SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par John le Sam 19 Fév 2011 - 7:26

Je suis contre le chèque éducation prôné par SOS Education, mais il faut objectivement admettre que leur travail de lobbying est intéressant, intelligent et efficace :

http://www.soseducation.com/8_mesures.php

http://www.soseducation.com/telechargement/Salle_des_profs.pdf

82 000 actes de violence ont été recensés dans les écoles en 2006.

Chaque semaine, un acte grave fait la une des faits divers.

Combien en faudra-t-il encore avant que l’urgence ne soit déclarée ?

Est-il normal de laisser les professeurs partir travailler la peur au ventre ?

Injuriés pour avoir confisqué un téléphone,
menacés pour avoir mis une mauvaise note,
chahutés parce que les élèves font la loi,
en arrêt maladie, en dépression …
Rien ne s’arrêtera si nous ne décidons pas d’agir.

Depuis Septembre 2010, l'initiative de SOS Education contre la violence à l'école a reçu le soutien de 144 députés :
- Alfred Almont
- Nicole Ameline
- Pierre-Christophe Baguet
- Patrick Beaudouin
- Thierry Benoit
- Marc Bernier
- Véronique Besse
- Etienne Blanc
- Emile Blessig
- Roland Blum
- Claude Bodin
- François Calvet
- Joëlle Ceccaldi-Raynaud
- Jérome Chartier
- Jean-François Chossy
- Jean-Michel Couve
- Françoise De Panafieu
- Françoise De Salvador
- Lucien Degauchy
- Guy Delcourt
- Vincent Descoeur
- Nicolas Dhuicq
- Jacques Domergue
- Jean-Pierre Door
- Nicolas Dupont-Aignan
- André Flajolet
- Marie-Louise Fort
- Sauveur Gandolfi-Scheit
- Bernard Gérard
- Franck Gilard
- Michel Grall
- Jean-Pierre Grand
- Jean Grenet
- Arlette Grosskost
- Louis Guedon
- Jacques Houssin
- Guenhael Huet
- Jacqueline Irles
- Maryse Joissans-Masini
- Jacques Lamblin
- Margueritte Lamour
- Thierry Lazaro
- Jean-Marc Lefranc
- Jean-Louis Leonard
- Celeste Lett
- Geneviève Levy
- Daniel Mach
- Richard Mallie
- Henriette Martinez
- Alain Marty
- Jean Maurer
- Christian Ménard
- Damien Meslot
- Jean-Claude Mignon
- Alain Moyne-Bressand
- Jean-Pierre Nicolas
- Christian Patria
- Henri Plagnol
- Bérangère Poletti
- Didier Quentin
- Michel Raison
- Jacques Remiller
- Bernard Reynes
- Franck Riester
- Arnaud Robinet
- François Rochebloine
- Bruno Sandras
- André Santini
- Jean-Pierre Schosteck
- Michèle Tabarot
- Lionel Tardy
- Jean-Charles Taugourdeau
- Michel Terrot
- Christian Vanneste
- Patrice Verchere
- Michel Voisin
- André Wojciechowski

soutiennent les 8 mesures.

Pour assister
au groupe de travail :

contactez Eric Galland,
responsable des relations
parents/professeurs à SOS Éducation.

Eric recueille vos témoignages, vous met en relation avec d'autres parents et organise les réunions.

Ligne directe : 01 45 81 93 20

Courriel : sos.education75@gmail.com

Olivia Millioz s'occupe des relations avec les parlementaires et les hommes politiques.
L'objectif : faire remonter les messages du terrain, pousser les solutions élaborées par le groupe de travail.

Ligne direct : 01 45 81 93 19

Courriel : olivia.millioz@gmail.com

Violence à l’école : STOP ! SOS Éducation organise des réunions.

SOS Éducation accueille dans ses locaux, à Paris, un groupe de travail de professeurs, retraités de l'éducation nationale et parents contre la violence à l'école.

Si vous êtes concerné, venez aux réunions, osez témoigner, faites remonter l’information et les difficultés que vous rencontrez sur le terrain avec vos élèves, avec vos enfants.

Pour assister
au groupe de travail :

contactez Eric Galland,
responsable des relations
parents/professeurs à SOS Éducation.


SOS Éducation organise aussi des rendez-vous en région pour en finir avec la violence à l’école.
N’hésitez pas à nous demander le programme.

Pourquoi les syndicats n'ont-ils pas réussi à faire ce que réalisent Eric Galland et Olivia Milloz ? Se pourrait-il qu'il y ait d'autres enjeux derrière cette apparente mobilisation des députés pour la violence à l'école, engagée délibérément sous l'égide de SOS Education ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 10:29

Je ne sais pas, et à la limite cela ne m'intéresse pas.

J'attends depuis tellement longtemps que qq'un s'intéresse à ce problème, que je salue toute initiative en ce sens!


Je trouve la mesure n°6 excellente!
Dommage qu'elle vienne de SOS éducation!

(Message édité et complété pour éviter toute interprétation abusive de mes propos)


Dernière édition par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:39, édité 1 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par La Jabotte le Sam 19 Fév 2011 - 10:37

SOS Education est en lien direct avec le FN.
SOS Education fait du racolage et du rabattage.
SOS Education surfe sur la vague sécuritaire pour obtenir bien plus que ce qu'il laisse entendre ici.
SOS Education se permet par ailleurs de demander la "rénovation" des manuels scolaires. (laïcité remise en cause, relecture de l'Histoire, etc.)

Personnellement, je ne salue pas "toute initiative".

Entrez dans le jeu, et vous verrez bientôt revenu le temps des écoles non mixtes et de maman à la maison.

Pas qu'en soi, ça me dérange fondamentalement comme choix de vie. Ce qui me gêne, c'est que ça puisse être imposé à tout le monde.


Dernière édition par Céline Jabot le Sam 19 Fév 2011 - 10:56, édité 1 fois

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par La Jabotte le Sam 19 Fév 2011 - 10:39

PS : l'objectif poursuivi ici nous intéresse bien sûr, mais il ne faut pas accepter qu'il soit lié à une mouvance politique plutôt qu'à une autre.
Faites quelques recherches sur SOS Education.
Ne vaudrait-il pas mieux faire la même chose, mais hors influence détestable ?
Voulez-vous vraiment voir votre nom associé à n'importe quoi ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 10:45

Je crois que nous ne pouvons plus nous permettre le luxe de refuser de reconnaître le caractère indispensable d'un certain nombre de mesures, au sujet de la violence scolaire, en avançant des prétextes idéologiques - c'est ce que nous faisons depuis des années, et le résultat n'est pas brillant.

Reconnaître qu'une proposition va dans le sens de ce que nous pouvons appeler "une priorité", ne signifie pas dire amen à tout ce qu'une association ou un groupe propose.


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 10:48

Céline Jabot a écrit:PS : l'objectif poursuivi ici nous intéresse bien sûr, mais il ne faut pas accepter qu'il soit lié à une mouvance politique plutôt qu'à une autre.
Faites quelques recherches sur SOS Education.
Ne vaudrait-il pas mieux faire la même chose, mais hors influence détestable ?
Voulez-vous vraiment voir votre nom associé à n'importe quoi ?

Evidemment que non, mais ce n'est pas la question ici.
La question ici est de s'exprimer au sujet de la pertinence d'une série de mesures proposées; c'est tout.


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par La Jabotte le Sam 19 Fév 2011 - 10:50

On peut être d'accord avec tout ce que prône SOS Education en ce qui concerne les méthodes et les programmes, sans se retrouver dans le reste, et surtout pas dans les méthodes employées pour parvenir au but poursuivi.

Infos rapides sur SOS Education (lien wikipedia)

lien vers le blog
Vous comprenez le dessin ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doublecasquette le Sam 19 Fév 2011 - 10:52

Céline Jabot a écrit:On peut être d'accord avec tout ce que prône SOS Education en ce qui concerne les méthodes et les programmes, sans se retrouver dans le reste, et surtout pas dans les méthodes employées pour parvenir au but poursuivi.

Infos rapides sur SOS Education (lien wikipedia)

lien vers le blog
Vous comprenez le dessin ?

+ 1

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Nestya le Sam 19 Fév 2011 - 10:54

@Chocolat a écrit:
Je trouve la mesure n°6 excellente!
ça se fait déjà dans mon collège. Après une exclusion, la famille doit venir réinscrire l'élève et est reçue par le CDE.

_________________
"Un lecteur vit un millier de vies avant de mourir. Celui qui ne lit pas n'en vit qu'une."
George R.R.Martin

Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par La Jabotte le Sam 19 Fév 2011 - 10:56

@Chocolat a écrit:Je crois que nous ne pouvons plus nous permettre le luxe de refuser de reconnaître le caractère indispensable d'un certain nombre de mesures, au sujet de la violence scolaire, en avançant des prétextes idéologiques - c'est ce que nous faisons depuis des années, et le résultat n'est pas brillant.

Reconnaître qu'une proposition va dans le sens de ce que nous pouvons appeler "une priorité", ne signifie pas dire amen à tout ce qu'une association ou un groupe propose.


Nous reconnaissons le caractère indispensable de ces mesures sans avoir besoin d'une telle association ! Puisque toi-même tu t'es lancée dans l'aventure avant d'en avoir entendu parler !
Cette association veut revisiter les programmes, et pas seulement dans le sens où nous l'entendons. Le but affiché est d'insister sur les périodes historiques hors républiques et de supprimer toute mention de sexualité. Enfin, ça a peut-être évolué depuis 2006, mais tout de même...

Nous n'avons pas besoin d'en reconnaître la pertinence (c'est-à-dire d'associer notre nom à l'association), puisque nous les demandons nous-mêmes, ces mesures !

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:10

Céline Jabot a écrit:
Nous reconnaissons le caractère indispensable de ces mesures sans avoir besoin d'une telle association ! Puisque toi-même tu t'es lancée dans l'aventure avant d'en avoir entendu parler !
Cette association veut revisiter les programmes, et pas seulement dans le sens où nous l'entendons. Le but affiché est d'insister sur les périodes historiques hors républiques et de supprimer toute mention de sexualité. Enfin, ça a peut-être évolué depuis 2006, mais tout de même...

Nous n'avons pas besoin d'en reconnaître la pertinence (c'est-à-dire d'associer notre nom à l'association), puisque nous les demandons nous-mêmes, ces mesures !

Evidemment que je me suis lancée dans l'aventure, et c'est bien parce que je n'apprécie pas les orientations, et encore moins les modalités d'action de ceux qui se préoccupent de ce que j'appelle "priorités de l'école" que je l'ai fait!
Encore une fois, la question n'est pas là; du moins pour moi.

Je pense seulement que ce serait hypocrite de dire qu'une mesure est mauvaise, juste parce qu'elle est proposée par des gens du camp adverse.
Nous pouvons en revanche constater, avec beaucoup d'inquiétude, qu'une question centrale comme celle de la violence à l'école est complètement négligée par la plupart des acteurs visibles, qu'ils soient partis politiques, associations, syndicats, etc.
Les extrémistes s'en saisissent; c'est classique.
Et nous sommes co-responsables.


Dernière édition par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:14, édité 1 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:13

@Nestya a écrit:
ça se fait déjà dans mon collège. Après une exclusion, la famille doit venir réinscrire l'élève et est reçue par le CDE.

Dans le même établissement? heu

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév 2011 - 11:22

Bonjour,

Je ne vais pas répondre à tout en même temps, mais pour commencer je tiens à dire que SOS Éducation n'a aucun lien direct avec le FN, ni avec aucun autre parti. Ni avec le ministère.

Oui, nous faisons pression, nous faisons des actions, et ça ne plaît pas à tout le monde.
Oui, nous voulons que les enfants puissent recevoir une éducation fondamentale, et que les professeurs puissent faire leur travail.

J'accepte tout à fait d'être considéré comme adversaire et je suis prêt à en débattre. Smile Voilà pour commencer ^^

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:23

Céline Jabot a écrit:On peut être d'accord avec tout ce que prône SOS Education en ce qui concerne les méthodes et les programmes, sans se retrouver dans le reste, et surtout pas dans les méthodes employées pour parvenir au but poursuivi.

Infos rapides sur SOS Education (lien wikipedia)

lien vers le blog
Vous comprenez le dessin ?

Il y a un article qui ne date pas d'aujourd'hui, mais qui est sans appel les concernant:


"SOS Education : L’association dissimule ses liens avec les officines ultralibérales. Par Airelle NIEPCE et Emmanuel DAVIDENKOFF
Libération, mardi 01 avril 2003
dimanche 15 octobre 2006
« L’Ecole est en train de mettre en péril l’avenir de milliers d’enfants : IL FAUT AGIR VITE ! » Tract de SOS Education

Sur l’enveloppe, la mention « SOS Education ». En dessous : « L’Ecole est en train de mettre en péril l’avenir de milliers d’enfants : IL FAUT AGIR VITE ! » Cette enveloppe, plusieurs centaines d’enseignants l’ont reçue, à leur adresse personnelle, notamment dans l’Hérault, la Charente-Maritime, l’Eure-et-Loir, la Lozère et le Doubs. Les envois ont commencé il y a plusieurs mois. A l’intérieur, un courrier signé Martine Duverger, secrétaire générale de SOS Education. « J’ai besoin de votre opinion (votre souligné, ndlr) sur ce que je crois être la pire catastrophe qui menace notre pays (…) : la crise dramatique qui frappe l’Education nationale et, avec elle, toute une partie de notre jeunesse. » Suit un constat au vitriol sur les raisons pour lesquelles « l’avenir de millions d’enfants est aujourd’hui gravement compromis », comportant une violente charge contre les syndicats, qui « font la loi » à l’Education nationale. Le courrier appelle à un « référendum national sur l’école » et « à rejoindre SOS Education, une association totalement indépendante ». Il est également précisé que l’association est déclarée « d’intérêt général » (1).

Duperie. Une présentation de l’association, disponible sur le web (2), est jointe. Ainsi que le n° 3 du bulletin de liaison. Titre en première page : « Le ministre délégué Xavier Darcos s’explique devant SOS Education. » Plus bas, la photo d’un jeune homme, visage tourné vers Xavier Darcos : « Vincent Laarman et Xavier Darcos : la voix des parents enfin entendue par l’Education nationale. »

Or l’association, en tant que telle, n’a jamais rencontré Xavier Darcos. La photo a été prise fin novembre lors d’un petit-déjeuner du Club Concorde, un think tank fondé par Jérôme Monod. Rendez-vous fut bien pris avec deux membres du cabinet du ministre délégué à l’Enseignement scolaire, mais pas avec ce dernier. L’un d’eux se souvient avoir reçu des représentants de SOS Education le 14 janvier : « Je me suis fait traiter de gauchiste pour la première fois de ma vie ! Ils m’ont insulté pendant une heure, m’ont accusé d’être un collabo des syndicats. » Deux mois plus tard, le même conseiller a la surprise de recevoir un courrier très cordial faisant état « de l’accueil et de l’intérêt [qu’il a] manifesté pour SOS Education ».

Nébuleuse. L’ association est indépendante au plan légal, mais pas neutre au plan politique : elle se rattache à une nébuleuse parfaitement identifiée. On la retrouve sur le site Internet conscience-politique.org pour lequel elle a réalisé l’analyse d’un manuel d’histoire jugé trop complaisant sur les morts du communisme. Que trouve-t-on sur ce site ? Des références aux ultralibéraux tendance Reagan, aux mouvements antiavortement et à la mouvance des évangélistes américains, le tout nimbé d’une proximité assumée avec l’extrême droite. Et des références appuyées à Claude Reichman, seule « personnalité politique » dont le site Internet est recommandé.

Ce dernier n’est pas un inconnu, et c’est bien le mouvement qu’il tente de fédérer qui inspire directement SOS Education. Il se présente comme « ancien candidat à l’élection présidentielle de 2002 », à laquelle il n’a pas concouru, faute de signatures suffisantes. Reichman a néanmoins créé un « cabinet fantôme » à la mode anglaise. Avec un « ministre de l’Instruction publique et de la Civilisation » (l’universitaire Guy Millières). En matière d’éducation, le programme présente des parentés avec ceux du FN et surtout du MNR de Bruno Mégret, mais il se rattache surtout aux idées défendues par Charles Millon, ex-président de la région Rhône-Alpes élu avec les voix du FN. Un autre site assure la promotion de Claude Reichman : les4vérités.com, qui renvoie dans sa rubrique « Partenaires » aux sites de National hebdo et de Présent. Elle incite à ne pas manquer l’émission de Reichman sur Radio Courtoisie. les4vérités.com sont publiées par l’ancien journaliste Alain Dumait, qui a successivement travaillé, entre 1970 et 1979, à Valeurs actuelles, au Figaro, à France-Soir, à Antenne 2 et à l’Express avant de créer « Contribuables associés », association violemment anti-service public. Adjoint d’Alain Dumait est François Laarman, impliqué dans des actions de lobbying pour la défense du libéralisme, des consommateurs et des contribuables.

Or, la famille Laarman est intimement liée à SOS Education. Isabelle, 25 ans, nièce de François, était dans la délégation de SOS Education qui a été reçue au ministère. Ainsi que Vincent, son frère, qui apparaît sur la photo aux côtés de Xavier Darcos. Par ailleurs, Isabelle résidait encore fin 2002 dans le XVearrondissement de Paris, dans le logement qui a servi de premier siège social à SOS Education. Enfin, Vincent Laarman est présenté comme un des correspondants de l’organisation américaine The Separation of School and State Alliance (Alliance pour la séparation de l’école et de l’Etat). Cette dernière ne réclame rien moins que le renvoi complet de l’éducation à la sphère privée.

Concordance. Cette offensive de lobbying venant des ultralibéraux a inquiété l’Unsa- Education. Le syndicat relève en effet une troublante concordance entre les annonces de Raffarin en matière de décentralisation ou d’autonomie des établissements et certains points du « programme » de SOS Education. Idem de la tonalité générale des discours de l’Education nationale depuis huit mois sur une école qui serait « en panne » et manquerait « d’efficacité ». Pour autant, les réseaux libéraux qui s’étaient structurés voici dix ans à l’Education nationale, et dont Xavier Darcos était un des animateurs, semblent étrangers à la nébuleuse dans laquelle s’inscrit SOS Education. A ce jour, l’association, qui revendique entre 18 000 et 20 000 adhérents, n’a pas répondu à nos questions.

(1) Disposition fiscale qui n’implique aucun contrôle a priori. Cette mention n’a rien à voir avec la déclaration dite « d’utilité publique ».

(2) www.soseducation.com"

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév 2011 - 11:30

la théorie du complot a encore frappé...

Pour une présentation de SOS Education, je préfère largement la présentation de Luc Cédelle sur son blog.
http://education.blog.lemonde.fr/2010/04/21/lultra-verite-sur-sos-education-1/

Il fait son enquête depuis longtemps et il reste objectif. A moins qu'il ne soit en fait manipulé ? Smile

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Finrod le Sam 19 Fév 2011 - 11:31

Le seul lien un peu intéressant les concernant : http://super-pedago.blogspot.com/

Il est évident qu'ils sont très partisans, même sans aller chercher tous les articles sur eux.

Mais il faut suivre leur progression et leurs idées. Imaginez qu'ils parviennent à se faire passer pour les leaders du "clan républicain" à l'école (non à nos yeux mais aux yeux des français)...

Ce serait le coup fatal porté à l'école républicaine, qui serait enfin donnée au privé hors contrat...

Il fait son enquête depuis longtemps et il reste objectif. A moins qu'il ne soit en fait manipulé ?

Personnellement, ce sont les idées revendiquées au grand jour par SOS-éducation qui m'inquiètent. Je me fiche des dessous de l'association.


Dernière édition par Finrod le Sam 19 Fév 2011 - 11:33, édité 1 fois

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:32

@GEP a écrit:Bonjour,

Je ne vais pas répondre à tout en même temps, mais pour commencer je tiens à dire que SOS Éducation n'a aucun lien direct avec le FN, ni avec aucun autre parti. Ni avec le ministère.

Oui, nous faisons pression, nous faisons des actions, et ça ne plaît pas à tout le monde.
Oui, nous voulons que les enfants puissent recevoir une éducation fondamentale, et que les professeurs puissent faire leur travail.

J'accepte tout à fait d'être considéré comme adversaire et je suis prêt à en débattre. Smile Voilà pour commencer ^^

Les nouvelles circulent vite sur la toile dites-donc!

Parlons vite, parlons bien:
Est-ce vous contestez les propos de Libération?

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 11:34

@GEP a écrit:la théorie du complot a encore frappé...

Pour une présentation de SOS Education, je préfère largement la présentation de Luc Cédelle sur son blog.
http://education.blog.lemonde.fr/2010/04/21/lultra-verite-sur-sos-education-1/

Il fait son enquête depuis longtemps et il reste objectif. A moins qu'il ne soit en fait manipulé ? Smile

Luc Cédelle, objectif? Shocked


Question très sérieuse:
Est-ce que vous avez des références un peu plus fiables, svp?

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Finrod le Sam 19 Fév 2011 - 11:36

héhé, le blog de super pédago est quand même bien pensé défois. Nul doute que c'est un de leurs meilleurs outils.




edit: bon je suis Hors sujet, je sais... à mois que ce soit les autres...

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév 2011 - 12:02

OK. Je réponds à la volée. Je précise que je ne parle pas au nom de l'association de manière officielle. Ce n'est que mon avis.

Sur l’enveloppe, la mention « SOS Education ».
En dessous : « L’Ecole est en train de mettre en péril l’avenir de milliers d’enfants : IL FAUT AGIR VITE ! » Cette enveloppe, plusieurs centaines d’enseignants l’ont reçue, à leur adresse personnelle, notamment dans l’Hérault, la Charente-Maritime, l’Eure-et-Loir, la Lozère et le Doubs. Les envois ont commencé il y a plusieurs mois. A l’intérieur, un courrier signé Martine Duverger, secrétaire générale de SOS Education. « J’ai besoin de votre opinion (votre souligné, ndlr) sur ce que je crois être la pire catastrophe qui menace notre pays (…) : la crise dramatique qui frappe l’Education nationale et, avec elle, toute une partie de notre jeunesse. »

Suit un constat au vitriol sur les raisons pour lesquelles « l’avenir de millions d’enfants est aujourd’hui gravement compromis », comportant une violente charge contre les syndicats, qui « font la loi » à l’Education nationale. Le courrier appelle à un « référendum national sur l’école » et « à rejoindre SOS Education, une association totalement indépendante ». Il est également précisé que l’association est déclarée « d’intérêt général » (1).

Je n'ai pas l'historique de l'association sous les yeux, mais j'imagine que c'est exact. Et que le constat soit dramatique, ça me paraît malheureusement évident. Jusque là, pas de souci.

Duperie. Une présentation de l’association, disponible sur le web (2), est jointe. Ainsi que le n° 3 du bulletin de liaison. Titre en première page : « Le ministre délégué Xavier Darcos s’explique devant SOS Education. » Plus bas, la photo d’un jeune homme, visage tourné vers Xavier Darcos : « Vincent Laarman et Xavier Darcos : la voix des parents enfin entendue par l’Education nationale. »

Or l’association, en tant que telle, n’a jamais rencontré Xavier Darcos. La photo a été prise fin novembre lors d’un petit-déjeuner du Club Concorde, un think tank fondé par Jérôme Monod.

Rendez-vous fut bien pris avec deux membres du cabinet du ministre délégué à l’Enseignement scolaire, mais pas avec ce dernier. L’un d’eux se souvient avoir reçu des représentants de SOS Education le 14 janvier : « Je me suis fait traiter de gauchiste pour la première fois de ma vie ! Ils m’ont insulté pendant une heure, m’ont accusé d’être un collabo des syndicats. » Deux mois plus tard, le même conseiller a la surprise de recevoir un courrier très cordial faisant état « de l’accueil et de l’intérêt [qu’il a] manifesté pour SOS Education »
.
Je n'y étais pas, je ne peux donc pas me prononcer sur ce qui s'est réellement dit. Evidemment on peut parler de la cogestion de l'Education nationale par les syndicats et de sa pertinence - et surtout de son efficacité - avec un peu d'humeur. Je rencontre de nombreux professeurs de gauche qui, s'ils n'utilisent pas le mot de "gauchiste" sont très en colère...

Nébuleuse. L’ association est indépendante au plan légal, mais pas neutre au plan politique : elle se rattache à une nébuleuse parfaitement identifiée. On la retrouve sur le site Internet conscience-politique.org pour lequel elle a réalisé l’analyse d’un manuel d’histoire jugé trop complaisant sur les morts du communisme. Que trouve-t-on sur ce site ? Des références aux ultralibéraux tendance Reagan, aux mouvements antiavortement et à la mouvance des évangélistes américains, le tout nimbé d’une proximité assumée avec l’extrême droite. Et des références appuyées à Claude Reichman, seule « personnalité politique » dont le site Internet est recommandé. (...)

Quelqu'un aurait-il le lien en question ? Je n'ai pas trouvé.


Or, la famille Laarman est intimement liée à SOS Education (...)
Mince ! Des gens qui pensent pareil dans une même famille !

Plus sérieusement, aujourd'hui ce n'est pas le cas. Vincent Laarman est le seul de sa famille.

Concordance. Cette offensive de lobbying venant des ultralibéraux a inquiété l’Unsa- Education. Le syndicat relève en effet une troublante concordance entre les annonces de Raffarin en matière de décentralisation ou d’autonomie des établissements et certains points du « programme » de SOS Education. (...)
Quoi ? un groupe de pression efficace ? Impossible... yesyes

Bref. Je vois surtout beaucoup de rhétorique ce qui n'est pas étonnant pour Libé.

Sinon, concernant la ligne de SOS Education, nous sommes pour l'école publique, autant que pour l'école privée. La question du financement est certes importante, mais ce n'est pas tout.

GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par GEP le Sam 19 Fév 2011 - 12:07

@Finrod a écrit:

Personnellement, ce sont les idées revendiquées au grand jour par SOS-éducation qui m'inquiètent. Je me fiche des dessous de l'association.

Ouf ! C'est une bonne base de dialogue. Smile


GEP
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév 2011 - 12:08

Vous les trouvez bien, ces mesures ?

Les cours de civisme ? Les récompenses ? Vraiment ? Vous croyez que ça changera quelque chose.

Et que fait-on des élèves virés ? A partir de 16 ans, tout à fait d'accord. Mais avant ?

Le problème de ces élèves n'est pas seulement un problème de discipline, et réclamer des mesures la concernant ne doit pas dispenser de réfléchir aux causes et autoriser à jouer les matamores.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Reine Margot le Sam 19 Fév 2011 - 12:10

êtes-vous pour le chèque éducation ou non?

En ce qui concerne "les syndicats qui font la loi" à l'EN, je pouffe. j'ai assez vu Daniel Robin et Roland Hubert se démener contre ce qui se fait actuellement. la politique actuelle se fait sans aucune concertation sociale, ils écoutent les syndicats, et font ensuite ce qu'ils veulent.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par Chocolat le Sam 19 Fév 2011 - 12:17

@GEP a écrit:

Sinon, concernant la ligne de SOS Education, nous sommes pour l'école publique, autant que pour l'école privée. La question du financement est certes importante, mais ce n'est pas tout.

Ca, c'est une réponse trop vague qui mériterait d'être développée.
On peut même dire que c'est une non-réponse.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: SOS Education propose 8 mesures contre la violence à l'école

Message par doctor who le Sam 19 Fév 2011 - 12:19

Sur ce topic, je ne pense pas que ce soit utile de faire le procès de SOS Education. Concentrons-nous sur leurs 8 propositions : elles sont suffisamment caricaturales pour être critiquée pour elles-même.

De même que le manuel d'histoire de Némo (fondateur d'SOS, me semble-t-il) a quelques qualités qu'on ne trouve plus dans les manuels d'histoire actuels, mais pèche en ce qu'il est un décalque des vieux manuels, dans ce qu'ils ont de plus contestable, idéologiquement et pédagogiquement, ces 8 mesures contiennent du vrai, mais aussi des conneries.

Dans le rapport qu'on a avec une certaine tradition pédagogique et scolaire, il ne s'agit pas de la raviver en bloc, en tentant d'en justifier même les écarts, mais de faire le tri.

Par exemple, les surveillants généraux, pourquoi pas ? Je trouve que les surveillants doivent d'abord surveiller. Mais ce n'est pas l'intitulé du chef qui changera grand chose. Il vaut mieux parler recrutement et formation des pions.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum