Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Ven 17 Avr 2015 - 14:02

Une belle explication de texte, s'appuyant sur le nom de la fonction, bravo, quelle connaissance du sujet! peux tu m'expliquer le "pincipal", tant qu'on y est?

Tiens, un peu de lecture:
http://vie-scolaire.ac-amiens.fr/spip.php?article123
C'est le dernier référentiel de compétences, qui complète la circulaire, toujours valable, de 1982. On en attend une nouvelle sous peu.

L'attitude de l'élève est totalement déplacée. Donc le CPE (conseillé principal d'éducation) me semble avoir pour mission d'aider cette élève à adopter un comportement totalement différent, pour qu'elle apprenne à formuler des excuses qui ressemblent vraiment à des excuses, et qu'elle ne lâche pas ses soupirs comme des embarras gastriques.
On peut faire appliquer le règlement, mais pas contraindre les gens à devenir sympathiques ou du moins sincère. Par ailleurs au delà du problème de la confiscation, le fait de conditionner le retour en classe à des excuses n'est pas légal.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par sansara le Ven 17 Avr 2015 - 14:05

@the educator a écrit:Une belle explication de texte, s'appuyant sur le nom de la fonction, bravo, quelle connaissance du sujet! peux tu m'expliquer le "pincipal", tant qu'on y est?

Tiens, un peu de lecture:
http://vie-scolaire.ac-amiens.fr/spip.php?article123
C'est le dernier référentiel de compétences, qui complète la circulaire, toujours valable, de 1982. On en attend une nouvelle sous peu.

L'attitude de l'élève est totalement déplacée. Donc le CPE (conseillé principal d'éducation) me semble avoir pour mission d'aider cette élève à adopter un comportement totalement différent, pour qu'elle apprenne à formuler des excuses qui ressemblent vraiment à des excuses, et qu'elle ne lâche pas ses soupirs comme des embarras gastriques.
On peut faire appliquer le règlement, mais pas contraindre les gens à devenir sympathiques ou du moins sincère. Par ailleurs au delà du problème de la confiscation, le fait de conditionner le retour en classe à des excuses n'est pas légal.

Donc, un élève qui nous insulte peut revenir en classe sans même nous avoir présenté d'excuses ? Rolling Eyes

sansara
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Sphinx le Ven 17 Avr 2015 - 14:45

En même temps, The educator, si tu lis bien, il n'a pas conditionné le retour en classe à des excuses. Il a demandé des excuses quand elle est revenue en classe (c'est quand même bien le moins, et on en attendrait autant d'un adulte), mais c'est quand elle lui a mal parlé et l'a traité de menteur qu'il l'a virée. Et franchement, j'aurais fait pareil. Que le CPE la ramène en classe comme ça sans rien, je ne trouve pas ça normal. Sinon, quoi, elle fait ce qu'elle veut ? Je ne dis pas que c'est au CDE de punir ou d'ailleurs de faire quoi que ce soit, mais dans ce genre de cas, chez moi, si la CPE a envie de se charger de passer une soufflante au gamin, elle le fait, sinon, il reste au moins en permanence jusqu'à la fin du cours, le temps que je rédige un rapport d'exclusion et mette la punition qui va avec. En aucun cas elle ne se déplace pour me ramener un élève : c'est quand même se donner bien du mal juste pour contredire l'autorité du prof...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Ven 17 Avr 2015 - 15:18

La question n'est pas de savoir si c'est normal ou non, ni même si c'est éducatif, la question c'est de savoir où sont les clous. En fait je ne cherche même pas à prendre en défaut Scot, ce que je veux dire, c'est que c'est une situation de merde parce qu'on est chaque fois borderline (sur la confiscation, sur l'exclusion, sur les excuses), et que c'est un peu facile d'attendre du CPE qu'il soit parfait et réponde aux attentes (attentes qui en plus sont fantasmées, voir le post d'archeboc) dans cette situation. Et qu'en tout cas l'accuser d'incompétence me parait fort de café à la lecture de l'incident.

Donc, un élève qui nous insulte peut revenir en classe sans même nous avoir présenté d'excuses ? Rolling Eyes
Tu es en droit de demander (de forcer le chef à faire) un conseil de discipline, de porter plainte, mais pas de refuser l'élève en classe. Qu'on soit d'accord ou pas. On peut bien sur demander des excuses, on peut bien sur se débrouiller pour sortir l'élève du cours la fois suivante pour qu'il comprenne, mais ça ne peut pas être automatique, et si le parent ou l'élève monte au créneau, la loi lui donne raison.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Sphinx le Ven 17 Avr 2015 - 15:38

Mais quelles attentes ? Ce que j'attends d'un CPE, moi, c'est qu'il ne me contredise pas dans une situation pareille. Je ne lui demande pas de faire quoi que ce soit, là au contraire il agit à l'encontre du prof. Faut quand même le faire exprès ! Quant aux clous, il me semble que Scot est dedans : il n'exclut pas l'élève pour les excuses, mais pour son comportement qui est inadmissible ; il ne confisque pas les téléphones, il demande aux élèves de les déposer sur son bureau sous enveloppe pour bien montrer qu'il n'y touche pas et ils les récupèrent à la fin de l'heure ; je ne vois rien d'illégal là-dedans. Je ne vois pas pourquoi qui que ce soit monterait au créneau ni en quoi la loi donne tort à Scot, il n'a rien commis d'illégal, en tout cas rien qui contrevienne à la loi sur les exclusions et les punitions.

Tu ne justifies guère en quoi le CPE aurait eu raison d'agir comme il l'a fait.

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Ven 17 Avr 2015 - 18:36

Je ne dis pas qu'il a eu raison ou tord. Je trouve juste un peu fort de le taxer d'incompétence.
Pour moi, l'incident du téléphone (Scot exige qu'elle le lui rende, et estime qu'elle n'avait pas a le recuperer) n'a aucun fondement juridique. L'exclusion ensuite est complètement discutable (le simple fait de lui demander des excuses n'a pas d'assise réglementaire non plus).
C'est toujours très maladroit de remettre un élève en cours suite à une exclusion un peu borderline, par contre moi il m'est arrivé de reprocher à des collègues le caractère un peu léger de la décision, et surtout l'absence de légitimité, et c'est parfois difficile de se faire entendre. Si bien que la fois suivante, parfois j'en ai marre (puisque les élèves exclus passent sous ma responsabilité, et qu'elle n'est pas extensible à l'infini) et je ramène le gamin chez le chef en expliquant clairement (sans que le gamin ne l'entende) ce que je pense de l'attitude du collègue et en lui demandant de prendre ses responsabilités.
Mais je reviens sur ce que tu dis sur le fait de ne pas contredire les collègues. Parce qu'il m'arrive aussi de défendre des situations complètement hallucinantes, où je sais que le collègue a fait un peu n'importe quoi (de bonne foi, et avec de bonnes intentions souvent). Et dans ces cas là, faire de l'éducatif quand ta situation est sur du sable, quand le collègue a fourni les arguments sur un plateau aux parents, et que pour défendre leur rejeton ils s'attaquent au prof (c'est une défense classique), ça devient du sport. Alors qu'en étant clairs sur certains trucs (par exemple le fait qu'un élève n'a aucune obligation de présenter des excuses...), et évitant de se mettre sur la ligne, on se met en position de force pour justement avancer.
On ne peut pas être d'accord avec tout et n'importe quoi simplement parce que nous sommes collègues. Il y a un cadre à nos boulots respectifs, et s'y tenir permet justement de fonctionner au mieux. Quand on déborde on peut parfois arranger les bidons, mais des fois, c'est juste pénible.
Et par ailleurs je le rappelle, le CPE n'a pas vocation à assurer la sous traitance de votre gestion de classe, ni de vos relations personnelles avec les élèves.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Ven 17 Avr 2015 - 18:36

Faut quand même le faire exprès !
ça par contre c'est une certitude Wink

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Jézabel le Ven 17 Avr 2015 - 19:58

Je vais me faire allumer mais je m'en fous.
Ca me paraît un peu facile de dire à tout bout de champ "c'est pas légal". Donc l'exclusion de cours n'est pas légale, le 0 pour bavardage pendant un DS n'est pas légal, demander des excuses n'est pas légal. Et exiger le silence en classe, c'est légal ou pas ?
Quand je serai titulaire je ne me gênerai pas pour exclure les élèves perturbateurs et je ne laisserai pas le CPE me faire croire que c'est lui qui commande dans ma classe. Il a autre chose à faire que de recevoir un élève exclu ? Qu'il l'envoie en perm. S'il était si débordé que ça, il n'aurait pas non plus le temps de remonter en classe avec l'élève. Surtout que dans 90% des cas c'est dans le seul cadre d'un combat de coqs avec le prof.

_________________
Pour sauver Serge Atlaoui de la peine de mort, on peut écrire en masse (par courriel ou voie postale) à l'ambassade d'Indonésie en France :
https://www.facebook.com/pages/Sauvez-Serge-Atlaoui-du-Peloton-dEx%C3%A9cution/149813465050354?fref=nf&pnref=story

Jézabel
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par CNFA le Ven 17 Avr 2015 - 20:08

Autre temps, autres moeurs, ...
Un élève particulièrement pénible avait été exclu de mon cours.
Le principal arrive et lui demande ce qu'il fait là.
L'élève répond : "C'est Mme CNFA qui m'a demandé d'aller au CDI, là je rentrais en classe."
Il entre et me dit : "Le principal dit que vous devez me garder en classe".
Moi, survoltée : "Qu'il vienne me le dire lui-même ! Dehors!"
Et là, nous avons entendu, divine surprise, la baffe retentissante que venait de lui mettre le CDE !
C'était il y a vingt ans !

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Ven 17 Avr 2015 - 20:23

Quand je serai titulaire je ne me gênerai pas pour exclure les élèves perturbateurs et je ne laisserai pas le CPE me faire croire que c'est lui qui commande dans ma classe. Il a autre chose à faire que de recevoir un élève exclu ? Qu'il l'envoie en perm. S'il était si débordé que ça, il n'aurait pas non plus le temps de remonter en classe avec l'élève. Surtout que dans 90% des cas c'est dans le seul cadre d'un combat de coqs avec le prof.
Clairement ce n'est pas au CPE de perdre son temps à remonter un gamin, mais clairement aussi je n'ai pas envie de laisser un AED aller au front avec un collègue prof. Par ailleurs quand le gamin est en perm', il est sous ma responsabilité aussi, ça ne change rien au problème, et les murs de la perm n'ont pas d'effet anesthésiant, si bien que la situation dont tu viens de te delester, des personnels qui en général ont autre chose a faire a ce moment là (tu peux consulter les liens plus haut) vont devoir la gerer.


Je vais me faire allumer mais je m'en fous.
Ca me paraît un peu facile de dire à tout bout de champ "c'est pas légal". Donc l'exclusion de cours n'est pas légale, le 0 pour bavardage pendant un DS n'est pas légal, demander des excuses n'est pas légal. Et exiger le silence en classe, c'est légal ou pas ?
Le silence en classe, c'est ton boulot, pas le mien. Le reste n'est effectivement pas légal: tu peux jouer les cowboys, mais d'une part c'est difficile ensuite d'exiger des parents, des gamins, ou de ton collègue CPE qu'ils respectent le cadre réglementaire (et ça c'est en partie le mien, de boulot, par contre). Si tu n'en as rien à faire de respecter le cadre réglementaire, pourquoi le CPE a qui tu transferes la responsabilité du gamin devrait lui le respecter? Et à ton avis, qui va trancher, et comment? C'est un vrai problème, ces collègues qui considèrent que la loi ne les concernent pas... Je ne defends pas le contenu des circulaire, je trouve que ce qui se fait recemment en terme de sanctions est assez contreproductif, mais je ne suis là pour appliquer.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par scot69 le Ven 17 Avr 2015 - 20:25

Je vous remercie d'avoir réagi ainsi à mon incident.

Je voudrais juste préciser que si je me permets de traiter ici mon CPE d'incompétent, ce n'est pas uniquement suite à cet d'incident mais un ensemble de choses: nous (les collègues) sommes tous excédés par sa façon d'empiéter sur notre travail, de nous décrédibiliser systématiquement, d'annuler les sanctions sans nous demander, de donner plus de crédit à la parole de l'élève... certains ont essayé d'en parler au CDE mais se sont fait voler dans les plumes (et un EDT pourri à la clé)...

Le soucis vient aussi du fait que les rôles ne sont pas clairement définis au sein de l'équipe de direction.


scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par ylm le Ven 17 Avr 2015 - 20:43

@the educator a écrit:
Je vais me faire allumer mais je m'en fous.
Ca me paraît un peu facile de dire à tout bout de champ "c'est pas légal". Donc l'exclusion de cours n'est pas légale, le 0 pour bavardage pendant un DS n'est pas légal, demander des excuses n'est pas légal. Et exiger le silence en classe, c'est légal ou pas ?
Le silence en classe, c'est ton boulot, pas le mien. Le reste n'est effectivement pas légal: tu peux jouer les cowboys, mais d'une part c'est difficile ensuite d'exiger des parents, des gamins, ou de ton collègue CPE qu'ils respectent le cadre réglementaire (et ça c'est en partie le mien, de boulot, par contre). Si tu n'en as rien à faire de respecter le cadre réglementaire, pourquoi le CPE a qui tu transferes la responsabilité du gamin devrait lui le respecter? Et à ton avis, qui va trancher, et comment? C'est un vrai problème, ces collègues qui considèrent que la loi ne les concernent pas... Je ne defends pas le contenu des circulaire, je trouve que ce qui se fait recemment en terme de sanctions est assez contreproductif, mais je ne suis là pour appliquer.

Je suis désolé mais l'exclusion de cours comme la demande d'excuses sont légales et font partie des punitions que peut donner un professeur et un CPE n'a pas son mot à dire là-dessus (il peut discuter ensuite de l'intérêt de la punition, mais certainement pas dire "ça n'est pas légal").

Sources:
DGESCO janvier 2015 pour l'exclusion de cours.
Circulaire de 2011 sur les procédures disciplinaires de façon générale (IA1 et IB1 pour les 2 points sus-mentionnés).

Le 0 pour bavardages c'est un 0 pour tricherie et ça n'est pas contestable non plus.

ylm
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Sphinx le Ven 17 Avr 2015 - 22:07

Voilà, je ne vais pas m'appesantir sur cette discussion The Educator parce que je l'ai déjà lue cinquante fois (entre toi et d'autres) mais tu as effectivement tendance à caractériser de "pas légales" des choses qui le sont parfaitement (je ne parle pas de la situation dans ton bahut, dont tu te plains avec régularité et dont je ne sais rien, mais du cas présent). Je le répète, il n'y avait rien d'illégal dans ce qu'a fait Scot et il s'est au contraire conduit de façon responsable dans sa classe (parce que s'il ne réagit pas à ce genre de comportement de la part des élèves, c'est là que tu vas te retrouver avec dix fois plus de boulot que tu ne devrais pas avoir à faire). On ne te demande pas de jouer les superhéros comme tu t'en plains (enfin encore une fois, je ne sais pas comment c'est chez toi), juste... de respecter la loi Wink et là je te renvoie au lien de Ylm ci-dessus... l'exclusion de cours est parfaitement légale, j'ai toujours le texte de loi enregistré sur mon ordinateur (celui que j'emporte au collège) pour le cas où, ainsi que la circulaire sur le zéro Wink

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

             

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par archeboc le Ven 17 Avr 2015 - 23:18

@the educator a écrit:Une belle explication de texte, s'appuyant sur le nom de la fonction, bravo, quelle connaissance du sujet! peux tu m'expliquer le "pincipal", tant qu'on y est?

C'est pour lui donner de l'importance. Comme pour le "général" dans "surveillant général", sauf qu'il ne faut plus surveiller, et que "général", cela sentait trop fortement le kaki. On dirait donc que le CPE ne doit plus non plus éduquer.

@the educator a écrit:Tiens, un peu de lecture:
http://vie-scolaire.ac-amiens.fr/spip.php?article123
C'est le dernier référentiel de compétences, qui complète la circulaire, toujours valable, de 1982.

On voit bien ce que ce référentiel de compétence du CPE a d'imparfait, en particulier qu'il est explicitement fait pour un collège merveilleux où il n'y a qu'un seul élève (je n'ose imaginer que les instructions officiels parlent des élèves au singulier comme on parle de l'eau courante, de l'électricité, de la pollution ou de ce que les anglo-saxon appellent une "commodité").

Mais restons en à ce fameux référentiel de compétence. Je l'ai lu en diagonal, juste le temps de choper cet extrait :


-     Contribuer à l’enseignement civique et moral de l’élève ainsi qu’à la qualité du cadre de vie et d’étude.
-     Identifier les conduites à risque, les signes d’addiction, les comportements dégradants et délictueux avec les personnels sociaux et de santé et les conseillers d’orientation-psychologues, et contribuer à leur résolution en coopération avec les personnes ressources internes ou externes à l’institution.
-    Conseiller le chef d’établissement, ainsi que les autres personnels, dans l’appréciation des punitions et des sanctions.
-     Prévenir, gérer et dépasser les conflits en privilégiant le dialogue et la médiation dans une perspective éducative.

C 3. Impulser et coordonner le volet éducatif du projet d’établissement

-    Recueillir et communiquer les informations permettant de suivre l’assiduité des élèves et de lutter contre l’absentéisme.
-    Contribuer au repérage des incivilités, des formes de violence et de harcèlement, et à la mise en œuvre de mesures qui permettent de les faire cesser avec le concours des équipes pédagogiques et éducatives.[..]

Pour tous les points en gras, le CPE en cause ici a manqué à sa mission. Il n'est pas besoin de développer plus. Mais je suis intéressé par le texte qui vous permet de dire qu'un enseignant a obligation d'accepter en classe un élève qui l'a verbalement agressé après avoir été surpris dans une affaire de fraude, puis qui s'excuse sans y mettre les apparences de la sincérité.

Manifestement je ne suis pas le seul à être intéressé par cette référence.


Dernière édition par archeboc le Sam 18 Avr 2015 - 9:48, édité 1 fois

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par sand le Sam 18 Avr 2015 - 7:14

@the educator a écrit:Et par ailleurs je le rappelle, le CPE n'a pas vocation à assurer la sous traitance de votre gestion de classe, ni de vos relations personnelles avec les élèves.
Mais alors qui aidera l'enseignant en difficulté avec un élève ?
(vraie question)

sand
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par KrilinXV3 le Sam 18 Avr 2015 - 9:49

Le problème, quand le flou est entretenu (par les uns et les autres, hein) et que l'application des règles est à géométrie variable (forcément, puisqu'on est même pas d'accord sur les-dites règles), c'est qu'on finit par récolter ce que l'on sème: un collège impressionniste (où le flou artistique est volontairement entretenu) et médiéval (où la "civilisation" se base sur des relations d'hommes à hommes, et pas sur un droit écrit de type romain).

Le résultat: une juxtaposition de salles de cours aux conditions très diverses (paradisiaques pour les anciens, infernales pour les nouveaux) et des couloirs et une cour qui sont un véritable d'espace de danger. Voilà où mène le maintien d'une CDE incompétente pendant 6 ans (!!!) dans le même établissement REP de banlieue parisienne. Point "positif": il n'est pas dans les habitudes des parents de contester les décisions de l'école.

Alors moi qui suit passé du statut de nouveau qui galère à celui d'ancien intouchable (ça prends 2 ans en général, pour moi comme pour les autres), j'ai retenu une chose:

En arrivant, naïvement, je pensais que le principe fondateur de ma relation avec mes élèves c'était: "Un incident est réglé une fois qu'il a été sanctionné". Erreur ! Le principe fondateur c'est: "L'éducation avant tout". Ainsi, pour moi, chaque heure de cours est un nouveau commencement: quand Jean-Kévin lâche un "fils de ***" entre ses dents parce que je lui au mis un mot, bien sûr, je fais un rapport et j'attends de ma hiérarchie qu'elle me soutienne (mais ça prend du temps et malheureusement c'est pas toujours le cas). Malheureusement, Jean-Kévin, c'est 1000 fois par jour qu'il s'embrouille avec des adultes. Pour moi, cette insulte, c'est un événement marquant, pour lui c'était juste un mardi. Et quand il revient le jeudi tout sourire, ayant apparamment oublié l'incident, je décide de l'accepter et de le faire travailler: l'Education avant tout, même si parfois mon ego en prend un coup.

En appliquant cette technique, je n'ai plus jamais été insulté depuis le milieu de ma 2e année (c'est ma 6e, là aujourd'hui). Et aux collègues qui pensent que c'est indigne, je suis à peu près d'accord, mais comme je leur dis: regardez les profs autour de vous, qui est épanoui, qui est au bord de la dépression... Ceux qui sont épanouis, demandez-leur comment ils accomplissent ce "miracle". C'est ce que j'ai fait, il y a maintenant 5 ans.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par archeboc le Sam 18 Avr 2015 - 9:51

@sand a écrit:
@the educator a écrit:Et par ailleurs je le rappelle, le CPE n'a pas vocation à assurer la sous traitance de votre gestion de classe, ni de vos relations personnelles avec les élèves.
Mais alors qui aidera l'enseignant en difficulté avec un élève ?
(vraie question)

Et qui aidera cet élève à rentrer dans les clous si le CPE l'aide à faire le contraire ?[/quote]


Dernière édition par archeboc le Sam 18 Avr 2015 - 10:14, édité 1 fois

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Sam 18 Avr 2015 - 10:04

Dans l'ordre:
Pour les excuses, je parlais du fait de mettre en condition un retour en classe, ce qui est illegal. Le fait d'attendre des excuses est effectivement réglementaire à la condition que ce soit porté au règlement interieur. Je n'ai vu que 5 etablissements, mais je n'ai jamais vu cette mention au RI (je me renseignerais sur les raisons de cette absence en début de semaine prochaine. Dans la situation présente, on se retrouve a discuter de la qualité des excuses, de savoir si elles sont recevables ou non, de savoir si ça permet de garder l'élève en cours, etc... Tu sais quand t'as passé un quart d'heure à convaincre un gamin persuadé d'etre dans son bon droit de presenter ses excuses, et que ton collègue estime que ce n'est pas suffisant, pas entendable, et REcrée l'incident alors que le but c'est simplement de reprendre les cours le moins mal possible...

Mais je suis intéressé par le texte qui vous permet de dire qu'un enseignant a obligation d'accepter en classe un élève qui l'a verbalement agressé après avoir été surpris dans une affaire de fraude, puis qui s'excuse sans y mettre les apparences de la sincérité.
En réalité, tu cherches trop loin: on (le cde) n'a simplement pas de cadre pour empecher un eleve inscrit d'acceder aux cours, sinon l'exclusion de classe (sanction donc) ou la mesure conservatoire (pour lesquelles on doit rendre des comptes, mettre en place une continuité pédagogique, et tout le barda.).
C'est à dire que quand bien même tu déposes plainte (la loi ne prévoit cependant pas de place pour "l'agression verbale", les cases sont plus serrées que ça), l'établissement ne peut refuser l'élève en cours que dans des conditions bien spécifiques.

l'exclusion de cours est parfaitement légale, j'ai toujours le texte de loi enregistré sur mon ordinateur (celui que j'emporte au collège) pour le cas où, ainsi que la circulaire sur le zéro
Je n'ai jamais dit que l'exclusion de cours était illégale, hein, entendons nous bien. Et je n'ai jamais mis un collègue en défaut devant les élèves dans ce genre de situation. Mais pour moi dans la situation, on est sur la ligne (c'est ce que je disais au début) et ça rend le boulot d’accompagnement bien plus difficile, voir carrément casse gueule.


Mais alors qui aidera l'enseignant en difficulté avec un élève ?
C'est une vraie bonne question, surtout que plus ça avance, plus on nous (les CPE) retire du terrain pour nous tourner vers de la "gestion" (pour simplifier). Sans aucune mauvaise foi, l'exemple des PE, qui scolarisent les même éleves, sans aucune équipe d'encadrement ou presque, nous donne un bon aperçu de ce vers quoi on tend dans ce domaine, je crois.

Mais il ne faut pas confondre le fait de venir apporter sa compétence à un collègue en difficulté avec le fait de sous traiter la gestion de classe ou d'intervenir dans l'urgence. Je n'ai aucun soucis avec le fait de rencontrer un élève ou des parents avec mes collègues, aucun soucis à taper du poing sur la table quand les parents s'opposent a des punitions (c'est pour ça que la légitimité m'importe vraiment, c'est tellement plus simple), je ne vois pas non plus d’inconvénients a intervenir dans une classe si on prépare ça avec le collègue pour être sur la même longueur d'onde en terme d'objectifs et de moyens (rien de pire que les interventions d'urgences a deux voix discordantes...).


Pour préciser, mon établissement tourne plutôt bien, et je ne me plains de personne en particulier. Je me plains davantage de la structure et du cadre qu'on nous donne, que je respecte, et qui justement me parait parfois hyper limitant, et carrement destructeur pour certains gamins (et uturs adultes) mais aussi pour certains collègues. Je me plains de notre impuissance de fond, sur le plan éducatif, comme vous ouvez vous en plaindre aussi sur le plan pédagogique.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Sam 18 Avr 2015 - 10:05

Et qui aidera cet élève à rentrer dans les clous si le CPE l'aide à faire le contraire ?
Mais personne n'encourage les élèves a faire n'importe quoi!!! C'est juste que notre boulot doit se faire dans un cadre, et que quand on est sur la ligne, tout ça est bien plus compliqué.

Pour tous les points en gras, le CPE en cause ici a manqué à sa mission. Il n'est pas besoin de développer plus.
Ces missions ont un cadre.... D'ailleurs une bonne partie de celle que tu cites sont reprises sont des formes plus ou moins identiques dans le referentiel des professeurs...

EDIT: Scot69, je te rassure ce n'est vraiment pas à toi que je m'adresse, ce ne sont pas des reproches personnels ou quoi que ce soit, qu'on soit d'accord Wink

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par scot69 le Sam 18 Avr 2015 - 10:19

Merci de me rassurer! Wink

car dans mon cas précis, je ne suis bien évidemment pas "sur la ligne" mais vraiment "en plein dedans"!

De toutes façons, j'ai au moins eu un avantage: je n'ai pas eu le soutien du CPE, mais j'ai eu celui des parents!

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Sam 18 Avr 2015 - 10:31

Oui, je me souviens d'une fois ou un parent a voulu me signer une décharge pour que je puisse tarter leur gamin Very Happy
Ce qui est sur, c'est que quand les parents comprennent qu'on n'est ni des robots, ni des juristes, on gagne beaucoup de temps. Ce qui serait bien c'est que le ministère s'en souvienne.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Mandy8 le Sam 18 Avr 2015 - 10:37

Je compatis même si dans mon établissement, nos CPE et la direction nous soutiennent. Je constate que j'ai de la chance.

HS :
Sphinx : Tu parles de la circulaire sur le zéro, aurais-tu un lien vers ce texte ?

_________________
www.reformeducollege.fr

Mandy8
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par scot69 le Sam 18 Avr 2015 - 10:49

Je précise que je suis dans un bahut privé où les parents & les élèves font la loi, le personnel de direction leur donne donc systématiquement raison...

scot69
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par archeboc le Sam 18 Avr 2015 - 11:49

Bonjour the educator,

Je suis d'accord avec plein de choses très générales que tu dis dans tes deux précédents messages. Je remarque juste qu'elles sont très générales, qu'elles ne traitent pas du tout du cas spécial qui nous est soumis ici. Je prendrais cette omission pour la reconnaissance tacite que la CPE de cette histoire a failli à sa mission éducatrice.

Je voudrais juste ajouter une chose : un enseignant n'est pas un distributeur automatique de cours, ni les élèves des silos où l'on déverse le savoir par camion benne. La perturbation du cours, ce n'est pas seulement du bruit ou des odeurs : il provient aussi d'acteurs que la situation met dans un état incompatible psychologique incompatible avec un enseignement de qualiité. Lorsque le collègue écrit ceci :

Je précise néanmoins que les autres élèves de la classe sont excédés par ses incivilités (elle leur parle aussi mal et les prend pour ses larbins) et plusieurs m'ont lancé des regards de compassion.

Bref, je ne pense qu'à ça, j'en ai des maux de ventre, entre son incivilité et l'incompétence du CPE!!!

on voit que le comportement du CPE, en exhibant un exemple d'impunité, a pu éloigner d'autres élèves de l'envie d'apprendre, et en mettant un enseignant au quarantième dessous, a obligatoirement eu un impact négatif sur la qualité de ses prestations pour quelques jours.

Je te remercier très fort pour le référentiel de compétence du CPE, et je suis toujours preneur des références aux textes réglementaire qui empêchent un CPE d'éduquer un enfant à présenter correctement des excuses.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par the educator le Sam 18 Avr 2015 - 12:42

On peut "éduquer un enfant à présenter des excuses" (même si dit comme ça, ça laisse un peu planer le doute sur la notion d'education...), mais ça ne se fait pas en un quart d'heure entre deux séances, entre quat'z'yeux dans le bureau du CPE. et en attendant il faut bien que la machine tourne.

on voit que le comportement du CPE, en exhibant un exemple d'impunité
mais quelle impunité? Nous n'avons pas vocation à laver votre honneur....

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Liste des incivilites au quotidien - Tome II

Message par Provence le Sam 18 Avr 2015 - 12:50

@scot69 a écrit: J'en informe le CPE (qui chez nous donne systématiquement raison aux élèves...)

Embrouille avec le CPE qui me dit que je dois être plus compréhensif, que si ça se trouve elle a des soucis, que je n'ai pas le droit de lui prendre son portable... (ça c'est une autre histoire)

Je l'exclue de cours. Le CPE me la ramène et elle me balance un "jmexcuse" entre les dents suivi d'un gros soupir "pfffff", le CPE lui dit de retourner s'asseoir et tourne vite les talons.

Il y a vraiment des nuisibles... Je comprends que tu sois furieux.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 31 sur 34 Précédent  1 ... 17 ... 30, 31, 32, 33, 34  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum