sur mon expérience du Cid en 4e "zoo" l'année dernière: un tabac ! Mais cela suppose de les passionner pour l'histoire racontée - donc de ne surtout pas tomber dans un technicisme littéraire (du genre: l'oeuvre est là pour illustrer des notions).

Je prévois aussi de leur faire apprendre des vers par coeur. Ils râlent toujours mais le font car c'est un moyen pas trop difficile d'avoir une bonne note, et finalement en sont fiers.









Jean
Niveau 8

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Jean le Lun 7 Fév 2011 - 12:10
@Mélane a écrit:
Je vais peut-être me planter royalement (!!) mais je prévois d'en faire la lecture presque intégrale en classe, en "traduisant" les choses au fur et à mesure. Ma priorité, c'est qu'ils connaissent et comprennent l'histoire, ainsi que le caractère des différents personnages.

Il est normal qu'au départ ils ne comprennent rien (et à ce titre, je ne leur demanderai pas de lire seuls la pièce chez eux), mais au fur et à mesure, si tu dresses un répertoire des mots du XVIIe siècle, et que tu leur expliques certaines tournures de phrases, ils finiront par intégrer le rythme de la langue.

Je me base sur mon expérience du Cid en 4e "zoo" l'année dernière: un tabac ! Mais cela suppose de les passionner pour l'histoire racontée - donc de ne surtout pas tomber dans un technicisme littéraire (du genre: l'oeuvre est là pour illustrer des notions).

Je prévois aussi de leur faire apprendre des vers par coeur. Ils râlent toujours mais le font car c'est un moyen pas trop difficile d'avoir une bonne note, et finalement en sont fiers.

"Lecture intégrale en expliquant tout"... C'est aussi ce que je fais en 5ème avec Knock et le Bourgeois gentilhomme, et 4ème avec Le Médecin malgré lui et le Cid.

J'ai horreur, comme toi, du "technicisme littéraire". L'histoire avant tout , et la beauté d'un grand texte!

Comme toi, des extraits par coeur, a gogo ! L'important, c'est l'oeuvre elle-même, pas le blabla sur l'oeuvre...
avatar
Mauvette
Expert

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Mauvette le Lun 7 Fév 2011 - 12:17
J'ai fait Tartuffe l'an dernier, et c'est très bien passé.
Par contre, je leur ai diffusé la version avec Galabru que je trouve très sympa, et ils n'ont pas accroché du tout. Peu ont été capables de reconnaître l'acteur, c'est dire !
avatar
Kilmeny
Guide spirituel

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Kilmeny le Lun 7 Fév 2011 - 12:20
S'ils sont faibles, je ne sais pas si anticiper sur le nouveau programme de l'an prochain, qui est beaucoup plus difficile, est une solution, surtout si la majorité des élèves ne sont pas appelés à aller en 1°.
Le nouveau programme n'entre en vigueur qu'en septembre prochain : donc le 17° siècle n'est pas obligatoire cette année.

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1
avatar
Mélane
Niveau 6

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Mélane le Lun 7 Fév 2011 - 12:33
@Jean a écrit:
"Lecture intégrale en expliquant tout"... C'est aussi ce que je fais en 5ème avec Knock et le Bourgeois gentilhomme, et 4ème avec Le Médecin malgré lui et le Cid.

J'ai horreur, comme toi, du "technicisme littéraire". L'histoire avant tout , et la beauté d'un grand texte!

Comme toi, des extraits par coeur, a gogo ! L'important, c'est l'oeuvre elle-même, pas le blabla sur l'oeuvre...


Et le bonheur éprouvé quand ils récitent dans les couloirs... ! Wink
avatar
aposiopèse
Expert

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par aposiopèse le Lun 7 Fév 2011 - 13:46
Le choix est vaste , au contraire!
Moi, à ta place, je ferais sans sourciller Le Médecin malgré lui. C'est incontestablement marrant, et en plus il y a plein d'allusions à l'actualité : la fausse grippe A qui a fait s'en mettre les plein les poches, le Mediator, etc...
Tu n'en as rien à f.... qu'ils l'aient déjà "fait" au collège. Tu parles qu'ils l'ont fait ! Ils l'ont survolé dans des "séquences"! Or c'est un texte de la maturité de Molière, qui demande donc à être expliqué en détail.
je sais bien, seulement je fais quoi quand la classe se met à hurler "on l'a déjà fait", refuse d'écouter et de prendre le cours en note, voire de ramener le bouquin ? L'an dernier, mes élèves ont bien été forcés de jouer le jeu car ils devaient amener l'oeuvre à l'oral du bac. J'avais pris un certain nombre de précautions dès le départ pour leur faire comprendre qu'on étudierait l'oeuvre sous un autre angle qu'au collège, et ça n'avait pas suffi (genre "mais madame on a tout vu au collège, on avait une bonne prof, vous ne pouvez rien nous apprendre de plus, on connaît mieux l'oeuvre que vous", etc) Et finalement, ils ont adoré et m'en ont parlé pendant longtemps.
Sauf que là, une de mes deux classes est hostile à tout travail et prend le moindre prétexte pour refuser de travailler faire le bazar ! Dès que j'évoque Molière ou Maupassant, j'ai le droit à des cris...



Ils sont bloqués par la versification ? C'est tout à fait normal ! Alors, la solution, c'est de passer quelques heures à leur expliquer les règles de la versification. Un élève ne peut pas savoir ce qu'on ne lui a jamais appris (pour les pédagos, c'est l'inverse!)!
Bien sûr que j'ai prévu de faire cela ! Mais ça ne va pas leur permettre en un coup de baguette magique de comprendre ce qu'ils lisent ! L'an dernier, jusqu'au moins de juin, j'ai du "traduire" vers à vers tous les textes étudiés. En soi, ça ne me gêne pas. Mais sur un oeuvre intégrale, j'ai peur d'y perdre 10 heures !

"Une séquence sur l'altérité" ! Décidément, on met n'importe quoi dans les "séquences" et j'ai bien raison de combattre ce gadget inutile et vain. Avec un titre pareil, tu ne penses pas que tu es sûr de faire ch... tes élèves ?
Franchement, là, je te trouve très dur. Ce n'était pas le titre de ma séquence , j'en ai juste résumé le thème directeur, et vu que tu en ignores le contenu, je ne vois pas comment tu peux te permettre de dire que ma séquence était chiante !Je ne vois pas en quoi traiter des techniques argumentatives autour des thèmes du racisme, de la colonisation ou de l'esclavage serait plus chiant qu'autre chose !

en gros, mon problème se résume ainsi : dois-je essayer de les tirer vers le haut en les amenant à découvrir une pièce en vers, quitte à ce qu'ils galèrent un peu au début et à ce qu'on perde des heures à tout "traduire" ? Ou dois-je me contenter d'analyser de façon fouillée une pièce plus acceessible, mais que la moitié des élèves aura déjà lue et étudiée au collège ?

Kilmény : je sais que les programmes entrent en vigueur en septembre, mais j'aimerais bien déjà actualiser mes séquences sur le roman et le théatre, histoire de n'avoir que la poésie et l'argu à construire cet été...
avatar
Amaliah
Empereur

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Amaliah le Lun 7 Fév 2011 - 13:52
Mes remarques sont en bleu foncé!

@aposiopèse a écrit:
Le choix est vaste , au contraire!
Moi, à ta place, je ferais sans sourciller Le Médecin malgré lui. C'est incontestablement marrant, et en plus il y a plein d'allusions à l'actualité : la fausse grippe A qui a fait s'en mettre les plein les poches, le Mediator, etc...
Tu n'en as rien à f.... qu'ils l'aient déjà "fait" au collège. Tu parles qu'ils l'ont fait ! Ils l'ont survolé dans des "séquences"! Or c'est un texte de la maturité de Molière, qui demande donc à être expliqué en détail.
je sais bien, seulement je fais quoi quand la classe se met à hurler "on l'a déjà fait", refuse d'écouter et de prendre le cours en note, voire de ramener le bouquin ? L'an dernier, mes élèves ont bien été forcés de jouer le jeu car ils devaient amener l'oeuvre à l'oral du bac. J'avais pris un certain nombre de précautions dès le départ pour leur faire comprendre qu'on étudierait l'oeuvre sous un autre angle qu'au collège, et ça n'avait pas suffi (genre "mais madame on a tout vu au collège, on avait une bonne prof, vous ne pouvez rien nous apprendre de plus, on connaît mieux l'oeuvre que vous", etc) Et finalement, ils ont adoré et m'en ont parlé pendant longtemps.
Sauf que là, une de mes deux classes est hostile à tout travail et prend le moindre prétexte pour refuser de travailler faire le bazar ! Dès que j'évoque Molière ou Maupassant, j'ai le droit à des cris...



Ils sont bloqués par la versification ? C'est tout à fait normal ! Alors, la solution, c'est de passer quelques heures à leur expliquer les règles de la versification. Un élève ne peut pas savoir ce qu'on ne lui a jamais appris (pour les pédagos, c'est l'inverse!)!
Bien sûr que j'ai prévu de faire cela ! Mais ça ne va pas leur permettre en un coup de baguette magique de comprendre ce qu'ils lisent ! L'an dernier, jusqu'au moins de juin, j'ai du "traduire" vers à vers tous les textes étudiés. En soi, ça ne me gêne pas. Mais sur un oeuvre intégrale, j'ai peur d'y perdre 10 heures !

"Une séquence sur l'altérité" ! Décidément, on met n'importe quoi dans les "séquences" et j'ai bien raison de combattre ce gadget inutile et vain. Avec un titre pareil, tu ne penses pas que tu es sûr de faire ch... tes élèves ?
Franchement, là, je te trouve très dur. Ce n'était pas le titre de ma séquence , j'en ai juste résumé le thème directeur, et vu que tu en ignores le contenu, je ne vois pas comment tu peux te permettre de dire que ma séquence était chiante !Je ne vois pas en quoi traiter des techniques argumentatives autour des thèmes du racisme, de la colonisation ou de l'esclavage serait plus chiant qu'autre chose !


Ne t'inquiète pas Aposiopèse, Jean trouve tout ch*** et se permet toujours de juger sans rien savoir du contenu de nos séquences. Et encore tu n'as pas eu la version longue de sa diatribe contre la "séquence". Mais si tu insistes un peu, il viendra sûrement dire qu'il n'aime pas blesser. Cf. post "Quelle évaluation de fin de séquence?". Il ne sert en fait à rien de se justifier indéfiniment.

en gros, mon problème se résume ainsi : dois-je essayer de les tirer vers le haut en les amenant à découvrir une pièce en vers, quitte à ce qu'ils galèrent un peu au début et à ce qu'on perde des heures à tout "traduire" ? Ou dois-je me contenter d'analyser de façon fouillée une pièce plus acceessible, mais que la moitié des élèves aura déjà lue et étudiée au collège ?

J'opterais pour la première solution pour ma part.

Kilmény : je sais que les programmes entrent en vigueur en septembre, mais j'aimerais bien déjà actualiser mes séquences sur le roman et le théatre, histoire de n'avoir que la poésie et l'argu à construire cet été...
Jean
Niveau 8

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Jean le Lun 7 Fév 2011 - 13:54
[quote="aposiopèse"]
Le choix est vaste , au contraire!
Moi, à ta place, je ferais sans sourciller Le Médecin malgré lui. C'est incontestablement marrant, et en plus il y a plein d'allusions à l'actualité : la fausse grippe A qui a fait s'en mettre les plein les poches, le Mediator, etc...
Tu n'en as rien à f.... qu'ils l'aient déjà "fait" au collège. Tu parles qu'ils l'ont fait ! Ils l'ont survolé dans des "séquences"! Or c'est un texte de la maturité de Molière, qui demande donc à être expliqué en détail.
je sais bien, seulement je fais quoi quand la classe se met à hurler "on l'a déjà fait", refuse d'écouter et de prendre le cours en note, voire de ramener le bouquin ? L'an dernier, mes élèves ont bien été forcés de jouer le jeu car ils devaient amener l'oeuvre à l'oral du bac. J'avais pris un certain nombre de précautions dès le départ pour leur faire comprendre qu'on étudierait l'oeuvre sous un autre angle qu'au collège, et ça n'avait pas suffi (genre "mais madame on a tout vu au collège, on avait une bonne prof, vous ne pouvez rien nous apprendre de plus, on connaît mieux l'oeuvre que vous", etc) Et finalement, ils ont adoré et m'en ont parlé pendant longtemps.
Sauf que là, une de mes deux classes est hostile à tout travail et prend le moindre prétexte pour refuser de travailler faire le bazar ! Dès que j'évoque Molière ou Maupassant, j'ai le droit à des cris...



Ils sont bloqués par la versification ? C'est tout à fait normal ! Alors, la solution, c'est de passer quelques heures à leur expliquer les règles de la versification. Un élève ne peut pas savoir ce qu'on ne lui a jamais appris (pour les pédagos, c'est l'inverse!)!
Bien sûr que j'ai prévu de faire cela ! Mais ça ne va pas leur permettre en un coup de baguette magique de comprendre ce qu'ils lisent ! L'an dernier, jusqu'au moins de juin, j'ai du "traduire" vers à vers tous les textes étudiés. En soi, ça ne me gêne pas. Mais sur un oeuvre intégrale, j'ai peur d'y perdre 10 heures !

"Une séquence sur l'altérité" ! Décidément, on met n'importe quoi dans les "séquences" et j'ai bien raison de combattre ce gadget inutile et vain. Avec un titre pareil, tu ne penses pas que tu es sûr de faire ch... tes élèves ?
Franchement, là, je te trouve très dur. Ce n'était pas le titre de ma séquence , j'en ai juste résumé le thème directeur, et vu que tu en ignores le contenu, je ne vois pas comment tu peux te permettre de dire que ma séquence était chiante !Je ne vois pas en quoi traiter des techniques argumentatives autour des thèmes du racisme, de la colonisation ou de l'esclavage serait plus chiant qu'autre chose !

Lu et approuvé! (si je peux me permettre)
Jean
Niveau 8

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Jean le Lun 7 Fév 2011 - 14:08
@Amaliah a écrit:
Ne t'inquiète pas Aposiopèse, Jean trouve tout ch*** et se permet toujours de juger sans rien savoir du contenu de nos séquences. Et encore tu n'as pas eu la version longue de sa diatribe contre la "séquence". Mais si tu insistes un peu, il viendra sûrement dire qu'il n'aime pas blesser. Cf. post "Quelle évaluation de fin de séquence?". Il ne sert en fait à rien de se justifier indéfiniment.

J'en veux à la séquence" d'une part parce que je trouve qu'elle désarticule toute cohérence - j'enseigne en collège et je pense surtout au collège, évidemment, où les gosses ne savent strictement rien en français en arrivant et presque aussi peu en sortant, et d'autre part parce qu'elle a été imposée, dans les années 95, par une espèce de totalitarisme pédagogique, comme seule méthode canonique alors que son efficacité est loin d'être prouvée. On a vu aussitôt tous les manuels être composés en "séquences", y compris en latin, et tout le petit peuple inspectant et inspecté de l'Education nationale ne plus jurer que par la "séquence". Une vraie "tarte à la crème" ! Il était devenu impossible d'y échapper! On allait enfin mettre tout le monde au pas! La liberté pédagogique n'y était plus tout à fait ! Or j'ai horreur des mouvements de foule... et j'ai horreur aussi qu'on me dicte mes méthodes...
D'ailleurs, fort heureusement et fort logiquement, le terme a disparu des Nouveaux programmes de français de collège.
avatar
aposiopèse
Expert

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par aposiopèse le Lun 7 Fév 2011 - 18:16
personnellement, mes séquences se bornent uniquement au changement d'objet d'étude et/ou de thème. Pour le reste, je m'efforce de maintenir une très forte continuité notionnelle ou méthodologique, et je le leur fais remarquer souvent oralement (en leur rappelant qu'on a déjà vu telle méthode ou telle notion dans tel autre texte, à eux ensuite de me dire si l'effet produit est le même ou non...). D'ailleurs, ils doivent obligatoirement conserver dans leurs classeurs tout ce qui concerne la méthodologie et les corrigés de devoir et les relire régulièrement !
avatar
liliepingouin
Érudit

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par liliepingouin le Lun 7 Fév 2011 - 21:42
est-ce que tu as une liste fiable des pièces qu'ils ont réellement étudiées au collège? Moi j'ai fait l'Avare avec mes secondes cette année car très peu l'avaient réellement lue.

Le misanthrope est d'accès très difficile et on m'avait reproché ce choix lors d'une inspection (ce que d'ailleurs je trouve débile, mais enfin je déconseille le misanthrope avec une classe faible)

Le Mariage forcé est très accessible mais aussi très courte, (un seul acte) et pas souvent, je crois étudiée au collège.

Les précieuses ridicules sont pas mal, mais ça peut dégénérer avec ta classe de boeufs.

Le Menteur de Corneille? Mais je ne connais pas la pièce.

_________________
Spheniscida qui se prend pour une Alcida.

"Laissons glouglouter les égouts." (J.Ferrat)
"Est-ce qu'on convainc jamais personne?" (R.Badinter)
Même si c'est un combat perdu d'avance, crier est important.
avatar
ysabel
Devin

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par ysabel le Lun 7 Fév 2011 - 22:36
Le Menteur, c'esttrès bien. Je l'avais fait lire en LC l'an passé à mes 2des (et il existe une bonne mise en scène) - Je pense le faire en OI en 1ère une année prochaine

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
retraitée
Vénérable

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par retraitée le Mar 8 Fév 2011 - 15:15
J'ai étudié l'École des femmes aussi bien en 3e qu'en seconde, et cela s'est bien passé.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par retraitée le Mar 8 Fév 2011 - 15:21
@Mélane a écrit:Moi j'ai prévu de faire Andromaque pour la tragédie et Tartuffe pour la comédie - et pourtant j'ai une seconde "zoo" avec seulement 2 bons élèves/29 !

Je vais peut-être me planter royalement (!!) mais je prévois d'en faire la lecture presque intégrale en classe, en "traduisant" les choses au fur et à mesure. Ma priorité, c'est qu'ils connaissent et comprennent l'histoire, ainsi que le caractère des différents personnages.

Il est normal qu'au départ ils ne comprennent rien (et à ce titre, je ne leur demanderai pas de lire seuls la pièce chez eux), mais au fur et à mesure, si tu dresses un répertoire des mots du XVIIe siècle, et que tu leur expliques certaines tournures de phrases, ils finiront par intégrer le rythme de la langue.

Je me base sur mon expérience du Cid en 4e "zoo" l'année dernière: un tabac ! Mais cela suppose de les passionner pour l'histoire racontée - donc de ne surtout pas tomber dans un technicisme littéraire (du genre: l'oeuvre est là pour illustrer des notions).

Je prévois aussi de leur faire apprendre des vers par coeur. Ils râlent toujours mais le font car c'est un moyen pas trop difficile d'avoir une bonne note, et finalement en sont fiers.










J'ai toujours, comme toi, expliqué l'intégralité (ou peu s'en faut) du texte en classe, en insistant davantage sur les scvènes importantes. Sinon, il ne leur reste pas grand chose des OI qu'ils ont étudiées.
Et tant pis si cela dure longtemps, mais mieux vaut une oeuvre assimilée que trois ou quatre survolées.
avatar
Mélane
Niveau 6

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Mélane le Mar 8 Fév 2011 - 16:16
@retraitée a écrit:

J'ai toujours, comme toi, expliqué l'intégralité (ou peu s'en faut) du texte en classe, en insistant davantage sur les scvènes importantes. Sinon, il ne leur reste pas grand chose des OI qu'ils ont étudiées.
Et tant pis si cela dure longtemps, mais mieux vaut une oeuvre assimilée que trois ou quatre survolées.

Tout pareil !
Invité
Invité

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Invité le Ven 6 Sep 2013 - 13:34
.


Dernière édition par Lyra le Dim 15 Sep 2013 - 11:37, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Re: quelle comédie du XVII° pour des 2ndes (faibles) ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum