comment réagir à la casse?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par scoeurs le Lun 14 Fév 2011 - 20:47

Si on ne fait rien...

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/14/la-france-derniere-de-l-ocde-pour-l-encadrement-des-eleves_1480128_1473685.html#xtor=AL-32280308

Mon lycée ne bouge pas ou presque d'habitude, aujourd'hui le rectorat nous reçoit en urgence mercredi parce que depuis mardi 1 février pas un jour sans une action. Je ne sais pas ce qui ressortira mais au moins je serai contente de ne pas avoir dit amen.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Lun 14 Fév 2011 - 21:00

@Daphné a écrit:Mais ça se fait !
Le problème c'est que les politiques / dirigeants ne sont pas du tout à l'écoute !

Je ne crois pas qu'on puisse dire cela. Il ne faut pas oublier que certains syndicats soutiennent le gouvernement actuel dans sa volonté d'imposer les compétences etc. C'est aux autres à se montrer persévérants et persuasifs lors de leurs audiences.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Lun 14 Fév 2011 - 21:05

@scoeurs a écrit:Si on ne fait rien...

http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/14/la-france-derniere-de-l-ocde-pour-l-encadrement-des-eleves_1480128_1473685.html#xtor=AL-32280308

Mon lycée ne bouge pas ou presque d'habitude, aujourd'hui le rectorat nous reçoit en urgence mercredi parce que depuis mardi 1 février pas un jour sans une action. Je ne sais pas ce qui ressortira mais au moins je serai contente de ne pas avoir dit amen.

C'est très bien ! Mais sur le livret de compétences et le socle commun, c'est une autre paire de manches !

Cela dit, ne trouvez-vous pas étrange que ce soit un organisme rattaché à Matignon, le CAS, autrement dit le gouvernement lui-même à peu de chose près, qui révèle que le taux d'encadrement est un des plus faibles d'Europe, le salaire des enseignants itou, etc. ?

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Daphné le Lun 14 Fév 2011 - 21:08

@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:Mais ça se fait !
Le problème c'est que les politiques / dirigeants ne sont pas du tout à l'écoute !

Je ne crois pas qu'on puisse dire cela. Il ne faut pas oublier que certains syndicats soutiennent le gouvernement actuel dans sa volonté d'imposer les compétences etc. C'est aux autres à se montrer persévérants et persuasifs lors de leurs audiences.


Ben voyons sorciere2

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Lun 14 Fév 2011 - 21:13

@Daphné a écrit:
@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:Mais ça se fait !
Le problème c'est que les politiques / dirigeants ne sont pas du tout à l'écoute !

Je ne crois pas qu'on puisse dire cela. Il ne faut pas oublier que certains syndicats soutiennent le gouvernement actuel dans sa volonté d'imposer les compétences etc. C'est aux autres à se montrer persévérants et persuasifs lors de leurs audiences.


Ben voyons sorciere2
Ben oui !

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Daphné le Lun 14 Fév 2011 - 21:36

@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:
@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:Mais ça se fait !
Le problème c'est que les politiques / dirigeants ne sont pas du tout à l'écoute !

Je ne crois pas qu'on puisse dire cela. Il ne faut pas oublier que certains syndicats soutiennent le gouvernement actuel dans sa volonté d'imposer les compétences etc. C'est aux autres à se montrer persévérants et persuasifs lors de leurs audiences.


Ben voyons sorciere2
Ben oui !

Tu as déjà été à une audience avec le ministre ?? Ou au ministère ?

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Lun 14 Fév 2011 - 21:57

@Daphné a écrit:
@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:
@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:Mais ça se fait !
Le problème c'est que les politiques / dirigeants ne sont pas du tout à l'écoute !

Je ne crois pas qu'on puisse dire cela. Il ne faut pas oublier que certains syndicats soutiennent le gouvernement actuel dans sa volonté d'imposer les compétences etc. C'est aux autres à se montrer persévérants et persuasifs lors de leurs audiences.


Ben voyons sorciere2
Ben oui !

Tu as déjà été à une audience avec le ministre ?? Ou au ministère ?

Oui, à propos des langues anciennes, au ministère. Mais c'était il y a une douzaine d'années. Un collectif syndicalo-associatif d'une douzaine de personnes, assez composite, mais nous avions quand même signifié que nous existions et les langues anciennes aussi.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Daphné le Lun 14 Fév 2011 - 22:22

Il ne t'a sans doute pas échappé que depuis 12 ans les choses ont considérablement changé ??

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Mar 15 Fév 2011 - 7:04

@Daphné a écrit:Il ne t'a sans doute pas échappé que depuis 12 ans les choses ont considérablement changé ??

Et toi, tu as déjà participé à une audience au Ministère?

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Iphigénie le Mar 15 Fév 2011 - 7:07

c'est vrai que depuis douze ans les langues anciennes ont vachement bien progressé.
Ces conversations sont ridicules:je comprends mieux pourquoi on continuera de se faire plumer. yesyes yesyes yesyes yesyes yesyes

(c'est mon syndicat le plus fort,non c'est mon assos la meilleure,moi je connais le sous chef du ministère, et moi sa soeur,et j'ai vu Dieu il y a quinze ans et moi le saint esprit....)


Bon courage Scoeur!battez-vous par vous-mêmes,il n'y a plus que ça!.....

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par pg73 le Mar 15 Fév 2011 - 22:05

Malheureusement, faut bien être conscient que dans ce job, on est toujours seuls face aux élèves, face aux problèmes. Encore et toujours seuls face à la lâcheté quotidienne de nos supérieurs quand on se retrouve en conflit avec Monchéri ou ses géniteurs.

Personnellement je n'ai jamais attendu quoique ce soit du pipeau transversal de mon IPR, de mon CDE, des syndicats, de mon ministre, des aréopages de pédagos qui qui donnent des conseils pour progresser mais qui n'ont pas vu d'élèves depuis la guerre de 14.

Vu que je n'attends strictement rien de personne sinon de moi même pour me faciliter la tâche, au moins je n'ai plus aucune désillusion à l'arrivée...




_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Daphné le Mar 15 Fév 2011 - 23:07

@Jean a écrit:
@Daphné a écrit:Il ne t'a sans doute pas échappé que depuis 12 ans les choses ont considérablement changé ??

Et toi, tu as déjà participé à une audience au Ministère?

Oui.

MP

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Igniatius le Mar 15 Fév 2011 - 23:42

Sacré Jean !
Sur chaque fil, toujours rassembleur, hein ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Jean le Mer 16 Fév 2011 - 8:45

@pg73 a écrit:Malheureusement, faut bien être conscient que dans ce job, on est toujours seuls face aux élèves, face aux problèmes. Encore et toujours seuls face à la lâcheté quotidienne de nos supérieurs quand on se retrouve en conflit avec Monchéri ou ses géniteurs.

Personnellement je n'ai jamais attendu quoique ce soit du pipeau transversal de mon IPR, de mon CDE, des syndicats, de mon ministre, des aréopages de pédagos qui qui donnent des conseils pour progresser mais qui n'ont pas vu d'élèves depuis la guerre de 14.

Vu que je n'attends strictement rien de personne sinon de moi même pour me faciliter la tâche, au moins je n'ai plus aucune désillusion à l'arrivée...




Toujours seuls face aux élèves?
Pas forcément, car cela dépend essentiellement de la personnalité du principal et de sa vision des choses. Dans mon collège, l'arrivée l'an dernier d'une nouvelle principale et d'une nouvelle adjointe a complètement changé l'ambiance. Ce sont deux femmes qui ont compris que leur premier rôle, c'est de mettre au pas assez sèchement les élèves, tout en organisant pour ceux qui peinent les formes de soutien prévues par les textes. Résultat, en un an et demi, c'est redevenu un collège très agréable , où les élèves savent qu'ils ne peuvent se permettre aucun écart et où faire cours est redevenu possible.
Elles ont même rétabli des récompenses en fin d'année (prix d'excellence et prix de mérite). Alors qu'avant ça partait en charpie, avec deux incapables qui n'aimaient pas leur métier et ne savaient résoudre aucun problème, et là, en effet, on était bien seuls face aux loustics, qui savaient qu'ils ne risquaient rien en haut lieu.

Jean
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Fantômette le Mer 16 Fév 2011 - 15:16


Fantômette
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Igniatius le Mer 16 Fév 2011 - 15:34

Et aussi :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/02/16/chatel-tance-les-47-qui-ont-renvoye-leurs-palmes-academiques_1480865_3224.html#xtor=RSS-3208

J'aime bcp le paragraphe :

"Les Palmes académiques sont un ordre très ancien (...) et qui a été
créé pour valoriser, reconnaître l'engagement de nos concitoyens
vis-à-vis de leur école et reconnaître les services rendus à
l'enseignement"
, a déclaré M. Chatel, à la sortie d'un conseil des ministres.
"Ça n'est donc pas un signal de soutien vis-à-vis d'une politique
éducative. C'est absurde. Je refuse l'instrumentalisation d'un ordre
républicain à des fins partisanes, je ne l'accepte pas"
, a-t-il poursuivi."

Mais oui, Luc, c'est bien pour toutes ces raisons que ce mouvement a lieu.

Dernières nouvelles : dans mon bahut, le proviseur a affiché un texte de son syndicat expliquant point par point pourquoi les DGH octroyées partout en France étaient un scandale, et il l'a signé !
Nous pensons reprendre ce texte même en CA : il va peut-être bien voter lui-même contre, il a déjà convoqué deux CA consécutifs, comme la loi l'y oblige.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Iphigénie le Mer 16 Fév 2011 - 15:47

Je refuse l'instrumentalisation d'un ordre
républicain à des fins partisanes, je ne l'accepte pas",
c'est vrai,ce n'est pas comme la légion d'honneur.....

C'est n'importe quoi ce gouvernement:faut qu'ils arrêtent la com' ou qu'ils changent de conseillers....


Sinon,je ne voudrais pas être lourde,mais je trouve qu'on n'utilise pas assez la convergence des mécontentements de tous les bords pour faire exploser le truc...Mais bon,faudrait trouver un fédérateur,et c'est pas demain la veille apparemment.

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Igniatius le Mer 16 Fév 2011 - 16:02

@iphigénie a écrit:
Je refuse l'instrumentalisation d'un ordre
républicain à des fins partisanes, je ne l'accepte pas",
c'est vrai,ce n'est pas comme la légion d'honneur.....

C'est n'importe quoi ce gouvernement:faut qu'ils arrêtent la com' ou qu'ils changent de conseillers....


Sinon,je ne voudrais pas être lourde,mais je trouve qu'on n'utilise pas assez la convergence des mécontentements de tous les bords pour faire exploser le truc...Mais bon,faudrait trouver un fédérateur,et c'est pas demain la veille apparemment.


Je suis d'accord avec toi : c'est le rôle des politiques, mais aucun ne prend sérieusement le sujet à bras-le-corps.
Peut-être faudrait-il voir émerger un leader parmi les profs, non marqué par un syndicat à mon avis, pour plus d'écoute de la part de l'opinion.

Je demande bcp, hein ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par CarmenLR le Mer 16 Fév 2011 - 16:20

Ignatius, ton proviseur est un saint !

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Marie Laetitia le Mer 16 Fév 2011 - 16:27

@Igniatius a écrit:
Peut-être faudrait-il voir émerger un leader parmi les profs, non marqué par un syndicat à mon avis, pour plus d'écoute de la part de l'opinion.

Je demande bcp, hein ?

Ignatius leader ! Ignatius leader !

Oui bon, sérieusement, Iphigénie, tu n'es pas lourde et ce n'est tout de même pas le bout du monde de se réunir au moins sur un point tel que "un rétablissement des bonnes conditions de travail pour les élèves et les professeurs pour pouvoir atteindre l'objectif premier, un enseignement de qualité".

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par pg73 le Mer 16 Fév 2011 - 20:08

@Jean a écrit:





Toujours seuls face aux élèves?
Pas forcément, car cela dépend essentiellement de la personnalité du principal et de sa vision des choses. Dans mon collège, l'arrivée l'an dernier d'une nouvelle principale et d'une nouvelle adjointe a complètement changé l'ambiance. Ce sont deux femmes qui ont compris que leur premier rôle, c'est de mettre au pas assez sèchement les élèves, tout en organisant pour ceux qui peinent les formes de soutien prévues par les textes. Résultat, en un an et demi, c'est redevenu un collège très agréable , où les élèves savent qu'ils ne peuvent se permettre aucun écart et où faire cours est redevenu possible.
Elles ont même rétabli des récompenses en fin d'année (prix d'excellence et prix de mérite). Alors qu'avant ça partait en charpie, avec deux incapables qui n'aimaient pas leur métier et ne savaient résoudre aucun problème, et là, en effet, on était bien seuls face aux loustics, qui savaient qu'ils ne risquaient rien en haut lieu.

Je suis complètement d'accord avec toi, ce que je veux dire c'est que je crois aux hommes mais pas à la magie de la fonction qu'ils incarnent. Mais il y a toujours un moment où il faut prendre en charge ses problèmes soi-même et ne pas les déléguer aux autres... Je ne crois pas aux grandes idées et aux grands-messes sur l'école, seul les actes quotidiens comptent.

C'est pour cela que je crois qu'il n'y a pas de solutions miracles toutes faites à attendre ! Ce qui marche à un endroit ne marche pas forcément ailleurs, tout dépend du contexte, des personnes...

En 7 ans de TZR, j'en ai vu défiler des principaux et j'ai fait comme toi une très agréable rencontre avec un type extraordinaire qui a transformé un collège pourri en mine d'or en 2 ans ! Ce collège est à nouveau retombé bien bas depuis.

J'ai dit que je n'attends rien de personne, mais quand on peut compter sur les autres c'est quand même mieux, évidemment !! Attention, je ne suis pas quelqu'un de désabusé, j'adore mon boulot dans le lycée pépère où j'ai atterri. C'est une passion, et y faire des heures supplémentaires ne me dérange pas.

Mais je suis quelqu'un qui répugne à me plaindre de tout tout le temps et d'attendre que d'autres fassent le boulot ingrat à ma place. C'est aussi à moi de me démerder avec mes élèves pour la routine du quotidien, et lorsque je n'y arriverai plus dans le lycée assez tranquille ou je suis, il faudra déjà que je me remette en cause avant d'accuser la société de consommation ou le ministre ou d'entonner la ritournelle facile du manque de moyens que j'entends depuis ma naissance...

_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par CarmenLR le Mer 16 Fév 2011 - 20:17

@pg73 a écrit:
@Jean a écrit:







Je suis complètement d'accord avec toi, ce que je veux dire c'est que je crois aux hommes mais pas à la magie de la fonction qu'ils incarnent. Mais il y a toujours un moment où il faut prendre en charge ses problèmes soi-même et ne pas les déléguer aux autres... Je ne crois pas aux grandes idées et aux grands-messes sur l'école, seul les actes quotidiens comptent.

C'est pour cela que je crois qu'il n'y a pas de solutions miracles toutes faites à attendre ! Ce qui marche à un endroit ne marche pas forcément ailleurs, tout dépend du contexte, des personnes...

En 7 ans de TZR, j'en ai vu défiler des principaux et j'ai fait comme toi une très agréable rencontre avec un type extraordinaire qui a transformé un collège pourri en mine d'or en 2 ans ! Ce collège est à nouveau retombé bien bas depuis.

J'ai dit que je n'attends rien de personne, mais quand on peut compter sur les autres c'est quand même mieux, évidemment !! Attention, je ne suis pas quelqu'un de désabusé, j'adore mon boulot dans le lycée pépère où j'ai atterri. C'est une passion, et y faire des heures supplémentaires ne me dérange pas.

Mais je suis quelqu'un qui répugne à me plaindre de tout tout le temps et d'attendre que d'autres fassent le boulot ingrat à ma place. C'est aussi à moi de me démerder avec mes élèves pour la routine du quotidien, et lorsque je n'y arriverai plus dans le lycée assez tranquille ou je suis, il faudra déjà que je me remette en cause avant d'accuser la société de consommation ou le ministre ou d'entonner la ritournelle facile du manque de moyens que j'entends depuis ma naissance...

Dans ce cas-là, évidemment, on peut s'en sortir tout seul, comme il y a 40 ans.

Mais bon, si ce genre d'établissement se raréfie, c'est aussi justement parce que les gouvernements successifs ont pratiqué une sacrée casse : on tourne en rond...

CarmenLR
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par pg73 le Mer 16 Fév 2011 - 20:45

@Igniatius a écrit:
@iphigénie a écrit:
Je refuse l'instrumentalisation d'un ordre
républicain à des fins partisanes, je ne l'accepte pas",
c'est vrai,ce n'est pas comme la légion d'honneur.....

C'est n'importe quoi ce gouvernement:faut qu'ils arrêtent la com' ou qu'ils changent de conseillers....


Sinon,je ne voudrais pas être lourde,mais je trouve qu'on n'utilise pas assez la convergence des mécontentements de tous les bords pour faire exploser le truc...Mais bon,faudrait trouver un fédérateur,et c'est pas demain la veille apparemment.


Je suis d'accord avec toi : c'est le rôle des politiques, mais aucun ne prend sérieusement le sujet à bras-le-corps.
Peut-être faudrait-il voir émerger un leader parmi les profs, non marqué par un syndicat à mon avis, pour plus d'écoute de la part de l'opinion.

Je demande bcp, hein ?

Enfin les syndicats c'est comme comme les politiques, on a ceux qu'on mérite puisqu'on les a élus.

Moi, par exemple je me sens très mal représenté par ces braillards du SNES qui véhiculent une image désastreuse de la profession dans l'opinion, nous faisant passer pour un ramassis de branleurs gauchistes toujours en grève même si notre image individuelle auprès des parents est meilleure que ça. Mais dois-je m'en plaindre puisque après tout c'est le syndicat que plébiscitent mes collègues dans l'isoloir !!

Donc je ferme ma gueule, et je les regarde brailler contre les injustices, la guerre et la faim dans le monde, et le manque de moyens, mais on récolte ce qu'on a semé. Il y a des jours, j'ai honte et je baisse la tête quand je regarde la télé avec mes amis (pas profs) et que j'entends la dernière sortie de Groison ou du SGEN...

Je pense qu'il est tout à fait légitime de s'opposer à ce gouvernement qui va trop loin dans le dégraissage du mammouth, mais pas comme ça, pas avec ce discours simpliste, le même servi depuis 30 ans, que les moyens augmentent ou diminuent d'ailleurs ! Dans une société médiatique, on a toujours l'image renvoyée par ceux qu'on élit pour nous représenter puisque c'est vers eux que se tournent les micros, on ne peut dans ce domaine que s'en prendre à nous même...




_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Igniatius le Mer 16 Fév 2011 - 21:07

@pg73 a écrit:
@Igniatius a écrit:
@iphigénie a écrit:
Je refuse l'instrumentalisation d'un ordre
républicain à des fins partisanes, je ne l'accepte pas",
c'est vrai,ce n'est pas comme la légion d'honneur.....

C'est n'importe quoi ce gouvernement:faut qu'ils arrêtent la com' ou qu'ils changent de conseillers....


Sinon,je ne voudrais pas être lourde,mais je trouve qu'on n'utilise pas assez la convergence des mécontentements de tous les bords pour faire exploser le truc...Mais bon,faudrait trouver un fédérateur,et c'est pas demain la veille apparemment.


Je suis d'accord avec toi : c'est le rôle des politiques, mais aucun ne prend sérieusement le sujet à bras-le-corps.
Peut-être faudrait-il voir émerger un leader parmi les profs, non marqué par un syndicat à mon avis, pour plus d'écoute de la part de l'opinion.

Je demande bcp, hein ?

Enfin les syndicats c'est comme comme les politiques, on a ceux qu'on mérite puisqu'on les a élus.

Moi, par exemple je me sens très mal représenté par ces braillards du SNES qui véhiculent une image désastreuse de la profession dans l'opinion, nous faisant passer pour un ramassis de branleurs gauchistes toujours en grève même si notre image individuelle auprès des parents est meilleure que ça. Mais dois-je m'en plaindre puisque après tout c'est le syndicat que plébiscitent mes collègues dans l'isoloir !!

Donc je ferme ma gueule, et je les regarde brailler contre les injustices, la guerre et la faim dans le monde, et le manque de moyens, mais on récolte ce qu'on a semé. Il y a des jours, j'ai honte et je baisse la tête quand je regarde la télé avec mes amis (pas profs) et que j'entends la dernière sortie de Groison ou du SGEN...

Je pense qu'il est tout à fait légitime de s'opposer à ce gouvernement qui va trop loin dans le dégraissage du mammouth, mais pas comme ça, pas avec ce discours simpliste, le même servi depuis 30 ans, que les moyens augmentent ou diminuent d'ailleurs ! Dans une société médiatique, on a toujours l'image renvoyée par ceux qu'on élit pour nous représenter puisque c'est vers eux que se tournent les micros, on ne peut dans ce domaine que s'en prendre à nous même...





Il est difficile de trouver le discours des syndicats "simpliste" dans la mesure où il est surtout très peu relayé par les médias : lorsque l'on fait une grève, on a droit à 10 minutes sur les emmerdes des parents pour recaser leurs gosses pdt la journée, et 30 secondes d'un responsable syndical, lequel a bien peu le temps de développer ses raisons de faire grève.
On ne peut pas convaincre les gens en quelques minutes sur l'éducation : ce sont des pbs qui demandent des discussions longues et complexes.

Concernant les discours généraux des syndicats, j'ai pu être en accord avec ce que tu dis pdt assez longtemps, mais la maison brûle tellement depuis 5 ans que je constate une évolution des discours : dire qu'on manque de moyens et de profs dans le 1er et le 2nd degré ne semble plus très absurde aujourd'hui et les directions syndicales évoluent.

Maintenant, j'espère que tu ne mets pas dans le même panier les éventuels responsables nationaux et les collègues syndiqués locaux : ceux que je rencontre depuis 12 ans ne sont en aucun cas des braillards, ils ont un discours raisonnable et structuré sur l'école, et donnent plutôt une bonne image globale des syndicats.
MAis peut-être as-tu eu de très mauvaises expériences.

D'accord sur le SGEN...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par pg73 le Mer 16 Fév 2011 - 21:12

@CarmenLR a écrit:

Dans ce cas-là, évidemment, on peut s'en sortir tout seul, comme il y a 40 ans.

Mais bon, si ce genre d'établissement se raréfie, c'est aussi justement parce que les gouvernements successifs ont pratiqué une sacrée casse : on tourne en rond...

Le budget de l'EN a toujours augmenté, parfois de manière conséquente, du moins jusqu'en 2007... Et pourtant les manifs étaient bien les mêmes avec les même slogans qu'aujourd'hui...

Combien a t-on claqué de fric dans ces IUFM foireux où j'ai appris moi-même à apprendre à apprendre ? Dans cette période l'EN était une prorité du gouvernement et la création de postes massives, j'ai pas le sentiment qu'il ait rendu plus de services à notre fonction pour autant en nous transformant en gentils animateurs de club med...

Je ne suis pas loin de penser que les problèmes que nous rencontrons n'ont pas grand chose à voir avec le manque de moyens mais plus avec la massification et l'uniformité du collège unique et la dévalorisation continue des diplômes et de l'enseignement professionnel... Et le gouvernement actuel continue sur la lancée, avec des suppressions massives de postes en plus ! Ah pour le coup, on va vraiment commencer à manquer de moyens, sauf que plus personne n'écoute plus nos syndicats totalement discrédités avec leur disque rayé...

_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: comment réagir à la casse?

Message par Igniatius le Mer 16 Fév 2011 - 21:14

@pg73 a écrit:
@CarmenLR a écrit:

Dans ce cas-là, évidemment, on peut s'en sortir tout seul, comme il y a 40 ans.

Mais bon, si ce genre d'établissement se raréfie, c'est aussi justement parce que les gouvernements successifs ont pratiqué une sacrée casse : on tourne en rond...

Le budget de l'EN a toujours augmenté, parfois de manière conséquente, du moins jusqu'en 2007... Et pourtant les manifs étaient bien les mêmes avec les même slogans qu'aujourd'hui...

Combien a t-on claqué de fric dans ces IUFM foireux où j'ai appris moi-même à apprendre à apprendre ? Dans cette période l'EN était une prorité du gouvernement et la création de postes massives, j'ai pas le sentiment qu'il ait rendu plus de services à notre fonction pour autant en nous transformant en gentils animateurs de club med...

Je ne suis pas loin de penser que les problèmes que nous rencontrons n'ont pas grand chose à voir avec le manque de moyens mais plus avec la massification et l'uniformité du collège unique et la dévalorisation continue des diplômes et de l'enseignement professionnel... Et le gouvernement actuel continue sur la lancée, avec des suppressions massives de postes en plus ! Ah pour le coup, on va vraiment commencer à manquer de moyens, sauf que plus personne n'écoute plus nos syndicats totalement discrédités avec leur disque rayé...


Je peux être d'accord avec ça.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum