Soutien = punition?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soutien = punition?

Message par Nestya le Ven 11 Fév 2011 - 13:02

Comment faire comprendre aux élèves que le soutien n'est pas une punition? J'ai un groupe de 5ème en soutien français et ils ont beau être en petit groupe, c'est toujours une heure difficile à gérer. J'ai compris qu'ils faisaient volontairement le bordel en esperant que je ne les prendrais plus lorsqu'on changera les groupes. J'ai pourtant parlé à ces élèves (et à leurs parents) en expliquant qu'il s'agissait d'une aide supplémentaire mais eux, tout ce qu'ils voient, c'est qu'ils finissent à midi au lieu de 11h.
Alors, si vous des idées pour que ça se passe mieux, je suis preneuse.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Reine Margot le Ven 11 Fév 2011 - 13:04

je vais me faire huer, mais en soutien je prends des élèves ayant des difficultés mais qui s'accrochent...les autres, s'ils ne veulent pas, ben tant pis.

pas taper, pas taper!!

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Nestya le Ven 11 Fév 2011 - 13:11

marquisedemerteuil a écrit:je vais me faire huer, mais en soutien je prends des élèves ayant des difficultés mais qui s'accrochent...les autres, s'ils ne veulent pas, ben tant pis.

pas taper, pas taper!!
Tu n'as pas tort, je crois que c'est ce que je vais me résoudre à faire. Mais je vois d'ici la réaction de la maman hystérique de l'élève que j'ai exclu ce matin. Elle va encore crier au scandale parce qu'on n'aide pas son fils alors que le pauvre est dysléxique.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par deroute le Ven 11 Fév 2011 - 13:13

Nous c'est pareil, c'est sur la base du volontariat. Parfois, pour certains on insiste et on prévient les parents. La semaine dernière une élève n'est pas venue et il n'y a eu aucune retombée. Ce n'est pas ça qui m'empêche de dormir... Je suis d'accord avec Marquise, je préfère qu'ils ne viennent pas si c'est pour saboter le cours de ceux qui veulent progresser...

deroute
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par aposiopèse le Ven 11 Fév 2011 - 13:49

alors, même constat chez nous, du coup :
- le pro a décidé que l'an prochain, les heures d'AP ne seraient ni à 8h, ni en fin de journée, histoire que les élèves n'aient pas l'impression d'avoir une heure "en plus" des autres. Et de préférence le matin, quand ils sont concentrés. idem pour tous les enseignements d'exploration et les options (inconvénient : in va se retrouver à faire cours en classe entière pour le français, les maths, etc de 15h à 17, les créneaux où ils sont hyper agités !!!)

-tacitement, entre collègues, nous avons décidé de prendre en soutien les élèves faibles mais qui travaillent et veulent faire des progrès. tant pis pour les glandeurs qui viennent uniquement pour ricaner et saboter les cours...

aposiopèse
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par elfiane le Ven 11 Fév 2011 - 14:03

Je suis d'accord avec marquise. A une maman qui m'a écrit un laius parce que j'avais mis une punition, puis doublée car non faite, à son fils. Elle me disait que son gamin ne comprenait rien et qu'elle souhaiterait comment l'inscrire en heure d'aide. Je lui ai clairement répondu que l'aide était réservée aux élèves montrant une volonté et faisant des efforts, et que son fils viendra en aide quand son comportement sera adéquate en classe.
Non mais !

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par lulucastagnette le Ven 11 Fév 2011 - 14:07

D'accord avec ce qui est dit.
En même temps, c'est une punition, les heures de soutien, non ??? Moi si on m'ajoutait une heure dans mon edt, j'irais en traînant des pieds... Laughing

Cela n'excuse absolument pas leur attitude. il faut être intraitable et bien poser les règles dès le début avec les parents et les élèves. C'est une heure qui est une chance de se remettre à niveau, il faut donc des élèves motivés.

lulucastagnette
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Invité24 le Ven 11 Fév 2011 - 14:11

@lulucastagnette a écrit:D'accord avec ce qui est dit.
En même temps, c'est une punition, les heures de soutien, non ??? Moi si on m'ajoutait une heure dans mon edt, j'irais en traînant des pieds... Laughing


completement.
Il faudrait que ces heures soient correctement intégéres à l'edt pour que les enfants ne se sentent pas punis par leurs difficultés.

au passage, ces heures, c'est aussi une punition pour le prof, hein....

Invité24
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par LM le Ven 11 Fév 2011 - 14:13

D'accord avec Rose et Lulu...Selon les groupes, je vais parfois moi aussi à reculons en soutien... Embarassed

LM
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par littlemary le Ven 11 Fév 2011 - 14:16

marquisedemerteuil a écrit:je vais me faire huer, mais en soutien je prends des élèves ayant des difficultés mais qui s'accrochent...les autres, s'ils ne veulent pas, ben tant pis.

pas taper, pas taper!!

+1

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par MarieL le Ven 11 Fév 2011 - 14:42

C'est ce que nous faisions... jusqu'à ce que l'administration exige que tous les élèves de la classe en "bénéficient".
Donc petit groupe pour les élèves qui veulent progresser, tout petit groupe pour la tête de classe (écriture d'invention, journal de la classe, discussions sur les sujets qui les intéressent, exposés...), et petit groupe d'exercices pour ceux qui viennent contraints et forcés - parce que quand ils écrivent au moins ils sont tranquilles ! (des exercices à trous de préférence).

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par melaniguiz le Ven 11 Fév 2011 - 16:50

A ce stade de l'année, même chose : je ne mets dans les groupes de soutien que les élèves qui s'accrochent, qui ont envie de progresser, qui seront contents d'avoir une révision du contrôle. Les pas motivés et les raleurs-contestataires ont leur chance en début d'année, on voit avec les parents à la première réunion, mais après, s'ils persistent, tant pis pour eux, ils laissent leur place.

melaniguiz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Takara le Ven 11 Fév 2011 - 17:40

En 6ème, je prends les plus faibles et je leur fais régulièrement une petite évaluation simple notée sur ce qui a été fait en soutien. Ils ont la plupart du temps une bonne note et sont fiers et contents... Du coup, ils ne râlent pas pour venir!
Pour les 3èmes, c'est sur la base du volontariat, ils sont grands, ils savent ce qu'ils ont à faire! En général, j'en ai une dizaine qui vient (plus quand c'est une semaine où il y a contrôle!)

Takara
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Saint-Loup le Ven 11 Fév 2011 - 19:35

L'an dernier, dans ma classe de 5ème, j'ai fait un "mix" : des élèves en difficulté mais qui s'accrochent + des boulets. Le début d'année a été très difficile, c'était leur seule heure de cours de l'après-midi, à 15 heures 30.
Je leur ai fait écrire un "roman" policier, avec pour tous les mêmes éléments à intégrer chapitre par chapitre et obligation de l'illustrer une fois leur texte recopié au propre (collage, dessin, feutres, crayons). Jamais de leçons de grammaire ni d'orthographe et une note d'implication au 2ème trim. Au final, ce fut l'heure exquise de mon emploi du temps.

Saint-Loup
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Hermione0908 le Ven 11 Fév 2011 - 22:33

Dans l'une de mes troisièmes, en accord avec la PP, on a décidé unilatéralement qu'on ne mettrait en soutien que ceux qui sont "récupérables". Pour les autres, on ne va pas gâcher des places. Et la collègue qui les a (ce n'est pas moi qui fait le soutien de mes troisièmes) me dit qu'avec ce groupe, ça se passe beaucoup mieux qu'avec celui d'avant où on avait mis essentiellement des "cas" (faibles certes, mais avec un baobab millénaire qui pousse tranquillement dans leurs deux mains gauches). Donc maintenant, on joue la potentielle efficacité.

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par lalilala le Ven 11 Fév 2011 - 23:17

@Nestya a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:je vais me faire huer, mais en soutien je prends des élèves ayant des difficultés mais qui s'accrochent...les autres, s'ils ne veulent pas, ben tant pis.

pas taper, pas taper!!
Tu n'as pas tort, je crois que c'est ce que je vais me résoudre à faire. Mais je vois d'ici la réaction de la maman hystérique de l'élève que j'ai exclu ce matin. Elle va encore crier au scandale parce qu'on n'aide pas son fils alors que le pauvre est dysléxique.

je suis d'accord avec marquise, ça sert à rien de forcer les élèves à venir...s'ils n'ont aucune envie de travailler cette heure ne leur servira strictement à rien...
et pour les dyslexiques, il y a des spécialistes.

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par bellaciao le Sam 12 Fév 2011 - 8:59

Ce sont tes propres élèves que tu mets en soutien ?
Je fais les groupes de soutien de manière évolutive en fonction des notes et je préviens les parents lorsque les moyennes baissent. Ce sont de petits groupe de six maximum. Nous essayons de faire en sorte que pour eux cela soit "rentable" : faire des exercices, puis refaire une dictée pour la remonter, réviser une récitation, préparer un devoir... Les exercices sont simples et ils viennent beaucoup au tableau. On prend le temps. Je dis cela, mais chez nous, on a de la chance quand c'est un prof de français qui fait ATP : cette année dans une 6ème, non seulement ce n'est pas moi qui l'assure, mais en plus ce sont les profs de techno et d'histoire-géo qui se partagent l'heure d'ATP français...
Pour les heures, c'est la même chose lorsque cela se situe sur le créneau horaire de midi : ils détestent ! A croire qu'ils ne pensent qu'à manger. Laughing

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par clems le Sam 12 Fév 2011 - 9:10

Alors nous y a deux types de soutien en 6e: l'ATP, pour pas faire de jaloux, tout le monde vient, mais ils sont répartis en 2 groupes: groupe faible et groupe moins faible.....( donc par ex pour ma 6e, j'ai un groupe à 18 et un groupe à 8, pendant que j'ai l'un, les autres sont en math et on inverse)
Après on a l'accompagnement éducatif: les 6e traînent clairement des pieds, mais comme certains de leur classe sont en bilangue espagnol en même temps, ils n'ont pas l'impression d'avoir une heure de plus que les autres. Pourtant il y a eu une gros effort dans les emplois du temps de 6e, ils terminent tous à 15h30 tous les jours pour pouvoir faire le soutien en S3, et pas en S4 comme les autres niveaux....( et du coup, les profs de fcais et math de 6e, on termine tous aussi en S2 pour être dispo pour le soutien en S3)

Pour les autres niveaux...........les élèves se battent pour venir en accompagnement éducatif ( soutien) mais nous n'avons pas assez de profs volontaires, on est obligé de refuser du monde, mais les élèves sont très demandeurs..............certains 3e y sont tous les soirs......... Ils ne ressentent pas cela comme une punition....

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Nestya le Sam 12 Fév 2011 - 9:21

Je crois que je vai prendre les élèves qui ont envie de bosser.Au moins, ce sera productif.

@bellaciao a écrit:Ce sont tes propres élèves que tu mets en soutien ?
oui.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soutien = punition?

Message par Malaga le Sam 12 Fév 2011 - 11:27

@clems a écrit:Alors nous y a deux types de soutien en 6e: l'ATP, pour pas faire de jaloux, tout le monde vient, mais ils sont répartis en 2 groupes: groupe faible et groupe moins faible.....( donc par ex pour ma 6e, j'ai un groupe à 18 et un groupe à 8, pendant que j'ai l'un, les autres sont en math et on inverse)
Après on a l'accompagnement éducatif: les 6e traînent clairement des pieds, mais comme certains de leur classe sont en bilangue espagnol en même temps, ils n'ont pas l'impression d'avoir une heure de plus que les autres. Pourtant il y a eu une gros effort dans les emplois du temps de 6e, ils terminent tous à 15h30 tous les jours pour pouvoir faire le soutien en S3, et pas en S4 comme les autres niveaux....( et du coup, les profs de fcais et math de 6e, on termine tous aussi en S2 pour être dispo pour le soutien en S3)

Pour les autres niveaux...........les élèves se battent pour venir en accompagnement éducatif ( soutien) mais nous n'avons pas assez de profs volontaires, on est obligé de refuser du monde, mais les élèves sont très demandeurs..............certains 3e y sont tous les soirs......... Ils ne ressentent pas cela comme une punition....

C'est incroyable cela! Nous, c'est l"inverse. Les 6ème et quelques 5ème sont volontaires et motivés pour l'accompagnement éducatif. En revanche, impossible d'avoir des 3ème, qui sèchent ou refusent de travaillant (arguant qu'ils n'ont pas de devoirs, évidemment!).

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum