Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

En Belgique aussi on manque d'enseignants

par John le Mar 15 Fév - 23:43
Campagne de recrutement à Bruxelles : l’échevine s’explique

Cette semaine aura été marquée par les réactions suscitées par la campagne de promotion du métier d’enseignant initiée par la ville de Bruxelles et son échevine de l’Instruction publique, Faouzia Hariche. Lundi, sur les ondes de Bel RTL, Bérengère Devos a consacré quelques minutes de son magazine d’actualité – Bel RTL midi - pour revenir sur cette polémique. Invités à nous exprimer, nous n’étions malheureusement pas disponibles. Que cela ne nous empêche pas de livrer ici le point de vue de Mme Hariche, qui a tenu à défendre cette initiative visant à lutter contre la pénurie de profs dans les écoles de la capitale.

Bérengère Devos : Avant de parler de cette campagne, proprement dite, un petit point sur la pénurie que vit actuellement la ville de Bruxelles. Une pénurie que vous qualifiez de catastrophique. Est-ce vraiment le cas?

Faouzia Hariche : Elle risque de le devenir. D’abord, je veux préciser que la pénurie d’enseignants ne touche pas seulement la ville de Bruxelles, elle touche tous les pouvoirs organisateurs et il est vrai que c’est particulièrement dans les centres urbains que l’on rencontre des difficultés. Je sais qu’à Charleroi, ils ont les mêmes difficultés que nous. (…) Alors, nous avons voulu travailler sur plusieurs volets. Bien sûr commencer par la mobilisation de moyens pour revaloriser la fonction et pour donner envie aux jeunes qui se lancent dans la carrière d’enseignant d’y rester. (…) Il faut tâcher de les garder, en s’impliquant davantage pour les aider à rencontrer les difficultés du métier. Deuxième type de mesures : la promotion de la fonction d’enseignant et la campagne de recrutement et c’est dans ce cadre-là que la brochure a été faite. Nous espérons évidemment que par le biais de tout ceci, nous pourrons, d’une part, mobiliser des jeunes qui auraient envie de se lancer dans ce type de carrière, et puis d’autre part, continuer à dispenser un enseignement de qualité.

B.D. : Quels sont les secteurs les plus touchés par cette pénurie?

F.H. : Il y a plusieurs années que nous constatons une difficulté à remplir les cadres pour l’enseignement secondaire, et en particulier les professeurs de langues. Nous avons également constaté que nous manquions, depuis peu, de professeurs de sciences. Il y a également une difficulté à trouver des instituteurs et des institutrices primaires.

B.D. : Pour revenir sur cette brochure qui fait partie de cette campagne de recrutement, une brochure recto-verso avec une phrase qui interpelle et qui a interpellé les concepteurs du site Enseignons.be et certains députés : « Même si tu n’es pas encore en possession du titre requis, contacte notre service des ressources humaines. » Deux choses par rapport à cette phrase : d’abord, vous tutoyez les candidats potentiels. C’était une volonté, pour attirer les jeunes peut-être?

F.H. : Cette brochure, nous l’avions imaginée pour avoir quelque chose à distribuer à des jeunes qui cherchent des études à faire lors du salon du Siep, c’est un salon dans lequel défilent beaucoup de jeunes de 6e secondaire qui désirent choisir le type d’études qu’ils feront et forcément faire un choix sur le type de carrière dans lequel ils veulent se lancer. C’est une brochure qui a été faite pour des jeunes et par des jeunes.

« Cette brochure répond aux prescrits légaux »

B.D. : Donc, ce n’est pas distribué au grand public?

F.H. : (…) Nous l’avons mise sur le site parce qu’il y a beaucoup de gens qui s’imaginent qu’ils pourraient éventuellement postuler pour ce type de fonction mais qui ne savent pas très bien ce qu’ils doivent avoir comme titre. Ils peuvent alors prendre contact avec nos services qui pourront les aiguiller vers des organismes qui dispensent des cours pour l’obtention du CAP (certificat d’aptitude pédagogique) ou de l’agrégation. C’est comme ça que nous fonctionnons. Tout ce qui figure dans la brochure répond strictement aux prescrits légaux et je trouve qu’il y a quelque part une forme d’hypocrisie de la part du parlementaire politique qui est intervenu…

B.D. : Yves Reinkin, pour ne pas le citer… Mandataire Ecolo, qui a un peu fustigé la brochure.

F.H. : Voilà, donc elle répond strictement à la législation en vigueur. Et donc, s’il est choqué par cette phrase, je lui propose d’intervenir pour qu’une modification de la législation puisse avoir lieu puisqu’il y a plus de 900 titres qui donnent la possibilité d’être recruté dans l’enseignement. Certains n’existent plus, d’autres pourraient être créés. Tout est possible. Et bien évidemment, l’objectif n’est pas de recruter n’importe qui à n’importe quel poste. Nous faisons un tri scrupuleux, nous avons eu énormément de réponses de gens qui ont envie de réorienter leur carrière.

En période de pénurie : aucun titre pédagogique n’est requis

B.D. : Vous admettez tout de même que la phrase qui dit qu’un « titre pédagogique n’est pas indispensable pour l’entrée en fonction » puisse interpeller.

F.H. : Je propose que ceux que ça interpelle s’informent… et ils verront que c’est effectivement le cas. En période de pénurie, évidemment. Si nous vivions dans une société où les professeurs ne manquent pas, nous pourrions alors ne recruter que des professeurs.


A une question d’une auditrice qui l’interrogeait sur la difficulté de recruter des profs de néerlandais, l’échevine avouera tout de même que le salaire des enseignants n’est pas aussi attractif que celui vanté dans la fameuse brochure.

Je pense en effet que pour ce qui est des salaires des enseignants du maternel, du primaire et même du secondaire inférieur, ils sont beaucoup trop faibles! Par contre, pour ce qui est des salaires des enseignants du secondaire supérieur, s’ils sont acceptables au départ, ils ne suivent pas une évolution normale. Les enseignants sont globalement mal payés.

Mme Hariche assure que la ville a souhaité être constructive, trouver des solutions. Elle en appelle à la ministre de l’Enseignement obligatoire qui devrait revoir certains arrêtés royaux – et même certains décrets – qui concernent le recrutement des enseignants pour les adapter aux situations de pénuries.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
frankenstein
Vénérable

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par frankenstein le Mer 16 Fév - 0:03
Rolling Eyes
Et sur ce site pour des infos que, Français, nous ne connaissons pas...
http://www.enseignons.be/actualites/2011/02/11/jeunes-profs/

_________________
Mettez des pouces verts sur : https://www.youtube.com/user/Choristenimes/ videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.
avatar
John
Médiateur

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par John le Dim 1 Mai - 12:47
Bruxelles ne sait plus quoi faire pour recruter des enseignants :

http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:QJXgxYhv6wgJ:www.bruxelles.be/artdet.cfm/doc%2Bnh5rKjGbc0%3D+%22lutter+contre+la+penurie+des+enseignants%22&hl=fr&gl=fr&pid=bl&srcid=ADGEESjZr5rBeyYKPcL5l29RLgJfsUddFtTExRFZrDF0z3o9SwiJPHW9d4yB3mPbK9ZWW59BxxENE8s_alqE9ddlHSXj04eB0XxdaZpnNVwWLIoMpxPNeVcsXURKU6whBEmlGf7aTs7C&sig=AHIEtbS47F117nDjRdB8f3_aHSLmObxGKw&pli=1


Dernière édition par John le Dim 1 Mai - 14:13, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Avatar des Abysses
Niveau 7

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Avatar des Abysses le Dim 1 Mai - 14:11
John ton lien ne marche pas/plus.

Tout est une question de salaire à 3000 euros pour un débutant je pense que la pénurie se comblerait bien vite.

_________________
Il y a 10 catégories de personnes ceux qui connaissent le binaire ... et les autres.
N'écoutez pas les bruits du monde, mais le silence de l'âme. ( JCVD )
avatar
John
Médiateur

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par John le Dim 1 Mai - 14:14
Je pense que maintenant ça marche.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
geomail01
Je viens de m'inscrire !

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par geomail01 le Mar 26 Nov - 0:22
Aujourd’hui, peu le savent, mais le système scolaire belge est d’une complexité désarmante.

Il y a en Belgique non seulement deux communautés linguistiques qui ont chacune leur propre réseau scolaire mais à l’intérieur de ces deux grandes communautés, il existe encore toute une série de subdivisions ; il y a l’enseignement officiel (dont le pouvoir organisateur est directement la communauté français, mais aussi les communes et les provinces) ; il y a ensuite l’enseignement libre confessionnel (dont le principale pouvoir organisateur est le segec mais pas seulement) et non confessionnel ( dont le Felsi ). Il y a de quoi s’y perdre quand on commence dans l’enseignement.

Par méconnaissance, Il règne une réelle incompréhension entre les différents acteurs de l’enseignement : les parents veulent entre-autre la meilleure école pour leur(s) enfant(s) mais contribuent par leurs différentes craintes aux inégalités.

Bien qu’on repousse l’idée d’une école à deux vitesses, aujourd’hui elle est belle et bien en train d’arriver et elle s’affirme insidieusement et insensiblement.

Contradictions ? Tensions ? Incohérence du système éducatif ?

Je ne pense pas que la désertion du métier d’enseignant, si elle existe vraiment, soit due à un déficit de vocation mais elle serait, selon moi, simplement l’expression et la conséquence d’une fracture dans l’enseignement.

L’autorité du professeur ne va plus de soi, les canaux par lesquels passent la connaissance sont multiples, les apprentissages doivent se différencier alors il est important que ce métier s’appréhende mieux et que le marché de l’emploi dans ce secteur s’éclaircisse.

Ce serait là le but mon site internet http://www.jeunesprofs.be/. Si on améliore la visibilité du marché de l’emploi et donc à long terme l’attribution des postes de professeur, on améliorera très probablement la vie à l’école.

Il me parait capital, à mon stade, que le professeur comprenne les difficultés et les exigences propres à chaque école, sans faux semblants, et qu’il sache dans quelle école il serait au mieux de ses possibilités.

Je prône, par mon initiative, plus de transparence sur le marché de l’emploi et du système scolaire en général.

Connaissez-vous les mêmes problème que je dénonce sur mon site http://www.jeunesprofs.be/merci d'avance pour votre visite, votre intérêt et vos réactions !
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par trompettemarine le Mar 26 Nov - 0:32
J'avais entendu dire que la durée de vie moyenne d'un prof en Belgique était de 10 ans.

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
fandorine
Niveau 9

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par fandorine le Mar 26 Nov - 12:28
C'est toujours deux fois plus qu'aux Etats-Unis. Rolling Eyes 
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Vudici le Mar 26 Nov - 17:21
@trompettemarine a écrit:J'avais entendu dire que la durée de vie moyenne d'un prof en Belgique était de 10 ans.
Sais pas. Mais 50% des jeunes profs arrêtent avant la fin de leur 5e année d'enseignement, parmi lesquels 30% la première année.

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Spinoza1670 le Mar 26 Nov - 17:39
30% ; 50 % !!!
Pourquoi d'après toi (si tu as le temps) ?

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Vudici le Mar 26 Nov - 23:00
@Spinoza1670 a écrit:30% ; 50 % !!!
Pourquoi d'après toi (si tu as le temps) ?
Le système. Tu as ton diplôme tu commences le parcours du combattant: pour être nommé, il faut d'abord trouver une place ouverte (donc pas un simple remplacement),et accumuler un certain nombre de jours de cours dans le même PO (erreur que j'ai commise au début: je voulais travailler, j'acceptais tous les intérims). En pratique, tu galères d'un remplacement à l'autre, et tu passes d'école en école. A toi de t'adapter, aux élèves, aux collègues, aux écoles, aux réseaux.
Si on te proposes un intérim court, tu as intérêt à calculer, parce qu'il peut arriver que tu y perdes trop de chômage, et que ton boulot te coûte du fric.
Enfin, tu te farcis la paperasse de la réinscription au chômage après chaque intérim tant que tu n'es pas nommé...

Ça plus les désillusions communes à tous nos pays devant le contraste entre ta passion à transmettre et le fait que les gamins (surtout en secondaire) s'en f.. complètement...

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par trompettemarine le Mer 27 Nov - 5:47
@Vudici a écrit:dans le même PO .
Que signifie PO ?
avatar
Spinoza1670
Esprit éclairé

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Spinoza1670 le Mer 27 Nov - 5:47
Merci pour les explications. (Une vraie galère ! Engagez-vous qu'ils disaient !)

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)

Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.
avatar
Vudici
Fidèle du forum

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Vudici le Mer 27 Nov - 6:30
@trompettemarine a écrit:
@Vudici a écrit:dans le même PO .
Que signifie PO ?
Pouvoir organisateur: la communauté française pour les Athénées Royaux, la commune pour les écoles communales (surtout primaires sauf à Bruxelles-ville et Schaerbeek), ... mais l'ancienneté que tu as dans une commune ne compte pas dans une autre, les provinces pour les instituts provinciaux (surtout secondaires), des ASBL pour le libre (un PO différent par école, à peu près). Or, le libre représente en gros 40 % des élèves de maternelle et primaire, 60 % des élèves de secondaire.

La communauté française paye tout le monde (personnel enseignant et personnel surveillant minimum, le PO complétant souvent ce dernier), et une grosse partie des intérêts des emprunts construction scolaire du libre. Mais elles ne paye le périscolaire et ne subsidie les réfectoires scolaires que pour les Athénées Royaux.

Il peut arriver aussi qu'une commune riche engage un instit supplémentaire "à charge communale" (même salaire), mais pas de nomination possible sur un tel poste (magnifique siège éjectable).

_________________
Front de Libération des Lichens Injustement Massacrés
Contenu sponsorisé

Re: En Belgique aussi on manque d'enseignants

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum