Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Nasopi le Lun 14 Fév 2011 - 21:21

Je me sens nulle et renulle, et je n'ai pas le moral depuis l'heure à laquelle ça s'est passé, ce matin...
Un élève, insupportable par ailleurs depuis le début de l'année, s'est pris une observation ; là, comme d'habitude (il ne supporte pas l'autorité) il se met à râler, et dans ses protestations je l'entends me tutoyer. Je lui dis que c'est un rapport et une exclusion ; et il me répond qu'il ne s'adressait pas à moi, mais à son voisin.
Et là, j'ai faibli ; j'étais fatiguée ; de plus j'ai déjà exclu un élève de cette classe la semaine dernière, et c'est quand même un truc qui doit rester exceptionnel. Bref : j'ai fait semblant de le croire ; or, pour toute la classe comme pour moi-même, il est évident qu'il s'adressait à moi.
Est-ce que ça vous arrive, à vous aussi, d'être aussi nul que moi ? Je m'en veux à mort...

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Mona Lisa Klaxon le Lun 14 Fév 2011 - 21:26

@Nasopi a écrit:
Est-ce que ça vous arrive, à vous aussi, d'être aussi nul que moi ?
Oui, mais avec la distance, on sait que ce n'est qu'une impression! Alors, non, tu n'es pas nulle, tu as réagi comme tu as pu sur le moment, en essayant aussi d'éviter un énième conflit (qui nous bouffe autant que nos "erreurs") et en laissant place au doute (c'est sain!), au fait que peut-être il ne s'adressait pas à toi. Pas de quoi se lamenter. La perfection n'est pas humaine, et heureusement, parce que la vie serait d'un mortel ennui! Tourne la page et profite de ton amoureux ce soir!

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par minnie le Lun 14 Fév 2011 - 21:30

Oui, et souvent même.
Parfois je suis sourde à certaines choses parce que je suis fatiguée, parce qu'il faut avancer, faire cours de temps en temps, parce que ....
Je m'en veux aussi à chaque fois.
Mais ce n'est jamais grave au fond.

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Brontë le Lun 14 Fév 2011 - 21:30

T'estimer nulle ne t'aidera en rien. Tu n'es pas nulle.
L'autre jour, un de mes 5ème, dont j'ai toujours le dessus et qui n'est pas bien méchant, seulement "lourd", a sorti un truc énorme que malheureusement je n'ai pas entendu, à cause du bruit des chaises. Ca m'était destiné et c'était clairement outrancier, car les autres élèves ont été choqués.
J'ai bluffé un peu, comme si j'avais pigé et ai fait celle qui passait l'éponge, tellement il était "idiot".
Mais je m'en suis un peu voulu aussi, j'aurais pu le punir, l'exclure ou au moins mettre un mot, je suis certaine qu'un des élèves m'aurait dit à la sortie ce qu'il avait dit...
Alors tu vois, moi aussi, parfois, lasse, je passe l'éponge.
Mais rien n'est perdu.
Rien ne t'empêche de signaler au prochain écart qu'il "t'en doit une", que tu l'as à l'oeil et que, cette fois-ci, tu ne seras pas aussi zen...Wink
Faut toujours tourner les choses à ton avantage.
Respire, c'est bien peu de choses!
Bonne soirée:)

_________________
Professeur contractuelle en Lettres Modernes
4 ans de CFA privés (Lettres/ H-G)
4 ans en collège (Lettres)

Brontë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par hophophop le Lun 14 Fév 2011 - 21:34

Tu l'as + ou moins volontairement zappé : ya plus grand chose à faire à mon sens, on l'a tous fait qqfois quand on est pas sûr de ce qui a été dit je crois...
Perso à ta place je dirais demain : j'ai été bien sympa hier de te laisser un joker. Aujourd'hui tu oses ouvrir la bouche et je t'achèves sur place.
(en substance)

Courages, les vacances sont proches, a ça faire du bien à tout le monde !

hophophop
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Chocolat le Lun 14 Fév 2011 - 21:42

Tu n'es pas nulle, juste humaine. Smile

Ce qui compte c'est que tout le monde sache que tu as décidé de lui faire une fleur, et que cela n'est pas arrivé par hasard.
Et aussi que cela ne t'arrive pas souvent, donc tu attends un comportement correct en retour.
Qu'il comprenne que Noël c'est une fois par an! Twisted Evil

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par lna le Lun 14 Fév 2011 - 21:46

Nasopi, ne te sens pas nulle! J'ai déjà fait la même chose, parce que, comme le dit très bien minie, on veut parfois avancer, faire cours... Et puis, il m'arrive aussi quelquefois de me sentir trop lasse pour faire quoi que ce soit....

lna
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Lo le Lun 14 Fév 2011 - 21:48

Nasopi c'est pas grave, ça m'arrive...

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.

Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Hermione0908 le Lun 14 Fév 2011 - 22:17

Ce n'est pas grave Nasopi. Il y a des jours où on n'a simplement pas envie de se battre. Ce n'est rien de plus. fleurs2

Hermione0908
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Angua le Lun 14 Fév 2011 - 23:04

Mais non, Nasopi, tu n'es pas nulle!
et oui, comme cela a été dit, il y a des fois où ras-le-bol, on est là pour faire cours, et où le rapport de force, ça va bien.
Et je suis persuadée que les élèves se savent. Ils et ont souvent conscience qu'un comportement qui passe à la trappe pour la sanction est une goutte d'eau dans la mer dans les dossiers de mômes en perdition, bien surveillés et sanctionnés par ailleurs.

_________________
journalsemilitteraire.over-blog.com

Angua
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Marlou.Bassboost le Lun 14 Fév 2011 - 23:04

simplement pas envie de se battre, oui, c'est usant, fatiguant.
tu peux te dire que tu as passé l'éponge une fois, car pas sure.
mais que tu restes vigilante à son comportement, et que tu le lui fasses juste sentir.
courage Smile

Marlou.Bassboost
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par loup des steppes le Mar 15 Fév 2011 - 1:34

Outre tout ce qui a déjà été dit, et avec quoi je suis d'accord, je rajouterais que finalement avec ce genre de gus, la réaction la plus saine pour désamorcer, c'est d'ignorer, sciemment, ce qu'il dit... j'utilisais ça en ZEP, avec ce type d'individus.. et ça marchait au bout du compte... je les regardais comme si je ne les voyais pas, comme si mon regard les transperçait, en gros, et je leur disais quand même, que pour moi ils n'existaient plus, tant qu'ils se n'avaient pas trouvé un autre mode de communication.. ça les vexe car il n'y a rien de pire que de ne pas être entendus, pas être vus... je te jure que ça marche.

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par sand le Mar 15 Fév 2011 - 5:55

fleurs2

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Pseudo le Mar 15 Fév 2011 - 6:42

En même temps, il t'as "juste" tutoyée". Selon le ton qu'il a utilisé, ça n'est pas non plus une catastrophe internationale. Quand un élève me tutoie je ne prends pas ça comme un casus belli. Tout dépend du contexte, du ton, etc...
Et relâcher la pression face à un élève hors de lui n'est pas forcement une mauvaise idée. Aller à l'affrontement, devant la classe de surcroît, en est par contre souvent une mauvaise.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Mr le Mar 15 Fév 2011 - 6:48

@Nasopi a écrit:Je me sens nulle et renulle, et je n'ai pas le moral depuis l'heure à laquelle ça s'est passé, ce matin...
Un élève, insupportable par ailleurs depuis le début de l'année, s'est pris une observation ; là, comme d'habitude (il ne supporte pas l'autorité) il se met à râler, et dans ses protestations je l'entends me tutoyer. Je lui dis que c'est un rapport et une exclusion ; et il me répond qu'il ne s'adressait pas à moi, mais à son voisin.
Et là, j'ai faibli ; j'étais fatiguée ; de plus j'ai déjà exclu un élève de cette classe la semaine dernière, et c'est quand même un truc qui doit rester exceptionnel. Bref : j'ai fait semblant de le croire ; or, pour toute la classe comme pour moi-même, il est évident qu'il s'adressait à moi.
Est-ce que ça vous arrive, à vous aussi, d'être aussi nul que moi ? Je m'en veux à mort...

Oui, cela nous arrive à tous, ne t'en fais pas. Et t'estimer nulle n'avance à rien. Comme dit pseudo, ce n'est pas la fin du monde. En revanche, tu devrais consigner l'incident quelque part. Tu en auras certainement besoin avant la fin de l'année, pour un autre problème avec cher petit...

Courage fleurs2

Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Reine Margot le Mar 15 Fév 2011 - 8:09

ça peut arriver, tu auras l'occasion à la prochaine connerie qu'il fera de ne pas le rater et de lui rappeler qui commande.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Nasopi le Mar 15 Fév 2011 - 9:32

Merci beaucoup pour tous vos messages, qui me réconfortent !!
Pseudo, je suis d'accord, le tutoiement, ça dépend des contextes ; mais là, dans ce que j'ai entendu, c'était carrément de l'insolence.
Bon, je ne les revois que demain (enfin, surtout cet élève-là).

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je n'ai pas réagi comme il le fallait à la provocation d'un élève

Message par Nasopi le Mer 16 Fév 2011 - 21:36

Curieux, aujourd'hui, il a été impeccable : depuis le début de l'année je l'ai rarement vu aussi sage Shocked !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum