Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité le Lun 14 Fév 2011 - 18:29

Pour commencer avec Robespierre: Max Gallo.

Pour une approche "robespierriste" sans marxisme, voir peut-être les ouvrages de Sophie Wahnich et Yannick Bosc

Je vois que Sophie Wahnich a publié La liberté ou la mort — Essai sur la Terreur et le terrorisme (2003).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Marie Laetitia le Lun 14 Fév 2011 - 18:58

Lynette a écrit:
Marie Laetitia, je ne comprends pas bien quelles oeuvres tu me conseilles de lire: si ce sont les oeuvres des Lumières, je pense bien les connaître Wink en particulier Diderot, Voltaire ou Rousseau mais aussi Condorcet -même si cela fait longtemps que je ne les ai pas relus. J'aime aussi la littérature de cette époque (Lesage), y compris libertine, son théâtre. Je connais moins sa poésie.
Sur tout cela j'ai lu quelques ouvrages de Starobinski.
Pour l'aspect historique, les ouvrages généraux que j'ai cités plus haut: Ozouf/Furet et Soboul.

je pensais plutôt à des ouvrages d'historiens sur les Lumières. Il faudrait que je cherche des références. Ou voir la bibliographie de l'ouvrage dont j'avais donné la première ce matin.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Marie Laetitia le Lun 14 Fév 2011 - 19:06

Lynette a écrit:
@Palombella Rossa a écrit:
@Abraxas a écrit:
Quand on a coupé une tête, que ce soit celle de Charles Ier ou celle de Louis XVI, on ne s'occupe pas de savoir s'il faut la recoller.

L'intérêt de couper la tête d'un roi, c'est que l'on rompt, c'est le cas de le dire, avec la problématique des "deux corps du roi" (voir le génialissime ouvrage de Kantorowicz)

Quel ouvrage ?

Merci d'avance.

Mouais. L'idée de Kantorowicz sans être entièrement remise en cause a été très largement nuancée.

Les deux corps, c'est l'idée que dans un roi coexistent un pouvoir et un principe sur lequel il s'appuie. Le roi exerce le pouvoir et incarne le principe qui ensemble font la monarchie. Point de départ de la problématique des deux corps du roi, d'Ernst Kantorowicz (Les deux corps du roi, voir sur le Sudoc) et présentés par Alain Boureau qui a précisément nuancé sa thèse (Histoires d'un historien, Kantorowicz / Alain Boureau)


Ne pas oublier que les jansénistes développent l'idée que le devoir du prince n'est autre que se conformer aux lois, bien avant la Révolution. Il s'agit d'obliger les autres à s'y conformer, de veiller pour le bonheur public, de consulter le corps de la nation et les particuliers. Le roi est donc chargé de veiller sur le Bien commun mais il n'est pas le seul à même de déterminer ce Bien. Ils développent aussi l'idée de nation, supérieure au roi et de la nécessité de se représentation (voire l'ouvrage de Françoise Hildesheimer).

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité31 le Lun 14 Fév 2011 - 19:12

@Marie Laetitia a écrit:
Lynette a écrit:
Marie Laetitia, je ne comprends pas bien quelles oeuvres tu me conseilles de lire: si ce sont les oeuvres des Lumières, je pense bien les connaître Wink en particulier Diderot, Voltaire ou Rousseau mais aussi Condorcet -même si cela fait longtemps que je ne les ai pas relus. J'aime aussi la littérature de cette époque (Lesage), y compris libertine, son théâtre. Je connais moins sa poésie.
Sur tout cela j'ai lu quelques ouvrages de Starobinski.
Pour l'aspect historique, les ouvrages généraux que j'ai cités plus haut: Ozouf/Furet et Soboul.

je pensais plutôt à des ouvrages d'historiens sur les Lumières. Il faudrait que je cherche des références. Ou voir la bibliographie de l'ouvrage dont j'avais donné la première ce matin.

Je suis allée sur le lien que tu avais donné, mais ça n'ouvrait que sur le moteur de recherche d'une librairie -le lien ne devait pas bien fonctionner... Je veux bien des pistes, quand tu auras le temps Smile

Lorica a écrit:Pour commencer avec Robespierre: Max Gallo.

Pour une approche "robespierriste" sans marxisme, voir peut-être les ouvrages de Sophie Wahnich et Yannick Bosc

Je vois que Sophie Wahnich a publié La liberté ou la mort — Essai sur la Terreur et le terrorisme (2003).

Merci Smile

Pseudo: oui, j'entendais bien par mail... mais même par mail, je suis timide...


Dernière édition par Lynette le Lun 14 Fév 2011 - 19:13, édité 1 fois

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité19 le Lun 14 Fév 2011 - 21:42

Le colloque dirigé par Jessenne doit être pas mal : Robespierre: De la nation artésienne à la République et aux nations: Actes du colloque, Arras, 1-2-3 avril 1993, Centre d'histoire de la région du nord et de l'Europe du nord-ouest, Université Charles de Gaulle-Lille III, 1994, 458 p.

évidemment ce n'est pas une bio, mais ça peut peut-être t'apporter un éclairage intéressant ?

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité31 le Lun 14 Fév 2011 - 23:40

Merci beaucoup.

Bon avec tout ça j'ai de quoi m'occuper lecteur peut-être comprendrai-je enfin pourquoi mon mari lui donne raison.

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par John le Jeu 17 Fév 2011 - 1:19

On a reçu ce mail dans la messagerie de neoprofs. Tel Hermès, Thôt ou Gabriel, je transmets :

Chère Lynette,

S'agissant de Robespierre, comme de toute la Révolution Française, Mona Ozouf est à exclure, dans la mesure où ses écrits - quelles que soient ses qualités professionnelles - n'ont été que de la propagande anti-française sponsorisée par l'extrême-droite US.

Le grand spécialiste de Robespierre était et reste Albert Mathiez, un des historiens français les plus intègres, qui a découvert Robespierre, et l'énormité de la manipulation post mortem dont il a été l'objet, en travaillant sur Danton, qui était son héros.

Mais la biographie que je vous recommande le plus est celle de Gérard Walter (2 vols. chez Gallimard). Walter n'était pas, n'a jamais été, Robespierriste - au contraire - mais c'est un grand biographe (il en a écrit plein d'autres). Celle qu'il a consacrée à Robespierre n'est donc pas une hagiographie, mais elle permet mieux que toute autre de s'approcher de Robespierre sous plusieurs angles, et surtout, elle ne se limite pas à lui seul, mais le replace dans son époque, son milieu, ses collègues, ses ennemis. Walter n'aimait pas Robespierre, mais il a remanié cette biographie pendant plus de trente ans, en une sorte de combat avec son modèle, et on peut trouver que c'est son modèle qui a gagné. Malgré son antipathie, Walter a réussi quelque chose de raisonnablement objectif.

Oubliez Gallo et toute cette smala de bourreurs de crânes à gages. C'est de la rigolade.

Il y a aussi le Robespierre d'Henri Guillemin, au Seuil. Si vous laissez de côté le "Robespierre mystique" de Guillemin, qui relève selon moi des fantasmes de l'auteur, tout le reste, c. à d. les faits, est rigoureusement juste. Ce Robespierre-là ne raconte pas que Robespierre, mais toute la Révolution, ses pourquoi et ses comment.

Bon courage. Mais, comme disait Lénine (du moins, je crois que c'est lui) : la Révolution Française est exemplaire en tout. Il n'y a en effet pas une situation future qui ne se soit rencontrée dans cette période et qui n'ait reçu des solutions, bonnes ou mauvaises.

Catherine.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité19 le Jeu 17 Fév 2011 - 9:19

Mathiez ? intéressant... mort en 32 quand même. Il me semblait que l'historio avait évolué depuis...

Merci John de nous avoir transmis ce message !

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Marie Laetitia le Jeu 17 Fév 2011 - 10:30

Chère Lynette,

S'agissant de Robespierre, comme de toute la Révolution Française, Mona Ozouf est à exclure, dans la mesure où ses écrits - quelles que soient ses qualités professionnelles - n'ont été que de la propagande anti-française sponsorisée par l'extrême-droite US.

Le grand spécialiste de Robespierre était et reste Albert Mathiez, un des historiens français les plus intègres, qui a découvert Robespierre, et l'énormité de la manipulation post mortem dont il a été l'objet
, en travaillant sur Danton, qui était son héros.

Shocked Shocked Shocked euh sans être spécialiste de la Révolution, ça me semble gros. Et quitte à signer de son prénom en affirmant tout cela, autant donner son nom.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par InvitéeHr le Jeu 17 Fév 2011 - 12:03

Je l'ignorais aussi pour M. Ozouf, mais l'info est à vérifier quand même, moi qui croyais que ses travaux ainsi que ceux de F. Furet avec lequel elle a collaboré faisaient autorité...

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité19 le Jeu 17 Fév 2011 - 14:21

Meme réaction que toi Marie laetitia. Et c'est dit avec un tel aplomb... Agaçant

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Marie Laetitia le Lun 21 Fév 2011 - 20:00

Alors voici quelques références possibles autour de la Terreur :

- Roger DUPUY, La République jacobine. Terreur, guerre et gouvernement révolutionnaire 1792-1794. Tome 2 de la Nouvelle histoire de la France contemporaine. Paris, Seuil, collection « Points-Histoire », 2005, 370 pages.
Née au début des années 1970, la Nouvelle histoire de la France contemporaine se renouvelle au fur et à mesure du décès de ses auteurs... L'ouvrage remplace celui de Marc Bouloiseau, en intégrant aussi les avancées historiographiques produites après le Bicentenaire. Le plan est strictement chronologique.

- Annie JOURDAN, La révolution, une exception française ? Paris, Flammarion, 2004, 461 pages [réédité dans la collection de poche « Champs » en 2006].
Professeur associée à l'Université d'Amsterdam, Annie Jourdan propose une nouvelle interprétation de la Révolution. Après un récit chronologique et thématique de la période, l'auteur s'attache à déconstruire la notion d'exception révolutionnaire française en comparant la Révolution française aux révolutions anglaise, américaine et néerlandaise. Stimulant.

-Penser la Révolution française de Furet, pour entrer vraiment dans le vif du sujet et dans les débats d'interprétation. Plus évidemment la consultation du Dictionnaire critique de Furet et Ozouf, au hasard des articles, selon vos centres d'intérêt.

- Florin Aftalion, L'économie et la révolution française (pourrait particulièrement t'intéresser, Lynette)
Pourquoi la Révolution des Droits de l’homme a-t-elle débouché sur la Terreur ?
Florin Aftalion donne une nouvelle réponse à cette question qui hante les historiens depuis plus de deux siècles.
Dans un récit vivant et fouillé de la Révolution française, il met en évidence l’enchaînement de crises fiscales et monétaires qui ont conduit de l’Ancien régime à Thermidor. Le premier rôle y est tenu par les assignats. Censés faciliter la réalisation des biens du clergé, ils ont fini par devenir l’unique ressource du Trésor. Mais leur prolifération, en entraînant la chute de leur valeur, a provoqué une terrible crise des subsistances. Ceux qui en furent les victimes, ne comprenant pas la cause réelle de leurs souffrances, l’attribuèrent aux agissements des aristocrates que seul l’échafaud semblait en mesure d’empêcher de nuire.
Pour étayer sa démonstration Florin Aftalion a augmenté son texte d’extraits de discours, de débats parlementaires, d’articles de journaux et de mémoires de l’époque.
Florin Aftalion est professeur émérite à l’École Supérieure des Sciences Économiques et Commerciales. Il a également enseigné aux universités de New York, Tel-Aviv et Northwestern. Ses nombreuses publications vont de l’économie monétaire à la finance et à l’histoire contemporaine.

- Les politiques de la Terreur (1793-1794), sous la direction de Michel Biard (Presses universitaires de Rennes / Société des études robespierristes, 2008 - 23 €) (les PU de Rennes c'est une EXCELLENTE référence)

Près de vingt ans après le Bicentenaire de la Révolution française, l'intérêt des historiens pour ce moment majeur de notre histoire nationale ne faiblit pas, loin s'en faut, ce que ne cessent de prouver les nouvelles recherches ouvertes. Tout au plus peut-on observer qu'un certain nombre de polémiques se sont atténuées, même si leurs objets demeurent. Parmi ceux-ci, la Terreur, temps fort de la Révolution, a bien sûr été sujette à des interprétations historiographiques souvent conflictuelles, ainsi qu'à des définitions opposées, tant à propos de sa nature et de ses logiques que pour son cadre chronologique.
Les Actes de ce colloque, tenu à l'Université de Rouen en janvier 2007, entendent évoquer un "temps" de la Terreur compris dans sa version la plus usuelle, c'est-à-dire s'ouvrant en 1793 (avec des prémices dès le printemps) et s'achevant dans l'été 1794 pour laisser place à d'autres violences politiques, parfois appuyées sur des rouages identiques mais désormais utilisés à d'autres fins. S'ouvrant largement à des travaux récents ou en cours, le livre tiré de ce colloque propose une réflexion collective non pas sur "la politique de la Terreur", comme on a pu l'écrire, mais sur "les politiques" mises en oeuvre au "temps de la Terreur".
En effet, loin d'évoquer cette période par le seul usage de la répression et des violences, ou bien d'en faire une sorte d'épisode politique décontextualisé et perçu comme consubstantiel à la Révolution, voire à toute révolution, cette rencontre a porté sur quatre thèmes successifs (les rouages de la Terreur; violences et justice; institutions et politiques économiques, politiques sociales; vie culturelle et religieuse) destinés à nous faire mieux comprendre les réalités multiformes de ce moment chronologique précis et fondamental de la Révolution française.
De ces réalités, où le poids de la guerre, sous toutes ses formes, joue bien sûr un rôle décisif, la toile représentant un "élève de l'Ecole de Mars" - créée en l'an II dans la capitale pour former les futurs cadres citoyens de l'armée républicaine - est une illustration toute symbolique, où se côtoient le genre académique et deux objets essentiels de la "régénération" chère aux hommes de l'an II : le bonnet phrygien et le glaive.
Michel Biard, qui a dirigé cet ouvrage, est agrégé d'Histoire, docteur de l'Université Paris et professeur d'Histoire moderne à l'Université de Rouen. Il a récemment publié Missionnaires de la République. Les représentants du peuple en mission (1793-1795) (Editions du CTHS ; 2002) et Les lilliputiens de la centralisation. Des intendants aux préfets : les hésitations d'un "modèle français" (Champ Vallon, 2007).

Sinon il y a le dictionnaire des Lumières aux PUF.


Dernière édition par Marie Laetitia le Lun 21 Fév 2011 - 21:03, édité 1 fois

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par InvitéeHr le Lun 21 Fév 2011 - 21:00

Lucien Jaume est également un éminent spécialiste de cette période, cf. son livre Le discours jacobin et la démocratie (le connais-tu Marie-Laetitia ?). Mais cet ouvrage n'est pas d'un accès facile.

InvitéeHr
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Marie Laetitia le Lun 21 Fév 2011 - 21:04

heather a écrit:Lucien Jaume est également un éminent spécialiste de cette période, cf. son livre Le discours jacobin et la démocratie (le connais-tu Marie-Laetitia ?). Mais cet ouvrage n'est pas d'un accès facile.

je ne connais pas mais en même temps je ne suis pas du tout spécialiste de la Révolution... demandez-moi plutôt des choses sur Riton IV ou Loulou XIII... Razz
J'ai même négocié cette année pour ne pas avoir à faire un cours sur le sujet... Ce n'est pas que ça ne m'intéresse pas mais ça m'aurait demandé un sacré travail de mise à jour de mes connaissances.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je cherche une bonne biographie de Robespierre

Message par Invité31 le Mar 22 Fév 2011 - 6:18

Merci beaucoup Smile

Je me suis offert trois bouquins pour le moment:
-J.P. Domecq, Robespierre, derniers temps (approche non historique mais littéraire)
Daniel Arasse (c'est mon chéri Wink): La guillotine et l'imaginaire de la Terreur (il ne s'agit donc pas non plus d'une approche strictement historique)
-Patrice Gueniffey, La politique de la Terreur

dans l'idée de me rafraîchir les idées sur le contexte politique mais aussi sur les fantasmes qui entourent cette période. Je voulais aussi lire d'abord quelque chose centré sur sa chute tout en étant facile à lire, d'où le Domecq. Ensuite je lirai une biographie suivant les références qui ont été données sur ce fil + un ouvrage plus général sur cette période, toujours en suivant vos conseils Smile

(Bon j'ai du mal à me décider à lire Max Gallo... et j'ai aussi beaucoup de mal à croire que Mona Ozouf ait pu être "sponsorisée par l'extrême-droite américaine")


J'ai déjà lu le Furet Penser la Révolution il y a quelques années, en complément du Soboul (ce dernier me tombant des mains).

Invité31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum