"Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mar 22 Fév 2011 - 21:27

Je lis ici et là, j'entends en salle des profs, que l'enseignant serait particulièrement "individualiste".
J'aimerais qu'on m'explique.
J'aimerais qu'on me dise en quoi ce métier rassemble plus de personnes au comportement individualiste que les autres professions.
J'aimerais savoir sur quelles expériences se basent ces désespoirs lancés régulièrement. Je les comprends : lorsqu'on est confronté à un manque cruel de solidarité, on désespère. Je voudrais simplement comprendre pourquoi systématiquement cette caractéristique humaine observée chez un prof devrait être rapprochée de l'essence même du prof.

Je n'ai pour ma part que des contre-exemples.
Je sais que l'ambiance dans certaines salles des profs peut être très mauvaise, voire peut tourner au franchement délétère. Mais il ne s'agit là que de comportements individuels - et non individualistes.

Ce que j'observe :
  • De nombreux sites, forums, listes de profs proposent l'échange ou la simple mise à disposition de cours, conseils, chapitres entiers, explications, fiches toutes prêtes... Il y a entraide entre les professeurs.
  • Les enseignants tiennent toujours une grande place dans la vie associative (je n'ose pas dire majoritaire, je n'ai pas vérifié les statistiques) et y assument des responsabilités, y prennent part activement. On avancera comme raison à cet investissement associatif le temps libre dont nous bénéficions... On pourrait donc comparer avec la proportion de personnes sans emploi ou de parents au foyer dans ces mêmes associations : je ne suis pas sûre que nous serions perdants. J'analyse plutôt cet engagement comme un état d'esprit de la personne qui se lance dans l'enseignement par "vocation" : sa volonté est de se tourner vers les autres, de leur apporter quelque chose... je crois d'ailleurs que l'Éducation Nationale relève, encore pour un petit moment au moins, du service public. L'enseignant est tout de même porté par un certain idéalisme (à part quelques cyniques), il croit (ou voudrait croire) en l'importance et l'utilité de sa mission. Il se souvient, dans un tout petit coin de son cœur, qu'on disait naguère que c'est le plus beau métier du monde. Il y a une générosité idéaliste et utopique, chez l'enseignant.
  • En salle des professeurs, lorsque l'un d'entre nous est en souffrance, nous ne l'abandonnons pas. Nous nous montrons le plus souvent solidaires face aux problèmes de discipline, face à la hiérarchie.
  • Lorsqu'un voisin a besoin d'aide (pour son fils qui n'a pas compris l'exercice de maths, ou pour tondre la pelouse parce qu'il est trop âgé, nous ne rechignons pas me semble-t-il à donner un coup de main.
  • etc.


Bien sûr, je sais aussi certaines salles des profs que je n'aimerais pas fréquenter. Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.
Bien sûr, je sais une salle des profs (lycée français privé, à l'étranger) où les "vieilles rombières" bien en place (ou qui espèrent le rester) voient d'un mauvais œil arriver la collègue jeune, fraîche et dynamique, et vont jusqu'à subtiliser cours et copies dans son casier pour la mettre en difficulté.
Bien sûr, je sais combien il nous semble difficile d'avouer une difficulté à gérer une classe (pas ici, sur le forum, mais en vrai, devant nos collègues) : on craint le jugement, de passer pour un mauvais prof, etc. Mais n'y a-t-il pas aussi une part de fierté mal placée ? De peur injustifiée ?
Bien sûr, je sais que des mésententes se cristallisent, qu'il est impossible de travailler avec certains collègues, parce que c'est épidermique, parce qu'on n'a pas la même vision de l'enseignement, parce que, parce que...

Mais quoi ? Vous voulez me faire croire que les petites guéguerres pour monter en grade, les dents qui rayent le plancher, les coups en douce pour briller aux yeux du chef, la sourde oreille pour être peinard (selon le vieil adage "pour vivre heureux, vivons cachés"), la préférence donnée aux copains, les tentatives pour se creuser sa place au détriment des autres, l'espoir d'avoir mieux, d'avoir plus confortable... vous voulez me faire croire que tout ça serait propre à la "race enseignante" ?
Ce n'est pas plutôt le propre de l'homme - enfin, d'un certain aspect de l'homme, pas celui que je préfère ?

Et puis alors, si l'enseignant est si individualiste, pourquoi s'inquiète-t-il tellement du socle commun, de ce que devient son métier, de ce que l'éducation dite nationale a à offrir à ses élèves ?
Pourquoi ne se contente-t-il pas d'en faire le moins possible, de jouir de ses vacances, et de la fermer et de gravir les échelons année après année ?

Pour avoir travaillé dans le secteur privé, en tant que salariée, et pour y travailler aujourd'hui, en tant que libérale, je peux vous dire que les autres professions n'ont rien à envier aux enseignants, question individualisme. Pour l'instant, je trouve même que c'est pire ailleurs, à ce niveau.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par John le Mar 22 Fév 2011 - 22:11

Le premier individualiste, c'est celui qui méprise tous les membres d'un groupe au prétexte qu'ils appartiennent à ce groupe.

Ca paraît un peu énigmatique, mais ça résume assez bien le problème.

Pour le dire plus simplement : l'individualiste, à l'EN ou ailleurs, ne pense qu'à sa pomme, et n'a pas peur de retirer beaucoup aux autres pour obtenir un peu pour lui.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Reine Margot le Mer 23 Fév 2011 - 7:57

@La Jabotte a écrit:
[*]En salle des professeurs, lorsque l'un d'entre nous est en souffrance, nous ne l'abandonnons pas. Nous nous montrons le plus souvent solidaires face aux problèmes de discipline, face à la hiérarchie.

heu, on n'a pas fréquenté les mêmes salles des profs... Laughing Laughing

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par pandora51 le Mer 23 Fév 2011 - 8:05

Je pense que, comme dans tous les corps de métier, il y a toujours des gens individualistes, qui ont mauvais esprits, qui ne bossent pas..... Mais je ne pense pas que cela représente la majorité des profs. Heureusement d'ailleurs.

pandora51
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par papillonbleu le Mer 23 Fév 2011 - 8:10

Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.
Ah bon ? un coin agrégé ? où ça ?
Jamais je n'ai autant été soutenue qu'à Poincaré !


Dernière édition par myfarenier le Mer 23 Fév 2011 - 10:22, édité 1 fois

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 8:21

myfarenier a écrit:
Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.
Ah bon ? un coin agrégé ? où ça ?
Jamais je n'ai autant soutenue qu'à Poincaré !

Il y a peut-être plusieurs lycées Poinca en France, et même en Lorraine.
Ou peut-être bien que les choses ont changé, et c'est tant mieux ! (C'est un peu d'eau apportée à mon moulin, aussi.)

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 8:24

@John a écrit:
Pour le dire plus simplement : l'individualiste, à l'EN ou ailleurs, ne pense qu'à sa pomme, et n'a pas peur de retirer beaucoup aux autres pour obtenir un peu pour lui.

C'est ça. Et ce n'est ni propre à l'EN, ni plus particulièrement développé à l'EN qu'ailleurs. Alors pourquoi toujours se dévaloriser ainsi en tant que groupe ? C'est donner le bâton pour se faire battre !

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 8:26

@John a écrit:Le premier individualiste, c'est celui qui méprise tous les membres d'un groupe au prétexte qu'ils appartiennent à ce groupe.

Heu... il est bien entendu que mon message initial ne contient aucun mépris pour un corps auquel j'appartiens. Hein ?

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Pseudo le Mer 23 Fév 2011 - 9:08

Et bien... Sans aller chercher des exemples de salles de profs imbuvables, ou de coups bas, essayez donc de travailler en équipe avec des profs. Et même à deux, hein.

En 16 ans d'exercice j'ai peut-être rencontré 3 ou 4 profs avec qui s'était possible. Dans les autres cas la doc n'est qu'une petite main, une prestataire de service au service du PROF et de SES OBJECTIFS car LUI (ou ELLE) a sa sacro sainte et extensive LIBERTE PEDAGOGIQUE, et que LUI (ou ELLE) a SES contraintes, qui doivent s'imposer à tous. Et que les objectifs et les contraintes de la doc (comme de tous les autres personnels d'ailleurs) c'est extrêmement secondaire.

Ah ! Merci de m'avoir permis cette expression libératoire !

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Celeborn le Mer 23 Fév 2011 - 9:22

Content que tu te sentes libérére, pseudo !

Et les profs dont le fais partie, i.e. ceux qui ne cherchent absolument pas à travailler avec le prof doc, ils sont dans les gentils, les méchants ou les neutres ? Very Happy

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Pseudo le Mer 23 Fév 2011 - 9:51

@Celeborn a écrit:Content que tu te sentes libérére, pseudo !

Et les profs dont le fais partie, i.e. ceux qui ne cherchent absolument pas à travailler avec le prof doc, ils sont dans les gentils, les méchants ou les neutres ? Very Happy

Je ne parle même pas de ce cas là... Ce sont les pires. Ceux qui déboulent en salle des profs pendant que je bois mon café en me disant, de loin : "tu me mets la série de molière dans mon casier, s'te plait. C'est pressé, hein" et filent avant que j'ai fini de m'étrangler avec ma boisson.
Je vous hais tous !!!!

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par haria le Mer 23 Fév 2011 - 9:56

Bonjour,
moi aussi je suis venue du privé et je trouve effectivement que le métier d'enseignant est individualiste. C'est quelque chose qui m'a frappée dès mes premières années comme prof. Ce mot n'implique pas forcément de jugement de valeur négatif d'ailleurs, il signifie que la collaboration et la prise en compte du collectif au niveau du travail sont des notions relativement absentes du milieu enseignant. La sacro-sainte liberté pédagogique de chaque enseignant est d'ailleurs bien souvent la revendication de "je fais ce que je veux dans mes classes et je n'accepte pas que les autres y jettent un oeil". Nous sommes seuls dans nos classes face aux élèves, seuls à corriger les copies, seuls à préparer les cours. Le travail collectif est très rare et la collaboration ne peut reposer en général que sur des affinités électives : quand je parle de travail collectif, ce n'est pas juste se voir de temps en temps pour un devoir commun ou une sortie. L'absence de bureaux et la seule référence aux heures de cours dans le temps de travail (ou presque) accentuent cette façon de travailler. Soyons clairs, l'enseignant (modèle Education Nationale française ) n'est pas "génétiquement" individualiste, le mode d'organisation le modèle ainsi. Comme disait Bourdieu, "c'est la structure qui est structurante". La plupart des profs vivent leur métier un peu comme une profession libérale. Les médecins ou les avocats aussi sont très individualistes. Et la majorité d'entre nous avons choisi aussi ce métier pour cette grande liberté, non ??

haria
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Celeborn le Mer 23 Fév 2011 - 10:03

@Pseudo a écrit:
Je ne parle même pas de ce cas là... Ce sont les pires. Ceux qui déboulent en salle des profs pendant que je bois mon café en me disant, de loin : "tu me mets la série de molière dans mon casier, s'te plait. C'est pressé, hein" et filent avant que j'ai fini de m'étrangler avec ma boisson.
Je vous hais tous !!!!

Ah non, ceux-là, ils te "demandent" des trucs, encore ! Moi, je ne demande rien Very Happy (d'ailleurs, on gère nos séries nous-mêmes, dans l'équipe de lettres).

Sinon, je souscris sans réserve au message de haria !

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par papillonbleu le Mer 23 Fév 2011 - 10:22

Il y a peut-être plusieurs lycées Poinca en France, et même en Lorraine.
Non, non, je parle de celui de Nancy. Tu l'as constaté ou on te l'a raconté ?

papillonbleu
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Lornet le Mer 23 Fév 2011 - 10:35

marquisedemerteuil a écrit:
@La Jabotte a écrit:
[*]En salle des professeurs, lorsque l'un d'entre nous est en souffrance, nous ne l'abandonnons pas. Nous nous montrons le plus souvent solidaires face aux problèmes de discipline, face à la hiérarchie.

heu, on n'a pas fréquenté les mêmes salles des profs... Laughing Laughing

Dans mon bahut de l'année dernière, il y a avait une vraie solidarité entre les professeurs. Mais c'est relativement rare...Je ne la retrouve pas cette année, d'ailleurs.

Sinon, je trouve que les différentes réformes et réformettes ont eu pour résultat (pour but ?) un plus grand individualisme.
Comment travailler en équipe quand un collègue suit aveuglément le manuel, quand un autre se montre curieux de toutes les innovations pédagogiques et suit le socle commun, aide les élèves dyslexiques en aménageant sa salle de classe à cette fin, quand un autre en est resté à l'ancien programme...Je vis ça cette année : chacun fait sa tambouille dans son coin, mais on voit que c'est parce que plus personne n'est sur la même longueur d'onde à cause de tous les chamboulements récents.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/…/decou…/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Invité le Mer 23 Fév 2011 - 10:55

@Lornet a écrit:

Sinon, je trouve que les différentes réformes et réformettes ont eu pour résultat (pour but ?) un plus grand individualisme.
Comment travailler en équipe quand un collègue suit aveuglément le manuel, quand un autre se montre curieux de toutes les innovations pédagogiques et suit le socle commun, aide les élèves dyslexiques en aménageant sa salle de classe à cette fin, quand un autre en est resté à l'ancien programme...Je vis ça cette année : chacun fait sa tambouille dans son coin, mais on voit que c'est parce que plus personne n'est sur la même longueur d'onde à cause de tous les chamboulements récents.

Je suis d'accord avec toi. Le fait que les équipes pédagogiques ne soient pas pérennes y est aussi pour quelque chose. Entre les TZR, forcément de passage, les vacataires/contractuels qui ne peuvent faire de projets à long terme, les derniers arrivés qui s'inquiètent pour leur poste et les envies de changement de chacun (tout à fait légitimes)... difficile d'avoir un esprit d'équipe!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par bellaciao le Mer 23 Fév 2011 - 11:16

Ce n'est pas dans les moeurs de travailler en équipe chez les profs de français ; on s'entend bien, on discute, mais c'est tout. Je travaille en revanche très bien avec la collègue vacataire, mais je suis la seule à être allée lui parler.
C'est pourquoi il est très enrichissant de trouver cet échange sur un forum.

bellaciao
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Circé le Mer 23 Fév 2011 - 11:52

Ben moi j'ai rien contre à la base parce que je suis issue du milieu de l'entreprise donc le travail en équipe, je ne savais rien faire d'autre mais j'avoue que je savoure par moment "cette individualité" décriée parfois.
Un exemple, on voulait faire une progression commune histoire de faciliter la préparation de nos 3 bacs blancs.
Nous sommes 4. Impossible. Un suppléant qui débarque pour l'année en septembre, une stagiaire qui déboule aussi et qui avait préparé ses cours pendant l'été et moi qui tiens à ma progression diachronique (et je n'en démordrais pas), ... ben pas possible.
En revanche, je trouve important de se concerter sur nos pratiques, histoire de raconter la même chose aux gamins, de s'aider, de s'échanger les copies pour les bacs blancs, de demander conseil pour le choix d'une oeuvre ou d'une approche...mais je vous raconte pas le chantier pour faire coïncider nos 4 EDT pour se voir, ne serait-ce qu'une heure...j'ai souvent plus vite fait de passer par ici ! Wink

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par frankenstein le Mer 23 Fév 2011 - 12:04

@Lornet a écrit:

Dans mon bahut de l'année dernière, il y a avait une vraie solidarité entre les professeurs. Mais c'est relativement rare...Je ne la retrouve pas cette année, d'ailleurs.

Sinon, je trouve que les différentes réformes et réformettes ont eu pour résultat (pour but ?) un plus grand individualisme.
Comment travailler en équipe quand un collègue suit aveuglément le manuel, quand un autre se montre curieux de toutes les innovations pédagogiques et suit le socle commun, aide les élèves dyslexiques en aménageant sa salle de classe à cette fin, quand un autre en est resté à l'ancien programme...Je vis ça cette année : chacun fait sa tambouille dans son coin, mais on voit que c'est parce que plus personne n'est sur la même longueur d'onde à cause de tous les chamboulements récents.
Tout à fait d'accord avec ce constat ! D'ailleurs c'est exactement ce qui va se produire avec le SCC !! Au primaire, les enseignants de CE1 et surtout de CM2 vont hurler (avec raison) qu'il n'est aps normal de se "taper" le remplissage du livret tout seuls !
Au collège, je vois déjà venir la pagaille:
_"Ah ben, cette compétence, c'est le prof de français !
_ah non c'est celui d'HG !
_ surtout pas, ça concerne aussi le dessin !
_mais c'est de l'HDA , c'est interdisciplinaire..."
etc.

lol!

_________________
Mettez des pouces verts sur : http://www.youtube.com/user/Choristenimes/videos

Si les élections pouvaient changer la société, elles seraient interdites.

frankenstein
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Circé le Mer 23 Fév 2011 - 12:21

+1

Compétence n°1: Maîtrise de la langue française, ben j'ai déjà entendu que cela ne concernait QUE les profs de français. ben c'est sûr, j'ai des collègues qui se fringuent comme des ados, machouillent du chewingum et font cours en s'exprimant "djeuns"...ben c'est sûr qu'il ne risque pas de cocher la compétence une. Razz

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Filnydar le Mer 23 Fév 2011 - 12:36

@La Jabotte a écrit:
Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.

Grrr... C'est complètement faux ! Il n'y a jamais rien eu de tel dans les 20 dernières années.

Filnydar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 13:07

@Filnydar a écrit:
@La Jabotte a écrit:
Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.

Grrr... C'est complètement faux ! Il n'y a jamais rien eu de tel dans les 20 dernières années.

Eh bien alors j'en suis heureuse, ça ne fait que confirmer mon idée de départ. (Mais tout de même, je me demande pourquoi une telle idée fausse perdure année après année, renforcée par les témoignages de divers stagiaires...)

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par User5899 le Mer 23 Fév 2011 - 13:28

Chez nous, on n'est pas du tout individualistes. Par exemple, nous sommes tous unis et soudés dans l'idée que chacun fait ce qu'il veut avec ses classes, que nous ne ferons pas de devoirs communs, ni de progressions communes, ni d'échanges de copies au bac blanc, que quand nous parlons ensemble, c'est d'autre chose que des classes, et ça marche très bien. Quel bonheur de ne pas penser au voisin quand on se dit que cette année, on ferait bien lire ceci plutôt que cela !

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par John le Mer 23 Fév 2011 - 13:37

@La Jabotte a écrit:
@Filnydar a écrit:
@La Jabotte a écrit:
Celle du lycée Poinca, où il existe encore paraît-il un côté agrégés, un côté certifiés, chacun sa machine à café, et ceux qui n'appartiennent ni à l'un ni à l'autre de ces deux corps rentrent chez eux le soir en se demandant s'ils sont transparents, vraiment.

Grrr... C'est complètement faux ! Il n'y a jamais rien eu de tel dans les 20 dernières années.

Eh bien alors j'en suis heureuse, ça ne fait que confirmer mon idée de départ. (Mais tout de même, je me demande pourquoi une telle idée fausse perdure année après année, renforcée par les témoignages de divers stagiaires...)
Ce ne sont généralement pas des témoignages directs, mais des "on-dit" rapportés par l'un ou l'autre quand il est question de supprimer l'agrégation...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 13:39

Cripure a écrit:Chez nous, on n'est pas du tout individualistes. Par exemple, nous sommes tous unis et soudés dans l'idée que chacun fait ce qu'il veut avec ses classes, que nous ne ferons pas de devoirs communs, ni de progressions communes, ni d'échanges de copies au bac blanc, que quand nous parlons ensemble, c'est d'autre chose que des classes, et ça marche très bien. Quel bonheur de ne pas penser au voisin quand on se dit que cette année, on ferait bien lire ceci plutôt que cela !

veneration

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum