"Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 14:39

Cripure a écrit:Chez nous, on n'est pas du tout individualistes. Par exemple, nous sommes tous unis et soudés dans l'idée que chacun fait ce qu'il veut avec ses classes, que nous ne ferons pas de devoirs communs, ni de progressions communes, ni d'échanges de copies au bac blanc, que quand nous parlons ensemble, c'est d'autre chose que des classes, et ça marche très bien. Quel bonheur de ne pas penser au voisin quand on se dit que cette année, on ferait bien lire ceci plutôt que cela !

veneration

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par John le Mer 23 Fév 2011 - 14:40

@La Jabotte a écrit:
@John a écrit:Le premier individualiste, c'est celui qui méprise tous les membres d'un groupe au prétexte qu'ils appartiennent à ce groupe.

Heu... il est bien entendu que mon message initial ne contient aucun mépris pour un corps auquel j'appartiens. Hein ?
Bien sûr, je n'écris pas ça contre ton message !
Je pense que l'individualisme est dû au mépris envers les autres, et qu'il faudrait arriver à supprimer la cause pour éliminer la conséquence.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par sabeth le Mer 23 Fév 2011 - 14:43

@haria a écrit:Bonjour,
moi aussi je suis venue du privé et je trouve effectivement que le métier d'enseignant est individualiste. C'est quelque chose qui m'a frappée dès mes premières années comme prof. Ce mot n'implique pas forcément de jugement de valeur négatif d'ailleurs, il signifie que la collaboration et la prise en compte du collectif au niveau du travail sont des notions relativement absentes du milieu enseignant. La sacro-sainte liberté pédagogique de chaque enseignant est d'ailleurs bien souvent la revendication de "je fais ce que je veux dans mes classes et je n'accepte pas que les autres y jettent un oeil". Nous sommes seuls dans nos classes face aux élèves, seuls à corriger les copies, seuls à préparer les cours. Le travail collectif est très rare et la collaboration ne peut reposer en général que sur des affinités électives : quand je parle de travail collectif, ce n'est pas juste se voir de temps en temps pour un devoir commun ou une sortie. L'absence de bureaux et la seule référence aux heures de cours dans le temps de travail (ou presque) accentuent cette façon de travailler. Soyons clairs, l'enseignant (modèle Education Nationale française ) n'est pas "génétiquement" individualiste, le mode d'organisation le modèle ainsi. Comme disait Bourdieu, "c'est la structure qui est structurante". La plupart des profs vivent leur métier un peu comme une profession libérale. Les médecins ou les avocats aussi sont très individualistes. Et la majorité d'entre nous avons choisi aussi ce métier pour cette grande liberté, non ??

J'ai aussi travaillé dans le privé et j'avoue trouver dans le métier assez peu d'occasions de véritablement travailler en équipe. D'ailleurs, cet aspect me manque beaucoup (et pourtant, je suis plutôt une solitaire!) car il favorise dialogue et émulation, en tout cas lorsque l'équipe s'entend bien et qu'elle a une taille humaine. Je parlerais d'ailleurs davantage de solitude dans le métier que d'individualisme: en effet, quand bien même on souhaiterait travailler en équipe, les moments de dialogue ne sont pas vraiment prévus dans l'emploi du temps. Il faut donc accepter d'en faire davantage si l'on souhaite mettre en place des projets collectifs.

sabeth
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par User5899 le Mer 23 Fév 2011 - 14:48

@John a écrit:Je pense que l'individualisme est dû au mépris envers les autres, et qu'il faudrait arriver à supprimer la cause pour éliminer la conséquence.
C'est vrai, John, quand l'individualisme est mêlé à la conviction que les autres feront forcément mal. Il me semble que lorsqu'on fait confiance aux autres en pensant qu'ils se débrouillent aussi bien (ou aussi mal) que soi, on n'a plus besoin de se réunir sans cesse pour confronter.
Il serait en outre intéressant de voir si le besoin ou l'envie d'individualisme a augmenté ou pas avec l'inflation des réunions que l'on cherche aujourd'hui à imposer dans le métier.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Nasopi le Mer 23 Fév 2011 - 15:51

Comme je l'ai déjà dit, dans notre collège on travaille beaucoup en équipe : progression commune, échanges de séquences, contrôles communs avec les autres profs de français ; avec les profs d'autres matières, il nous est arrivé par exemple de faire une évaluation dont le prof de français note toute la partie rédaction/orthographe/grammaire, et dont le prof d'une autre matière note le contenu ; mais c'est vrai que c'est le premier établissement que je vois où on marche comme ça, et des établissements, j'en ai fait !

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Pseudo le Mer 23 Fév 2011 - 16:03

@John a écrit:
@La Jabotte a écrit:
@John a écrit:Le premier individualiste, c'est celui qui méprise tous les membres d'un groupe au prétexte qu'ils appartiennent à ce groupe.

Heu... il est bien entendu que mon message initial ne contient aucun mépris pour un corps auquel j'appartiens. Hein ?
Bien sûr, je n'écris pas ça contre ton message !
Je pense que l'individualisme est dû au mépris envers les autres, et qu'il faudrait arriver à supprimer la cause pour éliminer la conséquence.

Je me demande si l'individualisme n'est pas, plutôt, un mode de défense. Afficher son souverain mépris en est un autre. Car il y a, effectivement, beaucoup de mépris affiché dans l'individualisme des profs.

Mais je pense que dans nombre de cas il y a beaucoup de mépris de son groupe, des profs, et de soi-même ! En gros : "les profs, tous des cons. Même moi". Et pour échapper à la honte et au jugement, mieux vaut être seul.

Travailler en équipe implique d'accepter le regard de l'autre sur son travail, accepter aussi que l'autre ait de bonnes idées, que les siennes ne trouvent pas une bonne réception, et de partager les victoires autant que les échecs. Toute chose délicate pour des égos en souffrance. Le prof préfère se gargariser de petites victoires et boire ses échecs jusqu'à la lie, seul.

Mais la structure, comme disait quelqu'un, n'est effectivement pas aidante, loin s'en faut. Sans parler du mode de gouvernance (on en a parlé aussi, au travers des tombereaux de réformes, réunions à la con et autres tâches abrutissantes qui isolent plus qu'elles ne soudent).

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par roxanne le Mer 23 Fév 2011 - 16:06

Mais moi je veux bien le travail en équipe , tout ça ..mais , tout de même l''essentiel de notre métier , de notre travail , il se passe tout de même seul dans sa classe, face aux gamins ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Lornet le Mer 23 Fév 2011 - 16:14

Cripure a écrit:Chez nous, on n'est pas du tout individualistes. Par exemple, nous sommes tous unis et soudés dans l'idée que chacun fait ce qu'il veut avec ses classes, que nous ne ferons pas de devoirs communs, ni de progressions communes, ni d'échanges de copies au bac blanc, que quand nous parlons ensemble, c'est d'autre chose que des classes, et ça marche très bien. Quel bonheur de ne pas penser au voisin quand on se dit que cette année, on ferait bien lire ceci plutôt que cela !

J'aimerais être dans un tel établissement. Dans le mien, il y a des devoirs communs (mais heureusement, pas de progressions communes) et le matériel est le même pour tous les élèves du collège (comme ça, même si je préfère les cahiers en 6e, je corrige...des classeurs...C'est pas lourd du tout, c'est sûr).
L'individualisme, je le retrouve aussi au niveau des salles : arrivant dans l'établissement, je trouve des salles plus que décorées, des armoires fermées (comme ça, j'entrepose les jeux de manuels sur les armoires, à défaut de pouvoir les mettre dans l'armoire), des salles en U ou disposées selon l'envie du collègue...et j'ai entendu la réflexion : "Tu auras encore besoin de MA salle aujourd'hui ?" Shocked (A ce niveau, je n'avais jamais vu ça : généralement, c'est décoré, mais pas à ce point. Je me fais à l'idée de changer de salle. Cette année, c'est difficile : impossible de faire un plan de classe vu que les tables et les chaises sont déposées...à la guise du propriétaire !).

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par pg73 le Mer 23 Fév 2011 - 21:40

@roxanne a écrit:Mais moi je veux bien le travail en équipe , tout ça ..mais , tout de même l''essentiel de notre métier , de notre travail , il se passe tout de même seul dans sa classe, face aux gamins ..
Tout à fait !
Comme ex-TZR, j'ai toujours trouvé qu'il valait mieux bien s'entendre avec les élèves qu'avec les collègues.

Bosser dans une équipe soudée est indispensable et salutaire dans les bahuts au public scolaire difficile, mais c'est pas ça qui empêche de rentrer complètement rincé à la fin de la journée avec des classes infernales.

Et pour avoir bossé dans un ou deux bahuts type Dallas, où il y a des clans entre profs, mais où le public scolaire est très facile, je vivais très bien mon année scolaire dans ce type d'établissement. Il suffit d'éviter aux heures de pointes l'ambiance malsaine et hypocrite de la sdp et tout est très reposant...

Par contre quand les élèves sont chiants, avec des collègues et la hiérarchie atroces, ben y a plus qu'à penser à la mut...

Depuis ma dernière mut où je suis casé (définitivement ?) en bahut très très cool avec une bonne ambiance apaisée et saine entre collègues c'est le top. Tous les DS de 1ère et term sont élaborés en communs en maths, et c'est vrai que c'est un argument de poids au cas les parents viennent se plaindre des sévices endurés par monchéri... C'est presque trop beau, pourvu que ça dure !


_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Lornet le Mer 23 Fév 2011 - 21:50

@pg73 a écrit: Il suffit d'éviter aux heures de pointes l'ambiance malsaine et hypocrite de la sdp et tout est très reposant...

Là où c'est absurde, c'est qu'on n'a pas sa salle où se réfugier quand on arrive dans un établissement. Or dans certains bahuts, j'ai vu des enseignants agrégés snobber des certifiés, ou des certifiés ne pas dire "bonjour" aux vacataires et aux contractuels. Ceux qui ont leur salle aiment parfois se montrer, car ils sont là depuis des années, sont un peu chez eux, et ceux qui n'ont pas leur salle sont en SDP contraints et forcés.

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 21:56

@Pseudo a écrit:Et bien... Sans aller chercher des exemples de salles de profs imbuvables, ou de coups bas, essayez donc de travailler en équipe avec des profs. Et même à deux, hein.

En 16 ans d'exercice j'ai peut-être rencontré 3 ou 4 profs avec qui s'était possible. Dans les autres cas la doc n'est qu'une petite main, une prestataire de service au service du PROF et de SES OBJECTIFS car LUI (ou ELLE) a sa sacro sainte et extensive LIBERTE PEDAGOGIQUE, et que LUI (ou ELLE) a SES contraintes, qui doivent s'imposer à tous. Et que les objectifs et les contraintes de la doc (comme de tous les autres personnels d'ailleurs) c'est extrêmement secondaire.

Ah ! Merci de m'avoir permis cette expression libératoire !

Mais de rien, ravie d'avoir pu rendre service ! Je sais combien cela peut faire du bien, de se libérer un bon coup.

En revanche, je ne partage pas ton analyse : je ne vois pas en quoi on peut opposer travail en équipe et individualisme. Aujourd'hui, on voudrait imposer à tout le monde le travail en équipe (y compris aux élèves), et ceux qui ne s'y sentent pas bien sont forcément mal vus. Je trouve que cela tend au "communisme" dans la pire de ses formes.
Entre libéralisme forcené et communisme totalitaire, il y a tout de même un juste milieu, qui s'appelle effectivement liberté pédagogique dans le respect des programmes.

Par ailleurs, j'aimerais comprendre pourquoi les documentalistes nous en veulent tellement de ne pas suffisamment travailler en équipe : peut-être bien que vous avez besoin des profs, après tout. On ne pourrait pas trouver un terrain d'entente ?
Parce que moi, j'ai carrément horreur de travailler en équipe. Surtout quand on me l'impose. En revanche, quand ça se fait tout seul, un peu comme sans y penser, ça passe. Mais comme je suis toujours très en retard sur tout, très mal organisée, et plus efficace dans l'urgence qu'à l'avance, je pense qu'il vaut mieux que je stresse seule dans mon coin plutôt que de venir en plus stresser mes collègues. J'aimerais bien quand-même qu'on arrive à se fixer une progressions grammaticale commune, dans laquelle je prendrai nécessairement du retard, et à la fin de l'année j'aurai honte. Crying or Very sad
En plus, je ne suis pas forcément en phase avec les méthodes pédagogiques de mes collègues, et vice-versa, et je ne vois pas au nom de quoi je leur imposerais les miennes, et eux les leurs.

Sinon, la responsabilité des séries utilisées en cours de français ne devrait pas revenir au documentaliste. C'est tout à fait déplacé.

Allez : flower

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par La Jabotte le Mer 23 Fév 2011 - 21:58

En fait, je ne sais pas si les profs sont individualistes, mais ils ont l'air drôlement pessimistes.
Vous me direz, y'a de quoi.

La Jabotte
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par pg73 le Mer 23 Fév 2011 - 22:10

@Lornet a écrit:
@pg73 a écrit: Il suffit d'éviter aux heures de pointes l'ambiance malsaine et hypocrite de la sdp et tout est très reposant...

Là où c'est absurde, c'est qu'on n'a pas sa salle où se réfugier quand on arrive dans un établissement. Or dans certains bahuts, j'ai vu des enseignants agrégés snobber des certifiés, ou des certifiés ne pas dire "bonjour" aux vacataires et aux contractuels. Ceux qui ont leur salle aiment parfois se montrer, car ils sont là depuis des années, sont un peu chez eux, et ceux qui n'ont pas leur salle sont en SDP contraints et forcés.

Alors là, en cherchant on trouve toujours une salle de cours libre entre midi et deux pour avancer ses copies sans penser aux chers collègues qui peuvent pas se blairer... On peut amener sa gamelle et son sandwich, moi entre midi et deux mon refuge lors de mon année à Dallas, c'était la salle de muscu à 50m du collège. Et quand j'avais du boulot je m'installais dans la salle de la prof de physique avec laquelle j'avais sympathisé. Je pouvais passer des semaines entières sans discuter plus de 10 secondes avec d'autres collègues. Et franchement, dans ce bahut très tranquille de la côte d'albâtre mais où régnait une ambiance très malsaine en sdp entre clans et coteries diverses je me suis beaucoup plu ! (avec les élèves en tout cas...)

_________________
In tartiflette i trust...

pg73
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Lornet le Jeu 24 Fév 2011 - 1:20

Mais pendant les heures de trou entre deux heures de cours... No

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Reine Margot le Jeu 24 Fév 2011 - 8:58

@Pseudo a écrit:

Je me demande si l'individualisme n'est pas, plutôt, un mode de défense. Afficher son souverain mépris en est un autre. Car il y a, effectivement, beaucoup de mépris affiché dans l'individualisme des profs.

Mais je pense que dans nombre de cas il y a beaucoup de mépris de son groupe, des profs, et de soi-même ! En gros : "les profs, tous des cons. Même moi". Et pour échapper à la honte et au jugement, mieux vaut être seul.
heu scratch
Travailler en équipe implique d'accepter le regard de l'autre sur son travail, accepter aussi que l'autre ait de bonnes idées, que les siennes ne trouvent pas une bonne réception, et de partager les victoires autant que les échecs. Toute chose délicate pour des égos en souffrance. Le prof préfère se gargariser de petites victoires et boire ses échecs jusqu'à la lie, seul.

Mais la structure, comme disait quelqu'un, n'est effectivement pas aidante, loin s'en faut. Sans parler du mode de gouvernance (on en a parlé aussi, au travers des tombereaux de réformes, réunions à la con et autres tâches abrutissantes qui isolent plus qu'elles ne soudent).


on peut aussi tout simplement apprécier de se sentir libre de construire le cours que l'on veut, sans que l'autre vous impose telle oeuvre, telle activité...Et comme le dit Roxanne, face à la classe on est seul de toute façon.

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Pseudo le Jeu 24 Fév 2011 - 9:03

marquisedemerteuil a écrit:
@Pseudo a écrit:

Je me demande si l'individualisme n'est pas, plutôt, un mode de défense. Afficher son souverain mépris en est un autre. Car il y a, effectivement, beaucoup de mépris affiché dans l'individualisme des profs.

Mais je pense que dans nombre de cas il y a beaucoup de mépris de son groupe, des profs, et de soi-même ! En gros : "les profs, tous des cons. Même moi". Et pour échapper à la honte et au jugement, mieux vaut être seul.
scratch
Travailler en équipe implique d'accepter le regard de l'autre sur son travail, accepter aussi que l'autre ait de bonnes idées, que les siennes ne trouvent pas une bonne réception, et de partager les victoires autant que les échecs. Toute chose délicate pour des égos en souffrance. Le prof préfère se gargariser de petites victoires et boire ses échecs jusqu'à la lie, seul.

Mais la structure, comme disait quelqu'un, n'est effectivement pas aidante, loin s'en faut. Sans parler du mode de gouvernance (on en a parlé aussi, au travers des tombereaux de réformes, réunions à la con et autres tâches abrutissantes qui isolent plus qu'elles ne soudent).


on peut aussi tout simplement apprécier de se sentir libre de construire le cours que l'on veut, sans que l'autre vous impose telle oeuvre, telle activité...Et comme le dit Roxanne, face à la classe on est seul de toute façon.

Mais je ne vois pas du tout le travail d'équipe comme une façon d'imposer l'étude d'une œuvre ou une activité. QUel intérêt à cela d'ailleurs, sinon la satisfaction personnelle du prof qui aura réussi à imposer son œuvre, son activité ?

Bizarrement, le terme "travail d'équipe" est tout de suite interprété comme une contrainte intolérable dans le monde enseignant. Parce qu'il est interprété bien souvent ainsi. Les seules fois ou les profs travaillent ensemble, ou se concerte (et je n'appelle pas ça du travail d'équipe) c'est dans l'idée d'imposer son sujet de brevet blanc ou de s'assurer que les autres ne lui piqueront pas sa série quand lui la veux, ou d'imposer sa vision de tel ou tel truc. Rien à voir donc avec un travail d'équipe.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Reine Margot le Jeu 24 Fév 2011 - 9:06

mais, pourquoi serait-on obligé de faire nos cours en commun? ça ne rend pas plus efficace...là où l'échange est indispensable, c'est sur les infos concernant les classes, les élèves, pour mieux gérer les groupes.

Pour le reste, on est capable de monter une séquence (ou un cours sans séquence) tout seul...

Concernant le travail avec les docs, j'arrive souvent avec une idée précise mais je tiens évidemment compte de leurs contraintes, qu'ils savent généralement exprimer.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Pseudo le Jeu 24 Fév 2011 - 9:26

marquisedemerteuil a écrit:

Concernant le travail avec les docs, j'arrive souvent avec une idée précise mais je tiens évidemment compte de leurs contraintes, qu'ils savent généralement exprimer.

Madame est trop bonne Wink

Sais-tu que les docs n'ont pas que des "contraintes" mais parfois aussi des idées, que ce sont des profs parfaitement capable de monter, eux-aussi, une séquence ou un cours ? Et que travailler en collaboration avec un doc ça n'est pas arriver avec une idée précise et l'aménager à la marge à cause de bêtes contraintes ?

Quand j'ai travaillé vraiment en équipe (ce qui est extrêmement rare à l'EN) tout le monde à des idées, tout le monde est à égalité, et le travail final n'aurait jamais pu être fait par l'un ou l'autre seul. Pas seulement en terme de quantité mais de qualité, de variété et d'efficacité.

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Reine Margot le Jeu 24 Fév 2011 - 9:29

bien sûr qu'on échange aussi des idées et pas seulement des contraintes...on se met d'accord sur ce qu'on va faire, si la doc propose quelque chose (ce qui n'arrive pas toujours), on en discute...il n'y a pas à être "trop bonne"..

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Nasopi le Jeu 24 Fév 2011 - 11:46

pourquoi serait-on obligé de faire nos cours en commun? ça ne rend pas plus efficace...

Si : au lieu de préparer huit séquences pour l'année, je n'en ai préparé qu'une, c'est les collègues qui ont fait les autres...
Travailler en équipe ne veut pas forcément dire qu'on impose une oeuvre, ou un cours ; par exemple mes collègues ont choisi de travailler sur Jules Verne pour le roman d'aventures, et moi je n'aime pas Jules Vernes, donc j'ai travaillé sur une autre oeuvre, et puis c'est tout. Par contre, on s'est mises d'accord pour voir les mêmes points de grammaire pendant la séquence.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Reine Margot le Jeu 24 Fév 2011 - 11:52

certes, mais il faut vraiment que le cours préparé par le/la collègue vous convienne...moi quand j'utilise des séquences de la BDD, faut toujours que je modifie des trucs et finalement ça prend du temps aussi...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par cannelle59 le Jeu 24 Fév 2011 - 12:08

Quand je suis arrivée dans mon collège, j'ai appris que les collègues de français réalisaient une progression commune avec les mêmes oeuvres, mêmes cours...ça m'a un peu déroutée. Ca ne me dérange pas de travailler parfois en équipe, d'avoir des projets en commun, de discuter, échanger... mais une progression commune, ce n'est pas trop mon truc, j'aime avoir mes cours, ils sont faits à ma sauce... exactement comme le dit Marquise et puis je les prépare également le plus souvent pendant les vacances... or pour avoir quand même tentée d'échanger au début, je me suis aperçue que mes collègues travaillaient soit à partir de cours pris tel quel sur weblettres, livre du prof ou questionnaire du livre et cela ne me convient pas.
Après, j'ai découvert que cette progression commune était une façade parce que l'une des collègues était proche de la retraite et ne suivait plus depuis longtemps les programmes. Ensuite cette année, nous avons chacune notre niveau donc c'est impossible.

_________________
On se demande parfois si la vie a un sens... et puis on rencontre des êtres qui donnent un sens à la vie.

cannelle59
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Lornet le Jeu 24 Fév 2011 - 12:13

Je préfère aussi utiliser mes cours.
Ce serait terrible si l'EN nous fournissait des cours tout faits et nous faisait passer aux 25 h...

_________________
Ma nouvelle parue dans un recueil en faveur de Handicap International :  http://www.anywayeditions.com/boutique/decouverte-inclassable/je-tu-ils-nous-ebook/
Ma page pro Facebook : https://www.facebook.com/lectiole.blogspot.fr

Mon roman à paraître le 3 juillet 2017 :
Spoiler:

Lornet
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par User5899 le Jeu 24 Fév 2011 - 12:28

@Pseudo a écrit:
marquisedemerteuil a écrit:

Concernant le travail avec les docs, j'arrive souvent avec une idée précise mais je tiens évidemment compte de leurs contraintes, qu'ils savent généralement exprimer.

Madame est trop bonne Wink

Sais-tu que les docs n'ont pas que des "contraintes" mais parfois aussi des idées, que ce sont des profs parfaitement capable de monter, eux-aussi, une séquence ou un cours ? Et que travailler en collaboration avec un doc ça n'est pas arriver avec une idée précise et l'aménager à la marge à cause de bêtes contraintes ?

Quand j'ai travaillé vraiment en équipe (ce qui est extrêmement rare à l'EN) tout le monde à des idées, tout le monde est à égalité, et le travail final n'aurait jamais pu être fait par l'un ou l'autre seul. Pas seulement en terme de quantité mais de qualité, de variété et d'efficacité.
En tout cas, et désolé d'être un peu direct, si vous vous adressez aux autres sur ce ton dans votre établissement, ça ne m'étonne pas que vous ne récoltiez que certains fruits, plutôt amers et acides.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par User5899 le Jeu 24 Fév 2011 - 12:32

@Nasopi a écrit:
pourquoi serait-on obligé de faire nos cours en commun? ça ne rend pas plus efficace...

Si : au lieu de préparer huit séquences pour l'année, je n'en ai préparé qu'une, c'est les collègues qui ont fait les autres...
Travailler en équipe ne veut pas forcément dire qu'on impose une oeuvre, ou un cours ; par exemple mes collègues ont choisi de travailler sur Jules Verne pour le roman d'aventures, et moi je n'aime pas Jules Verne, donc j'ai travaillé sur une autre oeuvre, et puis c'est tout. Par contre, on s'est mises d'accord pour voir les mêmes points de grammaire pendant la séquence.
Je pense pour ma part qu'en faisant cela, on se prive de l'aspect personnel. Préparer un cours dans le secondaire, je n'ai jamais vécu cela comme préparer un cours d'agreg, je vois cela comme une façon perso d'aborder le texte en classe avec les élèves. En fait, il n'y a pas tant que ça à écrire. Donc mes huit ou sept ou neuf séquences, c'est moi qui m'en charge, parce que jamais je ne parviendrai à me glisser dans la peau des autres. Ce n'est pas une question de partage du travail, mais de façon d'aborder la classe. Et je crois que les sites de partage de cours contribuent à ce que se développe une uniformité assez grisâtre, hélas.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Notre métier est individualiste", dites-vous ?

Message par Audrey le Jeu 24 Fév 2011 - 12:36

Cripure a écrit:
@Nasopi a écrit:
pourquoi serait-on obligé de faire nos cours en commun? ça ne rend pas plus efficace...

Si : au lieu de préparer huit séquences pour l'année, je n'en ai préparé qu'une, c'est les collègues qui ont fait les autres...
Travailler en équipe ne veut pas forcément dire qu'on impose une oeuvre, ou un cours ; par exemple mes collègues ont choisi de travailler sur Jules Verne pour le roman d'aventures, et moi je n'aime pas Jules Verne, donc j'ai travaillé sur une autre oeuvre, et puis c'est tout. Par contre, on s'est mises d'accord pour voir les mêmes points de grammaire pendant la séquence.
Je pense pour ma part qu'en faisant cela, on se prive de l'aspect personnel. Préparer un cours dans le secondaire, je n'ai jamais vécu cela comme préparer un cours d'agreg, je vois cela comme une façon perso d'aborder le texte en classe avec les élèves. En fait, il n'y a pas tant que ça à écrire. Donc mes huit ou sept ou neuf séquences, c'est moi qui m'en charge, parce que jamais je ne parviendrai à me glisser dans la peau des autres. Ce n'est pas une question de partage du travail, mais de façon d'aborder la classe. Et je crois que les sites de partage de cours contribuent à ce que se développe une uniformité assez grisâtre, hélas.

Je suis bien d'accord: il suffit de regarder la BDD, 3è, section autobio pour le remarquer...

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum